Discussion

[Sans détours / NO PC] 2018, ce qui marche pour moi avec les meufs, c'est

Note : 69
lancé par FrenchKiss le 10.01.2018
23 réponses
dernier par Onmyoji le 18.01.2018, 01h36
Smooth, Raven & les autres qui débordez de trucs à dire sur le sujet (et qui n'osez pas forcément), c'est votre moment là.

Balancez votre vécu / regard / expérience / ce que vous avez de plus vrai sur le sujet, politiquement correct pas indispensable. Entrez dans l'histoire, c'est ici :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Pertinent) le 11.01.18, 01h43 par Mr.Smooth
  • 0 (Bonne idée !) le 11.01.18, 08h27 par Moumane
  • 0 (Yesssss!) le 11.01.18, 12h25 par BirdonTheWire
Perso, si je regarde ce qui a marché pour moi :

- les traiter comme des personnes (dans le sens : "pas différemment juste parce que ce sont des meufs")
- pied d'égalité, pas peur d'elles, pas méfiant, pas de dédain
- culture / répondant et toutes preuves de capital social (plus t'en as, plus ça compense tes handicaps)
- un soupçon de taquinerie / brutalité subtile (playful et partagé, jamais méchant)
- pas peur de parler sentiments / relations / cul et vulnérabilités
- dans la mesure de ce que je discerne et suis prêt à transiger, me caler sur son mode. Certaines veulent leader, d'autres veulent être leadées. Savoir s'adapter dans la mesure de l'acceptable, chacun définira ses limites et sa bonne volont.
- si ça matche pas, j'insiste pas. Tout le monde n'est pas compatible avec tout le monde. La compatibilité (état d'esprit, valeurs, attirance) est finalement plutôt l'exception; surtout si on l'espère immédiate; la plupart du temps ça demande un peu de travail pour faire changer la perception initiale.
- pas de temps à perdre avec les maisons hantées / les vampires (valable tout le temps, pas qu'en amour, fuir les gens toxiques)

Et si je dézoome :
- du fun
- de la brillance (aisance sociale, quelques accomplissements / points saillants et valorisants)
- de l'écoute, de la pertinence, des silences, clins d'oeils et sourires en coin bien placés
- un état d'esprit léger et détendu (les enjeux et la pression plombent systématiquement); c'est notamment pour ça que c'est ceux qui s'en battent le + les couilles qui scorent le plus #coucouHolden
- et un corps bien fait, a minima des épaules larges / un torse bien foutu me parait très efficace

=> tout ça se travaille

Tout ça suffira pas forcément à attirer l'attention de celles qui focalisent sur le physique / le charisme, mais ça marche très bien avec celles qui écoutent / sont attentives / prêtes à te laisser une occasion de dévoiler ce que tu caches derrière la première impression.

disclaimer : je revendique pas un palmarès de fou. Et je peux pas prétendre être un éphèbe comme cet enfoiré de Smooth. Results may vary.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (LFG !) le 11.01.18, 01h43 par Mr.Smooth
  • +2 (Bien joué) le 11.01.18, 07h59 par voucny
  • +1 (Intéressant) le 11.01.18, 08h28 par Moumane
  • +2 (Absolument) le 11.01.18, 10h41 par Jalapeno
  • +1 (+1) le 11.01.18, 11h59 par Sterdex
  • +2 (Pertinent) le 11.01.18, 12h55 par Thedaze
  • +2 (Like !) le 11.01.18, 14h57 par Alea
  • +1 (Intéressant) le 15.01.18, 21h18 par Allandrightnow
Je suis entièrement d'accord avec tout ce que tu as écrit. Je ne ferais pas l'affront de le reformuler.

Autres points importants :

- en journée : j'ai eu uniquement des résultats quand il faisait beau sur des filles en train de flâner (le "stop" en hiver sur une fille sortant du boulot n'a jamais rien donné à par quelques numéros peu solides). Moralité : c'est peu rentable de faire des "sessions" en automne/hiver. Ce qui n'interdit pas d'aborder une fille qui nous plait de manière ponctuelle.

- en soirée : ne pas hésiter à montrer la tension sexuelle (non verbal) très vite. L'apprentissage d'une danse de couple (rock/salsa/bachata etc) est un ÉNORME ATTOUT. C'est vraiment le premier conseil que je donnerais à un apprenti séducteur

- de manière générale, concernant le timing, ça ne sert à rien de suivre une trame rigide, du style on attend une semaine entre chaque date. Il faut faire en sorte de faire avancer les choses et de se calibrer en fonction de la fille. Quand il y a de l'intérêt de sa part, ça peut aller très vite, et ça n'est pas fortement corrélé à la durée de la relation.

- de manière générale, il faut comparer plusieurs "écoles" de séduction et piocher ce qui va en fonction de notre personalité
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (C'est pas faux) le 11.01.18, 12h55 par Thedaze
  • +1 (+1) le 11.01.18, 15h11 par Shenhua
Citation:
Smooth, Raven & les autres qui débordez de trucs à dire sur le sujet (et qui n'osez pas forcément), c'est votre moment là.


Les qualités qui sont les plus précieuses :

- Les couilles. Si t'en as pas, soit t'es un apollon et tu baiseras 10% des meufs que tu pourrais baiser, soit t'es un mec moyen/laid et dans ce cas-là, tu vas expérimenter la disette. On vit dans une société où tout le monde est complexé, personne n'ose plus se parler, et le simple fait d'avoir des couilles et déjà un marqueur de valeur, à condition que tu n'en fasses pas n'importe quoi. Les meufs se font peu/pas/mal aborder dans les bars, et une bonne partie d'entre elles n'attend que ça.

- L'intelligence sociale. C'est le truc qui te permet de ne pas faire de faux pas. De ne pas te mettre dans des situations embarrassantes. Il y a quelques jours, dans un bar, un ami a dit une fille du groupe "Tiens, salut, t'as un peu grossi non ?". Le lendemain, il n'était pas invité à sa soirée d'anniversaire.

- La lucidité et la remise en question. Vous vous êtes déjà demandé comment les autres vous perçoivent ? Quelles sont les qualités que vous aimez chez les gens et qui vous donnent envie de les fréquenter ? Qu'est-ce qui fait que vous n'aimez pas trainer avec quelqu'un ?

- Plein de mecs sont flippés par l'idée de baiser une meuf. Flippés qu'elle n'aime pas, qu'elle les trouve "peu performants", et ils se mettent des bâtons dans les roues de façon inconsciente pour ne jamais se retrouver en danger. Soyez à l'aise avec votre sexualité et votre corps. De façon à ne pas crâmer des opportunités parce que vous flippez à l'idée de faire du sale.

Quelques idées contre-intuitives :

- Les meufs les plus belles ne sont pas celles qui se font le plus aborder, bien au contraire. Les mecs flippent d'aller taper la discut' à des 9/10, alors ils se réfugient dans des nanas "confortables", suffisamment mignonnes pour qu'on ait envie d'aller au charbon, pas trop de peur qu'elles jouent dans la ligue supérieure. Raisonner comme un acheteur qui souhaite s'offrir un produit dans ses moyens est quelque chose d'incorrect.

- 90% des meufs sont complexées, qu'elles l'avouent ou pas. Okay, ça n'a rien de contre-intuitif dans une société où les magazines, les films, les séries nous abreuvent de mannequins anorexiques, et de retouches photoshop. Mais l'idée qu'une nana sublime se trouve moyenne ou dégueulasse est quelque chose de complètement farfelu pour un homme. Et parce que ces femmes adoptent la logique de l'acheteur, elles vont chercher quelqu'un qui leur correspond, ou du moins correspond à leur vision biaisée d'elles-mêmes. Voilà l'explication de cette nana magnifique qui s'est foutu en couple avec ce mec moyen.

- Face à une femme complexée, un compliment est une arme surpuissante. Vous montrez l'assurance d'un homme qui n'a peur de dire qu'il est attiré, et vous mettez votre interlocutrice dans une position où vous êtes le facteur qui lui ajoute de la confiance en elle. Je me souviens d'une phrase qu'on m'a dit un jour; "Je me sens plus belle quand tu es avec moi".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (A lire) le 12.01.18, 08h32 par valll
  • +3 (A lire) le 12.01.18, 08h54 par The_PoP
  • +1 (Absolument) le 12.01.18, 10h48 par Jalapeno
  • +2 (Pertinent) le 12.01.18, 12h31 par mistermint
  • +2 (Très intéressant) le 15.01.18, 21h21 par Allandrightnow
  • +1 (Absolument) le 20.01.18, 02h54 par Doug02
Très intéressant Raven. Assez classique mais c'est pas rien de le dire, notamment le point sur les couilles.

Le nombre de potes que j'ai, bian gaulés, qui choppent mais sans rien faire et qui au fond sont bien emmerdés parce que s'ils ont bien du choix dans les faits, en pratique ils sont juste terriblement limités par le fait d'être en position d'attente.


Ce qui a marché pour moi ?

- Ne plus trop me prendre la tête, diminuer les enjeux. t'es bien dans tes baskets seul, t'es pas en train de chercher à sauver ta vie.

- Etre con. Dans le bon sens du terme. A partir du moment où tu acceptes de prendre le risque de faire une bonne blague même si t'es pas sur qu'elle plaise bah... ça aide. Moins coincé = plus de sexe.

- Parler franchement. Assumer mon attirance.

- Prendre des putains d'initiatives. ne plus avoir peur. Aborder, echouer,
embrasser même au premier rencard, baiser au premier rencard. porter enfin mes couilles.


- Passer sur un style plus décontracté. Parce que je suis à l'aise là dedans et que ça colle à ce que je suis, à ce que j'aime et aux nanas que je peux chercher. Attention je dis pas de s'habiller dégueulasse hein. Je dis juste de s'habiller quelconque, transparent, ça me va. Du coup il a fallut aussi apprendre à ne pas s'habiller trop dégueulasse. Evidemment : on ne le dira jamais assez : soignez vos pompes. Vraiment. Si vous saviez ce que ça m'a handicapé pendant si longtemps.

- Et surtout, surtout : être bien dans mes pompes, dans mes projets professionnels, être cohérent dans mes envies et mes actes. Vraiment je suis convaincu que ça a aussi bien bien aidé pour moi.

- Côté physique, je suis pas grand, je suis pas beau comme un demi dieu grec, alors j'ai pris un peu d'épaules et de pec via mon projet pro et perdu un peu de gras et ça a joué juste ce qu'il fallait. A ne pas négliger, mais perso ce n'était pas le plus intéressant pour moi à bosser car faire plus me demandait beaucoup d'effort perso par rapport au gain que j'espérais en tirer. Je me suis aussi habillé en fonction.




Après qu'on soit bien clair, j'ai jamais choppé à tour de bras, à m'envoyer des threesomes dans des boites de nuits avec des mannequins lingerie et autres actrices.
Mais, en quelques mois j'ai choppé et baisé plus de nanas que je n'en avais cotoyé durant mes années d'existence précédentes, jusqu'à que je couche avec plusieurs nanas bien kiffantes en même temps, toutes au courant, avant de rencontrer ma chère et tendre qui a mis tout le monde d'accord.

Et c'est là qu'une autre partie du game commence, et c'est pas évident non plus.


Bref une nouvelle fois, merci FTS.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 12.01.18, 10h09 par valll
D'accord avec presque tout si ce n'est qu'on deviendra pas un super dragueur en combinant tout.
Non.
Faut trouver sa propre voie.
Sa personnalité, ses valeurs. Les trucs pour lesquels vous plierez jamais pour une meuf ni personne d'autre que vous (parce que c'est important d'avoir une micro dose de flexibilité même pour des trucs comme ça)
Trouver ses gimmicks.
Se marrer soi en draguant, plus que chercher à la faire rire (et comme The Pop, si vous devez balancer une vanne qui ne fait marrer que vous, et aller trop loin dans la vanne, n'hésitez pas, tant que vous êtes certain que ça ne va pas l'offenser -parce qu'offenser les gens exprès pour le plaisir, c'est complètement con et contre productif. Et je parle pas de taquiner à rebrousse poils).
Ne pas hésiter à être sérieux. Trop de gens mettent l'accent sur le fun et on finit par croire à l'obligation de la vanne et du bon mot, et à dramatiser quand on est pas inspiré.
Un peu de théâtralité, ça fait pas de mal. Montrer un peu de sophistication, ou au contraire un caractère un peu brut, plutôt que rien de remarquable, ou quoi que ce soit de trop tiède. S'agit pas de rejouer Cyrano en mode Luchini, mais de mettre des formes là où il n'y en a pas besoin; pour faire de certains moments des moments spéciaux, remarquables, mémorables.
Ne pas chercher qu'à séduire, en fait. Aborder des sujets a priori pas bandants. Et les rendre bandants quand même. Ou pas. La faire rentrer dans son monde et la laisser choisir ce qu'elle veut y voir. Pas que ce qu'on veut mettre en avant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Yesssss!) le 12.01.18, 14h00 par Perlambre
  • +1 (A lire) le 12.01.18, 16h23 par BirdonTheWire
  • +1 (100% d'accord) le 12.01.18, 18h32 par voucny
  • +1 (Intéressant) le 12.01.18, 18h43 par Moumane
  • +1 (100% d'accord) le 13.01.18, 16h23 par valll
Bon point de ma part si un homme fait ce que souligne Onmy :

"Ne pas chercher qu'à séduire, en fait. Aborder des sujets a priori pas bandants. Et les rendre bandants quand même. Ou pas. La faire rentrer dans son monde et la laisser choisir ce qu'elle veut y voir. Pas que ce qu'on veut mettre en avant."
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Merci ! :)) le 13.01.18, 19h34 par Onmyoji
Super topic Frenchkiss

Ne pas avoir peur de montrer sa part féminine aux femmes quand on est un homme et en jouait.C'est assez atypique mais couillu de le faire.Ca peut beaucoup plaire.Ca m'a permis de bien draguer,d'embrasser pas mal de nanas et faire des galipettes avec elles

Oser être créative à travers toute forme d'art et s'y mettre juste pour s'amuser, rien que le fait de kifferà faire du streetart , apprendre à jouer d'un instrument, faire un peu Djing pour sans prétention et en parler.Ca a vraiment interessé pas mal de femmes à qui j'en ai parlé et m'a fait marqué des points auprès d'elles

Une autre chose vachement sympa, c'est de ne pas hésiter à aller vers des personnes ayant un handicap et oser les connaître.J'ai abordé une australienne en fauteuil roulant au Musée du Louvre.On a tout de suite matché,on a ri comme des fous en plaisantant sur les peintures,on a passé la nuit ensemble.Malgré son handicap,ce fut un de mes meilleurs coups de ces dernières années

Ne pas être obsédé par l'idée de pécho à tout prix, c'est con mais ça rend séduisant et ça dénote une assez bonne confiance en soi.Discuter avec la bombasse de la soirée , faire sa vie , la recroiser par hasard quelques jours plus tard, reparler avec elle et s'échanger naturellement les numéros

Un truc que j'ai fait en 2017 et qui a été sympa , c'était d'être abonné à des pages de comédiennes,de modèles,de chanteuses....Leur écrire pour leur dire que j'aimais sincèrement ce qu'elles font et les encourager à continuer ...puis lorsque j'avais une idée pour une collaboration photo,je leur proposais un photo shooting si mon travail leur plaisait .....De bons délires lors de ces collab certaines sont devenues des amies et avec une ou deux ,il y a eu un peu plus
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 12.01.18, 19h54 par Jalapeno
Dans mon cas, c'est très simple, être épanouis dans sa vie, prendre du temps pour soi, vivre avec des projets qui font vibrer, a partir de là, tous parait plus fluide et plus facile. Les " techniques ", les réflexions profondes sur la nature féminine, dans le fond, c'est des grilles de lecture et de compréhension, qu'on possède tous instinctivement, dans un processus biologique de reproduction, l'être humain est conditionné pour se reproduire, c'est un fait.

Le problème, c'est que le tous devient très vite parasité, par le vécu, le sociale, le sociétal, et des tas d'autres élément qui font qu'on vit de plus en plus dans une société sans repère qui se liquéfie, et qui créait des êtres vagabond, emprisonné dans un rythme de vie effréné confinant a une certaines incapacité a séduire, qui devient un poison pour sont épanouissement et sont bonheur, et par voix de conséquence, sa réussite avec les femmes.

Les société industrialisé sont les sociétés qui contiennent le plus de dépressif, on sent bien que tous ça fait partie d'un tous, qui va au delà de la simple " personnalité ". Mais qui se conditionne en partie, il faut pas le nier, par des facteurs sociétaux dans lesquels on n'évolue. Je pense sincèrement que ce qui marche le mieux avec les femmes, c'est de ne pas en faire sa priorité, mais une voie de conséquences positive, comme récompense d'une vie saine et enrichissante. A partir de ce stade, le tous devient beaucoup plus clair que mille articles sur des techniques magiques. En réveillant nos grilles de lectures instinctive, qui ont été parasité et brouillé en partie par des modes de vie aliénant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (100% d'accord) le 12.01.18, 20h45 par CoffeeonRails
  • 0 (C'est pas si simple) le 14.01.18, 02h20 par Sterdex
Ce qui a marché pour moi :

- Etre attentif à ce qui plait ou non, et rester loin des idées reçus (comment ça marche, plutôt que comment ça devrait marcher)
- Etre attentif à ce qui me plait ou non. Étrangement, ce qui nous plait à nous, plait souvent à la personne en face.
- Etre à l'aise (ce qui revient à faire ce qui nous plait, un des objectifs est d'éviter d'être mal à l'aise)

- Rester cool si ça ne marche pas.

- Enfin, probablement le point le plus important pour moi, mais je ne sais pas si c'est quelque chose de général ou si ça correspond à ma personnalité particulière : être adulte. Plutôt que de trop jouer ou de trop plaisanter, avoir des conversations d'adultes peut être plus séduisant qu'ennuyant. Il me semble que c'est ce que recherchent certaines filles et c'est ce que je pense apporter.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 13.01.18, 14h47 par Allandrightnow
  • +1 (Intéressant) le 13.01.18, 15h56 par Moumane
Très beau topic. Merci pour ces post instructifs.

De manière générale, ce qui marche pour moi c'est :

Compétences passives :
[Épanouissement] - Avoir mes amis, mes passions, mes projets.
[Sérénité] - Aimer la personne que je suis, avec ses qualités et ses défauts. S'assumer.
[Empathie] - Aimer les autres en général. S'intéresser à eux, se demander ce qu'ils ressentent.
[Autodérision] - Savoir se moquer sincèrement de soi.

Compétences actives :
[Coup d'essai] - Prendre des vents. C'est important de prendre des vents.
[Goujat] - Fréquenter des nanas régulièrement, créer des liens avec certaines d'entre elles, se faire des amies.
[Parade nuptiale] - Assumer d'aimer les meufs. Puis, jouer le séducteur, jouer la séduction. "Tu me plais alors je vais faire des trucs pour essayer de te séduire."
[Vide cérébral] - Celle là elle tue. Faut débrancher et se lancer. Faut pas de moment parfait, ni d'un tas de questions, faut pas de cause ni de conséquences. Faut tout déconnecter et tenter ce qu'on a envie de tenter.
Citation:
Dans mon cas, c'est très simple, être épanouis dans sa vie, prendre du temps pour soi, vivre avec des projets qui font vibrer, a partir de là, tous parait plus fluide et plus facile.


Je ne vais pas nier ton expérience, mais cette phrase est pour moi l'un des plus grands mensonges dans le monde de la séduction. Et je ne parle pas que de la communauté du "Game", je parle de toute notre société. Et je vais m'appuyer à prouver pourquoi (sans animosité aucune).

- Parce qu'être épanoui, c'est pas à la portée de tous, à fortiori quand on a aucun succès en séduction. Dans notre société, une grande partie de la valeur d'un homme se mesure à son succès auprès des femmes. Un adolescent ou un jeune adulte qui n'en a aucun vit déjà dans un complexe. Il subit les multiples violences de ne pas assouvir sa sexualité, de vivre un manque affectif, et par la réflexion de la société, il se juge comme étant inférieur, car incapable de plaire et de séduire. Dans ce contexte, être épanoui est une fable. Donc tu ne peux pas juste t'épanouir pour séduire. Parce que pour t'épanouir, il faudrait déjà que tu sois capable de séduire.

Je pense bien plus réaliste la formule inverse. Pour s'épanouir, il faut être séduisant. Pas forcément séduire et enchaîner les conquêtes, mais au moins sentir qu'on a une valeur qu'on estime correcte ou élevée. Quand on est capable d'être en paix avec sa valeur, on se rapproche de la plénitude.

- C'est évidemment séduisant un mec qui a un projet, et qui montre qu'il peut s'impliquer dans quelque chose sérieusement. Mais je pense que ça a toujours un impact limité, à moins que ton projet soit d'être un gomuscu, ou que ta passion soit d'aller lever de la fonte.

Ma passion à moi, c'est le jeu en ligne. Je ne parle pas juste d'y passer mes nuits les yeux gonflés. Je parle de compétitions, de Lans, de budgets, et de tout ce qui va avec. D'organisations, de structures, de sponsors. Je rencontre régulièrement des joueurs professionnels, qui vivent de divers scènes eSportives; certains sont des gars tout-à-fait normaux, d'autres sont des mégalos cocaïnés.

Plus je m'y investis, plus j'entrevois l'idée d'un jour en faire mon activité, ce qui est Mon projet.

J'ai beau avoir une grande dévotion pour ce projet, je t'avouerai que ça n'a jamais été un argument attractif vis-à-vis des femmes (pourtant, ce n'est pas rien, parfois je travaille même avec les mairies de villes comme Tours, ou Poitiers), à part les quelques meufs qui sont des geeks (mais elles ne m'intéressent pas).

Souvent, ça véhicule au contraire des clichés peu reluisants. Pas de vie sociale, mauvaise hygiène, je ne prendrais pas soin de moi, j'y passe des heures, etc.

En pratique, jouer le clown et le mec qui ne fait que piccoler et Netflix en regardant des memes en dehors de ses heures de Fac est bien plus valorisant socialement parlant que d'avoir un projet sérieux dans une industrie comme le jeu vidéo.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (C'est pas faux) le 13.01.18, 19h39 par Onmyoji
  • +1 (Intéressant) le 13.01.18, 19h58 par Moumane
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 14.01.18, 01h05 par mistermint
  • +1 (100% d'accord) le 14.01.18, 02h19 par Sterdex
  • +2 (100% d'accord) le 14.01.18, 09h43 par Mr.Smooth
  • 0 (C'est pas le plus important) le 15.01.18, 13h05 par The_PoP
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 15.01.18, 20h40 par Perlambre
  • 0 (Intéressant) le 15.01.18, 21h04 par sebz9999
Raven a écrit:
Citation:
Dans mon cas, c'est très simple, être épanouis dans sa vie, prendre du temps pour soi, vivre avec des projets qui font vibrer, a partir de là, tous parait plus fluide et plus facile.


Je ne vais pas nier ton expérience, mais cette phrase est pour moi l'un des plus grands mensonges dans le monde de la séduction. Et je ne parle pas que de la communauté du "Game", je parle de toute notre société. Et je vais m'appuyer à prouver pourquoi (sans animosité aucune).



Ok avec ton point Raven, cependant je crois qu'il faut nuancer pas mal. Parce que je me suis fait la même expérience et le même vécu que Seb.

Alors il y a peut être une question d'âge et de nanas ciblées. J'imagine que le fait d'être bien dans ses pompes et équilibré ça aide un peu plus à l'approche de la trentaine et plus.
J'imagine que plusieurs facteurs peuvent jouer : peut être un peu plus d'envie de se poser et de construire chez les nanas, plus d'expériences foireuses aussi (du coup les mecs comme les nanas sains, aines repèrent et évitent plus facilement les canards boiteux) par exemple.

Ensuite je pense qu'effectivement il va être très très compliqué d'être bien dans ses baskets pour le puceau de 25 ans, par contre pour le mec lambda qui a couché avec 1 ou 2 nanas sur des malentendus ou autre, ça me semble déjà moins complexe.

L'idée n'est pas de vendre un faux épanouissement je pense mais simplement de faire relativiser les gens pour mettre moins d'enjeux sur la séduction. Grosso modo tu t'éclates un peu plus à côté, du coup tes rateaux te pèsent un peu moins. Du coup aussi tu fais peser moins d'attentes et de frustration sur tes rencontres.

Mais sans déconner dans mes potes qui sont dans ma moyenne d'âge même les timides maladifs choppent ou ont choppé du moment qu'ils sont à peu près équilibré. Par contre, les désespérés, malheureux, depressifs bah... ils attirent les canards boiteux.


Pour ce qui est du projet, évidemment que si ton projet et ta passion c'est les boulards glauques ou les collections de sandales plastiques ça va être compliqué de vendre ta passion. Evidemment qu'il y a des passions qui ne se communiquent pas ou sur lesquelles on peut moins communiquer que d'autres.
Ceci dit, avoir un projet, être tourné devant toi, et puis être motivé, décidé et en mouvement ça c'est réellement séduisant.

Autre point qui n’est pas des moindres, si on considère que faire durer un couple ou développer une relation c’est aussi de la Seduction alors être bien dans ses pompes et avoir de son projets est juste essentiel.

Mais une fois encore, je te rejoins, faut pas vendre ça comme la panacée de la séduction. Cela peut cependant être très pertinent suivant ton âge, ton milieu et tes objectifs.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Absolument) le 15.01.18, 13h08 par Thedaze
  • +2 (Pertinent) le 15.01.18, 18h26 par Moumane
  • +1 le 15.01.18, 20h41 par Perlambre
Raven et Pop, vous avez tous les deux des arguments intéressants.
Simplement, à vous lire, vous n'êtes pas à un même stade de vie en ce qui concerne la séduction et/ou l'épanouissement.
Et par la force des choses vous ne rencontrez pas les mêmes nanas, n'êtes pas attirés par les mêmes nanas.

A mon avis, à la vingtaine être séduisant permet de ne pas rester avec ta main droite.
Et il faut agir en ce sens, plein de conseils ici pour y arriver. Cela va t'encourager à rencontrer, à conclure. Pas automatiquement à être épanoui.
Donc, séduire/être épanoui c'est quoi, quelles sont les filles que j'ai envie de séduire, quel est le bénéfice que j'en retire - sexe uniquement, autres connexions - un vrai questionnement.
Et si je me souviens de mes jeunes années, l'expérience sexuelle primait et si l'on m'avait posé la question de mon épanouissement, je pense que ma réponse aurait été "je m'éclate".
Avec le recul, aucun rapport (en tout cas pour moi).

Et puis à un moment, d'autres éléments deviennent importants. Là aussi chacun est différent. Boulot, position sociale, loisirs, passions... nous sommes amenés à nous étoffer, nous en avons envie pour nous sentir bien dans nos baskets. Le début, la suite de l'épanouissement personnel ?
Et nous mettons une autre corde à notre arc côté séduction. Car non, il ne s'agit pas de s'éliminer du monde de la séduction, plus certainement de l'envisager sous un autre angle. D'apporter autre chose dans une relation et surtout attendre autre chose d'une relation.

Et quant à une relation de couple exclusive que l'on veut mener à bien en se donnant les moyens de l'entretenir, je peux vous dire que la séduction est d'une importance capitale.
Autant dans l'instant que dans la durée.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Intéressant) le 15.01.18, 20h40 par Moumane
  • +1 (C'est pas faux) le 15.01.18, 22h28 par sebz9999
Parce qu'être épanoui, c'est pas à la portée de tous, à fortiori quand on a aucun succès en séduction.

J'aurais pu te dire la même chose il y a quelques année. Je pense, au contraire, que ce dernier et a la portée de tous, hormis les cas de grave problème physique, j'irais pas te dire qu'un handicapé en état de mort cérébrale peut s'épanouir dans sont coma. Mais globalement, on part tous de plus ou moins loin, tant qu'on n'est valide, le champ des possibles est vaste.

Dans notre société, une grande partie de la valeur d'un homme se mesure à son succès auprès des femmes

Non, ça c'est surtout ce qu'on veut nous imposé, dans une société fondé sur le consumérisme, sur les fondation du spectacle a la Guy Debord, ou règne la dictature du paraître, des paillettes et du superficiel, je ne dis pas que ton affirmation est fausse, je dis qu'il faut s'en extraire, parce que c'est surtout la résultante de facteurs sociétaux qui nous conditionnent, et qui nous aliennent.

La valeur d'un homme se mesure, a titre d'exemple, a sa droiture, a sa ligne de conduite, a sont courage, a sont intégrité, a sa force de caractère, résumer la valeurs d'un homme a sont succès auprès de la gente féminine, c'est déjà, d'une part, accorder trop d'importance a la séduction et aux femmes, mais aussi résonner trop fermement dans le confinement d'une société basé sur les répercutions comportemental du capitalisme, ou la promotion de la réussite prime sur la valeurs humaine réel, non superficiel.

Pour faire simple, baser sont jugement de valeur non pas sur des élèments de paillette qui en jette : Le cliché du rappeur avec trois bimbo autour des bras qui mort sa chaine en or, ça c'est surtout du marketing fait pour vendre des album. Mais baser sont jugement sur des valeurs humaine plus terre a terre. La liste de ces qualité plus " humaine " est longue, mais il se trouve que c'est également des valeurs qui plaisent aux femmes. D’où l’intérêt de considérer qu'être un homme qui suit sa voie et qui sait exister autrement qu'au travers d'un vagin, et infiniment plus solide et réaliste que de chercher a devenir un homme juste en réussissant a tripoter des nichons, pour ce conformer au dicact des paillettes vendu par le marketing dans une société consumériste.

Je pense bien plus réaliste la formule inverse. Pour s'épanouir, il faut être séduisant. Pas forcément séduire et enchaîner les conquêtes, mais au moins sentir qu'on a une valeur qu'on estime correcte ou élevée.

Justement, baser le propre jugement qu'on n'a de sa personne et de sont estime, sur sa capacité a plaire aux femmes n'ais pas le bon cheminement a mon sens pour s'épanouir au delà de sa volonté de plaire a Megan Fox. Déjà, parce que raisonner de cette façon, interfère avec la possibilité d'épanouissement dans sa propre passion. C'est un peu l'exemple du type qui fait de la musculation uniquement pour " choper ", dés qu'il va se prendre un rateaux, il perdera sont envie et sa motivation en musculation.

C'est évidemment séduisant un mec qui a un projet, et qui montre qu'il peut s'impliquer dans quelque chose sérieusement. Mais je pense que ça a toujours un impact limité, à moins que ton projet soit d'être un gomuscu, ou que ta passion soit d'aller lever de la fonte.

Une de mes passions et effectivement d'aller lever de la fonte. Mais ça, aprés, tant sait rien au final, si ça a un impact limité. Pour reprendre ta passion pour les jeux vidéo, l'impact n'est peut-être pas direct mais surtout indirect, si dégommer JeanKevin sur Battlefield one avec tes potes te fait kiffer, que ça te permet de nouer des liens, de sociabiliser, ça impact ton humeur, et donc, indirectement, tes capacité a séduire. Si ça se trouve, sans ta passion en question, tu choperais deux fois moins. Mais ça, tu peux pas vraiment le savoir, vue que tes déjà passionné.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 16.01.18, 00h31 par mistermint
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 16.01.18, 11h15 par Onmyoji
Citation:
Parce qu'être épanoui, c'est pas à la portée de tous, à fortiori quand on a aucun succès en séduction.

J'aurais pu te dire la même chose il y a quelques année. Je pense, au contraire, que ce dernier et a la portée de tous, hormis les cas de grave problème physique, j'irais pas te dire qu'un handicapé en état de mort cérébrale peut s'épanouir dans sont coma. Mais globalement, on part tous de plus ou moins loin, tant qu'on n'est valide, le champ des possibles est vaste.


C'est un poncif qui n'a pas de valeur à mes yeux; c'est précisément ce que je regrette de ce que tu écris dans ce sujet, tu donnes un écho superflu à quelque chose qui semble t'être personnel.

Citation:
La valeur d'un homme se mesure, a titre d'exemple, a sa droiture, a sa ligne de conduite, a sont courage, a sont intégrité, a sa force de caractère


Pourquoi tu soulèves de la fonte alors que tu pourrais faire des maraudes ? Pourquoi t'imposer une diète contraignante et des exercices fatigants, au lieu d’œuvrer pour le bien de tous ?

Parce que tu es aussi un produit de cette société, mais à un degré autre. La musculation entre autres, n'est qu'une façon d'avoir un corps conforme à un diktat, et ainsi plaire au plus grand nombre. Et par réflexion, parce que tu reflètes ton image de toi dans la société, avoir une meilleure image de toi, parce que la société a une meilleure image de toi.

D'où le fréquent "Je fais de la musculation pour avoir confiance en moi".

Citation:
C'est un peu l'exemple du type qui fait de la musculation uniquement pour " choper ", dés qu'il va se prendre un rateaux, il perdera sont envie et sa motivation en musculation.


Tu ne fais pas de musculation à proprement parler pour choper. Tu en fais pour te conformer à une vision séduisante du corps masculin, qui est cultivée par notre société, afin d'être plus séduisant à tes yeux, et ceux des autres. Plus tu t'approches du séduisant, plus tu choppes.

En fait, mon principal reproche à ton argumentation, c'est sa naïveté. D'un côté tu m'expliques que la valeur d'un homme se calcule par rapport à des valeurs morales, et de l'autre tu t'astreins à des habitudes draconiques dans le seul but d'augmenter ta valeur aux yeux des autres (et donc aux tiens).

En fait, ce que tu sembles oublier, c'est que quand tu es incapable de séduire, tu ne subis pas qu'un seul mal, mais une multitude de doutes et de manques connectés :

- Le manque affectif : La solitude à proprement parler. On a tous des amis, mais il arrive évidemment de ressentir le manque d'affection, de contact, de câlins. Un manque qui n'est pas compensable par quelqu'un qui n'est "que" notre ami. Ressentir la compréhension et l'abnégation d'une personne avec qui on partage une partie de sa vie est quelque chose de vraiment spécial.

- Le manque sexuel : Masturbation, pornographie, et rien d'autre, parfois jusqu'à l'addiction. Ne pas réussir à séduire, c'est aussi avoir une vie sexuelle qu'on qualifie en premier lieu de "frustrante". Mais peut-être que je me fais des idées, et que la droiture morale et notre seigneur Jésus parviennent à combler le trou béant d'une sexualité construite sur le dépit et la frustration ?

- L'estime défaillante de soi : Pourquoi les autres y parviennent-ils, et pas moi ? Qu'est-ce que j'ai de moins qu'eux ? Suis-je bizarre, moche, idiot ? Ou au contraire d'une intelligence trop élevée pour notre société ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ?

Des questions régulièrement posées par des centaines de milliers d'hommes, dont une partie finira par franchir les portes de ce site, d'un séminaire, d'un autre forum, ou d'un pub à la recherche de quelqu'un à qui se confier.

Qu'est-ce qui t'a poussé à t'inscrire sur ce forum ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (+1) le 16.01.18, 11h04 par Sterdex
  • +1 (En effet) le 16.01.18, 11h09 par mistermint
  • 0 (Détends toi) le 16.01.18, 11h20 par Onmyoji
corps-ou-objet-vt41619.html#p423479
On forke ici pour le corps/musculation.
Au premier abord tu as peut-être raison Raven. Si tu es identifiable comme membre d'un groupe, on te collera les clichés qui vont avec. C'est humain et efficace en général.
Mais c'est oublier qu'on est pas monolithiques. Et que tous les geeks ne sont pas geeks car asociaux et rejetés réfugiés dans les livres, le rêve et les fantasmes de puissance au travers du jeu de rôle, du jeu vidéo et des séries / films héroïques. Qu'ils ne sont pas tous plus intelligents que la moyenne et "plus sensibles aussi".
Que tous les mecs qui font de la musculation ont pas la sensibilité d'un caillou, l'intellect d'une huître et les buts d'un kéké niveau mille. Des gens font de la muscu pour leur santé, parce qu'ils kiffent ce sport, parce que ça les fait se dépasser. Tout le monde ne réfléchit pas en termes d'apparence. Et si tu n'es pas directement identifiable comme "membre du groupe", tu as toujours l'opportunité de présenter ça comme tu veux, en véhiculant tes raisons et tes valeurs.
Et ça fait une sacrée différence et on voit de suite le mec congruent et celui qui fait ça pour des raisons qu'il n'ose pas avouer. Aux autres ou à lui-même.

Quant à l'épanouissement, tout le monde ne fonctionne pas pareil. Certains peuvent trouver du répit et du sens et de la satisfaction dans des choses qui vont ensuite s'additionner et participer à leur affirmation et leur epanouissement dans d'autres domaines.
Bien sûr la majorité aura plutôt tendance à subir comme tu le décris. Mais c'est pas non plus tout blanc ou tout noir et ça dépend des périodes. Du coup à certains moments ça peut se débloquer et lancer la machine. Et ton point est surtout valable pour les mecs dans l'absolue disette, et franchement proches de la dépression tels que tu le décris.
Pour les autres, c'est sûr qu'ils seront pas toujours satisfaits mais ils vivoteront.
Tant qu'on ne donne pas trop de prise au "tu es un homme si tu niques plein de meufs" que l'on nous bourre dans le crâne parce que ça fait tourner le commerce des coachs mais avant eux, de tout ce qui touche à la mode, la représentation, les loisirs nocturnes (avec la femme en denrée rare présentée comme à l'étalage), etc.
Alors c'est dur, mais je crois pas que le point de vue de Sebz sur ce qui fait réellement la valeur d'un mec soit si rare.
Ou si naïf.
Bien sûr que c'est pas celui qui prévaut dans la séduction. Mais parce qu'on juge dans un paradigme restreint.
D'un autre côté, quand on en est à choisir ses potes à leur capacité à ramener de la meuf, plutôt qu'au fait qu'ils te soutiennent quoi qu'il arrive, que même en cas de disette, tu te feras pas chier avec etc, c'est moche.
Évidemment si les potes en question sont en fait des relous qui te cassent des coups par jalousie, ou veulent pas jouer un minimum le jeu quand on sort et s'en foutent de saccager les soirées et de se faire recaler, je mets pas ça dans "on se fait pas chier avec" parce qu'ils sont relous. Mais là soit ils sont tout le temps comme ça et on s'en éloigne, soit ils sont juste pas à l'aise et on les aide ou on choisit nous moments avec eux.
Donc c'est moins de la naïveté que le refus de se laisser enfermer dans la case que des gens qui ont pas tes intérêts en tête veulent pour que tu sois leur instrument.
Et ça a beau faire partie de l'imaginaire collectif, toi qui collectionne les rebelles et marginales en tous genres, tu devrais savoir que quand on brise les clichés, ça se ressent de suite, c'est surprenant et très puissant.
Après évidemment on peut pas tous briser les clichés et certains jouent à l'intérieur.
Mais si on a pas la personnalité pour ça on peut très bien être dans les 20% hors norme sur un certain domaine.
Et dans tous les cas, je pense que pour grandir et s'accepter et devenir meilleur et baisable il faut un point de départ.
Que ce soit la séduction ou le reste.
Un gosse de la vingtaine qui séduit mais qui flippe pour son avenir parce qu'il sait pas quoi faire de sa vie sera pas plus heureux. Pas plus vu comme un homme car sans projets, sans vision. Il peut séduire par sa belle gueule et son attitude mais pour celles qui creusent elles ne trouveront rien et fuiront ou le consommeront. Certains peuvent s'en satisfaire. D'autres auront le syndrome de l'imposteur. Genre "je séduis alors que je suis une merde".
C'est important de se rappeler que tout le monde n'a pas les mêmes frustrations. Ça dépend beaucoup de notre histoire.
Un mec qui n'en a pas en séduction peut simplement être détaché parce qu'il pense plus à trouver "l'unique", et être serein même si c'est un cliché pourri. À côté de ça, si c'est un sportif ou un gamer avec une culture de la compétition élevée, il peut être très insatisfait s'il se sent pas au top.

Donc attention à ne pas voir les choses de manière binaire. Je vais pas dire qu'il y a beaucoup de projection dans ce que tu écris parce que je veux pas te dénigrer indirectement, mais je pense que ce genre de vision vient aussi de la manière dont on l'a vécu nous, ou dont ça se voit dans notre milieu. Ça me semble pas déconnant que tu vois ça dans ton milieu étudiant, mais c'est une réalité restreinte (même si ça touche beaucoup de monde). Sans que ce soit l'unique manière de le vivre.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Pertinent) le 16.01.18, 12h49 par DisturbedEvil
  • +1 (Constructif) le 16.01.18, 14h15 par Allandrightnow
  • +1 (Absolument) le 16.01.18, 14h53 par sebz9999
  • +1 le 16.01.18, 16h45 par BirdonTheWire
Essayons de rester dans le retour d'expérience dans ce topic svp; pour les débats périphériques, forkez en citant le message auquel vous voulez réagir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Merci ! :)) le 16.01.18, 13h08 par Sterdex
  • 0 (Yep ! :)) le 16.01.18, 14h53 par sebz9999
On pourrait peut-être faire un autre topic "ce qui n'a pas marché pour vous" afin de lister les erreurs à ne pas faire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Bonne idée !) le 17.01.18, 13h03 par Allandrightnow
A lire / A voir en ce moment sur FTS