Discussion

Des bouquins à conseiller ?

Note : 60
lancé par FrenchKiss le 28.12.2011
215 réponses
dernier par Bumble le 01.01.2019, 22h57
Oulàlà pas très vivant ce fil.
Je ne lis plus beaucoup ces temps-ci. Je suis enfermé dans un quotidien qui me parasite totalement l'esprit. Le temps d'évacuer tout ce remugle de mon cerveau et c'est déjà l'heure de dormir, car demain m'attend une nouvelle journée de travail à l'issue de laquelle le même ressassement m'amputera à nouveau de la faculté de lire.
Plus jeune si j'avais su, j'aurais lu plus souvent. J'ai tant de lacunes.
J'envisage de débuter la pratique de la méditation pour retrouver la sérénité suffisante pour bouquiner, ma seule passion.
Je fait un pti up.

Personne n'a parlé de Paulo Coelho et de L'Alchimiste http://www.amazon.fr/LAlchimiste-Paulo- ... 2253150908
Livre qui parle très bien de la positive attitude, de l'importance du chemin et moins du but et ça se lit hyper facilement.

Choke de Chuck Palahniuk, auteur du mytique Fight-club. Histoire d'un mec sexoolique.
http://www.amazon.fr/Choke-Chuck-Palahn ... 207030552X

La Vie sexuelle de Catherine M, Catherine Millet, c'est cash, trash et fait passer 50 shades of Grey pour un compte pour enfant sage.
http://www.amazon.fr/sexuelle-Catherine ... 2020551306

La Fontaine et ces Fables toujours pleines d'enseignements.

L'Iliade et l'Odyssée d'Omer probablement l'histoire de guerre et d'amour la plus anciennement connue.. ses combats, ses trahisons, ses dieux méchants, les sirènes et les cyclopes..
Merci à toi, ô inventeur de la médiathèque. Lieu de la découverte de petites perles littéraires à prix modique et de jolis mamans au rayon enfant, les mercredis après-midi.

Charles Bukowski , Journal d'un vieux dégueulasse. Bukowski, sa vie, son œuvre : il picole, il baise (enfin, il essaye), croise des paumés, des relous, des excentriques, bosse le moins possible. C’est drôle et attachant.

Nicholas Boothman, Convaincre en moins de 2 minutes. Un classique du développement personnel. Facile à lire et que j’ai eu plaisir à relire.

Christopher Priest , Le monde inverti. Vraiment plaisant ce bouquin de SF et la découverte de ce monde particulier, de ses habitants aux mœurs et coutumes étranges.

Robert McCammon , Le Mystère du lac. Entre fantastique et merveilleux, dans le décor mythique du sud profond, cet ouvrage a le don rare de pouvoir toucher à la fois les ados et les adultes.

Bill Bryson, Motel blues. Un ricain a la redécouverte de son Amérique profonde. Je l’ai trouvé jubilatoire.
J'ai refait un tour du topic du coup et Lux, j'ai des gouts très similaires aux tiens, c'est marrant. Lolita est un chef d'oeuvre immense. Les autres, totalement d'accord. Belle du seigneur, je suis dessus en ce moment et je me régale !

Allez j'ajoute Anna Karénine qui m'a plus marquée que je ne l'aurais cru.


EDIT :


@ Smooth: celui là en prose de Baudelaire:


Un hémisphère dans une chevelure


Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l'odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage, comme un homme altéré dans l'eau d'une source, et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant, pour secouer des souvenirs dans l'air.
Si tu pouvais savoir tout ce que je vois! tout ce que je sens! tout ce que j'entends dans tes cheveux ! Mon âme voyage sur le parfum comme l'âme des autres hommes sur la musique.
Tes cheveux contiennent tout un rêve, plein de voilures et de mâtures; ils contiennent de grandes mers dont les moussons me portent vers de charmants climats, où l'espace est plus bleu et plus profond, où l'atmosphère est parfumée par les fruits, par les feuilles et par la peau humaine.
Dans l'océan de ta chevelure, j'entrevois un port fourmillant de chants mélancoliques, d'hommes vigoureux de toutes nations et de navires de toutes formes découpant leurs architectures fines et compliquées sur un ciel immense où se prélasse l'éternelle chaleur.
Dans les caresses de ta chevelure, je retrouve les langueurs des longues heures passées sur un divan, dans la chambre d'un beau navire, bercées par le roulis imperceptible du port, entre les pots de fleurs et les gargoulettes rafraîchissantes.
Dans l'ardent foyer de ta chevelure, je respire l'odeur du tabac mêlé à l'opium et au sucre; dans la nuit de ta chevelure, je vois resplendir l'infini de l'azur tropical; sur les rivages duvetés de ta chevelure je m'enivre des odeurs combinées du goudron, du musc et de l'huile de coco.
Laisse-moi mordre longtemps tes tresses lourdes et noires. Quand je mordille tes cheveux élastiques et rebelles, il me semble que je mange des souvenirs.





Et bon Racine. Bérénice, Phèdre et Britannicus surtout. Mais Racine, c'est juste mon summum, je l'aime d'un amour totalement inconsidéré et fougueux.

Et le théâtre de l'absurde. La cantatrice chauve d'Ionesco. J'ai aussi eu la chance de voir une représentation de En attendant Godot de Beckett qui m'a profondément bouleversée en octobre dernier.



Et en priorité sur ma liste d'été, Fahrenheit 451, Le roman de Venise de Musset et Sand, L'amant de Duras, Aurore de Nietzsche, Mémoires d'outre-tombes de Chateaubriand et au moins une douzaine d'autres ...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Post de qualité) le 29.04.14, 03h30 par wayl
En ce moment je lis le premier tome d'Histoire de la Sexualité de Michel Foucault. C'est une lecture qui était conseillée sur ce forum il y a un an (en réponse à quelqu'un qui cherchait une idée de cadeau). Je ne retrouve pas le post, mais si la personne qui avait cité l'ouvrage se reconnaît : MERCI !
  • Owen [MOD]
  • Score : 980 - 30 ans
The Long Walk to Freedom - Nelson Mandela.

Une leçon de vie qui fait un peu relativiser notre One Itis.

Sinon, récemment, L'or et Rhum de Blaise Cendrars. Blaise Cendrars je ne m'en lasse pas.

Aussi lu Les mangeurs d'étoile de Romain Gary, tres tres bon style (pour moi).
Image

Il m'a bien retourné le golliwog.

Je regrette tellement pas d'avoir appris l'anglais très jeune, ça m'a ouvert plein d'univers musicaux et littéraires, de nouvelles idées, permis de rencontrer des personnes géniales...
ploum a écrit:
En ce moment je lis le premier tome d'Histoire de la Sexualité de Michel Foucault. C'est une lecture qui était conseillée sur ce forum il y a un an (en réponse à quelqu'un qui cherchait une idée de cadeau). Je ne retrouve pas le post, mais si la personne qui avait cité l'ouvrage se reconnaît : MERCI !

C'est hyper intéressant, oui !
ploum a écrit:
En ce moment je lis le premier tome d'Histoire de la Sexualité de Michel Foucault. C'est une lecture qui était conseillée sur ce forum il y a un an (en réponse à quelqu'un qui cherchait une idée de cadeau). Je ne retrouve pas le post, mais si la personne qui avait cité l'ouvrage se reconnaît : MERCI !


l-evolution-de-la-sexualite-vt33333.html#p339890
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Au revoir là-haut, Pierre Lemaitre.

C'est le dernier prix Goncourt, mais ça on s'en fout, ce roman prend aux tripes. C'est écrit comme un scénario de film, découpage en scènes, avec des descriptions ultra efficaces et c'est bien mieux qu'un film, justement.

Sans compter que l'histoire est assez originale puisqu'elle traite d'un moment de l'Histoire assez peu traité : l'immédiate après-guerre de 14.
Deux anciens soldats français, un peu miséreux, qui montent une arnaque colossale, totalement immorale ...
Relecture TGV du moment : Ambiguïtés, de Elliot Perlman.
L'histoire d'une oneitis qui tourne en drame, vu par 7 points de vues différents.
Voici quelques livres que j'ai apprécié :

Le portrait de Dorian Gray - Oscar Wilde

Les livres Françoise Sagan

L'effet Bœuf de Yves-Marie Le Bourdonnec

La part de l'autre - Éric-Emmanuel Schmitt
  • Owen [MOD]
  • Score : 980 - 30 ans
Je n'arrive plus à encadrer Eric Emmanuel Schmidt mais la Part de l'autre et l'évangile selon Pilates sont tres tres bons.
Après mon inscription toute récente à la médiathèque locale, mon premier emprunt: "Le jour des Fourmis".
Je ne connaissais pas Bernard Werber, ayant passé des années entières pratiquement sans lecture. C'est l'un de mes amis qui m'y a fait reprendre goût en me prêtant le "Salaire de la Peur" de Georges Arnaud.

Comme beaucoup, j'ai adoré "Les Fourmis" que j'ai lu il y a un peu plus d'un an je crois... J'avais hâte de continuer l'aventure. Mon livre de chevet du moment. J'espère qu'ils ont aussi des oeuvres de Jimmy Guieu. J'avais super accroché aux "Commandos de l'Espace".
J'ai pas spécialement envie de décrire chaque bouquin que je vais citer.
Je crois à la littérature qui fait grandir l'âme.
J'ai tendance à préférer les romans aux essais, car la plupart des romans "sincères et honnêtes" sont écrits sans dogmatisme, et c'est au lecteur de décider ce qu'il en retire...
Je suis un avide lecteur depuis ma tendre enfance, et maintenant je privilégie la qualité à la quantité.
J'aime la littérature américaine, l'esthétisme qui s'en dégage, la littérature slave, la littérature française quand elle a des couilles.
Je hais les romans de gare, les pseudo-historiques, les pseudos-scientifiques, les pseudo-romantiques...
Maintenant, une sorte de liste de ce qui m'a touché, fait rire, apprendre, grandir...

Pennac - la saga Malaussène
Balzac - Comédie humaine entière !
Dostoievski - les frères Karamazov
Fante - Demande à la poussière
Bukowski - l'intégrale, les nouvelles, les poèmes... tout est bon
Céline - Voyage au bout de la nuit
Steinbeck - Les raisins de la colère, des souris et des hommes
Iceberg Slim - Pimp / Trick baby / Mamas Black Widow
Huxley - le meilleur des mondes
Faulkner - le bruit et la fureur
Ellroy - American Tabloid / Cold Six Thousand / Blood's a rover
Joyce - Ulysse
Vian - L'écume des jours / J'irai cracher / recueils de poèmes et de scénarios
Gogol - Le nez, le manteau, journal d'un fou, toute son oeuvre en fait.
Orwell - 1984 / La ferme des animaux
Herbert - Dune (bien aller jusqu'au dernier, la maison des mères)
Melville - Bartleby
Maupassant - toutes les nouvelles !
Poe - oeuvre complète... ne pas se cantonner aux plus connus, il y a tellement de belles surprises
Shakespeare - Hamlet, Othello...
K Dick - Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Tout ça n'est pas follement original, mais c'est ce que j'ai lu de mieux.
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Citation:
Shakespeare - Hamlet, Othello


Sacrilège. Ce ne sont pas des livres, mais des pièces de théâtre. ÇA NE SE LIT PAS, ÇA VA SE VOIR SUR SCENE.

Est-ce que les gens lisent des scénarios de films ? Bon.

Ceci dit, pardon pour ce caprice, Shakespeare reste quand même une exception et il est vrai que ses grands chefs d'oeuvre comme Hamlet ou encore Richard III peuvent presque provoquer les mêmes émotions que si l'on va le voir sur scène. Presque.

Foutue éducation nationale qui fait passer le théâtre pour de la littérature, quand même.
Déçus de Bukowski.
Le style est attirant au début, ça claque sévère, mais ce qu'il raconte je trouve ça limitée u bout d'un moment, ça se répète vite.
Par contres ses poèmes tuent.
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Ah tiens, pour les classiques, moi je trouve un plaisir particulier à relire les Jules Verne que j'avais lus étant jeune.
Y a un côté exotique dans la vision occidentale de l'Afrique par exemple, et je prendrai pour exemple un passage de 5 semaines en ballon ou l'assistant du Dr Ferguson est étonné qu'un des autochtones reste accroché à une branche de baobab après l'avoir descendu d'un coup de fusil... jusqu'à constater que c'était en fait un singe.

Les descriptions très riches sont un dopant pour l'imaginaire, et très utile après pour l'improvisation théâtrale d'ailleurs.
  • Ilyas
  • Score : 27 - 20 ans
Le théâtre et la littérature dramatique sont deux choses bien distinctes, cher Venusian, et la confusion des deux est un véritable fléau dans le domaine, mais chacun a son intérêt propre. Tout comme le théâtre n'a pas nécessairement besoin de la littérature dramatique comme support, la littérature dramatique peut exister sans exigence de représentation. :)


Pour en revenir à la littérature, Ray Bradbury a une écriture très poétique et imagée que j'adore tout particulièrement ; Fahrenheit 451 est un chef d’œuvre à mes yeux.
Venusian a écrit:
Citation:
Shakespeare - Hamlet, Othello


Sacrilège. Ce ne sont pas des livres, mais des pièces de théâtre. ÇA NE SE LIT PAS, ÇA VA SE VOIR SUR SCENE.

Est-ce que les gens lisent des scénarios de films ? Bon.

Ceci dit, pardon pour ce caprice, Shakespeare reste quand même une exception et il est vrai que ses grands chefs d'oeuvre comme Hamlet ou encore Richard III peuvent presque provoquer les mêmes émotions que si l'on va le voir sur scène. Presque.

Foutue éducation nationale qui fait passer le théâtre pour de la littérature, quand même.

Mouais. Ceci étant dit, les dramaturges classiques faisaient de la poésie, et la poésie, c'est presque mieux quand on la lit, car on peut prendre le temps de l'apprécier, de la comprendre dans ses moindres détails.
Après, ce que tu dis n'est pas faux, mais je pense qu'on peut malgré tout prendre beaucoup de plaisir à lire du théâtre. J'adore le théâtre de Sartre, par exemple : les Mains sales ou Huis clos, c'est génial, même sur le papier. Et je suis toujours méfiante quand je vais voir des adaptations sur scène parce que parfois, c'est franchement mauvais.
A lire / A voir en ce moment sur FTS