Discussion

Communication difficile

Note : 7
lancé par noemie le 14.02.2017
9 réponses
dernier par noemie le 26.03.2017, 06h32
Bonjour,

Je suis arrivée sur votre site parce que je cherche un moyen, une astuce pour être à l'aise avec mes collègues au boulot. (j'aurai aimé me présenter mais je n'ai pas trouvé le topic)
Je suis plutôt introvertie mais j'apprécie d'être avec les autres.
La difficulté que je rencontre est que dans mon bureau nous sommes trois. Mes deux collègues s'entendent à merveilles, parlent haut et fort, et me reproche d'avoir une communication difficile. Ce serait la première fois qu'elles vivent cela.
Je précise, je viens d'arriver sur ce poste. Au départ, je communiquais avec elles, mais j'ai pris mes distances car j'ai eu droit à des remarques rabaissantes ou à du mutisme. En me documentant sur votre site je comprends que leur personnalité fait partie des: je sais tout sur tout, et je monopolise la parole et ma vie est incroyable.

Pouvez vous me conseillez sur l'attitude à prendre pour m'intégrer suffisamment pour qu'elles soient à l'aise avec moi sans se sentir menacées au point de me rabaisser et pour que je puisse changer cette étiquette de "communication difficile".

N.B dans mon ancien poste on était 5 et je m'entendais bien avec mes collègues même si nous ne sommes pas devenues amies...

Merci d'avance
  • Finn
  • Score : 187 - 28 ans - MBTI: ENFP
Mon poste dégouline un peu de colère parce que j'y ai été confronté (alors que je suis pourtant du genre grande gueule) et que ça me touche pas mal.

Est ce qu'il y a eu un élément déclencheur qui aurait pu être source de ce genre de comportement ?

D'après ce que tu décris, cela ressemble un peu à un phénomène type bouc-émissaire.

Parfois dans le monde du travail, il y a des dynamiques de groupes un peu perverses qui se forment et visent à isoler une personne pour des raisons diverses. C'est un peu comme au collège, il y a souvent un initiateur(leader), quelques suiveurs, et une cible.

Certaines personnes ont besoin d'exclure, ce qu'elle ne comprennent pas, ne contrôlent pas. Ils voient tout de suite une rivalité et se sentent "menacés" par l'arrivée d'un nouvel élément dans leur périmètre de confort.

Les deux personnes auxquelles tu fais référence, sont ce qu'on appelle communément, d'affreux connards. Des gens qui gangrènent le monde de l'entreprise. Et pratiquer l'isolement gratuit, c'est un des premiers stades du harcèlement moral.

Personnellement, je ne sais pas si feindre un comportement pour t'attirer leur sympathie est quelque chose d'épanouissant en soit. Moi ça me ferait bouillir. Et d'après ce que tu racontes, c'est quand même des sous-races:

je vois pas comment tu peux reprocher à quelqu'un d'être discret au boulot. C'est une question fondamentale de respect, de foutre la paix aux gens et d'accepter qui ils sont. Au boulot, on est pas une grande famille, ni une bande de potes d'enfance. On est la pour bosser.

Pour y avoir été confronté, j'ai testé plusieurs solutions. Je vais les citer dans un ordre décroissant en terme de bonne volonté.


1°) Leur poser des questions : qu'est ce qui dans mon comportement vous déplaît ? Est ce que fondamentalement, ça nuit à votre environnement de travail, que je sois une personne discrète ? Qu'est ce que j'ai fait pour vous déplaire ?

2°) Repérer l'initiateur et le calmer direct. Lui rentrer dedans violemment mais calmement. Peut être que ça aura le mérite de désamorcer la situation prématurément.

3°) En parler à ton boss, voir aux RH si tu sens que ça te ronge d'aller au boulot pour supporter ça.


Si ça devient problématique, plutôt que de leur faire front, tu peux aussi te demander combien de temps tu es prête a supporter ça et si changer de boulot n'est pas la meilleure solution.

En attendant, je te conseillerai surtout de te faire des alliés sains d'esprit histoire de pouvoir en parler et de pas péter un plomb. Moi c'est ce qui m'a le plus aidé.

Bon courage en tout cas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (100% d'accord) le 15.02.17, 09h11 par Rickhunter
  • +1 (Absolument) le 20.03.17, 22h26 par Onmyoji
Hello,
Bon au delà du post de finn auqel j'adhère complet, je vais ajouter ma petit touche perso et qui me paraît nécessaire.
T'as 3 options à mes yeux qui s'offrent à toi : - ou tu continues comme ça en ignorant/encaissant les remarques désagréables au quotidien ( dévalorisation de ta personne ) sans rien dire...mais bon dans tous les cas ça pue pour toi et ton bien être perso.
-tu peux aussi choisir de pousser la gueulante et de les envoyer chier en petant un plomb. T'auras le mérite d'être droite dans tes bottes mais bon y en a qui en perdent leur boulot.
-la meilleure à mes yeux, on se la joue pas naïf/bisounours à deux franc six sous, avec des gens comme ça on soigne le mal par le mal donc à remarques vicieuses, réponses vicieuses=on va voir le patron, on les tailles dans leurs dos, on garde son job et bye bye au deux petasses.
Bien sur si t'as moyen de régler ca plus en douceur ( comme te l'as détaille finn dans ces points ) fais le avant !
Allez bye !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Non) le 20.03.17, 22h27 par Onmyoji
Merci pour vos réponses, elles rejoignent ce que me dit mon entourage que ce sont des "co***" mais j en suis arrivée à un point où je n arrivais plus à m en convaincre jusqu à ce que je lisent vos messages.

J ai fait les mêmes étapes que toi, Finn, seulement arrivée à la dernière, celle auusi que tu proposes Anormalguy, j ai compris qu elles avaient la rh, la hiérarchie dans leur poche. L une d elles s est vanté suffisament fort pour que j entende d avoir fait partir le collègue d avant moi.
Ce post est près de chez moi, pour plusieurs raisons je ne peux pas le quitter comme ça. Comme elles sont plus agées que moi, j espère qu elles partiront vite.

Cela me remet sur les rails de vous lire. Merci.
Bonjour,

Je reviens vers vous. Je parle de ce problèmes avec des gens que je cotoie, j'explique que "j'ai à faire à deux copines et que du coup c'est pas drôle car elles sont toujours juste entre: elles partent manger ensemble etc"

J'applique le dictat: "on les tailles dans leurs dos, " mais vis-à-vis de ça je ne suis pas sereine. Les gens parlent et je vais forcément passer pour une dégonflée non? une ringgarde ou quelqu'un qui ne sait pas s'intégrer ...

Ca me fait du bien sur le moment de ne pas garder cela pour moi mais d'un autre coté "tout se sait..."

Quel est votre avis?
Tailler face aux gens c'est une très mauvaise idée. Tu ne sais pas qui est dans ton camp, qui joue un jeu et qui peut s'en servir contre toi. Et un patron ça veut que les choses filent droit pas avoir à régler des disputes "de lycéen" (pardon c'est pas pour toi mais c'est le mécanisme).
Si tu peux pas les éviter fais un minimum pour les contenter sans prêter le flan en donnant des détails persos qu'elles te ressortiront négativement.
Tu peux aussi être sympa pas pour te soumettre mais pour éventuellement leur montrer par contraste qu'elles sont trop petasses. Après si elles sont irrécupérables tu peux en référer à ton patron. Mais si tu es en période d'essai fais déjà de ton mieux pour te mettre dans la poche les gens qui vont t'évaluer.
Elles c'est secondaire. Tant qu'elles nuisent pas à ton boulot auquel cas tu vas direct voir ton patron avec des preuves, tu te concentre sur le fait de bien le faire et tu t'isoles. Tu décales tes pauses repas, ton heure de départ et d'arrivée si tu peux, etc.
Tu écoutes de la zique en bossant sans ton casque si c'est permis (juste de quoi pas les entendre vraiment) et tu roules. Et tu trouves un dérivatif dehors pour shield elles te mettent les nerfs. Mais tu es dernière arrivée et elles s'entendent. Si tu te plains tu dois avoir de bons arguments. Sinon elles peuvent faire corps et te planter.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 20.03.17, 22h40 par voucny
  • +1 (Merci ! :)) le 21.03.17, 12h27 par noemie
Merci de m apporter tant d éléments de réponse❤. C était une erreur mais pour rattraper cela, que dois je faire? On m a demandé comment ça se passait. J ai repondu par les faits: ça se passe bien mais en gros je me sens exclue, elles sont copines....J ai parlé de faits je n ai pas critiquer pour critiquer.
Mais que faire maintenant pour rattraper cela?
Ça va ça, c'est pas gratuit et ça tacle personne. Ça peut aussi inciter les gens à faire l'intermédiaire. Tu peux demander aux autres si c'est toujours comme ça, et si des gens qui s'entendent bien avec elles sont cools échec les autres.

Mais elles sont copines et tu pourrais peut-être payer aussi des rancoeurs vis à vis de la direction (on a pas besoin de la nouvelle), ce genre de choses. Renseigne toi car ça peut te donner des leviers. Elles ont peut-être les rh dans leur poche mais si c'est le directeur qui les entreprend ça les aidera pas, par exemple.
Dans tous les cas concentre toi dit l'essentiel: fournir un travail irréprochable et rapproche toi des gens qui s'inquiètent de toi, c'est déjà une bonne voie pour avoir des soutiens et des amis dans la place.
Tu es nouvelle dans la boite:
- Création de poste ?
- As-tu celui de quelqu'un qui s'est barré et si c'est le cas pour quelles raisons?
Bonjour Cutter, j'ai le poste de quelqu'un qui est parti pour dépression.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Fuyez, pauvres fous !) le 30.03.17, 17h18 par LeBeauGosse
  • 0 (Très intéressant) le 31.03.17, 13h51 par Cutter
A lire / A voir en ce moment sur FTS