Discussion

Une bouteille à la mer

Note : 10
lancé par Atz le 08.04.2018
10 réponses
dernier par Onmyoji le 09.04.2018, 14h20
  • Atz
  • Score : 42 - 32 ans - MBTI: INFJ
Cela fait un bon moment que je ne suis pas passé ici, j'aurai aimé posté de bonnes nouvelles mais ce ne sera pas le cas.

J'ai tout essayé. Toute la philosophie que j'ai pu intégrer grâce à FTS et à la participation des membres, un travail conséquent sur moi même, rien à faire je n'y arrive pas.

J'ai développé mon cercle social, fait en sorte de sortir autant que je le peux avec le bon état d'esprit, travaillé sur moi de différentes manières, rien n'y fait.

J'ai en ce moment le sentiment que 10 vies humaines ne me serait pas suffisantes à progresser en terme de séduction et dans mes rapports vis à vis des femmes. Je suis bidon, l'exemple parfait, la conversation. Malgré tous les conseils que j'ai pu lire, tous les efforts, les tentatives que j'ai pu faire, je suis toujours aussi mauvais niveau tchatche. Je ne sais jamais quoi dire face à une femme. J'ai 32 ans, je n'y arrive pas et le temps joue contre moi.

La frustration est devenue aujourd'hui insupportable, je ne supporte plus de voir autant de jolies filles et d'être incapable de quoi que ce soit auprès de ces dernières. J'ai l'alcool mauvais, j'ai envie de me battre, je quitte les soirées avec mes potes en plein milieu. On me demanderait de déplacer une montagne à mains nues ce serait la même.

Certains jour j'envisage le pire, j'ai le sentiment de ne pas avoir ma place et que peu importe les efforts consentis rien n'y fera. Je ne sais plus que faire ...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Du calme) le 08.04.18, 08h18 par Alea
  • 0 (Courage) le 08.04.18, 08h41 par Nonchalance
Salut Atz. Tu as pensé à changer d'environnement, de train de vie? Voyager par exemple serait un excellent moyen de découvrir de nouveaux horizons. De changer de mentalité. Surtout si c'est une culture que tu ne connais pas du tout. Avec un ami ou des français que tu rencontres sur la route.

Je pense que c'est le meilleur moyen pour toi de prendre le recul nécessaire. Ce n'est pas en vivant tous les jours des échecs personnels dans un environnement propice à les vivre que tu vas réussir là où tu échoues aujourd'hui.
  • Alea
  • Score : 183 - 21 ans - MBTI: BALI
Salut Atz,
Je vais dans le sens de Nonchalance, surtout son deuxième paragraphe. Le voyage j'y crois, mais je ne pense que ce soit ta priorité actuelle. J'aurais peur que tu n'en profites pas assez en te disant que tu perds encore plus de temps (alors que bien sûr, non). Tu l'as dit toi même, tu as l'impression que le temps joue contre toi.

«Ici le meilleur moyen de gagner du temps est de n'en pas perdre», Nicolas Bouvier.
Si on prenait un peu de recul et qu'on revoyait les bases ?
Parce que progresser si t'as pas de bases solides, c'est certes développer des facultés, mais sur un terrain fragile. Et le phénomène Tour de Pise arrive vite.

Citation:
Toute la philosophie que j'ai pu intégrer grâce à FTS et à la participation des membres, un travail conséquent sur moi même, rien à faire je n'y arrive pas.


Lire n'est pas intégrer. Même en relisant mille fois le même texte.
Car la philosophie de FTS, bien intégrée, ne t'aurais sûrement pas amené à en être là aujourd'hui.
Je ne cherche pas à te prendre de haut ou à t'enfoncer encore plus, je pense que tu es passé à côté de choses fondamentales que tu as négligé, considérant que ça relevait du détail. Et je soupçonne ton travail conséquent sur toi même de n'avoir pas été un sincère travail de fond. Un travail certes, et des efforts je conçois, que je ne peux nier.
Mais pour reprendre ma métaphore je pense que tu as construit en terrain marécageux.

La frustration, ça s'alimente.
Plus tu vas lutter plus tu lui donneras à bouffer.
Tu es actuellement en prises avec des pensées tenaces : tu te trouves bidon, tu as l'impression que l'horloge te vampirise, tu te sens sans issue (#«j'ai tout essayé»)...
Mais bien que tenaces, ce n'est que du vent. C'est dingue de constater à quelle point une chose immatérielle telle que le vent peut avoir une si grande force.

Bref, là t'es en situation boiteuse.
Il va te falloir prendre du recul, mais genre vraiment. Ce qui va sûrement te faire dire que c'est une perte de temps supplémentaire.
Mais continuer ainsi serait s'enfoncer. Et c'est pas la philosophie FTS.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 08.04.18, 13h27 par Perlambre
Avant tout es-tu allé voir un psy? Parce qu'il y a différentes choses qu'il pourrait t'aider à régler, relativiser ou transformer en forces.
Pour la conversation, si ça peut t'aider il y a Juggler, Swingcat et Gambler qui en parlaient dans leurs méthodes.
Il y a aussi un mec appelé Bobby Rio qui a fait une série de podcasts juste sur ça.
Mais le mieux ce serait encore de "t'entraîner" avec des copines en leur disant ce que tu voudrais pour qu'elles te coachent. Avec différents sons de cloches tu pourras trouver un juste milieu qui te corresponde et qui marche.
Pense aussi à ton look, à ne pas trop ajouter de choses sur toi dans laconversation qui sont toi mais peuvent être négatives si on te connaît pas en détails, et aussi essaie de savoir ce que tu veux comme fille pour avoir des critères et pas te dire que tu es ouvert à n'importe quoi. Avoir des standards ça aide au final même si on a l'impression en théorie que ça réduit le champ d'action.
Essaie de trouver le milieu où il y a le plus de filles qui te correspondent.
Courage. C'est parfois plus long que ce qu'on pense mais c'est faisable.
Tu n'es pas au bout de ta vie. Donc tu peux changer d'une manière que tu n'imagines même pas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (En effet) le 08.04.18, 13h28 par Perlambre
  • +2 (Instructif) le 08.04.18, 13h52 par Allandrightnow
  • -Alex
  • Score : 569 - 31 ans
Tu as l'air d'être en dépression. Fais-toi accompagner par un psy pour passer cette étape difficile de ta vie. Évite aussi l'alcool durant quelques temps.

Concernant la séduction. Quelles ont été tes expériences amoureuses et sexuelles jusqu'à aujourd'hui ? As tu déjà embrassé, couché avec une femme ?

Citation:
J'ai tout essayé. Toute la philosophie que j'ai pu intégrer grâce à FTS et à la participation des membres, un travail conséquent sur moi même, rien à faire je n'y arrive pas.

J'ai développé mon cercle social, fait en sorte de sortir autant que je le peux avec le bon état d'esprit, travaillé sur moi de différentes manières, rien n'y fait.

Peux tu décrire les actions que tu as entrepris ?

Tu parles ici d'intégrer la philosophie de FTS, du travail sur toi et sur ton état d'esprit, du fait de sortir. Tu as bien fait de te consacrer à cela car c'est important.

Cependant, ce travail là, bien qu'essentiel, ne mènera pas à des relations amoureuses et à des expériences sexuelles concrètes à lui seul.

Nous ne sommes pas que des êtres de pensées. Nous sommes aussi des êtres d'action. Et ce sont ces actions qui vont permettre de convertir un potentiel de rencontres, en expérience et en contact réels avec un autre individu de chair et de sang.

Une rencontre peut être interprétée comme la conséquence d'une suite d'actions réalisées par les 2 protagonistes.

Comme on dit, il n'y a pas de recette miracle. Il n'y a donc pas une stratégie d'actions valable pour tous et qui fonctionnera à tous les coups. Par contre, il y a des stratégies qui fonctionnent plus souvent que d'autres.

Dans la mesure où tu as déjà travaillé sur ton état d'esprit, peut-être qu'il faut maintenant que tu réfléchisses à ta stratégie d'actions. Il se peut qu'un des maillons de cette stratégie soit manquant, ou qu'une des actions que tu entreprends plombe le résultat.

Peux-tu décrire dans le détail comment tu t'y es pris lors de tes dernières tentatives de drague ?
Hello Atz,

Je me souviens d’une période pas si lointaine où tu étais dans une dynamique confiante avec des projets à explorer pour justement sortir d’un quotidien dont tu ne voulais plus…
Es-tu allé au bout de tes envies ?
Est-ce un événement particulier qui te rend si morose aujourd’hui ?

Il y a un sujet ici que tu devrais lire : Bob à 30 ans.
Déjà tu constateras que tu n’es pas le seul à te poser des questions sur les rencontres, les relations amoureuses.
Nonchalance a eu une phrase tellement vraie, je cite de mémoire : si les filles rencontrées dans un cours de salsa ne conviennent pas, il y a celles d’un cours de couture. C’est imagé mais l’idée est fondamentale.
Que veux-tu toi dans une rencontre, vas-tu vers les filles susceptibles de te correspondre ?

La conversation. C’est vrai que dans une rencontre c’est la base.
Avant de te traiter de nul, un petit bilan s’impose.
- pourquoi as-tu du mal à discuter ? Timidité ?
- la pression du genre « il faut que cela marche » parce que mes copains sont en couples, parce que je suis « vieux » etc ?
- t’intéresses-tu aux filles rencontrées ? Ce qui passe par poser des questions plutôt que parler de toi. Pas question d’un interrogatoire bien entendu. Connais-tu la puissance de la question ouverte cad celle à laquelle il est impossible de répondre par « oui » ou « non » ?
- Et le langage non verbal, as-tu testé ? Il n'est pas réservé aux filles. Le regard, une moue souriante et plein d’autres trucs en fait ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Instructif) le 08.04.18, 13h54 par Allandrightnow
  • Atz
  • Score : 42 - 32 ans - MBTI: INFJ
Tout d'abord merci à tous pour vos retours.

Je pense que s'il y'a bien quelque chose qui ne changera jamais sur FTS, c'est la bienveillance de ses membres.

Nonchalance a écrit:
Salut Atz. Tu as pensé à changer d'environnement, de train de vie? Voyager par exemple serait un excellent moyen de découvrir de nouveaux horizons. De changer de mentalité. Surtout si c'est une culture que tu ne connais pas du tout. Avec un ami ou des français que tu rencontres sur la route.

Je pense que c'est le meilleur moyen pour toi de prendre le recul nécessaire. Ce n'est pas en vivant tous les jours des échecs personnels dans un environnement propice à les vivre que tu vas réussir là où tu échoues aujourd'hui.


Salut Nonchalance.

Je pense que changer de contexte serait une bonne idée effectivement. Sortir la tête du guidon, rencontrer de nouvelles personnes, voir le monde sous un autre prisme...
Seulement ça m'est impossible pour le moment par rapport au projet professionnel sur lequel je suis engagé, mais pourquoi pas déjà pendant les congés, voyager un peu serait bénéfique, merci.

Alea a écrit:
Salut Atz,
Si on prenait un peu de recul et qu'on revoyait les bases ?
Parce que progresser si t'as pas de bases solides, c'est certes développer des facultés, mais sur un terrain fragile. Et le phénomène Tour de Pise arrive vite.

Citation:
Toute la philosophie que j'ai pu intégrer grâce à FTS et à la participation des membres, un travail conséquent sur moi même, rien à faire je n'y arrive pas.


Lire n'est pas intégrer. Même en relisant mille fois le même texte.
Car la philosophie de FTS, bien intégrée, ne t'aurais sûrement pas amené à en être là aujourd'hui.
Je ne cherche pas à te prendre de haut ou à t'enfoncer encore plus, je pense que tu es passé à côté de choses fondamentales que tu as négligé, considérant que ça relevait du détail. Et je soupçonne ton travail conséquent sur toi même de n'avoir pas été un sincère travail de fond. Un travail certes, et des efforts je conçois, que je ne peux nier.
Mais pour reprendre ma métaphore je pense que tu as construit en terrain marécageux.


Salut Alea et merci pour ta réponse.

C'est possible que j'ai mal interprété certaines choses, pas assez pratiqué, je ne sais pas.
Je ne venais plus trop sur FTS car j'ai ressenti à un moment donné que je dérivais vers une course à la connaissance théorique qui m'embrouillait plus l'esprit qu'autre chose, et je me suis dit qu'expérimenter par moi même, en gardant l'essentiel de ce que j'avais appris, serait plus sain en terme d'apprentissage.
Cela dit je n'ai pas vraiment le recul pour juger. Qu'est ce que tu entends exactement par bases dans le cas présent ?

Alea a écrit:
La frustration, ça s'alimente.
Plus tu vas lutter plus tu lui donneras à bouffer.
Tu es actuellement en prises avec des pensées tenaces : tu te trouves bidon, tu as l'impression que l'horloge te vampirise, tu te sens sans issue (#«j'ai tout essayé»)...
Mais bien que tenaces, ce n'est que du vent. C'est dingue de constater à quelle point une chose immatérielle telle que le vent peut avoir une si grande force.

Bref, là t'es en situation boiteuse.
Il va te falloir prendre du recul, mais genre vraiment. Ce qui va sûrement te faire dire que c'est une perte de temps supplémentaire.
Mais continuer ainsi serait s'enfoncer. Et c'est pas la philosophie FTS.


C'est exactement ça. Je suis rentré dans une sorte de cercle vicieux où je ressens le besoin d'être casé pour être heureux tout en sachant pertinemment que si de moi même au départ je ne dégage pas un minimum d'ondes positives, je ne pourrai pas y arriver. Je ne parviens pas à rester dans cette dynamique de sortir pour m'amuser avant tout, de sourire, d'être heureux dans ma situation actuelle en fait. L'envie de trouver une nana est viscéral, ça me prends aux tripes. J'ai envie d'aimer et d'être aimé en retour. Et effectivement la frustration générée dans cette situation est énorme.

Pour ce qui est d'une période de recul, c'est surement vrai oui. Mais comment l'entrevois tu de manière concrète ?

Onmyoji a écrit:
Avant tout es-tu allé voir un psy? Parce qu'il y a différentes choses qu'il pourrait t'aider à régler, relativiser ou transformer en forces.


Salut Onmyoji et merci pour ton retour.

J'y vais depuis des années. J'ai énormément progressé sur pas mal de choses mais sur le plan sentimental mon thérapeute peine à m'aider. Je ne lui jette pas la pierre, le problème vient de moi. Mon passif avec ma mère m'a conduit à grandir et me développer avec la croyance que je ne mérite pas d'être aimé. C'est comme une rééducation très longue, une idée à déconstruire. Seulement j'ai l'impression que rien ne change.


Onmyoji a écrit:
Pour la conversation, si ça peut t'aider il y a Juggler, Swingcat et Gambler qui en parlaient dans leurs méthodes.
Il y a aussi un mec appelé Bobby Rio qui a fait une série de podcasts juste sur ça.
Mais le mieux ce serait encore de "t'entraîner" avec des copines en leur disant ce que tu voudrais pour qu'elles te coachent. Avec différents sons de cloches tu pourras trouver un juste milieu qui te corresponde et qui marche.
Pense aussi à ton look, à ne pas trop ajouter de choses sur toi dans laconversation qui sont toi mais peuvent être négatives si on te connaît pas en détails, et aussi essaie de savoir ce que tu veux comme fille pour avoir des critères et pas te dire que tu es ouvert à n'importe quoi. Avoir des standards ça aide au final même si on a l'impression en théorie que ça réduit le champ d'action.
Essaie de trouver le milieu où il y a le plus de filles qui te correspondent.
Courage. C'est parfois plus long que ce qu'on pense mais c'est gogos faisable.
Tu n'es pas au bout de ta vie. Donc tu peux changer d'une manière que tu n'imagines même pas.


Je vais regarder tout ça car la tchatche c'est pour moi le pire. Je cristallise toutes mes difficultés avec les femmes là dessus sur le terrain, c'est pas évident. Merci pour les encouragements.

-Alex a écrit:
Tu as l'air d'être en dépression. Fais-toi accompagner par un psy pour passer cette étape difficile de ta vie. Évite aussi l'alcool durant quelques temps.


Salut Alex et merci pour ta réponse. J'ai toujours eu un terrain à ce niveau là, mais c'est gérable aujourd'hui. Le contexte de soirée arrosée par contre effectivement est pas vraiment bon pour moi. J'ai bien réduis ma consommation d'alcool mais je songe à arrêter complètement.

-Alex a écrit:
Concernant la séduction. Quelles ont été tes expériences amoureuses et sexuelles jusqu'à aujourd'hui ? As tu déjà embrassé, couché avec une femme ?


Je n'ai jamais vraiment eu de relation longue. En revanche je pense être dans la normale pour ce qui est du reste. Ça m'arrive de sortir avec des filles en soirée. Je n'ai pas de mal à trouver des plans culs avec des nanas qui m'attirent physiquement mais avec qui j'avoue je ne m'engagerai pas dans une relation. Cependant je ne prends plus plaisir à ce type de rencontres, j'ai envie de me poser.
Je crois que le soucis vient justement lorsque une nana me plait suffisamment pour que j'éprouve le désir de me caser avec elle. La pression monte, je perds mon naturel.

Un exemple parfait : une fille qui me plait beaucoup au boulot, on avez parlé quelques temps en début d'année, je lui avait proposé d'aller boire un café et elle m'avait dit poliment qu'elle avait quelqu'un. Je n'ai pas insisté. Aujourd'hui encore elle m'attire mais je garde ça pour moi, et je ressens toujours cette pression en sa présence, ça me prends au tripes, je perds mon naturel. Je calcule ce que je dois dire ou non, c'est difficile à décrire comme sentiment. Je dirai que c'est presque douloureux pour moi d'être près d'elle en fait.

-Alex a écrit:
Peux tu décrire les actions que tu as entrepris ?


Dans un premier temps j'ai essayé de devenir quelqu'un de plus souple dans mes rapports aux autres. J'avais tendance à être ultra rigide, à zappé les gens au moindre écart de conduite ou lorsque leurs comportements n'étaient pas en accord avec mes valeurs. Aujourd'hui je suis plus tolérant, moins tendu et plus ouvert.

Je me suis donné un coup de pied au cul et fixé l'objectif de sortir toutes les semaines, ce que je fais. Je me suis ainsi construit une bonne bande de potes et à ce niveau là c'est cool, même si en ce moment la fixette sur les nanas ne me permet pas de vraiment profiter de mon entourage.

Je continue toujours la muscu, ça m'aide à me sentir mieux dans ma tête. Je ne regarde plus de porno, je lis davantage. Mon grand regret sur ce point réside dans le fait que je n'ai pas trouvé le temps de me mettre à la salsa, ce qui m'aiderai pas mal je pense.

-Alex a écrit:
Peux-tu décrire dans le détail comment tu t'y es pris lors de tes dernières tentatives de drague ?


Schématiquement, en soirée je suis assez direct mais ça ne marche pas. Je suis audacieux, mais mon manque de conversation et de confiance joue contre moi. Sans compter que me trouve moche, et que je me sens moche quand je suis face aux femmes. Du coup quand j'aborde dans un bar par exemple, la pression est forte car je me sens dégueux, je n'ai pas confiance en moi et j'ai l'impression de raconter de la merde ou d'être ringard. Et le regard des femmes à ce moment précis me laissent à penser qu'elles me prennent pour un mec chelou.
Par contre les rares fois où cette phase d’abordage se passe un minimum comme il faut, derrière ça va, je me sens davantage capable d’enchaîner.

Perlambre a écrit:
Hello Atz,

Je me souviens d’une période pas si lointaine où tu étais dans une dynamique confiante avec des projets à explorer pour justement sortir d’un quotidien dont tu ne voulais plus…
Es-tu allé au bout de tes envies ?
Est-ce un événement particulier qui te rend si morose aujourd’hui ?


Salut Perlambre et merci pour ton passage.

J'ai effectivement poursuivi dans ma dynamique, en me détachant de FTS pour les raisons que j'ai évoqué en réponse à Alea. Malheureusement le manque de résultat à mis à mal ma persévérance, peut être que je baisse les bras trop vite. Et ta question sur les envies fait sens, ce que je désire c'est de trouver une femme qui me plait et avec qui je serai bien, peut être que je n'attache pas assez d'importances aux activités que je pratique pour atteindre ce but précis.

Il n'y a pas d'événement particulier non. Juste la solitude qui me pèse de plus en plus, et pleins de détails qui empirent les choses. Hier soir j'ai effectivement quitté la soirée ou j'étais en plein milieu. Trop de frustration, le sentiment de n'arriver à rien, un mélange de colère et de désespoir.

Perlambre a écrit:
Il y a un sujet ici que tu devrais lire : Bob à 30 ans.
Déjà tu constateras que tu n’es pas le seul à te poser des questions sur les rencontres, les relations amoureuses.
Nonchalance a eu une phrase tellement vraie, je cite de mémoire : si les filles rencontrées dans un cours de salsa ne conviennent pas, il y a celles d’un cours de couture. C’est imagé mais l’idée est fondamentale.
Que veux-tu toi dans une rencontre, vas-tu vers les filles susceptibles de te correspondre ?


Je veux me poser avec une fille qui me plait. Après je me pose la question, est ce que je suis trop exigeant ? Je marche à l'instinct là dessus, certaines femmes me transportent juste en posant mes yeux sur elles, d'autres non. Et malgré mon incompétence en la matière, je pense que chercher quelqu'un qui me plait pas vraiment ne me rendra pas plus heureux. Je sais pas si je suis clair, sorry.

Perlambre a écrit:
La conversation. C’est vrai que dans une rencontre c’est la base.
Avant de te traiter de nul, un petit bilan s’impose.
- pourquoi as-tu du mal à discuter ? Timidité ?
- la pression du genre « il faut que cela marche » parce que mes copains sont en couples, parce que je suis « vieux » etc ?
- t’intéresses-tu aux filles rencontrées ? Ce qui passe par poser des questions plutôt que parler de toi. Pas question d’un interrogatoire bien entendu. Connais-tu la puissance de la question ouverte cad celle à laquelle il est impossible de répondre par « oui » ou « non » ?
- Et le langage non verbal, as-tu testé ? Il n'est pas réservé aux filles. Le regard, une moue souriante et plein d’autres trucs en fait ;)


Non c'est ça le pire, je suis pas timide. Une des seules qualités que je me reconnais en la matière c'est mon audace. Quand il faut y aller j'y vais.
La pression que tu décris je la ressens par contre oui, j'essaye de m'en détacher mais elle reste présente inconsciemment, ajoutée aux soucis que j'ai évoqué en réponse à Alex lorsque j'aborde une femme.

Depuis que je cherche à me poser, je m'intéresse vraiment aux nanas à qui j'essaye de parler oui. Mais c'est tellement décousu, j'arrive pas à mettre d'étincelle de folie dans mes conversations, je me sens plat, chiant. Le non verbal ça doit aller, je suis costaud, je me tient droit. Le sourire par contre c'est compliqué, j'essaye de masquer le fait que je suis aigri mais c'est dur. Le ressenti que je fais passer doit y être pour beaucoup dans mes difficultés.


Merci encore pour votre aide.
  • Alea
  • Score : 183 - 21 ans - MBTI: BALI
Citation:
Qu'est ce que tu entends exactement par bases dans le cas présent ?


C'est fluctuant.
Des deux seuls messages qui me permettent d'émettre un jugement sur ta situation, je vois une carence affective, une crispation sur l'idée que tu ne seras heureux que casé, une vision «step by step» de ton développement en séduction, un autojugement péjoratif.
Ça c'est tes bases actuelles, couplées à d'autres plus persos qui se sont formées au cours de ta vie.

Or tu auras compris d'expérience que bâtir quelque chose là dessus, c'est fébrile.
La base de FTS, synthétiquement ça donnerait «Amusez-vous (sans oublier le respect) !».
Et tu ne t'amuses pas.

Je pense, à ce stade, que tu es sujet à une profonde carence affective, construite sûrement dans l'enfance avec ta mère. Découle certainement de là l'idée que tu ne seras heureux qu'en étant casé.
Donc tu te mets une pression de malade, et, logiquement, tu plantes et tu t'enfonces encore plus.
Tu penses que tu dois «progresser», alors qu'en y réfléchissant 2 secondes l'idée paraît absurde : ce n'est pas te développer dans ton état d'esprit actuel qui changera les choses radicalement, mais au contraire changer d'état d'esprit.


Citation:
Mais comment l'entrevois tu de manière concrète ?


Change de psy.
Car tu vas avoir besoin d'un psy, mais d'un bon. J'ai sursauté en lisant ça :

Citation:
sur le plan sentimental mon thérapeute peine à m'aider. Je ne lui jette pas la pierre, le problème vient de moi.

Mais bien sûr que le problème vient de toi !
C'est le but de la consultation. Et le but du psy, c'est de t'aider à gérer ce problème.
Si ça marche pas avec lui ---> next, vers un avec qui tu vas percevoir des avancées tangibles.

Ton estime de soi est pas géniale, ta conso d'alcool monte, tu tournes en rond dans tes idées... le meilleur conseil que je puisse te donner ici est de te tourner vers un psy compétent (ça peut être discutable, mais une TCC me semblerait adaptée, cf aftcc.fr), qui te fera sûrement plus d'effet que toute une brochette de conseils écrite sur un écran.
Courage

EDIT :
Car je pense avoir manqué de clarté sur un point : les bases.
Je crois qu'à ce niveau ce n'est plus tellement celles de FTS dont tu as besoin (si ce n'est celle de s'amuser en étant respectueux), mais des bases psychologiques. D'où ma recommandation d'aller voir un psy plus efficient.
Ce n'est pas tant des conseils fts dont tu as besoin, mais d'un vrai travail de fond sur ta carence affective et ta dépréciation. La clé de pas mal de choses sera sûrement là.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Constructif) le 09.04.18, 13h20 par Allandrightnow
  • -Alex
  • Score : 569 - 31 ans
Citation:
Schématiquement, en soirée je suis assez direct mais ça ne marche pas. Je suis audacieux, mais mon manque de conversation et de confiance joue contre moi. Sans compter que me trouve moche, et que je me sens moche quand je suis face aux femmes. Du coup quand j'aborde dans un bar par exemple, la pression est forte car je me sens dégueux, je n'ai pas confiance en moi et j'ai l'impression de raconter de la merde ou d'être ringard. Et le regard des femmes à ce moment précis me laissent à penser qu'elles me prennent pour un mec chelou.

Et si tu réécrivais ce paragraphe en faisant preuve de plus de bienveillance envers toi-même ?
  • Fate
  • Score : 212 - 30 ans
Il y a plein de points à surligner. Je vais juste notifier quelques-uns..

- Tu réussis à plaire à des filles pour des plans cul quand tu n'envisages pas d'aller plus loin.

Il y a vraiment une notion de perception/représentation sur comment tu segmentes les relations pour que cela créer cette oppositon.

- Tu portes un regard sur toi dépréciatif quand tu veux du sérieux.
- Tu parles de pression quand tu veux du sérieux

Je suis curieux de savoir si l'audace en est vraiment une ou si tu es direct parce que tu as peur de vivre ce moment. En quelque sorte, tu fais preuve de courage, mais c'est aussi une manière de se débarrasser du ressenti émotionnel fort que tu vis. C'est par exemple ce que font les mecs quand, parfois, il déclare leur flamme. Ils ont été incapable de le montrer à la fille pendant leur interaction, alors la frustration provoquée par l'émotion donne une déclaration d'amour.

Citation:
Schématiquement, en soirée je suis assez direct mais ça ne marche pas. Je suis audacieux, mais mon manque de conversation et de confiance joue contre moi. Sans compter que me trouve moche, et que je me sens moche quand je suis face aux femmes. Du coup quand j'aborde dans un bar par exemple, la pression est forte car je me sens dégueux, je n'ai pas confiance en moi et j'ai l'impression de raconter de la merde ou d'être ringard. Et le regard des femmes à ce moment précis me laissent à penser qu'elles me prennent pour un mec chelou.


Puis-je savoir comment comptes-tu intéresser quelqu'un en pensant ainsi ?
Quel travail as-tu fait pour apprendre à t'estimer ?


De ce que tu as écrit ici... J'ai l'impression qu'il y a une recherche à faire sur les personnes marquantes dans ta vie qui ne t'ont pas donné d'amour (ie: validé pour ce que tu es). Je dirai comme les autres, change de psy pour cette problématique, cela peut aider.
Tu te focalises sur le fait que tu es tout naze et que tu n'as pas de conversation mais personne en aurait une bonne, à moins d'être un désespéré génial, avec un niveau de confiance pareil. C'est ta priorité.
Ensuite l'enjeu. Même des filles qui te plaisent doit y en avoir des paquets. Donc tu n'as pas d'obligation de réussir.
Ça fait un peu mal à l'ego de se planter quand tu apprécies quelqu'un mais pour beaucoup je pense que dans un premier temps c'est surtout l'attitude et le physique qui te tapent dans l'oeil.
Aussi bien tu les connaîtrais tu serais content qu'elles te rejettent.
Troisième point. Prends un psychiatre et éventuellement teste autre chose que la méthode psychanalytique.
Les psychologues il y a trop de disparités entre eux.
Quatre: c'est crucial mais pour changer de vie faut changer de langage. Ça change la pensée. Faut aussi modifier ses habitudes. Et arrêter d'être dama la comparaison.
Cinq: si tu te corriges ne te mets pas en couplé avec la première venue même si tu as envie de te poser. Asie envie de vraiment te poser avec elle pour le faire. Sinon ça tiendra pas ou pas en étant heureux et tu retourneras à la case départ intérieurement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Constructif) le 09.04.18, 20h18 par Allandrightnow
A lire / A voir en ce moment sur FTS