Discussion

Je ne sais pas comment sortir de cette situation

Note : 5
lancé par Nakamura le 06.04.2017
12 réponses
dernier par Nakamura le 11.04.2017, 08h29
Salut les fts(iens) fts(iennes)

Suite a mon histoire avec cette fille qui m'a mis un râteau, que dis-je toute la palette d'outils du jardinier, je reviens vers vous car malgré que je sache pertinemment que c'est mort et enterré avec elle, je n'arrive pas à la sortir de mon esprit et de mon cœur j'ai beau sortir m'aéré la tête voir du monde faire de nouvelles rencontres du sport rien n'y fait j'éprouve toujours des sentiments pour elle même en sachant qu'il n'y a rien de possible et pour ne rien caché j'en souffre ça me pèse de ne pas réussir a l'oubliée, les autres fois ou je me suis manger des vents au pire en 3 ou 4 jours j'étais passé a autre chose je m'étais remis en selle mais la ça fait quand même 2 mois et je comprends pas pourquoi je n'y arrive pas, il y a forcément un truc qui cloche avec moi, j'aimerais pouvoir effacer ce que je ressens juste en claquant des doigts malheureusement je sais que je ne peux pas, tout le monde me dit que le temps m'aidera a oublier mais au bout de 2 mois sans que rien ne change je me demande combien de temps il va falloir que j'attende pour que ça passe.
Si certaines et certains on déjà vécu une situation similaire je suis preneur de tous les conseils possible et imaginable.
Par avance merci
Tu la revois encore ? Tu es encore en contact avec elle ?
Oui je la revoit encore et je suis encore en contact avec elle, moins qu'avant c'est sur du fait que chacun de nous soit occupés par les études et le taf mais aussi parce que j'essaie de mettre un peu de distance entre nous mais visiblement la distance ça marche pas
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Sors avec des potes et amuse-toi) le 07.04.17, 11h17 par Yragael
Ouais, ta situation me parle.

J'ai vraiment lu en diagonal ton histoire dans l'autre post pour comprendre pourquoi t'en es là. Quelques conseils de ci de là. Ce ne sont que des suppositions:

1/ Le manque de rencontre et d'opportunité.

Qu'elle soit en couple, c'est pas forcément une vraie raison pour moi, pour justifier que tu ne t'es pas intéressée à elle avant ou que tu n'aies rien tenté. En tout cas ça ne justifie pas que tu te sois pas intéressé à elle avant, comme c'est le cas aujourd'hui. Cette soudaine attraction forte pour cette nana qui aurait pu te plaire avant, qu'elle soit en couple ou pas, ça pourrait être le signe qu'à ce moment là, tu n'avais pas forcément d'autres occasions plus intéressantes sous la main. Du coup t'aurais jeté ton dévolu sur elle parce qu'elle était pas dégueulasse, drôle, que vous vous entendiez bien. Et tu t'es dit: Heeey, why not?

Sauf que tu as donné à cette possibilité un enjeu capital, que tu as investi à fond le shmilblick, et donc que tu as donné une importance énorme à une chose qui, de base, n'était pas franchement important et qui ne te branchait pas plus que ça. Tu gérais bien votre amitié.


2/ Fantasme, obsession amoureuse

Comment une femme est quand tu es amie avec elle, et comment une femme est quand tu es dans un rapport de séduction-couple, ce n'est pas la même chose. Là, tu as juste connu la femme qui entretient un rapport amical avec toi. Tu fantasmes la femme qu'elle aurait pu être dans un rapport de séduction - couple. Sauf que ce n'est pas elle, en vrai, et ce n'est pas votre échange, en vrai. S'il faut, si tu avais vécu un truc avec elle, elle t'aurait saoulé au bout de deux semaines, tu n'en sais rien, tu ne l'as connu qu'en tant qu'amie. Mais comme là tu n'as rien de concret sous la main, tu la fantasmes, tu fantasmes la relation qu'avec des "si" vous auriez pu avoir dans un monde parallèle, et tu imagines que ça aurait pu être dingue... sauf que ça n'est pas vrai. C'est une femme, comme n'importe quelle autre femme, avec qui tu aurais vécu une relation, mais comme tu aurais vécu une relation avec une toute autre femme. Est-ce que tu vois le raisonnement?


3/Alimenter l'obsession

En plus du fantasme, il y a quelque chose en suspend qui se joue. Tu n'es pas satisfait de sa réponse, ton égo n'est pas d'accord avec ça, parce qu'au préalable tu t'es dit "why not" et que tu as idéalisé cette nana. Sauf que voilà, elle t'a mis un râteau, ce qui fait que tu ne peux pas comprendre qu'en vrai ça n'aurait de toute façon jamais marché entre vous (autant être claire). Du coup tu ressasses cette histoire, certainement que tu te poses des "et si", et plus tu ressasses cette histoire et cette femme qui t'a refusé, plus tu la magnifies, donc plus tu te dis que tu es passé à côté de quelque chose etc... Bref, cette histoire t'obsède, parce que tu l'alimentes. Et plus tu l'alimenteras, moins elle se terminera.

4/Le deuil

Que ça fasse deux mois, ça n'est ni trop court, ni trop long. Ça ne signifie juste rien. Le deuil, ça n'est pas une question de temps. Ce n'est pas l'histoire de 2 jours, d'un mois, ou d'un an. C'est une histoire d'émotion que l'on traverse, et d'étape à franchir.

-Le choc.
-Le déni.
-La colère.
-La tristesse.
-La résignation.
-L'acceptation.
-La reconstruction.

Et puis, parfois tu passes d'une étape à une autre, ce n'est pas linéaire, ça peut tourner en boucle. Mais tant que tu n'as pas encore passé le cap acceptation -> reconstruction, tu continueras de penser à elle. Ton corps, ton esprit, ton coeur, t'envoient des signaux que tu ne dois pas rejeter d'un revers de la main sans en prendre compte en te disant que tu es fort, que ça n'est rien, et que tu gères en bonhomme. Ils ont reconnu la perte que tu éprouves, ils compatissent avec toi, et ils essayent de te réparer.

Une suggestion: c'est bien que tu sortes, que tu fasses du sport etc... Il ne faut surtout pas se renfermer. Sauf que, certainement que si ça ne marche pas, c'est que tu as sauté des étapes. Tu en es au stade de la reconstruction, alors que tu n'as pas encore accepté la situation, que tu es encore dans le déni, ou bien encore que tu ressens de la colère peu importe. Tu n'écoutes pas tes besoins, tu réfléchis de façon purement rationnelle parce qu'on t'a dit un jour que pour oublier, il fallait du temps, sortir, et faire du sport. Sauf que c'est pas si simple. La solution ne se trouve pas juste à l'extérieur (sortir, rencontrer des nanas, faire du sport), elle se trouve aussi et surtout à l'intérieur.

Et puis le but, une fois le deuil fait, c'est de ne pas reproduire la même erreur: multiplies les opportunités avec les femmes. Ça évite le one itis...

Bon courage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (+1) le 09.04.17, 13h25 par RiskyChoice
  • +1 (Bien joué) le 09.04.17, 13h38 par Haskeerlos
Salut Nakamura, je fais une précision qui me semble importante : la pensée est ordonnée par les mots, leur signification, leur choix est important car ce sont les mots et rien d'autres qui conditionnent notre façon de voir les choses.

Hillel, ton post est de qualité mais je suis fermement opposé à l'idée de "deuil".
Le deuil, c'est quand quelqu'un est mort. Point. Ce mot ne fait que dramatiser encore plus une rupture (je ne nie pas la souffrance) personne n'étant mort, il n'y a pas de deuil à faire.

Nakamura, tu parles de pouvoir "l'oublier" or ta mémoire, heureusement qu'elle fonctionne, c'est quand même vachement pratique dans la vie de tous les jours.
Ton travail sera plutôt d'arriver à ce que son souvenir ne soit plus douloureux pour toi.
Auto-dérision, enseignement pour ton futur, capacité à aller de l'avant.
C'est dans la galère qu'on apprend à se dépasser.
Je te promet que si tu occupes ton esprit à autre chose la douleur de ce souvenir va s'amenuiser.
L'esprit humain carbure à la nouveauté : la nouveauté nous stimule et a des vertues cicatrisantes pour le mental.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Absolument) le 09.04.17, 13h56 par RiskyChoice
  • +1 (Intéressant) le 09.04.17, 15h06 par Hillel
  • +1 (100% d'accord) le 10.04.17, 11h07 par J-harkness
J'ajouterais même que quand on se retrouve en situation de dépendance vis-à-vis d'une femme, il est illusoire d'espérer se soigner en rencontrant d'autres femmes.

Ça revient à arrêter une drogue pour commencer à en consommer une autre.
Et comme tout ce qui est addictif, c'est tellement bon au début et tellement dangereux après.

A toi de voir où tu te situes : as-tu des prédispositions à la dépendance ou non ?
En fonction de la réponse, les moyens mis en œuvre seront différents.

Bien-entendu, continue à rencontrer d'autre femmes, mais selon ton cas, n'imagine pas que c'est la solution à ton problème.
Hillel, Haskeerlos merci pour vos réponses

Hillel

Quand je l'ai connu elle était en couple et pour moi une fille en couple ça veut dire pas touche ! Je ne dis pas que je ne l'ai pas remarquée et trouvée plutôt attirante mais je me répète, pour moi une fille en couple c'est chasse garder.
Effectivement quand elle est redevenu célibataire je me suis dis a propos d'elle why not, alors j'ai tenté ma chance malheureusement pour moi j'ai perdu, a ce moment là j'avais quelques opportunités mais ces autres possibilités ne m'intéressait pas autant qu'elle.

Bien sur que sa réponse ne m'a pas satisfait c'est jamais agréable de se faire refouler et mon égo en a pris un coup je crois que c'est normal mais comme je l'ai dit les autres râteaux que je me suis pris, au bout de quelques jours j'étais passé a autre chose et j'allais voir ailleurs, dans ce cas là celui-ci me touche beaucoup plus sans que je sache vraiment pourquoi, pour ma part le seul et si que je me suis poser et que je me pose encore c'est et si j'avais rien tenté j'en serai pas là aujourd'hui en fait.

J'ai accepté qu'il ne se passera jamais rien avec elle, j'ai compris et je n'insiste pas, je ne lui referais plus jamais d'avances, je n'essaierai pas de retenter quoi que ce soit, la seule émotion que je ressens à l'heure actuelle c'est de la tristesse car même en sachant que c'est impossible j'éprouve des sentiments pour elle qui sont plus que ceux d'une simple amitié et je ne parviens pas a les faire disparaître, c'est ça qui me rend triste.

Haskeerlos
Je n'ai jusqu'à présent jamais eu de prédispositions à la dépendance c'est bien le problème, pourquoi là il semble que oui, pourquoi est-ce que ce coup là ça me touche autant ? Je l'ignore complètement.
Salut Nakamura,

Si tu n'as pas une prédisposition à la dépendance, c'est déjà une bonne nouvelle.

Tu nous a fait un gros coup de coeur peut-être. C'est troublant quand ça arrive mais souvent on se rend compte après que ce n'est pas durable et que ce sentiment n'est pas très objectif : la réalité est masquée.

Cette fille avait quelque-chose qui te rendais admiratif ? L'aurais-tu mise sur un pied d’estale ?
Salut Haskeerlos
Elle n'est pas parfait certes mais qui peut se vanter de l'être, ce que j'aime chez elle c'est qu'elle est toujours souriante, elle essaye toujours de voir le bon côté des choses ce n'est pas une personne négative, elle a son caractère et n'a pas peur de dire ce qu'elle pense, j'aime son côté aventurière voyageuse, le fait qu'elle soit un peu fofolle toujours prête a déconner, j'aime qu'on puisse parler de tout et de rien avec elle, des sujets sérieux comme des plus légers
Et ces qualités, tu les possèdes toi même ?
Ou tu aimerais bien les développer chez toi ?
Un effet miroir en plus d'une simple attirance peut-être ?
Je dirais de moi que je possède aussi ces mêmes qualités hormis peut-être pour le côté voyageur que j'aimerais développer beaucoup plus
Ok, je te posais toutes ces questions pour y voir plus clair.

Je ne vois rien qui cloche chez toi dans ta façon de voir les choses, pour en revenir à ce que tu disais dans ton premier post.
Au contraire même ça m'a l'air équilibré comme façon de réagir.

Tu te retrouves dans des situations où tu es obligé de la voir, ou vous vous voyez de façon programmée ?

Le temps est relatif comme disait l'autre, deux mois à morfler un peu sembleront toujours plus longs que deux mois de bonheur.
On dirait bien que tu viens de te manger ta première peine de coeur l'ami. Ou en tout cas la plus intense que tu aies connue.

Bienvenue dans ce club très fréquenté !
Si ma façon de réagir est normal c'est plutôt bon signe, ça veut dire qu'il reste de l'espoir pour moi d'arriver à dépasser ça :)

Nous ne sommes pas obligés de nous voir, parfois on se voit par hasard, mais la plupart du temps nos rencontres sont programmées.

Ça n'est pas ma première peine de coeur mais c'est la première qui m'atteint autant
A lire / A voir en ce moment sur FTS