Conseils séduction

Apprendre à séduire : pour ou contre les techniques de séduction ?

Qui, après un dîner entre amis un peu arrosé, n’a jamais entendu l’une des phrases suivantes, au moment où l’on lance le sujet de la séduction et des rencontres amoureuses ? « Apprendre à séduire ? Mais séduire ça ne s’apprend pas, ça se fait, un point c’est tout ! » ou alors  « Ah non mais moi, la séduction, […]

Qui, après un dîner entre amis un peu arrosé, n’a jamais entendu l’une des phrases suivantes, au moment où l’on lance le sujet de la séduction et des rencontres amoureuses ?

« Apprendre à séduire ? Mais séduire ça ne s’apprend pas, ça se fait, un point c’est tout ! » ou alors  « Ah non mais moi, la séduction, je préfère que ça se fasse tout seul ».

Ou bien « Les techniques de séduction ? Pff ridicule, ça tue le naturel et ça donne l’impression de parler à des robots. Il suffit d’être soi-même. ».

Ou encore « Moi, j’attends celui / celle avec qui les choses se feront comme par magie. Si c’est forcé, ça ne marche pas. »

Ces objections sont-elles l’expression du bon sens, ou juste d’un petit manque de souplesse intellectuelle ?

En tout cas, elles traduisent une perception très candide et tranchée de ce phénomène pourtant très subtil et complexe qu’est la séduction.

Alors, qui a raison ?

Les « pro-séduction à l’ancienne », adeptes de romances et de belles histoires d’amour qui donnent du baume au cœur, ou ceux qui ne jurent que par les techniques de séduction ?

Qu’est-ce qu’une bonne séduction

Déjà, remettons les choses à plat. On est dans la vraie vie : peu importent les clichés et les images d’Epinal, ce qui compte, c’est que ça se passe bien, et que ça se termine encore mieux… et que les deux personnes concernées soient ravies de leur rencontre et de la façon dont ça s’est passé.

Dans l’idéal, nos deux héros, elle et lui, développent un véritable feeling mutuel, et tout se fait le plus naturellement possible. Aucune gène, la communication est parfaite, le courant passe, le jeu de séduction s’installe, et, instinctivement, chacun en comprend et en maîtrise les règles. L’envie naît puis grandit, et les choses se font toutes seules.

Ca, c’est dans l’idéal. Tout le monde voudrait faire des rencontres qui se déroulent aussi bien.

Dans les films et dans l’esprit de certains, on dirait que tout cela ça se fait tout seul comme par magie : comme si les milliers de petits feux de signalisation sur la route de l’amour passaient tous au vert au bon moment, sans qu’on ait quoique ce soit à faire.

Dans la vraie vie, les choses ne sont pas toujours si évidentes.

Dans la vraie vie, tous les feux ne passent pas au vert pour vous laisser passer… il faut parfois attendre un peu, voire beaucoup… voire carrément opter pour un autre itinéraire pour éviter de galérer et arriver où vous voulez aller…. Autant dire que parfois, vous avez intérêt à disposer d’un bon GPS.

La séduction n’est pas un phénomène magique

Dans la vraie vie, la séduction une dynamique complexe, où s’entremêle communication verbale et non verbale, synchronisation psychologique, jeux de pouvoir et de domination… ou, si vous préférez la version simple : les deux doivent apprendre à se comprendre, à s’apprécier, puis à s’attirer.

Parfois, les deux sont attirés l’un vers l’autre depuis le début. Et dans ces cas là, le processus de séduction n’est qu’une formalité : l’attirance est déjà là.

Mais dans la plupart des cas, c’est l’un des partenaires qui est attiré, et qui veut rendre cette attirance réciproque. Mais que faire, quand tous les feux ne passent pas au vert par magie ?

Dans ces cas-là, il faut faire preuve d’un peu de ce sens du relationnel, de l’empathie et de l’instinct qui caractérisent les grands séducteurs, pour donner un petit coup de pouce au destin et aider la dame de vos pensées… à soudain se rendre compte que vous êtes bien séduisant. La plupart des gens y parviennent tant bien que mal.

Mais que faire quand on manque de cet instinct de la séduction ? Est-on condamné à revoir ses ambitions amoureuses à la baisse ? A se résigner à devoir se contenter de la première qui voudra bien de vous ?

Ou alors, que faire quand on est TRES amoureux, et que l’échec n’est pas une option envisageable ? Avez-vous vraiment envie d’y aller à l’aveuglette, quitte à vous cramer avec celle dont vous êtes amoureux ?

Dans ces cas-là, si le feeling et l’instinct vous font défaut, les techniques de séduction – très simples – peuvent vous venir en aide. Un peu comme le straps sur le genou d’un l’athlète aux articulations fragiles.

Evacuons un malentendu fréquent

On ne parle pas de techniques de séduction « lourdes ». On parle évidemment de techniques douces, pas d’usines à gaz : Il ne s’agit pas de concocter un plan machiavélique pour faire tomber la belle sous votre charme (les plans, en amour, ça foire tout le temps : rien ne se passe jamais comme prévu).

On parle ici de techniques soft et légères d’empathie, de mise en confiance, qui peuvent vous aider à mieux communiquer avec elle. A rehausser son intérêt pour vous. Des choses banales que la plupart des gens font sans s’en rendre compte, et qui font qu’à la fin, la balance penche en leur faveur. Pour reprendre l’exemple de l’athlète, les techniques ne remplaceront pas ses jambes, ses muscles, sa préparation mentale et son entraînement ; mais elles pourront en revanche le soutenir en cas de coup de mou et éviter de tomber en pleine course.

Ceux qui pensent pouvoir séduire en utilisant des techniques de manipulation lourde, voire d’hypnose, et uniquement cela, en sacrifiant le côté feeling et humain, se trompent lourdement… ou sont des malades. Heureusement, ils sont une infime minorité.

La séduction se compose de deux choses

Deux choses constituent la séduction et font que vous parvenez à vos fins :

–          La séduction inconsciente : c’est votre charme naturel ! Un mélange très fin, composé de votre feeling et votre sens du relationnel, mais aussi de votre aura, ce que vous dégagez. Votre humour par exemple. Votre façon de sourire, de la regarder.

–          La séduction consciente : les petits gestes et les petites « techniques » que vous employez sciemment pour faire pencher les choses dans le bon sens. Le fait de bien vous habiller avant un rendez-vous ; le fait de parler de vos enfances respectives, de vos passions, tout ce qui peut la faire rêver et la mettre à l’aise…

Les gens s’imaginent parfois que faire appel aux techniques de séduction « conscientes », c’est tricher. C’est pourtant tout à fait naturel, et s’en priver vous prive d’une partie non négligeable de votre potentiel de séduction.

Apprendre à séduire

S’il faut du temps pour améliorer ses techniques de séduction « inconscientes », il est nettement plus facile de s’améliorer sur ses « techniques » de séduction conscientes.

Vous ne trichez pas ; non, vous améliorez votre charme et votre potentiel de séduction, grâce à des choses très simples, que beaucoup d’autres utilisent eux aussi (parfois sans s’en rendre compte).

Alors pour ou contre les techniques de séduction ?

Si vous avez déjà un très bon potentiel de séduction, que votre charme naturel fait des ravages, il semble évident que vous avez déjà internalisé les plus efficaces des techniques de séduction. En d’autres termes, que les techniques de séduction « conscientes » pour les autres, sont devenus « inconscientes » chez vous : vous faites naturellement ce qu’il faut, sans même y penser. Bravo, Antonio Banderas, des millions d’hommes vous envient.

Si en revanche, vous vous sentez un peu léger niveau charme et séduction naturelle, les techniques de séduction peuvent être la béquille qui vous aide provisoirement à marcher le temps que votre fracture guérisse. Bien sûr, votre objectif est de pouvoir vous en passer le plus vite possible ; mais tant que vous en avez besoin, elles peuvent vous rendre d’énormes services… Utiliser ces techniques pour donner un petit coup de pouce au destin, et faire en sorte qu’une belle rencontre ait lieu… cela ne fait pas de vous un manipulateur ou un pervers, n’est-ce pas ? Même si vous forcez un peu le destin, je vous garantis que si l’histoire trouve une heureuse conclusion, personne n’aura à se plaindre.

Le seul piège à éviter : négliger la séduction inconsciente, tout l’aspect « charme naturel », et croire qu’il est possible, ou souhaitable, de ne compter que sur les techniques de séduction.

La séduction est un art, une alchimie subtile, dans laquelle l’inconscient joue un rôle énorme. Croire que vous pouvez apprendre à la manier comme si c’était de la mécanique, en vous contentant d’enchaînements mécaniques de techniques impersonnelles, est illusoire et naïf : il va vous falloir apprendre à faire preuve d’empathie et d’intelligence relationnelle, et c’est à ça que servent les techniques de séduction.

Le mot de la fin

Ceux qui s’imaginent que la séduction doit rester « pure » et exempte de toute action consciente se privent de 50% du plaisir, celui du jeu de la séduction. Quant à ceux qui s’imaginent qu’on peut tout faire avec des techniques, que la séduction est une espèce de jeu mécanique, eux oublient sans doute que c’est avant tout une aventure humaine et non pas scientifique.

Il y a un juste milieu, les deux extrêmes se trompent tous les deux !

Pour ceux qui veulent aller plus loin

Si vous voulez approfondir sur le sujet de la séduction, jetez un oeil à notre page « Apprendre à séduire« , et notamment, si vous êtes pressé, à notre sélection de guides et manuels de conseils sur la séduction et les rencontres.

… et évidemment, nous rejoindre sur le forum pour discuter de tout cela.

Si cet article vous a inspiré ou vous donne envie de réagir, vous pouvez laisser vos messages ci-dessous !

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.