Discussion

Grossesse non désirée sur fond de triangle amoureux

Note : 3
lancé par Gautiercst le 10.01.2017
11 réponses
dernier par Gautiercst le 11.01.2017, 23h30
Hello les copains,

Je pense que vous l'avez compris en lisant le titre du post mais je suis dans une belle galère.
Je vais essayer de vous résumé rapidement la situation :

J'ai 22 ans et en Septembre 2016 j'ai rencontré cette fille (23 ans) qui travaille avec moi, elle est juste parfaite pour moi, grande belle enfin bref. Le seul problème c'est qu'elle a déjà un copain depuis 4 ans (oui c'est chiant).

Mais moi je ne peux pas me résoudre à laisser une si belle fille me glisser entre les doigts, donc je la drague pendant plusieurs mois, j'en deviens presque amoureux à force que l'on se parle et que la complicité s'installe. Et puis voila qu'à partir de mi-novembre l'on commence à s'embrasser, passer des soirées ensemble etc. Un vrai petit couple lorsqu'elle n'est pas avec son mec qui habite à 150km d'ici.

Et puis un beau soir de décembre les passions s'échauffent et l'on fini au lit où d'ailleurs ma performance fut minable tant j'avais de désir pour elle (c'était plus un sprint qu'un marathon si vous voyez ce que je veux dire). Performance minable car nous n'utilisions pas de préservatif et au moment de jouir elle me demande de ne pas finir, hélas le coup de trop était donné je n'ai pas pu me retenir.

Bon à partir de la elle m'en veut un peu de n'avoir penser qu'à moi etc. Mais j'arrive à rabibocher le truc en deux semaines en lui montrant que j'étais un gars bien (ce que je pense être).

Et la semaine dernière, elle m'apprend qu'elle avait oublié de prendre sa pilule ce soir là, et qu'elle est enceinte. Oui ça fait chier.

Le problème est le suivant :

Elle n'a pas dit à son copain qu'elle avait une autre relation et bien évidemment il croit que c'est lui qui à mis enceinte sa copine, d'un autre côté moi je suis là sachant la vérité et je suis légèrement perdu sur ce que je dois faire.

Parce qu'au fond je l'aime cette fille, malgré le fait qu'elle n'arrive pas à choisir entre lui et moi. Et surtout qu'elle ne compte jamais lui dire la vérité sur ce qui est en train de se passer. Or moi j'avais pour ambition de réussir un jour à lui dire "Bon maintenant tu quittes ton gars que t'aimes plus et tu viens avec moi". Mais le fait qu'elle arrive à continuer son histoire en ayant ce poids sur la conscience (tromper son gars ok, tromper son gars et tomber enceinte et lui faire croire que ça vient de lui c'est tendu quand même je trouve) me fait douter sur un possible futur "sain" avec elle.

Et c'est dommage car elle super cette nana, moi je suis venu foutre la merde en exploitant les faiblesses et les frustrations qu'elle avait dans son couple pour me l'accaparer. Et j'en suis tombé amoureux.

Du coup je suis un peu perdu, dois-je tenter de rester avec elle en acceptant ce triangle amoureux jusqu'à temps qu'elle fasse un choix (en sachant que la du coup elle m'en veut à mort et que c'est tendu pour ma gueule quand même) ? Ou alors je dois porter mes couilles lui dire ciao et peut être rater une super histoire ?

J'attends avec impatience vos conseils, peut être qu'un oeil extérieur pourra m'aider à y voir plus clair (l'amour rend aveugle il parait).

Merci
Salut Gautierrcst :)

Ton histoire est pour le moins singulière. Plusieurs problèmes se croisent, des questions restent en suspend.

On va commencer par le préambule, à savoir si t'es un gars bien ou pas.

De ce que je lis, tu m'as l'air plutôt réglo.

1) T'as quand même quelques scrupules sur la situation, ce qu'un """connard""" n'aurait pas. La preuve : tu viens en parler ici et tu ne parles pas forcément de ton attitude en des termes élogieux.

2) Ton comportement n'est sans doute pas irréprochable, mais personne ne l'est. Et il y a bien pire que toi.

Bon, maintenant ça n'empêche pas qu'il y a un fameux problème, la situation dans laquelle tu te trouves.

Et au delà du dilemme "je mets les voiles ou je la convaincs de rester avec moi", il y a une autre question bien plus importante : sa grossesse, qui pour moi pèse plus lourd que le reste.

Quelques questions :

- As-tu fait un dépistage ? Gaffe à ne pas avoir choppé de merde (ou d'en avoir refilé). Si la réponse est non, fais-en un, vite.

- Es-tu certain qu'elle est enceinte (question plus large, aussi adressée au reste de la communauté : est-ce qu'on peut déjà avoir des résultats de tests fiables à trois semaines ?) ?

Pour moi, c'est le plus important.

Maintenant à savoir si tu dois lui poser un ultimatum ou mettre les voiles...

Franchement, la deuxième solution me semble plutôt indiquée.

Si c'est du mytho -> RED FLAG ! Fille pas nette ! A fuir absolument !

Si c'est vrai -> Situation probablement piégée ! Réfléchir à deux fois avant d'agir !

Je m'explique : si la nana ment sur ça, ce qui dépasse quand même de loin la situation du triangle amoureux lambda, c'est qu'elle est vraiment pas nette. La possibilité qu'un gamin puisse résulter (ou non) de cette situation est très interpellante. Personnellement, mentir sur ça est de mon point de vue un signe d'instabilité psychologique majeur.

Maintenant, si elle dit vrai, c'est tout aussi préoccupant. Et le fait qu'elle mente avec aplomb à son gars sur ce dossier me semble assez chaud (toi-même tu le soulignes). Je ne lui jette pas forcément la pierre (je ne sais pas comment je réagirais à sa place), mais ça me fait quand même tiquer. Est-ce que c'est plausible qu'il ait pu la mettre enceinte ou est-ce qu'elle est en train de faire avaler la plus grosse couleuvre ever à son officiel ?

Qu'elle choisisse de rester avec toi ou avec son mec, que va-t-il advenir du possible gamin en gestation ? Toute la question se trouve là. Est-ce qu'elle compte le garder ?

Si elle décide de le garder, de deux choses l'une.

Soit elle reste avec l'officiel et dans ce cas père et enfant vivront leur relation sur un mensonge. Bon, ça n'empêchera pas de facto le développement d'une relation filiale authentique (et c'est en somme ce qui compte le plus), mais dans ce cas je ne leur souhaite ni à l'un ni à l'autre d'apprendre la vérité. Et pour ta nana, ce sera sans doute un mensonge très dur à assumer.

Soit elle vient avec toi, et dans ce cas, est-ce que tu as envie de devenir père ? Te sens-tu les épaules assez larges/assez mature/dans une bonne situation pour le devenir ? C'est une question qui est aussi importante, et qui nous mène à la plus importante dans la situation :

Avez-vous/a-t-elle parlé d'avortement, IVG, avec toi ou son officiel ? Je crois que dans la situation actuelle, ça reste encore le moindre mal, qui éviterait ÉNORMÉMENT de merdes. Et à trois semaines, il reste encore neuf semaines pour le faire. Mais, c'est loin, très loin d'être anodin. Ce topic écrit par une membre du forum en parle très bien : coût, méthodes, prise en charge, complications possibles, impacts physiques et psychologiques, ...

Ça ne va pas être une partie de plaisir, mais ça me semble encore la moins mauvaise des situations. Mais quant à savoir qui va la prendre... c'est une autre paire de manches.

A toi/vous/eux de voir.

Maintenant, avec toutes ces infos, que veux-tu faire, qu'aurais-tu envie de faire ? Tu peux rester avec elle, mais m'est d'avis que ce serait commencer une relation sur des bases... rocambolesques.

Et elle, est-ce qu'elle voudrait quitter son copain pour venir avec toi, après cette histoire ?

En tout cas, je pense qu'avant ton triangle amoureux, il y a une autre situation bien plus problématique à prendre en compte.

Et pour la prochaine fois, n'oublie pas la copte !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Post responsable) le 10.01.17, 23h30 par Desquestions
Citation:
est-ce qu'on peut déjà avoir des résultats de tests fiables à trois semaines ?) ?


oui, un simple test de grossesse qu'on trouve à la pharmacie et qui peut se faire dès le premier jour de retard des règles, à confirmer avec une prise de sang mais généralement c'est très fiable.
Je ne vois pas bien pourquoi elle inventerait une grossesse ?

En revanche, Gautiercst, tu as bien merdé mais tu n'es pas plus responsable qu'elle de cette situation, elle était là et savait que n'avais pas de capote, la méthode du retrait n'est pas une méthode de contraception, elle a oublié sa pilule et n'a pas pensé à prendre celle du lendemain...ça fait beaucoup hein!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (100% d'accord) le 10.01.17, 23h31 par Desquestions
  • 0 (J'allais le dire) le 10.01.17, 23h34 par Popovski
Alors oui j'ai oublié de préciser pour la partie enceinte,

Le test était positif, la prise de sang aussi.

Ce matin nous sommes allés lui faire faire son échographie elle en est à 5 semaines et demain elle a rendez vous chez le médecin pour prendre la première solution médicamenteuse.

Donc en fait, le souci ne se pose vraiment plus du côté de la grossesse puisqu'elle sera réglée demain.

La partie assez compliquée maintenant repose sur l'éthique.

C'est assez difficile pour vous je comprend car vous n'avez pas tous les détails je vais essayer de résumer de manière relativement concise :

- C'est une fille bien qui manquait d'amour dans son couple (sensation de lassitude après 4 années + distance)
- J'ai pu lui apporté ce qu'il manquait à sa relation : romantisme, présence, attention etc.
- Elle se retrouve à aimé son mec parce que c'est un mec bien (que j'ai déjà rencontré d'ailleurs donc je peux juger que c'est un chouette type ( le pauvre)). C'est la stabilité, les habitudes etc.
-Elle se retrouve a avoir des sentiments (j'ai pas la prétention de dire qu'elle m'aime) pour un nouveau mec (moi). C'est passionnel, c'est neuf, bref c'est chouette quand une histoire commence.
-Elle ne veut pas dire à son copain qu'elle est enceinte à cause de moi, car elle ne veut pas faire souffrir son gars, en même temps elle culpabilise beaucoup.
-Et au vu de son attitude je ne pense pas qu'elle soit dans l'optique de me dire "bon tu m'as engrosser alors casse toi sale con".

Moi de mon côté :

- Bon je l'aime on va pas se mentir, je vous épargne les détails de pourquoi, les sentiments c'est toujours compliqué à expliquer.
- J'ai bien envie de ramer pour la récupérer (enfin récupérer ce qu'on vivait avant cette petite mésaventure).
- J'ai un léger dégout par rapport à son manque de courage et de prise de décision clair net et précise.

Enfin voilà si elle me disait qu'entre nous c'est complètement fini je partirai sans me retourner préférant la laisser être heureuse avec son gars (bien que je n'y crois pas vraiment). Mais là j'ai plutôt l'impression que c'est moi qui vais avoir un choix à faire étant donné son immobilisme entre son mec et moi.

Enfin bref, c'est compliqué tout ça même moi en vivant la situation je comprend pas tout. C'est encore une fois l'éternel combat entre l'amour et la raison. A cela se rajoute le poids de la culpabilité puisque j'ai bataillé pour aller la récupérer, des râteaux, des vents, des portes. J'avais milles fois l'occasion de changer de cible. Et maintenant disons que je lui ai un peu niqué sa vie (amoureuse) parce que soit :

- Je lui dis au revoir, elle vit avec la culpabilité et reste avec son mec pour une vie de couple de merde.
-Je lui dis au revoir, elle le dit à son mec et là faut vraiment qu'elle ai une chance de cocu (c'est le cas de le dire) pour qu'il veuille bien rester avec.
- Je lui dit pas au revoir, elle quitte son gars, happy end ( très peu probable).

Voilà, voilà, même en faisant le debrief avec moi même je suis pas trop avancé encore haha

Bisou!

EDIT pour Popovski : Oui c'est crédible qu'il ai pu la mettre enceinte car ils avaient couché ensemble la semaine d'avant (mais elle avait pas oublié sa pilule cette fois la), d'où la complexité encore de la situation et sa justification de ne pas lui dire la vérité selon ses termes : je peux pas être sur à 100% que c'est toi. (gros bordel je sais)
Quatrième solution, la plus difficile : vous tirez chacun des leçons de cette mésaventure et vous avancez au lieu de prolonger une relation foireuse. C'est bien d'assumer ta connerie et de l'accompagner durant son IVG mais après, vous avez encore chacun des choses à régler.
Elle a un gros problème de communication dans son couple et si tu raccroches désespérément à cette nana, il te manque sans doute quelque chose aussi.
Ce n'est en tous cas pas "en ramant pour la récupérer" que tu l'aideras... et tu ne t'aideras pas non plus (tu le dis toi même : nana pas claire et en couple...).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (J'allais le dire) le 11.01.17, 22h49 par MaryeL
Merci pour ta réponse Jalapeño,

Au fond de moi je sais que la solution la plus raisonnable c'est de la laisse vivre et d'entamer autre chose.

Voilà pourquoi j'essaye de trouver une solution differente de celle ci :

- Elle travaille en face de moi dans un open space de 5 personnes (t'imagines pas l'ambiance en ce moment d'ailleurs).

- J'ai vécut une rupture très douloureuse l'an dernier, et j'ai enchaîné les baises inpersonnels dans le but de combler le vide et d'oublier la douleur.

- Enfin après 8 mois de disette sentimentale, j'ai enfin ressentis quelque chose. C'est pour ça que je m'accroche, parce que c'est rare d'aimer et quand ça arrive et ben peut être que ça vaut le coup de se donner du mal pour que ça marche. (Ça c'est le côté romantique)

-Parce qu'elle a pansé mes plaies, et j'ai même réussi à oublier mon ex (youpi tralala)

Voilà voilà
Gautiercst a écrit:
Mais là j'ai plutôt l'impression que c'est moi qui vais avoir un choix à faire étant donné son immobilisme entre son mec et moi.


Si je mets le planning en clair :
Il y a 5 semaines vous couchez ensemble
Il y a 1 semaine et demi elle découvre qu'elle est enceinte
Demain elle avorte

10 jours entre la découverte de sa grossesse et son avortement, j'appelle pas ça de l'immobilisme. Je trouve qu'au contraire elle fait les choses dans le bon ordre : d'abord sa grossesse, et ensuite le reste.

Personnellement j'attendrais que ça se tasse un peu en lui laissant le temps de se remettre de ses émotions, en réinstaurant un peu de légèreté, en laissant de côté le sujet "c'est lui ou moi", et si d'ici quelques semaines rien n'a évolué il sera toujours temps de décider.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Yep ! :)) le 11.01.17, 18h04 par Popovski
Voucny oui je crois que tu as raison et que je devrais patienter.

Édit : je précise juste que je n'ai jamais abordé la discussion du "lui ou Moi" avec Elle.

Le seul sujet que j'ai abordé avec elle hier aprèm et où malgré une finesse extrême dans mes propos, s'est relativement mal passé était le sujet suivant :

Si c'est Moi qui t'ai mise enceinte tu vas le dire à ton gars ou pas ? (Avec vous je prend pas de gants)

Avec la réponse suivante : non

Voili voilou
Gautiercst a écrit:
Mais là j'ai plutôt l'impression que c'est moi qui vais avoir un choix à faire étant donné son immobilisme entre son mec et moi.

Allo Houston???
Je ne sais pas si tu te rends compte mais avorter n'est pas une chose anodine pour une femme. Elle sera marqué émotionnellement (et certainement physiologiquement).
Je te trouve responsable de l'accompagner et vos chemins se sépareront après cet avortement. Tu seras à jamais le gars qui l'a mise enceinte et l'accompagner pendant cette période douloureuse.
Car un truc m'étonne quand même: Si une fille prend régulièrement la pilule, peut-elle tomber enceinte après un simple oubli? (je ne parle pas de la pilule du lendemain, hein)


Gautiercst a écrit:
Au fond de moi je sais que la solution la plus raisonnable c'est de la laisse vivre et d'entamer autre chose.

Je crois aussi. Ca n'empêche pas d'être avenant pendant cette période.
Il plusieurs sortes de pilules et des mesures différentes à prendre en cas d'oubli mais : un rapport non protégé le jour et / ou les jours suivants un oubli de pilule présente un risque de grossesse. C'est pas systématique heureusement mais c'est possible.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Ca va mieux en le disant) le 11.01.17, 22h17 par Hydrogene
Gaaaars respire y'a pas de train à prendre.
Comme l'on dit certains, cette nana est en train d'avorter et c'est loin d'être anodin, et ça, c'est pour réparer votre connerie à tous les deux. Quoi qu'il en soit, c'est elle qui avorte et c'est elle qui doit assurer le contrecoup, avec les conséquences physiques et morales que ça implique. Même si vous en avez parlé, même si vous êtes au clair, et même si tu te sens aussi coupable, il n'empêche que c'est elle qui va devoir peut-être vivre avec ça toute sa vie.

J'ai l'impression que là tout de suite, il y a beaucoup plus important que tes petits soucis de coeur. Même si je comprends bien ton attachement, le fait de ressentir quelque chose.
Mais vu les circonstances, laisse-la vivre.
En fait, le véritable problème, c'est pas le triangle amoureux, c'est pas le fait qu'elle est un copain. Même s'il y avait que toi et elle, dans ce cas précis, je crois qu'elle serait quand même complètement peaumée et qu'elle a besoin d'être tranquille pour réfléchir, d'abord à elle, et à ce qu'elle veut.

Ca veut pas dire qu'il faut baisser les bras ou tirer un trait dessus. Mais juste, laisse-la faire son deuil (parce qu'il y en aura un, dans tous les cas), laisse cette situation complètement folle s'apaiser, et laisse-la revenir vers vous. Tu verras bien.
Dans tous les cas, ça ne sert à rien d'essayer d'influencer ses décisions, je doute qu'elle soit en mesure de prendre une décision qui corresponde à ses sentiments sur le long terme là tout de suite.
Je pense que niveau conneries, vous avez assez donné, inutile de continuer à jouer votre petite double vie, surtout que ça ne fera que retarder le changement.
Tu veux une décision? Laisse-lui de l'espace et du temps.
Ca t'empêche pas de lui écrire parce que tu te soucies d'elle et que tu es là pour elle si besoin, mais tu peux laisser le côté "boyfriend" de côté un moment.
En tout cas, c'est ce dont moi j'aurais envie.
Merci de vos réponses les filles!

Oui je vais rester présent dans ce dur moment,

Rassurez vous, je ne lui ai pas pris la tête avec ça a aucun moment. Je n'ai d'ailleurs jamais évoqué un quelconque choix avec elle puisque je considère que je n'ai pas à influencer son choix.

Encore une fois c'est pour moi que j'essaye de faire le point. N'étant pas physiquement atteint par cette grossesse j'ai le temps de gamberger, et de voir un peu plus loin que l'avortement.

Quand je parlais d'immobilisme de sa part là encore je pense m'être mal exprimé car je ne parlais pas de son immobilisme depuis sa grossesse mais celle d'avant, et redoute son immobilisme après que cette histoire soit terminée!

En tout cas c'est toujours intéressant d'avoir des avis extérieurs, oui on a bien merdé. Mais comme dirait les vieux sages : la lanterne de l'expérience n'éclaire que celui qui la porte.

Elle est venue faire une sieste chez moi entre midi et deux pour se reposer, ça m'étonne qu'elle ai encore envie de voir ma gueule avec ce que je lui fais vivre. Et bien sûr ça me fait encore plus gamberger haha.

Bonne soirée les copains!

Edit : Oui Mariel, c'était le Plan pour l'instant. Être là pour elle, car malgré le fait qu'elle soit d'une humeur exécrable, je sais que ça lui fait plaisir que je l'accompagne et puis c'est sa manière de me bien me faire comprendre qu'elle m'en veut terriblement.
A lire / A voir en ce moment sur FTS