Discussion

Comment se faire des amis (Level hardcore: Paris)

Note : 1
lancé par madaniso le 31.12.2016
6 réponses
dernier par madaniso le 03.01.2017, 19h31
Bonsoir à tous,

J'écris ce message un 31 décembre car c'est le bon moment pour me remettre en question (Surtout que je suis resté chez moi, d'où le titre du sujet...).

Je résume la situation. Arrivé sur Paris en 2010, je lâche ma région natale pour un projet professionnel à 20 ans. Je décide de rester à Paris pour diverses raisons. N'étant pas très à l'aise socialement, cela est difficile pour moi de construire de nouveaux liens. Je décide de mettre tout ça sur le compte d'une pseudo phobie sociale (Angoissé depuis l'adolescence sur ce sujet).

Il y a deux ans (Oui donc ça faisait déjà 4 ans que je repoussais le problème), je décide d'aller voir un psy pour régler ce soucis, je change, puis rechange. Je tombe enfin sur une personne et surtout un programme qui me correspondant. Je débute en septembre 2015 et j'ai commencé à voir de vrais résultats en septembre 2016.

A coté de cela, au niveau professionnel, j'ai eu des hauts et des bas mais depuis cet été, les choses sont assez claires et ne se présentent pas trop mal pour l'instant. J'ai donc décidé de passer à l'action et régler ce problème une fois pour toute.

Niveau séduction, je me suis intéressé à cet univers en venant sur Paris et comme pas mal de mecs, j'avais envie besoin de repère. De ce coté là, je dirais que ça va dans le sens où j'arrive à parler "normalement" à une fille, la séduire et la ramener dans mon lit. Par contre pour le long terme, c'est comme pour l'amitié, j'ai du mal.

Pour simplifier les choses, c'est comme si tout allait bien chez moi mais juste qu'il me manque le "programme" pour avoir des interactions sociales normales. Si certains ont du mal à parler à des inconnus, ce n'est pas mon cas, le soucis vient ensuite, comment revoir cet inconnu, comment fidéliser cet inconnu et lui donner envie de se revoir etc.

J'ai lu le livre "Comment se faire des amis" de Dale Carnegie l'année dernière, très bon livre avec beaucoup de conseils mais j'ai du mal à créer les occasions de les mettre en pratique malheureusement.

A oui, depuis 2010, je suis allé plusieurs fois à des sorties via le site OVS. Je pensais que c'était une bonne idée (J'y ai quand même passé de bons moments) mais les gens qui vont sur ce site, ne cherchent pas à se voir en dehors du site ou a vraiment agrandir leur cercle social, donc de ce coté là, ça a un peu été une perte de temps.

Voilà, si vous avez des conseils n'hésitez pas. Je sais bien qu'il n'y a pas de formule magique mais je reste convaincu qui me manque juste quelques éléments pour que la machine se mette en marche.
  • Syd_
  • Score : 519 - 24 ans
Est-ce qu'il y a des gens dont tu peux te rapprocher au travail ? Quelles activités pratiques-tu en dehors du travail ?
Syd_ a écrit:
Est-ce qu'il y a des gens dont tu peux te rapprocher au travail ? Quelles activités pratiques-tu en dehors du travail ?


J'ai quitté mon boulot où j'étais depuis 3 ans, donc c'est aussi ça qui laisse place à un vide. Depuis 1 mois je suis en formation avec d'autres personnes de mon age environ.

Non pas d'autres activités en dehors du travail.
  • Syd_
  • Score : 519 - 24 ans
Tu es sans emploi depuis 3 ans ?

Est-ce que tu t'entends bien avec les gens de ta formation ? As-tu pensé à leur proposer un verre en dehors ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Bonne idée !) le 02.01.17, 23h15 par Baijin
Syd_ a écrit:
Tu es sans emploi depuis 3 ans ?

Est-ce que tu t'entends bien avec les gens de ta formation ? As-tu pensé à leur proposer un verre en dehors ?


Non, j'ai bossé au même endroit pendant 3 ans et j'ai quitté ce job en septembre donc ça a fait un vide.

Oui j'y ai pensé, mais c'est compliqué étant en reconversion/au chômage, plusieurs m'ont dit ne pas avoir les moyens... Je devrais peut être réessayer.
Soyons clairs : la situation n'est pas au top quand tu es au chômage. C'est difficile à vivre, et notre vie sociale en prend généralement un coup. Mais en fait, tu peux aussi le tourner à ton avantage.

Affronter une situation difficile ensemble, c'est un très bon moyen de se faire des amis. Je me rappelle même avoir sympathisé avec une charmante asiatique qui faisait le même atelier CV que moi lorsque je cherchais du boulot. On est resté en contact.

Dans ta formation, j'imagine que les autres sont focalisés également sur leur recherche d'emploi. Pourquoi ne pas leur proposer de faire vos CV / lettre de motivation ensemble? Il y a des centres de l'APEC dans toutes les grandes villes où l'on peut utiliser leur ressources (dont leur salles) librement. Je crois que c'est la même chose pour pôle emploi. Si tes camarades n'ont pas un rond, tu peux leur proposer de se rejoindre là.

Autre chose : pratiquer des activités hors de ta formation est un excellent moyen de faire des rencontres. Si tu en as les moyens, inscrit toi dans un club pour pratiquer une activité qui t'intéresse. En plus ça permet de garder le moral pendant la recherche d'emploi.
Si tu n'as pas les moyens, être bénévole dans une association est une excellente option également.
Baijin a écrit:
Soyons clairs : la situation n'est pas au top quand tu es au chômage. C'est difficile à vivre, et notre vie sociale en prend généralement un coup. Mais en fait, tu peux aussi le tourner à ton avantage.

Affronter une situation difficile ensemble, c'est un très bon moyen de se faire des amis. Je me rappelle même avoir sympathisé avec une charmante asiatique qui faisait le même atelier CV que moi lorsque je cherchais du boulot. On est resté en contact.

Dans ta formation, j'imagine que les autres sont focalisés également sur leur recherche d'emploi. Pourquoi ne pas leur proposer de faire vos CV / lettre de motivation ensemble? Il y a des centres de l'APEC dans toutes les grandes villes où l'on peut utiliser leur ressources (dont leur salles) librement. Je crois que c'est la même chose pour pôle emploi. Si tes camarades n'ont pas un rond, tu peux leur proposer de se rejoindre là.

Autre chose : pratiquer des activités hors de ta formation est un excellent moyen de faire des rencontres. Si tu en as les moyens, inscrit toi dans un club pour pratiquer une activité qui t'intéresse. En plus ça permet de garder le moral pendant la recherche d'emploi.
Si tu n'as pas les moyens, être bénévole dans une association est une excellente option également.


Bah perso, j'ai très bien prévu mon coup donc je le vis assez bien puisque c'est voulu suite à un désir de réorientation mais c'est vrai que ça à l'air plus difficile pour d'autres.

Niveau filles, on a un écart d'âge important même si une quarantenaire est très charmante ^^
Oui on m'a déjà parler des clubs, le plus logique serait la muscu pour moi, il faut que je m'y mette. Par contre je suis pas convaincu pour les associations, j'ai l'impression que tombe sur des gens marginaux ou à problème (mais je me trompe surement).

Merci pour tes conseils.
A lire / A voir en ce moment sur FTS