Discussion

Rencontrer du monde

Note : 4
lancé par Diek le 15.06.2018
14 réponses
dernier par CyrilK le 19.06.2018, 12h24
Hello tout le monde !

J'ai une question qui me turlupine aussi j'aimerais avoir vos avis : Comment rencontrer du monde ?

En fait, mes deux meilleurs amis sont en province. Du coup ça me limite pour sortir.

J'ai développé une méthode altrnative mais qui a ses limites : On Va Sortir (OVS). Peut-être connaissez-vous. On va dire que c'est une mine d'or pour sortir et rencontrer des inconnu(e)s. Cependant ça devient rapidement répétitif. Donc c'est super mais j'aspire à faire de nouvelles expériences, rencontrer du monde par d'autres biais, rencontrer des gens d'autres milieux et différents de moi.

Je suis clairement motivé par la volonté de rencontrer du monde et par ma curiosité.

Alors la question à mille euros : Comment faite-vous pour rencontrer du monde ?

Je vais dans les prochains jours m'inscrire sur Adopte Un Mec.

Bref quelles sont vos alternatives ?

Merci d'avance

Diek
Cei peut sans doute t'aider:

concretement-comment-se-recreer-un-cercle-social-vt40667.html
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Bonne idée !) le 16.06.18, 09h41 par The_PoP
Pas de miracles et à mon humble avis c’est prioritaire face à adopte, tinder & co :

- boulot ou études : pleins de gens à rencontrer par ce biais. Faire l’un ou l’autre ou chercher très très activement à faire l’un ou l´autre me semble la base.

- sports : facile, je conseille souvent le badminton : on apprend vite de quoi s’amuser, ça coute pas cher, c’est mixte et physiquement pas trop dangereux nocif et c’est souvent le soir.

- hobbies / associatif : Pas bien difficile, suivant ce que tu aimes c’est fait pour ça.



Et après ? Bah l’attitude, être ouvert, de bonne compagnie et surtout, surtout être forcé de proposition et être moteur.
Citation:
Alors la question à mille euros : Comment faite-vous pour rencontrer du monde ?

Je vais dans des endroits qui me ressemblent et où il y a un ou plusieurs autres individus en même temps que moi. :wink:
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Bonjour,

Je voudrai rajouter une question à ce post:

Une fois qu'on a sympathisé, comment pérenniser les choses ?

Merci d'avance
@CyrilK :



Citation:
Et après ? Bah l’attitude, être ouvert, de bonne compagnie et surtout, surtout être forcé de proposition et être moteur.
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Je veux bien, mais, là où ça bloque, c'est pour aller au-delà de la 1ière rencontre.
CyrilK ça va être compliqué de t´aider si tu n’en dis pas plus....

Ou si ca t’embete va lire tous les sujets associés sur FTS, il y a déjà pas mal de reponses
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Par exemple, tu rencontres quelqu'un de sympa à la salle de sport (en attendant le cours collectif, c'est plus facile !).

Vous sympathisez,...mais, tu n'arrives pas à aller plus loin: demander le prénom prend la tête et tu as toujours l'impression que ce n'est pas le bon moment; quant à proposer de se voir ailleurs (et en profiter pour demander le numéro), ce n'est même pas pensable. Et, pourtant, je parle bien d'amitié, pas plus.
Là le problème est uniquement dans ce qui t'arrête. Ce n'est pas parce que c'est proscrit socialement.
C'est bien différent du sujet original qui est de savoir où faire des rencontres et ce qu'on peut changer dans son lifestyle pour ça.
Le problème vient de toi. Pas de ne pas rencontrer les gens. Mais de ne pas concrétiser les opportunités.
Je sais pas moi, c'est juste naturel de se présenter. Et si tu trouves une personne sympa, de proposer de faire un truc ensemble. Limite si tu ne veux pas proposer une entrevue sans sujet spécifique, tu trouves dans la conversation un élément qui intéresse l'autre et tu lui proposes de faire une activité autour de ça ("ah tu aimes les voitures? Tu as vu qu'il y a un salon là?..."
"Tu aimes cet acteur? J'ai son dernier dvd."
Etc. ). Sachant que tu peux trouver le sujet d'intérêt et faire l'invitation à deux moments distants. Ça te permet de t'organiser et de ne pas donner l'impression de sauter sur l'occasion si tu te sens trop timide pour ça.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 18.06.18, 15h15 par Diek
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Je sais que je fais une parenthèse, et donc pas forcément bien placé, mais bon.

En tout cas, je te remercie pour ton conseil et le temps que tu as pris pour me répondre.

Je m'y mets dès ce soir, à la salle de sport. :-)

Parenthèse refermée, désolé.
  • Fate
  • Score : 212 - 31 ans
Mon meilleur conseil :

Tu ouvres la bouche, tu dis : comment tu t'appelles ?

- Demande-le comme ouverture de conversation.
- Demande-le au début/milieu/fin de la conversation.

Tu verras, c'est magique. Tu te rendras compte que tu te limites tout seul.


Pour le numéro.

La logique n'est pas de prendre le numéro de quelqu'un. A quoi cela sert d'avoir un numéro ? C'est un moyen de communication.

La logique est de créer un moment agréable/intime/intéressant pour que la prise de numéro soit évidente. Vous avez passer un bon moment pourquoi ne pas réitérer ? Vous avez des éléments en commun sur lesquels échanger, pourquoi ne pas partager ça une autre fois ?

Sois plutôt attentif à ta capacité à être présent et à l'écoute de ce qui se passe quand tu es en relation avec quelqu'un.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Oui) le 18.06.18, 20h17 par Allandrightnow
  • +1 (Constructif) le 18.06.18, 22h52 par Benrachi
A noter, un cercle social est constitué avec des niveaux d'intimité différents :
- Relations sociales
- Connaissances
- Copains
- Amis

Tous ces types de relations sont nécessaires dans un cercle social équilibré.

Internet est un outil de communication. C'est un outil incontournable aujourd'hui, mais seulement un outil quand même. L'outil joue le rôle de moyen de communication, de vecteur de relation. Mais il n'est pas la communication, et il n'est pas la relation.

Étymologiquement, le copain est celui avec qui on partage le pain.

Aujourd'hui le pain est une denrée alimentaire courante, mais ce n'était pas le cas autrefois. On partageait avec le co-pain une denrée très précieuse dont on manquait souvent, ainsi qu'une activité nécessaire à la vie : manger.

Cet usage a perduré aujourd'hui puisque l'activité principale qu'on réalise entre potes c'est de manger et boire.

Au delà de la nourriture et de la boisson, le partage d'une activité est centrale dans le fait de créer un contact. Ca peut être étudier / travailler ensemble, jouer de la musique ensemble, jouer à un jeu ensemble.

Répondons à la double question : comment rencontrer des gens et s'en faire des amis ?

Utilisons l'outil évoqué par l'auteur du post : le site OVS.

Les grandes étapes sont :
- S'inscrire à une sortie autour d'une activité qui nous plait
- Pratiquer cette activité avec les autres et profiter du moment
- Proposer soi-même sur le site une sortie, autour d'une activité qui nous plait, en invitant les personnes qu'on a apprécié
- Proposer à ceux qu'on a apprécié de prolonger la soirée en allant boire un coup, manger un morceau dans un bar
- Organiser un apéro, une bouffe chez soi et inviter des gens qu'on a vu plusieurs fois et qu'on apprécie
- Aller aux soirées auxquelles on nous invite
- Tester de nouvelles activités, rencontrer de nouvelles personnes, et c'est reparti pour un tour

On peut remplacer OVS par n'importe quoi d'autre : activité artistique, club sportif, apéro entre voisins, travail, etc...

Etre persévérant et très patient.

On a l'habitude de vivre dans un monde d'instantané, mais le tissage de nouvelles relations demande du temps et une grande implication personnelle.

Les réseaux sociaux et les smartphone sont de chouettes outils pour rester en contact. Mais attention, il ne sont pas le contact. On peut vite tomber dans le travers d'interagir avec ses potes uniquement à coups de likes et de statuts Facebook parce qu'on prend la flemme d'organiser des événements.

On peut aussi se décourager et avoir le sentiment que se faire de véritables amis prend vraiment beaucoup de temps. C'est normal. Il faut beaucoup de temps pour ça, et on n'a pas de contrôle sur le moment où cela se produit.

Un ami, ça ne se commande pas sur Amazone avec livraison sous 48h.
Si un pote vient chez moi à dos d'Amazones, il peut arriver en retard:)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Bravo !) le 19.06.18, 12h57 par Axelos
  • ANONYME (ce membre a désactivé son profil et / ou a demandé à masquer son pseudo)
  • Score :
Merci à tous pour vos réponses.

Après la théorie, l'action !
A lire / A voir en ce moment sur FTS