Discussion

[Témoignage] Couple épanoui

Note : 25
lancé par Bald_Soprano le 14.02.2017
7 réponses
dernier par Madame Unetelle le 26.04.2017, 12h35
Yo !

Parce que FTS ce n'est pas que de la séduction sur le terrain, des FRs, des techniques de drague, parce qu'il y a aussi une population casée depuis un moment, ou qui aspire à être en couple ou à le rester, et parce que je suis en couple depuis bientôt 3 ans (si, si, pour moi, c'est beaucoup) j'ai envie aujourd'hui de partager avec vous mon petit témoignage sur ma relation que j'estime (nous estimons) seine.

Loin de moi l'idée d'afficher mon bonheur en prétendant que ma vie est parfaite (loin de là) et que tout le monde devrait faire pareil et je n'ai pas non plus la prétention de délivrer des clefs ou des vérités absolues. Juste, à l'instant T, ma copine et moi estimons que notre couple est épanoui et contribue beaucoup à notre bien-être individuel, et on est aussi là pour parler des couples qui marchent, d'autant plus si on estime qu'une grande part de cet équilibre a été possible grâce à FTS. Ça ne sera peut-être plus le cas dans quelques mois, années, et nous devrons alors nous poser d'autres questions… un couple tout comme les deux membres qui le composent, évolue constamment.

Je vais essayer d'éviter (pas forcément évident) de vous faire une énumération des points positifs, ce serait bien trop fastidieux et compliqué. Beaucoup de choses se croisent, se recoupent… bref.


Pour commencer, je dirais que l'un comme l'autre ne voyons pas notre couple comme une fin en soi, un but qu'il fallait atteindre, et qui une fois chose faite, nous apporterait bonheur et félicité perpétuels.

Nous étions d'abord heureux seuls, et le but est de tirer de notre relation encore plus de bien-être. Or, nous savons que nous reposer sur nos lauriers pourrait nous être fatal. Pour nous, couple épanoui ne veut pas seulement dire couple sans dispute. Certes c'est important (encore qu'il paraît que se disputer fait du bien, moi perso j'ai jamais été fan des disputes), mais nous aspirons à plus que ça.

Nous voulons être un couple vivant !

Et le plus gros du challenge est là. Continuer de séduire la personne avec laquelle on partage sa vie, la surprendre, rire ensemble, beaucoup, bouger, voyager, faire le plein de souvenirs positifs, prendre soin de soi pour être attirant. À ses yeux, aux yeux des autres. Tout ça, nous nous efforçons de le maintenir, maintenir cette flamme.

C'est aussi se remémorer souvent le soir de notre rencontre, se rappeler ce qui nous a le plus attiré, chez l'un, chez l'autre.

Nous essayons de garder en tête que rien n'est acquis, que notre histoire peut se terminer du jour au lendemain et que l'essentiel est d'avoir un max de bons souvenirs.


Ne pas se perdre dans le couple, garder l'équilibre entre les trois entités qui le composent : elle, moi, nous. Avoir des objectifs, des activités, des amis, des moments à soi, mais aussi communs. Et préserver sa liberté. De sortir, quand on veut, où on veut, avec qui on veut, sans se sentir surveillé ou avoir à rendre des comptes. Tout ça, bien entendu, en respectant l'autre.

Composer avec la dimension la plus chiante de la vie à deux : les tâches ménagères et autres désagréments. S'organiser, répartir les tâches et les dépenses de manière équitable. C'est certes ce qu'il y a de moins bandant, mais néanmoins inévitable. Quitte à devoir le faire, autant tout faire pour que cela se fasse de manière efficace, sans prise de tête afin de nous laisser un maximum de temps pour des choses bien plus fun ! (et je dois dire que de ce côté là, je suis fier de nous).


C'est aussi, du rire, de la bonne humeur autant que faire se peut, du sexe… Du sexe, beaucoup de sexe, et de qualité. La communication et la bienveillance sont de rigueur. Découvrir l'autre, ce qui lui procure du plaisir, ses fantasmes… la surprendre : nouveaux lieux, nouvelles positions… Parler de sexe également. Entrouvrir la porte de la relation partagée, en discuter, évoquer les blocages, les possibilités, les limites de chacun. Se donner la possibilité de revoir les termes du « contrat » si l'un ou l'autre a des envies d'ailleurs, sans contraindre, sans obligation. Toujours et encore dans le respect.



Alors, je ne dis pas non plus que tout est rose, que tout va bien dans le meilleur des mondes. Il nous arrive de nous prendre le chou, mais la balance penche tout de même nettement du côté positif.

Enfin je pense personnellement que « être en couple » est (relativement) facile. Être épanoui et faire vivre son couple est une autre paire de manche.

Et je ne parle même pas des couples dysfonctionnels, parfois à un point tel qu'on se demande ce que les deux membres font encore ensemble… j'ai un exemple frappant dans mon entourage où le mec ne fais absolument rien à la maison, passe son temps libre devant la console, ne sort jamais, ni seul, ni avec sa copine, lui interdit d'aller à des soirées s'il y a d'autres hommes, contrôle ses fréquentations et ose lui dire que c'est normal, que tous les mecs font ça mais que personne n'en parle…

Je crois qu'à ce stade là il vaut presque mieux être un couple chiant… il ne se passe rien, mais au moins aucun n'est toxique pour l'autre.


Par ailleurs, comme je le disais en intro, tout ce que je viens de décrire est valable aujourd'hui à l'instant T. Nous commençons à parler enfants, et c'est une chose qui (ça va sans dire) va énormément nous chambouler. D'autres interrogations, doutes, remises en questions sont certainement à venir. Sans parler de toutes les crasses que la vie peut nous mettre dans la tronche et qui peuvent ébranler notre équilibre. L'essentiel est de toujours garder en tête que notre relation porte en elle le germe de la rupture, qu'elle n'est pas nécessaire à notre bonheur, même si elle y contribue et qu'il vaut mieux parfois admettre que la séparation est la meilleure solution.


Pour conclure, je citerai notre ami Blusher (si ma mémoire est exacte) qui a écrit une phrase sur ce forum que j'ai relevée lorsque je l'ai lue tellement je trouvais qu'elle résumait parfaitement l'état d'esprit à avoir lorsqu'on est en couple :

« Confiance, assurance, teintées de bienveillance, du premier flirt à la séparation »
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Bien joué) le 14.02.17, 15h30 par Jalapeno
  • +3 (Intéressant) le 14.02.17, 22h17 par Syd_
  • 0 (Cool) le 14.02.17, 22h49 par mctyson
  • +1 (Intéressant) le 15.02.17, 06h25 par DTS
  • +3 (Bien joué) le 15.02.17, 10h24 par Finn
  • +3 (Intéressant) le 15.02.17, 10h50 par RosieRosette
  • +2 (Instructif) le 16.02.17, 02h16 par mistermint
  • +3 (A lire) le 28.03.17, 21h51 par The_PoP
  • +1 (Intéressant) le 12.06.17, 18h28 par Freeyun
  • Syd_
  • Score : 505 - 24 ans
Cool ce témoignage, à ton avis qu'est-ce qu'il y a chez ta copine que tu n'as pas forcément retrouvé chez les autres nanas, et qui fait qu'avec elle une relation stable est possible ?
Excellente question.

Je dirais d'abord que nous sommes vraiment compatibles, à plusieurs niveaux. Nous avons des valeurs communes, des attentes communes vis à vis de notre couple et de la vie en général. Mais aussi (même si ça peut paraître anodin) des "délires" communs, un humour similaire.

Ensuite nous avons tous deux atteint une certaine maturité relationnelle, avons la même connaissance des relations hommes/femmes, ce que n'avaient pas forcément nombre de mes ex. Et tout ça ne peut donner que du positif.

Par exemple, il n'y a pas de jalousie entre nous ; ou encore elle sait que nous ne fonctionnons pas de la même manière, sexuellement parlant notamment. Elle sait que j'ai des envies plus fréquentes et fait en sorte que je ne reste pas seul avec ma frustration (fellation ou petit massage sensuel), sans que j'ai forcément à le demander, ou en tout cas sans que cela passe pour une corvée, ou que ce soit un "service" que je lui demande. Elle reste "enthousiaste" si je puis dire.

Elle sait aussi que je peux avoir des fantasmes ou des désirs pour d'autres femmes, tout comme elle peut en avoir pour d'autres hommes… ou femmes d'ailleurs.

On peut parler vraiment de tout, absolument tout, sans gêne. Je me souviens d'une de mes ex qui m'avait fait un caca nerveux parce que je lui avais parlé d'un plan cul que j'avais eu avec une femme âgée de 10 ans de plus que moi… Déjà "plan cul", pas bien, rustre, dépravé ! mais en plus avec une femme plus âgée ! cougar, salope…!

Alors qu'avec ma copine actuelle, on envisage le plan à 3 pour pimenter un peu, parce qu'elle aime bien les femmes aussi (sexuellement uniquement). Mais tout ça, toujours dans le respect, en prenant en compte le ressenti de l'autre. Moi, forcément, en tant que mec, elle me parle de plan à 3 avec une autre nana, j'ai déjà une demie gaule rien que d'y penser… mais il faut aussi que je prenne en compte son ressenti à elle. Qui me dit qu'elle ne réagira pas mal en me voyant toucher l'autre fille ? à ce moment là il faudrait que moi et l'autre fille nous occupions de ma copine… et on en parle, on anticipe, on reste bienveillant.

On aborde beaucoup d'autres sujets comme ça. On sait que le désir s'atténue a fil du temps, alors on discute de solutions alternatives…


Et pas que sur le plan sexuel. Par exemple, puisque nous commençons à parler enfants… aujourd'hui, je suis capable de me dire que j'en veux. De toute façon ça sera avec elle, ou jamais (je vais pas faire des gamins à 45 ans pour qu'ils aient même pas la majorité quand j'en aurais 60…). Mais ça me fait peur, vraiment peur car je sais que beaucoup de choses vont changer. On en parle aussi. Par exemple, je sais que si à un moment je pète un câble parce que j'ai besoin de décompresser, de solitude, de m'évader, elle ne verra aucun inconvénient à gérer seule le temps d'un week end, que je parte me ressourcer… à condition que son tour vienne ensuite ! (of course).

On ne peut jamais connaître qui que ce soit à 100%, et c'est ce qui donne parfois lieu à de douloureuses désillusions, mais je pense pouvoir affirmer que c'est une personne en qui je peux avoir totalement confiance. Je sais que même si nous sommes amenés à nous séparer un jour, tout sera géré de manière intelligente et adulte. Et c'est aussi pour ça que j'ai moins peur de faire des enfants avec elle. Je pense qu'être père célibataire avec elle comme mère serait loin d'être un scénario catastrophe, et ça c'est pour le pire, parce qu'au mieux, nous serons toujours ensemble.

Voilà, en gros, on retrouve toujours les mêmes ingrédients: confiance, bienveillance, communication, sexe, etc.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Merci ! :)) le 15.02.17, 11h16 par Syd_
  • +3 (A lire) le 15.02.17, 20h28 par Perlambre
J'ai connu un jour ce dont tu parles et suis aux prémices de le revivre.
Merci Bald_Soprano, ton post est vivifiant et m'encourage à poursuivre dans une direction que je pensais, il y a peu, impossible. La vie est géniale dans ce qu'elle a parfois de si inattendu.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Merci ! :)) le 17.02.17, 08h54 par Bald_Soprano
Bald_Soprano a écrit:
Entrouvrir la porte de la relation partagée, en discuter, évoquer les blocages, les possibilités, les limites de chacun. Se donner la possibilité de revoir les termes du « contrat » si l'un ou l'autre a des envies d'ailleurs, sans contraindre, sans obligation. Toujours et encore dans le respect.


Tu pourrais en dire plus là-dessus stp?
Je viens de tomber sur ce topic. Merci bald Soprano. Belle initiative.


Perso je suis en couple depuis maintenant plus de deux ans. Ce n'est pas mon record de longévité mais en terme de bien être je me sens vraiment bien dans ma relation et ma chérie semble épanouie également.

La maturité émotionnelle ça ça m'a beaucoup parlé dans le premier post parce que je crois que cela aide beaucoup.

La bienveillance aussi et la vision du monde partagée. Des bouts de visions, d'envies d'avenir aussi.

Voilà pour le moment, je suis heureux et heureux dans mon couple. Pourvu que ça dure :) et desole de ne pas avoir de recette.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Like !) le 29.03.17, 20h32 par Bald_Soprano
tibdeconne a écrit:
Bald_Soprano a écrit:
Entrouvrir la porte de la relation partagée, en discuter, évoquer les blocages, les possibilités, les limites de chacun. Se donner la possibilité de revoir les termes du « contrat » si l'un ou l'autre a des envies d'ailleurs, sans contraindre, sans obligation. Toujours et encore dans le respect.


Tu pourrais en dire plus là-dessus stp?


Yep,

Alors, d'abord je précise bien qu'il s'agit de relation sexuelle. Je n'ai ni l'envie ni l'énergie de me lancer dans le poly-amour, c'est une autre histoire.

À la base ma copine et moi sommes plutôt relation exclusive, mais nous avons conscience d'une chose: nous savons que le fait d'être bien avec quelqu'un, posé depuis un certain temps, avec des sentiments tout ça ne nous empêche pas d'avoir des envies d'ailleurs, du désir pour d'autres… (avec le facteur temps, et le bien connu phénomène d'habituation c'est même plutôt l'inverse). Nous avons évoqué ça presque au tout début de notre relation. D'autant qu'elle a une attirance physique pour certaines femmes, ça ne lui arrive pas tous les 4 matins, mais de temps en temps.

Quand je dis "entrouvrir la porte", je veux dire déjà commencer à en parler, et tout doucement flirter avec nos limites. Nous avons testé le club libertin, sans que rien ne se passe avec d'autres, envisageons le plan à 3 (avec une autre femme) et elle sait qu'elle a éventuellement le feu vert pour croquer une nana si l'occasion se présente. Paradoxalement, le fait d'avoir le droit rend plus patient, je ne crois pas qu'elle soit déjà passé à l'acte.

La difficulté réside dans le fait d'avoir envie contre le fait de pouvoir, dans le sens "accepter". Perso, j'arrive pas à l'imaginer avec un autre mec, tout comme elle n'arrive pas à accepter que j'ai une relation sexuelle avec une autre femme.

Je sais qu'il y a un monde entre en parler et passer à l'acte, mais rien que le fait d'en parler nous prépare en quelques sortes à ce que cela ne se fasse pas lâchement dans le dos si un jour l'occasion se présente.

C'est ce que je voulais dire en parlant de "revoir les termes du contrat". Nous sommes pour l'instant sur un mode de fonctionnement exclusif, mais nous donnons la possibilité de changer de mode, surtout qu'après un certain temps de relation nous sommes quasiment sûrs que les envies seront plus présentes (cela ne fait "que" 3 ans, alors je me demande ce que notre désir, qui est toujours bien présent pourtant, sera dans 5, 10, 15 ans ?).

Voilà, c'est juste essayer de jongler entre les envies et les limites de chacun, trouver le juste équilibre entre les deux. Pas une mince affaire, mais nous savons qu'il n'est pas judicieux de passer ce sujet sous silence et faire comme si nous allions avoir le même désir l'un pour l'autre pour toujours.
Bonjour,

Je suis nouvelle sur le forum, j'ai posté un témoignage sur ma propre relation toxique.
Ton message est très positif, il fait du bien. J'aime ta façon de voir la vie de couple avec ta copine et te souhaite de continuer ainsi.

Madame Unetelle.
A lire / A voir en ce moment sur FTS