Discussion

Choisir un art martial

Note : 27

le 24.08.2011 par achribu

83 réponses / Dernière par Onmyoji le 30.06.2015, 02h32

ah lala!
ca fait presque 3 ans que je pratique le krav maga à Brest ( KMG alias krav maga global pour les connaisseurs).

C'est intéressant car ça ne demande aucune prédisposition physique, on évolue rapidement, et on peut vraiment, mais vraiment " se protéger" en cas d'agression. On apprend une éthique aussi ( tu fuis d'abords, si tu ne peux pas alors seulement tu te défends, et le but n'est pas de bastonner l'autre à mort, même si ce qu'on apprend fait inévitablement très très mal) Combien de fois je me suis blessée même légèrement en cours?
J'aime beaucoup car ca me défoule vraiment.
Et puis en krav tu as souvent des stages de perfectionnement avec des Maîtres qui font le tour de france: ca, c'est super intéressant.

Bref je suis une inconditionnelle
Le Krav es un sacré sport, qui lorsqu'il est fait avec un prof sérieux et qualifié et dans de bonnes conditions est génial. Voici la réponse que j'avais donné sur un autre sujet similaire.

Citation:
Je réponds rapidement, j'en ai fait pendant 9 ans et je suis 3e grade.

Ce qu'il me semble essentiel à ajouter et que c'est un sport qui t'apprend à te défendre dans la rue avec des techniques simples et leurs variantes. Tu apprends à te défendre pour une attaque au couteau, étranglement par exemple, mais aussi le combat rapproché (krav maga veut dire combat rapproché en hébreux) et ses bases. Pour pratiquer simplement "tranquille", il ne faut pas avoir un niveau physique extraordinaire et c'est accessible, par contre pour les grades et un vrai bon niveau il faut une très bonne condition physique. Il y a risque de se faire mal, souvent il y a beaucoup de femmes en début d'année et au bout de 3 mois, très peu.

Le matériel indispensable est une coquille pour les hommes, beaucoup de techniques touchant les parties.

Faire attention aux clubs et vérifier les diplomes, il y a des "faux" profs.

En général l'ambiance y est sympa. Quand je pratiquais, il y avait surtout des hommes de 20 à 45 ans et tout s'est toujours très bien passé.

Ensuite je dirai que c'est un sport génial, qui peut permettre de se tirer de mauvaises situations, travaille sur les réflexes, mais aussi sur le mental et l'appréciations des situations.


J'ajoute que c'est vrai que sa "démocratisation" a mené à beaucoup de mauvaises choses, je rejoins totalement Holden. Par chance, j'étais (et serai à nouveau bientôt j'espère) dans un club avec un prof de grande qualité, constamment en formation et en train de se perfectionner. Il faut accepter que l'on puisse se faire mal, que c'est violent (en même temps c'est un sport de combat j'ai envie de dire), mais rien n'apprend mieux que de se battre avec des armoires à glace qui ne te feront pas de cadeau, c'est là que tu apprends clairement. Les mises en situation de stress, apprendre à gérer plusieurs agresseurs.. Enfin je pourrais en parler longtemps, c'est un sport que j'adore, qui apporte un sacré mental. Et si ça ne semble pas super compliqué, il n'en demeure pas moins qu'une très bonne technique est requise à partir du moment où on veut prendre du niveau. Chaque geste est important, ainsi que l'agressivité et savoir la gérer. Je rejoins Amélie, pour "l'éthique" de la fuite si possible, ne pas aller au combat lorsque l'on peut l'éviter.
  • Amau
  • Score : 7 - 45 ans
Concernant les défenses contre les attaques au couteau, je suis très sceptique et j'aurais tendance à dire que les chances de prendre le dessus contre un mec qui le manie bien sont infimes, quelque soit la discipline pratiquée (Krav, Penchak, Kali, etc...). On peut toujours apprendre quelques techniques pour ne pas se retrouver à poil si on est acculé contre un mur et qu'on n'a pas le choix, mais il ne faut surtout pas commettre l'erreur suicidaire de croire qu'on peut se défendre efficacement face à un couteau.

A+
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 13.11.13, 09h48 par Fonk
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 13.11.13, 14h59 par Reborn
Amau a écrit:
Merci pour ce témoignage, le penchak est moins à la mode que le Krav ou d'autres mais c'est quand même pas mal (je ne parle pas du Penchak tradi mais plutôt des écoles FISFO / Ropers ou autres, plus pragmatiques). Juste une question : à quoi ressemblent vos combats libres? C'est du sparring en mode pieds-poings ou vous essayez de caser quelques techniques de Penchak? Dans le 2eme cas, comment gérez-vous la dangerosité des techniques Penchak? Portez-vous des protections?


Je ne suis pas sur que le fait qu'un sport soit à la mode démontre que ce sport est efficace. La plupart des gens, du moins les jeunes, jugent de la qualité d'un sport en regardant les mecs qui se bastonnent en MMA, forcement des arts martiaux comme le pencak ne peuvent pas y être representé, quoiqu'il existe un certains nombre de pratiquant de Silat mais c'est un peu différent.

Toujours est il que le pencak est beaucoup moins connus et c'est tant mieux, quand je vois dans mon entourage tout les gens qui se vantent d'avoir fait du Krav, à croire qu'ils ont fait la guerre du Viet Nam et que plus rien ne leur fait peur.
Ce que beaucoup ne savent pas par ailleurs, c'est que Lichtenfeld, lorsqu'il "créa/codifia" le Krav, s'inspira de techniques d'arts martiaux dont beaucoup viennent du Pencak et pour avoir assisté a quelques cours de Krav, il y a beaucoup de similarités, mais, sans vouloir offenser personne, contrairement au Krav, le Pencak dipose d'un gros héritage traditionnel qui donne de la profondeur à la pratique.

Pour info, je suis dans une école FISFO sous la direction de Sebastien Verroult (qui fait cours plusieurs fois par semaine, ce qui n'est pas forcement le cas de d'autres je crois) et ont fait beaucoup de tradi et on a commencé a faire quelques entrainements au baton et au couteau, j'aime un peu moins car c'est moins physique.

Pour ce qui est du combat libre, c'est généralement durant 10-15 minutes, ça se présente comme un combat de boxe mais le but est de replacer les techniques que tu connais, donc forcement l'implication dépend de toi et ton partenaire, certains envoient gauche droite pendant 10 minutes, d'autres vont au sol jusqu'à la soumission. Ça dépend vraiment de toi et autant, j'ai trouvé que il y avait un vrai soutient de la part des anciens lorsque tu ne fais pas bien un enchainement, autant personne ne viendra te casser les couilles si tu ne joues pas le jeu.
Après les combats libres sont privilégiés par certains instructeurs, pas tous.
On est équipé avec des gants, coque et casque si tu as (intégral c'est le mieux mais ceux de boxe sont bien aussi), du coup, en fonction de ton adversaire tu portes vraiment les coups ou pas, les instructeurs nous poussent à porter les coups car sans ça, on ne peut pas acquérir de bonnes bases et personnes ne s'en plaint.

Amau a écrit:
Concernant les défenses contre les attaques au couteau, je suis très sceptique et j'aurais tendance à dire que les chances de prendre le dessus contre un mec qui le manie bien sont infimes, quelque soit la discipline pratiquée (Krav, Penchak, Kali, etc...).


Je suis bien d'accord, et d'ailleurs y'a encore deux semaines, l'instructeur nous faisait la leçon, si on tombe contre un mec qui à un couteau, la solution la plus sage... est la fuite !
Le pencak est un sport éclair, dans un combat a mains nues, tu n'as généralement pas une grande marge d'erreur, alors au couteau, si tu y vas, il vaut mieux ne pas se tromper.
Au pencak, on t'apprend surtout les bon reflex a adopter face a ce genre de situation et un certains nombres de techniques offensive qui permettent d'écarter le danger tout en détruisant l'adversaire, mais écarter le danger reste l'objectif. C'est un art martial qui laisse beaucoup de place a l'observation et la reflexion et il n'y a pas une technique par situation...
Je reviens sur un truc du premier post d'Achribu:

Citation:
Deuxième deal breaker : "Ce que l'on pratique est trop dangereux pour faire du combat libre". Les boxeurs arrivent à faire du combat libre, les lutteurs, les judokas... Ils restent tout de même assez efficace, et le nombre de blessure sérieuses n'est pas si élevé sur les tapis/dans les salles d'entrainement. De plus, le combat est avant tout affaire de timing et de positionnement : certes, il est peut être difficile de placer une attaque aux yeux (encore que si on voulait faire un exo spécifique celà se ferait bien, genre avec des lunettes de plongée !)

Tulpa a tout de suite réagi en disant juste que ça invalidait d'un revers de main de Penchak, (et d'autres disciplines excellentes ajouterais-je), et que ça n'avait aucun sens. Je vais développer un peu:

C'est toujours difficile d'organiser un combat de façon "sportive" parce que l'essence du sport est opposée à l'essence du combat.

- Sport = sécurité, santé, vertu, règlementation
- Combat = danger, destruction, vice, illégalité

Le terme "sport de combat" est un oxymore à la base. On peut jouer de même avec "art" et "martial", mais bon ça ira comme ça pour les considérations lexicales... :wink:

Résultat: tous les AM et sports de combat ont bricolé des règles pour encadrer le combat. Tous. Les boxes avec leurs énormes gants tous mous, le taekwondo avec son gros plastron et interdiction de porter des coups de poing au visage pour privilégier les techniques de pied, le karaté en retenant les coups, etc, etc, etc...

Dans cet environnement, décider qu'on ne fait pas de combat parce que les techniques enseignées risquent trop de blesser les pratiquants, c'est encore du bricolage, mais c'est un parti pris de départ pas plus naze que la moyenne.

Il faut vraiment prendre les entraineurs pour des cons pour croire sur cette base qu'ils n'intègreront pas les histoires de timing, positionnement, attaques surprises etc... dans leur enseignement.

--> Conclusion: on ne peut pas juger un AM sur ce critère. La qualité ou non d'une discipline résidera toujours de ce que les entraineurs font avec la règlementation de leur discipline. C'est un cadre de départ, une organisation générale, et à partir de là tout est possible, le meilleur comme le pire.

On peut cependant avoir ses opinions et arrières-pensées. Pour ma part je les garde pour moi, car c'est un sujet de débat gigantesque et très pointu. Il faudrait connaître de l'intérieur une dizaine de disciplines différentes pour développer un avis précis, je ne sais même pas si il y a une seule personne au monde qui a cette masse d'expérience...
Une précision : par combat libre, je n'entends pas "participer aux compétitions de free fight". J'entends : avoir un espace pour placer ses techniques de façon non coopérative. Du randori, de l'assaut ou du sparring selon vos cultures martiales respectives. Pas forcément de compétition.

Et oui, le fait d'organiser des règles qui puissent encadrer le "combat libre" sans engager la santé des pratiquants est un problème compliqué. Pour voir un exemple frappant de l'influence des règles sur la pratique, voir la différence entre l'assaut et le combat en Boxe française : même corpus technique, stratégies radicalements différentes. Voir aussi la différence entre Judo et Jiu Jitsu Brésilien : techniques similaires, stratégie radicalement différente. Des fois, les règles peuvent même éloigner d'une certaine efficacité.

Difficulté du choix des règles, on est d'accord. Et j'apprécierai d'en discuter. Je dirais même que c'est une erreur cardinale que de mettre des débutants en combat/assaut/randori trop tôt, et qu'il est bon de leur paver le chemin avec des situations très restrictives au début.

Arrivons au vrai coeur de notre opposition : "Il faut vraiment prendre les entraineurs pour des cons pour croire sur cette base qu'ils n'intègreront pas les histoires de timing, positionnement, attaques surprises etc... dans leur enseignement."

J'ai rencontré beaucoup de cons alors. Un prof de ju jitsu qui faisait des cours sans aucune situation d'opposition. Une encyclopédie de clés, une force de la nature... Mais ses élèves étaient des billes : ils ne faisaient qu'absorber des clés. Des profs d'Aikido à foison, capables de disserter sur l'angle optimal pour placer une clé, mais qui n'intégraient jamais un élément d'incertitude dans leurs cours. C'est triste d'arriver dans une salle et de se dire que le gamin qui a fait six mois de boxe thai pourrait nettoyer le sol avec les gradés...

Pire : il se formait une sorte de culte de la personnalité autour du maitre, comme sa seule parole décide de l'efficacité ou non des techniques.

Et surtout : "Dans cet environnement, décider qu'on ne fait pas de combat parce que les techniques enseignées risquent trop de blesser les pratiquants, c'est encore du bricolage, mais c'est un parti pris de départ pas plus naze que la moyenne." Je reprécise ce que je voulais dire par combat : "avoir un espace pour placer ses techniques de façon non coopérative". Je ne vois vraiment pas en quoi il peut être pire d'évacuer les techniques dangereuses (judo) ou mettre des gants (boxe) que de ne rien faire de non coopératif. Et ça s'est montré dans l'histoire : pour faire court, la savate s'est pris des roustes par la boxe anglaise en grande partie parceque l'entrainement non coopératif était évacué de l'enseignement. Le judo a mis une rouste aux anciennes écoles de Ju Jitsu parcequ'il incorporait le randori. Les sports qui ont dominé dans les premiers UFC, dont le jeu de règle était très restreint incorporent un espace de combat libre.

Terrigan a écrit:
On peut cependant avoir ses opinions et arrières-pensées. Pour ma part je les garde pour moi, car c'est un sujet de débat gigantesque et très pointu. Il faudrait connaître de l'intérieur une dizaine de disciplines différentes pour développer un avis précis, je ne sais même pas si il y a une seule personne au monde qui a cette masse d'expérience...


Je ne suis pas dans cette optique, tout ne se vaut pas, il y a des méthodes pédagogiques sensées, et d'autre non. A un moment, il y a des critères objectifs. Faire répéter des techniques sans donner d'occasion de les appliquer, c'est comme faire apprendre par coeur des poèmes à des mômes sans leur faire écrire quoi que ce soit. Il en sortira quelques poètes, mais ce sera malgré l'enseignement.

Et parler du penchak, j'entend dire qu'il y a des formes de sparring dans certaines écoles. Dans ce que j'ai vu du Krav, ont met un peu les gants. Je n'évacue aucune discipline, j'évacue une méthode d'enseignement.
Holden Caulfield a écrit:
amelieforyou a écrit:
C'est intéressant car ça ne demande aucune prédisposition physique, on évolue rapidement, et on peut vraiment, mais vraiment " se protéger" en cas d'agression.


Ok, alors ça c'est exactement ce que les boss des fédérations vendent pour multiplier les licences et se faire du fric (sans parler des stages, j'y reviendrai). Pour te protéger en cas d'agression, VRAIMENT, il faut des capacités physiques et un niveau technique remarquable. J'espère que ça t'arriveras pas, mais retrouve toi au milieu d'une bagarre si tu fais 45 kilos toute mouillée, et place une technique de Krav. Tu verras bien ce qu'il se passe.


je suis militaire et je fais 55 kg toute mouillée ( bande de pervers! :roll: ); donc il est vrai que j'ai une certaine condition physique et de l'entrainement.




amelieforyou a écrit:
Et puis en krav tu as souvent des stages de perfectionnement avec des Maîtres qui font le tour de france: ca, c'est super intéressant.


La plupart des stages sont pourris et n'ont aucun intérêt pédagogiques. Tu payes cher (en moyenne 40 euros pour un stage de 4h avec de loooooooongues pauses) sachant qu'en général le nombres d'inscrits est beaucoup trop élevé (à quoi ça sert de faire venir un gradé s'il est seul à s'occuper de 50 personnes ?)..[/quote]

ca depend ou tu pratiques, personnellement nos stages ne sont pas tous bidons. Encore une fois il ne faut pas généraliser.

ps: amelia; je vais finir par croire que tu es mon double maléfique ( étudiante en médecine, prenomée presque pareillement, qui pratique le meme sport...) :shock: :blbl:
Citation:
ps: amelia; je vais finir par croire que tu es mon double maléfique ( étudiante en médecine, prenomée presque pareillement, qui pratique le meme sport...) :shock: :blbl:



Ahahah, je me suis dit la même chose, c'est dingue hein! ça ferait presque peur!

Naan, mais tu es blonde je crois et je suis brune de chez brune, donc c'est bon nous ne sommes pas de clones :lol:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] lol le 15.11.13, 12h26 par amelieforyou
Le rugby et le football américain sont considérés comme des arts martiaux ahah
achribu a écrit:
Une précision : par combat libre, je n'entends pas "participer aux compétitions de free fight". J'entends : avoir un espace pour placer ses techniques de façon non coopérative. Du randori, de l'assaut ou du sparring selon vos cultures martiales respectives. Pas forcément de compétition.

Tout à fait.

achribu a écrit:
Arrivons au vrai coeur de notre opposition : "Il faut vraiment prendre les entraineurs pour des cons pour croire sur cette base qu'ils n'intègreront pas les histoires de timing, positionnement, attaques surprises etc... dans leur enseignement."

J'ai rencontré beaucoup de cons alors...


Terrigan a écrit:
On peut cependant avoir ses opinions et arrières-pensées. Pour ma part je les garde pour moi, car c'est un sujet de débat gigantesque et très pointu. Il faudrait connaître de l'intérieur une dizaine de disciplines différentes pour développer un avis précis, je ne sais même pas si il y a une seule personne au monde qui a cette masse d'expérience...


achribu a écrit:
tout ne se vaut pas, il y a des méthodes pédagogiques sensées, et d'autre non. A un moment, il y a des critères objectifs [...]


C'est ce qu'explique la vidéo que tu as mise en lien, et qui est pertinente et passionnante.



achribu a écrit:
Je n'évacue aucune discipline, j'évacue une méthode d'enseignement.

Eh bien si, fatalement tu évacues des disciplines. Tu l'as fait avec la savate, le jujitsu et l'aïkido.

C'est un peu inévitable, et c'est pas un crime d'ailleurs 8) Pour ma part j'évite de me lancer là-dedans, voilà tout, même si je ne remets pas en cause qu'il faut du mouvement et du combat libre pour apprendre à se battre. Le problème c'est qu'on risque risques tout le temps de basculer de "choisir un art martial" à "classifier les arts martiaux par ordre d'efficacité".

Ma réserve ne me satisfait pas spécialement non plus. Je trouve que les pratiquants devraient connaître les éventuelles limites de leurs disciplines. Par exemple (allez je me lâche):
- Les aïkidokas devraient être conscients que le côté encyclopédique de l'aïkido pose une limite à leur "sens du combat"
- Les vietvodaoïstes devraient être conscient que leur art martial a un côté encyclopédique aussi, d'une autre manière, et que ça met un temps fou pour développer des points de repères et réflexes efficaces en self-défense. Mais ça en vaut la peine, les pratiquants assidus sont solides comme des rocs.
- Les taekwondoïstes devraient savoir que le côté "artistique" de leur art martial leur fait perdre du temps pour devenir des vrais bourrins comme les boxeurs thaï. A eux de savoir si ça leur convient ou pas, si leur club est plus orienté kata (poomse) ou combat, en sachant qu'ils font suffisamment de combat libre pour se défendre de façon décente dans la rue. A eux de décider s'ils doivent pleurer ou non quand ils tapent "taekwondo vs muay thai" sur youtube.

J'ai pratiqué deux de ces arts martiaux, je les trouve tous les trois géniaux.

Et on retombe sur les maîtres, dont certains ont un côté arrogant qui ne va pas dans le bon sens, et qui passent sont pour la plupart incapables de parler des limites de leurs disciplines...

Au bout du bout, on aura toujours un apriori favorable pour les boxes, à cause de leur combat libre vivant, et pour les arts militaires et self défense pour leur culture du concret.

Après les arts martiaux asiatiques "traditionnels" ne méritent pas d'être mis à la poubelle (surtout pas le taekwondo, héhé).

Allez, encore une tasse: le kung fu et le karaté, on en fait quoi? Franchement, derrière cette tarte à la crème de départ, je n'en ai aucune idée, je ne sais pas comment ils s'entraînent.

le jujitsu brésilien a complêtement refondé le jujitsu traditionnel, et pourtant apparemment celui-ci existe encore. On en fait quoi? On lui colle l'étiquette d'antiquité obsolète et moribonde et on écrit ici qu'il ne faut pratiquer que du jujitsu brésilien?

Y'a un moment aussi, le mec qui n'a jamais pratiqué aucun sport de combat et qui veut apprendre à se défendre, il est autorisé à se regarder dans le miroir, afin de convenir avec lui-même qu'il n'a ni le besoin ni l'envie de devenir une machine de guerre, et que ça lui fera peut-être du bien de faire des katas, des chorégraphies qu'il exécutera en public avec ses camarades, de la casse de planche alors que comme le disait Bruce Lee "le bois ne rend pas les coups"

Il découvrira peut-être à cette occasion que:
- Les katas améliorent son placement dans l'espace, sa mémoire gestuelle, et qu'ils donneront l'occasion à son maître de lui donner des conseils en or à propos de gestes d'une simplicité désespérante.
- Que les chorégraphies l'amèneront à exécuter des performances en public, en équipe avec ses camarades, et que ça lui montrera s'il est capable d'assurer quand il faut.
- Que la casse de planche l'amènera à mobiliser et ressentir son énergie.

Moi ça m'a rendu heureux de faire du Viet Vo Dao et du Taekwondo. Heureux à un point que vous ne pouvez pas imaginer. Et quelque chose me dit que ça me rendrait heureux de faire de l'aïkido.

Et quand je me fais agresser je me démerde.

Parce qu'en cas d'agression c'est ça aussi. Tu n'es pas l'ambassadeur de la discipline de combat que tu pratiques. Tu es avant tout quelqu'un qui se démerde. Par tous les moyens, y compris des choses qui ne viennent pas de ton dojo. ("Bonjour à tous, aujourd'hui nous allons nous entraîner à mettre le numéro de téléphone du poste de police de notre ville dans le répertoire de notre téléphone...")

Je ne sais pas si tout ça est clair à lire. J'espère que ça aide.

Je pense notamment que ça pourrait être utile au mec de 18 ans tout maigre et à la petite minette qui chie dans son froc quand elle rentre dès qu'elle est dans la rue et qu'il fait nuit, c'est à dire à partir de 18h en ce moment.

Regardez les clubs pas loin de chez vous, allez-y, essayez, et si ça vous plait inscrivez-vous.

Ou encore, parce que vous êtes un consommateur averti et que vous avez lu sur internet que les seules disciplines valables sont krav maga, penchak silat et boxe thaï, eh bien cherchez ces clubs-là et inscrivez-vous :lol:
Si je peux me permettre je ne comprend pas comment on pourrait comparer des art martiaux, chacun a sa spécialité, chacun a ses différente écoles, ses différents prof (cela influe beaucoup sur votre pratique).
Et cela dépend aussi du temps que vous pourrez consacrez, si vous faites du karate juste pendant 3 ans cela vous servirez à rien (vous pourrez à peine juger la bonne distance alors ne comptez même pas essayez de donnez un coup de poing) alors que le krav vous servira beaucoup plus tôt (mais peut être pas autant que 10 ans de karate)
Et j'aimerais parler d'un discipline que vous n'avez pas citez (il me semble) s'est le ninjustsu, qui fait un mixe du judo, aikido et karate (je n'est pas pratiquer mais cela à l'air vraiment intéressant au niveau culturel et défense) et qui inclut aussi le maniement d'arme ce qui veut dire aussi comment se défendre contre un katana, etc... j'ai failli en faire mais étant assez loin du club et peur de modifier mes bases de karate je ne me suis pas inscrit.
Sinon au personne désirant se défendre contre les armes blanches il y a aussi l'aikibudo comme discipline.
Citation:
Si vous faites du karate juste pendant 3 ans cela vous servirez à rien (vous pourrez à peine juger la bonne distance alors ne comptez même pas essayez de donnez un coup de poing)


C'est une vision un peu caricaturale si j'peux me permettre !
Pour apporter un point de vu (personnel, partial et qui n'a rien d'absolu) par rapport au karaté, qui est souvent sous estimé ou caricaturé, j'pense que comme dans tout les autres arts deux facteurs sont décisifs, le maitre et ton mental.
Un gars qui pratique le karaté peut au bout de deux-trois ans tenir tête à un judoka ou un boxeur.
Mais la particularité du karaté, et ce qu'il fait qu'il est laissé pour compte, c'est que généralement ce n'est pas un sport de combat mais beaucoup plus un art martial avec ses contraintes et ses traditions.
Pour en parler beaucoup autour de moi, souvent il y a recherche d'un sport de combat ou la personne apprendra à se battre directement, comme en free fight, en krav etc... (d'après ma petit expérience, je généralise pas, ca doit surement dépendre du dojo/club).
Alors que dans le karaté "tradi" (c'est à dire plus shito ryu et shotokan), le parcours avant de commencer à combattre est long, c'est des heures de répétitions de coups de poings/pieds pour les placer précisément.

Mon maitre dit souvent "Au karaté, un combat se gagne en maximum 3 coups. Porter beaucoup de coups ne sert à rien, il faut savoir les faire et les placer.".
Le but "ultime" de tout pratiquant du karaté tradi, c'est de maitriser/bloquer/mettre hors de combat son adversaire en deux/trois coups précis, nets et puissants.
Mais il faut y consacrer beaucoup de son temps pour arriver à un niveau acceptable.
De plus, les contraintes ont de quoi dissuader.
Outre la discipline, chaque style à ses particularité. Au shito ryu par exemple, on arrête ses coups juste avant l'impact.
Très sincerement, qui aujourd'hui quand il fait un sport de combat va retenir ses coups?
On recherche un combat physique ou l'on porte les coups et ou on se les prends.
(D'ou l'explosion des pratiquant de karaté kyokushinkai, beaucoup plus combat type boxe chinoise, ou l'on frappe, qui est plus "accessible" et très pratiqué.

-Personnellement, le karaté (shyto ryu) que je pratique depuis 7 ans m'a apporté énormément, spirituellement, mentalement, physiquement et techniquement.
Si on cherche la polyvalence, le kung fu, le krav ou la mma son beaucoup plus conseillés (notamment pour le sol) mais le karaté permet d'obtenir un degrés de technique, de rapidité/précision et de puissance qui n'a vraiment rien à envier aux sport/arts de ce topic.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 24.01.14, 17h10 par Terrigan
Le truc c'est qu'il faut pas mélanger " self défense " et les sports de combats et arts martiaux.

La self, aujourd'hui ( comme les arts martiaux hier ) c'est avant tout un business. Les clubs de sistema, krav maga ou autre tenus par des types gras à lard qui se proposent de transformer en 6 mois une crevette en tueur des rues sont légions et c'est bien triste.
Triste, car ont y raconte que de la merde. Qu'en situation réelle, le physique ne compte pas. Qu'on peut se défendre face à un couteau. Qu'on va forcément se sortir d'une risque sans pisser le sang.
En outre, on y apprend des trucs stupides. On privilégie les clefs aux frappes, y'a souvent pas de sparing, ni de mise en condition proche du " réel " ( l'immense majorité des agressions se passent de nuits entre mecs bourrés et / ou camés ).

Autant choisir un art martial / sport de combat pour l'attrait que représente la discipline que pour la défense. Pour se défendre, pour de vrais, dans la vrais vie, y'a trop d'autres trucs qui rentre en compte.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 30.11.13, 15h29 par Totoy
  • [+2] Post responsable le 30.06.15, 02h24 par Onmyoji
Le meilleur sport pour se défendre reste quand même la course :roll:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] mdr !! le 24.01.14, 17h08 par Terrigan
Fonk a écrit:
Salut !


Je me suis inscrit au Fight Tiger Club (le nom est assez kikoo) à Neuilly, c'est le plus près de chez moi. Sans vouloir faire de la pub, les deux personnes qui assurent les entrainements, Sebastien Verroult et son assistant sont très impliquées, et il y a une bonne ambiance et entraide entre les membres.


J'ai été pendant de nombreuses années dans ce club, cette année j'ai changé de pour un autre club de pencak ( à bagnolet un autre style de pencak ) Il y a bien plus que 2 personnes qui assurent les entrainements! Au delà de seb qui est un cas a part, pour emprunter ses mots
"un niqué de la tête" avec l'index sur le front quand il le dit

Les entrainements qui valent le coups sont ceux avec Jf ( s'ils ont toujours la même orga c'est le 2e cours du lundi ) le petit chauve Il apprend des " combos" immédiatement réutilisables

et Thomas lagoutte ( souvent le mercredi) le petit trapu et musclé toujours crane chauve
Les cours sont un peu plus funky avec lui, et il aime partir d'une démonstration de base puis la complexifié petit a petit, gaffe a tes fesses ( litterally ) et à ses dédicaces (il te fera tomber sur le ventre et te mettra une double fessée qui va te laisser l'empreinte de sa main sur tes fesses durant plusieurs jours) on la tous eu et tu n'y échapperas pas!

quant à lucay ( le mauricien) ne le laisse pas s'approcher de toi et " te montrer un technique" il va juste te blesser! Il a été relégué a l'entrainement des enfants pour avoir blesser plusieurs personne sans raison apparente!
Genre pratiquer la main morte sur des débutants sans aucune raison ( technique qui envoie une sensation de décharge électrique dans tout le bras et rend le bras inutilisable durant plusieurs minutes) alors que c'est une technique que l'on apprend qu'au cours avancé du dimanche ( cours au quels tu as pas accès avant plusieurs années de pratique)

Vassali petit au yeux bleux va t'apprendre beaucoup sur le combat au sol, à savoir comment dérouler un cobra en balayant les 2 jambes ( c'est powerfull) si tu as déjà vu le 3e LANKA c'est toute la partie au sol qu'il aime pratiquer. Ps c'est un putain de séducteur qui a un palmarès de folie je le soupçonne de connaitre " la sarge" même si je ne lui ai jamais demandé.

Il y a d'autres personnes qui ont plusieurs années de pratique mais qui ne sont pas en soi des instructeurs ( ils n'ont pas le grade)


Nicolas Gerar ( je crois qu'il a du passé professeur cette année) Il est aussi ceinture noir en karaté il a adore le travail des pieds sincèrement si tu es débutant ne bosse pas avec lui, il est sans pitié débutant ou pas il ne retient jamais sa force!

Thomas Thiébaut Le grand fin tout en souplesse ( on dirait un cobra quand il bouge). Si tu as l'occasion de pratiquer avec lui, tu vas manger des gifles à chaque erreur de placement mais au god tu vas apprendre! En plus il est magicien ( il possède un gros site de magie et c'est lui qui gère la page facebook avec stéphane ) si tu lui demandes il te conseilleras aussi pour le close-up

JM dit le corse c'est un ancien boxeur pratique avec lui aussi pour apprendre le travail des poings

JEANJEAN le roux hyper calme, il est hyper didactique!

MAZ et Novak Les 2 font la pair ils sont pas prof ( ils sont niveaux 3 comme margaux) mais ils sont hyper sympa et j'aimais beaucoup bosser avec eux.


Fonk a écrit:

Les séances se déclinent un peu de la façon suivante, 30 minutes de cardio/échauffement. Puis un peu de technique pure (parfois avec du tradi, c'est à dire des mouvements difficilement utilisable en combat, mais qui développent une certaine souplesse et agilité), puis de la technique beaucoup plus axée combat, le pencak étant un sport assez offensif. On finit souvent avec des combats libres .



C'est cette partie qui me fait réagir la partie cardio est bien sauf a 2 détails!
Les pompes sur les poignets! Ça n'a aucune utilité et c'est hyper dangereux pour les articulations.
Se marcher sur le ventre les uns des autres! Pareil ça ne renforce en rien les abdos et c'est dangereux pour le muscle pelviens.

Par contre tu as oublié de parler du tout début du cours : LES RENFORCEMENT OBLIGATOIRE qui consiste a se frapper les parties stratégiques du corps pour les habituer a prendre des coups et ne plus avoir mal ; ( avant bras, dos, abdos, cuisse extérieur intérieur, tibias, cheville) puis après tu as le cardio.

Tu te trompes le tradi est direct utilisable en rue! Bien sur que c'est pas pratique de partir en cobra mais il n'y a qu'a voir comment Vass l'utilise pour comprendre que t'as pas intérêt a te fight avec lui!

OUI et je rejoins FONK le pencak c'est Hyper bien! Le fight tiger club ( voir page Facebook) est la salle ( à neuilly rue longchamps dans le gymnase d'un college) qui propose le plus d'heure de cours ( 24h /semaine) tous les jours!

Le seul truc HYYYYYYPER chiant c'est le cours de gym suédoise juste à coté avec la musique a fond! Bon à un moment dans l'année on fait un cours en commun et c'est vachement sympa d'être avec les filles d'à coté
  • Dogma
  • Score : -8 - 21 ans
J'ai lu a un endroit que tu utilisais le terme art martial pour désigner tout en général tel que les sports de combat et autre. Grossière erreur que de tout mélanger comme ça, tout confondre. Ca me fais du mal de lire ça de la part d'une ceinture marron de judo si je me souviens bien de ce que j'ai lu.

Loin d'avoir envie d'être chiant avec toi, mais appelons un chat un chat, un chien un chien.

Il y a énormément de choses a dire tellement les différents univers qui existent sont vastes mais je vais simplifier au possible.

Dans art martial il y a le mot " art " et le mot " martial " il convient bien d'avoir une juste compréhension de ces deux termes.

Dans sport de combat il y a le mot " sport " un sport c'est une activité physique dont le but est d'entretenir la forme notamment, le tout " sport de combat " désigne un cadre spécifique réglementé concernant donc des combats entre deux personnes.

Concernant la self defence expliquer ce terme est bien plus ambigü Toutefois une différence de taille : les arts martiaux, portent une attention particulière au respect de l'adversaire, parfois même nommé « partenaire » ; dans la défense personnelle, le but est de faire cesser l'attaque avant d'être maîtrisé, blessé ou même tué, le plus rapidement possible.

S'il y a un respect rigoureux de règles de sécurité pendant l'enseignement et l'entraînement, avec utilisation d'armes factices et port de protections, l'application réelle se fait sans aucun respect de l'attaquant, puisque celui-ci ne respecte pas sa victime.

Voila comme ça c'est sûr que c'est clair pour tous le monde et même pour ceux qui éventuellement se posent des questions

Cordialement.
Un peu hors sujet donc je ne m'y étendrais pas de tout mon long, mais il me fallait réagir.

Les arts martiaux sont maintenant presque des sports.

Ce que l'ont appelle communément arts martiaux, sont à la base une addition de techniques, de philosophie et de discipline. L'art du combat visant à tuer son/ses adversaires le plus efficacement possible.

Et l’appellation art martial n'est pas non plus "d'origine géographique contrôlée", ce n'est pas purement oriental, c'est un simple terme désignant l'art du combat.

Après je te rejoins sur le fait que les valeurs et la discipline portés dans ces sports sont différents que ceux porté dans d'autres sports plus récents.
Dogma a écrit:
J'ai lu a un endroit que tu utilisais le terme art martial pour désigner tout en général tel que les sports de combat et autre. Grossière erreur que de tout mélanger comme ça, tout confondre. Ca me fais du mal de lire ça de la part d'une ceinture marron de judo si je me souviens bien de ce que j'ai lu.


Erreur ? Non :) Position assumée et argumentée.

La différence entre art martial, sport de combat et self est liée à l'intention du pratiquant d'abord, l'esprit du club ensuite, la discipline elle-meme seulement en dernière instance.

Il y a des judokas qui pratiquent le judo comme un art martial, des aïkidokas qui font des compètes et des boxeurs qui vont en salle pour être plus efficaces dans leur travail de police.

Je trouve idiot d'essentialiser une discipline (c'est un AM, un sport, etc...) C'est une fausse question.

Il faut se poser les vraies bonnes questions. L'éventail technique est-il cohérent ? La pédagogie est elle bonne ? Cela me plait-il suffisamment pour que je pratique longtemps ? Y a-t-il des opportunités de compétition ? Cela correspond il à une culture qui me plaît ? Y a-t-il des mises en situation ? Cela va-t-il me permettre de sortir de ma zone de confort ? Etc.

AM, sport, self : ce sont des catégories pour les debutants qui n'apportent absolument rien, et que j'appelle à dépasser.
Concernant le judo de nos jours c'est devenu beaucoup plus un sport de combat aujourd'hui et ca reste tout de meme compétitif par rapport a avant . La notion d'art martial est quand meme présente mais ca reste trés compétitif .



Art martial = Tu as un code a appliquer , une pensée . L'aikido , judo , etc.. sont par exemple issu et trés proche du budo . On t'enseigne certaines valeurs , ce qui est tres différent des sports de combats .



Citation:
La différence entre art martial, sport de combat et self est liée à l'intention du pratiquant d'abord, l'esprit du club ensuite, la discipline elle-meme seulement en dernière instance.


Pas forcemment , ca depend des clubs et des professeurs . Par exemple j'ai du changé 3 fois de club de judo en 7 ans , et j'ai pu en voir d'autres . C'est vraiment différent en fonction des endroits . Tu peux te retrouver dans un endroit ou le respect et la notion de self defense existe ou d'autres ou c'est simplement chacun pour soi et c'est rhythmé par des combats durant toute la seance .



Citation:
Il faut se poser les vraies bonnes questions. L'éventail technique est-il cohérent ? La pédagogie est elle bonne ? Cela me plait-il suffisamment pour que je pratique longtemps ? Y a-t-il des opportunités de compétition ? Cela correspond il à une culture qui me plaît ? Y a-t-il des mises en situation ? Cela va-t-il me permettre de sortir de ma zone de confort ? Etc.



La pedagogie ca depend de l'institution de la discipline en lui, du prof , du club . Aprés l'eventail technique tu en as dans tout les sport de combats et art martiaux . Aprés je pense le plus important pour choisir un art martial c'est vraiment en fonction de ce qui nous correspond et nous interesse le plus . Y'a un nombre incalculable d'arts martiaux . Mais les questions : zone de confort , mise en situation , culture son effectivement les bonnes questions a se poser
  • Dogma
  • Score : -8 - 21 ans
Hypnoziss a écrit:
Un peu hors sujet donc je ne m'y étendrais pas de tout mon long, mais il me fallait réagir.

Les arts martiaux sont maintenant presque des sports.

Ce que l'ont appelle communément arts martiaux, sont à la base une addition de techniques, de philosophie et de discipline. L'art du combat visant à tuer son/ses adversaires le plus efficacement possible.

Et l’appellation art martial n'est pas non plus "d'origine géographique contrôlée", ce n'est pas purement oriental, c'est un simple terme désignant l'art du combat.

Après je te rejoins sur le fait que les valeurs et la discipline portés dans ces sports sont différents que ceux porté dans d'autres sports plus récents.



Les arts martiaux presque des sports ? Alors tu ne dois pas connaître certains arts martiaux traditionnels, certains dont je ne vois jamais citer les noms.


Par exemple tu ne peux pas dire que l'aïkido ça soit presque un sport. Ou alors tu peux le dire mais on ne sera jamais d'accord et je te demanderais de prendre une licence d'un an dans un dojo d'aikido et une licence d'un an dans un sport de combat de ton choix et tu verras la différence au niveau des exercices physiques/calories brulées/ état de fatigue ressenti après la séance etc etc :blbl:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tu en fais trop le 30.06.15, 02h19 par Onmyoji