Discussion

Un bon coup ?

Note : 10
lancé par Zizaziza le 25.04.2018
14 réponses
dernier par Onmyoji le 27.04.2018, 21h15
Hello,

Pour vous les hommes, une fille qui est un bon coup, c'est quoi ?
Que doit-elle faire ou ne pas faire pour être considérée comme tel ? Que doit-elle faire selon vous lors de votre première fois pour que vous vous disiez "c'est mon meilleur coup" ?
Ca a trait à beaucoup de choses : le plaisir d'être ensemble, la spontanéité, le désir, le fait d'être totalement à l'aise avec l'autre et avec son propre corps...
Il ne faut surtout jamais mettre les dents quand tu suces.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (mdr !!) le 26.04.18, 17h10 par Zizaziza
Citation:
Il ne faut surtout jamais mettre les dents quand tu suces.


Hahaha.
  • -Alex
  • Score : 553 - 31 ans
Ca n'existe pas un "bon coup" ou un "mauvais coup".

Ceci fait référence à des critères (arbitraires) de performance qui classeraient les gens selon leur "niveau sexuel".

Ce qui compte c'est :
- De savoir et d'être à l'aise avec ce qu'on veut offrir à l'autre ou pas
- Que chaque partenaire soit en phase vis à vis de ses attentes et désirs en matière de sexe et avec celles de l'autre
- D'explorer, d'essayer à 2, et de laisser le temps faire son oeuvre pour qu'une complicité sexuelle véritable s'installe.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Trop dogmatique) le 26.04.18, 21h04 par Mr.Smooth
  • 0 (Raté) le 27.04.18, 07h45 par Onmyoji
-Alex a écrit:
Ca n'existe pas un "bon coup" ou un "mauvais coup".

Ceci fait référence à des critères (arbitraires) de performance qui classeraient les gens selon leur "niveau sexuel".

Ce qui compte c'est :
- De savoir et d'être à l'aise avec ce qu'on veut offrir à l'autre ou pas
- Que chaque partenaire soit en phase vis à vis de ses attentes et désirs en matière de sexe et avec celles de l'autre
- D'explorer, d'essayer à 2, et de laisser le temps faire son oeuvre pour qu'une complicité sexuelle véritable s'installe.

Ce savoir-être ça participe justement du fait d'être un bon coup. Parce que la différence existe oui. Entre la plupart des mecs et des nanas qui pensent qu'à leur plaisir et font pas d'effort pour celui de l'autre (et par pas d'effort j'entends pas nécessairement que le fait de pas vouloir expérimenter/pratiquer des pratiques qui plaisent à l'autre mais pas à eux. Ça serait au moins légitime) et ceux qui s'en inquiètent il y a déjà un début de réponse je trouve.
Après il y a des situations où l'on va plus correspondre à l'une qu'à l'autre mais c'est indéniable qu'il y a des gens qui ont un comportement qui ne peut pas être plaisant ... et d'autres qui vont l'être presque à tous les coups.
Savoir toucher une autre personne, avoir l'expérience et l'empathie qui permettent de sentir ses envies ou de savoir ce qui va la faire grimper au rideau psychologiquement et physiquement, ça joue.
Et faut pas se leurrer, le physique aussi joue dans l'imaginaire. À "prestation" identique ça peut jouer sur l'impression finale en bien ou en mal, en raison d'attentes moindres ou plus élevés qui sont contredites ou pas. Ou pour d'autres personnes, le fait que l'autre soit bien fait(e) va amplifier leur plaisir alors qu'objectivement ça vaudrait pas plus cher que quelqu'un de moins bien.
Merci pour vos réponses je ne m'attendais pas à ça :)
Et donc si par exemple lors d'une première fois avec un nouveau partenaire, si l'homme mène le jeu et est au dessus (missionnaire) tout du long mais qu'on vous caresse, embrasse pendant ce temps, pour vous ce n'est pas forcément "nul" ou un mauvais coup ?
  • -Alex
  • Score : 553 - 31 ans
Citation:
Et donc si par exemple lors d'une première fois avec un nouveau partenaire, si l'homme mène le jeu et est au dessus (missionnaire) tout du long mais qu'on vous caresse, embrasse pendant ce temps, pour vous ce n'est pas forcément "nul" ou un mauvais coup ?

Non ça n'est pas nul. ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (C'est pas si simple) le 27.04.18, 07h44 par Onmyoji
  • +1 (Merci ! :)) le 27.04.18, 19h54 par Zizaziza
Mais dit comme ça on en sait rien.
Pour que ce soit bien faut que ton corps et celui de ton partenaire bougent bien ensemble et que niveau sensations ce soit cool. Et ça ça peut un peu dépendre de comment tu es faite et lui aussi et si vos corps se correspondent.
J'ai connu des filles qui caressaient/embrassaient mais qui restaient rigides et se laissaient pilonner/écarteler dans cette situation et même quand tu te sens à l'étroit et tout, si la meuf est juste passive et que ça se sent au niveau de son vagin, de son bassin, ben c'est nul.
A contrario du tu joues de ton corps et varie subtilement les positions ce qui va changer l'angle de pénétration, ou si tu varies la contraction de ton vagin, ou n'importe quoi d'autre pour changer la sensation de ton partenaire et que tu sais contrôler ça pour que ce soit bon pour lui ce sera cool.
Mais le rythme et la contraction, et l'accord entre vos parties,c'est quelque chose qui recèle une bonne part d'Incertain. Chacun a ses préférences. Ça fait qu'il n'y a pas de règles.
Mais si tu sais donner du plaisir à ton partenaire et qu'il ne fait pas que se vider sans doute que ce sera pas nul non.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 27.04.18, 15h58 par Avalanche
  • +1 (Merci ! :)) le 27.04.18, 19h55 par Zizaziza
  • -Alex
  • Score : 553 - 31 ans
Onmyoji, à mon avis du développe trop loin.

La question de base concerne le premier rapport :
Citation:
Que doit-elle faire selon vous lors de votre première fois pour que vous vous disiez "c'est mon meilleur coup" ?


Ma réponse se faisait dans ce cadre là.

Elle ne doit rien faire de particulier.

A mon sens, et surtout pour un premier rapport, il vaut mieux éviter d'être trop exigent envers soi ou envers l'autre.

Après ce que tu dis est pertinent, mais il me paraît important de souligner que cela vient naturellement avec l'expérience et l'envie de faire plaisir à l'autre, et pas dans l'anxiété de performance.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Trop dogmatique) le 27.04.18, 11h27 par Mr.Smooth
  • +1 (Merci ! :)) le 27.04.18, 20h01 par Zizaziza
Hello,

Une première rencontre est l'occasion enthousiasmante de jouer à l'explorateur, de suivre des pistes, d'en proposer, bref de s'amuser.
Et puis la vie de personne n'est en jeu. C'est un échange intime à appréhender comme la suite d'une conversation pimentée par le sexe. Parce que si vous êtes nus c'est bien par envie non ?

Un bon coup.
Expression bien vague mais disons que cela passe déjà par :
- bien connaître son corps, savoir ce qui lui procure du plaisir afin de guider l'autre parce que ton mode d'emploi il ne le connait pas même s'il a eu d'autres partenaires
- ne pas s'attendre à l'orgasme de sa vie là tout de suite, au risque d'être déçue
- ne pas simuler en croyant faire plaisir pas plus qu'incendier le partenaire en le traitant de nul
- c'est aussi profiter vraiment du moment, aimer sa nudité au contact de celle de l'autre
- cultiver sa sensualité car même ce bon vieux missionnaire a des variantes intéressantes
- être curieuse du sexe sans pour autant se transformer en porn star ou accepter tout et n'importe quoi
- et puisque la fellation est évoquée (si tu n'as pas envie, tu ne fais pas). Ne pas mordre bien entendu mais aussi être gourmande du moment, apprécier vraiment cette douceur qu'un homme confie à ta bouche. Rien de pire dixit mes potes que la fille qui s'exécute avec un petit air dégoûté ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (100% d'accord) le 27.04.18, 16h39 par Avalanche
  • +1 (+1) le 27.04.18, 17h56 par -Alex
  • +1 (Merci ! :)) le 27.04.18, 20h01 par Zizaziza
Personellement je ne peux pas parler pour une femme car je sui mal placée pour le savoir. Par contre dans le cas d'un homme, lorsqu'on le fait pour une première fois, cela dépend de si nous nous connaissions déjà (relation amoureuse, ou avoir pris son temps avec son plan cul) ou si on se voir pour la première fois (premier soir précipité).

En général quand c'est une première fois précipité, il faut que la complicité soit de mise, que le toucher avec le partenaire soit glaçant, que le contact ne soit pas paralysant et que l'envie soit assommante. Le faire quand on connait mal son partenaire, possède des risques à mon humble avis. Surtout lorsqu'on est inexpérimenté ou angoissé. De plus, que l'on connaisse ou non la personne, en terme d'intimité, s'il s'agit réellement d'une première fois, on va entrer dans une intimité sexuelle sans égal. Coucher avec quelqu'un c'est très intime.

Si le niveau de confiance n'est pas assez élevé, moi en temps que file je ne vais pas aimer et je vais paniquer, je serai paralysée et au final, ça se passera très mal et il n'y a aucune chance pour que je revois l'homme en question. Alors que s'il me rassure au niveau du eye contact, avec des baisers et en demandant si je vais bien, sans trop d'effacer et en me laissant exprimer ce que je ressens, on participe tous les deux de manière active et ça me permets de ne pas me dire à la fin qu'il m'aura manipulée (le manque d'assertion peut entrer en jeu là mais pour gagner la confiance d'une fille, il faut savoir la mettre en confiance, qu'elle sache ou non dire oui, j'appelle cela le respect).

Ensuite je rejoins Alex sur le fait qu'étant donné qu'on ne se connait pas, on ne peut pas connaitre l rythme, les zones érogènes de son partenaire, les choses qui vont instantanément le faire réagir et ce qui lui fera du bien. Pour moi la première fois, elle a pour but de montrer aux deux partenaires qu'ils peuvent se faire confiance, qu'ils vont avancer ensemble et qu'ils sont capables tous les deux de donner. Personnellement, je veille particulièrement à me tenir éloignée d'un homme sui me manque de respect la première fois en n'écoutant m-pas mes désirs et mes limites, mais également de ceux qui ne me donnent pas en retour. Par exemple un fellation contre un cunilingus = égalité.

Ici donc, il s'agit de poser les bases de la confiance psychologique dans un contexte d'intimité sexuelle. En temps que fille, l'homme aura beau avoir dit des tas de choses sympathiques avant, m'avoir raconté ses insécurités, sa vie perso, l'acte sexuel c'est révélateur. c'est présenter sa famille en disant, je m'engage à. Même pour un plan cul c'est révélateur du respect qu'un homme a pour une fille. S'il se précipite ou ne t'accorde pas même cette confiance élémentaire, même sans amour je ne peux pas, ça dépasse mon entendement. Là où je ne suis pas d'accord avec Onmyji c'est que pour une première fois, on ne peut pas vraiment connaitre ce qui fait plaisir à l'autre, alors c'est difficile d'être un bon coup en terme de technicité.

Par contre Onmyji, je suis d'accord avec toi sur la pratique. Outre la mise en confiance et le pacte de confiance qui est scellé (je suis sérieuse) il y a l'aisance que la personne a avec le sexe, si elle aime vraiment ça et ne se juge pas elle va paraitre épanouie, et voir son partenaire prendre son pied, c'est une boucle vertueuse, ça donne envie égalent à l'autre. Surtout, en pas juger la fille, si elle fait une fellation, dire qu'elle se manque de respect, la juger sur n'importe quel autre point, elle s'en rendra compte et ça c'est juste insupportable. Si vous ne voulez pas blesser l'ego ou la sensibilité de l'autre personne, c'est non au jugement !

"un minimum" d'empathie, je suis entièrement d'accord, en fait le sexe c'est un échange, il faut savoir lire les émotions et les réactions de l'autre. Si dès le premier soir mon partenaire ne sait pas lire mes réactions, il n'a plus aucune chance de me revoir. Si par politesse je lui dis que out va bien mais qu'il perçoit ma gêne, il gagne des points, ensuite ça dépend de ses intentions, amis pour en revenir à la technicité, il y a aussi cette expérience et sensualité dont parle Perlambre. Il y a un jeu non négligeable dans l'acte sexuel. Plus l'amour est fort, plus il s'agit d'un don, et on va ralentir et donner plus à l'autre. Moins on se connait, et plus on va se baser sur les simples sensations; les attentes ne seront pas les mêmes en fonction du contexte. Un homme qui sait maitriser son dirty talk sans donner l'impression d'insulter sa partenaire, qui sait la tease et maitriser le rythme pour s'en prendre à son ego, c'est un bon coup. Et celui qui cède aux moindres remarques, c'est celui qui envoie comme message, je ne suis pas capable de renverser le jeu et te surprendre, ce qui va considérablement faire diminuer l'intérêt, la tension et donc l'imprévisibilité du jeu.

Ensuite, Perlambre le dit très bien, quand on se force déjà c'est mentir à son partenaire et risquer de le voir répéter ce qu'il croit nous être agréable et donc signer son engament pour la simulation dès le début. J'aime pas les mensonges dès le début, donc déjà perte de points. -2 tout de suite. Ensuite, s'il se force, je suis humaine, j'ai pas envie de le forcer à un cunni s'il n'en a vraiment pas envie, mais s'il me demande une fellation et que je le vois soupirer à mon tour, j'ai envie de lui poser des questions sur la logique des choses. L'échange ce n'est pas une manière de quantifier la relation, on ne donne pas pour le retour de plaisir, on 'investit pas des sensations, mais pour moi il est représentatif de l'attention que mon partenaire va m'accorder. Et s'il ne fait pas attention à mes plaisirs, je vais me sentir mal considérée ou frustrée.

Ensuite il y a le gout de son partenaire, sa façon d'embrasser, la manière dont il pose ses mains sur ton corps, la manière de regarder, le nombre de eye contact, son odeur corporelle, son hygiène et sa connaissance en général du corps des femmes. ET tout cela se fait de manière spontanée et intuitive, on e coche pas de liste au moment fatidique, mais on le ressent, et quand on le rationalise peu de temps après, on ne l'oublie pas. Enfin, s'il fallait donner un mot pour décrire un bon coup, c'est la surprise, et la prise d'initiatives. Le sexe, c'est 60% mental et 40% de sensations physiques. Avoir envie de faire plaisir à l'autre plus que de se montrer sur une échelle de performance volontiers narcissique. Ça dépersonnalise complètement la chose, alors qu'à la base ce sont deux sujets humains qui entrent en interaction et qui font hum hum. Du coup, les préliminaires et les autres zones érogènes comme les cuisses, les épaules, l'arrière de l'oreille, c'est important de les prendre en compte. Ce n'est pas uniquement un triangle du plaisir sein droit, gauche et kiki. Une file qui couche, ne donne pas seulement sa confiance, elle donne de sa personne (et c'est mon cas perso vu que je parle de moi là donc je sais pas pour les autres).

Ensuite il y a l'après sexe. Un homme qui se barre en courant, et qui espère revoir la fille ne question il ne faut pas se leurrer. Parler de ses premières impressions, c'est une importance considérable, c'est presque autant important que le sexe, pour savoir si on se revoir ou non. Parc e qu'on aura dépassé un stade d'intimité qui nous permettra de réellement nous confier dès lors où on aura couché avec l'autre, une étape non négligeable donc au stade de la relation si amoureuse, ou qui y mettra un terme si plan cul.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Merci ! :)) le 27.04.18, 20h06 par Zizaziza
Merci beaucoup pour vos réponses !! C'est super d'avoirs des avis, comme quoi on se fait toute une montagne mais il suffit d'être soi même, prendre et donner du plaisir si je comprends bien et ne pas être passive :)
Avalanche a écrit:
Personellement je ne peux pas parler pour une femme car je sui mal placée pour le savoir. Par contre dans le cas d'un homme, lorsqu'on le fait pour une première fois, cela dépend de si nous nous connaissions déjà (relation amoureuse, ou avoir pris son temps avec son plan cul) ou si on se voir pour la première fois (premier soir précipité).

En général quand c'est une première fois précipité, il faut que la complicité soit de mise, que le toucher avec le partenaire soit glaçant, que le contact ne soit pas paralysant et que l'envie soit assommante. Le faire quand on connait mal son partenaire, possède des risques à mon humble avis. Surtout lorsqu'on est inexpérimenté ou angoissé. De plus, que l'on connaisse ou non la personne, en terme d'intimité, s'il s'agit réellement d'une première fois, on va entrer dans une intimité sexuelle sans égal. Coucher avec quelqu'un c'est très intime.

Si le niveau de confiance n'est pas assez élevé, moi en temps que file je ne vais pas aimer et je vais paniquer, je serai paralysée et au final, ça se passera très mal et il n'y a aucune chance pour que je revois l'homme en question. Alors que s'il me rassure au niveau du eye contact, avec des baisers et en demandant si je vais bien, sans trop d'effacer et en me laissant exprimer ce que je ressens, on participe tous les deux de manière active et ça me permets de ne pas me dire à la fin qu'il m'aura manipulée (le manque d'assertion peut entrer en jeu là mais pour gagner la confiance d'une fille, il faut savoir la mettre en confiance, qu'elle sache ou non dire oui, j'appelle cela le respect).

Ensuite je rejoins Alex sur le fait qu'étant donné qu'on ne se connait pas, on ne peut pas connaitre l rythme, les zones érogènes de son partenaire, les choses qui vont instantanément le faire réagir et ce qui lui fera du bien. Pour moi la première fois, elle a pour but de montrer aux deux partenaires qu'ils peuvent se faire confiance, qu'ils vont avancer ensemble et qu'ils sont capables tous les deux de donner. Personnellement, je veille particulièrement à me tenir éloignée d'un homme sui me manque de respect la première fois en n'écoutant m-pas mes désirs et mes limites, mais également de ceux qui ne me donnent pas en retour. Par exemple un fellation contre un cunilingus = égalité.

Ici donc, il s'agit de poser les bases de la confiance psychologique dans un contexte d'intimité sexuelle. En temps que fille, l'homme aura beau avoir dit des tas de choses sympathiques avant, m'avoir raconté ses insécurités, sa vie perso, l'acte sexuel c'est révélateur. c'est présenter sa famille en disant, je m'engage à. Même pour un plan cul c'est révélateur du respect qu'un homme a pour une fille. S'il se précipite ou ne t'accorde pas même cette confiance élémentaire, même sans amour je ne peux pas, ça dépasse mon entendement. Là où je ne suis pas d'accord avec Onmyji c'est que pour une première fois, on ne peut pas vraiment connaitre ce qui fait plaisir à l'autre, alors c'est difficile d'être un bon coup en terme de technicité.

Par contre Onmyji, je suis d'accord avec toi sur la pratique. Outre la mise en confiance et le pacte de confiance qui est scellé (je suis sérieuse) il y a l'aisance que la personne a avec le sexe, si elle aime vraiment ça et ne se juge pas elle va paraitre épanouie, et voir son partenaire prendre son pied, c'est une boucle vertueuse, ça donne envie égalent à l'autre. Surtout, en pas juger la fille, si elle fait une fellation, dire qu'elle se manque de respect, la juger sur n'importe quel autre point, elle s'en rendra compte et ça c'est juste insupportable. Si vous ne voulez pas blesser l'ego ou la sensibilité de l'autre personne, c'est non au jugement !

"un minimum" d'empathie, je suis entièrement d'accord, en fait le sexe c'est un échange, il faut savoir lire les émotions et les réactions de l'autre. Si dès le premier soir mon partenaire ne sait pas lire mes réactions, il n'a plus aucune chance de me revoir. Si par politesse je lui dis que out va bien mais qu'il perçoit ma gêne, il gagne des points, ensuite ça dépend de ses intentions, amis pour en revenir à la technicité, il y a aussi cette expérience et sensualité dont parle Perlambre. Il y a un jeu non négligeable dans l'acte sexuel. Plus l'amour est fort, plus il s'agit d'un don, et on va ralentir et donner plus à l'autre. Moins on se connait, et plus on va se baser sur les simples sensations; les attentes ne seront pas les mêmes en fonction du contexte. Un homme qui sait maitriser son dirty talk sans donner l'impression d'insulter sa partenaire, qui sait la tease et maitriser le rythme pour s'en prendre à son ego, c'est un bon coup. Et celui qui cède aux moindres remarques, c'est celui qui envoie comme message, je ne suis pas capable de renverser le jeu et te surprendre, ce qui va considérablement faire diminuer l'intérêt, la tension et donc l'imprévisibilité du jeu.

Ensuite, Perlambre le dit très bien, quand on se force déjà c'est mentir à son partenaire et risquer de le voir répéter ce qu'il croit nous être agréable et donc signer son engament pour la simulation dès le début. J'aime pas les mensonges dès le début, donc déjà perte de points. -2 tout de suite. Ensuite, s'il se force, je suis humaine, j'ai pas envie de le forcer à un cunni s'il n'en a vraiment pas envie, mais s'il me demande une fellation et que je le vois soupirer à mon tour, j'ai envie de lui poser des questions sur la logique des choses. L'échange ce n'est pas une manière de quantifier la relation, on ne donne pas pour le retour de plaisir, on 'investit pas des sensations, mais pour moi il est représentatif de l'attention que mon partenaire va m'accorder. Et s'il ne fait pas attention à mes plaisirs, je vais me sentir mal considérée ou frustrée.

Ensuite il y a le gout de son partenaire, sa façon d'embrasser, la manière dont il pose ses mains sur ton corps, la manière de regarder, le nombre de eye contact, son odeur corporelle, son hygiène et sa connaissance en général du corps des femmes. ET tout cela se fait de manière spontanée et intuitive, on e coche pas de liste au moment fatidique, mais on le ressent, et quand on le rationalise peu de temps après, on ne l'oublie pas. Enfin, s'il fallait donner un mot pour décrire un bon coup, c'est la surprise, et la prise d'initiatives. Le sexe, c'est 60% mental et 40% de sensations physiques. Avoir envie de faire plaisir à l'autre plus que de se montrer sur une échelle de performance volontiers narcissique. Ça dépersonnalise complètement la chose, alors qu'à la base ce sont deux sujets humains qui entrent en interaction et qui font hum hum. Du coup, les préliminaires et les autres zones érogènes comme les cuisses, les épaules, l'arrière de l'oreille, c'est important de les prendre en compte. Ce n'est pas uniquement un triangle du plaisir sein droit, gauche et kiki. Une file qui couche, ne donne pas seulement sa confiance, elle donne de sa personne (et c'est mon cas perso vu que je parle de moi là donc je sais pas pour les autres).

Ensuite il y a l'après sexe. Un homme qui se barre en courant, et qui espère revoir la fille ne question il ne faut pas se leurrer. Parler de ses premières impressions, c'est une importance considérable, c'est presque autant important que le sexe, pour savoir si on se revoir ou non. Parc e qu'on aura dépassé un stade d'intimité qui nous permettra de réellement nous confier dès lors où on aura couché avec l'autre, une étape non négligeable donc au stade de la relation si amoureuse, ou qui y mettra un terme si plan cul.


Merci pour ce roman lol !. D'ailleurs vu que tu parles de fellation, la première fois avec un nouveau partenaire entraîne forcément la capote et, là du coup je m'adresse aux hommes, ressentez vous qq chose lors d'une fellation si il y a une capote ou à éviter ?
-Alex a écrit:
Onmyoji, à mon avis du développe trop loin.
La question de base concerne le premier rapport :
Citation:
Que doit-elle faire selon vous lors de votre première fois pour que vous vous disiez "c'est mon meilleur coup" ?


Zizaziza a écrit:
Hello,

Pour vous les hommes, une fille qui est un bon coup, c'est quoi ?
Que doit-elle faire ou ne pas faire pour être considérée comme tel ? Que doit-elle faire selon vous lors de votre première fois pour que vous vous disiez "c'est mon meilleur coup" ?

C'est un peu plus général que ça.
Le définir, pas uniquement comment y arriver.
Pour ma part, je pense qu'au contraire, c'est bien d'être exigeant envers soi et l'autre.
ça ne veut pas dire, exiger d'elle ou de lui, juste attendre d'être satisfait(e) à un certain degré.
C'est pas une question de culte de la performance ou autre.
C'est de la sensualité, de l'hédonisme, tu appelles ça comme tu veux.
Vouloir pousser les sensations le plus loin possible, le plus intensément.
Même si c'est une première fois et qu'on aura sans doute pas mal de sessions de rattrapage après même si c'est pas parfait, pourquoi ne pas vouloir faire le mieux possible pour soi et l'autre?
Ce n'est pas une pression, c'est un plaisir.
Et même si on ne connait pas l'autre, la "carte" de ses désirs, ses cordes sensibles, c'est comme avec un instrument que tu ne connais pas. Un bon musicien fait quelques gammes et apprend rapidement à se calibrer dessus. En fait, l'aptitude à se calibrer à l'autre, c'est sans doute l'une des plus importantes caractéristiques du bon coup à mon sens. ça veut pas dire "dire oui à tout". Juste trouver un bon accord. Deux musiciens ensemble, en somme...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (100% d'accord) le 27.04.18, 21h23 par Mr.Smooth
A lire / A voir en ce moment sur FTS