Mode et look homme : comment bien s'habiller

Arrêtez de porter du noir et du blanc !

Dans cet article, Aurélien explique pourquoi s'habiller en noir et / ou blanc (couleurs refuges de pas mal d'hommes), peut vite donner un résultat moyen (voire pire)

Entendons-nous bien, limiter son dressing à deux couleurs ne présente pas que des inconvénients. Outre le fait de gagner du temps en s’habillant toujours pareil à chaque occasion (cf. Bref et son triptyque « mariage-enterrement-entretien d’embauche »), le noir et le blanc permettent aussi de se fondre dans la masse à moindre frais et d’éviter les erreurs de lessive.

Mieux, cela donne l’impression de sortir le grand jeu auprès de vos amis qui n’y connaissent rien ou pas grand-chose – de ceux qui s’esclaffent sur Facebook « Waouh, trop la classe t’as mis une veste et une chemise !».

Reste qu’à part ça, et contrairement à un mythe qui a la vie dure, le noir et le blanc sont loin d’aller avec « tout ». Certes ce sont des couleurs faciles à choisir, mais beaucoup plus difficiles à porter.

Au quotidien le smoking de James Bond se confond vite avec l’uniforme d‘un vigile de supermarché, tandis que sans filtre Instagram la mode du « all black everything » donne surtout des faux-airs de zombie.

Si lorsque l’on commence à s’intéresser à la mode masculine s’habiller en noir et le blanc n’est peut-être pas la pire des erreurs à faire, il existe tout un tas de bonnes raisons de s’émanciper de ce diktat qui bride un peu trop la créativité de votre vestiaire.

Pourquoi le noir et le blanc sont-ils surestimés ?

Tout d’abord parce que ces couleurs se révèlent peu pratiques dans les faits. Lorsque le noir n’est pas porté avec des tons assez sombres (ou d’autres noirs un peu suspects) et le blanc avec des tons assez clairs (ou d’autres blancs un peu douteux), cela casse l’équilibre d’une tenue.

De plus si ces couleurs ne supportent pas les associations avec les matières cheap, elles ont elles-mêmes tendance à rapidement perdre de leur éclat. À force de lavages, le blanc tend au grisâtre, le noir vire au délavé.

Autre inconvénient, le noir et le blanc mis côte à côte créent un contraste un peu trop marqué (et ce d’autant plus pour les personnes claires de peau) qui attire irrémédiablement l’œil et là encore vient déstructurer le rendu général.

Enfin, hormis lorsque c’est de rigueur (si vous êtes invité aux soirées de l’ambassadeur ou sélectionné en équipe néozélandaise de rugby) s’habiller exclusivement en noir et blanc dénote un singulier manque d’imagination, de valeur ajoutée.

Sérieusement tenez-vous vraiment à ressembler à ces hordes de salariés lemmings qui surgissent des bouches de métro aux heures de pointe ?

Noir et blanc ne sont donc absolument pas des couleurs passe-partout ou qui vous mettent en valeur, même prises séparément.

[Note : est-il vraiment besoin de parler rayures ? Si tel n’est pas encore le cas, abandonnez sans regrets ce genre de fantaisies aux films de gangsters et aux soirées camping. Vous n’êtes pas un code barre ambulant.]

4 raisons de ne plus porter de noir

Parce que les noirs s’associent mal entre eux. Selon les matières et la qualité des manufactures, les contrastes se font vite sentir entre les différentes pièces et confine à la faute de goût – typiquement un ensemble composé d’une veste en cuir de qualité, d’une maille bon marché* et de chaussures en similicuir

*Au diable ces matières synthétiques comme le polyester et leur aspect brillant du plus mauvais effet.

Parce que le noir donne vite un effet croque-mort. Le noir attire l’attention sur les éléments clairs, accentuant ainsi les cernes, les rides et toutes les imperfections de la peau. Si les femmes peuvent parer à cet inconvénient grâce à leur trousse de maquillage, les hommes qui n’affichent pas le bronzage de Sonny Crockett ont vite l’air palots, voire malades.

Parce que le noir inspire l’ennui, et c’est peut-être là son plus grand défaut. Même bien coupé, même de qualité, un manteau noir ressemble toujours au sempiternel manteau noir porté par 95% de la gent masculine en hiver. Bref c’est la banalité incarnée.

Parce que quand bien même le noir vous irait bien, ce n’est pas excuse. Si vous êtes brun avec le cheveu épais et la peau mate, vous êtes de ceux à qui le noir va… mais aussi le bleu ou le gris, et toutes les couleurs du vestiaire masculin. Alors pourquoi vous en priver ?

4 raisons de ne plus porter de blanc

Parce que le blanc n’est pas une couleur neutre. Loin de lier les différentes pièces d’une tenue, le blanc concentre la lumière et donc l’attention sur lui. Le côté chic recherché a une fâcheuse tendance à se transformer en côté m’as-tu vu (genre qatari en villégiature ou marseillais de télé réalité).

Parce que le blanc surcharge vite un look. À l’exception d’une paire de sneakers, la modération est de mise. Les rappels de couleurs sont facultatifs et les accessoires en cuir blanc strictement prohibés par la police du look, tout comme les chaussettes et les chapeaux blancs à la Willy Denzey. Pour les cravates et les ceintures, privilégiez les tons plus nacrés.

Quant au look monochrome, à moins de vivre à Miami et de vous appeler Tony Montana ou Tom Wolfe, évitez.

Parce que le blanc amplifie tout, et qu’un problème de coupe ne pardonne pas. Le moindre excès de volume se remarque immédiatement tandis que certains défauts comme l’embonpoint sont accentués.

Parce que le blanc c’est super salissant. Mais sur ce point votre Maman vous a déjà prévenu depuis longtemps.

Pas de règles sans exceptions

Avec en premier lieu cet indétrônable basique du vestiaire masculin qu’est la chemise blanche, le noir étant exclusivement réservé à ceux qui souhaitent se déguiser en mauvais dragueur (demandez à ces dames).

Si vous voulez la jouer un peu rock star, le jean noir est tout à fait recommandé, sans compter que si on y met le prix il vieillit extrêmement bien et peut accessoirement développer une belle patine grise – les jeans gris sont d’ailleurs des toiles noires que l’on a délavées.

Dans le même ordre d’idée le t-shirt blanc façon James Dean (lire bien coupé) n’est absolument pas contre-indiqué.

Le pantalon blanc est quant à lui à double tranchant. Pour toutes les raisons évoquées précédemment il doit être choisi avec soin. Si c’est le cas, il apporte cette touche de sprezzatura indispensable quand viennent les beaux jours.

Les alternatives ?

Si le noir et le blanc ne sont pas à bannir complètement de votre garde-robe, utilisez-les avec parcimonie.

Le bleu, le gris et le marron (qui inclue le beige) doivent avoir votre préférence. Ce sont ces couleurs qui doivent composer la base de vos tenues et qui vous permettront de vous démarquer sans lever le petit doigt.

Et oui la mode masculine n’est pas toujours aussi compliquée qu’on ne le croit !

Aurélien, pour BonneGueule.fr

Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • costume noir ? J’en ai un – porté pour lors des cérémonies – 2 fois par an – et occasionnellement pour un enterrement –
    je préfère le bleu nuit pour mon herringbone – ou mon smoking – réceptions -opéra – mais je privilégie pour tous les jours – les gris – le bleu – le chamois – le taupe – plusieurs nuances de marron –
    et je m’en trouve bien –
    et pour aller dans les bois – une veste en tweed feuille morte ou un blouson en peau – bleu ou chamois – un chino et des chukkas – avec une de mes inusables chemise militaire col ouvert – mais avec un foulard –
    j’adore vos articles – et c’est avec plaisir que je les savoure –
    des fautes de goûts nous en faisons a tout âge –
    et il bon que querlq’un nous le fasse remarquer – merci

  • Aurélien

    « Marine, chamois, taupe… » Ne plus appeler les couleurs par leurs noms de base aide également à comprendre la diversité et la profondeur qu’elles ont à offrir. Ben ouèj’ Gérard !

    Et merci pour ton com’.

  • Uttarak

    L’arrivée de l’été est une raison de plus d’égayer sa garde robe avec des couleurs! C’est tellement plus sympas les coloris !

    A bientôt.
    L’équipe Uttarak