Discussion

Oxygène, je t'aime

Note : 25
lancé par Perlambre le 03.06.2017
16 réponses
dernier par Perlambre le 17.08.2017, 13h17
J’ai envie d’évoquer la rareté dans le cadre d’une relation amoureuse.
Femmes ou hommes, nous sommes tous concernés, que la relation soit à ses prémisses ou plus établie.

Je précise de suite que la manipulation de l’autre n’a rien à voir avec mon propos. Pour parler plus crûment, je ne suis pas un vendeur qui pour piéger le chaland, lui fait comprendre que l’article sous ses yeux est génial mais qu’il n’est « peut-être » plus en stock.

Il ne s’agit pas non plus d’ignorer son partenaire durant des semaines en pensant ainsi l’accrocher. Perso, si un mec me fait le coup, sa valeur ne va pas augmenter. Au mieux je vais estimer qu’il ne sait pas ce qu’il veut et m’intéresser à d’autres moins retors.

Partons du principe que nous sommes en présence de deux partenaires souhaitant jouer, non des nerfs de l’autre, mais du plaisir d’être ensemble.

Tout est donc dans la nuance.

Vous aviez une vie avant de rencontrer votre partenaire. Il n’y a aucune raison de tout abandonner et de vous assujettir à son emploi du temps. Même s’il trouve cela flatteur au début (et encore…) il risque de s’épuiser à être votre seul pourvoyeur de satisfaction. Sans compter qu’à force d’être scotchés l’un à l’autre, les sujets de conversations s’épuiseront vite, l’habitude pointera son nez, bientôt suivie par l’ennui.

Donc, gardons nos vies professionnelle/amicale, nos centres d’intérêt, nos goûts pour le sushi ou bœuf en daube, continuons à être plus du matin que du soir etc.
MAIS rien n’empêche de rencontrer à l’occasion les amis de l’autre, de tester le poisson cru, de manquer de sommeil parce que la soirée était vraiment délicieuse. Savoir faire plaisir n’a rien à voir avec la dépendance. Et puis vous aussi pouvez le sortir de son quotidien, la réciprocité ça marche bien.

Votre partenaire vous a dit que vous pouviez appeler quand vous voulez. Il aime votre voix, s’intéresse à vous, à envie de maintenir le lien.
MAIS le portable est simplement un outil de communication, pas une extension de votre main/doigts. Donc si vous ne voulez pas vous retrouver sans cesse sur messagerie, oubliez l’engin de temps en temps, votre partenaire sait que vous existez, le lui rappeler à tout moment ne vas pas vous rendre plus désirable au contraire. Laissez-lui aussi l’opportunité de composer votre numéro.

Nous avons tous un jardin secret et c’est tant mieux. A quoi bon raconter à votre partenaire vos moindres pensées, l’heure à laquelle vous faites telle chose, le détail physique que vous n’aimez pas chez vous etc. Je ne parle bien entendu pas de tromper sa confiance, ni de lui manquer de respect.
MAIS un peu de mystère permet de ne pas être considéré comme définitivement acquis, tel le livre ouvert dont on n’a plus envie de tourner les pages. Et vous, avez-vous envie de l’entendre encore parler de son client fidèle mais pénible ?

Laissez respirer l’autre est primordial. Votre partenaire aime le kart, ses copains, une retraite dans un temple bouddhiste (au choix). Pas de problème, encouragez-le plutôt que lui reprocher son absence ou manifester une jalousie inquisitrice, les retrouvailles n’en seront que meilleures.
MAIS pas question qu’il fasse la tête parce que vous profitez de ce temps libre pour vous adonner à vos propres passions au lieu de rester à la maison à l’attendre. Le désir s’accommode mal d’interdictions.

Vous avez vos qualités et bien entendu vos défauts. Afficher sa personnalité ne signifie pas manquer d’écoute. Mais au même titre que vous ne changerez pas l’autre, lui n’a pas plus de pouvoir sur vous. Le compromis dans une relation est une base indispensable.
MAIS faire des concessions menaçant notre identité, qu’il s’agisse de liberté d’opinion, d’amitié, de respect, d’autonomie… cela n’a d’une part rien de séduisant et SURTOUT il est faux de croire qu’en agissant ainsi nous retiendrons un partenaire qui ne sait nous apprécier pour ce que nous sommes.

Etre deux est tout sauf une fin, la séduction continue, doit absolument continuer. Et c’est exaltant d’adopter d’autres codes, l’enjeu change mais le jeu perdure sans pour autant être facile ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Oui) le 03.06.17, 16h44 par Jalapeno
  • +1 (+1) le 03.06.17, 17h06 par Vinsy
  • +1 (100% d'accord) le 03.06.17, 19h37 par Bumble
  • +1 (Très intéressant) le 03.06.17, 22h11 par mctyson
  • +1 (Sympa :)) le 03.06.17, 23h58 par Apheleia
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 04.06.17, 04h14 par Onmyoji
  • +1 (A lire) le 04.06.17, 09h34 par Syd_
  • +3 (Intéressant) le 04.06.17, 10h20 par The_PoP
  • +2 (Like !) le 04.06.17, 12h16 par mistermint
  • +2 (A lire) le 05.06.17, 11h35 par Nonchalance
  • +2 (C'est pas faux) le 06.06.17, 12h28 par Sathinelilly
  • +1 (Merci ! :)) le 06.06.17, 23h13 par valll
  • 0 (+1) le 07.06.17, 10h38 par stephonly
  • +1 (+1) le 09.06.17, 15h32 par Thedaze
Citation:
Est bon ce que je désire : ce n’est parce que nous jugeons qu’une chose est bonne que nous la désirons, mais c’est parce que nous la désirons que nous la jugeons bonne. Spinoza
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (+1) le 04.06.17, 11h45 par Mr.Smooth
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 04.06.17, 12h16 par mistermint
Le désir, essence de l'homme.
Merci Apheleia pour ce rappel du conatus.
Mais toi, si tu étais au début d'une relation que tu souhaites riche, quelle serait "ton appétit" en tant qu'affirmation de toi ?
Suis sincèrement curieuse...
Qu'est-ce que tu veux dire par là ?
À quel point je suis près à faire des concessions dans ma vie pour l'autre ?
Ou à quel point je souhaiterais mettre en valeur ma singularité par ce refus de concessions ? (j'imagine que ta question est moins directive, mais c'est pour voir où est le coeur du sujet)

Désolé j'ai souvent du mal avec les questions larges ou que je ne saisis pas totalement, je préfère que tu précises que de faire un énorme hors-sujet ! (comme je la vois on ne peut y répondre que par un paradoxe).

Autrement de manière générale, j'aime bien faire la distinction entre concessions et choix, bien que chaque choix implique une renonciation, donc une certaine concession. Ainsi, lorsque "je prends du temps sur mon emploi du temps", est-ce que je renonce à mes activités en faisant une concession, ou est-ce que je fais le choix de varier et découvrir autre chose ? Les deux se confondent en partie, mais la nuance est très importante.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 06.06.17, 18h55 par Perlambre
Je fais la distinction entre concession qui pour moi évoque le renoncement et compromis, source de partage.

Deux individus partagent aux vues de la création de l'entité "couple" sans pour autant s'oublier. C'est tout sauf être égoïste mais gérer l'équation du 1+1+3.

C'est anticiper, en cas d'accident de la vie (et la rupture n'est qu'une éventualité de l'accident en question), afin de garder intact son environnement amical, familial et même professionnel. C'est aussi s'éviter de regretter une mise entre parenthèse de pans de notre vie en vociférant "ça plus jamais", "je vais rattraper le temps perdu", "le/la prochain(e) va payer" etc.

En fait je parle de création à deux, sous-entendu qu'il faut être deux sur la même longueur d'ondes. Notamment avec un poil de sentiments ;)
Bonjour,

intéressant ce texte, et bien écrit.

Mais pas un mot sur la sexualité, le sensuel, le côté animal que nous avons tous.
Nous sommes des êtres de désir.

J'aimerais avoir votre avis, car on sait tous que l'ennui/la routine culbute le désir/la sexualité assez rapidement.
Comment faire pour que le partenaire ne devienne pas un "ami(e)" ?

J'ai mon avis sur la question...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Developpe stp) le 07.06.17, 11h57 par Apheleia
Citation:
Comment faire pour que le partenaire ne devienne pas un "ami(e)" ?

Le partenaire est déjà un ami (sauf histoire purement charnelle mais là n'est pas la teneur du sujet)
Du reste c'est tout le message de cet article.
Les appels d'air donnent du grain à moudre aux relations amoureuses. On ne devrait pas tout partager tout le temps, sauf ceux à qui la routine convient précisément.
Le tout est de savoir avec quel carburant notre moteur amoureux tourne.
"De quelle dose d'indépendance ai-je besoin? " est une question primordial quand on commence à former un couple selon moi. Tout le monde n'ayant pas les mêmes attentes pour de bonnes ou mauvaises raison.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Absolument) le 10.06.17, 16h12 par Perlambre
Comment faire pour que le partenaire ne devienne pas juste un "ami(e)" ?
Citation:
Les appels d'air
sexuels, qu'en est il ?
Citation:
On ne devrait pas tout partager tout le temps

oui, je suis d'accord, mais c'est vague :)

J'arrête là, de commenter le commentaire.
Bonne journée
Citation:
Nous avons tous un jardin secret et c’est tant mieux


J'aimerais bien connaître les contours/limites de cette phrase.
C'est une phrase "valoche".
Tout le monde a sa propre conception du "jardin secret".

Dans ce jardin secret, on y met quoi ?
Des amis, des secrets, des sorties, des amants/maîtresse, du sexe, des fantasmes ... ?
:)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Pertinent) le 09.06.17, 17h28 par Apheleia
J'ai délibérément décidé de ne pas parler de sexe, d'animalité dans mon topic parce que là n'était pas le sujet. Le sexe étant un élément important dans un couple mais le couple en tant que création ne pouvant se contenter de sexe. Merci Daze.

Ceci précisé, parlons jardin secret.

C'est bien entendu une notion très personnelle, à chacun sa définition.
J'avais pris la précaution de préciser qu'il n'était question de tromper une confiance, de manquer de respect à son partenaire. Donc le jardin peut simplement être de beaux souvenirs, des opportunités ratées, des blessures, des confidences d'un/une amie, des pensées un peu trop critiques à l'égard d'un proche de son partenaire, des rêves ou projets qu'il s'agisse d'un pays à visiter ou d'un échelon professionnel à atteindre... en fait c'est vraiment vaste.

Si je veux résumer ce qui à mon sens fait la différence entre jardin secret et secret : le jardin secret n'a rien à voir avec une activité cachée, le mensonge ou la trahison. C'est plus un espace individuel, intime, créatif, imaginatif, une meilleure connaissance de soi, la possibilité de faire des choix de vie assumés, l'acceptation parfois d'un renoncement en toute connaissance des choses.

Avoir un jardin secret, c'est vivre des choses hors du couple, à mon sens absolument nécessaires, à partir du moment où nos actes restent en accord avec les valeurs fixées par le couple. Ce qui sous-entend une parfaite communication entre deux partenaires.

Pour finir, je me méfie de l'injonction du "tout dire" dans un couple. Pour moi ce n'est en aucun cas une preuve d'amour. C'est souvent se dédouaner en faisant porter à l'autre un poids dont il se passerait bien. Cela peut être de le forcer à prendre une décision à notre place, de décharger sur lui une culpabilité et de le laisser se débrouiller avec ce qui ne lui appartient pas, de lui imposer un aspect de nous que nous n'aimons pas en attendant de lui une réassurance servile etc...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Intéressant) le 10.06.17, 16h49 par Moumane
Hum. Je ne comprends pas du tout cette notion de "jardin secret".
En gros ça veut juste dire que tu ne mets pas toute ta vie dans une tierce personne c'est ça? Si oui pourquoi cette image de jardin secret?
Haskeerlos en mode des racines et des ailes

En fait à l'origine l'expression est à prendre au sens littéral du terme : dans les temps anciens, les personnes d'influences, riches... en contact quotidien avec beaucoup de monde de par leur responsabilités aimaient à avoir à côté de leur château, villa, dans un coin du parc souvent assez ouvert, un petit jardin clos, seul endroit où ils pouvaient échapper aux turpitudes du monde extérieur.

La notion a été transposée aux relations amoureuses, tout simplement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Developpe stp) le 13.06.17, 10h59 par stephonly
@ Smooth : oui si nous restons dans le pragmatisme donc action concrète, je ne mets pas toute ma vie dans mon partenaire en effet.

Mais j'ai besoin d'adoucir pour mon bien-être cette notion "d'efficacité par la pratique" parce que pour moi - et je dis bien pour moi - elle est pauvre dans le sens où j'aime la richesse d'un espace solitaire, immatériel, abstrait, mais aussi constitué de passions, d'aspirations, d'amitiés.

C'est ce petit jardin clos dont parle Haskeerlos, que je ne peux matérialiser, n'étant ni riche ni propriétaire d'un château ;)

Pour Michel Tournier "l'homme-jardin vieillit bien".
Dans la mesure du possible, à ma petite échelle, je creuse ma terre et interroge le ciel. Pour mieux profiter des moments passés avec celui qui me plait aujourd'hui.
On baigne dans le concept, là !
C'est totalement abstrait pour moi...
Le schéma dominant qui régit les relations amoureuses, voilà encore une fois ce qui
est expliqué ici.

«Oxygène, je t'aime» : déjà, rien que le titre, c'est étrange...
Donc, il faudrait s'oxygéner régulièrement ?
Ça voudrait dire qu'on s'asphyxie dans un couple ?
==> Dès qu'une relation est exclusive, elle est condamnée ...

Cet oxygène doit venir de l'intérieur, et non pas de l’extérieur.
La confiance doit se bâtir dès le début de la relation.
Il faut poser les bases de TOUT ( Tous les domaines ) :
==> Qu'est ce que tu veux faire ?
==> Qu'est ce que tu veux faire avec moi ?
==> Quels sont tes besoins, tes envies, tes désirs ?
==> Es tu prêt à m'écouter quand j'ai envie de .... ?
==> Es tu prêt à m'écouter quand je n'ai pas envie de .... ?
==> Es tu prêt à entendre que j'ai BESOIN de faire ceci, même sans toi qui n'en a pas envie ?

Si vos seules discussions du soir ou du week end, c'est :
«On achète quoi pour les prochaines courses»
«On fait quoi avec les enfants ce week end»
et si tous les soirs, vous abrutissez votre conjoint(e) avec vos histoires de boulot, ne rêvez pas, l'autre est déjà cyanosé.

Vous avez privilégié votre communication professionnelle au détriment de votre communication personnelle : vous êtes intarissable sur des sujets chiants ... Perdu !

On est censé vivre en adulte, alors il faut s'affirmer en adulte, et ne rien ÉLUDER.
L'amour, l'amitié ne doivent pas être vécu comme des possessions.

Bonne vacances
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 09.08.17, 20h10 par Apheleia
  • 0 (Pas convaincu) le 10.08.17, 00h52 par Onmyoji
  • 0 (Trop dogmatique) le 11.08.17, 00h35 par r-0
  • 0 (???) le 17.08.17, 13h18 par Perlambre
Ce n'est pas ce que j'interprète du message de Perlambre.
Ce que j'en comprends, c'est avant tout un rappel, adressé aux personnes qui pourraient l'oublier — et ça peut arriver à tout le monde — de l'importance d'un équilibre entre la vie de couple et la vie de ses membres.

Un équilibre délicat, d'autant plus que l'équilibre satisfaisant peut varier d'une personne à l'autre et d'un moment à l'autre. Et dans les moments où ce point d'équilibre est trop différent, il y a en effet le risque que l'un étouffe l'autre. Des fluctuations sont normales, mais si cette différence va toujours dans le même sens, la fin de la relation arrive vite.

L'un se sent oppressé, aspire à davantage de liberté, l'autre se sent mis à l'écart et aspire à davantage de proximité, et c'est le cercle vicieux. Un rappel comme celui de ce topic peut permettre de prendre du recul et de briser cet enchaînement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Absolument) le 17.08.17, 13h18 par Perlambre
Merci Ailether, mon propos était en effet l'équilibre nécessaire à trouver dans une vie de couple. Pas facile car nous sommes tous différents mais pas inatteignable entre partenaires de bonne volonté.

Stephonly, rien dans mon post ne signifiait qu'une relation exclusive était condamnée.
Pourquoi penser ainsi ?
Désolée de ne pas être d'accord avec toi mais je ne crois pas à l'oxigène venant de l'intérieur. Et cela n'a rien à voir avec la confiance, élément indispensable pour faire couple.

L'oxygène c'est justement avoir confiance en son partenaire et le laisser libre de s'adonner ailleurs à des passions qui ne sont pas tiennes.
C'est le voir revenir vers toi avec le sourire, sourire que tu auras aussi pour cette bulle de liberté mise à profit pour tes propres envies.

Pas de schéma dominant non plus, je parlais de partenaires égaux, respectueux d'un couple, respectueux de ce qu'ils sont au plus profond de leurs tripes.

Pour finir, la communication dans un couple est en effet indispensable mais envisager sa vie en respirant uniquement l'air de son partenaire... comment dire, à chacun son point de vue, mais perso aucune envie d'être en apnée.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Pas clair / confus) le 21.08.17, 11h20 par stephonly
A lire / A voir en ce moment sur FTS