Discussion

Gérer une "résistance" de dernière minute

Note : 24
lancé par MagickPit le 30.11.2017
7 réponses
dernier par Onmyoji le 01.12.2017, 12h09
Salut à tous,

il y a quelques jours, j'ai eu un rendez-vous avec une fille contactée via Tinder. On s'est échangé quelques messages et j'ai proposé le rendez-vous chez moi avec petite bouteille de vin et de quoi grignoter.

La fille débarque aux alentours de 21h, on s'installe et on papote tranquillement durant 2 bonnes heures en prenant l'apéro sur mon balcon.

Tout se passe bien, on se met à danser chez moi, nos corps se rapprochent, la température monte crescendo.

Je l'embrasse et la porte jusqu'au lit. Nos baisers sont fougueux et passionnés. On se déshabille progressivement. Lorsque je m'apprête à la lui faire un cunni, je sens qu'elle se retient et commence à se refermer sur elle même. Lorsque je la touche, elle souffle fort et d'une manière particulière : comme lorsqu'on a envie de quelque chose mais qu'on se retient très très fortement. Ce qui est aussi intéressant, c'est qu'elle a mis de la lingerie.

Je temporise, lui demande ce qu'elle ressent et me fait comprendre qu'elle a très envie mais que "ça n'est pas bien de faire ça". Elle me dit aussi "je ne te connais pas finalement".

J'essaie de la détendre sans trop rationnaliser le truc avec un massage d'une bonne demi-heure, tous les deux nus sur mon lit. Elle est vraiment bien et je la touche sur des zones érogènes en douceur, on continue de s'embrasser, je lui masse le clito avec mon sexe jusqu'au moment où la pénétration n'est vraiment pas loin, elle se remet en PLS.

J'arrête. Certes c'est frustrant mais je suis très calme et je ne le prends vraiment pas personnellement. Rien de grave. Je lui ai proposé de passer la nuit mais elle a préféré dormir chez elle. Finalement elle est partie sur les coups de 2h. Je l'ai raccompagnée à sa voiture et on s'est quitté en s'embrassant. Une fois chez moi, un peu d'auto-érotisme et la frustration s'en est allée Image

------------------------------------------------------------------------------------

Je pense avoir été fidèle à mes valeurs et avoir été le plus respectueux possible. Elle ne veut pas..Bah, elle ne veut pas. J'avais pas envie de rentrer dans une négociation commerciale pour s'envoyer en l'air. Pour moi le sexe est un échange. C'est en grande partie l'excitation de l'autre qui m'excite. Alors si je dois batailler pour donner du plaisir à l'autre, ça ne m'intéresse pas.


Je me tourne vers vous pour avoir votre avis. Si vous avez des idées différentes des miennes ou de l'expérience dans ce genre de situations, je suis preneur.

Selon vous, est-ce qu'il y a une 'meilleure' façon qu'une autre de gérer ça ?

Je suis particulièrement intéressé d'avoir des avis féminins.

Au plaisir de vous lire,

MagickPit
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 01.12.17, 12h15 par Moumane
Je t'offre un avis masculin en attendant. Je trouve que tu as très bien géré tout au long en acceptant son refus.

Peut-être que ce refus lors de ce rendez-vous sera un oui pour le prochain rendez-vous ?

Citation:
je lui masse le clito avec mon sexe jusqu'au moment où la pénétration n'est vraiment pas loin, elle se remet en PLS.


Elle t'as clairement dit que sa PLS signifiait non, ou c'est toi qui l'a supposé ? Quand tu n'es pas sûr, n'hésite pas à demander.
Citation:
Je temporise, lui demande ce qu'elle ressent et me fait comprendre qu'elle a très envie mais que "ça n'est pas bien de faire ça". Elle me dit aussi "je ne te connais pas finalement".


Peut-être que c'est simplement ses "codes et croyances" à elle. C'est simplement sa volonté de te connaitre un peu plus avant d'aller quelques centimètres plus loin. ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Tout à fait !) le 30.11.17, 19h06 par Hillel
  • +1 (Pertinent) le 30.11.17, 22h55 par MagickPit
Avis féminin subjectif :

Citation:
j'ai proposé le rendez-vous chez moi avec petite bouteille de vin et de quoi grignoter.
[...]
Ce qui est aussi intéressant, c'est qu'elle a mis de la lingerie.


On n'est pas bien bête. Quand une personne nous invite en soirée/nuit dans son appartement avec du vin, on sait ce qu'il est censé se passer. Une fille plus "prudente", ou moins entreprenante sexuellement, préfèrera un premier rendez-vous dans un endroit public. Les sous-vêtements c'est le "au cas où". Au cas où tu aurais été réellement à son goût et au cas où elle aurait eu envie de. Cependant, ce n'est pas parce qu'on prévoit ces choses là "au cas où", qu'au moment des faits on aura réellement envie.

Citation:
Lorsque je m'apprête à la lui faire un cunni, je sens qu'elle se retient et commence à se refermer sur elle même.


Le cunni, pour certaines femmes, ça peut être très intrusif, ou bien déplaisant. Imaginer un inconnu en tête à tête avec sa partie la plus intime, c'était peut être de trop pour elle?

Citation:
Lorsque je la touche, elle souffle fort et d'une manière particulière : comme lorsqu'on a envie de quelque chose mais qu'on se retient très très fortement.


Interprétation personnelle, on ne sait pas trop ce qu'il en est en réalité. C'est bien que tu ais demandé.

Citation:
me fait comprendre qu'elle a très envie mais que "ça n'est pas bien de faire ça". Elle me dit aussi "je ne te connais pas finalement".


Toujours, ce n'est pas parce qu'on a "très envie" qu'on souhaite nécessairement le faire à l'instant T. Et c'est ce qu'elle t'a indiqué, quelque soit la raison. Explicitement, elle te dit que c'est trop tôt pour elle et qu'elle a besoin de te connaître davantage/qu'elle ne peut pas faire ça avec un inconnu/sort une excuse parce qu'elle n'a pas envie d'aller plus loin. En gros. Une nana qui veut le faire et qui dit "ce n'est pas bien de faire ça, je ne te connais pas finalement" mais qui en a envie, elle a tendance à jouer les prolongations.

Citation:
J'essaie de la détendre sans trop rationnaliser le truc avec un massage d'une bonne demi-heure, tous les deux nus sur mon lit. Elle est vraiment bien et je la touche sur des zones érogènes en douceur, on continue de s'embrasser, je lui masse le clito avec mon sexe jusqu'au moment où la pénétration n'est vraiment pas loin, elle se remet en PLS.


A ta place, je n'aurai pas insisté sexuellement. Pour moi le message qu'elle t'envoie m'aurait apparu le suivant: j'ai besoin de te connaître, et je ne suis pas prête à le faire avec toi à ce moment précis. J'aurai donc certainement arrêté le jeu sexuel (massage, zone érogène, masser le clito...) pour aller vers quelque chose de plus léger, moins connoté sexuellement, et si et seulement si, il y avait eu des signes d'ouverture de sa part, j'aurai ré-engager le truc.

La chose étant que la nana sait que tu as envie et que tu es open (si tant est que tu ne te montres pas froid tout à coup), et qu'elle ne se prendra pas un râteau, donc généralement, quand la nana se sent prête elle ré-engage le truc d'elle même genre "ok maintenant j'en ai envie". Si elle n'était pas détendue durant la phase sexe, j'émets un doute que continuer dans cette voie, même avec un massage, était la meilleure façon de la détendre.

"Gérer une résistance de dernière minute", tu as la réponse:

Citation:
Elle ne veut pas..Bah, elle ne veut pas.


En soit, il n'y a pas de "résistance de dernière minute", il y a l'envie ou la non envie de le faire. Les préliminaires, c'est autre chose que faire l'amour, et même, une femme, pendant qu'elle fait l'amour, peut avoir soudainement envie de cesser de le faire. C'est comme ça, il n'y a pas de gestion du truc, si ce n'est respecter la demande comme tu le dis si bien. :wink:

Quel âge est-ce qu'elle avait si ce n'est pas indiscret?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Très intéressant) le 30.11.17, 19h47 par Popovski
  • +2 (A lire) le 30.11.17, 20h46 par mistermint
  • +2 (Merci ! :)) le 30.11.17, 22h56 par MagickPit
  • +2 (Post de qualité) le 01.12.17, 09h03 par valll
  • +1 (Intéressant) le 01.12.17, 11h52 par okashi
  • +2 (A lire) le 01.12.17, 11h53 par Sathinelilly
  • +3 (A lire) le 01.12.17, 12h00 par Thedaze
  • +2 (Pertinent) le 01.12.17, 12h17 par Moumane
Merci beaucoup pour vos réponses, en particulier Hillel pour ce message très constructif.

Merci de m'avoir éclairé aussi sur le "au cas où" pour la lingerie, ça fait toujours du bien d'en prendre conscience en le lisant.

Tu as raison, j'ai insisté en douceur avec le massage mais avec du recul ça ne l'a pas fait "mieux me connaitre".

Est-ce que pour toi dans cette situation, Hillel, il est nécessaire d'engager une conversation après une phrase de type "je ne te connais pas finalement". C'est ce que j'ai un peu fait en racontant des choses un peu plus personnelles sur moi. En vain.

Je veux dire : outre les croyances/idées/valeurs qu'elle peut avoir, est-ce moi j'aurais pu l'aider à lâcher prise autrement ? En discutant ?


PS : la demoiselle a 24 ans.
Je te répondrai seulement à travers mes expériences perso:

Citation:
Est-ce que pour toi dans cette situation, Hillel, il est nécessaire d'engager une conversation après une phrase de type "je ne te connais pas finalement". C'est ce que j'ai un peu fait en racontant des choses un peu plus personnelles sur moi. En vain.


Je pense qu'elle voulait que tu la rassures. Connaître quelqu'un, ça peut englober quelque chose de très, très large. Autant des détails intimes que du temps passé avec, que l'assurance que tu n'es pas un dangereux psychopathe... une valeur personnelle ou pression sociale : "Il ne faut pas que je paraisses une fille facile", ou bien "ça se fait pas de coucher au premier rendez-vous " ou "en fait je me rends compte que je veux vivre autre chose que juste ce truc banal et sans intérêt".

Je ne sais pas la façon dont elle l'a dit, mais je peux imaginer que ça va plus loin que raconter deux trois trucs sur son enfance. Ce serait un peu le prendre au pied de la lettre, et te débarrasser rapidement de cette donnée manquante.

Vu sa réaction, je dirai qu'elle avait peut-être besoin que tu entres dans un facteur "connu", que tu ne sois en fait pas "n'importe qui" (un inconnu), dans le sens où ( peut-être hein), elle ne se sentait pas en confiance avec toi, ou peut-être que votre "connexion" n'était pas assez forte pour sentir cette "évidence" qu'elle souhaite faire l'amour avec toi. Ou aussi bien, elle repensait à un ex. Tant de possibilités...

Oui, peut-être que tu as grillé des étapes de connexion avec elle, ou facteurs d'intimité, d'émotion.

Citation:
Je veux dire : outre les croyances/idées/valeurs qu'elle peut avoir, est-ce moi j'aurais pu l'aider à lâcher prise autrement ? En discutant ?


Certainement, mais ça dépend de qui elle est, une femme n'est pas la même qu'une autre. Il m'est arrivé à plusieurs reprises ce genre de situation, parce que je suis plutôt ouverte à ce niveau (coucher au premier soir), mais ce n'est pas toujours le cas pour les autres femmes (même souvent). Souvent j'approfondis la question et j'essaye de comprendre sa pensée pour savoir ce qui bloque. Dans le genre, "Pourquoi est-ce que tu penses que ça ne se fait pas?", et je lui explique ma vision des choses selon. Je défends pour beaucoup l'idée qu'éprouver une attirance sexuelle et faire l'amour avec quelqu'un au premier soir, ça n'enlève pas la valeur de l'échange humain, c'est juste un moment authentique, réel, qu'on ressent à l'instant, et que s'en empêcher par soucis de la norme est un manque à vivre, que ce n'est pas la fin de et que rien n'empêche de vivre des choses aussi après. Pour autant que je n'en mourrai pas si on ne le fait pas et qu'on peut très bien juste être ensemble. Parce que, des femmes qui m'ont faites la réflexion, il y avait souvent la peur d'être un vulgaire bout de viande, une femme parmi tant d'autres, un objet sexuel. Elles voulaient sentir l'idée qu'elles étaient uniques, que ce moment était unique et que je n'ai pas baisé avec une femme la veille. Je montre l'intérêt réel que je leur porte, intérêt que je leur ai déjà démontré auparavant, par pallier. L'idée étant de montrer qu'une relation sexuelle au premier soir n'a rien de malsain, de sale, ou de dégradant, juste l'expression d'une émotion soudaine. Souvent ça passe.

Maintenant, le rapport est peut être différent de femme à femme et d'homme à femme. Après si elle veut pas elle veut pas. :|
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Instructif) le 01.12.17, 01h19 par MagickPit
  • +2 (Pertinent) le 01.12.17, 12h19 par Moumane
C'est toujours un plaisir de lire des messages aussi constructifs sur FTS.

Merci :)
M'est avis que tu aurais pu garder le massage (pas de regret de ce côté là, c'était dans la vibe et changer du tout au tout aurait pu aussi la mettre mal à l'aise).
Mais tu aurais pu aussi aller à la rencontre de ce désir de mieux te connaître en lui faisant la conversation en alternant du léger et du plus intime (mais éviter contre toujours les sujets clivants et aussi ce qui pourrait être ressenti comme une pression dans ce contexte comme le sujet des fantasmes. plutôt de l'ordre du ressenti, de qui tu es par tes expériences. Faire un jeu de question peur détendre l'atmosphère, qui reste tiède avec le massage).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Merci ! :)) le 01.12.17, 16h36 par MagickPit
A lire / A voir en ce moment sur FTS