Discussion

Rupture après longue relation, remise en question sur moi, je veux un bel avenir

Note : 1
lancé par Mon-futur-Joyeux le 03.07.2017
6 réponses
dernier par Allandrightnow le 03.07.2017, 20h36
Bonjour, comment faire pour allez mieux, quand on sort d'une relation dans laquelle la personne nous a pris pour un con de A à Z pendant deux ans ?


Désolé c'est vraiment long ce que je vais écrire, mais c'est pour me reconstruire après une relation très dure...


Je m'explique, j'ai vécu 2 ans en couple dans un appartement avec mon ex... elle n'a rien payer du tout ( moins de 900 euros pour 2 ) car elle m'a fait croire qu'elle devait allez mieux avant de travailler, et elle m'a laisser dans la merde avec des dettes, maintenant je me retrouve seul, lâché du jour au lendemain par la femme avec qui je vivais depuis deux ans, et malheureusement je croyais en elle, car on a quand même eux des bons moments,

comme elle n'avait pas de sous, je lui faisais noël avec des cadeaux, son anniversaire, j'écrivais des mots doux pour les fêtes comme la fête des femmes, moi je n'avais rien pour les fêtes ( à part des mots d'amour qu'elle a déchirer en souriant lors de ses crises de colères ), du coup je n'avais plus aucun cadeaux, car elle en faisait pour me les reprendre en les déchirant ( les lettres d'amour ) pour me faire du mal car elle savait que j'y tenais comme c'est le peu qu'elle m'offrait vu qu'elle n'avait pas d'argent, et au final elle a juste profiter de ma gentillesse, elle a profiter d'être chez moi quand ça n'allait pas avec sa famille, et quand elle a vu que ça irait mieux avec le temps


( car elle m'a dit que sa famille lui manquait ), elle m'a lâché comme une merde, j'ai tout payé pendant 2 ans, elle m'a beaucoup manquer de respect, elle fouillait toutes mes affaires, moi si je lui posait une question sur elle, tout de suite elle m'envoyait chier, elle adorait tout contrôler, elle se permettait de tout me demander sur moi, pour me contrôlé mais sans jamais me parler un peu d'elle, car elle me cachait des choses, mais elle ne pouvais pas s'empêcher de me mentir sur tout et n'importe quoi, et quand je découvrais des mensonges en lui disant '' ce que tu me dis ce n'est pas logique, elle s'énervait sur moi et me faisait du chantage, et des crises d'hystéries, au lieu de juste me dire la vérité ''

Elle me prenait de l'argent dans mon porte-feuille, cassait des affaires que j'avais depuis des années, comme des souvenirs à moi, me balançait des objets sur moi quand elle n'était pas de bonnes humeurs, moi je suis handicapé psychique, j'ai eu la vie dure, j'ai grandis sans parents, j'ai déjà dormi dans la rue et je ne cherche pas les histoires... du coup elle a jouer sur mes faiblesses, car j'ai un caractère pacifiste si c'est comme ça qu'on dit...


Pour info, elle a 21 ans et moi j'ai 26 ans.


Et le pire, c'est que j'ai tellement d'empathie, qu'à chaque fois je lui pardonnais l'impardonnable, alors qu'elle même quand je lui donnait tout pour être heureuse, elle en profitait sans jamais renvoyer la pareille, moi je n'attendais pas de l'argent en retour, je voulais juste qu'elle m'écoute un peu, qu'elle s'intéresse à mes passions ( musique, envie d'apprendre à parler plusieurs langues, écriture ) comme moi je le faisait je l'écoutait tout les jours sur ce qu'elle avait à dire, ou sur quand elle râlait sur son vécu ( car elle ne communiquais pas mais par contre elle râlait toujours en s'énervant et j'utilisais ma gentillesse pour l'écoutée et la réconfortée )

au final elle ne voulait parler que d'elle, il ni y avait jamais de place pour moi, et dans la relation elle me promettait sans cesse qu'elle changerait, qu'elle apprendrait à être attentionné, à me parler poliment, à faire la discussion, car oui pendant 2 ans, il ni y a eu que moi qui trouvait les sujets de discussions, qui lui proposait d'aller faire des balades, de regarder la télé, elle ne se bougeait jamais pour le couple ...

Et au final au court de la relation, je suis tombé plusieurs fois en dépression car je ne comprenais pas comment quelqu'un à qui ont apporte tant, peut autant nous faire du mal, j'ai tout fais pour elle, absolument tout pour la rendre heureuse, elle me le disait en plus que je faisais tout...

Je l'ai connu je ne savais pas m'occuper de moi car j'ai toujours penser aux autres d'abord mais alors pendant notre relation c'était encore plus dur, car je me suis encore plus oublié... à tel point que au final, je ne savais plus m'occuper de moi, et je me fatiguais encore plus en m'occupant d'elle, je pensais d'abord l'aider, puis quand elle irait mieux je me serait ensuite occupé de moi, car j'ai tellement connu une vie difficile que le moindre soucis des gens me donne de l'empathie, mais que comme les gens ne sont pas comme moi, et bien je me fais toujours avoir ( gens qui profitent de ma gentillesse et qui m'oublie une fois que j'ai tout fais pour les aider ) !


J'essayais de la protéger même si en dehors du couple nous n'avions pas de problèmes, j'essayais d'être l'homme parfait, mais tout cela était naturel pour moi, car ça fais parti de mes valeurs pour moi en amour il faut tout donner à l'autre, mais comme elle elle a eu juste envie de prendre, sans me respecter, et sans rien donner ( aucune attention, que des mots méchants à mon égards et que des mots pour me rabaisser ) au final j'ai perdu toute confiance en moi,

et après m'avoir mis dans cet état, elle me reprochait d'être comme ça... alors que c'est elle qui m'a autant enfoncé... et au final moi je l'ai aider à se construire, ( je l'ai aidé à perdre presque 50 kilos ), elle est bien maintenant dans sa peau, je l'ai aider à parler en public elle qui était si timide, maintenant qu'elle n'a plus besoin de moi, elle m'a plaquer comme une merde, et moi qui suis malade de ce manque de confiance, d'insomnies,



J'ai développé dans la relation une hypersensibilité, tellement grande que même après tout le mal qu'elle m'a fait je pardonnais toujours, c'est pour ça que même si c'est moi qui aurait dû la quittée avec tout ce qu'elle m'a fait je ne l'ai pas fait. Je me disais toujours la pauvre, même si elle me critique elle a eu la vie dure avant de me connaître alors je vais prendre sur moi même si elle m'insulte, et avec le temps elle ira mieux car je suis là pour l'aidé...

J'ai toujours connu des gens qui me rabaissait ( dans ma famille, des anciens potes, et mes ex ) et j'ai toujours servi qu'à aider les gens, je ne pensais pas à moi déjà, mais les gens ne pensait pas à moi, même ma famille s'en fout de moi, donc pour moi l'important c'était que les gens soit heureux, moi je passe bien après, je demandais juste le minimum dans ma relation amoureuse de 2 ans, qu'on discute ensemble, du respect mutuel, et de l'entraide...

Je suis quelqu'un de trop logique, je me dis '' si je la respecte, il est logique qu'elle me respecte, je la traite mieux que tout ceux qu'elle a connue, alors comment se fait-il qu'elle ne me respecte pas elle ? '', puis avec mon surplus de gentillesse je me disais je pardonne tout le temps.

Quand elle s'énervait contre moi pour des raisons injustifiées, je prenait sur moi, ou je lui disait que c'était injuste et elle me rabaissait encore plus... oui, même si je communiquais sainement, qu'elle m'a vu plusieurs fois pleurer quand je lui disais '' tu sais, mon handicap est déjà dur, mes insomnies sont dur, je ne me suis toujours pas remis de mon passé, quand mes parents m'ont abandonné, je suis encore marqué par le fait que j'ai déjà dormi dans la rue, et que dans la vie je n'ai connu personne qui me respectait, alors maintenant si dans le couple je souffre encore, je vais être encore plus triste '' et au lieu de la calmée elle en profitait pour jouer sur mes faiblesses, elle a fait le contraire de ce qu'il fallait, elle souriait même quand elle me faisait du mal avec ses mots, et elle allait même me critiquer en public, j'ai toujours pris sur moi,

et les seuls fois où je me mettais en colère c'était en restant calme mais en haussant le ton pour dire '' c'est du foutage de gueule sérieux, tu m'as dis que tes ex et tes anciens amis étaient des connards qui t'ont prise pour une conne, ainsi que ta famille, et là tu trouves quelqu'un qui prend soin de toi, et maintenant c'est toi qui lui fait du mal, comme on t'en as fait, pourtant je ne t'aies rien fait, et ça me fais de la peine que tu es vécu des choses dures dans ton passé, mais je ne suis pas responsable, et je n'y peux rien ''

Rien n'a changé, j'espérais un changement avec le temps, car parfois elle s'excusait en disant '' je sais que j'arrive pas à communiquer et je t'aime plus que tout, je vais faire des efforts, car je sais que c'est de ma faute, toi t'es quelqu'un en or, tu m'apportes tout et moi je ne fais que gâcher nos bons moments ''

Du coup j'ai trouvé ça incroyable que non seulement elle répète sans arrêts ses mauvais comportements, qu'elle arrive à recommencer de pire en pire, et que à la fin au lieu de changer elle m'a jeté comme une merde elle qui quelque jour avant nous promettait un avenir merveilleux.

Maintenant qu'elle a maigris, qu'elle se trouve belle, que les gens la trouve belle, ( moi je l'ai toujours aimé comme elle était et je l'ai justement aidé à perdre son poids pour qu'elle n'est plus une faible estime d'elle-même ), maintenant qu'elle sait parler aux gens, et que moi cette relation m'a fait prendre du poids, m'a mis plusieurs fois en dépression, elle voyait en moi son ancien elle ( un être trop gentil qui n'arrive à rien sans avoir l'aide de l'autre ) et au final elle s'est servie de moi pour me jeter quand elle était mieux, là maintenant elle est impeccable dans sa vie, elle a fait plein de rencontres, et du coup elle n'a plus besoin de moi, elle est instable car '' le matin même du jour de la rupture, elle m'embrassait et me disais je t'aime, et riait avec moi...

Elle m'a clairement dis '' oui je suis égoïste, j'ai rien eu dans la vie, et maintenant je pense à moi '' façon de dire '' maintenant que je peux avoir une vie différente de mon passé, même si tu ne m'as rien fait et que tu en subis les conséquences pour les connards que j'ai connu et ben tant pis pour toi, moi je vais bien maintenant ''

sauf qu'elle oublie que c'est grâce à moi qu'elle en est là, et que je trouve ça triste que nous soyons séparer, après je lui souhaite d'être heureuse dans la vie, même si elle m'a pris pour un pigeon, les femmes comme ça on souvent besoin d'un homme prêt à tout donner pour les aider, et au final quand l'homme est épuisé elles vont allez chercher un nouveau mec, ( comme ceux à la télé, un homme viril ) alors que malheureusement c'est elles qui parfois nous mettent dans un état dépressif, car j'ai un grand coeur, et oui je me laisse trop faire, mais normalement quelqu'un qui nous aiment, cherche à nous aider et pas à nous enfoncer !

Elle n'a jamais connue aussi gentil que moi, du coup elle pouvait me rabaisser sans aucun risque, même que pendant la rupture je lui ait dit de prendre soin d'elle, et elle m'a dit toi aussi, puis elle m'a dit '' bon j'y vais mon amie m'attend '' sur un ton sec, sans aucun merci pour ce que je lui ait apporté, elle m'a même répéter que je suis un incapable et que je ne suis rien à côté d'elle, tout en me voyant pleurer, elle a le droit de me quitté, mais même pour rompre elle m'a parler comme une merde, et tout cela n'est qu'un résumé, car vous le savez bien que pour certaines personnes '' c'est toujours de notre faute même si on a rien fait et que c'est justement de leurs fautes à elles ''

En fait elle m'a vu comme un looser maintenant que je vais mal à cause d'elle, au lieu de se dire '' le gars à gérer, il a su me redonner le sourire quand j'allais mal, m'apportée ce que les gens que j'ai connu n'ont pas su m'apportée, me respectée, me montrée que la vie est belle, m'a donner des conseils pour perdre presque 50 kilos de sur-poids, m'a fait passer avant lui, ne s'achetait rien à son anniversaire et à noël pour me faire des supers anniversaires et des beaux noël, elle s'est plutôt dit '' c'est pas parce que il est handicapé et en dépression à cause de moi qu'il ne doit pas bouger, si il est en sur-poids il a qu'à se bouger au lieu de pleurer des larmes toutes les semaines ''

Là ce n'était plus une question de volonté, je suis vraiment en dépression, du coup j'avance mais au ralentit, et au lieu d'admirer ma persévérance, elle me reprochait d'avancer au ralentit ( pourtant c'est à cause de cette dépression dans laquelle elle m'a mis que je vais autant au ralentit, car si je dormais mieux, que j'avais une copine capable de parler avec douceur, il y a longtemps qu'avec le peu que j'ai eu dans ma vie j'aurais avancer ! On en serait pas à là si elle avait gérer, car moi j'ai fais tout ce que j'ai pu, mais elle a voulue me quitté, donc je lui souhaite d'être heureuse sans moi, moi je dois avancer seul maintenant.

En plus de l'autre côté si je ne m'étais pas occupé d'elle, elle serait encore en dépression à ce jour, et j'ai voulu prendre sa place pour souffrir, dans le sens où je lui ait tout donner et maintenant elle va super bien, et moi comme je suis au fond du trou et bien elle en a profiter pour me pointer du doigt, me jugé, m'insulté...

Je l'ai laisser partir sans insisté, car elle a le droit de me quitté, mais c'est un traumatisme pour moi car elle a fait preuve d'inhumanité pendant toute la relation et c'était de pire en pire, désolé si je perd un peu les mots et que mon récit est confus mais je suis totalement déboussolé, car le pire c'est que ça fais plusieurs mois que je lutte tout seul pour sortir de ma dépression, alors que c'est elle qui m'a mis dedans, mais en plus quand j'avançais et que je faisais des efforts il ni y avait AUCUN compliments ni encouragement, elle me rabaissait même en disant '' et ben heureusement que tu t'es bougé, tu fous rien, regarde moi je bouge, je suis bien pas comme toi qui est un incapable ''

Du coup je me suis fait chier à perdre 10 kilos de sur-poids en deux semaines ( car je suis obèse ) et ça a été dur même si je n'ai pas finis ma perte de poids, car je suis accroc à la nourriture, et je bois beaucoup de sodas, mais j'ai fais des tonnes d'efforts, j'apprenais à sortir plus souvent pour faire mes papiers, pour avancer dans la vie, et même ça ce n'était pas complimenté, en fait elle a juste trouver un prétexte pour me quitté, et pour revoir sa famille ( car elle a quitté sa famille quand elle était en colère contre eux et maintenant qu'elle ne leur en veut plus elle veut les revoir mais aussi allez reparler à ses mêmes amis qui ont fait que je l'ai connue elle avait tout ses problèmes )

Ce qui est bizarre c'est qu'elle quitte un homme bien ( moi ) pour des proches ( familles et amis ) qui eux-mêmes l'ont détruite, et maintenant qu'elle va mieux elle retourne voir ses mêmes gens qui lui ont fait la vie dure...

J'ai passé 2 ans en appartement avec quelqu'un qui a râler sans arrêt sur sa famille et ses '' mauvais amis '' pour qu'au final elle me lâche pour eux, et oublie celui qui lui a tout donner...

Maintenant je veux continuer ma perte de poids, et avancer dans la vie, et j'aimerais travailler quand je ne serais plus en dépression :)

Merci à vous de m'avoir lu, et n'hésitez pas à me poser des questions si besoin car je suis tellement perdu, et tellement pressé de poster le sujet pour avoir un peu d'attention et d'aide qu'il est possible que je me sois mal exprimé, et que du coup il y ait des malentendus sur le sujet,


pour faire claire en une phrase je me suis fais avoir par une femme qui ne s'aimait pas au début, qui maintenant qu'elle s'aime ( grâce à moi ), n'a plus besoin de moi, et qui m'a quitté après m'avoir mis en dépression pendant 2 ans, alors que je faisait tout pour la rendre heureuse, et au final comme j'avais tout fait pour elle, et que du coup je ne m'occupais pas de moi, et bien elle s'est trouver supérieur à moi, m'a traité d'incapable
( même si elle sait que mon handicap m'empêche d'avancer dans la vie, ainsi que mes insomnies, mais même avec mon handicap j'en faisais plus qu'elle, et après m'avoir détruit et après s'être construite elle, je ne lui servait à plus rien apparemment,

et maintenant je suis seul dans notre appartement, qu'on partageait, je repense sans cesse à elle, je ne cherche pas à la récupérée mais je pense sans arrêt à nos souvenirs en voyant les pièces de l'appartement, et même quand je sors en voyant les lieux où on sortaient en amoureux, et même avec tout le mal qu'elle m'a fait, au lieu de me dire '' merde, je devrais être réjouis d'être célibataire '' et ben j'idéalise la situation en me disant '' c'est injuste parce que comme j'ai agis comme un homme bien, elle aurait pu aussi se comporter comme une femme bien et on aurait eu une longue et joyeuse relation ''...

Maintenant je dois me relever, continuer d'avancer dans la vie, car j'ai toujours fait des efforts, c'est juste que avec mon handicap ( je suis plus lent ) mais j'ai fais pour elle ce que personne n'a jamais fait pour elle, maintenant je suis heureux qu'elle aille bien mais j'aimerais allez bien aussi, et j'espère un jour TROUVER le grand amour, car là je pensais l'avoir, et après 2 ans je me rends compte que finalement non, que c'est même la relation qui m'a le plus déçu....
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Courage) le 03.07.17, 13h30 par r-0
  • 0 (Courage) le 03.07.17, 13h35 par Popovski
  • 0 (Courage) le 03.07.17, 15h40 par J-harkness
  • 0 (Go médecin) le 03.07.17, 18h03 par Nonchalance
  • 0 (Go médecin) le 04.07.17, 03h08 par DamienJd
Yop !

J'ai lu ton post et je ne peux que te souhaiter d'aller mieux.

Pour ce faire, j'aimerais savoir, est-ce que tu es suivi par un psy ?

Aussi, j'ai cru comprendre que t'as eu un parcours compliqué. As-tu pris contact avec des associations, organismes publics pour te venir en aide ? Je crois que vu ton état et ton vécu, t'as droit à des aides.

Je vois déjà deux ou trois trucs dans ta conception des relations humaines qui te mettent des bâtons dans les roues : trop de naïveté, vision bien trop idéalisée des relations de couples et un côté "je me donne entièrement à l'autre et même un peu plus" qui a tendance à attirer les gens malintentionnés. Bonne nouvelle, on peut changer là dessus :)

Je te donne quelques pistes à explorer.

Sache tout de même que si ton histoire est effectivement interpellante, et que si t'as tendance à beaucoup attendre des autres (autant que toi tu te donnes), il va falloir pour le coup que tu t'aides toi-même, en collaboration avec d'autres... dont c'est le métier, dans un premier temps en tout cas.

Et si je peux comprendre qu'un post fleuve puisse aider à se sentir mieux, il faudrait que tu prennes gare, d'abord pour toi, à ne pas te servir d'un forum comme d'un journal intime, ou pour te plaindre du monde.

Bon courage !
  • r-0
  • Score : 168 - 26 ans - MBTI: ESFJ
Est ce que c'était ta première grande histoire d'amour?
Ca me fait penser à moi avec mon ex.

La première chose à remettre en question, et ce sera la plus difficile car tu es comme moi quelqu'un d'empathique et très sensible, c'est d'apprendre à te respecter.

Cette personne a abusé de toi car tu ne te respectais pas, tu pensais à tort que pensez à toi ou lui dire qu'elle abusait faisait de toi quelqu'un de mauvais et qu'il fallait prendre sur toi.
Hors c'est faux, tu es unique comme tout un chacun et tu as le droit de dire stop, de poser des limites, tu ne vaut pas plus mais tu ne vaut pas moins que quelqu'un d'autre.

Apprends à penser à toi, à oser dire non quand tu n'as pas envie mais que tu disais oui quand même pour être sympa. Sinon tu passeras ta vie à subir et tu referas les mêmes erreurs avec la prochaine.

Prends du temps pour toi, tu es la première personne que tu dois respecter.

C'est le premier conseil pour s'épanouir seul, et être épanoui c'est le premier pas vers un couple heureux !

Courage, les premiers temps sont difficiles mais la suite n'en sera que meilleure et bientôt tout ça ne sera qu'un souvenir.

Les erreurs nous forgent.
Va voir un psy. Un vrai psy formé, psychiatre si possible ou psychologue mais méfies toi des psychanalystes ou des titres ésotériques comme (psychothérapeute énergétique psycho-corporel). Si tu n'as pas les moyens, il y a dans les grandes villes des centres qui te permettent de consulter gratuitement. Si tu n'es pas éligible, coupe les dépenses superflues, fais des économies et va voir un psy.
C'est très important.

Personne ici ne peut t'aider comme un psy pourrait t'aider, il y a un énorme fossé entre les conseils que l'on peut te donner en séduction/relation et l'état psychologique qui est le tien maintenant. Courage!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Trop dogmatique) le 03.07.17, 18h14 par Allandrightnow
Nonchalance a écrit:
Va voir un psy. Un vrai psy formé, psychiatre si possible ou psychologue mais méfies toi des psychanalystes [SNIP]


Peux-tu expliquer pourquoi il faudrait se méfier des psychanalystes?
Allandrightnow a écrit:
Nonchalance a écrit:
Va voir un psy. Un vrai psy formé, psychiatre si possible ou psychologue mais méfies toi des psychanalystes [SNIP]


Peux-tu expliquer pourquoi il faudrait se méfier des psychanalystes?


Parce que leur discipline est trop influencée par Freud et Lacan et que les spéculations ou les dogmes de ces auteurs ne sont pas validées par la science. Au contraire, plusieurs expériences des neuro-scientifiques ont invalidé la psychanalyse.

L'exemple le plus frappant en France est celui des parents d'autistes (les autistes non fonctionnels) qui sont une très large majorité à s'être insurgés contre la psychanalyse et ont demandé le retrait des psychanalystes des soins envers les autistes parce que les thérapies qu'ils proposaient et les diagnostics qu'ils donnaient pouvaient s'avérer désastreux.

Après, c'est comme dans tout, tu peux très bien tomber sur un psychanalyste qui ne soit pas toxique ou bon psychologue justement. Mais c'est rare. Il y a d'autres raisons sur lesquelles je ne vais pas m'étendre car le sujet est très large et me demanderai un temps précieux.

Je n'ai pas le temps de chercher les liens mais tu peux te renseigner sur la place disproportionnée qu'occupe la psychanalyse en France, les scandales qui ont éclaté sur les psychanalystes dans les années 90 et 2000, la validation scientifique de la psychanalyse...

Ah oui, et tu n'as pas besoin de diplôme validé pour être psychanalyste (j'aurai peut être du commencer par là)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 03.07.17, 19h25 par DisturbedEvil
Nonchalance a écrit:
Parce que leur discipline est trop influencée par Freud et Lacan et que les spéculations ou les dogmes de ces auteurs ne sont pas validées par la science. Au contraire, plusieurs expériences des neuro-scientifiques ont invalidé la psychanalyse.

L'exemple le plus frappant en France est celui des parents d'autistes (les autistes non fonctionnels) qui sont une très large majorité à s'être insurgés contre la psychanalyse et ont demandé le retrait des psychanalystes des soins envers les autistes parce que les thérapies qu'ils proposaient et les diagnostics qu'ils donnaient pouvaient s'avérer désastreux.

Après, c'est comme dans tout, tu peux très bien tomber sur un psychanalyste qui ne soit pas toxique ou bon psychologue justement. Mais c'est rare. Il y a d'autres raisons sur lesquelles je ne vais pas m'étendre car le sujet est très large et me demanderai un temps précieux.

Je n'ai pas le temps de chercher les liens mais tu peux te renseigner sur la place disproportionnée qu'occupe la psychanalyse en France, les scandales qui ont éclaté sur les psychanalystes dans les années 90 et 2000, la validation scientifique de la psychanalyse...

Ah oui, et tu n'as pas besoin de diplôme validé pour être psychanalyste (j'aurai peut être du commencer par là)


Tu confonds alègrement plusieurs choses (les spéculations, la personnalité du psy...). Et tout d'abord, tu expliques que les psychanalystes ne seraient pas fiables parce que les théories sur lesquelles ils s'appuient ne sont pas validées par la science. Le problème est que ça ne suffit pas pour avancer l'idée que de ce fait, la psychanalyse comme théorie ne pourrait pas donner de résultats satisfaisants (une comparaison qui ne me plaît pas trop, mais te permettra de mieux comprendre: l'effet thérapeutiques des médicaments placebo...).

Oui, bien sûr, tu as raison pour l'autisme, dans leur cas la psychanalyse n'a rien apporté de bon. Mais pour les simples névrosés, c'est autre chose. Je connais des personnes dans mon entourage qui ont changé se sont trouvées de manière spectaculaire grâce à une psychanalyse. Moi-même, je sais ce que je lui dois. Tout ceci pour dire –sans s'étendre davantage, car (tu as raison) le sujet est vaste- qu'il me semble bien léger de déconseiller par principe la psychanalyse, et ce, en plus, dans la même phrase que de nouvelles pseudo-thérapies comme les "psychothérapeutes énergétiques psycho-corporels".
A lire / A voir en ce moment sur FTS