Discussion

Personnalité plutôt détachée... en séduction ?

Note : 5
lancé par Yseralis le 06.03.2018
12 réponses
dernier par Alea le 13.03.2018, 18h52
Bonsoir,

Alors voila je suis quelqu'un de plutôt détaché et indépendant (cela fait partie de ma personnalité)
Et je voulais savoir,quel impact ça pouvait avoir dans la séduction ?
Parfois je fais certes le premier pas pour aborder,proposer un rendez-vous à la fille mais par la suite il se peut que je prenne une certaine distance pendant un moment,c'est même pas quelque chose de conscient.

Qu'en pensez-vous ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Sors avec des potes et amuse-toi) le 07.03.18, 15h45 par THS
Pour moi la question ne se pose pas, chacun a sa propre expérience, du moment que tu te sents bien avec toi même, tout ces traits de personnalités sont des qualités à condition de ne pas se poser sans arrêt des questions, au risque de t'y perdre. Amuse toi avec tes amis.

De plus, tu dois probablement savoir quels sont les "impacts" de ces traits de personnalités, observe leur réaction, tout dépend de leur personnalité, et chaque personne réagira plus ou moins différemment.

Au final la question à se poser n'est pas quels sont les impacts de ma personnalité sur les femmes.
Mais plutôt, comment réagissent t'elles ?
Et est-ce que cela a une importance de savoir si elles acceptent ou non ce détachement ?
  • Alea
  • Score : 188 - 21 ans - MBTI: BALI
Bon man,

Je sais que FTS est un forum d'entraide, mais c'est pas une raison pour ouvrir un topic à chaque fois que tu te poses une question.
Car là tu dois en être déjà à ton 4 ou 5eme en 11 posts, où de plus on retrouve les mêmes idées qui se recoupent (tu te portes trop vite vers les filles, il y a une distance qui s'installe...), et tu réponds une fois sur deux aux réponses proposées.

Ceci étant dit, ce topic-ci a du moins le mérite d'illustrer un problème qui pourrait (j'utilise le conditionnel) être plus important que tu ne le penses.
Mettre une distance, inconsciemment, entre une personne qui visiblement te plait (sinon tu ne re serais pas porté vers elle) et toi, ça peut cacher quelque chose.

Ce serait intéressant que tu développes un peu :
- sur quoi te bases tu pour penser que tu as une personnalité détachée ?
- ça t'arrive souvent de créer cette distance ?
- comment se manifeste ton détachement ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Bien joué) le 08.03.18, 20h25 par Allandrightnow
  • +1 (Constructif) le 13.03.18, 22h35 par Onmyoji
Salut oui désole pour tout ces posts... Et désole pour cette réponse tardive...

"sur quoi te bases tu pour penser que tu as une personnalité détachée ?"

Sur mon vécu tout simplement,je suis quelqu'un qui recherche plutôt l'indépendance,la solitude ne me dérange pas... Je suis quelqu'un d'introverti,je n'aime pas être attaché émotionnellement trop longtemps à quelqu'un.
Je suis plus tourné vers les nouvelles rencontres.

"- ça t'arrive souvent de créer cette distance ?"

Assez souvent

"- comment se manifeste ton détachement ?"

Dans un échange par SMS je peux passer une semaine à n'envoyer aucun message à la personne (inconsciemment) IRL cela peut s'illustrer par le fait de privilégier des moments de solitude...

"ça peut cacher quelque chose." Qu'est-ce que cela peut cacher ?
De ce que je lis de tes interventions en soi et constate en dans l'absolu, je pense que t'as un problème à régler.

Pas de jugement de valeur, un constat :

Tu sembles angoissé de ouf/pas à l'aise socialement, et du coup, tu viens poser tes tes questions... Mais tu ne réagis pas derrière, en mode "mécanique" : la réponse t'intéresse, t'investir moins.

Quand tu viens poser tes questions ici, je vois des tas de questions sans réaction de ta part derriere.

Ne penses-tu pas que ce serait une part immense de tes problèmes, une peur de t'investir dans les rapports humains, qui ferait sentir tes rejets/échecs comme des baffes alors que c'est juste l'ecole de la vie ?

Je veux dire, je pense que t'as quelque chose de bien plus profond à creuser que de simples questions facutelles, surtout vis-à-vis de ta confiance en soi.

C'est ce que je tire de la lecture de tes interventions. Je crois que ton principal problème est là.

Se sentir distant quand on est incapable de lier ne veut rien dire.

'faut remettre en perspective.
[quote="Popovski"]De ce que je lis de tes interventions en soi et constate en dans l'absolu, je pense que t'as un problème à régler.

Pas de jugement de valeur, un constat :

Tu sembles angoissé de ouf/pas à l'aise socialement, et du coup, tu viens poser tes tes questions... Mais tu ne réagis pas derrière, en mode "mécanique" : la réponse t'intéresse, t'investir moins.

Quand tu viens poser tes questions ici, je vois des tas de questions sans réaction de ta part derriere.

Ne penses-tu pas que ce serait une part immense de tes problèmes, une peur de t'investir dans les rapports humains, qui ferait sentir tes rejets/échecs comme des baffes alors que c'est juste l'ecole de la vie ?

Je veux dire, je pense que t'as quelque chose de bien plus profond à creuser que de simples questions facutelles, surtout vis-à-vis de ta confiance en soi.

C'est ce que je tire de la lecture de tes interventions. Je crois que ton principal problème est là.

Se sentir distant quand on est incapable de lier ne veut rien dire.

'faut remettre en perspective.[/quote]

Bonjour,
Alors pour commencer oui j'ai un problème à régler,j'ai conscience de cela et je prends en compte toutes les réponses qui me sont données,je les note et je tente de réfléchir la dessus.Pour le caractère un peu impulsif de mes posts encore une fois,je m'en excuse.Pour l'investissement,il est fait mais sur le long terme,le problème que j'ai ne peut se régler en un jour.Je me suis inscrit sur ce forum pour avoir des conseils sur certaines questions...
"Ne penses-tu pas que ce serait une part immense de tes problèmes, une peur de t'investir dans les rapports humains, qui ferait sentir tes rejets/échecs comme des baffes alors que c'est juste l'ecole de la vie ?" Je n'ai pas peur de m'investir c'est juste que je ne m'y prend pas correctement,par manque d'expérience.Avant j'avais effectivement peur de m'investir car je complexais par rapport à mon physique maintenant je souhaite développer cette compétence relationnelle et émotionnelle.En m'inscrivant sur le forum,je pensais que j'allais trouver de l'aide et j'ai effectivement trouvé de bons conseils (certains de ces conseils je les applique déjà)
Tu peux la trouver mec, t'inquiète :) Juste, t'as ta part du boulot pour y arriver :wink: On ne remet pad en cause ta volonté d'y arriver et/ou d'évoluer :)

En revanche, tu aprles d'un physique qui te complexe, sans aller plus loin. Je pense que t'ad ub truc à creuser là, si tu le veux :)

Ce que je veux dire, c'est qu'au delà des questions générales que tu poses, y'en aurait d'autres plus personnelles à d'abord régler, sans jugement de valeur aucun.

Et on peut t'y aider, pour peu que tu veuilles l'être :wink:
D'accord merci pour ta réponse,je vais réfléchir à tout ça ^^
  • Alea
  • Score : 188 - 21 ans - MBTI: BALI
Popovski et son armée de smileys.

Yseralis,
Tes posts confirment ce que je pensais.

Citation:

Sur mon vécu tout simplement,je suis quelqu'un qui recherche plutôt l'indépendance,la solitude ne me dérange pas... Je suis quelqu'un d'introverti,je n'aime pas être attaché émotionnellement trop longtemps à quelqu'un.
Je suis plus tourné vers les nouvelles rencontres


C'est un court passage, mais ça se voit clairement que tu tournes en rond.

Déjà rapprocher indépendance et solitude, c'est pas la meilleure idée du siècle.
Être indépendant veut juste dire que n'est pas soumis à sujétion, que tu es capable d'autonomie. Ça ne veut en aucun cas signifier rester solitaire
Tu remarqueras je l'espère qu'il y a un équilibre entre solitude et dépendance.

«la solitude ne me dérange pas».
Ça, c'est révélateur. Je sais pas trop quelle définition tu donnes à solitude, mais il va falloir que tu aies conscience que cette pensée est une illusion. Un truc que tu te dit, auquel tu croies fortement, pour te conforter dans cette situation.
La solitude te dérange pas, mais en attendant elle t'engloutit, et tu t'en rends pas compte. Tu crois la supporter, mais plis tu supporteras et plus tu t'enfonceras.

Pas d'attaches/ préférer les nouvelles rencontres. La bouche sans fin.
Tu rencontres quelqu'un, un petit lien se crée. Mais brusquement une distance apparaît, et tu préfères rencontrer un autre quelqu'un. Ainsi de suite, et au final t'as créé de liens forts avec personne, mais «ça te dérange pas la solitude»

Je parais peut-être un peu sec, mais c'est pour (je l'espère) te faire prendre conscience que ta situation est bancale, et que tu pourrais en pâtir fortement si tu en restes là.
Je sens de plus un certain manque de confiance en toi (tu t'excuses un peu trop souvent déjà), et bon j'ai l'impression que tout est un peu lié.

Enfin je te le répète : créer «assez souvent» (je te cite) une distance, avec des gens qui pourtant avaient attiré ton intérêt, avoir peur de t'investir (tiens tiens et tu n'arrives pas à t'attacher émotionnellement, bingo), et entretenir la solitude, ça amorce rien de bon.

Sauf si t'es Proust et que tu considère que «l'amitié est une perte de temps».
Mais dans ce cas t'as intérêt à nous pondre un chef d'oeuvre.

Blague à part, essaye de considérer sincèrement ce que j'ai voulu t'apporter.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Yesssss!) le 11.03.18, 19h30 par Mr.Smooth
  • +1 (+1) le 12.03.18, 19h51 par Perlambre
  • +1 (A lire) le 13.03.18, 22h38 par Onmyoji
[quote="Alea"]Popovski et son armée de smileys.

Yseralis,
Tes posts confirment ce que je pensais.

[quote]
Sur mon vécu tout simplement,je suis quelqu'un qui recherche plutôt l'indépendance,la solitude ne me dérange pas... Je suis quelqu'un d'introverti,je n'aime pas être attaché émotionnellement trop longtemps à quelqu'un.
Je suis plus tourné vers les nouvelles rencontres [/quote]

C'est un court passage, mais ça se voit clairement que tu tournes en rond.

Déjà rapprocher indépendance et solitude, c'est pas la meilleure idée du siècle.
Être indépendant veut juste dire que n'est pas soumis à sujétion, que tu es capable d'autonomie. Ça ne veut en aucun cas signifier rester solitaire
Tu remarqueras je l'espère qu'il y a un équilibre entre solitude et dépendance.

«la solitude ne me dérange pas».
Ça, c'est révélateur. Je sais pas trop quelle définition tu donnes à solitude, mais il va falloir que tu aies conscience que cette pensée est une illusion. Un truc que tu te dit, auquel tu croies fortement, pour te conforter dans cette situation.
La solitude te dérange pas, mais en attendant elle t'engloutit, et tu t'en rends pas compte. Tu crois la supporter, mais plis tu supporteras et plus tu t'enfonceras.

Pas d'attaches/ préférer les nouvelles rencontres. La bouche sans fin.
Tu rencontres quelqu'un, un petit lien se crée. Mais brusquement une distance apparaît, et tu préfères rencontrer un autre quelqu'un. Ainsi de suite, et au final t'as créé de liens forts avec personne, mais «ça te dérange pas la solitude»

Je parais peut-être un peu sec, mais c'est pour (je l'espère) te faire prendre conscience que ta situation est bancale, et que tu pourrais en pâtir fortement si tu en restes là.
Je sens de plus un certain manque de confiance en toi (tu t'excuses un peu trop souvent déjà), et bon j'ai l'impression que tout est un peu lié.

Enfin je te le répète : créer «assez souvent» (je te cite) une distance, avec des gens qui pourtant avaient attiré ton intérêt, avoir peur de t'investir (tiens tiens et tu n'arrives pas à t'attacher émotionnellement, bingo), et entretenir la solitude, ça amorce rien de bon.

Sauf si t'es Proust et que tu considère que «l'amitié est une perte de temps».
Mais dans ce cas t'as intérêt à nous pondre un chef d'oeuvre.

Blague à part, essaye de considérer sincèrement ce que j'ai voulu t'apporter.[/quote]

Salut,

Je te remercie pour ta réponse.Ton analyse de la situation est plutôt complète,cependant je voulais préciser certaines choses.D'abord concernant la solitude,il y a une part d'illusion certes mais il y a aussi le fait que je me sent mieux en étant seul ou en interaction inter-personnelle que dans un groupe.Lorsque je passe trop longtemps dans un groupe,je sens mon énergie s'épuiser... Je me sens un peu mal à l'aise.Je me suis peut-être mal exprimé,bien sûr que la solitude me dérange mais je ne cherche pas non plus à la fuir puisque c'est quelque chose qui est existentiel.Une explication possible c'est qu'étant plus jeune,je n'ai pas eu beaucoup d'échange avec les autres...Ce n'est pas une tendance naturelle pour moi d'aller vers les autres,cela demande un certain effort.
Pour ce qui est des relations,la peur de s'engager ; je dirais oui et non car dans presque toutes mes relations je suis le premier à envoyer des messages à commencer l'interaction...

Maintenant j'ai commencé à prendre des mesures pour changer :

-Je propose plus souvent à des personnes de se rencontrer pour passer du temps ensemble
(déjà fait plusieurs fois)
-Je compte à aller dans différentes conférences,événements pour être en contact avec les autres et échanger

Mais si jamais les personnes ne veulent pas,je les en voudrait pas car tout ne dépend pas de moi...
  • Alea
  • Score : 188 - 21 ans - MBTI: BALI
Je vais être bref, je suis pris par le temps.

Citation:
Lorsque je passe trop longtemps dans un groupe,je sens mon énergie s'épuiser... Je me sens un peu mal à l'aise.


Le clé du problème est là. Et je ne prononce pas ces paroles en l'air.
Ce sentiment de gêne quand tu es avec d'autres personnes, il va falloir que tu t'y penches sérieusement.
Car tu auras beau rencontrer un milliard de personnes, tant que tu ressentiras cette gêne rien ne créera entre vous, et la solitude sera toujours présente.

Donc les solutions que t'as mis en place c'est bien, mais c'est la seconde étape. Ce que je veux dire par là c'est que tu dois faire de ce sentiment de gêne ta priorité à traiter.
Rencontrer des gens sans résoudre ce problème, c'est la boucle sans fin. Il faut que tu en prennes conscience si tu veux changer.

Citation:
Pour ce qui est des relations,la peur de s'engager ; je dirais oui et non car dans presque toutes mes relations je suis le premier à envoyer des messages à commencer l'interaction...


C'est lié au reste, tu te fais encore des illusions.
Ta définition d' «engagement» est faussée, mais je pense que c'est lié à ta vision des choses.

S'engager, ce n'est pas faire le premier pas. C'est savoir marcher.
Les premiers pas tu les fais, et c'est un excellent point à garder. Mais tu ne fais que des premiers pas, dans des directions opposées, et au final t'en restes pas loin de ton point de départ.

Tu as une peur de l'engagement qui t'empoisonne la vie. Pour diverses raisons.
Aucun fatalisme là dedans, mais il va te falloir prendre le mal à la racine.
[quote="Alea"]Je vais être bref, je suis pris par le temps.

[quote]Lorsque je passe trop longtemps dans un groupe,je sens mon énergie s'épuiser... Je me sens un peu mal à l'aise. [/quote]

Le clé du problème est là. Et je ne prononce pas ces paroles en l'air.
Ce sentiment de gêne quand tu es avec d'autres personnes, il va falloir que tu t'y penches [u]sérieusement[/u].
Car tu auras beau rencontrer un milliard de personnes, tant que tu ressentiras cette gêne rien ne créera entre vous, et la solitude sera toujours présente.

Donc les solutions que t'as mis en place c'est bien, mais c'est la seconde étape. Ce que je veux dire par là c'est que tu dois faire de ce sentiment de gêne ta priorité à traiter.
Rencontrer des gens sans résoudre ce problème, c'est la boucle sans fin. Il faut que tu en prennes conscience si tu veux changer.

[quote]Pour ce qui est des relations,la peur de s'engager ; je dirais oui et non car dans presque toutes mes relations je suis le premier à envoyer des messages à commencer l'interaction...[/quote]

C'est lié au reste, tu te fais encore des illusions.
Ta définition d' «engagement» est faussée, mais je pense que c'est lié à ta vision des choses.

S'engager, ce n'est pas faire le premier pas. C'est savoir marcher.
Les premiers pas tu les fais, et c'est un excellent point à garder. Mais tu ne fais que des premiers pas, dans des directions opposées, et au final t'en restes pas loin de ton point de départ.

Tu as une peur de l'engagement qui t'empoisonne la vie. Pour diverses raisons.
Aucun fatalisme là dedans, mais il va te falloir prendre le mal à la racine.[/quote]

D'accord,après je t'avoue que dans quelques situations ou je suis avec la personne que je connais à minimum j'arrive à perdre cette gêne et à passer un bon moment (quelque chose de récent) cependant cela reste plutôt rare,je pense pas que je vais avoir besoin d'aller voir un psy et je pense que je vais pouvoir plus ou moins régler ce problème seul mais je sais que ça va prendre du temps... Je vais creuser de mon côté (sauf si tu as d'autres conseils à me donner là dessus) En tout cas c'est cool de ta part d'avoir approfondi un peu le sujet.
  • Alea
  • Score : 188 - 21 ans - MBTI: BALI
Je t'envoie un MP dans les prochains jours.
Essaie déjà de prendre conscience que tu es pris dans un cercle vicieux, où tu ne te sens bien qu'avec des gens que tu connais à peine, et que cela recommence sans cesse.
A lire / A voir en ce moment sur FTS