Discussion

Allo la terre ici y a pas d’eau...

Note : 8
lancé par Giulia le 01.02.2018
17 réponses
dernier par Lenny2stras le 02.03.2018, 01h55
Salut à tous et à toutes, je lance ce sujet pour trouver de nouvelles solutions et pistes à ma problématique: je suis une femme INTJ, à l’apparence trompeuse et à l’envie baladeuse qui oscille entre le désir constant d’optimiser ma vie et de me débarrasser de toute contrainte financière et celui de profiter de ma chair fraîche avant qu’il ne soit trop tard... désolée pour ma communication crue et maladroite, j’espère que ceux qui pourront m’eclairer auront le courage de terminer la lecture et d’y répondre. Je suis consciente que tout le monde ou presque connaît ce balancement entre intérêt à long terme et intérêt immédiat mais je peux dire ajd avec certitude que pour moi la notion de «  profiter de la vie » et le domaine des relations interpersonnelles me sont particulièrement difficiles et pourtant... j’ai compris par l’intellect et l’observation les dynamiques sociales, je suis même de très bon conseil pour les autres mais, en pratique, je me confronte à des déceptions récurrentes qui diminuent mon envie de faire des efforts tout en sentant un besoin de vivre certaines choses lié à une angoisse du temps qui passe qui va en grandissant... toutes mes tentatives de connexions sociales (certaines d’apparence brillamment réussies) se soldent par la même conclusion: TOUT ÇA POUR ÇA.. des trésors d’adaptabilité, d’ecoute, d’effort de discussion, de temps, d’energie et d’argent gaspillés pour n’avoir jamais cette sensation d’objectif atteint. Mes amitiés féminines sont particulièrement chronophages et energivores pour maintenir le lien je me soumet à leur relativité mais quand je constate que l’eau que j’apporte au moulin est détournée pour une fin non profitable et que j’essaie de réajuster, malgré toutes mes explications, une cassure se crée et elle me blessent par leur « tu te prends trop la tête » que j’interprete « Tu es trop consciente et ça nous emmerde de voir les choses telles qu’elles sont quand ça ne nous aide pas à comprendre le mec qui nous fait mouiller ». Les amitiés avec les hommes se finissent par des « sentiments » naissants chez monsieur que je ne fais plus semblant d’ignorer car ça m’a par le passé causé des problèmes conséquents. Avoir des aventures légères, j’en rêve et j’ai l’apparence qui pourrait m’y aider mais je peine à y trouver une vraie satisfaction, esclave du jeu de séduction et en même temps déçue du mauvais jeu de l’homme en face, qui, aussi player et malin qu’il soit, tiré des ficelles auxquelles je ne suis pas sensible... c’est une problématique aux airs communs que je tente de vous exposer là et pourtant, elle me ronge de l’interieur, j’ai même songé à devenir escort histoire d’avoir des expériences physiques tout en liant mon interêt financier puisque mon plaisir ultime n’est jamais atteint avec un autre, si ce n’est celui de faire plaisir et d’etre Touchée... avez vous des astuces pour vivre des expériences d’un haut niveau? reconnaître les hommes aptes à vivre des aventures autant charnelles que stimulantes intellectuellement, rencontrer des gens auprès de qui je pourrais être moi même sans entendre de réflexion limitative? Je précise que je n’ai Pas de famille ou autre connexion justifiée par un lien imposé, ce qui sûrement fait que jnaccorde autant d’importance à ce problème. A ceux qui aiment les équations à plusieurs inconnues, j’attend vos réponses avec impatience...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Pavé => Aère / fais plus court stp) le 01.02.18, 16h56 par Jalapeno
Bref, il te faut un "player" sans prise de tête :)

Finalement, d'un côté, c'est cool pour nous les hommes qui fréquentons les sites de séduction. Ca veut dire que la "concurrence" n'est pas de très bonne qualité.

Un truc qui pourrait aider : vas dans les "spots" de drague pour justement essayer de te faire aborder par un apprenti "pick-up artist".

Ou va dans des cours de danse (++ si danse sensuelle comme la bachata), je pense que tu pourras trouver des "bons coups".

PS : je viens de voir sur un autre post que tu étais surdouée. Tu as songé à t'inscrire à Mensa, le "club" des surdoués ? D'ailleurs, un des mes amis "player" (un des meilleurs que j'ai connu) en fait partie :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • -2 (Du grand n'importe quoi) le 01.02.18, 19h47 par Onmyoji
  • +1 (C'est pas si simple) le 01.02.18, 22h56 par Giulia
Salut Sterdex, merci pour ta réponse:) Qu’entends-tu par « spots », si tu veux dire bars, soirées, discothèques, crois moi j’en ai fréquenté sans trouver pour autant l’aiguille dans la botte de foin... des moments sympas oui, me sentir flattée voir grisée par l’interet Qu’on me porte et les faux espoirs que je pouvais me faire oui mais toujours la même conclusion.. les danses latines, je m’y suis laissée entraînée par des copines, j’ai même pris des cours malgré l’impression ridicule qu’elles me suscitaient à voir tous ces couples de fortune rechercher désespérément un peu de sensations, la pratique n’a fait que renforcer cette impression: on apprend tous les mêmes pas sans fantaisie, les musiques se ressemblent toutes et le type de personnes est souvent le même... pour les sites de rencontre, au debut j trouvais ça drôle puis le fait de raconter sa vie et écouter l’autre nous raconter la sienne en se montrant sous son meilleur jour m’a lassée sans parler du fait de me faire reconnaître et taquiner par pas mal de gens alors que je ne chope même pas... suis-je un cas désespéré? Lol. En ce qui concerne Mensa c’est vrai que je ne m’y suis pas attardee, pendant un moment j’ai cru que le quotient intellectuel pouvait être le facteur x, je me suis inscrite sur des groupes, forums et j’ai trouvé tout un tas d’handicapés sociaux que je me retrouvais à aider en partageant mes astuces et ceux qui témoignaient des réunions mensa en peignaient un tableau assez triste, visiblement, les surdoués les mieux adaptés ne s’y rendent pas, même si l’exemple de ton ami player est un contre exemple qui peut être encourageant... je vois que tu as toi-même un profil intp et l’expérience du game sur sites, comment une fille qui voudrait de la « légèreté profonde » pourrait s’y prendre pour annoncer la couleur sans passer pour une pimbêche ou un trop gros poisson, ni devenir la target des egomaniaques en manque de défi... sachant que j’ai un physique sexy...
Ton post est dense et confus, mais j'y vois en tous cas des contradictions : tu veux "profiter de la vie", avoir des relations physiques et légères tout en analysant en permanence tes relations sociales. Relations dont tu aimerais d'ailleurs un retour sur investissement.
D'après moi cette approche est rédhibitoire pour des mecs qui souhaiterait une relation sans prise de tête (plan cul ou coup d'un soir). Ça peut aussi être contre-productif pour toi si toutes tes réflexions prennent le pas sur tes sensations...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (C'est pas si simple) le 01.02.18, 19h48 par Onmyoji
  • +1 (Tout ça pour dire quoi ?) le 01.02.18, 22h55 par Giulia
Je te conseilleirais de bien savoir t'entourer.

Si tu es facilement déçue par les gens, c'est que tu ne vises pas les bonnes personnes. "Bonne personnes" est évidement ici relatif à tes objectifs.

Il faut apprendre à voir et savoir qui est "apte" et qui ne l'est pas. Si t'es intelligente, je peux te jurer que tu n'auras aucune espèce de problème pour pressentir les gens avec qui tu peux être vrai, et avec qui tu peux t'élever.
Apprends à écouter ton instinct.


Citation:
mais je peine à y trouver une vraie satisfaction, esclave du jeu de séduction et en même temps déçue du mauvais jeu de l’homme en face, qui, aussi player et malin qu’il soit, tiré des ficelles auxquelles je ne suis pas sensible

C'est très flou!
A developper :)

Citation:
j’ai même songé à devenir escort histoire d’avoir des expériences physiques tout en liant mon interêt financier puisque mon plaisir ultime n’est jamais atteint avec un autre, si ce n’est celui de faire plaisir et d’etre Touchée

Essaie tu verra bien!
Pour le reste
Citation:
si ce n’est celui de faire plaisir et d’etre Touchée
ça je m'y retrouve beaucoup, mais au final je m'en fiche. Si c'est jamais atteint pourquoi le désirer? C'est physiologique ou c'est psy?


Du reste, évite les "players" (enfin la majorité qui se mettent sous cette banière) justement car ils joueront effectivement sur de "l'attendu". Va tout simplement vers les gens qui te plaisent, et écoute ton instinct.
Si t'es un peu cognitivement évoluée je te le répète, tu n'aura aucun mal. Le tout c'est d'être honnête avec tes envies.

Après, la différence quand t'es une femme c'est malheuresement que -dans les grandes masses- vous "perdez de la valeur sur le marché" avec l'âge plus facilement que les hommes (après, c'est comme tout, si tu t'entretiens c'est énormément réduit). Et puis si tu veux faire des mioches, c'est sur que vers 30 c'est plus simple qu'à 40.
A voir en fonction de ce que tu estimes le plus important et les cartes que tu peux jouer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 01.02.18, 22h47 par Giulia
Je pense que tu as plusieurs problèmes.
Des contradictions avec lesquelles tu peux bien vivre mais qui te retiennent dans l'action, alors que tu devrais te jeter à fond dans un choix une fois que tu l'as fait et tout donner pour ça.
Une insatisfaction du fait d'un manque de stimulations par les autres, qu'il s'agisse de l'intellect ou de la sensualité. Savoir draguer n'aide pas nécessairement pour l'un ou l'autre, et en outre être un player ce n'est pas nécessairement savoir draguer (souvent aspirer à cela).
Je pense que pour cela tu dois viser ton public d'abord, et trouver le bon séducteur qui saura jouer avec toi ensuite. Ça t'évitera des déconvenues, et dans ton public si tu es si attirante les séducteurs se détacheront d'eux-mêmes.
Tu peux aussi prendre des initiatives.

Une horloge biologique qui te fait penser à du sérieux (ou pas? As tu pensé à faire un enfant seule? Ce n'est pas une solution que je propose, juste une question, je considère que ce n'est pas un cadeau à faire à l'enfant), mais une envie de légèreté.

Peut-être la légèreté est envisagée comme pis aller de rencontres trop décevantes, donc inenvisageables comme longs termes?

Quand à l'envie de profiter en désaccord avec le progrès professionnel, es-tu si occupée que tu ne pourrais avoir de vie sociale?
Si oui il y a souvent à revoir son organisation, savoir s'entourer ou faire valoir qu'on a besoin de soutien.
Il y a peu de métiers qui soient si prenants que ça si on les considère sans aura contraintes comme la logistique.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Effectivement) le 01.02.18, 22h49 par Giulia
Dommage que tu n'aies pas apprécié l' expérience des danses latines :(

Giulia a écrit:
je vois que tu as toi-même un profil intp et l’expérience du game sur sites, comment une fille qui voudrait de la « légèreté profonde » pourrait s’y prendre pour annoncer la couleur sans passer pour une pimbêche ou un trop gros poisson, ni devenir la target des egomaniaques en manque de défi... sachant que j’ai un physique sexy...

On a la même recherche mais c'est sans doute plus facile pour moi "d'annoncer la couleur" :)

C'est d'ailleurs intéressant de voir que les filles y sont réceptives.

La question c'est : comment trouver des mecs qui pensent comme moi ? :) (oui, c'est une grave question, je sais ...)

Peut être flâner dans un parc quand il fera beau ? Traîner dans un musée ou dans une bibliothèque ?

Tout l'art va être d'inciter le garçon à venir t'aborder bien sûr. Mais tu peux faire le premier pas, pourquoi est ce que ça serait toujours à nous de draguer ? :p

Pour compenser ton côté sexy, tu pourrais avoir un look/comportement d' intello ? Genre doctorante en éthologie.

Mais hormis le type de relation, quel genre de mecs t'attirent ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Pas convaincu) le 01.02.18, 22h52 par Giulia
Smooth oui je suis d’accord sur l’entourage, je pense effectivement avoir plutôt une bonne intuition concernant les gens vrais, sincères, pas dans le jugement, mon problème est qu’en dehors des soirées ou repas qui se font de plus en plus rares, je peine à entretenir le lien, ce n’est pas naturel pour moi puis il y a cette intuition qui me fait percevoir des intentions chez certaines personnes qui font qu’elles perdent presque tout intérêt pour moi et dans le cas d’un groupe je me retrouve à devoir me justifier sans être comprise... c’est c que j’aimerais voir changer! quand je parle de « légèreté » je veux surtout éviter de me faire enfermer dans les projections et sentiments de l’autre. En vérité, j’aimerais rencontrer un homme avec qui je puisse augmenter les niveaux de stimulation sans qu’il s’emballe ni ne ferme son cœur. Je suis très consciente du temps qui passe, j’ai eu très peu d’aventures courtes et pourtant les mecs se sont retrouvés à parler puisque j’en Ai eu des retours et je n’aime pas ça, surtout qd pour moi c’etait Un tir dans l’eau, j’ai l’impression de devoir en porter une conséquence pour rien lol. Question enfants, j’en veux mais pas seule, c’est pourquoi j’ai envie de réaliser quelques fantasmes avant et me prémunir d’eventuels Regrets. Onmyoji quand j’ai parlé de mon physique c’était parce que je me demande si c’est ce qui fait qu’à La base je n’attire peut être pas les hommes qui cherchent le type de rapport que j’attend. Par contre j’ai constaté que les hommes, même les plus audacieux, ont du mal à sexualiser avec moi visiblement. J’aime les hommes qui sont très hommes à l’exterieur (physique et rôle joué dans la séduction) et presque femme à l’interieur, l’inverse de moi en fait;)
Et si quelqu’un pouvait me dire comment aller à la ligne à partir d’un iPhone ça m’aiderait @jalapeno
Citation:
voudrait de la « légèreté profonde »


Alors ça par contre, tu vas galérer. C'est marrant parce que j'ai l'impression de me retrouver pas mal dans ce que tu dis, sauf que je n'ai pas du tout cette impression de manque ou de "problème" quant à ça.

C'est parce que la plupart des gens ne savent pas sur quel pied danser. De ce que tu racontes, j'ai l'impression que tu es douée pour compartimenter, et rationaliser l'émotionel.
C'est une capacité qui n'est pas commune, ou en tout une approche qui n'est pas très usitée.
Enfin moi, de mon expérience, je le vois comme ça.

Citation:
je veux surtout éviter de me faire enfermer dans les projections et sentiments de l’autre.

Haha mais je vois tellement ce que tu veux dire.
Tu ne peux pas en fait. Ou alors faut accepter d'être totalement en controle de la relation, ce qui peut être vite frustrant quand tu attends une élévation mutuelle, quelle que soit la durée effective de la relation

Là dessus, moi j'ai pas encore de solution. En vrai, une relation c'est aussi beaucoup de compromis de ce que j'ai cru comprendre des gens ayant une relation de bonne qualité.
Le fait est qu'accepter le fait que les gens projetent et s'emballent, ou ne savent que se mettre dans une case ou une autre et paniquent quand c'est pas dans le Codex, je trouve ça dur aussi.
Seulement, encore une fois, ça se fait à deux. Il n'y a personne qui ait "raison" par principe dans son approche, sauf dans son efficacité constatée.

Il y a des personnes qui savent compartimenter oui, mais faut les trouver, ça encore une fois à l'instinct, tu le sent. Donc tout ce que je peux te conseiller c'est de multiplier les points de contact et d'être à l'écoute, je pense qu'il n'y a que ça à faire.

Moi dans ma tête, je suis prêt à faire des compromis pour avoir des enfants. Un projet quoi.

Courage ! Sors et amuses toi!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (A lire) le 01.02.18, 23h24 par Jalapeno
  • +1 (Like !) le 02.02.18, 00h00 par Giulia
Amusant que tu recherches des gens pas dans le jugement, quand tu te présentes toi-même comme INTJ d'emblée.
Pour tes occasions socialesqui se font plus rares, l'une des parts du problème est là.
C'est mécanique. Moins d'opportunités,moins de gens intéressants.
L'entretien du lien qui n'est pas naturel n pour toi, c'est de la flemme ou une fausse excuse. Tu n'y trouves pas d'intérêt c'est tout. Sinon c'est normal d'aller vers les gens qui nous intéressent et de chercher à garder le contact. Et c'est même pas un effort. Tu as besoin de stimulation. Les attentions de tous les jours et l'huile sociale pour l'huile sociale ça n'a pas l'air d'être ton truc. Quand tu dis avoir trouvé chez les Mensa beaucoup d'asociaux, tu n'échappes peut-être pas à la règle.
Pas comme une pseudo Aspie mais simplement parce que ta manière de voir les choses et ton ressenti te mettent des barrières à ça sur lesquelles tu devrais travailler.

Quant à cette intuition qui te fait percevoir des intentions chez certaines personnes qui font qu’elles perdent presque tout intérêt pour toi, c'est naturel que les groupes doutent puisque poureux tute braques sans preuves. Intuition n'est pas réalité et imaginer ne fait pas de ton idée un fait avéré, malgré ton intelligence dont j'imagine bien qu'elle doit être perceptible, mais pas assez pour te donner un statut d'oracle indiscutable.

Si tu veux le changer réfléchis-y.

"En vérité, j’aimerais rencontrer un homme avec qui je puisse augmenter les niveaux de stimulation sans qu’il s’emballe ni ne ferme son cœur."
Peut-être que ton "schéma de stimulation" suggère autre chose que ce que tu penses. Ou leur retourne simplement trop le cerveau parce que tuy vas trop fort trop vite, étant en manque de simulation et d'autant sur l'occasion.
Ou alors tu es vraiment trop sexy psychologiquement aussi et ils n'en peuvent plus, et dans ce cas faut essayer d'éviter d'appuyer sur toutes les cordes sensibles que je n'en doute pas, tu peux voir.
Pour les mecs qui parlent tu les avais mal cernés, puis dans ton milieu ou ta ville c'est possible aussi que ce soit un sport social de se vanter.
"Question enfants, j’en veux mais pas seule, c’est pourquoi j’ai envie de réaliser quelques fantasmes avant et me prémunir d’eventuels Regrets."
Tu n'envisages pas de réaliser ces fantasmes avec l'éventuel père? Ça raccourcirait tes recherches.

Pour ton physique oui c'est une possibilité. Surtout si tu tombes sur beaucoup de mecs un peu limités et que tu affiches clairement un besoin de légèreté, pour eux c'est le signal qu'il faut "pas de prendre la tête", donc ils vont jamais chercher à être stimulants dans le domaine intellectuel en dehors de l'humour et de l'attraction immédiate en te parlant de leurs aventures, leurs voyages, leur pognon et leur caisse.
En gros tu présentes mal les choses parce que tu pars avec un handicap, ou du moins un aspect qui te donne une étiquette, qui connote tes envies. Tu devrais d'abord trouver les candidats capables de te stimuler avant de dévoiler tes envies en séduction.
J'imagine bien que tu ne te balades pas avec un écriteau autour du cou,
Mais tu ne dois pas en faire grand mystère puisque pour toi c'est normal et ça n'implique pas que tu veuilles quelque chose avec ton interlocuteur (compartimentation, etc)

Si tes audacieux ne savent pas sexualiser avec toi peut-être qu'ils (sont faussement confiants et) ne savent pas sur quel pied danser parce que dans le jeu de séduction, tu donnes trop peu de cartes.
Tu dois peut-être montrer un peu plus ton jeu ou donner un peu plus de retours. Pas nécessairement prendre des initiatives puisqu'il est compréhensible que ça te soit difficile de par tes expériences avec les vantards et en tant que femme, mais montrer que ça te touche, et alimenter le moulin pour ne pas que ça tourne à vide quand c'est "ton tour", même si l'interaction c'est du 90/10...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (C'est pas si simple) le 02.02.18, 09h37 par Giulia
Alors smooth a raison sur le fait que je sais très bien compartimenter et rationaliser les émotions, ce que les gens ont tendance à mal interpréter en pratique, je ne pensais pas que c’était si rare, c’est peut être une des erreurs dans ma quête.. onmymoji je ne juge pas les gens, tu fais des raccourcis pas toujours à propos si j peux m permettre.. j’ai d’assez bonnes capacités sociales au vu de mes résultats mais pas de MA satisfaction, that’s the problem! Mon intuition est personnelle, je ne cherche pas à exclure la personne du groupe, juste à arrêter personnellement de Verser mon eau dans son moulin, du coup je n dis pas tout, le rôle d’oracle Indiscutable ne me tente pas du tout, m’effraie même. Pour c qui est de réaliser mes fantasmes avec l’eventuel Père de mes enfants, ça me plairait mais jamais je n’ai trouvé un tel spécimen, j’ai toujours su choisir entre amusement et sérieux ce qui cause d’ailleurs mon déchirement. Dans quelle configuration pourriez vous accepter une grande liberté dans votre couple tout en ayant des projets? Bonne journée à tous:)
*dû choisir et non pas su lol
Je me permet une question intime : combien de partenaires sexuels (y compris coups d'un soir) as-tu eu ? Et combien de flirts (garçons embrassés, même un instant) ?

Peut-être qu'il te manque juste de l'expérience, tout bêtement (c'est l'INTP, qui apprécie les données issues de l'expérimentation sur des effectifs significatifs, qui te parle :) ).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (C'est pas le plus important) le 03.02.18, 12h50 par Giulia
Citation:
Dans quelle configuration pourriez vous accepter une grande liberté dans votre couple tout en ayant des projets?

Je t'avoue n'avoir pas trouvé, donc comme je te disais je suis prêt à faire des compromis en cas de projets. Mais effectivement ça serait idéal.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (C'est balot) le 03.02.18, 12h29 par Giulia
Sterdex ouiii c’est pour la science lol. Non sérieux j’ai eu bcp de flirts et peu d’aventures pénétrantes, le manque d’experiences fait peut-être que je garde ma relativité d’attentes mais c’est pas mon truc de foncer dans un truc que j sens pas.. je pense qu’au final les milieux que j côtoie ne sont pas ceux où on trouve une forte densité de spécimens qui sont potentiels de me plaire, tout en gardant une retenue à voir les gens comme des « outils » pour créer les résultats que je veux. Bref, si qqn a des conseils pour rentrer dans un groupe à l’esprit plus apte à la complexité, tout en ayant pas suivi un parcours d’etudes ou professionnel qui correspond à ces f****** cases, je pense que c’est la meilleure porte que je puisse ouvrir...
La meilleure voie c'est quand même d'expérimenter. Bien sûr ça n'empêche pas une présélection avant ... mais tout de même, avoir trop d'a priori ne me paraît pas productif.

Après, toi qui vois. Le problème, c'est que comme tu es belle et sexy, tu te dis peut-être que tu as le temps ... jusqu'a ce que tu sois bien vieille au coin du feu et que tu regrettes les roses de ta jeunesse !

Édition : rien de chelou, simple référence à Ronsard
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Chelou) le 05.02.18, 16h22 par Mr.Smooth
Giulia,

En lisant l’ensemble de ta prose j’ai eu le sentiment d’une urgence ontologique qui t’assaille et le désarroi de ne pas être satisfaite en dépit des nombreux efforts intellectuels que tu déploies.

Effectivement tu sembles avoir une forte capacité d’abstraction qui te permet de prendre le recul nécessaire pour identifier des rouages et des dynamiques sociales ou personnelles. Ca doit être un atout formidable dans ta vie professionnelle et amicale. Avoir une amie singulière comme toi à ses cotés ça doit être en soi très stimulant et très enrichissant.

La seule chose que j’ai envie de te dire par rapport à ta quête de « légèreté profonde » c’est qu’un individu est en partie la somme des dimensions de l’être qu’il développe. Et je ne te révèlerai rien en te disant que tu sembles avoir surinvestie le champ de l’intellect.

A mon sens l’appréhension du réel par l’abstraction est pour toi autant un moyen de contrôle que de défense. Ca permet de contrôler ses angoisses et ses peurs par une mise à distance qui protège du bouillonnement émotionnel qui pourrait avoir le dessus sur soi. Ca permet aussi de se défendre des aléas et de se sécuriser par l’anticipation et l’identifications des schémas, des répétitions ou des généalogies explicatives. Difficile dans ce cadre précis d’exprimer, exposer et affirmer tes fragilités qui font pourtant la richesse et le sel des relations interpersonnelles.

L’astuce pour vivre des expériences de haut niveau c’est d’oser faire confiance à tes émotions et à leurs laisser la place d’être une boussole parfois alternative et souvent complémentaire à ton cerveau. Arrêter de cloisonner et de vivre en dualité pour mieux embrasser cette unité de ton être que tu recherches tant. Ce n’est pas tant reconnaître les « bons » partenaire la problématique. C’est d’avoir l’audace de t’affirmer en tant qu’individu sensible qui assume et porte ses émotions comme témoignage de sa singularité. C’est à ce prix et à ce risque ontologique que tu pourras être reconnue pour ce que tu es afin de trouver et co-construire avec tes compagnons (ou compagnes) les histoires vibrantes que tu souhaites vivre.

Cordialement bisou !
A lire / A voir en ce moment sur FTS