Discussion

Fetichisme / BDSM, le topic auquel on s'attache

Note : 31
lancé par Olfff le 09.03.2012
56 réponses
dernier par MrHaze le 07.06.2012, 02h07
  • Olfff [MOD]
  • Score : 1551 - 31 ans - MBTI: DAMN
Hello,

En echo à la naissance du topic libertinage, je décide d'ouvrir ce dernier, afin d'exposer à la lueur de ma propre experience les rudiments de la pratique contreversée du bondage/S&M.

A l'instart du libertinage cette pratique est sujette à de nombreuses idées reçues à connotations fortement péjoratives, cela est en partie du aux démonstrations pornographiques, extremes et violentes qui véhiculent l'idée que le SM c'est grosso-modo un mec qui se fait exploser les testicules par une dominatrice en talons aiguille, ou une jeune femme contorsionnée, se prenant des torgnoles par dizaines et se faisant penetrer par des godes à faire palir un camerounais en rut.

Je n'exposerai ici que ma vision de la chose, basée sur une experience dite "soft".

La composante principale de tels jeux, contrairement à l'idée reçue, n'est pas la douleur.

C'est la notion de confiance/domination.

En clair c'est le plaisir de s'abandonner totalement à autrui, de se mettre à la merci de son partenaire et d'accepter ses moindres désirs ; et en echo de celui-ci, le plaisir d'être maitre obsolu de l'échange et dicter son rythme, ses regles, a quelqu'un qui accepte cette autorité.

Dans quelle proportion, cela dépendra du couple. Cela pourra aller de la simple contrainte physique par le biais de menottes et/ou colliers à des jeux bien plus hardcore qui pourront être alors comparés à ce que l'on peut voir de plus choquant sur le net.

Un tel fait au sein d'un couple ne peut se dérouler qu'étant bati sur la confiance la plus totale.
Et un point qui est vite oublié est que le dominant n'a jamais que le pouvoir que le dominé aura daigné lui accorder.

La règle de base de tels jeux est que c'est le dominé qui fixe les règles et limites à l'interieur desquelles le dominant aura loisir d'exercer le dit pouvoir.

La sensation d'abandon, comme celle de pouvoir absolu sont des leviers puissants du plaisir, qu'il faut considérer avec recul.

Les dominants qui se montent la tête en perdant cela de vue deviennent dangereux et malsains, il ne sagit plus de relation sexuelle mais de viol et de torture.

C'est le point capital a toujours garder en mémoire.

Nombreux sont les hommes ayant des fantasmes de dominateurs avoués, ils seront moins nombreux a avouer le fantasme d'être dominé.

De mon experience nombreuses sont les femmes ayant le fantasme de la soumission, et un peu moins celui de la domination. Je ne parle que de ce que je connais.

Si vous avez l'intention de vous preter à de tels jeux, sachez qu'il vous faudra, une fois au moins, passer des deux cotés de la barrière.

J'ai toujours été dominant, mais on ne peut bien tenir ce rôle sans avoir accepté au moins une fois d'être celui qui s'abandonne, en vue de comprendre la position de l'autre et réaliser les enjeux de confiance et de respect que cela représente.

Les dominants, hommes ou femmes qui refusent d'experiencer cette étape, sont apriori des individus frustrés et qui pourraient devenir dangereux. Cela dénote un manque de confiance criant en leur partenaire, et une profonde immaturité.

Dans tous les cas il vous faudra décider d'un "Safe Word", le mot de sécurité.

A l'occasion de tels jeux, un "NON!" veut souvent dire "OUI!", mais si le dominant ne se controle plus et que le jeu part trop loin, il faut une soupape de sécurité pour eviter qu'un echange amoureux un peu corsé ne finisse à l'hopital pour l'un , en prison pour l'autre, et dans le chagrin pour les deux.

Choisissez donc un mot de sécurité qui vous mettra tous deux à l'abri de tristes éceuils ; si vous usez de muselieres ou autre objets encombrant la bouche, prenez soin de déterminer un geste faisable facilement avec la main qui avertira le dominant de la necessité de stopper le jeu dans l'instant.

Enfin, si vous gardez en tête qu'il est question de confiance, de respect mutuel, que le pouvoir de l'un ne dépend que de la volonté de l'autre et qu'il vous faut un mot et un geste de sécurité, je n'ai plus qu'une précision à ajouter :

C'est un jeu. Ni vous, ni elle, n'en avez besoin, c'est un moyen de pimenter vos relation sexuelles, rien de plus.

S'il vous faut absolument dominer ou être dominé pour prendre votre pied, posez vous des questions, vous etes sur une pente savonneuse et en contrebas, rien de beau ne vous attendra.

N.B: je suppose que ce topic pourra également acceuillir les questions et reflexions sur les autres catégories de fetichisme.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (A lire) le 09.03.12, 01h16 par MaryMorgane
  • 0 (Du grand n'importe quoi) le 10.03.12, 19h50 par Tulpa
  • -1 (Du grand n'importe quoi) le 12.03.12, 12h08 par BinBee
  • +1 (Bonne idée !) le 15.03.12, 02h26 par sophie_is_happy
  • +1 (100% d'accord) le 19.03.12, 11h48 par Liberty
Citation:
S'il vous faut absolument dominer ou être dominé pour prendre votre pied, posez vous des questions, vous etes sur une pente savonneuse et en contrebas, rien de beau ne vous attendra.


Je n'ai jamais encore expérimenté ce type de jeu. Peut-être un jour... Mais je me demandais ce que tu voulais dire avec cette phrase.
Parce qu'une personne qui a BESOIN de ça pour prendre du plaisir est une personne qui n'est plus dans le jeu sexuel. Il y a fort à parier que cette personne finisse d'ailleurs par pousser de plus en plus loin et oublie que l'autre a aussi son avis à donner.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Absolument) le 09.03.12, 09h51 par Olfff
Je ne suis pas tout à fait d'accord. A mon sens, la sexualité classique (enfin, je devrais dire vanille, vu le topic dans lequel on est) n'est pas nécessairement faite pour tous. Pour le plus grand nombre peut-être ; après, que certains aient besoin d'autre chose pour jouir, c'est une réalité et ce n'est pas pour ça que ce sont de grands malades.
Exemple idiot mais une fille qui n'est pas du tout attirée par les hommes poilus, elle va avoir du mal à prendre son pied avec un mec recouvert de poils. C'est un peu pareil pour ceux qui ont des fantasmes et des fétichismes assez forts : pour eux, faire l'amour de manière plus conventionnelle, ça ne les fait pas kiffer.
Je ne crois pas que ça veuille dire qu'on va finir par déraper, même dans le domaine du SM. Établir une relation de dominant-dominé peut être tout à fait suffisant et la personne peut alors s'épanouir dans cette forme de sexualité. On a souvent tendance à dire que, quand on découvre quelque chose qui nous plaît vraiment, on a du mal à revenir en arrière : il y a de ça aussi. Le frisson créé par ce genre de relations peut devenir ensuite une donnée nécessaire au plaisir sexuel (encore un exemple foireux : quand on connaît Youporn, difficile de revenir aux sites Internet 56k avec trois nanas à poil, non ?), sans que cela soit, à mon sens, pathologique ou risqué.
Bon Olff je t'es pas foutu de note négative parce l'intention est bonne mais sache qu'au niveau crédibilité ça mérite au moins du -337

Citation:
En echo à la naissance du topic libertinage, je décide d'ouvrir ce dernier, afin d'exposer à la lueur de ma propre experience les rudiments de la pratique contreversée du bondage/S&M.


Déja c'est pas une pratique mais plutot une douzaine et si le S&M a un versant bondage, le bondage a pas forcément une connotation SM .

Il faut bien prendre en considération que pour beaucoup de pratiquants c'est soit sexe soit BDSM. La pratique BDSM n'est pas forcément lié a un acte sexuel
Perso je vois pas l'interêt sans, mais c'est mon avis perso qui n'engage que moi

Citation:
Les dominants qui se montent la tête en perdant cela de vue deviennent dangereux et malsains, il ne sagit plus de relation sexuelle mais de viol et de torture.


Ca n'existe pas dans le milieu SM qui est très trèèèèèèès tatillon sur ce genre de truc, pareil, un psychopathe peu totalement ce référer a l'imagerie SM mais ça aurait autant a voir avec le milieu que le tennis si il enfonçait des raquettes dans le cul de ses victimes :/

Merci de ne pas faire l'amalgame dans un post de présentation des pratiques :shock:

Citation:
Si vous avez l'intention de vous preter à de tels jeux, sachez qu'il vous faudra, une fois au moins, passer des deux cotés de la barrière.


Pas , mais alors pas du tout . Les personnes étant des deux cotés de la barrière sont rares. On les appels des Switchs et certains pans du milieu les voient mêmes d'un sale oeil.

Citation:
Les dominants, hommes ou femmes qui refusent d'experiencer cette étape, sont apriori des individus frustrés et qui pourraient devenir dangereux. Cela dénote un manque de confiance criant en leur partenaire, et une profonde immaturité.


Non c'est une affaire de gout. Ce qui est demandé en revanche souvent, c'est d'être "experimenté" dans sa partie, donc de connaitre les safes words etc...

Citation:
S'il vous faut absolument dominer ou être dominé pour prendre votre pied, posez vous des questions, vous etes sur une pente savonneuse et en contrebas, rien de beau ne vous attendra.


CHacun voit midi a sa porte mec, si perso tout ce qui ne concerne pas le bondage soft+ sex ne m'intéresse pas. Mettre au rang de psychopathe tout une communautée suivant tes critères de valeurs est... moyen...

Perso j'ai été durant longtemps avec une switch qui était dominatrice pour se faire de la thune a coté (sans sexe), je vais bien merci..

SI ça t'intéresse @frenchkiss je pourrais demander aux orgas des soirées BDSM/fetish parisienne de faire un petit papier sur le site
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Ca va mieux en le disant) le 10.03.12, 20h09 par Mikau
  • +3 (Post responsable) le 11.03.12, 04h53 par Iskandar
  • Olfff [MOD]
  • Score : 1551 - 31 ans - MBTI: DAMN
Tulpa : Je n'ai fais qu'exposer un vision personnelle, basée sur une experience qui l'est tout autant.

Je n'ai pas la prétention d'avoir experimenté tous les fétiches et variantes des pratiques qui en découlent, j'ai parlé de ce que je connaissais. Je pensais bien faire, mais je n'ai jamais prétendu au titre de connaisseur ou que sais-je, tu apportes ici des précisions, et corriges des amalgames c'est bienvenue et cela ne fait qu'enrichir le topic.

Si mes connaissance sont trop reduites pour pouvoir m'exprimer sur le sujet de façon "crédible" , je ne cherche qu'a en apprendre plus.

Je ne recherche pas une quelquonque crédibilité, je n'estime pas avoir a me prouver sur quoique ce soit.

J'ai dis des bétises ? " Mea Tulpa" :wink:

Si j'ai donné l'impression d'être un donneur de leçon, ce n'était pas mon but.

Je ne comptais pas me placer en tant que juge de qui que ce soit.

Je n'ai jamais fait partie des milieux SM, dont j'ignore s'ils sont tatillons, ce sont des jeux que j'ai toujours pratiqué dans l'intimité du couple, et occasionellement avec des ONS sur les bases que j'avais décrites dans mon premier post.

Loin de moi l'idée de jeter l'opprobe sur une communauté, et si j'ai paru fermé et réducteur, j'aurai à cela gagné un recadrage que je sais de bonne foi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Ca va mieux en le disant) le 10.03.12, 20h37 par Mikau
  • +1 (Ca va mieux en le disant) le 14.03.12, 16h01 par Reborn
Oui t'inquiète, j'ai bien compris ;) mais réalise que ce sont des milieux deja bien soumis aux clichés donc autant faire gaffe de ne pas jeter de l'huile sur le feu. Faut être factuel (malheureusement je dirais d'ailleurs)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (C'est pas faux) le 10.03.12, 20h45 par Mikau
  • +1 (+1) le 14.03.12, 16h02 par Reborn
Tulpa a écrit:
SI ça t'intéresse @frenchkiss je pourrais demander aux orgas des soirées BDSM/fetish parisienne de faire un petit papier sur le site


Excellente idée.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (+1) le 11.03.12, 12h26 par Olfff
Ah les joies du BDSM !

Pour m'être renseigné depuis de nombreuses années sur le sujet, j'ajouterais que de ce que j'en ai lu (pas eu l'occasion de pousser en dehors du couple de façon soft) la domination masculine et féminine sont très différentes...

Du coté des dominatrices ça peut tourner en chasteté forcée/candaulisme/cbt (cock ball torture)/féminisation/fétichisme.

Coté mecs c'est plutôt user, abuser et humilier sexuellement une fille.

En fait dans un cas on pousse un mec a devenir chaste et docile, dans l'autre on transforme une nana en la pire des salopes.

Deux approches très différentes donc mais qui sont aussi très liées a nos "rôles" initiaux donnés par la société.

De mon point de vue ces jeux sont DANGEREUX. Pas au sens physique (malgré les rares faits divers traitant de mort, par asphyxie le plus souvent) mais plus au sens moral.

Ce genre de petits jeux peuvent réellement modifier une vie de couple au quotidien et autant madame n'est pas forcément partante au début pour vous mettre a genoux, autant quand elle a 3 amants réguliers et qu'elle vous a rendu éjaculateur précoce il est difficile de revenir en arrière (elle y aura surement pris gout et vous chercherez peut être une déchéance toujours plus lointaine).

Bref ce sont mes a aprioris c'est vrai mais les témoignages que j'ai lu m'ont fait froid dans le dos (bien que peu de pratiquants regrettent vraiment leur choix). Vous l'aurez compris, même pour revenir a une sexualité normale après bonjour...

J'ai parlé bien sur du coté dominatrice/soumis car je connais mal l'autre coté (ça m’intéresse moins) mais a mon avis quand vous commencez a uriner sur votre nana, que vous la faites tourner et la traitez de tous les noms quand elle en redemande, il est difficile d'avoir le même regard sur elle qu'avant (et la perte d'estime que ça a engendré)...

Vous l'aurez compris, en couple j’éviterais de trop pousser ce genre de jeux.
Néanmoins ça m’intéresse sur des épisodes plus occasionnels et je m'y essaierais bien donc je suis partant pour avoir quelques contacts de soirées D/S par exemple.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Prends un peu de recul) le 12.03.12, 09h05 par Adoniis
  • -3 (Et la marmotte ...) le 12.03.12, 11h05 par Tulpa
  • 0 (Du grand n'importe quoi) le 12.03.12, 12h07 par BinBee
  • +1 (Intéressant) le 12.03.12, 16h58 par Constant99
  • 0 (Et puis quoi encore ?) le 12.03.12, 21h24 par Oldboy
  • +1 (Constructif) le 07.08.12, 05h57 par Jolie coeur
Adrenalin3 a écrit:



Bref ce sont mes a aprioris c'est vrai .



Tout a été dit...

En dehors du fait que tout ce que tu racontes a coté est a coté de la plaque. (différence homme/femme WAIT WHAT ? :shock: )

Est ce si dur pour les players de ne pas plaquer un jugement de valeur sur les pratiques qui ne sont pas les leurs?
Adrenalin3 a écrit:
Ce genre de petits jeux peuvent réellement modifier une vie de couple au quotidien et autant madame n'est pas forcément partante au début pour vous mettre a genoux, autant quand elle a 3 amants réguliers et qu'elle vous a rendu éjaculateur précoce il est difficile de revenir en arrière (elle y aura surement pris gout et vous chercherez peut être une déchéance toujours plus lointaine).

Bref ce sont mes a aprioris c'est vrai mais les témoignages que j'ai lu m'ont fait froid dans le dos (bien que peu de pratiquants regrettent vraiment leur choix). Vous l'aurez compris, même pour revenir a une sexualité normale après bonjour...


What ???
3 amants réguliers ?? Ejaculateur précoce ??
Je ne sais pas ce que tu as lu sur le BDSM mais crois moi, il y a des pratiques bien plus soft et même en dehors de ça, des dominatrices dont le but n'est pas de castrer ses soumis. C'est même la majorité.

Rappelle toi d'un truc quand tu lis des témoignages de toutes parts : ceux pour qui tout va pour le mieux n'ont pas besoin de venir en parler à un quelconque public. Toi même, quand tout va bien dans un domaine, tu ne ressens pas le besoin d'en parler ici-même ou avec tes potes, si ?

Quant aux témoignages sur internet, il faut que je te dise : Doctissimo n'est pas une bonne référence.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (+1) le 12.03.12, 12h10 par Olfff
  • +1 (Post responsable) le 12.03.12, 13h52 par FrenchKiss
  • +1 (Absolument) le 12.03.12, 18h21 par Tulpa
Ouais je pense que les gens que tu décris sont vraiment dans le côté obscur (et probablement marginal) de cette pratique. Ceux qui ont un gros problème quoi. Mais si tu élimines ces deux extrémités du segment, il te reste la majorité des gens qui pratiquent normalement et sans dommages collatéraux.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Tout à fait !) le 12.03.12, 14h45 par Olfff
FrenchKiss a écrit:
Ouais Adonis je pense que les gens que tu décris sont vraiment dans le côté obscur (et probablement marginal) de cette pratique. Ceux qui ont un gros problème quoi. Mais si tu élimines ces deux extrémités du segment, il te reste la majorité des gens qui pratiquent normalement et sans dommages collatéraux.

Heu ??? J'ai rien dit... :wink:


** Edit (FK) : pardon j'ai mal lu, c'était en fait Adrenalin3
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Ca va mieux en le disant) le 12.03.12, 18h33 par Olfff
@Tulpa Ta réponse est un peu facile je trouve et surtout manque d'argumentation, si tu trouves que les pratiques de domination féminine et domination masculine sont vraiment les mêmes et/ou ont la même approche je t’écoute car le sujet m’intéresse.

@Dywann C'est vrai que j'y suis allé un peu fort mais ce que j'ai pu lire ne venait pas de doctissimo...
En fait j'ai surtout voulu prévenir des dangers que cela pouvait représenter en couple quand cela devient un mode de vie et que cela tombe entre autre dans la gynarchie/suprematie féminine (c'est vrai que j'aurais du préciser).
Je vous avoue qu'en dehors de ça les jeux bdsm n'en sont pas vraiment a mes yeux, je veux dire, typiquement vous payez une pro pour que le jeu s'arrête après deux heures c'est très différent de vivre ça au quotidien. Il est difficile de rentrer vraiment dans le jeu a mes yeux s'il n'est pratiqué qu'occasionnellement. En effet on a d'un coté le fait d'être soumis quoi qu'il arrive et de l'autre être soumis "quand on veut" ce qui est un non sens au fond...


Bref j’espère m'être un peu mieux fait comprendre sur mes explications originelles et serait intéressé d'en savoir plus si réellement je suis dans le tort.
Désolé a ceux que j'aurais pu offenser.
Là où tu te trompes c'est que les jeux BDSM même dans un couple restent des jeux et c'est le rôle des safe word et autre soupapes de sécurité. En couple, les pratiques BDSM faites de façon saine (dans la majorité des cas) restent du domaine de la sexualité et ne débordent pas sur le quotidien.

Crois moi, tu serais surpris en rencontrant un couple BDSM et devoir à quel point ils peuvent être amoureux et équilibrés. Et c'est souvent pas celui qu'on attend qui est le dominant des deux ;)

Je me souviens de ma première rencontre avec des fetish, c'était à Montréal et je les ai d'abord rencontrés dans le privé, habillés très simplement, végétarien, sportifs. Le stéréotypes des gens un peu trop parfaits et lisses qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent. Je les ai revu à la soirée fetish qu'ils organisaient, quelques jours plus tard habillés de vynil et dans leur rôle, ça n'avait rien à voir !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Intéressant) le 19.03.12, 12h00 par Liberty
Je connais pas le milieu donc je m'abstiendrais d'en parler. Je dirais juste "Ne placardons pas notre vision des choses et nos valeurs sur des sujets aussi intimes que la sexualité et le plaisir."

Je préfère un type qui fait du BDSM, qui prend son pied et qui s'éclate à un mec qui pratique le sexe papa-maman mais qui se fait chier.
Quand on parle de BDSM ou de pratiques de domination / soumission ( bondage, jeux de rôle, fétichisme ) je me demande pourquoi on utilise encore le terme " marginal ".
Ca semble être extrêmement commun, banal. En effet, quel couple n'a jamais ne serais-ce que joué avec des menottes? C'est juste une question de limites et d’appréciations, comme souvent.
Et attacher sa nana au pieu ( ou vice-versa ) avec des menottes en plastique à froufrou, c'est déjà jouer sur la domination, c'est déjà une pratique " BDSM ". Franchement, qui s'en offusque, qui ça choque ?
Le BDSM, c'est vaste, ça regroupe un tas de pratiques plus ou moins "" extrêmes "" qui ne sont pas toujours associées à l'acte sexuel. Le bondage, ça va des menottes en plastoc au shibari. Le " sadisme " de la fessée à sa nana jusqu'à des trucs assez violent à coup d'épingles ou de pinces. La " soumission ", du jeux de rôle gentillet au viol simulé.
J'sais pas pourquoi quand on parle de BDSM, les gens ont tout de suite à l'esprit des gens vêtu de cuir et de cagoule qui se cravachent le cul. C'est à la fois tellement plus et tellement moins.

En outre, les fantasmes de domination / soumission me semblent tellement répandus que je m'étonne encore que ce soit une sorte de tabou. J'ai rarement rencontré quelqu'un qui ne soit pas un tant soit peu branché par l'un ou l'autre.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (100% d'accord) le 12.03.12, 21h23 par Dywann
  • +2 (100% d'accord) le 14.03.12, 01h24 par NewStart
Citation:
. Il est difficile de rentrer vraiment dans le jeu a mes yeux s'il n'est pratiqué qu'occasionnellement. En effet on a d'un coté le fait d'être soumis quoi qu'il arrive et de l'autre être soumis "quand on veut" ce qui est un non sens au fond...


Je rebondis juste là dessus, j'avais pas vu avant : Quelque soit la pratique, la personne qui se fait " soumettre " commande. En effet, c'est elle qui impose les limites. Et c'est elle qui a le " pouvoir " car c'est à travers sa soumission librement consentie que le dominant peut assouvir son fantasme, il est dépendant de la bonne volonté de son / sa partenaire et prendra donc garde de la respecter.

Pour ce qui est des " dangers " une fois l'acte sexuel terminé, wtf ?! Le cul, c'est le cul, c'est pour la chambre à coucher ( ou la sale de bain ou autre ) et ça y reste !
Ca reviendrait à dire qu'un mec qui prend sa nana par les cheveux en levrette et lui repeint la face la traîne par le cheveux dans la rue et lui crache à gueule, c'est nimp.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (100% d'accord) le 12.03.12, 22h30 par Tulpa
La soumission pour les femmes, c'est donc circonscrit à se faire traiter de salope et à être offerte comme une marchandise à n'importe qui ?
Mais quelle vision limitée, et fausse, du monde BDSM... Lorsqu'il s'agit de vraies relations basées sur cette attirance, il ne s'agit pas du tout, mais pas du tout de ça... Bien au contraire. On est déjà à la base plus dans le contrat moral que physique : être soumise, ça peut aussi passer par mettre les vêtements que le dominant demande, prendre l'attitude qu'il demande... C'est un jeu sexuel mais qui n'a pas toujours besoin de passer par l'humiliation et la brutalité ; même si parfois c'est aussi sur ses bases-là que ça se passe, mais et alors ? Justement, l'intérêt de la pratique BDSM c'est de comprendre l'autre, ses désirs, de créer à deux une vraie intimité et des règles qui conviennent à chacun...
Et ce n'est pas parce qu'on s'épanouit dans une relation physique basée sur la domination et la soumission que les rôles sont les mêmes à la ville, bien au contraire. On les connaît tous, ces mecs qui ont beaucoup de pouvoir dans leur vie professionnelle et qui décompressent dans leur sexualité avec la position de dominé : ça ne change absolument rien au fait que le lundi matin, le mec il est respecté de tous et qu'il peut prendre une décision qui va changer la vie de diverses personnes.
En fait je crois que le BDSM a réellement mauvaise presse parce que les mauvais pornos l'ont pris comme sujet principal. Alors on s'imagine que c'est comme ça dans la réalité... Bon, je ne me leurre pas, il y a bien deux ou trois idiots qui doivent s'imaginer qu'une fille qui aime être soumise au lit peut être maltraitée hors de la relation physique, mais c'est bien loin d'être la majorité, où les relations qui s'établissent sont basées sur la confiance et le respect des deux participants, le dominant comme le dominé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (+1) le 12.03.12, 23h54 par Olfff
  • +2 (Tout à fait !) le 13.03.12, 00h02 par Tulpa
Adrenalin3 a écrit:
j'ajouterais que de ce que j'en ai lu (pas eu l'occasion de pousser en dehors du couple de façon soft)


Fut un temps où l'on s'imposait de field-tester avant de porter un jugement...
A lire / A voir en ce moment sur FTS