Discussion

Article FTS sur "je préfère qu'on reste amis"

Note : 2

le 25.05.2019 par Adri

10 réponses / Dernière par Adri le 28.05.2019, 20h26

  • Adri
  • Score : 0 - 27 ans
Bonjour à tout le monde, nouveau sur ce site... j'ai essayé le principe du test MBTI, mais malheureusement ne fonctionne pas en version FR. Si je dois décrire plus d'info sur moi je le ferais avec plaisir, mais merci de m'en tenir au courant.

J'écris ce poste pour l'article écris sur FTS ou le thème s'intitule « je préfère qu'on reste amis » une des phrases que je déteste aujourd'hui d'entendre tout en restant poliment correcte, mais que j'aimerais faire ravaler après me l'avoir tamponné sur le front "Merci, mais non" !

J'ai bien lu cet article qui est pour moi d'ailleurs très bien écrit, dans l'explication de cette fameuse phrase que les femmes nous disent. Par exemple :

"Je préfère clarifier les choses entre nous, mais cela reste une relation d'amitié" pour éviter de nous froisser psychologiquement.

Mais après plusieurs lectures de ce genre d'articles, je comprends que j'ai pu faire des erreurs en étant par exemple trop intrusif au début ou que nous ne pouvons pas plaire à tout le monde....
Ce qui vient aujourd’hui à me demander, pourquoi cette phrase sort encore de la bouche des femmes ? Je n'arrive peut-être pas à voir où j'ai pu faire des erreurs et comment faire pour m'autoévaluer correctement ? Dois-je changer ma première apparition envers ces femmes, auquel j'ai pu échanger leur coordonner personnel ?

Pour vous dire, j'ai tellement entendu et vu cette phrase arriver, que je sais déjà à l'avance, en fonction de son langage corporel et les premiers mots qu'elle est en train de me dire qu'elle va encore me sortir la fameuse phrase "Entre nous ça reste de l'amitié" alors que l'on se connaît à peine...
Est-ce un test pour voir jusqu'où je peux aller ou est-ce simplement que je ne plais à aucune femme qui m'attire ?
Ce n'est pas un test de la part des filles rencontrées, jamais une fille ne dirait cela à un mec qui lui donne envie, que ce soit pour un plan cul ou pour plus. Donc elles tentent d'être sympas avec toi avant de prendre le large.

Et si tu nous parlais précisément des rencontres où tu as entendu la phrase de ton titre ?
En quoi étais-tu trop intrusif au début par exemple ?
Attention, je pense que cette phrase est parfois réellement pensée et ressentie comme telle.

A mon avis, beaucoup de friendzone se terminent ainsi, et les demoiselles/mecs qui le disent pensent réellement qu'ils ou elles ont envie de rester ami avec la personne. Et ce n'est pas rien.
Cela arrive probablement quand les mecs ou les nanas n'ont pas franchement assumés d'être dans la séduction. Ou quand l'un des deux tombe amoureux de son/sa pote.

Bref. Ca arrive. Et dans ces cas là, ce n'est pas un test ou un bitch shield, ou une insulte. Simplement un constat. Il n'y a pas d'attirance pour le moment mais cela ne l'empêche pas de vous apprécier pour d'autres de vos qualités. A vous de jouer différemment ou de vous retirer ou de vous résigner.


Evidemment quand cette phrase est sortie pas Cindy25 de Mulhouse que t'as jamais vu et avec qui t'as discuté 3 fois sur messenger, ou par la petite Jess que t'as croisé deux fois en soirée, et galoché une fois, faut traduire : c'est juste un râteau. Vous n'étiez pas potes avant, donc ça n'aurait pas de sens.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien vu le 28.05.19, 09h10 par r-0
  • Adri
  • Score : 0 - 27 ans
Déjà merci à vous deux pour vos conseils et pour votre aide dans mes démarches de séduction.

Pour vous répondre, la dernière rencontre toute fraîche que j'ai faite et encore d'actualité.
C'est une rencontre faite au travail. Pour vous la raconter brièvement. Je me suis présenté à elle pour prendre connaissance. Après le premier contact d’établi. Je lui ai proposé de prendre la pause avec moi, tout cela sans que les regards des autres collègues de travail nous remarquent.
Rapidement, je lui ai proposé de s'échanger notre numéro à la fin de notre poste de travail. Nos interactions et conversations sont restées furtives. Cela m'a pris seulement que quelques jours avant d'avoir obtenue son numéro.
Ensuite, en fin de semaine, je prends contact avec elle pour nous fixer un rendez-vous et c'est là où ça bloque.

C'est au moment d'arriver le jour du rendez-vous que même pas après quelque minute, de notre rencontre, quelles me disent "quel cherche rien d'autre et que ça reste une relation d'amitié" et vu que souvent j'ai cette fameuse phrase je me dis "OK pas de problème c'est un test pour savoir jusqu'où je peux aller"

J'ai tous de même continué rapidement à fixer un deuxième rendez-vous en essayent d'installer les conseils pour ne pas rester et de ne pas être dans la friends zones.
Sinon si je me tiens à sa fameuse phrase je ne peux même pas tester et exercer certaines techniques, vu qu’elle ne m’en laisse pas le temps d’aller plus loin avec elle !
Mais, ce deuxième rendez-vous est sans succès...

Je lui est fais donc comprendre que l'amitié entre homme et femme ne peut pas marcher... Et ne comprend pas la raison du pourquoi, je ne souhaite pas de cette amitié avec elle... Voilà pour vous résumez un maximum l'histoire de ma dernière rencontre.

(Aujourd’hui, nous voulons nous voir pour parler et mettre ça au clair…) qui pour moi, je pense, est une perte de temps…

Je sais que les environnements comme le travail ou les soirées avec les amis de nos amis ne sont pas la solution idéale pour faire de nouvelles rencontres sentimentales. Mais c’est via le travail où je rencontre souvent le plus de nouvelles personnes, car il y a beaucoup de nouvelles recrues chaque mois.
Mais pour vous dire franchement si ce n'est pas la réponse "désoler, mais j'ai déjà un petit ami ou je ne donne pas mon numéro" c'est l'autre qui revient, la fameuse phrase "Ça reste de l'amitié entre nous".

Aujourd'hui j’ai du mal à m’autoévaluer de là où j'ai pu avoir fait une erreur ?
Ça m'arrive de me dire aussi aujourd'hui qu'à cause de ces échecs qui reviennent souvent. Que je ne dois pas plaire physiquement aux femmes qui me plaisent. Car il est aussi dit que si elle nous mette dans la friend Zone c'est que nous sommes pas son type d'homme...
Donc je commence à être dégoutter et commence à être impacter psychologiquement...

Voilà merci d’avance pour vos conseilles que vous m’apporterez justement pour ne pas perdre espoir et continuer à rester dans l’action !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Orthographe stp le 27.05.19, 21h14 par The_PoP
Citation:
les soirées avec les amis de nos amis ne sont pas la solution idéale pour faire de nouvelles rencontres sentimentales

Que du contraire !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 28.05.19, 07h35 par The_PoP
  • [+1] 100% d'accord le 28.05.19, 09h22 par Perlambre
  • r-0
  • Score : 214 - 28 ans - MBTI: ESFJ
Citation:
Je lui est fais donc comprendre que l'amitié entre homme et femme ne peut pas marcher... Et ne comprend pas la raison du pourquoi, je ne souhaite pas de cette amitié avec elle... Voilà pour vous résumez un maximum l'histoire de ma dernière rencontre.


Ce n'est pas parce que tu ne veux pas être ami avec les femmes et que tu ne recherches que des relations sentimentales avec elles que l'amitié homme/femme n'existe pas.

Les femmes recherchent activement des amis hommes qui enfin peuvent les voir autrement que sans les sexualiser comme 99% des mecs. Imagine comme c'est rabaissant et humiliant de perdre l'intérêt que les hommes t'accordent dès lors qu'ils savent qu'ils ne peuvent plus te "baiser".
  • Adri
  • Score : 0 - 27 ans
Dans ce cas-là, je suis alors complètement largué. Je ne vois pas ce qui ne fonctionne pas chez moi...

Dernière nouvelle, je n'ai pas réussi à trouver une petite amie, ni une amie, mais plutôt des ennemies ou une tension avec ces personnes.

Je commence même à avoir de plus en plus la haine, envers la gent féminine. Le fait d'être refoulé à chaque fois me tape sur le système. Peut être trop possessif ou dans faire trop, pour avoir ce que je veux...

Je ne sais plus trop, de ce que je dois penser, et sur quoi je dois travailler.
  • Adri
  • Score : 0 - 27 ans
r-0 a écrit:

Les femmes recherchent activement des amis hommes qui enfin peuvent les voir autrement que sans les sexualiser comme 99% des mecs. Imagine comme c'est rabaissant et humiliant de perdre l'intérêt que les hommes t'accordent dès lors qu'ils savent qu'ils ne peuvent plus te "baiser".


Je ne cherche pas spécialement à "baiser", il y a des femmes qui cherche des plans pour baiser aussi qui sélectionne, beaucoup plus facile pour elle. Et pour les hommes moins gâter par là nature subisse les conséquences. Après quand on est désespéré on arrive alors à commencer à côtoyer les femmes à business, qui elles, voilent les choses différemment, mais qu'au moins je respecte plus qu'une femme qui te provoque dans sa façon d'être.

Moi ce que je cherche, c'est plutôt à me caser avec quelqu'un qui me plaît et le faite de savoir qu'à chaque fois on te refoule, c'est alors nous les hommes ou c'est rabaissant et humiliant de voir qu'ont ne plaît à aucune fille, jusqu'au jour ou tu perds espoir de trouver celle qui te plaît vraiment.
Mec faut que tu revoies toutes tes idées reçues.

T’as tout un tas de préjugés et de la frustration qui monte.

C’est juste contre productif.


Je te propose plutôt de partir de ce postulat de base.

Tu ne sais rien.
Tu ne sais pas séduire.

Reprends depuis le début. Approfondis et lis tout ce que tu peux lire sur FTS.

Et prends du recul. Parce que là tu pars direct sur la voie du pauvre mec frustré qui enragée et comprends pas.
  • FK King in the North
  • Score : 3185 - 36 ans - MBTI: CHAT
Avant de vouloir plaire aux filles, essaie d'avoir des relations "normales" avec elles.

Si dans ton prisme les femmes sont l'ennemie / l'objet du désir / la proie / l'objectif, t'es déjà en train de creuser ton trou, et de le remplir d'aigreur et de frustration.

Fais comme si les meufs étaient des potes. Le jour où tu arriveras à avoir des relations de ce genre (réelles, sincères, sans arrières pensées) avec des filles, alors tu auras su évacuer toute nervosité / tout enjeu sexuel, et c'est véritablement là que tu découvriras à quel point il est facile de choper quand on est capable de relations "normales" (ce qui ne semble pas être le cas ici).

Les mecs empressés et qui attendent de la réciprocité ("je m'intéresse à toi / je te consacre de l'attention DONC j'attends de toi de l'affection ou du sexe") ne choppent JAMAIS; et c'est plutôt rassurant à vrai dire.

Ceux qui choppent, c'est ceux de qui on apprécie la compagnie, qui ne donnent pas l'impression d'avoir la dalle, d'attentes de réciprocité mercantile vis à vis des femmes, et qui ont un cercle social de gens équilibrés (y compris de nanas, ce qui rassure les autres sur ta normalité).

=> il est infiniment plus difficile de choper en mode "chasseur" (je prends mon fusil je cherche une proie) que de choper en mode "effet secondaire" (j'ai une vie sociale et je suis à l'aise avec les femmes, même sans enjeu, et du coup j'ai plein d'opportunités parce que je ne les fais pas fuir).

Citation:
envers la gent féminine
ça aussi : arrête de considérer les femmes comme un ensemble uniforme. Les femmes sont aussi différentes les unes des autres que nous sommes différents les uns des autres. Raisonne en termes de personnes, pas de généralités. Les raccourcis et généralités sont rarement productifs en matière de relations.
  • Adri
  • Score : 0 - 27 ans
Merci pour vos conseils, pour être franc je ne m'attendais pas à de telles réponses. Je ne comprends pas toute la raison de cet abord. Je ne peux pas me dire que je ne sais rien, ça serait me mentir à moi même. Par contre sur quoi je dois m'améliorer pour ne pas être hors du jeu.



FK a écrit:
Avant de vouloir plaire aux filles, essaie d'avoir des relations "normales" avec elles.

Si dans ton prisme les femmes sont l'ennemie / l'objet du désir / la proie / l'objectif, t'es déjà en train de creuser ton trou, et de le remplir d'aigreur et de frustration.

Fais comme si les meufs étaient des potes. Le jour où tu arriveras à avoir des relations de ce genre (réelles, sincères, sans arrières pensées) avec des filles, alors tu auras su évacuer toute nervosité / tout enjeu sexuel, et c'est véritablement là que tu découvriras à quel point il est facile de choper quand on est capable de relations "normales" (ce qui ne semble pas être le cas ici).

Les mecs empressés et qui attendent de la réciprocité ("je m'intéresse à toi / je te consacre de l'attention DONC j'attends de toi de l'affection ou du sexe") ne choppent JAMAIS; et c'est plutôt rassurant à vrai dire.

Ceux qui choppent, c'est ceux de qui on apprécie la compagnie, qui ne donnent pas l'impression d'avoir la dalle, d'attentes de réciprocité mercantile vis à vis des femmes, et qui ont un cercle social de gens équilibrés (y compris de nanas, ce qui rassure les autres sur ta normalité).

=> il est infiniment plus difficile de choper en mode "chasseur" (je prends mon fusil je cherche une proie) que de choper en mode "effet secondaire" (j'ai une vie sociale et je suis à l'aise avec les femmes, même sans enjeu, et du coup j'ai plein d'opportunités parce que je ne les fais pas fuir)...


Je ne comprends pas pourquoi vous parler de ça ?


FK a écrit:
arrête de considérer les femmes comme un ensemble uniforme. Les femmes sont aussi différentes les unes des autres que nous sommes différents les uns des autres. Raisonne en termes de personnes, pas de généralités. Les raccourcis et généralités sont rarement productifs en matière de relations.



Sur ce sujet je peux comprendre que je généralise par nervosité. J'ai des collègues mixtes et des relations normales avec les femmes. Mais si je rencontre une femme qui me plaît et qui rentre dans mes critères que je recherche dans une relation. Je vais tenter ma chance...

Mais c'est ou je me fais refouler et on me dit "non désoler j'ai un petit ami" ou c'est la fameuse phrase que je parle ici "On reste amis".

Après je me suis peut-être, mal exprimé ou mal interprété vos conseils.