Vous êtes sur les forums de FTS, et vous consultez la discussion

Envie de baiser d'autres culs !

Bienvenue sur les forums de FTS.

Ces forums sont là pour vous permettre de partager conseils, témoignages et opinions; et discuter sur tout ce qui vous intéresse. Relationnel, vie amoureuse (drague, rencontres, séduction, relations), sexualité, psycho et vie intérieure, look, confiance en soi, ...

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Sujet surement déja abordé (et peut etre deja par moi ) mais qu'est ce qui n'a jamais ete abordé maintenant ? Bref, sous ce titre legerement vulgaire se cache une dure réalité. L'envie est tres forte. Aucunement de quitter ma copine mais de tirer à charbon ardent sur des culs rebondis et baveux.
Je résiste, je résiste mais je vais finir par craquer... Ca va faire un an maintenant que je suis avec ma tendre mais bon dieu, je ne pense qu'a ça ! Des poussées de testosterone qui me rendent les soirées difficiles.

J'ai pas envie de perdre ce que je vis avec ma copine, elle est tellement exceptionnelle à mes yeux mais j'ai l'impression de lutter contre mon instinct, ma nature pour ne pas la tromper. Avec elle, le cul, c'est bien, mais quand je vois tout ces petits culs partout, je n'arrive pas à me resigner. J'ai pas envie d'une autre nana, je veux juste pouvoir coucher avec d'autres filles, decouvrir d'autres corps, revivre la decouverte du debut et cette intimité genée. C'est pas d'une autre copine dont j'ai besoin mais d'un autre corps, d'autres corps. Assouvir mes pulsions.

On fait comment des ces cas là ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (lol) le 24.11.10, 00h15 par Xan
Si tu ne veux pas quitter ta copine, 3 solutions :
- tu lui en parle et négocie avec elle une autorisation mutuelle d'aller voir ailleurs ;
- tu ne dis rien et tu te retiens ;
- tu ne dis rien, tu la trompe et avec un peu de bol, quand elle le découvrira, elle te dira que si tu lui avais dit, l'option 1 aurait été valable et tu te feras sûrement largué ou au moins, votre relation sera changée a jamais.
Bon, je vais faire un peu de psychologie de bas étage dirons certains, mais je crois que ce "problème" est récurrent chez les hommes et tient à des fonctionnalités de base complètement différentes entre les deux sexes ...
Les femmes cherchent le meilleur mâle possible pour féconder leur seul et unique oeuf mensuel.
Les hommes ont eux pour mission de féconder le plus de femelles possible pour assurer au maximum leur descendance.
C'est simple et juste, ce qui fait qu'effectivement, les besoins sexuels ne sont pas du tout les mêmes !

L'idée de "revivre la decouverte du debut et cette intimité genée" est belle et séduisante, je comprend tout à fait ton point de vue! C'est un des enjeux du game je pense ;) Le fait de se mettre en couple et de garder la même partenaire tout le temps est un frein à ce plaisir.

Les solutions de MaryMorgane sont tout à fait exactes, j'en rajouterait une : pourquoi ne pas essayer de revoir votre relation sexuelle afin d'assouvir tes envies? Faire l'amour dans des endroits insolites (toilettes du restaurant, à l'arrière de la voiture, dans les bois...), avec des jeux (les yeux bandés, en vous dessinant sur le corps, ou en jouant des rôles)... bref tout ce qui pourrait te tourner vers d'autres plaisirs tout aussi épanouissants, que tu ne peux pratiquer qu'avec une fille que tu connais bien, et qui te connait tout autant.
Voilà, si tu veux la garder, c'est une solution.

Après, y'a pas à culpabiliser sur ses besoins, à chacun son plaisir je crois !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Tout à fait !) le 24.11.10, 00h20 par Xan
  • 0 (+1) le 26.12.10, 00h58 par gregoss
  • -2 (WTF) le 21.01.14, 15h09 par Popovski
J'aime ton romantisme quand tu écris :?

Tente l'humour, il lui faudrait surement du temps pour penser à l'idée d'aller voir ailleurs. Donc au début parles en sans dire que c'est vraiment ce que tu veux. Et au fil du temps tu en parle souvent, sans pour autant la vexer si tu vois qu'elle veut pas ! Si tu te retrouve face à un Non définitif arrête direct et sois tu te contient et tu vas sur internet pour te faire plaisir, soit tu la quitte. Personnellement je suis mieux célibataire qu'en couple. Bon après moi c'est un cas différent du tiens. Alors vas-y doucement pour lui donner l'idée.

Mais attention, si elle accepte que ailles voir ailleurs, tu dois accepter qu'elle aussi puisse le faire :wink:
Pas sûre que les femmes n'aient pas aussi parfois l'envie d'aller butiner ailleurs (et je t'assure qu'après 9 ans, la tentation est arrivée plus d'une fois). Le truc c'est peut être qu'on arrive mieux a contrôler nos pulsions.

L'idée de Liberty est très bonne par contre. Essaye d'explorer des choses non essayées encore. Explique lui ton ressenti sur ce manque de découverte. Tu risquerais d'être surpris...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Yep ! :)) le 11.12.10, 21h01 par Clement Rocknrolla
"I say may I never be complete, may I never be content" Tyler Durden.

Les anciens (qui n'ont pas vu Fight club, les cons) disaient "le mieux est l'ennemi du bien"

Que penses-tu de l'idée d'accepter cette frustration, de te dire "ma vie amoureuse est quasiment parfaite, il n'y a que cette envie d'autres culs qui me tiraille, c'est comme ça, je dois faire avec."

Ce n'est pas une question rhétorique, la réponse est personnelle et l'avis des autres n'aura que peu d'utilité pour toi. Mais je pense que c'est une question fondamentale dans ton cas, alors je te la propose au cas où tu ne te la serais pas déjà posée.

Tu vois c'est bizarre, l'acceptation du malheur ou à tout le moins de la frustration est très importante dans philosophie bouddhiste et se retrouve en filigrane dans toute les religions monothéistes, et pourtant c'est contraire à l'état d'esprit du mâle "alpha" développée par les théoriciens du game.

Pour moi c'est un point sur lequel les valeurs de l'alpha trouvent leurs limites, l'idée d'équilibre devient inaccessible et on ne sait plus sur quel pied danser. Tu es en plein dedans.

En d'autres termes, qui est le plus heureux?
Celui qui dit "je veux quelque chose, je me sers"
Ou celui qui dit "je veux quelque chose, si ce n'est pas indispensable ou si c'est source de problèmes, j'apprends à m'en passer"

Hum...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (+1) le 20.11.10, 01h14 par Ye@hkl
  • +1 (+1) le 20.11.10, 17h05 par Kipecoul
  • +1 (Pertinent) le 24.11.10, 00h17 par Xan
  • +1 (Post responsable) le 24.02.11, 21h06 par Dreïev
  • +1 (100% d'accord) le 13.07.12, 09h24 par Shark-Thom
C'est pas très compliqué : à toi de jauger ce qui est le plus important pour toi : si c'est de voir d'autres "culs", et bien assume et tu peux suivre les conseils donnés plus haut par exemple.

Je pense qu'il faut juste accepter que tu n'auras p-e pas le beurre, l'argent du beurre et les charmes de la crémière : autant être honnête avec ta nana et lui expliquer ton envie/besoin. Déjà tu pourrais avoir des surprises, et au moins c'est totalement assumé.

Y a pas de honte à vouloir butiner d'autres pistils (je le dis de manière plus raffinée), par contre amha c'est plus gênant de ne pas le dire et du coup de ne plus être congruent : dire à une femme qu'on ne sexe qu'avec elle et faire le contraire... autant assumer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (100% d'accord) le 20.11.10, 18h52 par MaryMorgane
  • steve Score : 8 - 32 ans, H
Ce que tu ressens crapule me parait tout à fait naturel pour un homme.

Celui qui me dit qu'il n'a jamais ressenti du désir pour une autre personne que sa femme est soit un menteur soit un mec qui n'a aucune libido :wink:

Personnellement, je suis en couple ( en LTR) depuis 2 ans car après avoir beaucoup dragué et fait beaucoup de conquêtes, j'ai eu envie de me poser avec une nana bien afin de fonder une famille

Effectivement , je ressens de temps en temps l'envie d'aller voir ailleurs mais je me retiens car cela va créer plus de problèmes qu'autre chose. ( il y a aussi une question d'intégrité, tu te sentiras surement mieux dans ta tête quand tu sais que tu n'as rien à te reprocher )

Je trouve le message de Terrigan et ses conseils très sages et pertinents.
On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

Un jour , je pense que je serais un père célibataire et je retrouverais ma vie d'avant et repartirai à l'aventure mais pas avant plusieurs années.
(Attention, je suis conscient que cette dernière phrase peut apparaitre comme choquante car c'est assez socialement incorrect )
Je suis allé déterrer un vieux truc que j'avais écrit. Peut être quelques éléments de réponse.

L'infidélité, un pour toutes et toutes pour un

Petit extrait.

mon article, un passage du portrait de dorian gray cité a écrit:
" Le but de la vie, c’est de s’épanouir. Réaliser à la perfection notre propre nature, voilà pourquoi chacun d’entre nous est là. De nos jours, les gens ont peur d’eux mêmes. Ils oublient le plus important de tout les devoirs : le devoir envers soi. (…) La peur de la société, qui est la base des mœurs, la peur de Dieu, qui est le secret de la religion : voilà les deux éléments qui nous gouvernent. (…) Mais l’homme le plus brave d’entre nous a peur de lui même. Les mutilations que s’infligent les sauvages survivent tragiquement dans ce refus de nous même qui abîme nos vies. Nous sommes punis de nos refus. Toute impulsion que nous cherchons à étouffer fermente dans nos esprits et nous empoisonne. Le corps pêche une fois et s’en est fini de son pêché, parce que l’action est un mode de purification. Rien ne demeure alors que le souvenir d’un plaisir ou le luxe d’un regret."
  • Xan Score : 19 - 31 ans, H - MBTI: ENTP
Sujet intéressant, comme le dit Crapule pas nouveau mais à chaque topic des gens différents interviennent, de nouveaux points de vue apparaissent.
Je me sens aussi concerné : j'ai une copine, ca fait 6 mois qu'on est ensemble et c'est vraiment une fille bien. Mais voila moi aussi je suis tenté au quotidien par tout ces petits culs qui passent... bon j'en suis pas arrivé au stade de Crapule qui semble commencer à en faire une obsession lol :mrgreen:
Mais tout de même...
Je crois que ces envies ne disparaissent pas, ou alors pas de si tôt. Surtout quand on a gouté au Game et qu'on a pu évaluer quel potentiel d'attraction on peut avoir auprès des femmes. Qu'on sait qu'on pourrait en avoir d'autres : des plus jolies, des plus chaudasses ou tout simplement des différentes.
Quelque part sur ce point on pourrait dire : heureux est l'AFC. Il ne se torture pas avec cette question lui : il est déjà tout content d'avoir trouvé une meuf avec qui il est bien.

Pour l'instant l'envie qui me titille parfois n'est pas devenue obsession. Et je me retiens tout simplement. Mais je me dis qu'à force d'être réfrénée, cette envie pourrait un jour aboutir à une intense frustration : que ferais-je alors ? Je crois que je céderais : me libérer de cette frustration obsessionnelle compterait plus que ce que je pourrais perdre en conséquence.

Pour ce qui est de parler avec sa copine de son envie d'aller voir ailleurs... je suis un peu sceptique. Cela dépend vraiment de la psychologie de la fille en question.
Y a des filles qui admettent ce genre d'écarts mais c'est à mon avis vraiment une minorité.

Les hommes sont programmés biologiquement pour être des 'copulateurs opportunistes' et disperser le plus possible notre patrimoine génétique. Les femmes sont programmées pour trouver un gars stable qui peut pourvoir à leurs besoins et à celui de leurs enfants : donc un mec qui va voir ailleurs, c'est bad.

Cette problématique me fait penser à une maxime que m'avait énoncé un ami : "Choisir c'est renoncer". Lemilis a donné une piste : choisir ce qui est le mieux pour son épanouissement personnel.
Citation:
Les hommes sont programmés biologiquement pour être des 'copulateurs opportunistes' et disperser le plus possible notre patrimoine génétique. Les femmes sont programmées pour trouver un gars stable qui peut pourvoir à leurs besoins et à celui de leurs enfants : donc un mec qui va voir ailleurs, c'est bad.


Ah mais stoppe avec ça ! On dirait que vous cherchez a justifier ceux qui trouvent normal que le mec trompe en toute impunité et qui traitent de salope les femmes qui le font.

Oui il nous arrive aussi de croiser un mec avec l'idée qu'on se ferait bien sauter dans un coin seulement on a passé tellement de temps a s'entendre dire que ça serait être un salope que de céder qu'on le fait moins ou plus discrètement.

L'infidelité des hommes choque moins que celles des femmes parce qu'onnous a toujours fait plus stigmatiser l'une. Vous connaissez beaucoup de sociétés ou il est normal pour une femme d'avoir plusieurs maris? Par contre, reprenez vos cours d'histoires géo et regarder ce qu'il en est pour les hommes.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Ca va mieux en le disant) le 24.11.10, 06h04 par Kipecoul
  • +1 (Absolument) le 24.11.10, 13h21 par Spring
  • +1 (100% d'accord) le 08.06.12, 22h05 par SoulStripper
@ MaryMorgane : la polyandrie, ça existe, tout de même :wink: . La diversité du cirque des sociétés humaines laisse d'ailleurs penser que l'évolutionnisme n'est guère plus qu'une légitimation par la nature de la société occidentale actuelle.

@ tous. Je pense que l'analyse de la non excusivité dans un couple demande à être plus exhaustive que la simple dichotomie consommation ou frustration. Que permet-on de créer de plus lorsque l'on s'abstient d'aller voir ailleurs que lorsque l'on ne le fait pas ? Une partie de la réponse peut se trouver en considérant notre réaction dans le cas ou l'autre allait voir ailleurs.

De plus, il convient de s'assurer du vécu émotionnel de la partenaire. Le fait d'aller voir ailleurs peut faire écho à des souvenirs désagréables. Enfin, n'oublions pas que la fidélité sexuelle est souvent considérée comme la matérialisation de la fidélité. Avez-vous des projets sufffisament forts ensemble pour pouvoir croire à un avenir sans exclusivité sexuelle?
Je sais que la polyandrie existe mais elle n'est pas une coutume dans notre société d'où le fait qu'une femme qui trompe est toujours plus mal vue qu'un mec qui en fait de même dans les mêmes conditions.
  • Spring Score : 179 - 36 ans, H
Personnellement, avec ma copine, nous en avons parlé avant même de se mettre ensemble, car nous savions tous les deux, d’expérience, que c'était un réel problème dans un couple.

Ce qui fait que nous nous sommes assez naturellement mis au libertinage. La première expérience ayant été un succès total, nous continuons dorénavant avec enthousiasme.
Actuellement, notre libertinage consiste en des partouzes ( de 4 à 13 participants, pour l'instant), mais il n'est pas impossible qu'un jour, lorsque notre relation aura mûri, nous nous autorisions d'aller voir ailleurs de façon indépendante l'un de l'autre, voir même vivre un poly-amour.

Nous sommes tous les deux enfants de divorcés, et nous espérons trouvé ainsi un moyen de maintenir un couple stable sans renier notre nature et nos désirs.
J'essaie de parcourir plusieurs posts sur ce sujet de fidélité et/ou d'envie d'aller voir ailleurs

ce qui revient fréquemment :
- notions de besoin physique > les hommes auraient + besoin que les femmes de sexe, et + de mal à se retenir
- baisse de la libido/envie de nouveauté > le couple engendrerait une routine sexuelle satisfaisant les femmes, sous symbole de castration du mâle
- le sexe régit le monde > tout toute façon, les envies sont là, vivons sur le moment une sexualité épanouie, quitte à le faire avec notre partenaire régulièr(e)

ce qui est très contesté en général :
- l'adultère > hommes ou femmes, il est clair que cela est mal vu
- l'insatisfaction Nietzschéenne (http://fr.wikipedia.org/wiki/Surhomme) > notre société nous pousse à vouloir, consommer toujours mieux et plus, or il est communément admis que cette pratique est néfaste à la notion de couple
- le mensonge > pour tout le monde, la sincérité reste la clé d'une relation réussie


En essayant d'ouvrir le débat, je réfléchi au positionnement de l'homme et de la femme dans le couple : il semble que si pour le premier, le couple est source de tensions et de remise en cause d'une certaine liberté, pour la femme, le couple représente la sécurité, l'investissement sur l'avenir, des notions qui la rassurent.

Avoir envie de tromper son conjoint n'est pas qu'une envie de sexe je crois, c'est une remise en cause profonde de valeurs fondamentales ancrées dans notre vécu ou notre société.
En détournant le sujet du sexe tout simplement, pourquoi ne pas travailler sur des notions telles que : pourquoi un homme peut-il se sentir prisonnier d'une exclusivité sexuelle? pourquoi la femme, en cherchant à plaire à son mec à tous prix, quitte à encadrer les pratiques sexuelles, cherche-t-elle à ce point la maîtrise? (je vous rappelle qu'on nous enseigne à nous les femmes, dès l'enfance comment plaire à un homme, c'est très lourd = cuisine, coiffure, mise en valeur physique, intellectuelle, bien maquillée, tiens toit droite, ne rit pas comme une pétasse, etc etc...)

Bref, pour revenir à l'interrogation de base,
Crapule, imagine clairement que tu vas voir ailleurs,
imagine en détails, quelles situations t'y mènent, comment tu le fais, ce que tu ressentirait
la/les situation(s) idéales pour cela

ensuite les symboliques/explications/propositions de solution... viendront naturellement...

est-ce avec une inconnue? >> tu connais trop bien ta partenaire actuelle, elle te semble acquise, pourquoi ne pas essayer d'en savoir + sur elle et ses envies?
est-ce avec cette fille que tu as rencontré récemment? >> qu'est ce qui t'attire chez cette fille? est-ce vraiment ce dont tu as envie/besoin?
est-ce vite fait, bien fait? >> ah l'extase du bon ptit coup tiré avec le sourire, attention c'est parfois périlleux 'en vrai' ;)
est-ce avec plein de filles différentes >> recherche d'une valorisation personnelle par la conquête sexuelle? et si tu faisais des conférences en public sur ton sujet de prédilection, ça boosterait pas un peu mieux ton égo?

bref... autant de questions qui t'aideront à trouver une réponse, ta réponse en l'occurence...

et quelle que soit ta conclusion, les conseils donnés ici t'aideront largement à assumer ton choix je pense =)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 25.11.10, 14h49 par Terrigan
  • +1 (Constructif) le 25.11.10, 20h51 par Tisi
  • +1 (Constructif) le 25.11.10, 22h59 par Kipecoul
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo) Score :
MaryMorgane a écrit:
Ah mais stoppe avec ça ! On dirait que vous cherchez a justifier ceux qui trouvent normal que le mec trompe en toute impunité et qui traitent de salope les femmes qui le font.

En même temps, ce n'est pas parce que c'est souvent utilisé comme excuse facile que c'est faux. Je ne dis pas que c'est vrai non plus, mais il y a eu quelques études sur le sujet qui semblent cohérentes et qui apportent du poids à cette hypothèse. Hypothèse qui ne ferait qu'expliquer l'envie ressentie, et qui ne justifierait pas qu'on brise le "contrat" passé avec son partenaire.

Citation:
Vous connaissez beaucoup de sociétés ou il est normal pour une femme d'avoir plusieurs maris? Par contre, reprenez vos cours d'histoires géo et regarder ce qu'il en est pour les hommes.

Là encore, si la polygamie est nettement plus répandue que la polyandrie, on peut avoir envie de comprendre pourquoi, et de chercher plus loin que simplement conclure que de tous temps les hommes ont opprimé les femmes. Le fait est qu'il existe une assymétrie dans le fait que la femme est sûre d'être mère de ses enfants, et l'homme ne peut pas obtenir cette assurance. Des gens ont bâti à partir de ça des explications de nos comportements sociaux basés sur la biologie (et la théorie de l'évolution); ça vaut ce que ça vaut, mais ça ne repose pas que sur du vent.

Par ailleurs, que l'explication de l'envie soit purement sociologique, purement biologique ou quelque part entre les deux ne justifie pas nos comportements individuels.
A mon sens, le débat est loin d'être clos, car l'acte d'aller voir ailleurs est surtout une question de valeur qu'on y attribue :
- certains placent ça comme une véritable trahison,
- d'autres y voient une légère infraction
- et d'autres n'y voient pas de mal...

Et en prime, ces valeurs très personnelles sont souvent dictées par des conditions ou diverses échelles, certains pensent qu'une sautiquette pour le fun est moins grave qu'une relation suivie par exemple.

A mon sens, il faudrait déjà définir à partir de quand on trompe, et là encore, c'est très personnel : là où je pense par exemple qu'il y a tromperie uniquement si il y a passage à l'acte (physique j'entends), d'autres pourraient déjà voir une tromperie dans un simple désir sans passage à l'acte.

La seule chose que je peux conseiller, c'est de ne pas être absolu dans un jugement sur ce sujet : les situations sont souvent bien moins manichéennes dans certaines infidélités qu'elles ne semblent être... Surtout sur des LTR.

Entre un gars (et ça vaut pour le sexe opposé) qui est vraiment là pour sa femme mais qui a eu qq aventures discrètes sans lendemain et celui qui n'est pas allé à gauche mais qui délaisse un peu sa femme... franchement, je ne sais pas ce qui est mieux : d'un côté on a un gars qui garde pour lui ses secrets mais 99.99% du temps qui est là pour sa femme (mais la morale n'est pas sauve), et de l'autre, le gars n'a rien à se reprocher côté fidélité mais sa femme est délaissée (et la morale est sauve)...

Honnêtement, je me pose encore la question (c'est pas totalement tranché) même si j'ai un avis.

Qu'en pensez-vous ?
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo) Score :
Kipecoul a écrit:
A mon sens, il faudrait déjà définir à partir de quand on trompe, et là encore, c'est très personnel : là où je pense par exemple qu'il y a tromperie uniquement si il y a passage à l'acte (physique j'entends), d'autres pourraient déjà voir une tromperie dans un simple désir sans passage à l'acte.


En tout cas, ce n'est pas l'opinion du trompeur, mais celle du trompé qui compte, pour définir la tromperie. Si un type décide que ce n'est pas tromper tant qu'il y a usage de capote, et que sa copine pense que tromper c'est tout acte sexuel, alors quelle que soit l'opinion du mec, il faut bien reconnaître qu'il y a tromperie.
On a eu ce débat ce soir avec des collègues. Ils me chambraient en disant que mon mari profitait de mon absence pour inviter une éventuelle maitresse et ils ont été choqués que je leur dise que tant qu'il m'en parlait avant ça ne me dérangeait pas.
Une collègue me disait que pour elle, si son mec faisait ça, c'était fini même après 8 ans ensembles.
Je trouve un peu dommage de mettre fin a une relation juste parce qu'il y a eu un écart sexuel sans lendemain.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (100% d'accord) le 26.11.10, 07h40 par Kipecoul
  • +2 (Ca va mieux en le disant) le 08.06.12, 15h54 par MagickPit
Pour ma part, je serai plus malheureux de savoir que ma nana n'ait plus de sentiments pour moi ou me délaisse totalement plutôt qu'elle ait eu un ou deux écarts discrets pour le fun sans que je sois au courant...
Après c'est surtout fonction de pourquoi elle va voir ailleurs.

Et comme tu le dis Mary, je trouve dommage d'être aussi absolu dans ses raisonnements.
A lire / A voir en ce moment sur FTS
Les différentes rubriques de FTS