Discussion

Études remises en question.

Note : 2
lancé par Mickness le 07.07.2016
5 réponses
dernier par Odile le 08.01.2017, 18h23
Bonsoir les amis.

Pour ceux qui ne me connaissent pas je suis étudiant à l'Université, je pense avoir de quoi être heureux en ce moment, car je n'ai aucuns problèmes dans tous les domaines (amitiés, famille, passions..)
Sauf un qui pour ma part m'est le plus essentiel a mon point de vue : mes études.

Pour faire court j'ai toujours écouté mes profs par le passé, arrive au lycée j'étais un élève moyen mais j'ai eu mon bac S malgré tout. Je me suis inscrit en faculté de physique-chimie car je n'avais aucun intérêt pour d'autre cursus, je ne savais pas quelles étaient mes qualités, ni ce qui me passionnait vraiment. C'est alors que j'ai galérer à valider ma 1ere année par manque de motivation.
Et la deuxième année pour moi à été un échec car j'ai passé cette dernière année à justement vraiment savoir quelles sont mes qualités et qu'est ce qui me plaisait vraiment, j'ai ressorti tous les bilans que j'avais eu avec des conseillers d'orientation, dont l'un qui parlait de psychologie.
La branche psychologique étant assez compliqué en débouché m'avais assez refroidi.. C'est alors que j'ai continué mon cursus en physique mention génie civil.

J'ai en parallèle découvert le coaching, mais pas le Coaching sportif non, le coaching dit de vie, et le coaching en entreprise, je me suis alors renseigné et même eu le droit à une séance d'une psychologue/coach qui n'a fait que renforcé mon ambition de devenir coach un jour.
Le problème c'est que d'après les coachs, seulement 4% des diplômés travaillent du métier à plein temps, le reste font des jobs à côté pour combler leur paie, et ça me freine vraiment, le second point est que je suis jeune et que ma crédibilité envers des clients plus âgés que moi serait remise en cause d'après les coachs je sais que ce métier la me mènera loin plus tard, j'en ai la conviction.

Alors j'ai commencé à me dire "tant pis je continue mes 4 années d'études et je verrais après " seulement, on a qu'une vie, et c'est bien la le seul domaine ou j'ai très peur, j'ai l'impressionde faire une connerie, ça fait plus d'un an que sa me frustre et que je suis dans ce cercle vicieux, tous mes amis savent de manière linéaire ce qu'ils veulent exercer et moi je suis encore là à flipper ..
Il m'est difficile de répondre à la question suivante :
"Est ce que de nos jours il faut exercer un métier sécurisant mais avec peu d'intérêt ou un métier qui nous fascine mais qui nous met en galère ?"

Impossible d'agir..
Pour ceux qui on l'idée de faire des études de commerce et de management j'y ai pensé, mais à ce jour je ne connais aucune école ouverte au public ou du moins à faible coût ..
J'ai beau faire de nombreuses recherches, j'ai l'impression que ce but est très loin..

Merci d'avoir pris le temps de lire. Je suis ouvert à vos réponses les amis.
Franchement je pense que ce choix ne peux venir que de toi.

Pour toi, qu'est ce qui es le plus important, la réussite sociale, ou le bonheur / l'épanouissement professionnel ?

Veux tu être sur d'avoir un bon salaire, ou faire un truc qui te passionne, et pour lequel tu sera par conséquent surement meilleur ?

Ce ne sont vraiment pas des question simple.
Les statistiques dans les études c'est bullshit. On te donnera toujours des stats pour te démontrer une prétendue difficulté des études (regarde seulement 7% ont leur année !), pour te démontrer qu'une école vaut le coup (on a 70% de réussite contre 50% de ceux qui ne font pas notre école), ou encore le pourcentage de ceux qui trouvent un job en sortant.

Ce qui compte c'est la stat pour toi, et la stat pour toi, c'est 100% ou 0%. Tu réussis ou pas.

Derrière les chiffres c'est une autre réalité donc.

OSEF des stats nationales, faut juste rester lucide sur :
- Tes envies,
- Tes capacités,
- Et la combo des deux qui peut booster tes capacités si tu fais ce que tu aime.

Du reste, fais ce que tu aime, ce qui stimule tes talents. On déploie des moyens insoupçonnés quand on est dans son bain, quand on raisonne plus en terme de statistiques mais de passion.

On est pas obligé non plus de faire dans le "métier qui plaît vie de merde" ou "métier plan plan vie cool". Ça, ça dépend de la branche et de la marge pour rebondir ensuite. Pour ça, renseigne toi.

Oui y'a des branches où tu galèrera tout le temps et tu le sais d'avance. Il y a des branches où tu cravachera tout le temps et tu le sais d'avance. Entre les deux y'a les branches dans lesquelles tu peux t'arranger et faire à ta sauce.

EDIT : Autre chose, les études c'est pas ton métier. Tu peux en avoir marre des études et adorer le métier derrière. Même si les études c'est une longue partie parfois, faut savoir garder la tête froide et te souvenir pourquoi tu le fais.
C'est pas parce que des études te plaisent que tu aura le métier qui plaît derrière.
Inversement, tu peux trouver les études pénibles et pas à ton goût, si derrière ça te permet de faire ce que tu veux c'est un mal pour un bien.
Des choses à prendre en compte donc.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (A lire) le 08.07.16, 00h42 par ChantePaul
  • 0 (A lire) le 07.08.16, 20h50 par Suzy
  • +1 (+1) le 08.01.17, 21h49 par James_Aubrey
Merci de vos réponses précises, mistermint : mon entourage me répète souvent que les études ne font pas le métier, et c'est bien ce qui me retient dans mon cursus génie civil car je ne connais pas le métier, j'ai eu un rendez-vous en bureau d'étude afin de survoler les différents métiers, mais j'ai comme eu l'impression que rien ne l'interpellait..
Alors que le simple fait d'entendre parler de coaching et de psychologie sa me parle, et depuis ma consultation chez une psychologue coach ca na fait que mette en consonnance mes goûts pour ce metier.
j'ai d'ailleurs postuler sur APB (Admission post-bac) un voeu en 1ere année de psychologie, mais ce qui me refroidit c'est de recommencer pour 5 ans (donc pas de métier avant 26 ans) et le fait que ce ne soit pas une source sûre..
Avez-vous déjà vécu se sentiments d'être entre deux murs ? Comment avez-vous su faire le bon choix ?
Bonjour,

A propos de ta peur de manquer de crédibilité à cause de ton age, sache qu'il y a un conférencier et formateur qui travaille dans le développement personnel , qui a 23 ans et qui pourtant réussit très bien, il est même devenu millionnaire pourtant c'est un ancien timide etc ( il s'appelle David Laroche ).

Je comprend ce que tu ressent moi même j'hésite beaucoup dans mon orientation, car je ne suis vraiment attirée que par des métiers artistiques assez précaires.

Je pense que c'est naturel d'avoir des doutes, c'est même important car ça permet de se poser les bonnes question, mais il faut aussi savoir "douter de ses doutes" pour avancer.

Ce sont des choix importants, tu peut agir par passion ou par sécurité, écouter ton cœur ou tes peurs, il y a autant de bonnes raison pour chacun.

Si c'est ce qui te fait vibrer, tu devrais peut-être tenter le coup, demande toi quels sont les conséquences (certaines) à ne pas le faire (regrets etc) et voit si c'est pire/mieux de vivre ainsi mais en ayant une certaine sécurité ou si tu préfère vivre de ta passion, même si tu passera (presque) forcément par des épreuves difficiles, des moments de doutes, des challenges etc. Le plus dur est de faire son choix, le reste c'est de la détermination.

C'est ce que je pense, j'espère ne pas avoir été trop "brouillon" :wink:
  • Odile
  • Score : -2 - 17 ans
Bonjour
Je suis Odile en classe de terminal S et je vie a Madagascar
Voila,apres j'aimerais continuer mes etude en france le probleme c'est que je connais personne qui peut m'aider
si qlq1 peut me donner des conseils merci
A lire / A voir en ce moment sur FTS