Discussion

"Le «date» à l'américaine, un jeu de l'amour, pas du hasard"

Note : 4
lancé par RascarCapac le 05.05.2011
8 réponses
dernier par Terrigan le 24.06.2011, 08h30
Salut a tous, je post ici le lien vers un article assez interressant paru sur rue89, qui relate les différences de méthodes entre américains et européens au sujet de l'épineuse question du premier rendez-vous, le fameux "date".

Voici l'intro, histoire de vous mettre l'eau a la bouche :D :

Avant de se mettre réellement en couple, les Américains prennent toutes sortes de précautions en se prêtant au jeu codifié du « date ». Cérémonial basé autour de la rencontre amoureuse, le date ne laisse pas beaucoup de place à la magie. Vingt praticiens du genre nous ont enseigné comment sortir – à peu près – indemne de ce parcours du combattant.

La suite ici:
http://www.rue89.com/rue69/2011/05/05/le-date-a-lamericaine-un-jeu-de-lamour-pas-du-hasard-202611
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Intéressant) le 06.05.11, 08h21 par blam!
  • +1 (A lire) le 06.05.11, 09h40 par Terrigan
Moi je lis ça, ça me motive encore plus à être spontané, surprenant, à ne pas me prendre la tête. Profitons-en avant que la paranoïa à l'américaine ne devienne la norme dans notre bon vieux vieux continent!
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
En même temps, sans remettre en cause la véracité de cet article, je suis fortement étonné de ne pas voir de sources. D'ou viennent ces infos ? études ?

Ceci dit ce qui ressort, c'est une analyse fortement rationnelle de la séduction occultant complètement l'aspect émotionnel. Et ça oui, c'est effectivement très américain. Cf la plupart des méthodes venues d'outre atlantique.
Ça m'incite a prendre du recul sur les méthodes américaines, qui paraissent vraiment très codifiées et adaptées à la sarge US en fin de compte, bien qu'il y ai du bon dedans pour nous aussi.
A prendre avec des pincettes et des lunettes de protection. Cela quand même été écrit par une neuneu.

Image

Elle pond un article à charge:

Citation:
parcours du combattant.
stratégie de guerre
bataille
formel
exercice accablant
timoré


La question avant de basher les supposées traditions américaines: quelle l'alternative made in France tellement plus reluisante?

Laissons la parole à notre journaliste:

Citation:
cette manie d'appeler à 2 heures du matin
jeune Européen rêveur
magie
Européen candide
la fleur au fusil
romantisme
hasard


Image

Elle ne s'y prendrait pas mieux pour dresser le portrait du bon loser amoureux, l'AFC dans toute sa splendeur comme on l'appelle par chez nous.

Le principe même du dating joue à fond en notre faveur. Cela donne juste assez de structure:

- On se donne rendez-vous à tel endroit et à telle heure: gestion de l'agenda quand on date plusieurs filles
- On évite l'hypocrisie de se prétendre exclusif dès le premier baiser: là encore je ne vois pas ce qu'un player aura à redire à cela.
- On évite les travers du romantisme sirupeux et narcissique qui consiste à sortir le grand jeu à chaque fois qu'on rencontre une poupoune. On a très bien vécu sans elle jusqu'à présent, on ne va pas lui faire une proposition de mariage avant l'arrivée du dessert non?

J'insiste sur le côté narcissique du presupposé modèle à l'Européenne que semble défendre l'auteur. On ne prend pas le temps de découvrir une personne ou de lui poser des questions comme le font ces satanés yankees. Non, on tombe amoureux de l'Amour et y va la fleur au fusil comme si c'était chaque fois la première fois... Bob, si tu nous entends...

Là ou la question est intéressante, c'est bien sûr de savoir si le rituel laisse assez de place à la spontanéité. Et la aussi, à moins d'être un blaireau fini, on ne joue pas exactement la même partition à chaque fois, sinon on finirait par s'ennuyer sévèrement. Les variations sont infinies un peu à l'instar d'une improvisation musicale sur une grille d'accords donnée.

Image

De toutes façons, nous rappelons sur FTS à qui veut l'entendre que le date ne doit pas s'apparenter à un entretien d'embauche si on veut provoquer ne serait-ce qu'un brin de désir chez la fille. Et quand on a compris ça, il n'y a pas besoins d'attendre 4 rendez-vous pour passer à l'horizontale... surtout avec une Américaine.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 07.05.11, 19h13 par RascarCapac
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Venusian a écrit:
Ceci dit ce qui ressort, c'est une analyse fortement rationnelle de la séduction occultant complètement l'aspect émotionnel. Et ça oui, c'est effectivement très américain. Cf la plupart des méthodes venues d'outre atlantique.

J'en ai pas la même lecture, beaucoup d'exemples disent justement ne pas respecter les codes parce que ça ne leur plait pas.
Quant aux règles, finalement, il s'agit moins de les respecter comme telles que parce qu'elles permettent de ne pas faire certaines erreurs; comme donner plus que l'autre.
Finalement c'est un garde fou qui permet de profiter de la chose sans faire des faux pas comme ceux qu'on attribue aux AFC. Tout le monde en respecte, consciemment ou non. Et puis c'est pas parce qu'on respecte des règles qu'on ne peut pas improviser, toi qui fait du théâtre d'impro, tu devrais le savoir plus que quiconque.

En ce qui concerne la spéculation, je ne nous crois pas en reste.
Donc pas d'anti américanisme primaire, cet article est de toute manière assez orienté (vu le site, c'est pas étonnant) mais ce qui en ressort n'est pas si négatif, surtout un peu étranger à notre manière de faire.
Avant de se demander si les méthodes d'outre atlantiques sont adaptées au game tel qu'on le pratique en europe, je pense qu'on gagnera à se demander si elles sont adaptées au game tel qu'on le pratique soi-même.

Pour ma part La Mystery Method fonctionne super-bien. J'ai essayé la gunwitch method, je n'en ai jamais rien tiré (même si ça me paraît pertinent)

N'oublions pas que nous sommes influencés par notre environnement, mais nous avons aussi notre propre mode de fonctionnement.

On peut aussi se demander comment le game est vécu par chacune de nos cibles. Parce que les deux ambiances de séductions USA vs Europe telles qu'elles sont décrites dans l'article, on les retrouve chez chaque fille, c'est toujours sympa quand on comprend comment une fille fonctionne, on peut s'installer dans sa vision des choses ou la dynamiter, on sait d'où on part, on sait où on va.

En relisant l'article sous cet angle, j'ai l'impression d'en avoir plus appris sur les femmes que sur l'Europe et les USA. Cool non? :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (C'est pas faux) le 24.06.11, 00h06 par FrenchKiss
Mais si tu es débutant, voire, encore AFC, voire, trop inexpérimenté pour avoir la moindre conception (même erronée) de la séduction, t'en as aucune idée, et tu absorbes donc tout comme une éponge sans filtre critique.
Argl, j'y avais pas pensé.

Bon bah, amis débuttants vous n'avez plus qu'à vous acheter un chapeau en poile de foune d'ours femelle et vous blinder les yeux de Rimel. Bon courage
A lire / A voir en ce moment sur FTS
cron