Discussion

Quelle est la chose la plus badass que vous ayez faite dans votre vie ?

Note : 4

le 08.05.2019 par Annah6878

4 réponses / Dernière par Onmyoji le 28.05.2019, 08h26

Édition
Première année d'IUT : Compte-rendu d'une oeuvre artistique et/ou culturelle
La prof : approchant la retraite, bonne campagnarde, très vieille france.

Chaque élève devait aller voir une oeuvre artistique et/ou culturelle, un musée, une entreprise symbolique, une pièce de théatre, etc., et la présenter à toute la classe.

Mon oeuvre artistique et/ou culturelle : Le salon de l'érotisme

Faire un top 5 des objets les plus insolites trouvés là-bas était simplement jouissif. Je n'aurais jamais penser parler à mes camarades aussi sérieusement avec une lampe-pénis de 80 cm affiché au vidéoprojecteur.

J'ai tapé 18/20.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Like a boss ! le 10.05.19, 07h42 par Owen
  • [+1] Enorme ! le 10.05.19, 08h06 par Perlambre
  • [+1] Like a boss ! le 10.05.19, 11h08 par Annah6878
Le faire dans un parking alors qu’il y avait du passage... :lol:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] C'est bon le 10.05.19, 13h42 par valll
  • [0] Il y'a du vrai... le 10.05.19, 14h10 par Onmyoji
Plus badass Onmyoji c'est pas le bon forum je crois. :))
;)
Le parking avec la buée aux fenêtres et au moment où tout le monde vient récupérer sa voiture parce que c'est la fermeture des bars je sais pas si c'est badass mais c'est drôle.

-être dans les mieux classés à un concours en étudiant juste dans mon coin, sans chercher à enfoncer les autres comme c'était la coutume, et du premier coup

-aller défendre une meuf qui se faisait harceler (voire agresser sexuellement avec le recul) par pratiquement la moitié des mecs de ma classe. À 13-14 ans.
Ouais, c'était une meuf sur laquelle je cristallisais grave et tout, mais j'ai quand même envoyé chier des mecs qui pour la plupart étaient mes potes (même si la majorité d'entre eux n'était pas impliquée) pour ça, et le truc badass c'est pas finalement tant le fait de la sauver (encore qu'à l'époque c'était pas encore des problèmes dont on était très conscient), que d'aller tenir tête à toute une bande de mecs cons et en rut qui auraient pu m'écraser, et de leur avoir fait suffisamment peur pour qu'ils recommencent pas ou cherchent pas à se venger frontalement.

- avoir sauvé quelques vies à certaines occasions

-ne pas plier face à certains mecs bien violents (enfin ça aurait pu aussi être stupide, et j'aurais pu prendre un mauvais coup ou me faire tuer. Mais ce genre de considérations disparaît alors que les regrets de s'être écrasé jamais. Même quand c'était clairement luttez chose la plus intelligente à faire).

- avoir été un soutien et un moteur pour le projet de certains potes et avoir aidé à les faire connaître, et contribuer à leur succès (et je parle de succès. Pas juste de faire vivre le projet mais d'un truc qui est plus grand que ce à quoi on s'attendait tous)

-Aller draguer (bon habituellement y a rien de badass à draguer mais...) la seule meuf du bar qui me plaisait vraiment (on avait eu une micro interaction qui m'avait tué) alors qu'une bande de rugbymen avait jeté son dévolu dessus et écartait tous les mecs des groupes qu'ils abordaient, même quand les gars étaient des amis des filles.
Perpi, le field maudit, qu'ils disaient...
Avoir son numéro aussi (bon c'était une étrangère, elle partait quelques jours après, on s'est jamais revus).

- ne pas avoir succombé à tous mes moments de lose sauvage...