Discussion

[Couple] Jalousie, maladive ou normale. Bâtir une relation durable

Note : 1
lancé par Arshe le 11.03.2018
2 réponses
dernier par Bald_Soprano le 12.03.2018, 16h06
  • Arshe
  • Score : 0 - 27 ans
Bonjour à tous et merci d'avance pour votre lecture et vos conseils.

Voici ma situation initiale : je suis en couple avec une fille vraiment super depuis bientôt 1 an et demi.
Nous avons eu le coup de foudre et nous avons brûlé quelques étapes : du coup nous vivons ensemble et avons un chien.

Notre communication est, je pense, optimale et nous n'avons aucun problème à discuter des problèmes que nous rencontrons, tant individuellement que dans la vie de couple. Nos valeurs fondamentales sont similaires et nous avons un paquet de centre d'intérêt en communs ; je n'ai jamais eu une relation de cette qualité avec quelqu'un.

Madame est un peu plus jeune que moi et finit ses études tandis que je suis déjà dans la vie active.

Je pense que nous avons eu un peu tendance à oublier nos amis au début de la relation mais nous arrivons petit à petit à passer à nouveau du temps avec eux, parfois sans l'un l'autre, parfois ensemble : j'avais le sentiment que tout allait pour le mieux.

Depuis peu, madame sortait régulièrement avec un nouveau groupe d'amis (lié à ses études) et le déroulé des soirées était systématiquement le même.
- Elle m'annonçait qu'elle rentrerait tôt car elle était fatiguée et qu'elle me tiendrait au courant du déroulé de la soirée (parce qu'elle sait que je suis un peu inquiet quand il s'agit d'alcool et d'une fille pour 10 mecs dans un bar).
- Passé 23H / minuit, aucunes nouvelles et la seule réponse à "vers quelle heure penses-tu rentrée" étais un "je ne sais pas".
- Une rentrée extrêmement tard avec un taux d’alcoolémie suffisant pour oublier une partie de la soirée ou du moins de son retour.

La situation m'a beaucoup fait souffrir parce qu'à chaque fois que j'essayais d'aborder le sujet la discussion devenait difficile (ce qui ne nous était jamais arrivé). Après avoir essayé de lui faire comprendre à quel point la situation me dérangeait à plusieurs reprises (j'avais le sentiment que notre couple avait une épée de damoclès au dessus de lui en permanence), ma chérie m'a entendu et m'a promis de faire un minimum attention à ce qu'elle boirait en sortant avec des amis (surtout si ceux si sont dalleux) à l'avenir.

C'est plutôt une grosse fêtarde et aller dans les excès colle pas mal à sa personnalité en soirée. Nous avons convenu que si elle voulait dépasser ses limites, ça sera ensemble et qu'elle se contiendrait un minimum lorsqu'elle est avec des gens qu'elle ne connait que peu.

J'ai le sentiment d'avoir agis correctement et dans l'intérêt de notre couple, je ne veux en aucun cas la bridée ou lui interdire des choses mais je ne me voyais pas continuer dans une situation ou je souffrais à répétition. Nous avons, il me semble, trouvé un juste compromis. A voir si celui-ci s'applique à la prochaine soirée.

1. Puis-je avoir votre avis sur la situation et la décision que nous avons prises ? Pensez vous que j'ai étouffer ma copine à cause de mes propres insécurités ? J'aimerais pouvoir avoir le niveau 0 du doutes et lui faire confiance en toute situation, mais une fille entourée de 10 mecs bourré, ça finit rarement bien.

2. Et probablement mon plus gros problème à l'heure actuelle. Elle est devenu particulièrement amie avec un membre de ce nouveau groupe. Plutôt beau gosse, célibataire et un gros dalleux, il lui a déjà dit "qu'avant" c'était un connard qui ne sortait qu'avec des meufs en couple.

De ce qu'elle me raconte de lui, j'ai le sentiment qu'il est totalement occupé à essayer de la séduire mais ma chérie ne voit pas ça sous cet oeil du tout. Elle a, par ailleurs, du mal à mettre des limites aux gens. Pour elle c'est "insultants" de dire à quelqu'un "J'ai envie qu'on soit amis mais je te préviens il ne se passera jamais rien entre nous". Elle n'aura ce genre d'attitude que si son interlocuteur la drague ouvertement et tente quelque chose.

Il passe énormément de temps ensemble aux études et discutes très régulièrement. Ils ont prévu d'aller faire du shopping ensemble dans le courant de la semaine. Je suis clairement jaloux et protecteur et je n'arrive pas à me convaincre de ne pas m'en faire.

Je pense que la meilleure chose à faire est de faire confiance à ma moitié, de lui donner ma bénédiction et de me montrer tout sauf territorial (dans une relation de dominants / dominés je suis clairement plus addicte à l'heure actuelle ; même si c'était l'inverse au début de notre relation).

Pourtant je ne peux pas empêcher une petite bête de me gratter le cerveau. Elle fait des études où l'essentiel des gens sont des hommes et elle me dit elle même qu'elle préférait avoir des amis du même sexe mais que c'est impossible (3% de filles environs dans son secteur). Ce que je comprends.

Comment devrais-je réagir ? Quelles sont les limites à posées, s'il y en a ? Paradoxalement je me dis qu'il vaut mieux que je la laisse faire et que si elle fait de la merde, tant pis, c'est qu'elle n'est pas assez bien pour moi. Mais je n'ai jamais eu de relation aussi intense et ça rends la situation difficile.

En attente de vos retours et un grand merci pour votre lecture :) !
Arshe a écrit:
Paradoxalement je me dis qu'il vaut mieux que je la laisse faire et que si elle fait de la merde, tant pis, c'est qu'elle n'est pas assez bien pour moi. Mais je n'ai jamais eu de relation aussi intense et ça rends la situation difficile.


Exactement. Sauf qu'on dira plutôt que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde plutôt qu'elle n'est pas assez bien pour toi.

Tu as déjà exprimé clairement que tu voulais qu'elle fasse attention. Maintenant, il faut savoir te détacher de ce que tu souhaites et vivre ta vie au mieux. Tu ne peux pas forcer une personne à faire ce que tu veux toi. Agir avec maturité c'est le reconnaître et s'adapter. Maintenant, attends de voir et n'entre pas dans ce jeu de je te surveille/je suis anxieux.

C'est difficile parce que c'est ta première relation où ça se passe aussi bien mais tu n'es pas obligé de vivre cette relation en état de victime dans l'attente de son bourreau. Vivre une relation dans la peur de, c'est la recette quasi inratable pour tout faire foirer justement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (+1) le 12.03.18, 15h53 par Bald_Soprano
Tout à fait d'accord avec ce que t'a dit Nonchalance.

Pour ce qui est de savoir quelles sont les limites à poser, elles se décident à deux, pas de manière unilatérale. En principe vous les connaissez de manière tacite, le mieux reste encore de les verbaliser, et de s'assurer que chacun y adhère. C'est comme un contrat...

Effectivement, tu ne pourras / devrais pas lui imposer quoi que ce soit dont elle ne serait pas d'accord, ou la brider comme tu dis.

Il n'y a rien d'anormal à ton ressenti, peu de mecs dans cette situation pourraient se targuer de pourvoir rester de marbre. C'est une question de confiance, en l'autre, en soit MAIS tu as le droit d'être un minimum inquiet et de le signifier.

Reste à savoir si elle est ok avec ça ou pas.

Une fois les limites posées, tu as raison, elle est totalement responsable de ce qu'elle fait, et si elle merde, cela voudra dire que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde.

Et tu n'es pas non plus obligé effectivement d'attendre patiemment qu'il se passe quelque chose. Si ça te dérange qu'elle se torpille la tronche au point de faire des black outs, tu peux le lui dire aussi (mais il semble que ce soit déjà fait).
A lire / A voir en ce moment sur FTS