Discussion

Drague et Harcèlement sexuel

Note : 65
lancé par FrenchKiss le 17.04.2015
19 réponses
dernier par Ash le 17.11.2017, 16h03
Sujet d'actualité, sujet chaud, sujet glissant ET polarisant (surtout sur un site qui parle de relations hommes / femmes), le harcèlement sexuel est un phénomène bien réel et très présent, que ce soit dans les rues ou dans des ambiances plus feutrées.

Même si je n'ai aucun doute sur le fait que tout le monde ici sera d'accord avec ce qui suit, je pense qu'il ne fait jamais de mal de reposer les bases

(je laisse aux membres + informés que moi le soin de poser leurs chiffres sur le harcèlement sexuel et les conséquences qu'il peut avoir sur les gens)

Le harcèlement sexuel, c'est le fait d'imposer à une personne une forme de pression (qu'elle soit psychologique ou physique) en raison de son sexe.

Le harcèlement sexuel peut prendre de nombreuses formes

Par exemple :

  • dépasser les limites de la bienséance et de l'intelligence sociale, en sollicitant une femme de manière exagérée, et d'une manière qui la met mal à l'aise, juste parce qu'on la trouve attirante et qu'on cherche à interagir avec elle (sifflements, commentaires à haute voix, insistance, remarques déplacées, ...)
  • s'en prendre à une femme ou émettre des jugements sur elle parce qu'on approuve pas la façon dont elle est habillée (jusqu'à preuve du contraire, les femmes sont libres de pouvoir s'habiller comme elles le veulent en France, et cela ne donne à personne le droit d'émettre le moindre jugement sur elles)
  • s'en prendre à une personne en raison de sa sexualité (moqueries envers une personne homosexuelle, reproches à une femme d'avoir une activité sexuelle qu'on juge indécente ou exagérée)
  • celui (ou celle : les femmes aussi peuvent être harceleuses) qui fait comprendre au ou à la collègue qu'il aurait tout intérêt à accepter ses avances...
(et probablement, bien d'autres formes auxquelles je n'ai pas pensé ici)

Et évidemment, faut-il le dire, personne n'a à défendre ni accepter ce genre d'attitude, parce que celui qui fait ça est un connard (ou une connasse) sans éducation, qui se permet d'empiéter sur l'intimité des gens et de jouer avec leur psychologie, et que cette liberté qu'il prend met les autres extrêmement mal à l'aise (ce qui n'est pas tolérable).

Jusque là, j'espère qu'on est tous d'accord.

Drague et harcèlement sexuel : quelles conséquences pour le dragueur / séducteur ?

La drague suppose souvent d'aller vers l'autre pour initier le contact, et essayer d'éveiller son intérêt. La ligne entre drague bon esprit et harcèlement sexuel peut être vite franchie si on manque de présence d'esprit (ou d'éducation).

Le sujet est donc crucial pour le dragueur : comment aborder les filles qui lui plaisent, sans devenir le harceleur que tout le monde déteste ?

C'est simple : en restant le plus intelligent, cool et courtois possible, et le moins intrusif possible.

Ce qui sous entend :
  • de savoir faire preuve d'intelligence, de tact et de savoir vivre dans la façon dont on l'aborde (typiquement : de la manière la plus rassurante et polie possible, pour lui montrer le plus vite possible qu'on ne compte absolument pas s'en prendre à elle, ni lui faire passer un mauvais moment)
  • de savoir s'empêcher d'aborder une fille si le contexte ne s'y prête pas, ou s'il est clair qu'elle sera dérangée par l'initiative (sur son lieu de travail en présence de son boss ? dans une ruelle sombre ?)
  • de savoir ne pas insister si elle manifeste son désintérêt (ou si son intérêt n'est pas manifeste)
  • de savoir prendre sur soi si on est vexé / frustré par son désintérêt ou la façon dont elle esquive / refuse la tentative.
... et probablement, de ne pas pratiquer la drague industrielle, parce que bien souvent on le sait, dès qu'on entre dans une démarche de quantité, l'humain à tendance a passer à la trappe.


Petit rappel pour l'hygiène : chacun ET chacune a le droit d'être traitée de la même façon qu'une autre, quel que soit son sexe, quelle que soit son orientation sexuelle, et quels que soient ses différents choix de vie. Et surtout, rien ne les oblige à devoir supporter des remarques et attitudes déplacées, agressives, anxiogènes ou dévalorisantes de la part d'autres personnes, du fait de ce qu'ils sont


Je pense qu'il est de la responsabilité de chaque dragueur / lecteur de FTS de garder à l'esprit que personne n'est à sa disposition, et qu'a priori, personne n'est obligé d'apprécier lorsqu'un(e) parfait(e) inconnu(e) l'aborde, même pour des compliments.

Après, si vous voulez maximiser vos chances d'être BIEN perçu plutôt que MAL perçu lorsque vous abordez une fille :

  • soyez hyper attentifs à l'image que vous renvoyez (soyez habillés correctement, tenez vous correctement, parlez correctement : tout ce qui peut sous entendre que vous êtes éduqué, bien inséré et absolument pas dangereux à cotoyer)
  • préférez aborder dans les lieux qui s'y prêtent (lieux de rencontres et de socialisation : bars, boites, soirées, terrasses, fêtes, ...), où l'acceptation sera bien meilleure (et le stress, moins grand) que dans les lieux qui s'y prêtent moins (lieux de passage, lieux publics, lieux intimes)
  • jamais JAMAIS vous ne devez insister lourdement si elle n'est pas intéressée. Et encore moins, vous emporter et commencer à être désagréable - même si elle l'est elle-même. Vous avez pris l'initiative d'aller vers elle, prenez vos responsabilités si elle vous fait comprendre qu'elle n'a pas envie d'interagir avec vous (c'est son droit le plus strict).


La clé, c'est la légereté et le savoir-vivre.

Une drague intelligente et intéressante génére des sentiments et émotions positifs, jamais l'inverse. Si vous commencez à générer du stress, de l'angoisse ou même de la colère - n'importe quoi de négatif - c'est que vous êtes en train de mal vous y prendre, et de déranger l'autre : pas acceptable.

A chacun de bien se gérer.

On vit en société, les femmes ne sont pas de la viande; tous les hommes ne sont pas des prédateurs; et nul n'a le droit de s'arroger le droit de faire chier les autres, même s'il est bien intentionné (là est toute la difficulté de l'exercice).


** A lire aussi :
Le manifeste FTS : le dragueur intelligent
Insultes, harcèlement : le dark side de la drague
Respect de la femme et refus des comportements déviants
Comment savoir si elle est consentante
Drague, séduction et éthique FTS
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Post responsable) le 17.04.15, 16h41 par Blusher
  • +3 (A lire) le 17.04.15, 17h01 par tibdeconne
  • +3 (Bien joué) le 17.04.15, 17h41 par Nidwazo
  • +1 (Absolument) le 17.04.15, 18h19 par Thetracker
  • +3 (Bonne idée !) le 17.04.15, 18h22 par Owen
  • +1 (A lire) le 17.04.15, 18h39 par Jokest
  • +2 (A lire) le 17.04.15, 19h42 par Crow
  • +3 (Merci ! :)) le 17.04.15, 20h15 par Poivron
  • +3 (A lire) le 17.04.15, 20h46 par Syd_
  • +3 (Post responsable) le 17.04.15, 21h49 par Thedaze
  • +1 (Ca va mieux en le disant) le 18.04.15, 02h48 par Liyala
  • +3 (Merci ! :)) le 18.04.15, 18h13 par amelia
Et une précision qui me parait importante : le harcèlement moral est pour moi bien distinct de l'agression sexuelle.

J'ai vu dans un reportage au JT de France2, consacré au harcèlement sexuel, qu'on y parlait de "frotteurs", ces types qui se frottent / se branlent sur les femmes dans les lieux bondés.

Ces gars là ne sont pas des harceleurs, ce sont des agresseurs sexuels !

Je crois qu'il y a une différence à faire entre :
- le dragueur poli et courtois, qui sait ne pas insister et prendre sur lui
- le type qui emmerde les filles dans la rue
- le (bâtard) de patron qui fout la pression sur sa stagiaire pour la sauter
- ... et la totale sous-merde qui se frotte aux filles dans le métro
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Absolument) le 18.04.15, 02h56 par Liyala
Image

Le dessinateur du projet crocodile fait preuve d'une grande justesse quand il se met à notre place.

http://projetcrocodiles.tumblr.com/

Concernant ta précision, il a posté ce que la loi prévoit et condamne :

Image

Il s'agit du maximum des peines encourues et je crois qu'elles n'ont jamais été respectées. Ou bien pas à hauteur de ce qui est écrit.

Je trouve ça libérateur, enfin, ce sujet entre dans le champs de vision des médias et donc, de la société au sens large.

Des histoires de harcèlement de rue, on en a toutes. Des plus ou moins graves. C'est bien que ça se fasse enfin savoir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (A lire) le 17.04.15, 17h52 par FrenchKiss
  • +1 (Constructif) le 17.04.15, 20h15 par Poivron
  • +2 (A lire) le 17.04.15, 21h17 par Venusian
  • +1 (Intéressant) le 18.04.15, 01h36 par tibdeconne
  • +1 (Bien joué) le 18.04.15, 02h56 par Liyala
Putain, je connaissais pas, c'est génial.
A lire, vraiment

(y'a pas que les images que Nidwazo a mises, y'en a plein d'autres, et c'est en plein dans le 1000 à quasi chaque fois)
Perso je connaissais, mais je connaissais pas celui là ! Bien vu, et bien résumé en effet.

Le principe qui veut que "la drague ça se fait à deux" résume tout.
Oui, il a même sorti un livre/bd. Il y en a d'autres mais le projet croco je le trouve très bien expliqué et il synthétise aussi. Sans prendre un point de vue extrême.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 17.04.15, 20h11 par Thetracker
  • Owen [MOD]
  • Score : 962 - 28 ans
Je connais le projet croco. Cest effectivement genial. Ca pourrait etre un petit article de premier plan de fts.
Je plussoie. Le projet croco reprend des concepts féministes qui tapent fort, mais il parvient à le faire avec pédagogie, sans négliger les problématiques de fond. Et puis l'auteur met toujours les liens des chouettes articles qui ont inspiré ces dessins. C'est une lecture qui a bousculé pas mal de mes potes, mais qui leur a aussi permis de bouger sur certains points.

Ce qui a fait beaucoup couler d'encre, c'est que parfois, même les spectateurs passifs sont dessinés en crocodile. Mais ça souligne le fait qu'on a tous un rôle à jouer dans le harcèlement de rue. Pas seulement les victimes ou les agresseurs. Il y a un travail collectif à faire pour que ça s'arrête. (Sans jouer les chevaliers blancs, juste avoir le réflexe de demander à une fille qui se fait tchatcher de façon qui paraît inhabituelle si ça va).

Je trouve positif que tu en parles de cette façon FK. Sans balayer le problème ni dramatiser.

Souvent on se sent isolée et désarmée face à ces situations. Savoir qu'il y a des gens que ça préoccupe, ça soulage et ça redonne un peu de boost pour ne pas se laisser intimider ou paralyser.

Sur les vêtements :

Pendant des années, je me suis empêchée de m'habiller comme je voulais pour ne pas attirer les regards. Et force est de constater que si ça m'a rendue un peu moins visible, ça n'a empêché personne de prononcer des remarques agressives. C'est ça la double-contrainte : si tu es bien habillée, tu es une traînée, si tu es mal habillée, tu mérites un rappel à l'ordre humiliant. Et le look total noir que j'avais adopté m'a aussi porté préjudice quand j'ai vécu ma première grosse agression dans la rue (par des jeunes filles et pour un téléphone) : en noir dans le noir personne ne me voyait et personne ne voyait ce qui était en train de m'arriver.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (100% d'accord) le 18.04.15, 03h31 par Liyala
Comme j'aimerais que tout le monde puisse aller dans ton sens .
J'habite en cité (je déteste ce mot mais il faut nommer les choses telles qu'elles sont) et, ici, les mentalités n'ont pas changé . C'est tout les jours le même problème, même lorsque je suis avec ma fille . Et quand je ne trouve pas ça juste "relou", ça me fait carrément flipper .
Je suis d'accord avec Ploum, voir que quelques (encore trop) rares personnes se sentent concernées, ça fait du bien .
Alors s'il y a encore des types qui se reconnaissent dans ces comportements sur ce forum, S'IL VOUS PLAIT mettez-vous à notre place . Juste quelques minutes .
Ne plus avoir envie de sortir de chez soi, ne plus s'habiller comme on en a envie, baisser les yeux en permanence, devoir rester poli(e) devant une personne qui vous considère moins qu'un bout de viande et qui vous manque clairement de respect .
Il est temps que les choses avancent un peu . Et comme a déjà dit ploum, c'est à nous tous de les faire avancer .
  • Ash
  • Score : 514 - 37 ans - MBTI: ENFP
Ma copine ne fait régulièrement emmerder dans le métro ou dans la rue.

Il y a quelques jours, un petit vieux a passé sa main sous sa jupe pour aller la toucher à l'entre-jambes. Elle lui a écrasé les pieds à maintes reprises en représailles.

Encore aujourd'hui, elle partait de chez moi pour aller aider des amis à déménager et elle s'est fait emmerder dans le metro/RER. Elle m'a téléphoner juste après tellement elle était sous tension.

Le harcèlement de rue, je ne connaissais pas avant. Là, je commence vraiment à en prendre conscience.

Selon une étude récente faite sur 600 femmes, 100% d'entres elles ont déjà été harcelé dans la rue.

Idem du projet croco, ça décrit une réalité que nous les mecs on ne voit pas forcément.

Je pense faire un article dessus d'ici pas trop longtemps.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Bonne idée !) le 18.04.15, 15h18 par amelia
  • 0 (OMG) le 18.04.15, 15h18 par tibdeconne
  • 0 (Absolument) le 18.04.15, 15h56 par Nidwazo
  • 0 (Bonne idée !) le 18.04.15, 20h57 par Liyala
Ash a écrit:
Ma copine ne fait régulièrement emmerder dans le métro ou dans la rue.

Il y a quelques jours, un petit vieux a passé sa main sous sa jupe pour aller la toucher à l'entre-jambes. Elle lui a écrasé les pieds à maintes reprises en représailles.

Encore aujourd'hui, elle partait de chez moi pour aller aider des amis à déménager et elle s'est fait emmerder dans le metro/RER. Elle m'a téléphoner juste après tellement elle était sous tension.


C'est plus qu'affligeant, c'est honteux que ça arrive à ce point en France (parce que j'ai l'impression que ce problème existe moins dans d'autres pays, comme l'Irlande ou la Suède).
Ce genre d'abrutis mériterait une bonne droite pour leur apprendre à vivre.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Oui) le 18.04.15, 16h09 par Nidwazo
  • Owen [MOD]
  • Score : 962 - 28 ans
Perso je trouve le projet croco tres bien foutu dans le sens ou il permet aux gens une prise de conscience.

Serieux meme en parlant beaucoup et en etant sur fts il m a bien fallu quelques annees pour comprendre l ampleur du probleme. Alors j imagine le mec lambda qui a priori s en tape...

Ensuite s il montre les hommes du doigt... boh jme sens pas concerne. On commence par le projet choc et lea avis s affineront avec le temps.

Parfois il faut pas etre trop nuance au debut puis on relache
Du moins en pesagogie c est la meilleure chose ; d abord tres strict pour bien se faire comprendre et quand la base est comprise on fait preuve de souplesse. D experience commencer par la souplesse c est moins efficace. Attention etre strict n est pas etre dictateur ou tare. Juste mettee certains truca de cote pour aller a l essentiel

Bref...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Absolument) le 18.04.15, 16h14 par Nidwazo
Sathinelilly a écrit:
Ok pour la prise de conscience.
Mais si on ne peut plus critiquer le parti pris de l'auteur de coller des têtes de croco à tous les mecs dans ses dessins sous pretexte que la cause est juste...je ne sais pas, moi ça me gêne un peu


Oui, il a dit que ce n'était pas pour les incriminer. Lui même il se dessine avec une tête de croco. Dans le dessin que j'ai posté dans ce sujet (le premier, page1), il a dessiné le mec en mec, pas en croco, dans le cas de la drague mutuelle. Il faudrait qu'il explique clairement mais je crois que les crocos ne sont pas tous mauvais dans sa BD. Il y a de rares exemples:

Image

Et

Image
suite 1, suite 2, suite 3

Et

Image

Peut-être que les crocos ce sont ceux que l'on voit comme des dragueurs??

Et puis il a aussi mis ça:

Citation:
Anonyme asked:
Ton concept ne vaut pas grand chose... Sa pu le cliché qui a déjà disparu de l'imaginaire collectif... Tu ne fais qu'incriminé une minorité de bof BBQ, malade sexuel et autre macho qui sont aujourd'hui des minorités et qui le resteront. Réveille toi mon garçon, on ne vit plus en 70, maman ne fait pas tous les jours la vaisselle, et les mœurs évolue bien plus vite que ta conscience de la vie... Ma question donc... Viens tu du passé ? Si oui, reste-y... Salut !

Réponse:
Interroge des personnes autour de toi, en 2013. Trois ou quatre filles, tu tomberas très vite sur une qui aura vécu ce genre d'histoire. Pas forcement un truc grave, mais au moins un truc pénible.

Sinon, tu as peut-être raté ce reportage là?
http://www.youtube.com/watch?v=0BLubSdTSz8
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Absolument) le 18.04.15, 17h44 par Venusian
Personne ne nie que les hommes sont aussi victimes. C'est pas le but.

C'est absolument nécessaire aujourd'hui de faire connaitre ce phénomène.
Comme toutes ça m'arrive beaucoup trop régulièrement. Tout à l'heure en sortant m'acheter un paquet de biscuits, sur le chemin, je me fais insulter par un mec qui passe dans une voiture.
Avant-dernier en date en sortant de la fac il y a 15J. Une dizaine d'étudiants de mon amphi. On attend le bus, le feu est au rouge et une voiture de 3 mecs arrêtée à ma hauteur. J'étais à 10 mètres d'écart du groupe. Ils m'ont klaxonnée pendant le temps d'attente et m'ont traitée de salope devant tout le monde parce que je ne répondais pas. Humiliation publique.

La vérité c'est que je n'en parle même plus, je ne raconte jamais, je crois que je finis même par me dire que c'est "normal" puisqu'on le vit toutes, faut faire avec et pas dramatiser, "mais enfin tu vas pas t'énerver, y a plus grave!" me dis-je. Et j'ai tort. C'est grave puisque j'en ai des dizaines à raconter, puisque j'ai peur quand je sors seule la nuit, dans une rue déserte, et même en boite, que je m'empêche de porter certains vêtements.

En boite l'été dernier attouchements par un groupe de mecs trop bourrés. Les seuls à être au courant sont ceux qui ont lu mon journal. J'en ai parlé à un seul mec en dehors de ça, sa réponse "mais quand vous allez en boite les nanas c'est pour chopper alors de quoi tu te plains ? C'est pas de leur faute s'ils sont maladroits". C'est terrible d'entendre ça alors que je me culpabilisais déjà toute seule à base de "tu n'aurais pas dû t'éloigner de tes amis" "tu n'aurais pu être habillé comme ça" "tu n'aurais pas dû danser comme ça". Résultat : je ne suis plus retournée en boîte depuis et je n'y retournerai pas sans des amis en qui j'ai toute confiance ou un pote mec qui m'accompagne pour faire barrière.

Le peu de fois où j'aborde le sujet de ce harcèlement avec des hommes, qui arrive dans la rue, en boîte, dans les transports en commun, la réaction est toujours l'étonnement et "mais tu exagères!". En fait c'est une nécessité d'en parler pour faire comprendre que non nous n'exagérons pas et non ce n'est pas normal.

Donc merci FK pour cet article!


EDIT : Je ne connaissais pas le projet Croco, je ne m'exprime donc pas dessus.

Et vivre ce types de harcèlement ça ne nous empêche pas de savoir faire la part des choses et de reconnaitre un mec safe avec une approche cool. C'est important aussi dans tout ce débat de ne pas tout mélanger, ce qui est un risque évident de dérives et qui arrive quasi systématiquement malheureusement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Ca va mieux en le disant) le 18.04.15, 17h48 par Nidwazo
  • +1 (A lire) le 18.04.15, 18h30 par mistermint
  • +2 (A lire) le 18.04.15, 22h48 par Onmyoji
Citation:
Peut-être que les crocos ce sont ceux que l'on voit comme des dragueurs??


Si c'est selon toi une façon de représenter les dragueurs, alors tu me donnes raison, ça manque de nuance vraiment. Ou sinon ça veut dire que draguer = harceler.
(Je sais bien que ce n'est pas ce que tu as voulu dire!)

En fait, j'ai lu l'explication je ne sais plus où, le fait que tous 99% des hommes soient représentés en crocodiles, c'est un symbole évidemment : c'est une façon de montrer que les filles/femmes n'ont aucune idée de qui (parmi les hommes) est susceptible de les harceler.
Mouais... selon moi, c'est pas malin sur la forme de vouloir combattre le sexisme en généralisant à ce point.

Comprends bien que je ne discute pas la justesse de la cause ni de la nécessité de combattre le harcèlement, le sexisme, les stéréotypes...
Que ce que tu racontes, ou ce que amelia raconte, je connais aussi.


Juste je ne partage pas ton enthousiasme pour les crocodiles même si beaucoup de choses sont bien vues d'autres le sont moins et desservent l'ensemble et je peux aussi l'illustrer :

Image

On dénonce quoi là? les gros cons? les blagues graveleuses, douteuses?
Je suis assez pessimiste sur la capacité à changer des gens de manière générale. Plus qu'un problème de sexisme, c'est un problème de bêtise humaine qui nous occupe ici. Concrètement, quel que soit le sexe de la personne en face : pourquoi continuer à baratiner quand on a en face une personne qui se fait clairement chier, voire pire, est mal à l'aise ? Perte de temps pour les deux, aucun intérêt si ce n'est, contribuer à pourrir la vie des gens. Et pourtant, il y en a que rien n'arrête.

On parle donc du sexisme et de ses manifestations au quotidien, et ce qui est intéressant là, c'est que j'ai vraiment l'impression que peu de femmes en parlent. Jamais je n'ai entendu de filles en parler autour de moi, et pourtant, je suis persuadé qu'il y en a au moins deux ou trois qui auraient une expérience (désagréable à partager). Un tabou, sans doute. Et comme je les comprends, si c'est pour se confronter à la stupidité néolithique de certains mecs qui est monnaie courante.

amelia a écrit:
J'en ai parlé à un seul mec en dehors de ça, sa réponse "mais quand vous allez en boite les nanas c'est pour chopper alors de quoi tu te plains ? C'est pas de leur faute s'ils sont maladroits". C'est terrible d'entendre ça alors que je me culpabilisais déjà toute seule à base de "tu n'aurais pas dû t'éloigner de tes amis" "tu n'aurais pu être habillé comme ça" "tu n'aurais pas dû danser comme ça".

La belle illustration. C'est dramatique.

De notre côté à nous, les mecs, c'est un peu étrange ce truc. Il faut dire, la société est adaptée à nous, les filles sont beaucoup moins en chien sur le regard qu'on peut l'être sur vous. Physiquement, on a souvent l'avantage. Ça créée un déséquilibre. Souvent, on se prend les pieds dans le tapis avec ces histoires d'ailleurs, entre le mec qui est insistant, le mec qui mate sans plus, le mec qui justifie la main au cul de la première passante parce que c'est un mec faut pas pousser, ou encore celui qui n'ose pas toucher même celle qu'il pourrait, parce qu'il a peur d'être trop mec, justement. Et le juste milieu là dedans ? Ras les pâquerettes. C'est bien normal, on est dans une transition, et ça commence à changer. Preuve en est : ce genre de forum, avec ce genre de topic.

Ça ressemble curieusement à un symptôme, celui d'une époque où les femmes cherchent à conquérir une place qui leur corresponde mieux, certes. Mais aussi, et on en parle moins, la symptomatologie de bonhommes complètement à côté de la plaque et inadaptés face aux changements qui sont en train de s'opérer. Ces changements sont complètement normaux à notre stade de l'évolution. Toutes les sociétés commencent à évoluer à partir du moment où la place de la femme commence à évoluer. Et nous ? On va devoir suivre. Je renvois au dernier topic de Holden, mais un moment donné, c'est une question de survie. Ça fait partie des choses qu'on va devoir transmettre à nos enfants, c'est inévitable.

J'ai vu des potes se plaindre de faire partie du sexe qui doit payer les verres et faire le premier pas. C'était une vraie souffrance pour eux, et ils ont beau revendiquer d'avoir les couilles, ils étaient pas ravis de les porter, dans ces moments-là.
Puis je les ai vus choper une nana suffisamment facilement pour la traiter de cagole, de salope et autres joyeusetés. Et tout ça, dans la normalité la plus déconcertante, sans jamais se demander ce qu'il y a en dessous.

Et curieusement, je crois que ce qu'il y a en dessous est assez positif. Mesdames, vous nous retournez. Les études démontrent que le QI d'un homme chute drastiquement après avoir été mis en contact avec vos charmes. Il n'y a qu'à regarder une terrasse quand une jolie fille passe : ça ressemble plus ou moins aux chenils de la SPA, avec tous les chiens derrière les grilles qui vous regardent d'un air de dire, "moi, choisis-moi".

Mais voilà, parfois, les pires trucs peuvent être déclenchés par quelque chose de pourtant très positif. Ce qui est le cas ici. Ce genre de sensations, quand ça traverse un corps avec une tête vide, ça fait des étincelles, et pas des meilleures. En pratique, ça donne les regards lubriques insistants, les mains au cul, les commentaires déplacés, les jugements de valeur hâtifs basés sur la seule tenue, et les viols. J'en passe et des meilleures.

Le féminisme, ça commence à faire quelques années maintenant que des femmes l'ont initié, avec désormais de solides bases de réflexion et de travail pour tous. Et je pense qu'il serait désormais temps d'extrapoler la réflexion sur les hommes, parce qu'il n'y a que comme ça qu'ils changeront. J'ai le sentiment que c'est là que les choses ont la plus grosse marge d'évolution.

Attention à ne pas mal interpréter ce que je suis en train de raconter. C 'est pas pour occulter la place des femmes, pas pour remettre une fois de plus les hommes au centre de tout et encore moins justifier les actes dont on parle, mais bien parce que le féminisme (qui porte foutrement mal son nom), c'est pas qu'un combat de femmes. Et les difficultés qui persistent actuellement, j'ai tendance à croire que ça découle d'une exclusion des bonhommes de ce combat. Et un sentiment de beaucoup de mecs qu'on vient leur "prendre quelque chose". C'est stupide, mais les gens ont cette tendance.
Tout mec qui arrive sur FTS s'immerge malgré lui là dedans. Apprendre à vivre des relations plus épanouies, ça aussi c'est du féminisme, mine de rien. Ça n'y ressemble pas, mais c'est tout à fait ça, et c'est même une étape suivante. C'est l'étape au-dessus de la frustration, celle où tu change ta façon de voir les choses, où tu comprends ce qui ne va pas et comment faire aller mieux, comment changer tes comportements derrière. Quand tu comprends qu'en délaissant ce rapport de force archaïque, non seulement tu n'y perds rien, mais que tu as tout à y gagner. Et c'est réciproque, en plus. Je suis assez persuadé que tout le monde changerait dans ce sens s'il savait ce qu'il a à y gagner. (Mais tout le monde n'a pas accès à l'information qui lui donnera le déclic, d'où la nécessité de continuer à remuer le couteau dans la plaie sur le sujet, tant pis si certains râlent).

Sinon, il y a celui qui était plein de bonnes intentions à 15 ans, mais qui se frustre tant et tant qu'il devient agresseurs 10 ans plus tard. Je ne le pardonne pas, mais je comprends le mécanisme, voilà tout. Il faut empêcher ça.

**********

Malheureusement, ma conclusion, elle est bien moins joyeuse et utopique que le reste : tout le monde n'est pas capable de changer. On a beau avoir les ressources, les analyses, tout le monde n'y arrive pas. Tout le monde n'est pas prêt à y croire. Tout le monde n'est pas prêt à bouger son cul. C'est le même constat qu'en développement personnel.

Et pour toutes ces raisons, le changement, il est pas pour la décennie à venir, je crois...

C'est quelque chose qui doit changer en profondeur, une lame de fond dans la société. Et d'autre part, pour rejoindre ce qu'en disait Syd : il y a aussi cette composante à prendre en compte, qui dépasse le sexisme, c'est que le monde n'est pas tout beau tout rose, et des cons mal intentionnés, il y en a partout, qu'ils agissent avec un couteau ou une main mal placée.

Donc concernant le débat de ne plus oser mettre de jupes, de ne plus danser comme tu en as envie, ton post est intéressant Amelia : je ne pense pas qu'il faille se l'interdire (et je parle en tant que mec,je ne peux juste pas comprendre ce que ça représente même si je le devine), mais qu'il faut contrôler les situations où on le fait. Peut-être que la situation actuelle est nulle à chier quand t'es né avec un vagin, mais prendre un risque sous prétexte que le monde ne devrait pas être comme ça, c'est risqué.
J'aimerais bien visiter certains pays de l'Amérique Latine, et pourtant, blanc que je suis, même si j'aimerais que le monde soit un grand village, je sais que je me ferais flinguer dans une rue gratuitement, pour ma carte bleue. En attendant que ça change, je prends mes dispositions.

La seule réponse que j'ai trouvée avec une tête de gentil : les arts martiaux, qui te permettent de plier une porte, un mur ou une cage thoracique en une demie seconde si tu atteins le niveau suffisant. Et en plus, c'est bon pour le mental. Tout simplement, je pense que les arts martiaux sont indispensables pour une femme dans le monde d'aujourd'hui, et je n'exagère pas.

**********

En attendant, pour tous ceux qui en sont capables :

  • Il faut continuer à dessiner des crocos même si ça peut en choquer certains ;
  • Il faut continuer à regarder ses potes se planter de jugement et leur faire remarquer que cette "salope" leur a fait passer la meilleure nuit de leur vie (et qu'il n'y a rien de plus à rajouter) ;
  • Il faut continuer à séduire en étant bien loin des modèles virils (toxiques) classiques et ne pas croire qu'on réussira moins pour autant ;
  • Il faut continuer à expliquer à ceux qui galèrent en arrivant sur ce forum que leurs modes de pensée H/F sont toxiques pour eux et pour celles qui nous font rêver ;
  • Il faut continuer à aborder proprement et faire passer de bons moments à ces dames qui ont effectivement bien besoin de sourire après deux trois sifflements et demandes de "06" à l'emporte pièce.

Quand je parlais l'autre jour de se servir de l'exemple pour changer les gens, je suis persuadé que c'est une bonne réponse ici aussi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Bien joué) le 18.04.15, 18h58 par amelia
  • +3 (Intéressant) le 18.04.15, 19h05 par FrenchKiss
  • +3 (A lire) le 18.04.15, 19h13 par Sathinelilly
  • +2 (Post de qualité) le 18.04.15, 22h52 par Onmyoji
Je pense qu'il est maladroit de bloquer sur les quelques maladresses des "crocos" sur ce topic, ça dillue l'impact de ce simple rappel. Oui les crocos exagére / caricature parfois (et encore : franchement, pas si souvent), mais ça reste globalement un bon support de sensibilisation, qui reste elle-même très nécessaire.

Merci à tous pour vos messages, du reste, notamment vos témoignages et la bienveillance / tolérance générale de vos interventions.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (T'inquiète) le 18.04.15, 19h13 par Sathinelilly
  • +2 (Post responsable) le 18.04.15, 21h21 par Nidwazo
  • Ash
  • Score : 514 - 37 ans - MBTI: ENFP
Citation:
Plus qu'un problème de sexisme, c'est un problème de bêtise humaine


Non, c'est un vrai problème de sexisme.

http://www.stopharcelementderue.org/temoignages-2/

Ce n'est pas parce que tu es bête, que tu vas traiter une femme de "salope", de "pute" ou de "chienne".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Ca va mieux en le disant) le 09.11.17, 13h47 par Nidwazo
Avec les récents événements, la parole se libère au très « grand » public et c’est tant mieux. Ça fait la une des JT de 20H.

Mais depuis 2 ans, la prochaine étape est la même : expliquer, éduquer, améliorer les choses.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Oui) le 09.11.17, 13h48 par Nidwazo
  • Ash
  • Score : 514 - 37 ans - MBTI: ENFP
Je vous partage un article connexe, mais intéressant :
Pourquoi certains hommes se masturbent devant les femmes sans leur consentement
A lire / A voir en ce moment sur FTS