Discussion

Relation ambigüe : ai-je trop poussé sur la corde ?

Note : 2
lancé par Brunette26 le 22.03.2018
3 réponses
dernier par Brunette26 le 23.03.2018, 18h23
Bonsoir à tous,

Je vous écris car j’aurais besoin d’avis objectifs sur une situation assez délicate …

Depuis deux ans, je suis très amie avec mon collègue de travail, appelons-le B. (nous travaillons dans la même équipe mais nous n’avons pas à nous voir très souvent et je vais bientôt quitter mon poste actuel pour un nouveau job dans la même ville).

Au début, B. et moi n’avions qu’une relation strictement amicale – il faut dire que nous avons énormément de points communs, on a les mêmes intérêts, etc..

L’été dernier, B. et moi avons décidé de partir ensemble en vacances en Asie pendant un mois. Au cours de ces vacances, nous avons vécu une jolie romance mais dès le début, nous nous étions dit (sur sa proposition) que ce qui se passait en Asie resterait en Asie. Cet arrangement me convenait je dois dire, car je savais que l’année 2017/2018 serait très stressante pour moi car depuis septembre, j’ai repris mes études pour un an et mes cours sont très intensifs en plus de mon travail. Deux jours avant le retour en France, j’ai commencé à prendre mes distances physiques vis-à-vis de B., afin de progressivement ré-établir une relation strictement amicale, d’autant que j’avais peur de me sentir rejetée si c’était lui qui commençait en premier à appliquer la décision de ne pas continuer notre relation amoureuse après notre voyage.

De retour en France, B. et moi n’avons jamais directement discuté de ce qui s’est passé entre nous, c’est comme une sorte de « tabou », car je crois que l’un et l’autre nous avions peur de savoir ce que l’autre avait vraiment ressenti pendant l’été.

Depuis septembre, B. a multiplié les attentions envers moi. Une fois par semaine environ, il m’invite soit à prendre un verre, à dîner chez lui, pour un afterwork, etc. Chacune de ces soirées s’est finie de la même façon, sur une bise amicale, bien que le désir entre nous deux était parfois palpable. Je dois avouer que c’est moi qui suis en grande partie responsable de cette stagnation, car malgré les perches tendues par B., je restais très craintive à l’idée de commencer une relation, car j’avais peur qu’elle mette en péril mes nouveaux objectifs académiques.

Une des raisons qui me poussait aussi à ne pas vouloir m’engager avec B. est le fait que celui-ci projetait de partir pour le travail 6 mois à l’étranger à partir de juillet prochain. Finalement, le lundi 12, B. a finalement appris que le projet de s’expatrier 6 mois ne se ferait pas. Le jour-même, il m’a invitée à prendre un verre pour qu’on en discute. Je dois dire que cette nouvelle m’a fait reconsidérer l’idée de se mettre en couple avec lui, mais nous n’en avons pas parlé quand nous nous sommes vus. Il m’avait d’ailleurs évoqué à cette occasion son envie de partir à nouveau quelques semaines pendant l’été comme ce qu’on avait fait l’an dernier, mais je lui ai dit qu’avec mes examens à venir, ce ne serait pas possible.

Samedi 17 – c’est le choc. J’avais parlé à B. d’une séance de cinéma à laquelle je pensais peut-être aller. Finalement, j’y suis allée avec quelques copines sur une décision de dernière minute pour m’évader un peu de mes révisions. Et là, c’est la douche froide : j’aperçois B. en compagnie d’une fille au cinéma ! Je décide d’aller « innocemment » le saluer avant le début de la projection. C’est alors qu’il me dit, sans avoir l’air gêné, le plus naturellement du monde : « Je te présente, A, ma copine ». Le ciel me tombe sur la tête, mais je parviens à cacher mon étonnement. B. ne m’avait jamais mentionné qu’il voyait quelqu’un! A chaque fois que nous nous voyions pour notre verre/dîner hebdomadaire, on maintenait une sorte de flirt et il ne parlait jamais d’autres filles !

J’ai gardé la tête haute et ai profité du début du film pour m’en aller discrètement et rentrer chez moi, complètement confuse. A la fin de représentation, B. m’envoie un texto : « Tu vas à l’apéro organisé par le ciné juste après la séance ? ». Je ne réponds pas à son message, qui, je dois le dire, augmente ma colère : qu’est-ce qu’il voulait au juste ? que je lui tienne la chandelle???

Le lendemain, B. m’envoie un autre message en s’excusant de ne pas m’avoir dit à l’avance qu’il allait au ciné ce soir-là, et en me demandant mon avis sur le film – il ne mentionne pas sa copine. Là non plus, je décide de ne pas répondre. Depuis, silence radio, il ne m’a pas recontactée et je suis bien trop en colère pour lui écrire quoique ce soit. Je ne comprends pas pourquoi il a continué ce petit jeu avec moi tout ce temps s’il voyait cette fille en parallèle (je ne sais pas depuis combien de temps il a commencé cette relation, mais je ne pense pas qu’elle soit supérieure à un mois).

Heureusement, je ne vois pratiquement jamais B. au bureau, on ne travaille pas directement ensemble et il est facile de s’éviter.

Que me conseillez-vous ? A votre avis, qu’est-ce qui peut expliquer son comportement ? Certains amis me disent que je ne peux m’en prendre qu’à moi-même, car je l’ai fait attendre trop longtemps et qu’il a dû se lasser...

Merci beaucoup par avance pour vos conseils / ressentis, et désolée pour le pavé !
.
D'après ce que tu relates, B. n'a pas rompu ses engagement auprès de toi.
Vous aviez convenu que votre romance ne durerait que le temps des vacances et vous n'avez apparemment pas changé de cap depuis, "même si l'envie était là".
Peut-être que tu es en colère qu'il ne t'ai pas parlé de sa copine alors que vous étiez proche, mais encore une fois, il n'avait pas d'obligation dans ce sens, vous n'êtiez pas en couple. Après, sa gestion de votre rencontre impromptue au cinéma est maladroite, c'est clair.
Si tu as des choses à lui dire, dis lui clairement lors de votre prochaine rencontre et puis il te faudra sans doute passer à autre chose si sa nouvelle relation est sérieuse.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 22.03.18, 10h59 par The_PoP
Bah oui je pense que tu as poussé sur la corde. Ton ressenti sur vos moments de Flirt ne sont pas forcément les siens et vus tous les stops que tu sembles lui avoir mis pour te protéger, bah il a pris acte.

Tu dis que tu lui en veux, et je comprends ce sentiment bien humain, mais au fond lui en vouloir de quoi ? de ne pas avoir su lire tes pensées secrètes ? D'avoir écouté ce que tu lui disais plutôt que d'avoir cherché ce que tu voulais ou pensais vraiment ? De ne pas t'avoir attendue alors que tu ne lui a pas demandé d'attendre ?

Bref. Si tu es intéressée par lui, il n'est peut être plus temps de bouder mais de montrer ton intérêt et de prendre un peu de risques non ?

Quand au fait qu'on ne parle pas de sa copine à ses amis car c'est tout récent bah... ça me semble pas choquant. Bien sur au fond de lui c'est peut être plu flou et moins clair que ça hein...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Oui) le 23.03.18, 16h36 par valll
Merci beaucoup pour vos commentaires et vos conseils très pertinents et objectifs !!! Vous avez raison, je pense que je ne peux m’en prendre qu’à moi-même : à vouloir me protéger, j’ai finalement obtenu l’effet inverse à refuser de prendre les perches qui m’étaient tendues et jouer les désintéressées, à ne pas me risquer un peu plus. C’était une situation confortable, mais je n’ai pas vu venir la fin…
Je ne sais pas trop encore comment je réagirai lors de la première rencontre « de l’après » - je ne sais pas si j’aurai la force d’exposer mon intérêt, car j’aurais l’impression de lui mettre un ultimatum, et j’ai peur de la réponse vu qu’il a initié quelque chose… et puis, je ne sais même pas si je pourrai le garder comme ami, car je me sentirais un peu « rabaissée » à accepter cette nouvelle situation...
A lire / A voir en ce moment sur FTS