Discussion

Relancer un potentiel plan cul?

Note : 2
lancé par HermAphrodite le 28.01.2018
11 réponses
dernier par Sterdex le 31.01.2018, 05h24
Bonjour,

J'ai fait ma présentation mais aucune idée si mon post est au bon endroit. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à me le faire savoir.

Le contexte:

Homme de 36 ans beau, qui a beaucoup de succès et ancienne connaissance avec laquelle j'ai envie de coucher. Il m'avait déjà fait une proposition il y a très longtemps que j'ai refusé. J'ai pris sur moi malgré une timidité maladive pour me rapprocher de lui et enfin lui dire cash par messages que j'avais envie de lui. Il était ravi, soulagé que je revienne enfin vers lui. De mon côté c'est clair, je ne veux qu'un plan cul.

Durant la conversation il y a eu retournement de situation. Il a commencé avec son style dragueur j'ai confiance, je te déroule mon jeu. Je lui ai dis Illico que je savais que son jeu fonctionnait avec les petites nenettes et que sa comédie cachait juste un manque de confiance en lui. Que j'avais envie de passer UNE nuit avec le vrai lui et pas un pseudo séducteur, le vrai lui sous sa carapace.

Il me dit qu'il voit que j'ai l'habitude de mener le jeu de la séduction. Je vois par la suite à travers ses écrits et le style que ça l'a complètement perturbé. Plus du tout le séducteur mais plutôt qu'il a peur de l'après entre nous, les embrouilles, qu'il me fasse souffrir qu'il a déjà vécu ça
.
Je lui dis que pour moi c'est juste une histoire d'une nuit, donc ça ne risque pas d'arriver. Malheureusement je ne peux pas le rassurer, c'est ma proposition il accepte ou non.

Je comprend que ça le fait chier que je ne veuille le voir qu'une nuit et que je n'insiste pas (contradiction avec le fait qu'il ne veuille pas que je m'accroche). Il tente pendant une demie heure de faire en sorte que je le rassure et que j'insiste pour le voir. Je lui répète que j'ai envie de passer une nuit de folie (son coooorps) avec lui mais clairement je ne me battrais pas et ça a tourné en rond longtemps. Au final, il est ok, on se quitte sans mettre de rdv.

Deux semaines après il me recontacte pour me parler de sa soirée de la veille, que c'était super (comme un cheveu sur la soupe).
Il y a une semaine, il poste une expression sur fb que j'utilise (pour laquelle il m'a charrié lors de notre première conversation) et m'envoie des invitations à m'inscrire sur des réseaux sociaux.

Quel est le problème me direz vous?

Je ne veux pas passer pour la lourde obsédée qui lui court après et je pense avoir déjà fait beaucoup de boulot. Pensez vous que j'attends qu'il revienne vers moi ou je repars à la charge? Je me dis qu'il tente de me lancer des perches pour que je fasse le boulot.

Mais d'un côté j'ai pas envie de gonfler son égo. Dois je lâcher l'affaire? Ca ne me pose pas de problème. Mais je sens que ça l'embête que je sois détachée et fait en sorte que je m'accroche. Dangereux?

merci!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (C'est pas le plus important) le 28.01.18, 21h12 par Hillel
Si tu as décidé d'entrée qu'il ne serait qu'un plan cul, c'est peut-être qu'il n'est pas plus intéressant que ça et qu'il ne te fait pas tant "vibrer". Dans ce cas là, tu as pris position : tu acceptes le jeu ou tu ne l'acceptes pas. Il ne l'accepte pas. Pourquoi changer les règles?

Si maintenant tu te sens plus curieuse que tu en as l'air... pourquoi définir votre relation maintenant? Tu pourrais aussi simplement te laisser aller et voir ce qui peut naître ou pas entre vous.

Ensuite oui, il est possible que tu ais provoqué chez lui le goût du défi. Mais je n'ai pas l'impression que ça soit important finalement. Après tout, si au final vous avez une relation adulte, consentante et plaisante, où serait le problème?
Tout d'abord merci de ta réponse ;)

Clairement physiquement il me fait kiffer comme jamais. C'est une attirance sexuelle. Je n'en connais pas plus sur sa personnalité car c'était juste une connaissance. Mais la vérité c'est que je sort d'une rupture de 6 ans avec un homme qui m'a fait la misère. Je ne suis pas prête de redonner quoi que ce soit à un homme. Mais alors, pas prête du tout.

Je définis la relation maintenant parce que dans ma tête, les hommes, c'est finit. Je n'ai même pas envie d'apprendre à connaitre quelqu'un. Pour moi c'est clair et net ça sera une nuit d'amour.

Plus j'avance, plus je me dis que ce qui est pour moi très simple, il le rend très compliqué et que j'ai pas envie de me prendre la tête.

Mais la question était de savoir si je le relançais une dernière fois quand même. S'il continue à me prendre la tête je lâche l'affaire.

Franchement, j'ai jamais vu un mec qui prend la tête à une nana qui lui plait alors qu'elle lui dit qu'elle veut coucher avec lui la, tout de suite.
Oui, pour ce dernier point c'est surprenant. Fais éventuellement une dernière tentative par SMS si ça peut te "soulager" puis vas user sur d'autres de ton "super-pouvoir" de fille : celui qui te permet de coucher avec un mec très facilement et très rapidement.
Bah visiblement pas si facilement. Dernier tentative et s'il continue à faire le faible j'arrête. Merci
"Mais la vérité c'est que je sort d'une rupture de 6 ans avec un homme qui m'a fait la misère. Je ne suis pas prête de redonner quoi que ce soit à un homme. Mais alors, pas prête du tout."
Cela peut se comprendre. Peut-être faudrait-il que tu prennes le temps de digérer ? De prendre soin de toi, de booster ta confiance en la vie avant de mettre un homme dans l'équation ?

"Je définis la relation maintenant parce que dans ma tête, les hommes, c'est finit".
Quel que soit ton âge, ta remarque est terrible dans le sens où tu te fermes des portes sur de potentiels hommes qui ne sont pas responsables de ce que tu as pu connaître avant eux. Et vouloir définir une relation avant même qu'elle existe est vain.

Tu as envie d'un plan, tes motifs t'appartiennent, une relation "doudou" peut faire du bien, du mal aussi. Qui n'a pas pensé à un ex en baisant ailleurs...

Mais s'il y a une chose certaine, c'est qu'une femme bien dans sa peau n'a pas à relancer un futur/ex plan. Il ne veut pas, exit, il y en a tant d'autres.
Plan = envie partagé = rendez-vous = pas de compte à rendre = pas de harcèlement = pas de sms guimauve = pas de statut fb.

"Que j'avais envie de passer UNE nuit avec le vrai lui et pas un pseudo séducteur, le vrai lui sous sa carapace."
A mon sens un souhait que l'on ne peut exiger d'un plan (d'aucun partenaire en fait. S'il veut se livrer il le fera parce qu'il en a l'envie). Partager du sexe peut se faire avec enthousiasme, respect, en acceptant aussi l'idée qu'un inconnu reste inconnu sur un dernier baiser et/ou une porte claquée.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Yep ! :)) le 30.01.18, 21h18 par Hillel
Whoa merci pour ta réponse!

Alors oui ma remarque est terrible mais dans un couple, il faut être deux à donner. Et malheureusement, je ne suis pas prête à donner à me redonner à un homme. Je ne pourrai pas assumer une relation. J'ai totalement confiance en moi en tout en fait mais je n'ai PAS envie de me redonner à un homme. Je le vis très bien, ça n'est pas une souffrance pour moi.

Ensuite, je suis très bien dans ma peau mais je me dis que c'est con de rater une belle nuit parce ALORS que le mec en face à envie mais qu'il a peur. S'il m'avait dit non à la rigueur mais la il m'a clairement dit qu'il était carrément d'accord.

Pour la dernière remarque c'était surtout dans le sens, arrêtes de te fatiguer, de te prendre la tête à monter des stratégie et des plans. Keep it simple!

Le pire dans tout ça c'est que je me suis dis un séducteur pareil ne va pas s’embarrasser de tout ça. Comme quoi! Je pense lâcher le morceau, j'ai déjà à m'occuper de moi, ce n'est pas mon rôle de m'occuper des autres.

Merci (et en passant je pense que tu as bien cerné la situation).
Sterdex a écrit:
"super-pouvoir" de fille : celui qui te permet de coucher avec un mec très facilement et très rapidement.

Oui mais manger 3 morceaux de sucre est ce que c'est la même chose que déguster une pâtisserie de chef ?

Et bien c'est pareil avec le sexe, les filles y ont accès plus facilement, mais pour du sexe de qualité je pense qu'on est beaucoup plus à égalité.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Absolument) le 30.01.18, 21h18 par Hillel
Haha mais pensent la rimbambelle de gars qui n'ont juste meme pas accès au sucre !

Du reste Perlambre a raison.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (En effet) le 30.01.18, 20h06 par Sterdex
voucny a écrit:
Sterdex a écrit:
"super-pouvoir" de fille : celui qui te permet de coucher avec un mec très facilement et très rapidement.

Oui mais manger 3 morceaux de sucre est ce que c'est la même chose que déguster une pâtisserie de chef ?

Evidement, on en veut toujours plus. Mais parfois c'est bien de se contenter de petites friandises, plutôt de rester frustrée.
Sterdex a écrit:
voucny a écrit:
Sterdex a écrit:
"super-pouvoir" de fille : celui qui te permet de coucher avec un mec très facilement et très rapidement.

Oui mais manger 3 morceaux de sucre est ce que c'est la même chose que déguster une pâtisserie de chef ?

Evidement, on en veut toujours plus. Mais parfois c'est bien de se contenter de petites friandises, plutôt de rester frustrée.


C'est plus que c'est peut-être pas un réel conseil de dire à quelqu'un : "Couche avec n'importe qui du moment qu'il le veut bien". Tout le monde, homme comme femme, peut arriver à cette conclusion (j'exagère peut être ton propos, mais tu saisiras j'espère l'idée). Particulièrement à une fille qui a ou a eu des complexes, des relations pas très cools avec les hommes, et qui voudrait comprendre davantage ses atouts séductions pour rebondir sur du mieux.

Si on part du principe que c'est plus facile pour une fille de coucher avec un mec, on doit aussi prendre en compte l'idée qu'on a également la possibilité d'avoir plus de choix. Sinon ça ne vaut pas grand chose de plus que ce que peuvent vivre les mecs. Ou alors je ne comprends pas bien l'avantage.

Pour la frustration, il y a pas que l'option A, il y a l'option B aussi. Un vieil adage: "Mieux vaut être seule que mal accompagnée". Entre autre, baiser pour baiser avec un plaisir à peine existant, ça peut être bien moins agréable que de se servir par soi-même. Avec peut-être même l'estime de soi en plus. Et dans l'idéal, il y a l'option C, celle que propose Perlambre.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Constructif) le 30.01.18, 22h15 par sebz9999
  • +2 (Pertinent) le 31.01.18, 06h33 par Onmyoji
Citation:
Entre autre, baiser pour baiser avec un plaisir à peine existant, ça peut être bien moins agréable que de se servir par soi-même.

Il y a si peu de bons coups que ça ? Parce que, quand je "baise pour baiser" (alors que j'ai encore moins de choix), à 95 % du temps, j'ai du plaisir (et plus que par moi même, enfin, disons que c'est différent).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (C'est pas le plus important) le 31.01.18, 23h26 par Hillel
A lire / A voir en ce moment sur FTS