Discussion

Comment peut-on se servir des gens à ce point ?

Note : 0

le 08.04.2019 par lisa2

15 réponses / Dernière par Iskandar le 11.04.2019, 09h31

  • lisa2
  • Score : -1 - 40 ans
Après avoir effectué un remplacement d’arrêt maladie au sein d un service Finances d’une Collectivité, je suis écœurée, je n’ai plus envie de faire autre chose et d’apprendre un nouveau travail que je ne vais peut-être pas aimer avec des gens qui vont me faire ch…

J’étais renouvelée tous les mois pendant 1 an, je connaissais mon travail, j’appréciais mon poste et ma responsable avec qui je travaillais, celle qui m’a appris le travail et ce n’était pas facile au départ, j’ai fini par être à l’aise sur mon poste. La chef de service me renouvelait tous les mois, puis au bout d’un an on a appris que la titulaire que je remplace ne reprendra pas son poste, je pense qu’elle a demandé un autre poste dans un autre centre.

Ma Chef de service me convoque en fin de moi comme elle le fait depuis 1 an, je pensai qu’elle allait encore me renouveler d’un mois, 2 jours avant la fin de mon contrat de remplacement. Elle me dit « Vas-y rentre assied toi « (elle souriait pas comme d’habitude), ma responsable était à côté assise, « Ca fait 1 ans que tu es là maintenant, on a besoin de qql sur le poste, elle avait un ton sec (car oui je ne suis pas qql moi), elle me propose de me renouveler 1 semaine de plus histoire de me mettre à jour (je le suis quasi tout le temps) et également pour que je solde mes congés, d’ailleurs elle a tenu à ce que j’y aille de suite après l’entretien.
J’ai eu l’impression d’être dégagé en 30 secondes comme un vulgaire torchon qui avait bien servi pendant 1 an pour ne pas dire autre chose.

Ma collègue avec qui je parle bien était très surprise quand je lui est annoncée, elle m’a dit d’insister, ce que je n’ai pas fait , j’ai ma fierté puis j’ai bien vu que c’est un titulaire qu’elle voulait sauf que dans cette collectivité pas mal ont été titularisé sans concours et plusieurs personnes de la même famille, même nom y travail « piston ».
Une autre collègue, encore plus étonnée, elle ne savait même pas que je partais, c’est moi qui lui est annoncée le jour de mon départ.
Au départ il y avait 2 postes 1 (le mien en remplacement d’arrêt maladie puis un autre pour changement de service) je précise qu’à l’étage supérieur une fille que je ne connais pas à eu le même sort que moi après 1 an de service une titulaire à demandé son poste, elle a dû également partir.

Un jeune homme avait signé dans mon service pour 6 mois, on l’a fait partir au bout de 4 mois car il faisait trop d’erreurs. Puis ils l’ont remplacé 2 mois avant mon départ par un autre (il a été formé en coup de vent et compter sur moi pour l’aider) il ne connait ni le travail, ni le logiciel et il m’a dit être dans la merde car je ne pourrai plus l’aider vu que je pars et a eu une entrevue avec ma responsable. Cet homme m’a dit que ma responsable lui avait dit avoir les boules de me laisser partir et que les décisions venaient d’en haut (Directeurs, Présidents, Elus…) soit disant.

En partant le dernier jour, les employés sont venus me dire au revoir ainsi que leurs regrets que je parte, j’ai dit au revoir à ma responsable qui était assise derrière son bureau sans m’attarder, il me semble qu elle était un peu rouge avec les yeux un peu humides, du coup je n’ai pas trainée, elle m’a dit de lui envoyer un mail pour la tenir au courant de ce que je devenais.
Je suis passé devant le bureau de la Chef celle avec qui j’avais le moins envie d’échanger, elle s’est levée et à essayé de me parler, m’a demandait ce que j’allais faire, je lui ai répondu que j’allais prendre quelques jours de congés, elle m’a dit que je devrais chercher autre chose avant de prendre des congés, voir pour des formations…et elle m’a dit peut être « à une prochaine fois on sait jamais » le truc qu’on dit tout le temps, pfff.. elle par contre avait l’air d’être mal à l’aise mais pas trop de peine, ma collègue m’a dit que pendant leur réunion de service tout le monde tiraient la tronche.

Je leur en veux de ne pas avoir fait d’effort et d’insister auprès de la hiérarchie.
Visiblement tu étais sous contrat à durée indéterminée. Il y avait donc toujours un risque que ce contrat ne soit pas renouvelé, c'est malheureusement comme ça que fonctionnent de plus en plus d'employeurs.
Et de ce que tu dis, même si ton licenciement a été très sec, il ne semble pas qu'il y ait eu de tentative de manipulation (sauf s'ils t'ont fait miroiter un contrat à durée indéterminée pour te garder).
Si les relations hiérarchiques te posent problème, peut-être que c'est un critère que tu dois mettre en avant dans ta recherche d'emploi (privilégier des sociétés ou des associations qui fonctionnent horizontalement, voire travailler seule ou en tant qu'indépendante si c'est possible dans ton domaine).
Courage pour ton prochain job.
  • lisa2
  • Score : -1 - 40 ans
C est vrai tu as raison, il y avait un risque mais au bout d'1 an et sachant que la personne titulaire en maladie que je remplace ne revient pas, j'avais vraiment un espoir. Et m'être fait jeter aussi rapidement alors que mon nouveau collègue n est pas opérationnel et que je suis là depuis plus longtemps et qu ils veulent m'être un "titulaire" à ma place me rend vraiment triste.
Je suis d'accord dans l'idée avec Jalapeno, sur le sort des contractuels qui est bien malheureux mais dont on est prévenu. Pour moi le soucis c'est plutôt ça :

Citation:
j’ai bien vu que c’est un titulaire qu’elle voulait sauf que dans cette collectivité pas mal ont été titularisé sans concours et plusieurs personnes de la même famille, même nom y travail « piston ».


Si les contractuels doivent de plus en plus jouer le jeu du siège éjectable, on pourrait attendre qu'au moins la titularisation sur la base de concours de la fonction publique soit faite dans les règles.
Autour de moi je dénombre quand même un malaise grandissant sur la fonction publique (recours massif aux contractuels, éviter de maintenir des gens en poste pour qu'ils ne puissent pas prétendre à la titularisation, même si la fiche de poste reste la même et que le travail gagnerait à maintenir une continuité du personnel)
  • FK King in the North
  • Score : 3176 - 36 ans - MBTI: CHAT
Malheureusement tu es tombée dans une situation dysfonctionnelle et toxique, situations qui semblent se faire de plus en plus fréquentes dans un monde du travail lui-même très dégradé.

C'est difficile et je te souhaite de trouver un meilleur environnement de travail lors de tes prochaines expériences. Bon courage et n'en garde pas (trop) de rancoeur, elle ne sert à rien et rien de tout ça n'est de ta faute (ni celle de tes collègues, ni même de tes supérieurs je pense : c'est le système qui est profondément gangréné).
  • lisa2
  • Score : -1 - 40 ans
C'est ça, j'avais même envie de faire un courrier au Directeur, Président pour dire ce que je pense mais c'est pas lui qui l'aura en premier dans les mains. J'essaie de ne pas en vouloir aux supérieurs mais c'est dur. Je pense qu'ils m'ont dit de partir, en effet pour pas que je prétende à la titularisation au bout d'un moment, ils font tourner les contractuelles, en effet.
Le renouvellement de cdd il me semble que c'est pas plus de deux fois d'affilée. Rapproche toi de l'inspection du travail et explique leur ton cas. Tu as sans doute des recours (prud'hommes etc). Si tu ne peux pas bosser là au moins tu peux être dédommagée et c'est pas anodin (Puis ça met à l'index ces comportements)
  • lisa2
  • Score : -1 - 40 ans
En faite j'étais renouvelée tous les mois pendant 1 an, suivant l'arrêt maladie de la titulaire, c'est le centre de gestion de la FPT qui fait les contrats (j ai bossé au service Finances du SDIS) , puis ils ont appris qu'elle ne reviendrai plus (elle demande certainement sa mutation, ils font ça en général après un arrêt maladie de longue durée) ils décident de me renouveler d'une semaine pour que je pose mes congés et de lancer une vacance de poste pour un titulaire.
Je garde espoir que personne ne veulent le poste et qu'il me recontacte, mais bon c est juste un rêve.
  • FK King in the North
  • Score : 3176 - 36 ans - MBTI: CHAT
Et accessoirement (non) as-tu vraiment envie de te replonger dans ce système pourri ? Je suis bien placé pour savoir que c'est difficile de rebondir, mais y'a peut être plus épanouissant / satisfaisant à trouver ailleurs ?
@lisa2: ça va te surprendre mais en fait, rien ne m'étonne dans cette histoire. On est très très loin des horreeurs possibles en administration. Exemple (mais là, c'est vraiment une championne et ça en devient un monument d'humour noir ) : https://www.mediapart.fr/journal/france ... a-maire-lr

Ta situation est courante. Ton attitude aussi. Je comprends, même si je ne partage pas.

Au moins, les réactions de tes collègues montre que tu faisais du bon boulot. Donc la question : pourquoi ne passes-tu pas le concours ? Il y a même des chances qu'ils t'embauchent dans cette même collectivité une fois ta titularisation en poche, non ?

Citation:
C'est ça, j'avais même envie de faire un courrier au Directeur, Président pour dire ce que je pense mais c'est pas lui qui l'aura en premier dans les mains. J'essaie de ne pas en vouloir aux supérieurs mais c'est dur. Je pense qu'ils m'ont dit de partir, en effet pour pas que je prétende à la titularisation au bout d'un moment, ils font tourner les contractuelles, en effet.


Tu es dans le public, pas dans le privé. Je crois pas que titularisation et obtention du CDI ça fonctionne pareil (vérifie, je ne suis pas sûr de mon coup).

Par contre, pas la peine pour la lettre. Aucun intérêt.
  • lisa2
  • Score : -1 - 40 ans
Oui mais de toute façon même si je passe le concours, c est trop tard puisqu'elle va faire paraître l'annonce pour un titulaire m' a t-elle dit, et c est vraiment ce poste sur lequel j'étais à l'aise. Je regarde tous les jours pour voir si je vois l'offre, mais en général ils font des recrutements interne d 'un service ou d'une caserne à une autre.

A la base c'était un arrête maladie, puis cela aurait pu être une vraie opportunité puisqu'elle a pas repris son poste.

Mais une autre collègue a été titularisé sans concours il y a un an dans ce service après un remplacement aussi et elle me disait qu'elle pensait que cela serait pareil pour moi puis non.

J'aurai voulu qu'il sache quand même ce que je pense de la façon qu'ils ont d'utiliser les gens et les dégager très vite.
  • Syd_
  • Score : 752 - 26 ans
lisa2 a écrit:
c est vraiment ce poste sur lequel j'étais à l'aise.


N'es-tu vraiment capable que d'exercer un seul et unique poste dans la vie ?

Est-ce que c'est vraiment dans cet endroit où on t'a viré du jour au lendemain que tu veux travailler ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 10.04.19, 13h12 par voucny
  • lisa2
  • Score : -1 - 40 ans
J'ai occupé plusieurs emplois au cours de ma vie, beaucoup d’endroit avec une mauvaise ambiance, un travail pas intéressant, des filles qui font des histoires ou racontent leur vie à longueur de journée où je suis partie le cœur léger sans regrets presque avec soulagement.
Mais là je me sentais bien les femmes étaient pas trop jeune, donc pour moi cela me convenait, le service Finances que j'ai découvert et j'aimais bien ma responsable qui apparemment m' a laissé partir avec regret.
Ça me fait quasi autant de mal qu'un chagrin d'amour.
  • Syd_
  • Score : 752 - 26 ans
Qu'est-ce que tu peux faire pour retrouver un emploi ailleurs, dans de meilleures conditions ?

Qu'est-ce que tu peux faire pour signer un long CDD ou un CDI ?
  • lisa2
  • Score : -1 - 40 ans
Il faudrait que je retrouve un poste comme celui là, qui me plaît, plutôt Finances avec des collègues sympa et surtout que je retrouve ma motivation que j'ai perdu à cause de ma déception.
lisa2 a écrit:
J'ai occupé plusieurs emplois au cours de ma vie, beaucoup d’endroit avec une mauvaise ambiance, un travail pas intéressant, des filles qui font des histoires ou racontent leur vie à longueur de journée où je suis partie le cœur léger sans regrets presque avec soulagement.
Mais là je me sentais bien les femmes étaient pas trop jeune, donc pour moi cela me convenait, le service Finances que j'ai découvert et j'aimais bien ma responsable qui apparemment m' a laissé partir avec regret.
Ça me fait quasi autant de mal qu'un chagrin d'amour.


Il y a d'autres hommes dans la vie...

Cette petite blague juste pour souligner que tu te comportes comme si tu viens de te faire larguer et que tu ne retrouveras jamais l'amour. Et ce juste après 1 an de relation, annoncée dès le début comme une amourette de passage. Alors que de l'autre côté, tu annonces que cette histoire t'a confirmé avoir du succès. Euh...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 11.04.19, 09h36 par voucny