Discussion

Avenir inquietant

Note : 2

le 29.10.2014 par Superhoodie

13 réponses / Dernière par Mr.Smooth le 30.10.2014, 08h31

http://www.youtube.com/watch?v=D-3YI6jFNpU
Bon en dehors des répliques pré-écrites par la prod et des 2-3 idées un peu propagandistes y'a une part de vérité non ?
Qu'est ce que vous penser de cela ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Chelou le 29.10.14, 12h24 par Iskandar
  • [0] Intéressant le 29.10.14, 22h40 par sebz9999
  • Owen [MOD]
  • Score : 1082 - 30 ans
J'en pense rien, c'est long et ca a l'air chiant.

Des gamines qui se maquillent et tout? Perso je m'attendais à des trucs écolos si tu parles d'avenir inquiétant...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 29.10.14, 00h52 par Cellar Door
  • [0] +1 le 29.10.14, 10h27 par SweetyKID
Ba c'est long et chiant :'(
Mais sa dénonce quelque chose plus important que des gamine qui se maquille et tout
J'ai ouvert la vidéo, j'ai vu le logo "Cherie25" et le reportage en mode racoleur, j'ai fermé direct.

s'il y a des gens assez immatures pour regarder ce genre d'émission, franchement les gars je ne peux rien faire pour vous.

Oh merde je me transforme en gros Blusher à l'aide
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] A lire le 29.10.14, 14h03 par Mr.Smooth
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 29.10.14, 22h46 par Terrigan
  • [0] Non le 29.10.14, 22h59 par sebz9999
Cellar Door a écrit:
J'ai ouvert la vidéo, j'ai vu le logo "Cherie25" et le reportage en mode racoleur, j'ai fermé direct. s'il y a des gens assez immatures pour regarder ce genre d'émission, franchement les gars je ne peux rien faire pour vous.


Que le sujet soit traité par une chaine de binoclard et traité de manière racoleuse n'enlève en rien au fond du sujet. Je n'ais pas regardé le reportage pour les même raisons mais l’hyper sexualisation des enfants féminin et un vrai sujet dégueulasse sur lequel je me suis dejà plus ou moins penché.

Pour m'exprimer rapidement la dessus, la mise en valeur de la femme tant a procurer le désir chez l'homme, elle mette des jupes, des décolleté plongeant, des leggins moulant, se maquille, se coiffe parfaitement, en particulier dans des lieux de séduction comme les boites de nuits, la volonté étant d'attirer le regard, de créer le désir.

Transposons maintenant cette logique appuyé et toléré par des majeurs ( concours de miss en maillot de bain d'enfant sous regard masculin ) et on atteint quelque chose de particulièrement malsain. Que des enfants de moins de dix ans se voient imposer ses codes est une attitude intolérable qui frise la pédophilie, puisque c'est belle et bien là le fond du sujet, ce qui n'a rien d'immature. Je ne souhaite pas vivre dans ce genre de société et je trouve cette évolution inquiétante, qui pourrait mener a se retrouver avec ce genre de débat hallucinant, et satisfaire des types comme le fameux Cyclope de carpates Thierry Levy.

https://www.youtube.com/watch?v=yi7XPB3fc3c

Ou l'infâme Cohen Bendit, chantre de la libéralisation des mœurs soixante huitarde poussé a sont paroxysme. On aurait donc tord de prendre ce sujet a la volée.

https://www.youtube.com/watch?v=9P7UKzSTwgQ[/quote]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 29.10.14, 22h33 par Terrigan
Doublon...
Triplon... ( j'ai du mal avec la nouvelle interface )
@sebz9999: J'ai noté +1 pour ce que tu dis à propos du sujet en lui-même.

Ceci dit, à propos du reportage, dont je vais m'épargner le long et douloureux visionnage:

sebz9999 a écrit:
Que le sujet soit traité par une chaine de binoclard et traité de manière racoleuse n'enlève en rien au fond du sujet.

D'une certaine manière, Si. Parce que le fond du sujet sera purement et simplement détruit aux yeux de tous ceux qui verront le reportage, à moins de ne pas se laisser balader, mais dans ce cas ils ne pourront pas regarder en entier.

Le fait que tu sois sensibilisé à ce sujet et que tu en aies une vision détaillée de par ton expérience, des témoignages que tu as recueilli toi-même, voire une démarche personnelle pour te documenter ne t'amènera pas, je pense, à applaudir des deux mains un reportage pourri jusquà la moelle avec son lot de techniques de mise en scène et de manipulation / théatralisation dignes de la propagande Stalinienne...

...La merde pseudo-journalistique qu'on connaît tous, en somme.

C'est toujours le même délire avec les sujets intéressants traités à l'emporte-pièce : ça pique les yeux, ça colle au cerveau, et je ne parlerai même pas de nos oreilles, purement et simplement remplies de matière fécale par la voix off pontifiante...
Terrigan a écrit:
Le fait que tu sois sensibilisé à ce sujet et que tu en aies une vision détaillée de par ton expérience, des témoignages que tu as recueilli toi-même, voire une démarche personnelle pour te documenter ne t'amènera pas, je pense, à applaudir des deux mains un reportage pourri jusquà la moelle avec son lot de techniques de mise en scène et de manipulation / théatralisation dignes de la propagande Stalinienne...


Effectivement, je te rejoins donc parfaitement la dessus. Ceci étant, le but de l'auteur du topic n'était pas de parler en particulier du reportage mais du sujet qu'il traite, la dissertation est de mauvaise qualité mais le sujet est viable. D'ailleurs, il as posé la question suivante :

Superhoodie a écrit:
y'a une part de vérité non ?
Qu'est ce que vous penser de cela ?


Du coup, laissons de côté ce reportage et parlons plutôt du fond. A savoir, l’hyper sexualisation des enfants. Ce serait dommage de passer as côté de la problématique juste parce qu'il a mis le liens d'un reportage daubé. De toute évidence, le sujet est sensible mais il mérite d'être discuté. Si vous préféré d'autres sources :

http://www.lequotidien.lu/l-economie/24175.html

http://www.lepoint.fr/societe/l-hyperse ... 152_23.php

http://www.senat.fr/leg/ppl12-390.html

https://www.youtube.com/watch?v=sgDZ8dYebCI
Sebz, évite de parler trop politique :)

Je suis pas d'accord sur de nombreux points, mais je ne pense pas que ce forum soit le lieux pour en discuter.


Sur le sujet, je dirais juste: ça doit faire à peu près 200 ans voir depuis que la civilisation existe que l'on raconte que tout fout le camps.
Et depuis que les médias se font pas mal de blé, ils ont compris que dire ça faisais vendre. C'est du business, rien de mal à ça. Il faut juste prendre du recul.

Une petite peut être habillé sexy que je n'aurais pas envie d'elle.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 30.10.14, 10h38 par Cellar Door
Mr.Smooth a écrit:
Sur le sujet, je dirais juste: ça doit faire à peu près 200 ans voir depuis que la civilisation existe que l'on raconte que tout fout le camps.


On prévoit la fin du monde du monde depuis le début de l'humanité. Je crois qu'il y avait plus de cinque cent prophétie apocalyptique au cours des siècles dernier. Ceci étant, il ne s'agit pas de ça ici mais d'un choix de société qui nous concerne tous.

Mr.Smooth a écrit:
Et depuis que les médias se font pas mal de blé, ils ont compris que dire ça faisais vendre. C'est du business, rien de mal à ça. Il faut juste prendre du recul.


Que des médias se fassent du blé sur des sujets racoleur, choquant et polémique, c'est une évidence, il n'empêche que le sujet existe bien que souvent traité par des charlatans.

Mr.Smooth a écrit:
Une petite peut être habillé sexy que je n'aurais pas envie d'elle.


Aucun doute en ce qui te concerne Smooth, malheureusement, il y aura toujours des détraqué pour réussir choper la trique devant une fillette. Pour mettre les mains dans le cambouis ( sans trop parler de politique ) je dirais que l’hyper sexualisation des enfants est une forme d'incitation a la pédophilie. Et ça, c'est une question sociologique fondamentale.
Oui je comprend.
C'est un sujet très intéressant de dessiner la ligne entre parties responsables.
Cependant, ces modes ne sont que des modes et passeront.
Il ne faut pas confondre une tendance de forme et une tendance de fond, ne trouves tu pas?

Les filles d'aujourd'hui s'habillent plus sexy que dans les années 60 mais entre les années 90 et 2010 c'est kiff kiff.
De même, je pense que cette tendance n'est pas directement liée à une sexualisation des enfants.
Preuve en de ce qui est arrivé un peu après 68 alors que les enfants n'avaient pas une image sexualisée.
Terrigan a écrit:
le fond du sujet sera purement et simplement détruit aux yeux de tous ceux qui verront le reportage, à moins de ne pas se laisser balader, mais dans ce cas ils ne pourront pas regarder en entier.

Je suis entièrement d'accord avec vous sur la qualité, en fait j'ai longuement hésité entre pondre un énorme paragraphe sur l'hypersexualisation, ou mettre le lien de ce reportage sur lequel je suis tombé parce que c'est justement celui ci qui m'a fais pensé a ce problème. J'ai choisis la simplicité a mes risques et périls.

Et pour en rajouter une couche, oui c'est un vrai problème car les jeunes filles sont de plus en plus et de plus en plus tôt obsédées par leurs image pour plaire au garçons, ou pour ressembler a tel ou tel star préférés ou faire comme dans tel ou tel émission de téléréalité ( et on sais tous que dans ces émissions autant que dans les clips vidéos qui font fureur auprès des jeunes filles ( style Rihanna, Shakira, Beyonce, Nicki minaj ) les connotations sexuels sont énormes )
Ce n'est peut être qu'un phénomène de mode etc .. et ce n'est peut être pas si inquiétant, mais une hypersexualisation de ce niveau ( On est tellement baignés dedans et habitués qu'on cela ne nous saute pas facilement au yeux ) ainsi que des phénomènes comme Facebook, Snapshat Instagram, auxquels tous les enfants ont accès sans difficultés, c'est sans antécédent et ça croît.
Alors je suis curieux de voir ce que ces nouvelles générations donneront une fois adulte.
Et tu te bases sur quoi pour dire que c'était pas le cas avant?

Mis à part le fait que l'on couche plus librement, il suffit de parler 5 min à tes grands mères pour comprendre que elles aussi faisaient très attention à leur image aussi.
Prenez du recul.

Ça donnera rien de particulier une fois adulte. T'auras les cons qui resteront des cons -qui partirons dans des dérives-et les gens sensés qui resteront sensés. Comme toujours.