Discussion

Est-elle psychopathe ?

Note : 4
lancé par victo le 11.01.2018
7 réponses
dernier par Perlambre le 23.10.2018, 19h04
  • victo
  • Score : -1 - 36 ans
Bonjour,

Merci encore pour la présence de ce forum que je sollicite pour avoir vos avis éclairés et objectifs sur ma situation actuelle !
J’ai actuellement 35 ans et je fréquente depuis plus de 3 ans Karine, jeune femme active de 30 ans.
Elle est de nature introverti, calme, stable, voire ennuyante, mais avec des pics de colère parfois incompréhensibles. (pour moi !)

Juste pour placer le contexte : notre relation de 3 ans se passe plus ou moins bien, jusqu’à récemment où elle m’annonce qu’elle va reprendre une affaire à son compte et va bouger au sud de la banlieue parisienne pour des raisons professionnelles.
Ainsi soit-il, et j’ai le projet de la suivre ensuite en mettant ma carrière de côté transitoirement.
Karine reprend donc une affaire solide et est donc à l’initiative de nombreux changements pro et perso (déménagement)

Voici l’évènement déclencheur :

Le réveillon du nouvel an se passe très bien entre amis, puis ensuite avec des moments intimes, etc…
Le lendemain on décide de se couper les cheveux mutuellement : elle me les coupe avec soin, et moi en je lui coupe les siens trop court, mon sens de discernement de la coiffure féminine étant incertain... Ceci lui a déclenché une colère irrationnelle avec pleurs et larmes, que je ne lui avais jamais connu ! Elle me vire littéralement de chez elle (en face de sa mère et soeur ! ) ce 1er janvier 2018...
Je ne m’excuse évidemment pas pour sa coupe, après la manière dont elle me dégage.

Soit ! Quelques jours plus tard, c’est mon anniversaire qu’elle me souhaite a minima par texto (après une relation de 3 ans)
alors que j’attendais un appel de sa part.

Le temps aidant à calmer les émotions, le dimanche, je lui propose de déjeuner avec ma famille pour fêter mon anniversaire.
Elle décline : je lui re-propose un diner, elle re-décline.

D’habitude c’est moi qui l’appelle et qui suis pro-actif, et elle me réponds-rappelle quasiment toujours.
Cette fois-ci, silence radio de ma part depuis 10 j et elle aussi.

Je suis amené à la revoir bientôt car nous avons d’autres projets à court terme comme partir ensemble au ski dans un mois, avant qu’elle n’aille s’installer ailleurs pour son futur travail. Nous avions bien sûr parler de nos projets de nous installer ensemble après, etc….

Comment pour un évènement aussi futile, mais très symbolique pour une femme (sa coiffure) a-t-il pu déclencher cette quasi-rupture ?
A-t-elle un profil psy ? Je n m’attendais vraiment pas à une réaction pareille !
Ai-je raison de ne pas la rappeler ? Car je me suis senti humilié de la façon dont elle m’a mis à la porte le 1er Janvier, et elle pour sa coupe...
Suis-je déjà un walking dead man ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Pas cool) le 11.01.18, 22h11 par Hillel
Je n'ai aucune idée de la réponse à ces questions mais je pense que la solution la plus sensée est de lui dire ou de lui écrire ce que tu as ressenti.

Quoique je comprenne très bien qu'on puisse prendre mal le fait d'avoir une coupe de cheveux ratée et y accorder une grande importance, sa réaction semble excessive effectivement. Et il semble aussi que ce soit plutôt l'arbre qui cache la forêt : soit elle était dans un grand état de fatigue psychologique et elle a craqué, soit il y a un problème la concernant elle, ou concernant votre relation, et la coupe de cheveux n'est que le déclencheur d'une crise présente depuis un certain temps.

Je ne suis pas trop partisane de l’étiquetage trop rapide des gens, le terme de psychopathe a bon dos et est, comme la perversion narcissique, sans doute un peu utilisé à tort et à travers. Je suppose qu'en trois ans tu as quand même un peu eu l'occasion de voir comment elle fonctionnait et qu'elle n'a pas changé du tout au tout de personnalité tout d'un coup. Donc le mieux reste peut-être d'essayer de parler avec elle, mais si cela ne donne rien, que cela te fait souffrir et qu'elle ne semble pas honnête, je suppose que cela aboutira à une rupture.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (+1) le 11.01.18, 22h10 par Hillel
  • victo
  • Score : -1 - 36 ans
Ce qui m'a surpris c'est parfois ces pics de colère ou de jalousie, mais très rares (1-2 par an) sur un fond de personalité plutôt passive, discrète, et rationnel....
Mais cette fois-ci, le pic se déroule dans un contexte où elle change de plan de vie mais elle m'y "incluait" puisque je l'avais rassuré que je la suivrai après avoir trouvé mon propre plan pro.

Objectivement, je ne peux pas me résoudre à me séparer d'elle à cause d'une putain de coupe de cheveux !!!!
Je pense que je vais l'appeler pour lui dire les 4 vérités et tout ce que je pense de cette situation absurde, avant de mettre un terme à notre triste relation...pas suffisamment forte pour résister à une coupe de cheveux :(
Regarde les choses en face. Prends un peu de recul.

C’est essentiellement une question d’ego et de gestion du conflit.

Réfléchis bien, tu es en train de te monter le choux tout seul dans ton coin là...

C’est pas la coupe de cheveux qui peut mettre un terme à votre relation mais votre communication :)

Oui elle a probablement tort. Mais parfois même quand on a raison il faut d’avoir trouver des compromis diplomatiques pour vivre en couple.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (C'est pas faux) le 11.01.18, 22h11 par Hillel
  • +1 (Oui) le 12.01.18, 18h35 par Moumane
Citation:
Je ne suis pas trop partisane de l’étiquetage trop rapide des gens, le terme de psychopathe a bon dos et est, comme la perversion narcissique, sans doute un peu utilisé à tort et à travers


Absolument.

La psychopathie est plus complexe. Ce n'est donc pas avec un exemple de crise de colère ou des pics une fois l'an qu'on pourra dire "Oui, elle est psychopathe". Je pense donc que tu te posais la question d'un point de vue purement popularisé (genre, elle est tarée).

Citation:
Ai-je raison de ne pas la rappeler ? Car je me suis senti humilié de la façon dont elle m’a mis à la porte le 1er Janvier, et elle pour sa coupe...


Oui et non. Ça dépend du résultat que tu veux. Si tu trouves que cette nana a un pète au compteur et que tu veux l'éloigner de toi, oui, tu la fuis purement et simplement. Si tu veux tenter d'arranger les choses et les comprendre, pour le moment tu prends juste le rôle du deuxième enfant qui boudent dans son coin et qui ne sait pas communiquer alors que vous avez respectivement 30 et 35 ans. C'est un peu dommage.

Citation:
Je ne m’excuse évidemment pas pour sa coupe, après la manière dont elle me dégage.


Sans aller à s'excuser dans ce contexte, il y avait bien des méthodes que tu aurais pu utiliser pour décanter la situation. Genre, la communication non violente. Quand il y a conflit, tu reconnais la réalité émotionnel de l'autre, tu poses des mots sur ses ressentis et tu l'amènes à approfondir sa réaction par lui-même, en gros.

Ce qui ne t'aurait pas empêché d'ajouter que tu aimerais comprendre sa réaction parce que tu as été blessé qu'elle t'ait jeté dehors comme ça, que tu ne t'es pas senti respecté et que tu ne peux pas accepter qu'elle se comporte de cette façon envers toi.

Donc ça:

Citation:
Objectivement, je ne peux pas me résoudre à me séparer d'elle à cause d'une putain de coupe de cheveux !!!!
Je pense que je vais l'appeler pour lui dire les 4 vérités et tout ce que je pense de cette situation absurde, avant de mettre un terme à notre triste relation...pas suffisamment forte pour résister à une coupe de cheveux :(


Si tu veux réguler les choses, c'est à proscrire. Renier sa réalité sans chercher à la comprendre, c'est lui donner encore plus l'occasion de t'envoyer se faire foutre. Accuser l'autre pour en fait faire comprendre sa peine, c'est rarement constructif et ça donne plus souvent des combats de coq.

Maintenant si t'as déjà pris la décision de rompre avec elle parce que c'est pas le genre de nana avec qui tu te vois, oui, là tu peux lui dire le fond de ta pensée et rompre proprement.

En face à face c'est toujours plus classe que par téléphone soit dit en passant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Pertinent) le 12.01.18, 18h37 par Moumane
La psychopathie réelle est une neuroatypie, c'est à dire une construction du cerveau littéralement différente du pékin moyen. On nait psycopathe, on ne le devient pas

Elle se caractérise par un manque total d'empathie à autrui, et une intolérance à la frustration;

La plupart des psycopathes apprennent à s'adapter, et à "jouer le jeu" à la fin de leur enfance. Les autres vont en prison.

Les adaptés développent un 'masque pro social', et mènent une vie centrée autour de leur quelques centres d’intérêts (les psycopathes s'ennuient très facilement)

Tout cela pour te dire que les insécurités de ta copine ne la xaractérise pas du tout comme psycopathe, mais probalement comme une 'fille à problème' très classique, ayant probablement de gros soucis de confiance en elle;

Romp si tu veux, mais un bon recadrage devrait résoudre l'affaire si tu préfères.
Moralité. Ne jamais toucher a la coiffure d'une femme, JAMAIS.
Victo est parti d'ici depuis janvier... vers d'autres coupes de cheveux ? :roll:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (lol) le 23.10.18, 19h51 par Jalapeno
A lire / A voir en ce moment sur FTS