Discussion

[article] L'isolation

Note : 15
lancé par okashi le 22.10.2017
6 réponses
dernier par Onmyoji le 07.11.2017, 03h40
Je commence cet article par une traduction de la Mystery Method (mon analyse personnelle vient plus loin) :

Dans la Mystery Method, il est distingué l'endroit final pour créer du confort (qui n'est pas l'endroit où le rendez-vous à lieu, mais bien l'endroit qui vient après) de l'endroit pour faire l'amour.

Il faut attendre de construire suffisamment de confort pour aller dans l'endroit pour faire l'amour. Exemple d'endroit final pour créer du confort :

- Le canapé de votre salon.
- Un canapé dans le hall de votre hôtel.
- Un jacuzzi proche de votre chambre d’hôtel.

Puisque chaque rencontre bien mené vous conduira à un endroit pour faire l'amour, faites l'effort de vous assurer d'avoir un endroit pour faire l'amour avant même d'aborder une femme.

La plupart des endroits pour rencontrer des femmes, ainsi que ceux pour créer du confort, ne sont pas des endroits appropriés pour faire l'amour. Donc participer à une séduction mutuelle vous amènera à vous déplacer à un endroit pour faire l'amour.

Un endroit pour faire l'amour est défini principalement par son intimité. Il doit également être très proche de l'endroit final pour créer du confort pour n'avoir qu'une faible distance à parcourir quand le temps est venu. Par exemple votre chambre est très proche de votre salon.

Les meilleurs endroits pour séduire sont ceux qui vous permettent d'avoir un parfait contrôle comme la chambre de votre appartement ou de votre maison. Là, peu de variables (téléphone, colocataires, parents, animaux, etc.) peuvent vous empêcher de réussir.

Prenez en considération les nombreux avantages et limitations des endroits pour faire l'amour suivant :

- Une voiture.
- Une chambre d'hôtel.
- La chambre d'un ami.
- La chambre d'une fille.
- Votre chambre.

Certains endroit pour créer du confort, comme un salon privé peuvent aussi être de bons endroits pour faire l'amour. Si vous êtes dans ce genre d'endroit, vous pouvez éviter d'avoir à vous déplacer de l'endroit final pour faire du confort à votre endroit pour faire l'amour.

Préparez un endroit pour faire l'amour avant d'aborder. Ne laisser pas le succès de la fin au hasard.

Mon analyse personnelle :

Après avoir couché avec une vingtaine de filles différentes, je vous livre mon compte rendu. L'endroit qui marche le mieux pour faire l'amour reste la chambre de la fille. La logique est la suivante : si elle accepte de vous faire entrer chez elle, c'est que les probabilités qu'elle veuille coucher avec vous sont élevés.

Le second endroit qui marche bien également est notre propre appartement (c'est-à-dire faire venir la fille chez nous). L'appartement doit être propre (attention aux odeurs, je recommande de laisser la fenêtre ouverte en partant pour que l'appartement sente le frais) et accueillant.

Enfin, un préalable à l'isolation : le rendez-vous aura dû durer suffisamment longtemps pour vous permettre de créer assez de confort pour que vous puissiez inviter la fille à venir à votre appartement, ou lui demander si vous pouvez aller chez elle.

L'endroit du rendez-vous devra donc être en fonction de l'endroit pour faire l'amour est prévu. Si vous avec un appartement disponible, proposez un rendez-vous pas loin. Si vous n'en avez pas, essayer de prévoir le rendez-vous à proximité de son appartement à elle.

Si vous avez des questions ou des éléments à apporter, n'hésitez pas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Pas clair / confus) le 06.11.17, 06h34 par Mr.Smooth
Aucune réponse et aucune note. Je ne sais pas comment je dois le prendre.

Souhaitez-vous un autre article ? Sur quel sujet ?
  • Syd_
  • Score : 549 - 25 ans
Hey okashi, ton article est un peu léger en ce sens où il se résume en grande partie à "l'endroit le plus pratique pour baiser c'est chez vous ou chez elle". Je pensais que tu parlerais plus de comment isoler une fille en boite par exemple.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (+1) le 30.10.17, 21h47 par The_PoP
  • 0 (Oui) le 31.10.17, 08h18 par valll
  • 0 (Oui) le 31.10.17, 17h06 par BirdonTheWire
  • +1 (Tout à fait !) le 02.11.17, 16h09 par Allandrightnow
Déjà, il y a plusieurs types d'isolation:
-isoler en soirée pour parler/embrasser
-proposer de rentrer chez soit

Le tout c'est d'augmenter l'intimité.

Cependant je pense que l'isolation c'est en fait la phase la plus compliquée.
Quelque part, c'est une situation similaire au chat de Schrondinger:

>on pense avoir une interaction réussie, on pense déjà avoir valider X ou Z, et ce sentiment nous suffit à nous même. En tout cas, quand je parle avec d'autres mecs et qu'ils se livrent avec sincérité, c'est ce qui ressort.
Disons : vous avez embrassé une fille en boite, voir eu son numéro. Vous vous sentez winner sur le moment, vous avez la vague d'euphorie. C'est particulièrement vrai pour les mecs qui n'ont pas (encore?) eu d'abondance, du coup ils ont envie de protéger ce sentiment positif.
Tant qu'on ne sait pas si c'est ok ou pas, on peut se dire que c'est ok sans en être sur.

>La réalité c'est qu'en séduction, en tout cas la majorité du temps, le dicton "un tu l'as vaut mieux que deux tu l'auras" est on ne peut plus vrai. La valeur spéculative a tendance à l'emporter dans les rapports émotifs entre hommes et femmes cependant. On rêve beaucoup.

>C'est la phase où on prends le plus de risque. De fait, la plupart des mecs empathique et respectueux ont énormément de mal à la mener car ils ont peur de passer pour un mec en chien, intrusif ou irrespectueux.

>Fondamentalement, assumer une phase d'isolation, a quelque moment que ce soit, ça veut dire assumer : de ne pas plaire, assumer de devoir être un peu plus en contrôle, assumer de désirer. Ces trois élèments sont fondamentaux en séduction et sont les briques qui manquent le plus chez la plupart des mecs.
Ces 3 briques ne "s'apprennent pas" par des techniques. Ca, c'est juste votre vie dans votre totalité qui joue dessus en bien ou en mauvais.


La plupart des gens confondent aussi isolation avec "quitte ou double". L'isolation ça doit être une continuation à peu près logique de ce que vous avez partagé avec la personne en face.
Les mecs la plupart du temps se laissent aller durant une date/une danse ou quoi, et tentent souvent une augmentation en embrassant la fille en mode "j'y vais tans pis".
L'isolation ça demande du courage, et non de la témérité.
Isoler ne vas pas réparer une interaction qui était naze, il faut voir la chose de façon inverse:
si l'interaction s'est bien passée, qu'elle vous plait et que vous êtes disponible, il n'y a aucune raison de ne pas isoler.

C'est d'ailleurs surprenant de voir les mecs tenter le tout pour le tout quand c'est pourri, ou avec des filles qui leur plaisent moyen (car peu d'enjeu) alors que quand une fille leur plait et que ça se passe somme toute bien, ils n'osent pas isoler (car enjeu).

Isoler ça peut être un truc aussi simple que "écoutes, j'ai vraiment aimé notre moment là, ce soir je n'ai rien de prévu, ça te dit de continuer la soirée chez moi?" lors d'une date, ou "je te trouve vraiment jolie, tu me plait bien, viens on bouge d'ici" lors d'une danse un peu chaude avec une fille en boite.

Encore une fois, ça demande de plaire à la fille, c'est le nerf de la guerre. Et les gens pensent que les interactions peuvent réparer de la non-attraction alors que c'est faux, en pensant que passer plus de temps veut dire "plus de chance de".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Pertinent) le 06.11.17, 09h40 par Moumane
  • +2 (Constructif) le 06.11.17, 11h08 par Jalapeno
  • +1 (Instructif) le 06.11.17, 11h31 par valll
  • +2 (100% d'accord) le 06.11.17, 14h08 par Fate
  • +1 (Developpe stp) le 06.11.17, 17h14 par BirdonTheWire
  • +1 (Intéressant) le 06.11.17, 20h59 par Allandrightnow
  • +2 (Bien joué) le 07.11.17, 19h56 par mistermint
« De fait, la plupart des mecs empathique et respectueux ont énormément de mal à la mener car ils ont peur de passer pour un mec en chien, intrusif ou irrespectueux. »

Quel conseil donnerait tu dans ce cas là ?
Je suis d’accord que la conclusion naturelle d’une interaction réussie est une isolation mais pour parvenir à cette isolation, il y a une sorte de blocage ici, qui vient de soi, du gars qui séduit.
Est ce qu’il faut s’appuyer sur des routines/stratégies/béquilles en tous genres ? Est ce qu’il y a un moyen de développer le côté plus audacieux ?
Concrètement ça se résume à plus que de se dire « j’assume » ou je me trompe ?

(Ça te paraît peut être bête mais je crois que ces aspects « practico-pratiques » auraient mérité d’être abordés)
On est souvent audacieux à l'aune à laquelle on s'en estime légitime.
Mais la clé oui, c'est d'assumer, et d'éviter de faire des "je tente le tout pour le tout car je n'y crois pas/je me fiche de la personne en face complétement".

Il n'y pas de techniques, c'est de la casuistique mélangé à de l'intelligence.

Le problème c'est que mes conseils ne sont pas adaptés à des "débutants" complets.
Je pense que pour être efficacement audacieux il faut :
>être à minimum dans un état d'abandonce et de l'expérience pour juger des cas
>avoir de la valeur perçue suffisante

Sans ça, ça revient à jouer sur les chiffres et les grands nombres.

Au débutants complets, je leur conseille avant tout d'augmenter leur valeur perçue et de devenir des jeunes hommes forts et attirants s'ils le peuvent.

Le meilleur moyen pour un empathique d'être audacieux, c'est d'être persuadé d'avoir quelque chose de bon à appoter à l'autre, d'avoir eu des succès, et de s'amuser.


Bien sur, il ne faut pas tomber dans l'excès inverse, et tu me dira "comment connait on ses premiers succès". En étant audacieux à ton niveau (à savoir, de ce à quoi tu te sent légitime ou non de faire).

Mon meilleur conseil c'est :
>si t'es en boite, et que tu danse près d'une fille qui te plait => tu lui fait un sourire et tu lui prends la main doucement et tu l'attires vers toi
>aborder si tu sent qu'une fille te plait beaucoup (avec respect, on vous fait confiance bordel..)
>ce genre de trucs

En fait l'audace c'est juste faire des choses de manière spontannées, avec intelligence, et au moment critique. En fait quelque part c'est de l'honneteté dans l'action et non dans les pensées et les mots.

Peut être que le voir comme ça t'aidera à y aller quand il le faut.

Citation:
il y a une sorte de blocage ici, qui vient de soi, du gars qui séduit.

Je pense l'avoir expliqué dans mon dernier message.
>ça veut dire que l'envie de ne pas déplaire est supérieur à l'envie d'essayer, souvent camouflé pour les mecs naturellement empathiques par un "j'ai pas envie d'être irrespectueux".

Les mecs irrespectueux il y en a plein, ouais, et ils font malhureusement chier les femmes. Mais si ça empêche aussi les mecs biens de s'y prendre correctement, on est pas dans la spatio-merde hein..

Si ton problème c'est de ne pas te sentir légitime et que ça t'empeche d'isoler, bah ton problème c'est pas l'isolation man par contre!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (A lire) le 06.11.17, 21h01 par Allandrightnow
  • +1 (Merci ! :)) le 06.11.17, 21h03 par BirdonTheWire
L'isolation, c'est avant tout psychologique.
On peut être entouré de ses amis, de tonnes de monde, si on rend ses pensées hermétiques à d'autres idées que nous, notre présence, notre contact, l'envie de nous, l'échange avec nous, ça devient beaucoup plus facile.
C'est pas simplement l'opportunisme de dire "je te raccompagne" quand elle dit qu'elle doit rentrer de la fête entre amis et que tu sais que c'est sur ton chemin (peut-être parce que vous avez posé des balises tous les deux, faut jamais croire qu'on est totalement responsable de toutes les avancées dans une situation).
Si tu crées une bulle avec la nana, tu n'attends pas un moment. ça devient naturel de dire "on y va?". Parce que vous êtes tous les deux sur la même longueur d'ondes, et travaillez à prolonger votre échange et à le préserver des autres (comme ce casse-couilles qui a repéré la nana et vient la draguer entre vous, parce qu'il a vu que vous n'êtes pas un couple, et que vous avez peut-être un coup de mou. Pour se casser les dents parce que la fille va jouer le jeu avec vous et l'ignorer, ou vous faire passer pour son mec, pour mieux se rapprocher de vous).
Créer l'isolation, ce n'est pas le moyen de faire avancer les choses à un moment donné, c'est une nécessité psychologique pour amplifier toute l'interaction.
Sinon, on en revient juste à de la "formule magique", de la technique, on croit que parce qu'on va isoler la fille après une interaction moyenne, ça va la rendre plus réceptive à se faire draguer. Non, éventuellement, elle laissera passer un baiser parce que oui, de toute manière elle s'en foutait un peu, ça pouvait être pour rigoler, mais ça veut pas dire qu'elle en fera grand cas.
L'idée ici, c'est pas de penser en termes séquentiels, mais en termes de besoins et de conséquences.
Si la nana n'est pas focalisée sur vous, vous pouvez l'exciter, la chauffer, à moment donné elle peut être sur vous, puis si vous vous prenez les pieds dans le tapis, ou partez pisser, vous la retrouver dans les bras du gars un peu fun qui récupère toute la tension parce qu'il va être assertif et son type (ou approchant, mais elle est déjà chaude, donc les standards baissent).
C'est pareil pour un mec. C'est animal.

Après, on peut faire des recueils de mises en situation du style "comment l'isoler sur le dance floor/dans un bar/dans la rue..." ou autre, mais souvent suffit de bon sens, de simplicité, de bonnes manières et d'un peu de réactivité/opportunisme et de capacités d'organisation
(lui montrer qu'on lui fait de l'espace au milieu des gens en jouant des coudes et en trouvant la distance par rapport à son groupe si c'est vraiment quelque chose qui serait disruptif dans tous les cas -parce qu'elle est avec sa copine qui lui rappelle qu'elle a un copain, par exemple, ou qui veut simplement pas se retrouver seule une fois que la belle aura trouvé le prince charmant-, lui demander si elle peut nous accompagner à un endroit un peu plus calme pour parler, définir le bon trajet pour la raccompagner après toutes ses potes ou tous nos potes...).
C'est pas grand chose, à part un peu de jugeote et d'expérience. Mais bloquer surtout sur le "physique", c'est ne pas se concentrer sur le bon aspect.

Si des choses vous gênent comme le fait de ne pas avoir d'endroit propice à l'isolation, c'est pas un problème d'isolation, mais de logistique, c'est pas spécifique à la fille.
L'isolation, c'est en lien avec la connexion, c'est individuel.
Se demander quelle technique marche, quelle approche est bonne, c'est négliger que toutes les filles réagiront pas pareil (en fonction du fait qu'elles vont être intéressées ou pas, et de ce qu'elles vont percevoir dans votre manière de faire...)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 07.11.17, 17h48 par BirdonTheWire
  • +1 (Absolument) le 07.11.17, 19h56 par mistermint
A lire / A voir en ce moment sur FTS