Discussion

Comment éloigner votre ex que vous aimez

Note : 3

le 18.12.2017 par Azerty94

5 réponses / Dernière par Azerty94 le 21.12.2017, 00h14

Bonsoir, j'ai ce qu'on appelle un "chagrin d'amour". Je fus son premier amour et ce fut le mien également.

Il y a 15 jours de cela et après 3 ans de relation, mon ex copine m'annonçait que c'était terminé entre nous, qu'elle n'arrivait pas à voir plus loin, qu'elle n'était plus épanouie, qu'elle n'avait plus envie, qu'elle ne m'aimait plus...

Depuis 3-4 mois (début de son travail d’infirmière de nuit) notre relation devenait routine, elle souvent fatiguée et moi trop souvent désintéressé de trop de choses, on a pris l'habitude de faire presque chaque week-end (quand on se voyait) les mêmes activités (resto, ciné, ou canapé), et moi je ne fais pas grand chose de ma vie, je prépare un concours pour exercer une profession que j'aimerais faire (gendarme). Depuis que cela allait moins bien entre nous, on se manquait mutuellement mais je (on) n'ai pas su inverser la tendance et sauver notre histoire.

J'ai tellement de regrets aujourd'hui car cette rupture m'est en partie due. Je lui ai montré que trop peu souvent à quel point je l'aimais, je l'admirais, la considérais... par manque de courage. Au début de notre relation et pendant plusieurs moi, j'ai réellement chercher à l'aimer et le fait d'avoir voulu forcer les choses ne m'ont pas aidé, je remettais sans cesse mes sentiments en question, aujourd'hui que j'ai arrêter de vouloir contrôler ce que je ressens, l'amour que j'éprouve pour elle est plus qu'énorme, c'est tellement frustrant, j'avais juste à écouter mon cœur et non pas à lui dicter des choses.

Cette rupture fut vraiment violente pour moi, j'ai littéralement pété un câble, j'ai faillit me casser la main dans un mur.. je vous laisse imaginé la détresse qui m'a envahie. Cette fille, elle m'aimait tellement que je ne pensais pas que cela pouvait arriver un jour, et pourtant... La rupture fut aussi très douloureuse pour elle.

Aujourd'hui il n'y a plus d'espoir de retour, elle sait rester forte sur ses décisions et le comportement (déplorable) que j'ai adopté depuis la rupture a vraiment dû lui faire peur, ou plus, la dégoûter.
Je m'en veux tellement, j'ai voulu lui dire je ne sais combien de fois à quel point elle comptait pour moi, que j'étais fière d'elle et que je l'aimais mais elle aurait voulu l'entendre avant. Outre mes erreurs nous amenant à la rupture, mes erreurs post-rupture furent peut-être les pires. Dans un premier tant, j'ai décidé de subir totalement mes émotions, si fortes et si douloureuses et de ranger ma fierté de côté, voulant tout lui prouver, dans l'ultime espoir d'avoir l'opportunité de la faire revenir. Elle m'avait dit que mettre fin à notre relation ne voulait pas dire qu'on ne pourrait plus se parler ou même se revoir, il fallait juste qu'on se laisse du temps... mais pour moi, c'était interminable et j'avais peur que si trop de temps s'écoulait alors elle n'aurait plus de sentiments pour moi, peut-importe ce qu'ils sont.
Je n'ai pas su gérer l'intensité des émotions auxquelles j'avais pour une fois décidé de véritablement me livrer ; c'est alors j'ai eu un comportement déplorable et pathétique, j'ai embrasser le désespoir et aujourd'hui il me tien à la peau. Je l'ai fait fuir plus loin qu'elle n'était déjà...

Voila, en 2 semaines j'ai pleuré plus de larmes quand 10 ans et je n'exagère pas. Toutes les nuits je fais des cauchemars : elle me quitte, on devient peu à peu des inconnus, me bloque sur les réseaux, m'ignore et me laisse dans son indifférence. J'ai eu si peur que tout cela se produise, que j'ai tout fait pour que cela arrive, comme si, persuadé que ça arriverait, il fallait que je prenne les devants afin de me préparer au pire, de me protéger. Alors pour ce faire, j'ai juste eu à me laisser contrôler par toutes ses émotions et ce ne fut guère difficile de tout foutre en l'air. Chaque jour, la voir connectée ou pas sur les réseaux m’obsédait, je me demandais si elle pensais à moi, si elle avait déjà tournée la page. Le jour de son anniversaire (une semaine après notre rupture) j'avais à cœur de le lui souhaiter, mais en même tant je lui ai annoncé que je devait lui dire "au revoir" et qu'il fallait que je la supprime des réseaux. Sans réaction au début, je suis revenu pour lui dire quelque chose, et sa réponse fut "Si t'as décidé de me supprimer de ta vie, va jusqu'au bout des choses".. mais cela n'a jamais été mon intention, supprimer de mes contacts oui mais de ma vie, jamais... je l'aime trop pour ça.
Et puis durant la nuit de samedi dernier, j'ai eu peur, je ne voyais aucun signe de vie de sa part, j'ai cru qu'il lui était arrivée quelque chose, j'en ai fait nuit blanche et comme elle ne me répondait pas, j'ai infiltré ses réseaux, juste pour voir si elle était sortie avec des copines ou autre chose, savoir que tout allait bien.. et là, je suis tombé sur une conversation qu'elle avait avec un mec rencontré en vacances cet été quand elle était partie avec sa sœur. On pouvait voir dans la conversation qu'il y avait une relation entre eux mais j'ai directement pensé à une relation de séduction et qu'elle était tombée sous son charme. Avec du recul, je ne pense pas, elle n'avait pas d'ami, alors je pense que cette personne, elle le considérait comme tel, pourtant elle ne m'en a jamais parlé. Alors, furieux je l'ai harcelé de message, lui demandant depuis combien de temps elle se foutait de moi et elle a compris que j'étais rentrée sur son Facebook. Au final elle m'a envoyé chier, m'a dit qu'elle n'avait pas à se justifier de quoi que soit et que je pouvais croire ce que je voulais... mais la connaissant, je ne crois pas que cela soit une histoire d'amour naissante, du moins je l’espère, et ce dont je suis sûr c'est qu'elle ne m'a pas trompé, j'ai confiance en son respect et c'est pas ce style de fille.
Bref aujourd'hui, je suis bloqué de partout, impossible de lui parler et peut être que je ne pourrais plus jamais lui parler car elle doit être en colère, en colère contre moi tout d'abord car je n'ai pas su lui montrer tout l'amour que j'avais mais également pour cette intrusion dans sa vie privée alors que nous n'étions plus ensemble.

C'est vraiment une fille que j'admire et savoir que nous en sommes arriver là me fait terriblement mal, à mon age (22) et dans mon contexte (pas d'emploi, prêt à aller en internat pour la gendarmerie dans les mois qui vont suivre, etc) c'était difficile d'envisager un engagement plus poussé dans un premier temps, pourtant je la voyais comme mon âme-sœur... j'avais plus où moins accepter de n'avoir eu qu'une seule fille dans ma vie, car cela me suffisait et je n'avais plus de vu sur d'autres filles, même mater en boite ne m’intéressais plus... Elle a marqué ma vie, elle m'a fait grandir mais devoir envisager de ne plus jamais faire partie de sa vie, amoureusement ou pas, et de devenir des étrangers me fait souffrir.

Elle m'aimait mais s'est épuisée à attendre que je lui montre que je l'aimais en retour... pourtant, je l'aime terriblement. L'histoire est rude. On est deux perdants aujourd'hui...
J'ai pas de haine contre elle, juste de l'amour, alors du plus profond de mon être je ne lui souhaite que du bonheur, qu'elle aille mieux car je sais qu'elle a souffert de cette rupture. Et malgré ce que je ressens pour elle et ce que je veux, j'ai fait exactement l'inverse, je sais que cela a dû la blesser davantage, c'est totalement contradictoire.

Aujourd'hui j'écris pour réaliser que la réalité peut-être cruelle, qu'elle n'épargne pas.
Pardonnez moi pour mon récit surement décousu et probablement difficile à comprendre, plein de désespoir.

Maintenant vous savez comment faire fuir à tout jamais la femme que vous aimez, ne reproduisez pas la même erreur. Si vous l'aimez sincèrement, prouvez lui.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 19.12.17, 21h38 par mctyson
  • [0] Courage le 20.12.17, 07h35 par Hillel
Salut,

Pour répondre à ta question (car c’est bien l’objet de ton post?) qui est dans le titre « Comment éloigner votre ex que vous aimez ? » dis toi que ça se fera, avec toi ou malgré toi.

Je suis arrivé il y a plusieurs années sur ce forum à cause d’une histoire similaire à la tienne… c’est ce qui m’a fait te répondre.


Déjà pour commencer arrête de t’accuser à base de « j’aurais du faire ci ou ça... » car… c’est la vie. Tu as fait ce que tu as pu avec les ressources (temps, envie, disponibilité) dont tu disposais sur le moment. Tu ne peux pas rejouer ce match. Tire en les leçons pour l’avenir, mais à quoi bon s’accuser en permanence. Elle a probablement merdé aussi.
Relation longue, forte et tu merdes au moment de la rupture → ça n’excuse rien mais bon tu n’es ni le premier ni le dernier à péter un câble lors d’une rupture.
Tu as merdé et tu le sais. Pourquoi te torturer ?

Pour l’instant elle t’a bloqué elle ne veut plus te parler tout ça… dis toi que de toute façon c’était sans doute la meilleure chose à faire si tu veux vraiment l’oublier (tu ne le veux peut être pas encore mais ça viendra).

Les articles qu’on t a posté sur un autre post sur la rupture tu les as lu ? c’est vraiment important.
Arrête de la stalker, bloque la si elle ne t’a pas bloqué.
Fais tout ce que tu n’as pas pu faire avec elle : du sport ? Jeux vidéos ? Soirées entre potes ? Soirée pénard tout seul? (tout un art...)

Concentre toi sur le concours dont tu parlais

Concrètement si j’étais à ta place je lui enverrai un petit mot d’excuses et de bonnes chances (sans trop s’éterniser non plus) et je commencerais qq chose pour m’occuper l’esprit. (tu as pas un concours à préparer ? Un stage à trouver? des lamas à brosser?...)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Oui le 20.12.17, 07h35 par Hillel
  • [+1] Yep ! :) le 20.12.17, 22h06 par Popovski
Salut, comme tu le dis, il est trop tard pour refaire l'histoire.

J'ai lu l'article sur comment sortir d'un chagrin d'amour oui, je crois qu'il n'y a que le temps que puisse m'aider en fait...
C'était pas vraiment une question dans le titre, plutôt le constat final de notre relation. Cette fille, je l'aime et l'apprécie vraiment car c'est une personne bien. Savoir que l'histoire s'écrira sans elle me fait peur et me rend triste mais c'est normal. Alors j'ai écrit ce post pour exprimer ma frustration, ma tristesse et mon désespoir. Car ça fait mal de savoir que la personne que vous aimez ne vous aime plus.

C'est vrai que faire des activités canalise cependant le mal-être reste présent. C'est difficile de trouver du plaisir "Rien n'fonctionne quand l'cœur n'y est plus", alors je m'occupe, je fais semblant d'aller bien mais vient toujours le moment où la réalité vous rattrape.

Pourquoi me torturer ? J'en sais rien, j'ai peut-être besoin de ça... il y a peut-être une part de moi qui doit se dire que je le mérite ; puis il y a l'espoir qu'on nourrit en se disant que l'amour sincère qu'on porte à la personne sera suffisant pour arranger les choses, pour la ramener près de vous. Alors je crois que il faut vraiment prendre le temps de digérer la nouvelle.

J'aimerai lui envoyé ce message, lui dire que je suis désolé de lui avoir fait plus de mal qu'autre chose en réagissant sans contrôle, j'aimerai lui souhaiter bon courage pour la suite, lui dire que j'ai accepté qu'elle puisse s’épanouir dans une nouvelle voie sans moi car son bonheur m'importe vraiment mais en même temps c'est si dur de prendre ses distances et ça m'angoisse tellement de ne pas savoir si on pourra garder contact. Le problème dans tout cela c'est qu'elle m'a bloqué de partout, je n'ai plus les moyens de lui dire cela et aussi je crois qu'elle ne veut plus l'entendre, car je l'ai vraiment énervé.

J'ai eu une vie plutôt idéale jusqu'à présent, je considère donc de loin cette rupture comme l'épreuve la plus difficile que j'ai eu.
L'amour ça fait vraiment mal... bref, merci du soutient.
Bah oui le temps-ci va t’aider. Tu pourras prendre un poil plus de recul.

Par contre dans l´immediat, oublie l’idee d’un dernier mail, appel, sms, contact. Ton message n’en pourra être entendu avec la merde que tu as fait avant.

Ce n’est pas le bon moment, qui plus est tu lui a sûrement déjà dit. L’idee qu’un dernier message puisse changer les choses est un leurre auquel on se raccroche car cela nous permet encore un peu de garder l’illusion de l´autre dans notre vie.

Accepte sa décision. Si un jour tu dois lui écrire cela, attends que tout cela retombe, attends d’aller mieux.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 20.12.17, 13h19 par Hillel
Le premier amour, la première rupture, les premières pertes de contrôle, les premières souffrances, les premières utopies, les premiers heurts avec la réalité, les premières blessures qu'on inflige ou s'inflige... oui, ça fait mal.

Citation:
Maintenant vous savez comment faire fuir à tout jamais la femme que vous aimez, ne reproduisez pas la même erreur. Si vous l'aimez sincèrement, prouvez lui.


Non. Aujourd'hui tu te dis que la fin de votre relation est dû à ton manque d'expressivité. La vérité, c'est que si tu avais été plus expressif, la relation aurait pu durer plus longtemps... ou moins longtemps. Et là tu te diras "Merde je l'ai fait fuir parce que j'étais trop expressif". Si vous l'aimez sincèrement prouvé lui, peut-être, mais c'est de toute façon des termes trop vagues et trop imprécis: à quelle intensité? De quelle façon? Comment le recevrait-elle en réalité? Quelle est la façon dont je les exprime? Ne l'ai-je en réalité jamais prouvé à aucun moment? Sera-t-elle en capacité de percevoir mes intentions quand bien même je lui prouve?

Les gens et les sentiments ne se contrôlent pas. Tu n'as aucune emprise sur eux, tu ne peux rien prévoir, même si à un moment donné t'en auras l'illusion. L'amour ça ne protège pas des ruptures. Ni l'attention, ni le respect, ni rien. C'est des données qui à un moment se croisent et se décroisent, jusqu'à former un truc proprement aléatoire. Toi tu fais simplement du mieux que tu peux.

Ce qui est important dans la relation ce n'est pas de te demander "comment faire pour la maintenir amoureuse", mais comment toi, tel que tu te sens authentique et le mieux, tu parviendras à être dans une relation qui te convient. Si tes peurs et ton manque d'expressivité est un problème pour toi, ça doit l'être parce que si c'était différent tu te sentirais plus épanouis, pas parce que tu supposes (sûrement à tort) que c'est ce que veut cette fille là.

Ça ne veut pas dire que tu ne dois développer des pans de ta personnalité, mais être honnête envers toi-même parce que jouer un rôle qui ne te définit pas ne te servirait à rien. S'il faut, tu n'étais pas prêt à t'ouvrir davantage ou n'avais pas envie de fournir plus d'attention à cette fille là en particulier. Ça ne veut pas dire que ça sera le cas tout le temps.

En vrai, la majorité des gens ne donneront pas 98% des vrais raisons d'une rupture. Déjà parce qu'ils ne peuvent pas être juge et parti et qu'il y a forcément un biais d'interprétation. Ensuite parce que la relation ne se fait pas à sens unique, mais à deux et qu'on ne peut pas parler à la place de l'autre. Et troisièmement parce que c'est moins dramatico-romantique de dire simplement les choses (Tu ne m'attires plus/j'ai plus de sentiments/je me fais chier avec toi) que de dire "Tu ne faisais plus attention à moi", "J'ai souffert que tu ne me prenais jamais dans tes bras", c'est moins poétique et en plus l'autre est incapable d'entendre la vérité parce qu'avec des "Si" on refait le monde.

L'amour est une perception biaisée, sentimentale, d'un réseau de facteurs complexes indépendant de ta seule volonté. Ce qu'elle a pu te dire, ce sont des émotions clés, certes réelles, mais qu'elle a ressenti en les interprétant à travers toi. Tu es un sujet sur lequel elle a projeté son histoire, son éducation, son expérience affective. Ça ne veut pas dire que c'est la Vérité. C'est son interprétation, mais ce ne sera peut-être pas celle d'une autre. La seule chose que tu puisses faire, c'est à ton niveau. Essayer de prendre les informations et tenter de les faire concorder avec ta propre réalité et tes propres aspirations, voir ce qui peut te faire sentir plus heureux à l'avenir.

Azerty94 a écrit:
L'amour ça fait vraiment mal... bref, merci du soutient.


L'amour... ou l'attachement, les attentes auxquelles on n'a pas répondu, le changement, la mise en vulnérabilité de notre sécurité affective, la peur de l'isolement affectif, le futur qu'on doit envisager différemment, la perspective de l'effort de devoir tout recommencer...

Je lis que c'est ta première et peut-être seule longue relation. 3 ans, ça signifie que vous vous êtes rencontrés à 19 ans? Il y a des tas de choses que tu apprendras des relations amoureuses avec le temps, et avec l'expérience. Il y a des tas de choses sur lesquels tu seras amené à prendre du recul et avec plus de hauteur, sur cette histoire précisément. Et cet apprentissage durera toute ta vie. Mais pas aujourd'hui.

Pour le moment, il est clair que tu n'es pas dans un état d'acceptation mais sous l'énigme d'un déni et d'un regret et que tu n'es pas encore prêt. Et après tout, c'est nécessaire. C'est nécessaire d'accepter de souffrir, d'accepter que ça nous rende triste, que ça nous mette en colère. Tu es dans un travail introspectif intense, tu cherches la solution à tout ça. Même si en fait il n'existe pas de solution au passé. Je pense pouvoir dire qu'on passe tous par là.

Je te dirai de prendre le temps et de trouver un moyen d'évacuer, d'exprimer, toutes ces émotions qui t'assomment et t'engloutissent actuellement. Que cette énergie se transforme en quelque chose, s'évacue plutôt qu'elles s'accumulent à l'intérieur de toi. Écrire, tel que tu l'a fait, c'est une des nombreuses autres manières de le faire. Tu verras que plus l'énergie s'évacuera, plus tu seras en capacité d'entamer un vrai travail basé sur le fondement de cette expérience.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Instructif le 20.12.17, 19h25 par Azerty94
Merci pour vos réponses constructives.

C'est vrai qu'il y a trop de composantes et de paramètres pour que j'arrive à tout comprendre. Je suis dans un état mêlant culpabilité, frustration, déni, espoir et désespoir, fatalisme et j'en passe...

Citation:
Par contre dans l´immediat, oublie l’idee d’un dernier mail, appel, sms, contact. Ton message n’en pourra être entendu avec la merde que tu as fait avant.

Ce n’est pas le bon moment, qui plus est tu lui a sûrement déjà dit.


Oui je l'ai déjà fait et c'est vrai que ça nourrit l'illusion, alors on se met à espérer qu'on nous réponde... donc je le ferai pas cette fois, peut-être dans plusieurs semaines, voir mois. Et puis, elle est surement pas être prête à m'entendre, je pense que lui avoir dévoiler mes sentiments une fois sa décision prise doit lui foutre la haine, car elle aurait voulu que je fasse tout ça avant que ça ne soit trop tard.

C'est ma seul vraie relation, au début elle était naïve, un jeu de séduction des plus classique, jusqu'au jour où je me suis posé la question "Est-ce que c'est de réellement l'amour que j'éprouve ?" J'avais besoin d'être honnête avec moi même déjà à l'époque, et non au début ce n’était pas de l'amour, on a fait un break, et avec le temps, en sa présence, l'amour est venu. Aujourd'hui, je sais que c'en est. Alors c'est bien frustrant de se dire que c'est trop tard.

Quand je dis lui prouver, c'est être plus démonstratif, plus courageux, assumer l'étendue de mes sentiments, ce que je n'ai pas su faire. Lâcher prise ou perdre le contrôle me faisait peur et je n'ai pas su surpasser cette peur, la seule solution que j'ai trouvé c'était de contrôler mes sentiments en essayant de les atténuer. Je l'aimais mais ce n'était peut-être pas encore le moment pour moi.

J'ai pas su porter assez d'attention à ses craintes, ses doutes, ses peurs. Ça lui arrivait parfois de faire des cauchemars où l'on se séparait, moi jamais... et maintenant, depuis la rupture, c'est toutes nuits que je rêve d'elle (cliché mais véridique).

On était bien différent mais ce n'a jamais posé problème, au contraire, à par peut-être sur la fin : notre différence de maturité.

C'est difficile de laisser une personne qu'on aime s'éloigner de vous... mais si le silence est l'unique solution pour qu'elle aille mieux, je peux plus me permettre d'en rajouter, ça ne l'aidera pas et moi non plus faut croire.

Ce post m'aide à prendre conscience de ce qu'il se passe et à constater l'évolution de mon état. Et actuellement dans un état émotionnel plutôt instable, vos réponses me permettent de prendre plus de recul, merci à vous.

Et aujourd'hui, pas de larmes... c'est déjà cela.