Discussion

La mode pour les femmes... on en parle?

Note : 7
lancé par Hillel le 26.01.2018
2 réponses
dernier par Hillel le 30.01.2018, 00h32
Pardon, je vais prendre un peu à contrepied l'explicatif de cette section mais j'ai bien envie d'ouvrir une voie:

Il y a ici plein de jolis conseils pour que les hommes se mettent en valeur. Pourtant, à ce que j'ai compris, plein de nanas se demandent comment séduire tel ou tel homme ou nana, aussi. Et le style on l'aborde peu. Comme si c'était évident. Et pourtant! Ce n'est pas parce qu'on est femme qu'on sait différencier le rose du corail.

Alors qu'en est-il de vous mesdames ? Quelles sont vos pièces maîtresses ? Vos astuces et conseils ? Vos palettes de rouge à lèvre et vos mises en beauté du moment? Plutôt boutiques écolo-responsables ou l'Oréal ? Vos accessoires ? Quelles coiffures avec quel vêtement ?

Mais pour ne pas vous exclure, messieurs, si vous vous placiez de l'autre côté? Quel style aimez-vous voir abordé par une femme ? Élégante ? Hippie chic ? Rock glamour ? BCBG ? Sm ou lutin? Qu'est-ce qui vous fait littéralement craquer? Un habit dévoilant à peine ou complètement? Ou juste une épaule dénudée? Plutôt rouge à lèvre pétant ou eye-liner maîtrisé?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je ne suis pas particulièrement la "mode". Je ne comprends pas le principe de porter un jeans troué parce que tout le monde en porte à un moment donné ("c'est la mode", "c'est tendance") en plein hiver, ou parce que machin truc l'a porté durant un gala en 2014. Alors que ça me donne juste l'impression qu'on a négocié le prix en magasin pour avoir une réduction ou bien qu'il y avait une grève chez les ouvriers mais pas d'argent à perdre.

Suivre la "mode" me paraît improbable et défait pour plusieurs raisons :

* La mode pour qui ? Pour quoi ?
* La mode pour quel âge ? Juliette, 14 ans, va-t-elle s'habiller pareil que Yvettes, 74 ans ?
* La mode pour les rondes ? Les filles en épingle ? Les filles musclées ou aux hanches épaisses ? Quelle morphologie ?
* La mode pour quel contexte ? Vais-je porter les dernières Louboutins si je vois tous les lundis Charles, SDF depuis 10 ans ? Vais-je porter ce foutu jeans troué alors que j'ai rendez-vous avec le directeur des finances pour une interview conventionnelle ?
* La mode pour quelles femmes ? Indépendantes ? Fleur bleue ? Hippie dans l'âme? Punk et déjantée ? Backpackers ?
* Et puis la mode pour quel cercle social ? Vais-je porter les mêmes pièces que Anna, top model qui fréquente le gratin du people, Delphine qui ne jure que par son petit groupe des quartiers, ou encore Nathalie qui vit paisiblement à la campagne ?

Ensuite, la mode, c'est une affaire personnelle. C'est une exploration ou affirmation identitaire. Ce n'est pas pour rien l'influence de groupe, pas pour rien les ados qui vont se déguiser en Indochine ou ceux qui vont se déguiser en Miley Cirus, pas pour rien que Michelle, 55 ans, s'habille encore comme sa fille qui a la moitié de son âge, pas pour rien que les femmes rondes pas bien à l'aise dans leur peau vont porter des vêtements deux fois trop larges aux couleurs invisibles, pas pour rien qu'en l'an 50 fleurissaient les pin-up.

De prime, je trouve que les femmes ont beaucoup plus de choix en la matière que les hommes, donc plus de possibilités. Peut-être tout simplement parce qu'on a défendu le droit à porter un pantalon alors que les mecs ont pas défendu leur droit à porter des robes. Parce qu'on est le sujet de toutes les discussions quand on parle de style, de glamour, de shopping ou de tendance automne-hiver-printemps-été quand bien même ça transpire le cliché et les stéréotypes. Parce qu'on a des tonnes et des tonnes de magazines entièrement dédiés, même si pas pour autant glorieux. Parce que chez nous, la chemise cintrée, c'est démodable.

Coco Chanel  : "Pour être irremplaçable, il faut être différente".

YSL : "La mode passe, le style reste".

Hepburn : "L’élégance est la seule beauté qui ne se fane jamais".

Bradshaw : "J'aime mon argent quand il est là où je peux le voir : sur des cintres, dans mon armoire".

Par ailleurs, je suis toujours friande de découvertes en tout genre, et toujours prête à parler chiffons.

Alors, c'est quoi votre touch'? Celles que vous conseillerez?

La cabine d'essayage, c'est ici.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 28.01.18, 10h28 par Perlambre
  • +2 (Pertinent) le 28.01.18, 14h45 par Onmyoji
  • +2 (Bonne idée !) le 29.01.18, 15h53 par voucny
Des idées me viennent à l’esprit, étant donné qu’il n’y a plus UNE mode mais de multiples tendances. Conseiller un style est difficile tout comme un maquillage.
Et puis, un style se peaufine d’abord pour soi car comment plaire si l’on ne se plait pas au préalable ?

Pour ma part, j’aime le sobre chic. Les matières douces, les accessoires qui illuminent une tenue, un maquillage léger en journée, plus soutenu le soir.

Et autant le préciser de suite, l’argent ne donne ni bon goût, ni assurance, ni garantie de succès avec les hommes. C’est plus une question de bon sens. Un jean sur talons avantage bien plus que le même sur baskets. Un petit haut ne s’achète pas parce que la vendeuse a dit qu’il vous va bien. Et le framboise écrasé d’une marque de cosmétique n’est peut-être pas fait pour vous.

Qu’on l’accepte ou non – et il vaut mieux l’accepter pour être épanouie, notre look doit être de toute façon en harmonie avec notre corps. La base. Car certes le ridicule ne tue pas mais peut rendre très facilement pitoyable. Ce qui ne veut en aucun cas dire que l’on ne peut agir sur son corps. Passer d’1m60 à 1m95, non. Remplacer son bidon par des abdos oui. La tonicité ne rend pas automatiquement déesse mais donne une sacrée confiance en soi et par ricochet permet d’être si bien dans cette petite robe qui va affoler Jules.

Et une femme à l’aise peut se permettre de jouer au caméléon dans un look maîtrisé en fonction de l’interlocuteur. Une tenue BCBG portée dans un environnement pro peut être tout sauf austère. Et n’empêche pas à un autre moment d’arborer la dentelle de ses bas lors d’un rendez-vous amoureux et ceci sans pour autant manquer de classe.

Pour finir, je crois sincèrement que notre parure est le prolongement de ce que l’on est, toutes facettes confondues. Unique et multiple à la fois.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 28.01.18, 14h47 par Onmyoji
  • +1 (Intéressant) le 28.01.18, 21h07 par Hillel
Tu as absolument raison Perlambre. Il faut apprendre de son corps en l'étudiant. Reconnaître sa morphologie, ses atouts, ce qu'on peut trouver de disgracieux chez soi aussi. C'est pourquoi je ne parlerai que de certaines (pas toutes) particularités qui restent les miennes, dans lesquelles vous vous reconnaîtrez, ou pas.

Personnellement, j'adore les looks vintages, rock-glam', année 80, vêtements fleuries...

Image

Je vous ai fait une petite sélection qui, toujours, reflèteront mes goûts. A vous d'explorer. Et libre aux autres femmes ou aux hommes d'alimenter d'autres tendances et/ou d'autres particularités, ou bien de me conseiller autrement. ;)

Particularités :

- Petite poitrine.
- Taille marquée.
- Teint mat.


En plus de ce qu'a évoqué Perlambre, ce dont je me sers dans mes choix de vêtements (merci Cordula).

Image

Petite poitrine, graaaand décolleté

J'ai une petite poitrine. Faute à mère nature ou pas. Mais si comme moi vous n'êtes pas aussi pulpeuse que Scarlett Johansson ou Dita Von Teese et qu'on ne vous fera clairement pas l'éloge de votre généreuse poitrine, après tout, Kate Moss, Natalie Portman, Audrey Hepbun et Vanessa Paradis aussi. L'avantage, c'est qu'il n'y pas trop trop de complexe à s'afficher chemise grande ouverte avec vue imprenable sur les sous-vêtements et autres décolletés plongeants.

Image Image Image

Mais ça, c'est valable si c'est votre poitrine que vous voulez mettre en valeur. Ça ne veut pas dire que vous êtes forcée de porter des décolletés à tout va. Il y a aussi l'option "sage", presque adolescente, en jouant à fond les cols serrés pour, pourquoi pas, mettre en valeur vos gambettes.

Image

Votre poitrine va par contre disparaitre comme par magie.

Tiens-moi fermement les hanches.

Ma taille est marquée, mes fesses assez rebondies, je suis fine, du genre sablier. Ce serait dommage de s'en priver. L'avantage est que je peux à peu près tout porter et que je n'ai pas besoin de tricher pour mettre en valeur ma taille. Si vous êtes comme moi, je n'ai rien en particulier à vous conseiller, si ce n'est de ne pas minimiser votre potentiel (parce que juste, les nanas qui n'auront pas votre morphologie vont utiliser plein d'artifice pour que ça soit le cas).

J'aime particulièrement les pantalons tailles hautes, qui me rappellent l'époque des skateur-ses de downton, rebelles et autres hippies des années 70-80. Naturel et simplicité avec une touche de caractère. Les tailles hautes c'est à double tranchant, on aime ou on n'aime pas.

A éviter cependant quand on a des hanches ou un fessier très fort avec des épaules plus petites (taille en A).

Image

Image

Image

La jupe crayon, les robes cintrées, ceintures à la taille, sont évidemment vos amies.

Image

Image


Teint mat, couleur froide.

Comme je suis métisse, je ne porte pas de couleurs chaudes (rouge, orange, jaune...), qui ne vont définitivement pas à mon teint et ne me mettent pas en valeur. Pas que ça soit moche, il y a en fait pas mal de pays chaud où les femmes métisses portent des couleurs très vives et chaleureuses dû à la culture de leur pays. Mais juste, je trouve que ça ne me met pas en valeur. Je préfère porter du vert et du bleu par exemple.

Image

Couleur froide sur teint mat... on valide ou pas?

Bonus: Le perfecto, ça a de la gueule.

Je suis fan des touches rocks assorties au glamour, au chic. Le perfecto sied à à peu près tous les trucs du monde si tant est que les matières et les coupes se respectent.

Image

Image

Ce que j'aime chez une fille

Je n'ai pas de look prédéfini pour les femmes. J'aime surtout celles qui assument leur style. Sans tomber dans l'exagération, les femmes qui osent. Qui ont une particularité bien définie, à elles. Du caractère. Peu importe qu'elle soit girly, calor latina, romantique, bobo chic, qu'elles aient un look d'étudiante ou de MILF. Celles qui montrent un certain sens de l’esthétisme, qui se retrouve aussi souvent dans leur sensibilité au monde qui les entoure. Celles qui globalement se mettent en valeur parce que, juste, elles font tout pour être canons et que je résiste pas. Par contre, les nanas avec les casquettes NY et la panoplie qui va avec, c'est vraiment, vraiment pas possible.

En somme, vos vêtements racontent une histoire. Ils évoquent des sensations. Ils servent surtout à mettre en valeur votre corps. Comme dis plus haut, si c'est la poitrine, on se concentre sur sa parure, si c'est les jambes, à eux la vedette. Quand vous voyez dans certaines séries ou film cul-cul des filles réfléchir pendant des plombes entre la robe "mange-moi toute crue" ou la robe "sexy mais sans trop dévoiler", c'est tout à fait l'idée. Évidemment, les gens que vous rencontrerez ne se douteront pas d'un centième de vos réflexions et du temps passé à. Mais de bonnes réflexions amènent de bonnes réactions, et ce sont personnellement ces réactions que j'attends plutôt qu'un débriefe mode. Je ne suis jamais innocente quand j'ai de quoi montrer ma poitrine durant un rendez-vous.

CEPENDANT. Vous n'êtes absolument pas responsable des comportements malsains à votre égard. Et vouloir plaire, se plaire, ne signifie pas vouloir être agressée. Je vous renvoie vers la vidéo de cette belge qui parlait du harcèlement de rue, en robe cintrée ou en pull XXL.

C'est pour quoi j'invite fortement les femmes à explorer leur identité individuelle en terme de style. C'est une façon parmi d'autres de s'affirmer. Pas la seule, mais l'une d'elle. Ça démontre de l'assurance, ça attire le regard, ça fait qu'un homme/une femme va vous repérer dans une foule parmi des centaines de personnes, ou vous plus qu'une autre. Ça donne également des indices sur votre personnalité, ça attire les personnes qui potentiellement partage votre monde, vos sensibilités, ça crée des repères. Je ne conseillerai pas pour autant de coller à une image qui ne vous ressemble pas "juste" pour attirer certaines personnes ou un groupe, au risque de ne pas réussir à maintenir la cohérence sur le long terme (c'est d'ailleurs particulièrement vrai dans le milieu LGBT, j'y reviendrai peut-être...).

Il n'empêche que si à un instant T vous ne vous sentez pas à l'aise dans certains vêtements (à votre taille après avoir porté du trop large durant des années, par exemple), vous pourrez peut-être expérimenter qu'en fait, ce qui vous déplaisait surtout, c'était vous dedans. A force de se sentir mieux dans votre peau, vous oserez davantage, et vous apprendrez à vous défaire du regard de l'autre pour développer un genre de sensibilité plus interne. Mais l'inverse peut être vrai: à force d'oser davantage, vous vous sentirez mieux dans votre peau.

Je m'arrête ici pour aujourd'hui. Et vous l'aurez compris, ça reste ma propre expérience.
A lire / A voir en ce moment sur FTS