Discussion

Bosseur mais pas assez attentif

Note : 6
lancé par vercettiboy22 le 06.04.2017
8 réponses
dernier par vercettiboy22 le 11.04.2017, 10h44
Pour vous expliquer un problème qui me bouffe depuis gamin, c'est que je suis très souvent tête en l'air/dans les nuages.

Un gros bosseur quand il y a besoin, je rechigne jamais à travailler longtemps, mais des périodes d'absence inévitables.

Sauf qu'en ce moment, je viens d'arriver à un taff qui compte beaucoup pour moi et surtout pour mes opportunités de carrière futures. Et pour les tâches que l'ont m'a confié depuis le début, à chaque fois je merde sur des trucs. Le boulot est bien mais c'est pas exemplaire.

Ex : une demande de classement de dossier dans un ordre dit chronologique : je mets les dates dans l'ordre...sauf que je classe ça de manière antéchronologique (du + récent au + ancien) alors qu'il fallait que ce soit chronologique (du + ancien au + récent).

Et c'est ce genre de petite boulette qui me bouffe l'esprit...

Selon mes collègues ce n'est pas gênant, mais je sens qu'à force ils hésitent à me confier des tâches. Ce qui est embêtant parce que dans l'avenir, je serai amené à être cadre et un cadre tête en l'air c'est moyennement sérieux... :|

Du coup, je m'adresse aux têtes en l'air/rêveurs du forum pour savoir si vous aviez des techniques qui vous permettent d'éviter ces égarements handicapants.
L'exemple que tu cites, je le trouve assez anodin : avant de bosser en entreprise j'avais jamais imaginé qu'on puisse classer du plus ancien au plus récent, je faisais toujours l'inverse et rien ne me semblait plus logique. Alors que finalement c'est effectivement tout à fait logique de mettre le dernier document arrivé en haut de la pile.
Tu as peut être juste besoin d'expérience..

Quelques tuyaux cependant :

- Avant de commencer une tâche, décris toi à voix haute dans ta tête ce que tu dois faire. Ainsi tu repèreras si tu as des zones de flou.

- Quand tu ne sais pas, pose des questions. Il vaut mieux déranger un peu ces collègues avec beaucoup de questions au début, que de faire perdre du temps à tout le monde en faisant et refaisant des choses.

- Quand tu dois faire quelque chose, prend un modèle du même travail qui a déjà été fait dans l'entreprise. Comme ça tu verras directement si il y a des choses qui t'échappent.

Mais je pense qu'on t'aiderait mieux si tu avais plus d'exemples à donner.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 06.04.17, 18h20 par The_PoP
  • Atz
  • Score : 42 - 31 ans - MBTI: INFJ
Dans mon travail j'ai énormément d'informations à emmagasiner et transmettre.

Cela peut paraître bête et simpliste mais j'ai tout simplement opté pour un petit calepin et un stylo. Selon les périodes et quand la quantité d'infos et très importante, je note tout et ainsi je suis sûr de ne rien oublier.

Tu pourrai éventuellement essayer, en notant par exemple l'ordre de la procédure des tâches que tu as à accomplir. Le fait de prendre des notes pourra t'aider à cadrer davantage ton travail.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 06.04.17, 18h21 par The_PoP
Comme autre type d'exemple :

- Des dossiers très bien montés, mais il manque à chaque fois LE document qu'il ne fallait pas oublier. Ça parait pour tout le monde logique, pas pour moi.


En fait pour résumer, je pense toujours aux choses complexes mais jamais à faire les choses simples. Et je suis pas avare de questions à mes collègues, mais toujours sur le complexe, le technique alors que finalement les aspects je n'y pense pas puisque ça me tombe sous le sens (sauf que parfois c'est mon sens à moi :blbl: ).

Et le problème des calepins, c'est que c'est noté tout n'importe comment.
C'est rangé mais en même temps le vrai merdier.
  • Fate
  • Score : 182 - 29 ans
Dans le cas des classeurs, est-ce que tu avais clairement exprimé leur attente dans la réalisation de la tâche - la manière de les ranger qui a posé problème dans ce cas ?

Tes évidences ne sont peut-être pas les leurs, si on raisonne ainsi on peut se demander :

Qu'est-ce qui me semble évident pour moi, mais qui ne le serait pas pour les autres ?

Dès lors clarifier avec quelqu'un tes évidences avant d'entreprendre la tâche.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Bonne idée !) le 06.04.17, 18h20 par The_PoP
Une bonne astuce aussi pour ceux qui comme moi manquent de discipline et d'organisation :

- le tableau veleda. Vous notez dessus ce que vous devez faire, vos pense bête. Vous indiquez ce qui a avancé, vous n'effacez que lorsque cela est fait.

Avantage par rapport au cahier : le cahier on note plein de trucs dessus, puis on tourne les pages, on oublie de reporter et à la fin c'est des oublis.

Le tableau est visuellement plus fort. Et puis il permet d'éviter facilement qu'on oublie ou mette de côté une tâche que nous n'avons pas envie de faire. Quand on l'a sous les yeux depuis trop longtemps on se décide à le faire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 07.04.17, 20h00 par voucny
Côté organisation, j'ai un truc.

Hiérarchiser mes tâches en fonction de l'urgence, ce qui signifie déjà faire le tri entre la vraie urgence et l'urgence qui peut attendre. L'immédiateté fait aussi des dégâts en entreprise, pour sa santé autant de pas plonger sans réflexion.

L'exemple des mails par exemple. Consultés pour ma part que le matin en arrivant, le soir en partant. Parce que vous je ne sais pas, mais moi j'ai mis le holà pour ne pas finir scotchée à mon écran du matin au soir.

Ceci réglé, je commence par le fastidieux autant que possible pour m'accorder ensuite la récompense de l'intéressant.

Là aussi cela suppose d'avoir listé en amont et d'être suffisamment souple pour voir ses plans contrecarrés par un facteur X (boss grincheux, nouvelle urgence urgentissime, rendez-vous qui s'éternise...) histoire de ne pas perdre le sourire en fin de journée.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 07.04.17, 18h51 par voucny
Moi je n'ai ps ce problème, c'est mon nouveau chef qui est bordélique alors que je suis carré de chez carré.
Il suffit de voir son bureau et le mien.
Du coup je faisais mon taf, mais c'était mal fait et je me suis pris des réflexions.
Alors j'ai adopté les exemples précités:
-Un tableau, avec divers codes couleurs. Je fais comme The pop.
-2 bannettes ( une "à faire", l'autre " fait")
-Le calepin, plutôt un grand agenda où je note MOT POUR MOT ce qui m'a été demandé parce que les consignes floues les ordres et contre-ordres j'ai décidé que ça me gonflait.
D'ailleurs je note devant lui et lui relis ma note avant de bosser.

Tiens un sujet pas mal:
post347566.html?hilit=d%C3%A9l%C3%A8gue#p347566

Ps: Tu ne serais pas un peu comme mon boss, du genre à avoir des petits papiers et post- its partout? :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 07.04.17, 20h00 par voucny
Haha si j'ai tendance à aimer écrire tout, de la plus petite pensée au gros dossier. Du coup ça s'accumule inévitablement. SAUF que n'aimant pas dans le même temps le bordel visuel, je jette, et parfois je jette des notes importantes et garde des notes très secondaires. :lol:


Je pense aussi après réflexion qu'il me faut des consignes claires et sans aucune équivoque (à l'armée, j'aurais été heureux). Parce que quand il manque un détail tout bête, je peux passer à côté là où pour les autres ça semble la chose logique à faire dans un premier temps.
Donc j'envisage de demander une consigne précise au possible quand cela est possible.

Car voilà quand on est juriste, les gens semblent se dire que j'ai assez de jugeote pour penser à toutes les éventualités (ce qui est certes vrai dans le métier de juriste, mais qui peut être bien différent dans tout ce qui est tâche "administrative/de forme/de bureau").
A lire / A voir en ce moment sur FTS