Discussion

Problème de sensation...

Note : 1
lancé par Getsoner le 20.05.2018
3 réponses
dernier par Avalanche le 27.05.2018, 16h21
Bonjour,

J'ai 24ans et je suis avec ma copine depuis 1 mois, tout se passe super bien. Cependant lorsque l'on fait l'amour tout ne se passe pas comme on l'aimerait.
Je m'explique, durant les préliminaires, quand elle me fait un fellation, je ne ressens pas grand chose et je n'arrive pas à voir ce qu'il cloche. Elle pense que c'est elle le problème et se sent nulle... Pour ma part je trouve qu'elle fait ça très bien et je pense que le problème vient de moi, peut être que la fellation n'a pas beaucoup d'effet sur moi mais elle ne semble pas le comprendre (et moi non plus). Elle veut que je lui dise ce qu'elle pourrait faire pour me faire jouir mais je n'en ai aucune idée !
Par contre pendant l'acte tout vas bien, je ressent ce qu'il faut.

Bref, si quelqu'un à déjà vécu ça ou des conseils à me donner je suis tout ouï :)

Merci !
Hello !
Nous avons le même "problème" et je pense que nous ne sommes pas seul dans ce cas là.
Je trouve personnellement qu'en ce qui concerne la fellation, ta tête joue beaucoup plus que la technique de la fille.
Il y en aura je pense qui me diront que l'on sent tout de suite la différence entre une fille qui "sait" sucer et une qui a moins d'expérience.
Je suis d'accord, mais pour avoir connu, je pense, les deux, si tu te concentres sur ton plaisir, sur ta nana qui est en train de te sucer au lieu de te focaliser sur le fait que tu ne sentes pas grand chose, eh bien ça n'aura rien à voir.

Avec l'une de mes premières copines durant la fellation je ne sentais vraiment pas grand chose. À chaque fois qu'elle commençait à me sucer limite je débandais parce que je me disais que j'allais encore rien ressentir, que ça allait la mettre mal à l'aise etc.
Elle s'inquiétait vachement en disant que c'était sa faute qu'elle ne savait pas y faire et elle me demandait comment me faire jouir alors que je n'en savais foutre rien !
Puis un jour j'étais un peu éméché et je me suis laissé totalement aller, genre je ne me suis pas mis à psychoter j'ai juste apprécié le moment. Elle était accroupie je lui tenais la tête par les cheveux et je la toisais ce que je trouvais très excitant. Et depuis mes sensations se sont décuplées et tout va pour le mieux même si j'ai du mal à jouir avec une fellation.

Tout ça pour dire que je te conseille de ne pas t'inquiéter, je ne pense pas que tu aies un soucis de sensibilité ou autre. Je pense qu'il faut juste que tu n'appréhendes pas ce moment et que tu ne te poses pas de question pendant, si c'était le cas. Il faut juste que tu vives pleinement le moment, que tu essayes différentes postures/angles/profondeur pour voir ce qui te plait le plus et que tu en parles avec elle. Si ça t'excite prend la par les cheveux pour la guider, ou dit lui de ne pas bouger et gère la pénétration dans sa bouche et le rythme (sans lui faire mal), ou met toi en 69 ou toi debout elle accroupi bref à toi de voir ! ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 25.05.18, 09h57 par voucny
  • j-gui
  • Score : 24 - 32 ans
Ton cas me parle également.

D'aucun diront que la circoncision diminue les sensations du gland (physiologiquement ça se tient vu que la muqueuse est transformée au fil du temps en peau pour résister aux frottements du tissu...) et donc que la fellation provoque moins de choses.
Je ne suis pas circoncis donc je ne m'avancerai pas sur ce point. Mais à garder en tête.
Par contre au cours de conversations avec des amies ayant été actives avec des mecs circoncis et d'autres non, le ressenti général est qu'il y a une différence notable sur l'effet. De même la "façon" de faire n'est pas la même : pas de peau = pas de "coulisse" donc toujours bien humidifier l'ensemble pour que la main et/ou la bouche glisse facilement sous peine de douleur/désagrément/débandade.

sinon plus personnellement,
que ça soit avec mes ex ou ma femme je n'ai que très rarement l'impression de prendre mon pied.
au début (les 30 premières secondes) c'est top, je suis super excité et je ressens bien les sensations, puis assez vite ça s'estompe et ça devient "juste" agréable. ça me maintient en érection mais quasi impossible de monter plus.

Pour que j'arrive à jouir il faut soit que Mme soit très motivée (ça peut durer 15-20 min...) soit que ça se transforme en autre chose de plus pénétrant.
Seules exceptions, la pipe inattendue à l'arrache avec ou sans alcool où Mme se lâche bien. Comme quoi c'est majoritairement psychologique.

Donc en gros, comme ça peine à monter chez moi, Mme se démotive et c'est le cercle vicieux qui redémarre. (changement important de rythme, soupir de blasée, remarque négative... sont des déclencheurs de peine à jouir)

Je fais partie de ces mecs qui ont la malchance d'avoir une période réfractaire (juste après l'orgasme) assez longue avec une réelle hypersensibilité du gland et la libido qui est coupée (du genre au moins 30 min) donc forcément je fonctionne one-shot : je donne tout pour l'acte en cours quitte parfois à me retenir pour être certain que Mme jouisse avant ou en même temps car sinon c'est quasi mort pour elle.
Je peux faire un cunni ou autre après mais sans conviction ce qui est peut-être plus frustrant pour moi que pour elle.

Là où je veux en venir, c'est que inconsciemment, lors d'une fellation lambda et surtout préliminaire l'appréhension de jouir et donc de ne pas pouvoir faire plus tout de suite est probablement MA cause de perte de sensibilité.

Sinon tout bêtement, Stress, fatigue, trop d'alcool, drogues, branlette trop récente... peuvent venir jouer un rôle
Hello,

Quand on fait une gâterie on a besoin d'être orienté(e) sur ce qui plait à l'homme/ la femme en question parce que chacun prend son plaisir à sa manière. J'allais le dire. Mais par exemple, les hommes circoncis semblent moins sensibles du gland.

Personnellement, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier les cuni au début parce que je me sentais vraiment gênée. Et rien à y faire, on avait beau changer de technique (mécaniquement), le fait qu'on ne parle pas vraiment de mon plaisir, et qu'il me dise d'un ton paternaliste tu vas t'habituer, ça m'a empêché de prendre mon pied. En apprenant à mieux communiquer (et en changeant de partenaire pour ma part) j'ai appris à prendre mon plaisir dans cette position.

C'est là que j'ai compris que c'était (bien plus qu'une performance mécanique, c'est) aussi une affaire de communication.
A lire / A voir en ce moment sur FTS