Discussion

Fonder une famille à 33 ans

Note : 8
lancé par Iskandar le 14.05.2018
9 réponses
dernier par Nonchalance le 15.05.2018, 07h31
33 ans, l’âge de mort du Christ (et du Superman d’Henry Cavill) ! :)

Bon, l’idée, vous l’aurez compris, c’est le début de la trentaine.

Ce topic : relation-serieuse-et-une-vie-bien-remplie-vt41834.html
Et un récent d’Alex.

Je voulais poser la question parce que l’impression que j’ai autour de moi c’est qu’il y a un avant et un après cette période. Parce que les mariages, ça va par vagues, les bébés arrivent quelques années après, et la dernière vague importante, c’est 28 – 29 ans (en gros, fin des études très longues genre médecine +2-3 ans et fin des études longues (bac+5) + 5 ans environ. Et donc je n'ai pas l'impression suivante (concernant le fait de fonder une famille) :

Citation:
Maintenant, non, trente cinq ans c'est pas trop vieux, il y a pas d'âge en réalité pour faire des rencontre


Pour dire les choses de manière cynique, l’impression que j’ai, c’est que fonder une famille (et non pas faire des rencontres) à 35 ans et après, ça implique nécessairement la famille recomposée, dans, allez, disons 85% (image) des cas au moins. Et j'ai certains potes qui m'ont clairement dit que ça les aurait dérangé de monter une famille recomposée ( et l'article RDLJ va clairement dans le même sens...). Et je dois avouer que les exemples que j'ai eu sous les yeux font que je me suis laissé convaincre par cet a priori négatif... :|

J’aimerais avoir vos avis.
Pour faire simple c'est des conneries.
La génération qui a trente ans aujourd'hui est celle qui a commencé à se marier vraiment plus tard et souvent aujourd'hui sont pas casés, l'ont pas été et n'ont pas eu de gosses.
Et quand bien même, c'est pas comme si les enfants ça mordait.
Les gens qui se disent qu'ils ont raté leur vie parce qu'ils ont pas fait ci ou ça, ils ont raté leur vie de toute manière parce qu'ils ont décidé qu'il fallait "réussir sa vie plutôt que la vivre, et que derrière le verbe réussir ils ont mis les mots d'autres personnes. Alors c'est sûr que plus tu approches des 40 plus tu vas trouver des gens qui vont se caser, mais c'est toujours pas plus con qu'à 20 ans. Et c'est pas aussi fréquent non plus je pense. Mais dans tous les cas ça compte que si vraiment pour toi c'est important qu'elle ne soit attachée qu'à votre histoire et rien d'autre
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Yesssss!) le 14.05.18, 09h10 par Popovski
  • +2 (A lire) le 14.05.18, 19h10 par Perlambre
Onmyoji a écrit:
Les gens qui se disent qu'ils ont raté leur vie parce qu'ils ont pas fait ci ou ça, ils ont raté leur vie de toute manière parce qu'ils ont décidé qu'il fallait "réussir sa vie plutôt que la vivre, et que derrière le verbe réussir ils ont mis les mots d'autres personnes.


Mais c'est tellement ça :-)

Iskandar : la question est : veux-tu fonder une famille ? Te sens-tu toi personnellement prêt à le faire ?

Ce sont les seules questions qui tiennent.

Après, si tu le fais sur le tard, tu pourras aussi bien te trouver une nénette sans enfants qui voudra faire ce grans saut avec toi, ou alors une avec gosses que tu aimeras aussi pour accepter de te lancer avec elle et eux.

Qui sait, l'avenir est toujours plein de surprises :)

Oh et tant qu'à faire, à propos du RDLJ, mec sérieux, pour un ou deux trucs pertinents par articles, c'est tellement plein de lieux communs et considerations toxiques basées sur des lieux communs, tu vaux mieux que ça :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Oui) le 14.05.18, 19h11 par Perlambre
Qui sait, l'avenir est toujours plein de surprises :)

S'il y a bien une chose à retenir c'est ça !
J'ai du mal avec les cases du genre à tel âge il faut faire ou avoir fait telle ou telle chose, à tel âge il faut être en couple, les gens qui s'aiment font des enfants, les célibataires le sont car ils ne plaisent à personne, et tellement d'autres conneries que l'on peut entendre. Et si en plus elles sont validées par des statistiques (ha, ha), il faut y croire dur comme fer.

Tu sais Iskandar, j'ai plusieurs amis, tout sexe confondu, qui ont envisagé une famille la trentaine bien tapée. Ils avaient une situation assise permettant d'accueillir un enfant sans galère financière, profité largement de la vie du célibataire festif, rencontrer tout simplement un partenaire sur la même longueur d'ondes.

Quand à la famille recomposée, elle peut être source de joie immense. Et là aussi personne n'est forcé d'adhérer tout dépend des raisons de ne pas faire qu'on met derrière. C'est si dérangeant que son partenaire actuel ait baisé ailleurs, ait une progéniture résultat d'un autre amour ? Et si la réponse est oui, pourquoi ? L'envie d'avoir une terre vierge à disposition ? Un manque de confiance dû à la peur de la concurrence comme par exemple l'autre baisait mieux que moi ?

Tu fais comme tu veux mais ne te ferme aucune porte juste parce que tes copains pensent ceci ou cela...
  • -Alex
  • Score : 553 - 31 ans
Plus tu avances en âge, et plus tu as des chances de rencontrer des partenaires ayant déjà eu des enfants.

Et dans le même temps, plus tu fondes une famille tard, plus tu as de chances que cette famille soit stable.

Ce que je peux constater dans mon entourage, c'est que l'âge du premier enfant varie de début vingtaine à fin trentaine.

Les couples ayant des enfants jeunes ont plus de risques de se séparer que les couples ayant des enfants à un âge plus avancé.

Avoir des enfants entre 20 et 25 ans présente :
- Des avantages : Etre soi-même jeune et en forme physiquement durant tous les stades de développement de l'enfant. Etre encore relativement jeune lorsque l'enfant vole de ses propres ailes (50aine) et pouvoir utiliser son revenu qui est à son apogée pour se faire plaisir (voyages ou autres). Etre encore relativement jeune lorsqu'on devient grand-parent.
- Des inconvénients : Porter tôt de lourdes responsabilités. Ne plus pouvoir sortir avec ses amis facilement. Risque d'étouffement qui peut créer des tensions dans le couple. Des revenus plus faibles en début de carrière.

Avoir des enfants entre 35 et 40 ans présente :
- Des avantages : Des revenus confortable grâce à une meilleure insertion professionnelle. Un développement personnel et émotionnel plus abouti. Une stabilité du couple plus probable grâce à une maturité plus avancée : on a expérimenté plus de choses, et on a vécu dans les grandes lignes ce qu'on avait à vivre avant de tourner la page pour porter d'importantes responsabilités.
- Des inconvénients : On n'a pas la même vigueur physique. Les nuits courtes, ça pique plus dans la trentaine. Faire des activités sportives avec ses enfants de 10 ans(foot, ski, etc...) est toujours possible quand on est quadra, mais pas avec la même vigueur que plus jeune, et gare aux maux de dos et aux sciatiques. On a ses enfants à charge jusqu'à 60-65 ans environ.

30 ans est un âge symbolique. C'est celui qui signifie socialement le passage définitif au stade adulte. Les vingtenaires t'appellent "monsieur" ou "madame". Tes parents s'inquiètent de ton instabilité professionnelle (si elle n'est pas encore advenue), et te font comprendre subtilement (ou pas) qu'ils aimeraient bien avoir des petits-enfants.

Les femmes, du moins celles qui veulent avoir des enfants, s'inquiètent de leur horloge biologique. Elles se mettent donc en couple, et elles se séparent moins facilement même si elles ne sont pas complètement satisfaites.

Ce qui pour les hommes a la conséquence suivante : entre 30 et 40 ans, plus on avance dans l'âge, plus les femmes qui sont sans enfants, intéressantes et stables et du même âge que nous sont casées. C'est sans doute pour cela que dans un couple, les hommes sont en moyenne un peu plus âgés que les femmes.

Plus on avance dans la trentaine, plus les femmes célibataires et sans enfants restantes le sont parce qu'elles sont soit trop exigeantes ou idéalistes (attendent toujours le prince charmant et l'amour fantastique), soit ont un conflit psychique encore non résolu (relation difficile à la mère ou au père par exemple) ou manquent beaucoup de confiance en elles. Ces constats concernent également les hommes (à l'exception que chez eux, la timidité et le manque d'assurance vont occasionner plus facilement un célibat tardif).

Néanmoins, même si l'on arrive à 40 ans et qu'on n'a pas encore fondé de famille (alors que c'est son souhait), il n'est pas trop tard, qu'on soit homme ou femme. D'une part grâce aux progrès de la médecine. D'autre part grâce à l'adoption. Et enfin, bâtir une famille recomposée est tout aussi honorable que procréer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 14.05.18, 20h04 par Jalapeno
Citation:
Plus on avance dans la trentaine, plus les femmes célibataires et sans enfants restantes le sont parce qu'elles sont soit trop exigeantes ou idéalistes (attendent toujours le prince charmant et l'amour fantastique), soit ont un conflit psychique encore non résolu (relation difficile à la mère ou au père par exemple) ou manquent beaucoup de confiance en elles. Ces constats concernent également les hommes (à l'exception que chez eux, la timidité et le manque d'assurance vont occasionner plus facilement un célibat tardif).

La trentaine, c'est aussi la première vague de divorces et de séparation, donc pas mal de filles et de mecs casés (de l'ordre de 50%) qui "reviennent sur le marché" (souvent avec des gosses d'ailleurs) :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Oui) le 14.05.18, 20h17 par -Alex
Citation:
Des inconvénients : On n'a pas la même vigueur physique. Les nuits courtes, ça pique plus dans la trentaine. Faire des activités sportives avec ses enfants de 10 ans(foot, ski, etc...) est toujours possible quand on est quadra, mais pas avec la même vigueur que plus jeune, et gare aux maux de dos et aux sciatiques.


c'est un peu caricatural !!

Citation:
Plus on avance dans la trentaine, plus les femmes célibataires et sans enfants restantes le sont parce qu'elles sont soit trop exigeantes ou idéalistes (attendent toujours le prince charmant et l'amour fantastique), soit ont un conflit psychique encore non résolu (relation difficile à la mère ou au père par exemple) ou manquent beaucoup de confiance en elles. Ces constats concernent également les hommes (à l'exception que chez eux, la timidité et le manque d'assurance vont occasionner plus facilement un célibat tardif).


Je ne suis vraiment pas convaincue par ce passage non plus. Les femmes encore célibataires dans la trentaine le sont parce qu'elle sont soit trop exigeantes (donc chiantes?! en poussant un peu ;) soit "des filles à problème" et pour les mecs, ils sont juste trop timides?
Je suis très loin d'être une féministe acharnée, mais là ça pique un peu !
Tes constats sont certainement vrais mais pas forcément stéréotypés par genre. Il existe des hommes très exigeants et idéalistes tout comme il existe des femmes timides ou complexées.

Edit : j'avais mal lu la précision que tu avais apportée et que je viens de mettre en gras, -Alex, désolée, toutes mes excuses!

Il me semble avoir lu que l'âge moyen du mariage pour une femme est 35 ans et 38 ans pour un homme. Pas de panique!

Sur ce, je retourne dans mon fauteuil, doucement hein, je fais gaffe à mon dos :D
@Alex perso j'ai un peu de mal avec le fait que tu décrives une vraie différence entre les hommes au delà de la trentaine et les femmes...

Pour ce que j'en vois autour de moi : hommes comme femmes me semblent confrontés au même problème d'impression de "raréfaction" de la perle rare voir même des profils moins problématiques...

D'ailleurs ceci dit autour de moi j'ai l'impression que la fameuse horloge biologique s'est aussi mise à tourner à plein régime pour les mecs avec la multiplication des cas d'infertilité dans les couples. Là où avant le mec pensait qu'il avait le temps, aujourd'hui rien n'est finalement si sûr. J'ai pas mal de potes en couples qui mettent une grosse pression dans leur couple pour avoir un gamin pour une question de temps.


@Iskandar : Perso j'ai tendance à rejoindre ton avis, faut pas se mentir, la famille recomposée ça complique les choses. Mais cela me semble aussi carrément surmontable. Je suis persuadé qu'il y a même moyen d'en faire quelque chose de cool, intelligent et qui apporte aux enfants.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Oui) le 14.05.18, 21h18 par Sathinelilly
  • -Alex
  • Score : 553 - 31 ans
Citation:
Les femmes encore célibataires dans la trentaine le sont parce qu'elle sont soit trop exigeantes (donc chiantes?! en poussant un peu ;) soit "des filles à problème" et pour les mecs, ils sont juste trop timides?

Pour éviter que le débat se polarise sur mes propos, je vais développer un peu.

D'une part, il est clair que je parle de ma place, un homme hétéro et avec mon expérience personnelle, et que je n'ai pas la prétention d'être complet ni objectif.

Libre à tous et à toutes de compléter ces propos en évoquant la manière dont sont perçus (par les femmes) les hommes fin trentaine et quadra, sans enfants et n'ayant jamais vécu en couple. Ca piquerait sans doute les hommes, mais ce serait instructif.

D'autre part, dans mon esprit, être trop timide n'est pas moins problématique qu'être trop exigeante ou trop idéaliste. Dans tous les cas, cela a à voir avec la maturité émotionnelle.

Cependant, dans le monde réel dans lequel nous évoluons ici et maintenant, les rapports amoureux entre les hommes et les femmes hétéro sont régis par des codes stéréotypés. Ceci a pour conséquence que selon son genre, les fragilités personnelles vont avoir plus ou moins d'impact sur la formation (ou non) d'un couple.

Le fonctionnement des sites de rencontres est très révélateur de la réalité des codes concernant les relations entre les hommes et les femmes.

Entre autres, les hommes payent et les femmes ne payent pas.

Et pour en avoir discuté avec des femmes, je n'en connais aucune de ma tranche d'âge qui accepterait de payer pour un site de rencontres : ça serait le summum de la lose pour elles.

C'est stéréotypé. C'est dommage. Mais c'est bien comme ça que les choses se passent.

Et dès qu'on parle de faire des enfants, on est encore plus impacté par ces codes. Du coup, on ne peut pas répondre au sujet de ce fil sans les prendre en compte.

Accepter d'être soumis à ce cadre stéréotypé et de ne pas faire ni être totalement ce qu'on veut, ça fait aussi partie de la maturité émotionnelle, et ça vient au fur et à mesure.
La solution à tous vos problèmes: le mariage arrangé. C'est stable, économiquement moins stressant (les familles des mariés aidant) avec tous les avantages des profils jeunes comme plus vieux sans les inconvénients. Et le taux de divorce est quasi nul!

C'était une blague, pas taper
A lire / A voir en ce moment sur FTS