Discussion

Le coaching en séduction a-t-il un avenir?

Note : 21
lancé par Baijin le 16.09.2017
11 réponses
dernier par Mr.Smooth le 20.09.2017, 09h09
Bonjour à tous,

Derrière ce titre se trouve une réflexion que je me suis faite au cours de ces dernières années.

Constat :
Depuis que j'ai commencé à m'intéresser à la communauté de la séduction en 2006, j'ai remarqué que la plupart des coachs en séduction se reconvertissent au bout de quelques années. Ceux qui ne le font pas ont ré-orienté leur business vers autres chose, comme le développement personnel.
Voici plusieurs exemples de coachs assez connus dans la communauté, pour illustrer mon propos (j'anonymise les noms, mais normalement vous verrez assez facilement de qui je veux parler) :

Ceux qui ont évolué vers d'autres forme de coaching :
- Bien sur, je peux citer Blusher (qui nous manque beaucoup sur FTS), qui nous a partagé son souhait d'évoluer vers le coaching en entreprise
- R*j de La G****lle qui a cédé son business à Vincent, avant de se tourner vers le développement personnel
- St***ane Ed***, anciennement membre de FTS, qui propose un coaching en relation interpersonnel, notamment hommes-femmes (proche de la séduction, mais dans un tout autre business model)

Ceux qui se sont tourné vers le webmarketing :
- Alexandre R*** de L*****yle conseil a arrêté la séduction depuis plusieurs années pour se lancer dans le coaching en business en ligne, grâce auquel il a gagné un demi million d'euros (selon une interview récente)
- Sebastien n***t qui a suivi la même voie et fait du coaching en marketing en ligne

Les exceptions, ceux qui tiennent bon :
- Nicolas D****au : sans doute le meilleur en Marketing, qui propose des coachings longue durée et qui a étendu son marché cible : il propose maintenant un coaching pour les femmes. Mais j'ai l'impression que cela marche beaucoup moins que pour les hommes
- Alex W***er de Mo****g K**s qui a fondé carrément une école de séduction en embauchant plusieurs coachs. Je ne voudrais pas m'avancer, mais il me semble que ses prestations de coaching sont les plus chères du marché

Les "nouveaux" dans le game :
- Vincent qui a repris G****lle en y apportant une touche de dynamisme, et qui travaille dur pour proposer de nouveaux produits : il a avoué s'être quasiment enfermé chez lui pendant plusieurs mois pour préparer une de ses formations récentes
- Clément de M** Coa****g Séduction qui s'est spécialisé notamment dans les sites de rencontre (il est ultra sympa au passage)


Là où je veux en venir :
A mon sens, la séduction est un besoin qui restera constant au fil du temps. Il y a fort à parier qu'il y aura toujours des coachs en séduction présents sur le marché (pour vous faire une confidence, je suis moi même en train de me lancer dans ce domaine). Mais j'ai l'impression que c'est une activité de passage, et que chaque coach, après une certaine période, abandonne ou évolue vers d'autres horizons.
Ma question est : pourquoi ? Est-ce que ce n'est pas un business rentable ? Est-ce que les coachs, au bout d'un moment, n'ont plus rien à proposer à leur clients ? Ou est-ce que tout simplement avec le temps, les coachs se désintéressent de la séduction et souhaite passer à autre chose ?

De ce que j'ai pu entendre, c'est plutôt la troisième option qui est fréquemment évoquée par les anciens coachs. Mais je me pose aussi la question de la rentabilité, si c'est vraiment un domaine qui permet de vivre de cette activité.

Je serais ravi d'avoir vos avis sur le sujet !
(note : il ne s'agit pas de clasher tel ou tel coach, bien que vous puissiez tout à fait partager vos critiques. Je pense qu'il est préférable de laisser les noms un minimum anonymes pour éviter d'attirer des soucis à FTS)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Bonne idée !) le 17.09.17, 21h39 par Iskandar
  • +1 (Constructif) le 19.10.17, 09h06 par Makk583
Coaching en séduction et coaching en développement personnel sont quand même intimement liés de mon point de vue.

Si tu veux être bon en séduction, tu dois avant tout te développer personnellement, avoir une bonne confiance en toi, une vie riche etc.

Je pense qu'il y a un plus gros marché sur le développement personnel pur, que sur la séduction.
Et au delà de la taille du marché, il y a le type de client (et ses moyens).
Je caricature volontairement : Coach en séduction tu vas toucher l'étudiant fauché pas bien dans sa peau, coach en développement personnel tu vas toucher le jeune travailleur lambda (qui a un peu plus de moyens qu'un étudiant), et coach en entreprise tu vas toucher des jeunes cadres dynamiques (qui ont encore plus de moyens).

Je qualifierais plus ces "reconversions" en "évolutions naturelles".

Après je ne suis pas coach, ce n'est que mon interprétation.
Nul doute qu'avec des sessions à 3 clients entre 600 et 1500e le weekend comme j'ai pu voir, ce soit rentable. Même avec un client par semaine ce doit être assez confortable sans être mirobolant. Après il y a beaucoup d'à côté comme les séminaires, le coaching look, etc.
Le problème c'est que l'étiquette séduction a mauvaise presse (assimilée souvent au harcèlement de rue, qui va être puni par la loi d'après les récentes annonces, signe que l'opinion a été attirée par ces thèses là dans les dernières années. Surtout que souvent les coachs enseignent le spu).
Donc la plupart habillent ça d'une étiquette différente (mais quand tu lis le site de S E et ses maximes H F, tu comprends qu'il a ni changé de business ni de sale mentalité).
Après il y a la question de la légitimité. S n***h le businessman, il convainquait personne comme séducteur. Tout le monde à l'époque savait qu'il était bidon et que ses reports étaient des fakes.
Après il y a sans doute des raisons personnelles aussi. C'est bien beau de jouer le séducteur mais si tu es en couple pas libre, c'est difficile parfois de montrer l'exemple sans être dans une situation délicate. Tu peux donner le change qu'un temps vis à vis des élèves.
Après dans ceux qui résistent tu as aussi l'ancien boss de vlj et celui qui a un nom qui se rapproche de celui de S E et qui ressemble à un mauvais groupe de rap.
Ils ont pas changé leur recette ni leur approche bien craignos...
Parce que le Game est une parenthèse, une mode, et je pense qu'elle se refermera. En tout cas dans le sens auquel on entend le "Game" à l'heure actuelle.

Par rappel, parler de "Game" ici sur FTS aujourd'hui, ça fait obsolète. Plus personne est dans ce mode aujourd'hui.

Mon avis sur la chose c'est que le Game est l'application du savoir technique en business chez les américains à la séduction.
Vous constaterez que les américains aiment se dire rationnels (et ils le sont quand même, en tout cas dans le business) et qu'ils adorent expliciter tout, mettre tout sous forme de schémas, de cases à remplir.
Ca a des bons côtés, le mauvais côtés c'est que souvent les outils remplacent la création de valeur pure.

En séduction, le Game à fait croire que les techniques seules et beaucoup de volonté transformeraient des gens. Ca a été le cas, mais ceux qui ont eu des résultats durables, de qualité, et surtout sans baiser complétement leur vie ou en faisant de toute leur existence la séduction, et bien ces gens étaient des personnes qui avaient un potentiel ou étaient dans une situation anormale de "non succès".

J'y vais au couteau de boucher, mais c'est l'idée.

L'idée derrière le game est la même que derrière des tas de visions : on te fait croire que la réalité est quelque chose de très complexe à comprendre, mais qu'une fois que tu comprends tout (et t'inquiète mec, je suis là pour te vendre le plan et tout les outils $$$) c'est facile.
En vrai, c'est parfaitement l'inverse : la réalité, tout comme la séduction, c'est très simple à comprendre, mais par contre c'est très dur. Il n'y a pas de solution de facilité au final.

Et ne pas vendre des solution de facilité, tout comme pour la diététique et tout, bah ça ne se vends pas.
Les gens préfèrent la fuite en avant d'acheter des méthodes ou de colmater un mode de vie de merde plutôt que de changer là ou ça fait mal.
Tu veux mincir? C'est simple, pas besoin d'être expert en diététique, si tu veux juste avoir un corps cool, et attirant : fais du sport, mange des légumes et de la viande, évite les sucreries et le gras. Les humains savaient ça il y a 3000 ans.

La séduction c'est un peu pareil, et s'y ajoute en fait une mythification de sa découverte, le fait que les gens ont été désillusionés, et que la sauce médiatique n'a jamais vraiment pris et retombe.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 16.09.17, 13h39 par Baijin
  • Syd_
  • Score : 558 - 25 ans
Smooth met le doigt sur un truc : l'aspect effet de mode du game, plus le fait que tout un pan du game ne marche pas.
Aujourd'hui le "game" et les "pick up artists" tout le monde connaît, surtout aux USA.
Mystery a eu un show TV, un film basé sur le livre "The Game" est en cours de réalisation, tout le monde a entendu parler du scandale avec Julien Blanc de RSD...

Donc tout ce truc la est voué à disparaître oui. Pas étonnant que Dolteau qui était le coach le plus dans la mouvance "pick up artist" se recentre sur du développement personnel et une séduction plus naturelle (et plus à la française, finalement).

Par contre :
- Il y aura toujours un besoin, qui aujourd'hui est grandissant, d'apprendre à faire des rencontres*,
-Il y a toujours eu des communautés de séducteur, bien avant Mystery & co... et il y en aura toujours. Les états d'esprits, les techniques... peuvent changer mais il y aura toujours des mecs qui vont se regrouper et sortir plus que la moyenne pour baiser plus que la moyenne.
D'ailleurs la mouvance de ces dernières années c'est TheRedPill, plus que le monde des PUA.

Baijin a écrit:
Est-ce que ce n'est pas un business rentable ?


Si, c'est super rentable.
C'est plutôt la seconde option : certains passent à autre chose par lassitude et envie de nouveaux challenges, c'est normal.
D'autres étaient juste des webmarketers sans compétence réelle en séduction.

Quant au fait de se retrouver à sec en terme de contenu quand on est coach : non, pas de risque que ça arrive. Pour une raison simple : pour être séduisant il faut aussi faire complètement autre chose que chercher à séduire, donc tu t'ouvres à tous les sujets de développement personnel classique, la productivité, la gestion de son temps, ...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 16.09.17, 16h14 par Baijin
  • +2 (Pertinent) le 17.09.17, 14h49 par mistermint
Merci à tous pour vos réponses!

@Smooth très intéressant le passage sur la vision de la séduction aux US. Je trouve que leur approche est très pragmatique : c'est efficace, mais il manque ce petit côté sentimental qui fait notre Frenchtouch, comme le dit Syd.

Syd_ a écrit:
Donc tout ce truc la est voué à disparaître oui. Pas étonnant que Dolteau qui était le coach le plus dans la mouvance "pick up artist" se recentre sur du développement personnel et une séduction plus naturelle (et plus à la française, finalement).


Je trouve aussi que la séduction a été enseignée comme une science dont il fallait maîtriser les infimes techniques pour prétendre être un PUA. En réalité, je pense qu'une infime partie des principes de bases sont suffisants pour être séduisant. Le reste, c'est de la pratique, de l'apprentissage, du recadrage et cela va tout seul.

Finalement la pratique de la séduction évolue, le coaching se doit d'en faire de même. Avec la mauvaise presse qu'a l'abordage de rue, je ne suis pas certain que le coaching en SPU soit le plus adapté aux besoins de demain.
Citation:
@Smooth très intéressant le passage sur la vision de la séduction aux US. Je trouve que leur approche est très pragmatique : c'est efficace, mais il manque ce petit côté sentimental qui fait notre Frenchtouch, comme le dit Syd.


Ah non mais ils sont pragmatiques quand c'est bien fait.
Et là dans le "Game" ils le sont pas du tout. Ils sont très pragmatiques pour vendre leur méthode, ça oui, mais des méthodes pragmatiques et réalistes...j'ai du en voir une de bien.

Le reste ce sont des outils pour des outils. Ils peuvent être efficace, mais ce que je disais c'est qu'au final ces outils ne fonctionnent pas vraiment en soit en fait :
->parce qu'au final, les mecs te disent "c'est de la pratique et que de la pratique". Quand un mec dit que ça marche pas, bah il se faisait incendier en mode "mec faut pratiquer, c'est que de la pratique connard" --> dans ce cas ou est la valeur ajouté de la méthode, surtout quand elle est aussi "technicisé" que dans la plupart des "méthodes"
->ou ça marche mais le plus souvent ça voulait dire que le mec a déjà de la valeur, ou que ça a marché sur cette fille là, pour X raisons. Un autre problème des méthodes c'est de te faire croire que t'es entièrement responsable d'une coucherie alors que non. La personne en face y est pour au mois 50%. Les méthodes te font croire que tu peux tout maitriser la maintenant, alors que non.

Au final la plus grande Valeur Ajouté des méthodes, ça a juste été de créer un cadre d'émulation pour que des gens puissent aborder et devenir plus actifs, mais ça aurait très bien pu marcher sans techniciser le truc. Autant t'as des trucs intéressants (attention au LSE, needyness ect..) autant d'autres trucs sont foireux à mort.
Par exemple, si je me souviens bien, Mystery raconte qu'entre la rencontre et le sexe il y a en général 7h. Il préconise en conséquence de s'organiser autour de ces 7h.

Le truc c'est que t'as des milliers de neuneus qui ce sont dit "ah ok, 7h j'ai pigé". Comme si c'était une règle. Alors que tu peux très bien coucher avec une fille au bout de 30 min si tu lui plait.


La plus grande VA du Game, c'est pas celle qui est vendue : c'est la notion de "communauté" pour des gens perdus socialement à une époque de leur vie, et qui peuvent parler sans trop de honte de leur problèmes relationnels. Ca c'est fort. Et lvl 2 : y ajouter des gens déjà forts ou devenus forts en séduction.

Au final, le dernier point, c'était ce qu'était FTS à son "âge d'or" selon moi, genre 2011-2013.
Un autre point à prendre en compte est que les anciens coachs que tu as cités, ont vieillis et qu'ils ne sont plus "crédibles" pour accompagner des "petits jeunes". Car le gros de la tranche d'âge de leur clientèle, c'est 20-35 ans. C'est clair qui ne vont pas faire ça jusqu'à 60 ans et le début de la retraite. Ils ne seront plus crédible déjà à 40 ans pour aller faire du direct game en SPU...
Pareil pur N. D. que je suis car j'aime ce qu'il fait. Il l'a aussi plus ou moins évoqué dans une de ses vidéos. Il a aujourd'hui 30 ans, je crois. Je peux m'imaginer qu'il continue dans la séduction jusqu'à 35 ans. De toute façon, il es en train de chercher d'autres pistes pour l'après coaching séduction.
Je pense que les coachs en séduction ont été un effet de mode mais il continuera d'y en avoir car il y a de la demande afin d'expliquer aux newbies comment avoir du succès avec les filles ou tout du moins ne pas faire trop d'erreurs.
Un autre point en faveur du oui : les techniques de drague, c'est un peu comme les techniques de vente, tous les 5-10 ans, on aura droit à un gars à la légitimité plus ou moins fondée qui viendra expliquer " les nouvelles techniques de drague de l'an 20XX " avec un pdf aux couleurs toujours plus flashy, des vidéos aux titres et contenus toujours plus putes-à-clic (Je fréquentais un peu RSD à l'époque du scandale Julien Blanc, ça m'avait bien amusé de voir son tout nouveau produit juste après son passage à la télé) .


En revanche, je pense que les coachs qui ont l'envie de faire bien les choses seront de plus en plus basés sur les points suivants :
- Soigner son apparence
- Se sentir mieux dans sa peau
- Aptitudes sociales de base (écoute active, aborder sans se prendre la tête, apprendre à se mettre en mode freeloose en ingérant le moins de substance possible ...)
La raison à ça, est qu'à mon avis, les problèmes homme-femme vont énormément s'atténuer au fil des années, ce qui donnera lieu à moins d'idéalisation, de mystification, et donc de gourous aux idées parfois douteuses.

Tout ira mieux dans le meilleur des mondes :D
Un jour :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 18.09.17, 14h18 par Baijin
Perso je pense que le business modèle n'est viable que pour une minorité d'individu le pratiquant et dont la principale qualité est d'avoir su a un moment où à un autre se rendre hyper visible via internet.

Je vois plusieurs freins puissants au truc :

- la séduction et ce qui se rapproche aux difficultés relationnelles hommes/femmes reste un peu tabou lorsqu'on souhaite en parler serieusement.

- il y a donc bien un marché de niche pour moi, car peu seront les mecs à accepter de payer et d'assumer de ne pas arriver à faire quelque chose qui dans l'imaginaire collectif doit être naturel. Qui plus est pour que cela soit rentable il faut effectivement qu'au vu du nombre limité de candidats de sessions possibles, etc, ce soit relativement cher. Ce qui restreint encore plus les candidats.

- pour le pratiquer serieusement et faire vraiment bouger les lignes on sait tous que ce coaching la doit s'accompagner aussi de développement personnel, ce qui prend du temps. Hors tout le monde veut des résultats, personne ne veut se donner du temps.

- si tu souhaites etre un vrai bon coach tu vas devoir te battre en terme de visibilité et de pub, et de web marketing avec des mecs dont les méthodes n'auront rien à voir avec les tiennes. Tu vas devoir convaincre au milieux d'escrocs qui disposeront d'outils marketing o combien plus attractifs puisqu'ils n'auront pas le soucis de la réalité/vérité.

- je pense aussi que la période de gloire en la matière est passée. Et que Tinder a deja gagné ce match. Plus d'illusions, gratuit, plus de promesses, plus facile à assumer...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Intéressant) le 18.09.17, 13h10 par Baijin
  • +3 (Il y'a du vrai...) le 18.09.17, 18h13 par LeBeauGosse
  • +1 (Intéressant) le 19.09.17, 11h41 par Fate
  • Syd_
  • Score : 558 - 25 ans
The_PoP a écrit:
- je pense aussi que la période de gloire en la matière est passée. Et que Tinder a deja gagné ce match. Plus d'illusions, gratuit, plus de promesses, plus facile à assumer...


Le match contre quoi ?

Tinder il faut bien comprendre que ça ne marche que dans les grandes villes et pour seulement 10-20% des mecs. C'est une "fausse norme" dans la mesure où on vous dit "tu veux faire des rencontres ? C'est facile, va sur les sites/applis !" mais que dans les faits ça marche pour peu de gens. Ça accentue le problème plus que ça le résout.

Ça se fait de plus en plus l'aide à la création d'un profil avec un pack photos + rédaction de la bio.
A l'heure où votre succès dépend de vos photos il est logique de faire appel à des photographes pro.

Un autre truc formidable de la part de la communauté de la séduction c'est d'avoir analysé la chose sous tous les angles. En y apportant des éléments du développement personnel, du marketing, du business, de la pnl, de la sociologie, de la psychologie évolutionniste, du théatre et de l'acting, de la littérature...
Il y a des concepts vraiment géniaux dont on ne parle pas ailleurs, comme le buyer's remorse, le "delivery" d'une histoire, l'inner game et les croyances, l'approach anxiety...

Tout ça c'est intemporel, ça complexifie les choses inutilement parfois, mais dans l'ensemble c'est génial et j'espère qu'on en parlera toujours dans 20 ans.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 20.09.17, 03h15 par Apheleia
  • +1 (Absolument) le 20.09.17, 06h56 par Onmyoji
  • +1 (+1) le 20.09.17, 09h08 par Mr.Smooth
Haha Tinder est en effet une arme de consolation massive (pas de résultats mais l'espoir de).
Dois-je rappeler qu'il y a 3 fois plus de profils H que F sur Tinder, en France, l'année passée?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (100% d'accord) le 20.09.17, 23h06 par The_PoP
  • +3 (Instructif) le 23.09.17, 13h33 par LeBeauGosse
A lire / A voir en ce moment sur FTS