Vous êtes sur les forums de FTS, et vous consultez la discussion

Le point G : qu'est ce qu'il fait ? Qui c'est celui là ?

Bienvenue sur les forums de FTS.

Ces forums sont là pour vous permettre de partager conseils, témoignages et opinions; et discuter sur tout ce qui vous intéresse. Relationnel, vie amoureuse (drague, rencontres, séduction, relations), sexualité, psycho et vie intérieure, look, confiance en soi, ...

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir participer aux discussions.

  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
Selon la légende, le point G serait la clé du plaisir absolu. Le Graal de la jouissance féminine. Mythe pour certains, réalité anatomique pour d’autres, le point G est surtout à l’origine de beaucoup d’idées reçues...

Hommes et femmes le cherchent sans relâche depuis sa découverte, en 1950, par Ernst Gräfenberg, un gynécologue allemand. Les médias, en particulier les magazines féminins, ne cessent de lui faire la part belle. Le point G serait une zone érogène, de la taille d’une pièce de monnaie, située à 4/5 centimètres de l’entrée du vagin, sur sa face antérieure (du côté de la vessie).

Toutefois, chercher le point G, c’est partir du principe que le plaisir ne serait qu’une histoire de zone érogène, c’est oublier la participation consciente ou inconsciente de votre partenaire. Or, le plaisir féminin vient autant de la stimulation des zones érogènes que de la façon dont on s’abandonne ou du moment en lui-même. Certes, les terminaisons nerveuses jouent leur rôle, mais savez-vous que l'une des parties du corps les plus innervées est la pulpe des doigts ? Ce n’est pas faute d’avoir essayé de jouir en touchant mon bureau mais ce ne fut pas concluant…

Même au sein de la communauté scientifique, chercheurs et sexologues ne s’accordent pas sur son existence. Ravivant la polémique, une équipe du King’s Collège de Londres a publié, en janvier dernier, les résultats d’une étude menée sur plus de 1 800 femmes. Uniquement des jumelles. Leur postulat : si l’une déclarait avoir un point G, sa soeur devrait en avoir un aussi, puisqu’elles ont le même ADN. Conclusion de l’étude : le point G est une "donnée totalement subjective". Toutes les femmes n’ont donc pas de point G. Parmi celles chez qui une telle zone a pu être observée, sa taille et sa sensibilité varient. Pour la sexologue Beverly Wipple, co-auteur de The G-Spot and other discoveries about human sexuality, ouvrage qui, à sa sortie en 1981, a contribué à faire découvrir la notion de point G au grand public, "on ne naît pas avec un point G, on le trouve." Ce serait donc une affaire d’apprentissage, de découverte et de laisser-aller érotique… Ce qui est dérangeant, c’est que cela signifierait que certaines femmes sont plus aptes à jouir que d’autres.

Mais pourquoi voudrions-nous que le point G existe ? N’est-il pas un moyen de se rassurer pour l’homme ? Il aurait ainsi un mode d’emploi sans marge d’erreur. Le problème c’est que le point G n’est pas un bouton magique sur lequel on appuie pour accéder directement au septième ciel. Sans excitation préalable, sa stimulation peut vite se révéler désagréable, voire douloureuse. Chez certaines femmes elle provoque même la sensation d’avoir besoin d’uriner. En bref messieurs, la zone est sensible mais doit être "travaillée", "entraînée", "apprivoisée" pour devenir érogène. Ce qui est curieux, c’est de voir ce que chacun y projette. Comme cette idée que le point G serait une trace résiduelle de quelque chose de masculin, correspondant à la prostate chez l’homme. Le point G, c’est donc le fantasme de l’existence d’un bouton qui déclenche tout. Un point qui ferait que toute femme jouisse, au-delà même de son désir de jouir. Ce qui rassure les hommes dans leur capacité à leur faire éprouver du plaisir. Mais vous êtes-vous seulement demandé si nous en avions envie tous les jours ? Chez certaines, la recherche par leur partenaire d’une zone comme le point G, peut être vécue comme quelque chose de délicieux, associé à un jeu sexuel, et les aider à s’ouvrir et accéder à la jouissance. Cependant, ça peut être exaspérant d’être réduite à un point, à une zone qui nie tout le reste du corps.

Le point G est donc surtout une obsession masculine (reprise par les femmes, il est vrai). De mon expérience, il ressort que les hommes ont besoin d’un mode d’emploi qui marche à tous les coups, ça les rassure, alors que les femmes sont beaucoup plus dans l’intuition. Derrière cette obsession on trouve finalement le culte de la performance, significative chez les hommes. Ajoutons, pour les deux sexes, le réconfort de savoir la jouissance féminine réduite en un seul point, alors qu’elle est perçue depuis toujours comme une vague incontrôlable, potentiellement dévastatrice, un ultime but à atteindre. Finie la crainte masculine devant ce tsunami mystérieux.

Finalement, plus que la réalité du point G, qui n’apporterait pas grand-chose à la relation sexuelle, ce sont les fantasmes qu'il suscite qui sont passionnants à analyser. Il convient donc de ne pas en faire un but ultime et de ne pas lui donner une trop grande importance en restant à l'écoute de sa partenaire.

Pour les anglophones, voilà de quoi compléter le sujet
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (A lire) le 14.03.12, 22h36 par Mikau
  • +3 (Post de qualité) le 14.03.12, 23h03 par Tulpa
  • +2 (Instructif) le 14.03.12, 23h22 par achribu
  • +2 (Ca va mieux en le disant) le 15.03.12, 07h30 par MaryMorgane
  • -1 (Du grand n'importe quoi) le 15.03.12, 11h49 par BinBee
  • +2 (A lire) le 20.03.12, 16h27 par LuxLisbon
  • Mikau Score : 85 - 24 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
Très bon post, rien à redire sur le point G.

En fait je crois qu'un des points les plus intéressants c'est aussi ça :

Dywann a écrit:
Le point G est donc surtout une obsession masculine (reprise par les femmes, il est vrai). De mon expérience, il ressort que les hommes ont besoin d’un mode d’emploi qui marche à tous les coups, ça les rassure, alors que les femmes sont beaucoup plus dans l’intuition. Derrière cette obsession on trouve finalement le culte de la performance, significative chez les hommes. Ajoutons, pour les deux sexes, le réconfort de savoir la jouissance féminine réduite en un seul point, alors qu’elle est perçue depuis toujours comme une vague incontrôlable, potentiellement dévastatrice, un ultime but à atteindre. Finie la crainte masculine devant ce tsunami mystérieux.


Et si c'était ça le principal problème ? Pour pas mal de trucs d'ailleurs.

Les gens ont peur de décevoir, de mal faire, et n'acceptent pas de ne pas savoir tout, alors ils ont besoin d'un manuel prêt à l'emploi, ou d'une solution clé en main pour se rassurer, pour tenter d'être le meilleur.

Si certains se sortaient de la tête ce putain de culte de la performance ça leur ferait peut-être pas de mal.
  • BinBee Score : 192 - 34 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
(bug forum, doublon)
  • BinBee Score : 192 - 34 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
du grand n'importe quoi... le point g n'est pas un mythe il est même très facile à trouver grâce à sa texture nervuré.. en général entre 2 et 4 cm sur la paroi supérieur, il a la particularité de grossir qd on le stimule. le point p et les deep throat sont bcp plus dur à atteindre.. le point g c le b a ba.. le point qu'on apprends juste après le clito..

faut appuyer assez fort quand on le stimule, idéalement en même tps qu'on fait un cunni.. (coupez vous les ongles..)

Citation:
Toutes les femmes n’ont donc pas de point G

?????????? toutes celles que j'ai rencontré en avait un...

j'ai posté un récap des points féminins y'a 2 ans, je retrouves pas y'avait schéma, explication et tout...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Orthographe stp) le 27.03.12, 23h04 par Tazzz
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
Je n'ai pas dit qu'il n'existait pas Driller, faut pas lire en diagonale.

J'ai parlé du fait qu'il était nécessaire de le travailler et que sans excitation, ce n'était pas un bouton magique. J'ai également posé la question de pourquoi est ce qu'il était autant un mythe et j'ai tenté d'y répondre. J'ai dit que certaines femmes n'en "avait pas", tu es à leur place pour dire qu'elle ont FORCEMENT ressenti quelque chose quand un gros bourin a appuyé sur sa paroi vaginale persuadé d'un succès triomphant ?

Personnellement, j'ai essayé d'appuyer sur le "bouton magique", bah je ne suis pas montée au rideau à la seconde. Et j'ai eu des partenaires qui ont essayé aussi genre sans chercher ce qu'il y avait autour et à plus faire monter l'excitation que ça, idem, ça a été plus désagréable qu'autre chose.

En tout cas, merci, tu illustres bien mon propos sur les hommes qui veulent absolument qu'il existe.

(Pour évoquer le clito rapidement, tu savais aussi qu'une trop grande stimulation du dit clito pouvait être désagréable ?)
  • BinBee Score : 192 - 34 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
Citation:
tu es à leur place pour dire qu'elle ont FORCEMENT ressenti quelque chose quand un gros bourin a appuyé sur sa paroi vaginale persuadé d'un succès triomphant ?

il existe pour toute, mais chacune ressent différemment sa stimulation, certaines même n'aime pas trop qu'on le stimule.

Citation:
Pour évoquer le clito rapidement, tu savais aussi qu'une trop grande stimulation du dit clito pouvait être désagréable ?

lôôl, bien sur, c un peu comme si je te disais : tu sais que les mecs faut pas les sucer comme ds les films de boules... il y a celle qui n'aime pas qu'on le prennent par le haut, celle qui n'aime pas qu'on le pince entre ses lèvres, celles avec qui faut y aller comme un bourrin..

en général plus il est petit plus il est sensible.
  • Lossenia Score : -13 - 22 ans, F - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
C'est pas parce qu'on ne sent rien qu'il n'existe pas.
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
Ah mais en fait, le titre de Dr tu l'as vraiment ?
Je suis donc censée avoir un point G selon toi et forcément ressentir quelque chose quand j'y touche ?

Alors déjà, laisse moi te dire que je ne l'ai pas trouvé à la seconde où je l'ai cherché et que dans la majorité des cas, quand on le stimule je ressens genre rien. Mais vraiment. Pour que mon point G deviennent vraiment un truc de dingue à la stimulation, il faut que je sois vraiment beaucoup excitée.

Et ne me dis pas que je ne suis pas normale, crois moi nombre de nanas sont dans mon cas et sûrement plus que tu ne le penses. Après, ça soulève la question de la simulation, qui est intéressante cela dit et pas forcément aussi péjorative que tu pourrais le croire.
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
Lossenia a écrit:
C'est pas parce qu'on ne sent rien qu'il n'existe pas.


J'aurais tendance à dire que si. Il existe au sens physique, la zone est repérable mais il n'existe pas en tant que point G et ce qu'il est censé représenté du coup.
  • BinBee Score : 192 - 34 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
c'est un plaisir plus long à appréhender que l'orgasme clitoridien, avec l'habitude de le stimuler son plaisir sera de plus en plus facilement accessible.

c'est justement en général vers ton age que les filles commencent à le maitriser

Pour le réveiller, demande à un mec de te faire un bon cunni pas trop rapide, et une fois que tu es bien excité il te colle un vibro dessus, sans le bouger mais en appuyant assez fort (sans forcer non plus bien sur) et en augmentant la vitesse du vibro progressivement.

Citation:
Et ne me dis pas que je ne suis pas normale, crois moi nombre de nanas sont dans mon cas et sûrement plus que tu ne le penses

hihi ^^ arrête de me parler comme si j'avais connu 2 femmes ds ma vie ;)

bien sur que bcp de nana ne maîtrise pas encore bien leurs sexualité, la majorité sexuelle chez les femmes vient en général entre 25 et 30 ans, j'ai même déjà expliqué à une nana de 50 ans comment se servir de son vibro....

=> je vous fais un topic sur les 7 points du plaisir féminin bientôt.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Bonne idée !) le 15.03.12, 15h51 par sophie_is_happy
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
J'aime bien quand tu répètes ce que je viens de dire Driller, ça donne du crédit à mes interventions :D

Je viens de le dire que mon point G n'était réceptif sans que je sois excitée.
Cela dit, je n'ai pas demandé d'aide pour ma sexualité, crois moi, je suis parfaitement à l'aise avec et je n'ai aucun problème pour prendre mon pied.

J'ai tenté de démystifier le truc et de lui retirer son caractère ultime. Un "orgasme du point G" n'est pas une fin en soi et il sert bien trop d'excuse à ne pas s'occuper du reste. Ne pas savoir stimulé un point G ne fait pas de toi un mauvais coup et j'ai eu des coups fabuleux qui n'avait même pas pensé à s'en approcher. La réciproque est vraie. C'est comme ces mecs où tu sens tout de suite qu'ils utilisent la même routine avec toutes les nanas en croyant que nous sommes toutes les mêmes.

Ne pas être sensible du point G ne fait pas d'une nana quelqu'un qui ne maitrise pas sa sexualité. De plus en plus d'études tendant à dire qu'il ne serait pas présent chez toutes les nanas, que ça serait plus une zone qu'un point, etc. Il est peut être temps d'arrêter d'en faire un Saint Graal de la jouissance féminine, de déculpabiliser les nanas par rapport à ça et de se dire qu'il y a peut être d'autres moyens de faire kiffer sa partenaire...

(Perso, je préfère 4/5 orgasmes clitoridiens à un seul du point G de toute façon alors ça me va bien.)
  • BinBee Score : 192 - 34 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
Citation:
Je viens de le dire que mon point G n'était réceptif sans que je sois excitée.

?? normal qui contrediras ça ?? c'est un peu comme de dire tiens je préfère qu'on me branle quand je suis en érection..

d'ailleurs la proéminence du point g qd tu es excité est une sorte d’érection.

Citation:
J'ai tenté de démystifier le truc et de lui retirer son caractère ultime.

rien d'ultime, les deep throat donne des orgasmes encore plus intense que le point g.

Citation:
De plus en plus d'études tendant à dire qu'il ne serait pas présent chez toutes les nanas, que ça serait plus une zone qu'un point

tu trouves de tout et son contraire dans les études, les dernières intéressantes que j'ai lu tendais à déterminer que ce point était une ramification du clito, en tout cas de mon expérience je n'ai jamais rencontré de nana qui n'en avais pas.

Citation:
Perso, je préfère 4/5 orgasmes clitoridiens à un seul du point G de toute façon alors ça me va bien

tu peux enchaîner les orgasmes clitoridiens ?? tiens c marrant peu de femme en sont capable, en général après un orgasme il faut le laisser reposer, d'ou l'utilité d'avoir d'autres points à stimuler.

j'ai compris ta tentative de démystification pour ceux qui s'attende à trouver un bouton on\off qui fonctionne à coup sur, mais je trouves que ton post fait l'inverse, il participe à entretenir des légendes autour d'un banal point du plaisir.

Citation:
le point G est une "donnée totalement subjective"

tu peux pas écrire ça, faut pas répéter toutes les conneries qu'on lit sur le net.

=> chacun fait ce qui lui plait, moi j'aime pas qu'on me lèche le gland, tous les mecs me disent t'es con c'est le meilleur, bah moi j'aime pas..
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Immature) le 16.03.12, 14h12 par Mikau
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
Tu vois, au final on est d'accord, je n'ai donc pas tant que ça dit des conneries ;)

Ce que je dis dans l'article c'est justement que le point G n'est pas un bouton on/off, que toutes les femmes n'y sont pas réceptives et que dans tous les cas il est important d'avoir une excitation préalable pour qu'il soit réceptif à la stimulation.

Les études scientifiques et mon expérience personnelle (la mienne et celles des nanas que je connais) tendant à prouver qu'il n'est peut être même pas présent chez toutes les nanas. Tu n'es tombé que sur des nanas qui en avaient, moi je ne suis tombée que sur des mecs qui adoraient qu'on leur lèche le gland, comme quoi...

Finalement, tout ça n'est que question d'écoute du partenaire et d'être attentif à ses réactions.

J'ai découvert ça avec les nanas, les mecs avaient du mal à trouver la technique, à force de connaitre mon corps et de pratiquer, j'y arrive à tous les coups ;)

Quant à la donnée subjective, c'est la conclusion de l'étude, c'est entre guillemet. Je n'allais pas parler d'une étude sans en donner la conclusion. Le conditionnel aurait peut être été plus pertinent, je ne peux pas être parfaite à tous les coups :lol:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Pertinent) le 15.03.12, 14h45 par BinBee
  • BinBee Score : 192 - 34 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
Citation:
Les études scientifiques et mon expérience personnelle (la mienne et celles des nanas que je connais) tendant à prouver qu'il n'est peut être même pas présent chez toutes les nanas. Tu n'es tombé que sur des nanas qui en avaient, moi je ne suis tombée que sur des mecs qui adoraient qu'on leur lèche le gland, comme quoi...

je suis tombé que sur des nanas qui en avaient, mais je suis aussi tombé sur qq nana qui n'aimais pas particulièrement que je leurs tripote..

j'ai sur réagis à ton topic car je croise pleins de mecs et même nana qui pensent que ce point est une légende, et je trouvais que ton msg allait un peu dans leurs sens.

bon ayé je crois qu'on a mis les point g sur les i :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Ca va mieux en le disant) le 16.03.12, 14h13 par Mikau
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
Ah bah non, je donne même la marche à suivre en disant qu'il demande d'être découvert, travaillé, apprivoisé, je ne reniais donc pas son existence ;)

Cependant, je persiste, il ne faut pas en faire une fin en soi et se rappeler qu'il existe bien d'autres zones érogènes chez une nana !
  • BinBee Score : 192 - 34 ans, H - BANNI DU FORUM
Ce membre a été banni de FTS, en raison d'une attitude déplacée (arrogance, agressivité, propos borderline ou en contradiction avec notre règlement et nos valeurs). Les propos de ce membre n'engagent que lui, sont donc à prendre avec des pincettes, et ne reflètent pas les opinions des autres utilisateurs de FTS.
Citation:
Ah bah non, je donne même la marche à suivre en disant qu'il demande d'être découvert, travaillé, apprivoisé, je ne reniais donc pas son existence ;)

heeemmm.. tain faut que j'arrête de lire en diagonale.. j'étais sur mon tel dans la queue du monop quand j'ai lu le msg.. et y'a que le coté : point mystique \ légende qui ressortais.. après je suis partis dans le troll sans même relire le msg initial.. mets moi une sale note stp, je la mérite bien ça m'apprendras à avoir un comportement plus mature sur le fofo.

Citation:
Cependant, je persiste, il ne faut pas en faire une fin en soi et se rappeler qu'il existe bien d'autres zones érogènes chez une nana !

pour me racheter je fais un beau topic sur les points du plaisir féminin bientôt !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Bonne idée !) le 16.03.12, 14h14 par Mikau
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
Aller, je ne t'en veux pas, tu m'en mettras un joli la prochaine fois :lol:

Fais gaffe sur ton article, si tu en oublies je vais me mettre colère tout rouge ! (Cela dit, je l'ai dit dès le début que tu avais lu en diagonale \o/)
Globalement rien à redire sur l'ensemble.
Le Point G existe, ce n'est pas un point, mais une Zone, plus ou moins grande et réceptive selon les femmes... Et il faut le stimuler pour qu'il devienne réactif, un peu comme tout le reste de la femme en somme :wink: .
Rien de bien révolutionnaire.

Il y a quand même un truc qui me fait réagir :
Dywann a écrit:
Ce qui est dérangeant, c’est que cela signifierait que certaines femmes sont plus aptes à jouir que d’autres.

Ca me parait absolument évident que tout le monde n'est pas fait de la même manière que que les gens ne sont pas égaux autrement qu'en droits (et en théorie).
Ce n'est pas dérangeant, c'est normal.
  • Dywann Score : 122 - 27 ans, F
J'ai hésité longtemps avant de la laisser cette phrase.

J'aurais dû plus la développer. L'idée c'est que ça voudrait dire que les femmes qui sont plus aptes à jouir sont meilleures dans un premier temps (alors que comme on l'a déjà dit c'est une question de don de soi et d'apprentissage de son corps) et, dans un second temps, ça voudrait dire qu'une femme pas sensible de la zone G est incapable de jouir. Ce qui faux, comme je me tue à le répéter !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (100% d'accord) le 15.03.12, 16h03 par Adoniis
Citation:
il ressort que les hommes ont besoin d’un mode d’emploi qui marche à tous les coups

En fait il existe bel et bien un mode d'emploi qui marche à tous les coups. Le secret c'est qu'il est sans aprioris:

On met le truc dans le manchin, on fait des va-et-vien en douceur, on touille un peu, on varie les angles, on fait attention aux réactions de la fille, et quand on sent que ça lui plait on se cale sur la vibe...

Simple non?

:awesome:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (lol) le 15.03.12, 16h32 par Lossenia
  • 0 (C'est pas faux) le 15.03.12, 17h26 par Adoniis
  • 0 (+1) le 04.04.12, 12h48 par tibdeconne
A lire / A voir en ce moment sur FTS
Les différentes rubriques de FTS