Discussion

[A] SOYEZ TOUJOURS POSITIF !

Note : 24
lancé par cedd le 21.11.2007
8 réponses
dernier par Logrus le 10.12.2007, 17h04
  • cedd
  • Score : 1956 - 17 ans
Hi guys,

Certes, certains hommes politiques prônaient la « positive attitude » il y a quelques années. Peut-être avez vous le titre de Lorie qui tourne en boucle dans votre lecteur mp3. Mais voici mes 0.02 cents : SOYEZ TOUJOURS POSITIF!

Cette simple affirmation peut (et doit) être comprise de 2 manières différentes :
    1. Soyez toujours positifs extérieurement.
    2. Soyez toujours positif intérieurement.


Soyez toujours positifs extérieurement


Ce point est assez facile à mettre en place et fera une GRANDE différence dans la vision qu’auront les autres de vous. Les règles sont simples. Ne vous plaignez pas. Les gens qui se plaignent sont ennuyeux, à moins qu’ils soient drôles. Ne vous plaignez pas de votre ex (TRES MAUVAIS), vos collègues, votre patron, vos parents, vos proches. Je pourrais ajouter des évidences comme de ne pas se plaindre du temps qu’il fait (vous n’y pouvez rien de toute manière), votre manque d’argent, votre voiture, etc, mais je pense que vous saisissez ce point maintenant.

Explication: Même si vous êtes une personne du genre optimiste en général, vous entendre vous plaindre sur des futilités, donnera aux autres une image négative de vous. Par exemple, lorsque vous rencontrez une charmante demoiselle, ne parlez pas des choses que vous n’aimez pas, mais parlez plutôt des choses que vous aimez, mieux, de choses qu’ELLE aime. De cette manière, vous pourriez, éventuellement, même obtenir un certain respect. Cette attitude lui montre que vous pouvez gérer et ne vous vous laissez pas abattre face aux situations difficiles.

Un exemple d'actualité : les grèves. C'est chiant je vous l'accorde mais qu'y pouvez-vous ? Exploitez les infos, prenez votre mal en patience et trouvez votre alternative ! Ne ralez pas après ces grévistes qui ont aussi leurs droits.


Soyez toujours positifs interieurement


Ce point est plus subtil et nécessite plus d’efforts pour le mettre en pratique mais faites-moi confiance: c’est réalisable et cela peut avoir des effets non négligeables sur votre vie...
Je m’en moque si vous êtes riche, élégant, sans soucis ou en bonne santé : TOUT LE MONDE rencontre un jour ou l’autre des situations difficiles. Certains vont bien les gérer, d’autres préféreront les fuir mais le fait est que tout dépend de la manière dont vous voyez la situation. Dans tous les cas, essayez de voir le coté positif.

Vous avez été licencié ? C’était peut être le temps pour vous de changer de job, et de toute manière vous ne vous y plaisiez pas tant que ça, non ?... Voir son licenciement de ce point de vue est alors une invitation à aller de l’avant et de faire autre chose.

Il pleut dehors alors que vous aviez prévu de vous promener en vélo ? Abandonnez l’idée et attelez-vous à vos comptes qui n’ont pas été faits depuis des mois. La prochaine fois, il fera beau et vous pourrez pédaler en toute sérénité sans vos problèmes de comptes en têtes...

Ces exemples ne sont peut être pas les meilleurs, je le conçois, mais j’espère que vous avez une vision globale de ce post. Etre ainsi positif vous procurera sur le long terme un optimisme qui tendra éventuellement vers une attitude positive naturelle.
Vous aurez moins de soucis en tête et cela aura des effets sur votre confiance en vous, la manière dont vous appréhenderez les gens en général et la manière dont vous traiterez les problèmes de la vie courante. Ainsi vous vous sentirez mieux intérieurement et, comme le Bifidus Actif, ce qui se fait à l’intérieur (vous) se voit à l’extérieur (les gens autour de vous) :D

Bonne chance.

Image

cheers
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (A lire) par Magnus
  • +1 (Intéressant) par morpheus
  • +1 (Intéressant) par Arsène Lupin
  • +2 (Instructif) par beYond
  • +1 (Bonne idée !) par MAR-ONE
  • +1 (A lire) par nedrise9
  • +1 (Intéressant) par Bobby
  • 0 (Déjà vu) par zakatana
  • +1 (Bonne idée !) par Jindo
  • +2 (Instructif) par San.A
  • +3 (100% d'accord) par run black
  • +1 (J'allais le dire) par Daz
  • +1 (A lire) par soph
cedd a écrit:
Vous avez été licencié ? C’était peut être le temps pour vous de changer de job, et de toute manière vous ne vous y plaisez pas tant que ça, non ?... Voir son licenciement de ce point de vue est alors une invitation à aller de l’avant et de faire autre chose.

Ca me rappelle mon licenciement de mon 1er job. Une fois passés les affects douloureux (rejet, culpabilité, ...) j'ai eu envie de prendre le problème à l'envers. J'ai été fêter cet événement en boîte avec un ami et deux bouteilles de champagne. J'ai fini complètement bourré avec l'ami en question à escalader les grilles du champ de course de Marseille et à faire quelques tours de piste.

S'en est suivi 4 mois de préavis qui m'ont été payés à la maison (la direction ne voulait plus me voir :lol: ) et à peu près 10 mois de recherche d'emploi. Indemnisé par les ASSEDIC (la France est quand même un pays où il peut être agréable de se faire licencier). A faire la fête tous les soirs de la semaine ou presque.

Ca reste dans mon souvenir une des meilleures périodes de ma vie.

Aujourd'hui j'ai gagné mon procès aux prud'hommes. Avec l'argent je suis en train de faire refaire ma cuisine. J'ai retrouvé un boulot, un peu moins bien payé mais beaucoup moins contraignant.

Disclaimer : Je précise évidemment que je n'avais pas de famille à charge. J'imagine que dans d'autres situations un licenciement peut être une terrible épreuve.
Pour avoir laissé la sarge de côté ces derniers temps et m'être consacré uniquement au développement de mon cercle social, je comprend tout à fait et confirme (pour ceux qui pourraient hésiter un peu) qu'être quelqu'un de positif est très important. Les gens RECHERCHENT votre compagnie. Quand est-ce que j'ai compris ça ? Quand une fille (que j'ai rencontrée une fois mon travail sur mon cercle social commencé) s'est, un jour, étonnée de mon silence et me l'a fait remarquer. C'est à ce moment que j'ai réalisé qu'avec elle j'avais toujours été positif, de bonne humeur, que je ne ratais pas une occasion de rire et que je PARTAGAIS mon état. Ce qu'elle sous-entendait par là, c'était : "Remet moi de bonne humeur".

J'ajouterais seulement deux points à l'article très important de cedd :

1. Il faut être positif, et ne pas se contenter de se montrer positif. Ca ne doit pas être ponctuel mais constant. (Bien sur ça ne vient pas d'un coup, mais il faut garder cet objectif en tête). Ce qui veut dire que "Soyez toujours positifs extérieurement" ne doit être qu'un tremplin vers "Soyez toujours positifs intérieurement"

2. Je voudrais nuancer très légèrement le fait de toujours tout prendre du bon côté.
J'ai un ami d'enfance WBAFC qui prend toujours tout du bon côté, même quand je tombais de vélo étant petit il s'arrêtait net et éclatait de rire. J'avoue que par moment c'est agaçant. C'est agaçant quelqu'un qui n'a pas l'air d'être capable de prendre les choses sérieuses au sérieux. Alors oui soyez positif, mais vous avez le droit de ne pas apprécier quelque chose. Simplement, au lieu de vous énerver, de vous plaindre et de devenir pénible, exprimez votre point de vue -qui lui peut être négatif- sur un ton léger. Après, riez en, histoire de relâcher la pression et passer à autre chose.

Ah j'oubliais : il y a des gens qui, quand ils s'énervent, aiment partager leur état et entrainer les autres avec eux (histoire de se sentir moins seuls je suppose). Prenez un peu de distance quand il sont comme ça, ne faites pas de mirroring. Soyez simplement calme et détaché de la situation si elle ne vous concerne pas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (+1) par San.A
  • PaPe
  • Score : 0 - 34 ans
Je suis quelqu’un de résolument positif dans la vie de tout les jours, et même souvent intérieurement, même si c’est beaucoup plus difficile, tout le monde aime mon humour et mon coté décalé… par contre, la ou je tic un peu, c’est le coup de jamais s’énerver : avant, j’étais un gros nerveux, je m’énervais facilement, était parfois violent(je ne touche pas au gens, mais par contre, les objets volaient dans l’appart…) et un jour, j’ai décidé de changer ça, et je m’y suis tenu… c’était il y a 2 ans, et depuis, je ne me suis énervé qu’une seul fois !

Ma dernière LTR m’a reproché quand elle m’a quitté de ne jamais m’énerver, de ne jamais extérioriser ce que je ressentais… vraiment !

Alors, la positive attitude peut être dangereuse, même si on l’exploite a mort et qu’on a l’habitude de faire avec, tant que c’est pas naturel, il faut rester naturel, et se laisser déborder par ses sentiments… la sincérité ça se ressent…

Dans l’idée, c’est de l’être, vis-à-vis des autres, que quand on sait vraiment ce qu’on fait, sans quoi, on va se prendre un mur et se faire mal… et c’est pas ce qu’on cherche (quoi que…)

Donc pour développer ça, je pense qu’il est nécessaire de travailler sur soi, remise en question, travail en profondeur pour y arriver, sans quoi, ça va être branlant, et mener nul par…
PaPe a écrit:
Je suis quelqu’un de résolument positif dans la vie de tout les jours, et même souvent intérieurement, même si c’est beaucoup plus difficile, tout le monde aime mon humour et mon coté décalé… par contre, la ou je tic un peu, c’est le coup de jamais s’énerver : avant, j’étais un gros nerveux, je m’énervais facilement, était parfois violent(je ne touche pas au gens, mais par contre, les objets volaient dans l’appart…) et un jour, j’ai décidé de changer ça, et je m’y suis tenu… c’était il y a 2 ans, et depuis, je ne me suis énervé qu’une seul fois !

Ma dernière LTR m’a reproché quand elle m’a quitté de ne jamais m’énerver, de ne jamais extérioriser ce que je ressentais… vraiment !


Je me reconnais un peu dans ce que tu dis. Avant, j'étais aussi un gros nerveux, et je devenais violent quand c'en était trop pour moi. Puis je me suis pris une claque de la vie, j'ai fait un profond travail sur moi, et aujourd'hui quand ça va mal je reste froid. Ca a le dont d'énerver sérieusement ceux qui m'entourent mais moi ça me permet de me préserver, de ne pas me... détruire pour rien.

Je me permet simplement de mettre en garde ceux qui voudraient prendre ça comme "modèle". Ca peut être très éprouvant ! Il faut savoir encaisser ce qui, en temps normal, nous ferait éclater. Ca demande une grande force intérieure et beaucoup de sacrifices aussi, notamment d'éloigner de soi tout ce qui est négatif. Ceux qui ont vécu dans un environnement malsain comprendront (des disputes 24h/24, etc.). J'ai coupé définitivement les ponts avec ma soeur et suis à deux doigts de le faire avec ma mère. Mon frère s'en sort pour l'instant, il est... diplomate.

Tout ça pour dire cela : évitez de vous lancer là dedans si vous n'êtes pas capable d'assumer. Ne vous réveillez pas dans quelques années en vous demandant pourquoi vous avez fait ça ! Et si vous vous êtes déjà lancé là dedans, je vous conseille vivement de trouver une activité qui vous fasse du bien, et de la pratiquer la souvent. Pour certains c'est la musculation, pour d'autres c'est le dessin ou la peinture, pour moi c'est la danse et la guitare. Ca permet d'évacuer ce qu'on a du mal... à encaisser.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Très intéressant) par Bobby
Toujours, non.
Je ne ferais pas la fine bouche en colportant un propos que j'ai un jour entendu et qui suffirait à réfuter le caractère dogmatique du propos, "Ce type je l'aime trop, il est froid, il ne sourit jamais..."
Je passe les stéréotypes...

En fait, je pense qu'il est plus juste de dire qu'il faut cacher sa négativité. Parce que le positif, je ne sais pas pour vous, mais peut être facilement assimilé au naif, à l'insouciant...le trop d'optimisme que l'on retrouve chez un bon croyant tiens ! Ce dernier propos est à classer dans la catégorie propos de trop, je n'ai pas trouvé le bon mot pour exprimer ma pensée, je tergiverse, je vais me coucher.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (lol) par Coluche
Citation:
[...] je tergiverse, je vais me coucher.


Pour cette fois, j'ai pas envie de te contredire ! Bonne nuit !
thekiller009 a écrit:
Toujours, non.
Je ne ferais pas la fine bouche en colportant un propos que j'ai un jour entendu et qui suffirait à réfuter le caractère dogmatique du propos, "Ce type je l'aime trop, il est froid, il ne sourit jamais..."
Je passe les stéréotypes...

En fait, je pense qu'il est plus juste de dire qu'il faut cacher sa négativité. Parce que le positif, je ne sais pas pour vous, mais peut être facilement assimilé au naif, à l'insouciant...le trop d'optimisme que l'on retrouve chez un bon croyant tiens ! Ce dernier propos est à classer dans la catégorie propos de trop, je n'ai pas trouvé le bon mot pour exprimer ma pensée, je tergiverse, je vais me coucher.


Entre bon vivant et imbécile heureux, y'a une marge...
Citation:
Tout ça pour dire cela : évitez de vous lancer là dedans si vous n'êtes pas capable d'assumer.

Bof, assumer ca s'apprend. Il ne faut pas se dire qu'on est (in)capable de faire quelque chose tant qu'on a pas suffisamment essayer. Etant LSE; si je n'avais fait que ce dont je me sens capable à priori, je serais vraiment "à la rue".

Bon en tout cas, ca me met immédiatement mal à l'aise les gens constamment positifs. C'est comme voir qu'il y a quelque chose qui cloche à vue d'oeil dans une peinture, une architecture ou un problème de maths : je sais qu'il est impossible de se sentir constamment bien ce qui signifie que si je vois quelqu'un qui est toujours positif alors ca implique :

1) qu'il joue un rôle donc il n'est pas franc (et je peux aussi attribuer ca à de l'arrogance : se faire passer pour quelqu'un de parfait).

2) d'autre part qu'il cherche à se protéger car il ne sait pas encaisser. On trouve que ces gens sont stables, solides mais en fait moins on s'expose moins on sait encaisser. Comme à la Boxe, il faut s'avoir esquiver ET encaisser les coups durs.

Le double aveu de mensonge et de faiblesse me pousse à être particulièrement taquin, voir un peu méchant. Surtout si le mec est bien vu car je n'aime pas la superficialité et voir un mec faire sa côte sur un mensonge va là me rendre particulièrement con.

De même comme l'a dit Azro, c'est HYPER énervant les gens qui ne prennent jamais rien au sérieux. J'ai envie de les claquer.

Enfin quelqu'un qui est constamment positif joue constamment un rôle et on ne peut pas le cerner. D'où un gros malaise dans le relationnel.

Tout ce que je décris là je l'ai vécu avec plusieurs personnes, et tout particulièrement avec un ami d'enfance. Sachez aussi que tout se passe à un niveau inconscient : pensez à la peinture qui a quelque chose qui cloche, vous ne savez pas quoi mais vous allez immédiatement chercher à critiquer la peinture. Là c'est pareil : le mec qui est toujorus positif, ca cloche tout de suite et vous allez chercher à le tester. Surtout s'il est expansif et/ou qu'il a la côte.

Le pire est avec les amis : plus les gens seront proches de vous (= vous les mecs constamment positifs) et plus il seront agacés par votre incapacité de prendre les choses au sérieux et par leur incapacité à vous cerner.

Donc positif oui, mais pas de façon absolue : il faut adapter son positivisme selon le contexte.

P.S : l'intérêt de mon post est dans l'argumentation et non dans la conclusion qui a déjà été dîte :wink:
A lire / A voir en ce moment sur FTS