Discussion

Une histoire compliquée.

Note : 1
lancé par Croixdefeu le 19.02.2018
4 réponses
dernier par Croixdefeu le 20.02.2018, 09h47
Bonjour.

Voilà, j'ai une histoire assez compliquée et originale à vous narrer. Tout d'abord, je tiens à dire que je n'ai jamais vécu ce genre d'histoires et quand j'en parle à mes proches, personne ne me comprend, ou n'arrive à m'apporter d'explications. Je n'ai pas non plus trouvé de « pistes » sur Internet. J'ai pensé qu'ici, on pourrait m'aider... je dois aussi chercher un peu de réconfort, mais surtout, j'aimerais « comprendre ». Bien entendu, je parle d'une fille. D'une histoire entre moi et une fille.

J'ai rencontré cette nana sur Tinder. On a du se parler trois jours sur l'appli, quelques petits messages, rien de foufou, mais je la sentais « accrochée. » En effet, elle était réactive, vive, elle savait relancer la conversation, etc. Bref, ça commençait bien ! Puis, elle m'a demandé mon facebook. On passe à la vitesse supérieure et on décide d'aller continuer sur facebook. On continue de parler, mais très vite le sujet dérive sur le sexe... (de ma faute) On parle tout d'abord de sexe de manière générale, puis de nous... sans trop s'en rendre compte, on commence à se chauffer mutuellement, puis la fièvre nous prend carrément... on va baiser, c'est clair. Elle semble sur excitée par message. Moi aussi. Je me masturbe même en lisant ses sextos. Elle trouve mes mots extrêmement excitants. Elle aussi se touche en me lisant... évidemment, on se rend compte qu'on va un peu loin et qu'il faut qu'on se voit, au plus vite. Pour elle, c'est nouveau. Elle a jamais rencontré quelqu'un sur Tinder, ni plan cul, ni relation sérieuse. Rien, nada. Pas même un coup d'un soir.
Je précise qu'on parlait beaucoup de sexe, oui, mais également du « reste ». Ce qu'on cherche, ce qu'on veut, etc. Avant même de parler de sexe, d'ailleurs, on a parlé de ça. Elle me dit qu'elle est pas contre un coup d'un soir, un plan cul régulier (pas dans ses termes bien sur, mais « truc plus posé ») ou une relation sérieuse (trouver mon « bébé d'amour ») Elle reconnaît elle-même que la formulation est niaise. On en rigole.

Je ferme la parenthèse.

Du coup, on décide de se voir. D'aller seulement prendre un verre, pour faire connaissance et faire ça « dans les règles de l'art. » On se voit, on accroche direct... blablabla. Nos conversations sont fluides et pas du tout sexualisées, pour le coup. On parle de politique, de société, etc. Bref, une fille intelligente et ouverte.
Même si la conversation n'est pas sexualisée, on se touche beaucoup. Surtout elle... mains sur la cuisse, dans les cheveux, sur les poignets, etc. Elle a l'air assez tactile de base, mais...

Évidement, on dérive un peu sur les relations, l'attirance, etc. (Mes souvenirs sont flous.) Je décide de l'embrasser, elle me fout un vent en rigolant. Je pense tout simplement que j'y suis allé trop vite. Je l'ai sentie hésiter. On en rigole, je fais le gars faussement vexé. Plus tard, dans la soirée, elle me dit : c'est bon, embrasse-moi. Avec un très grand sourire. Je lui dis : Non, je reste vexé. Tout en rigolant et en assumant à fond. Avec beaucoup d'auto dérision. Elle me met un peu au défi... il me semble que je n'ai pas cédé tout de suite, mais attendu un peu. Dans tous les cas, j'ai fini par l'embrasser. A partir de là, les choses se sont énormément accélérées. Je la touche, la tripote. Elle m'amène même dans une rue, arrête pas de me dire qu'elle a envie de moi, etc. Je fais pareil. Elle refuse mes gestes avec mollesse. C'est tendre, sexuel et très érotique. Elle passe ses mains sous mon pull, etc. Au moment de se laisser, dans le hall de son immeuble, je l'embrasse avec fougue, elle aussi. Je la regarde avec une intensité folle, elle aussi, elle me dit qu'elle adore, qu'elle se sent dévorée du regard. Etc.

Premier rendez-vous clos, sur cette belle note.

Deuxième rendez-vous pris, quelques jours plus tard. La, c'est l'explosion. On baise, on baise et on baise. Une des meilleures baises de ma vie. On passe ensuite la nuit, enlacés l'un et l'autre. Elle se réveille même au milieu de la nuit pour me faire une pipe.

Puis, les choses sont lancées.

Moi, je m'attache vite, mais je ne le montre pas. Chaque jour, on échange des sms. On parle énormément de sexe, ça me plaît beaucoup, étant donné que je suis assez obsédé par la chose. On se revoit, on refait l'amour. Encore une fois, c'est le feu. Elle part en début d'après-midi. On passe la matinée a se faire des bisous, des câlins, a se dire des mots tendres, comme un couple.

Puis elle rentre chez elle. Elle m'envoie : J'ai passé un moment formidable avec toi, etc. (Je précise qu'elle a fait ça a chaque fois, après chaque rdv, un petit sms pour me communiquer sa joie.) Notez qu'elle m'a dit être de nature particulièrement affectueuse.

Quand on ne se voit pas, on échange des sms. C'est souvent elle qui vient. « Tu me manques », « Je pense à toi », « J'ai envie de toi ». De mon côté, je deviens un peu parano. Et si elle faisait tout ça uniquement pour avoir sa dose de sexe ?

On a fait comme ça, pendant deux mois et demi. Je précise qu'au bout d'un mois, j'ai senti une petite mollesse dans nos échanges virtuels, mais rien de méchant. Lors de nos rencontres, elle est plus vivante et débridée que jamais. Elle s'offre à moi avec une intensité rare, vraiment... j'ai jamais vu une fille s'offrir à moi aussi vite, aussi intensément. Et rien de bizarre, toutefois. On s'entend juste très bien au lit, on a les mêmes fantasmes, etc.

Moi, comme un con, je tombe « amoureux ». Du moins, je me dis : Elle est intelligente, drôle, elle baise super bien, elle est câline, affectueuse, elle me dit très souvent que je suis beau, très attirant, très excitant. Elle me fait à manger et me prépare des petits déjeuners. (Oui, plusieurs fois, elle m'a fait la bouffe, spontanément.)

Au bout d'un mois, je lui dis : Bon, on est une sorte de couple maintenant ? (Oui, la question est horrible, désolé.) Elle me dit qu'elle a pas envie d'être en couple et de mettre notre relation dans une case, mais reconnaît le caractère totalement exclusive de notre relation. (Elle s'est désinscrite de Tinder 3 jours après notre rencontre, moi, juste après cette discussion... Aucun de nous deux ne voyait quelqu'un d'autre.)

Je précise que j'ai lâché cette question débile, parce que je devais m'absenter deux semaines, et donc pas la voir pendant deux semaines. Je me sentais donc en « danger » et j'avais besoin d'une petite garantie. J'ai trouvé sa réaction un peu déroutante, mais ça m'a suffit.

Pendant ces deux semaines d'absence, on a beaucoup parlé, mais... légèrement moins qu'avant, c'est une évidence. Sextos et conversations sérieuses comprises. Toutefois, je sens qu'elle aussi, ça l'a travaille. Elle me laisse un message sur mon répondeur ou elle est deg de pas avoir plus de nouvelles... Puis, plus tard, elle m'enverra le message suivant : Toi, j'ai remarqué que si je ne te parlais pas, tu ne me parlais pas ^^. Et c'est vrai. Dans mes relations, je respecte tjr la même règle : Un jour j'amorce la discussion, le lendemain c'est elle, et ainsi de suite.

Bref, je reviens. Elle me dit que je lui ai énormément manqué. On baise, encore une fois, c'est intense et furieux. Elle se tape même un orgasme. Elle me dit même : Tu es le meilleur coup de ma vie.

Quelques jours, plus tard. On parle sur facebook... de tout et de rien. Puis, a un moment, je lui dis : Tu veux quand même pas que je te cours après ? (avec un ton détaché, en rapport au fait qu'elle était chiante à moins donner de nouvelles. Elle-même me reprochait ça gentiment quelques jours plus tot, rien de méchant hein.)

S'en suit une drôle de conversation :

Moi : Tu veux quand même pas que je te cours après ?
Elle : non, quand même pas...
- Pourquoi trois petits points ?
- Beh rien ^^
- C'est quoi ton but ?
- Rien de particulier et toi ?
- Que tu tombes amoureuse de moi (avec un smiley, histoire de dédramatiser le truc. D'ailleurs, le ton était léger.)
- Ah.... beh... ça risque pas... je suis complètement bloquée du sentiment je crois

Et voilà... Pendant plusieurs jours, je bataille, pour « comprendre ». Mauvaise idée, je sais. Mais elle semble presque s'ouvrir, pour mieux se refermer ensuite. Elle veut bien réfléchir, mais non, elle me dit finalement : Je ne veux pas m'engager avec toi. Je fouille, elle me parle un peu de son ex (relation de quatre ans) d'un sentiment amoureux qu'elle recherche mais ne trouve plus. Je lui dit : Essaie un plat différent, blabla et bla.
Bref, je la sens totalement coincée sur ça... (Je précise qu'elle a eu une enfance chaotique, etc.)

On décide de se voir, en vrai. On discute, on a même une belle discussion. Elle se sent presque prête pour évoluer, me dit : Je pourrais tomber amoureuse, mais ça ne risque pas... me dit qu'elle est handicapée sentimentalement, bloquée, blabla et bla. (Mais que, je sais pas, je sais pas, peut-être, oui, non, etc.)

Mais toutefois, elle est d'accord pour plus communiquer avec moi, et qu'on partage bcp plus de moments hors du lit, même si on le faisait déjà (Plusieurs sorties en bar, un ciné, etc.)
Puis vient le « moment », très bizarre, triste, drôle aussi... Au moment de se quitter, elle refuse de m'embrasser... (Avant, on le faisait déjà, on s'embrassait en public, on se tenait la main, etc.)

Elle me le redit : Je veux pas être en couple, je veux pas te faire souffrir.
Moi : Euh, mais on couche encore ensemble ? (Avec un air surpris, mais posé)
Elle : On est pas obligé de s'embrasser pour coucher ensemble, hein...

Paf ! Je passe de mi-plan cul mi-couple à plan cul, direct.

Je décide de partir. Je lui dis que c'est une régression pour moi, que c'est débile, blablabla. Elle reste campée sur ses positions. Je n'insiste plus et je me casse. Le soir même, je l'enlève de facebook. Le lendemain, elle m'envoie un message : Je trouve ta réaction un peu excessive, mais je comprends. Des bisous
Je réponds : C'est probablement excessif, mais je t'ai dit que quand je partais, je partais. Je ne reviens pas.
Elle relance : Je n'attends pas de toi que tu reviennes. Mais je constate juste qu'a la moindre contrariété, tu pars en vrille quoi. (Je suis plutôt impulsif, pas violent, mais fougueux et elle adorait ça en moi, bref ^^)
Je réponds : Je n'aime pas les gens qui stagnent. Je voulais une évolution, j'ai eu une stagnation. Ce n'est pas de la contrariété, c'est juste rationnel. Va voler ailleurs, etc.

Depuis, plus rien. Et comme un con, j'attends qu'elle revienne. Vous en pensez quoi ?

J'ai un tas de questions : Comment a-t-elle pu se donner autant a moi (gestes, petites attentions, affection, etc) pour si peu ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Courage) le 20.02.18, 00h47 par fencers
Whoa

C'est le feu.

Le début de ton récit je veux dire.
On s'immerge dedans.

Et au bout de 10 lignes on comprend comment le texte va se finir...

Il semble que tu voulais une évolution...mais les relations évoluent de par leur nature même, lorsque les deux êtres qui la composent évoluent quand ils sont séparés et qu'ils coopèrent quand ils sont ensemble de manière flexible et ouverte à l'autre, sans forcer les choses. Quand on force cette évolution, elle se fait souvent de manière...brutale.

Je pense que tu as beaucoup trop cherché à diriger la barque dans la direction que tu voulais lui donner, le plus vite possible et sans trop écouter les fébriles hésitations de ta compagnone de voyage.

Ca se comprend, vous vous rencontrez, et en un rien de temps vous tombez dans une passion commune. Pour toi les choses sont claires quand à la direction que tu veux donner à votre relation, et plus elle te met dans l'incompréhension avec ses hésitations qui contrastent completement avec ce qu'elle exprime dans vos échanges verbaux, affectifs et sexuels, plus tu cherches à comprendre. Mais je pense que plus tu as cherché à comprendre pour pouvoir mieux controler, moins tu as pu controler quoi que ce soit.

Si cette fille est "handicapée sentimentalement", alors il lui faut surement du temps et suffisamment de souplesse de ta part pour se "rééduquer". Et peut être que ça doit passer par ton acceptation que pour l'instant elle a seulement besoin d'un mec qui la passionne, et avec qui elle peut échanger beaucoup de contact physique.

Si vous reprenez contact, et vu ce que tu racontes ça va surement se passer, ne cherches pas à faire rentrer cette relation dans une case "couple", dans aucune case d'ailleurs. Sois prêt à accepter qu'elle s'en aille à un moment ou un autre, tout en continuant à avoir les échanges que vous avez.

Arrêtes donc de faire semblant d'accepter qu'elle s'en aille alors que tu veux seulement la retenir. Acceptes plutôt réellement qu'elle puisse s'en aller tout en lui montrant que tu souhaites échanger, partager, baiser, bref, aimer avec elle.

Peut être qu'effectivement elle ne recherche que ton contact physique, en particulier le sexe. Si c'est le cas,qu'est ce que ça change? Ca ne t'empêche pas toi d'exprimer ton amour. Ca t'empêche seulement que la relation soit exactement comme tu la souhaite.

C'est rude, long et difficile d'apprendre à accepter ce genre de situations. Plus tu vas te laisser guider par la passion et l'envie de controle, plus tu vas chercher à comprendre, faire des suppositions, et te frustrer. En revanche, si tu arrives à accepter la situation et les décisions de cette fille sans résister malgré la passion, c'est beaucoup plus de liberté interieure dans tes relations avec les filles qui t'attend.

Si tu n'est pas capable de partager avec elle ces indécisions, que tu te sens malmené, balloté par le contraste entre ce qu'elle te dit et ce qu'elle semble vouloir, alors quittes la barque, mais sans te retourner, sans lui en vouloir.

Quelle que soit la manière dont cette histoire va évoluer, fais en sorte d'en tirer une leçon.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Absolument) le 20.02.18, 00h55 par Guigui820
Bonsoir,

Tout d'abord merci d'avoir fait l'effort d'exposer la situation avec le plus de clarté possible, ça aide à la compréhension !

Ensuite, si j'ai bien compris, après quelques mois de "relation" si tu me permets d'appeler ça comme ça, tu voulais savoir où elle en était vis à vis de toi ? Tu commençais à avoir des "sentiments" pour elle et tu voulais savoir si c'était réciproque et si tu ne perdais pas ton temps ?

Si oui, je trouve que tu t'y es quand même vachement mal pris ..

J'ai tendance à dire que le plus important dans un couple c'est la sincérité, hors ne pas montrer qu'on s'attache et faire le mec distant, c'est pas hyper sincère.

Après attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas faire ça, moi même je suis friand de ce genre de pratique surtout au début ! Mais après au fur et à mesure de la relation je pense qu'il vaut mieux abandonner graduellement cette pratique pour montrer ce que l'on ressent vraiment.

Parenthèse à part, l'humour peut être une bonne chose pour aborder les sujets "délicats" ou sérieux mais souvent l'utilisation de l'humour alors qu'on cherche une réponse sérieuse, c'est pas la folie. Preuve s'il en est, tu as fait de "l'humour" et tu t'es retrouvé avec une réponse assez floue qui t'a encore plus perdu.

Le fait qu'ensuite vous en ayez discuté calmement en face est une très bonne chose. Néanmoins à ce que je vois quand je te lis, il ne fallait pas être trop pressé quant à ses réponses. Tu dis qu'elle s'ouvrait pour mieux se refermer, c'est normal c'est souvent ce qu'il se passe. Il faut du temps pour qu'une personne se livre et essaye d'expliquer ce qu'elle ressent surtout s'il y a des antécédents qui bloquent.

À ce que tu dis je trouve qu'elle a bien réagi à ton questionnement. Le fait qu'elle disait qu'elle pourrait peut-être tomber amoureuse et qu'elle était d'accord pour se voir d'avantage en dehors du lit le montre bien.

Je pense que tu n'aurais pas du te formaliser sur le fait qu'elle ne voulait pas t'embrasser. Elle devait être dans une période de doute où elle essayait d'analyser ses sentiments pour toi et si elle était prête à les assumer ou à les découvrir. Je comprends ce que tu as pu ressentir mais il aurait fallu que tu prennes sur toi, que tu laisses glisser et que tu ne la brusques pas. Avec ta réaction tu as dû carrément la bloquer et à partir de ce moment là elle ne risquait pas de te dire autre chose que "je ne veux pas me mettre en couple".

Ensuite ta réaction suivante est carrément disproportionnée de mon point de vue. Bien évidemment après qu'elle t'ait dit ça il ne fallait pas tout prendre pour argent comptant mais plutôt calmer le jeu. Beaucoup plus facile à dire qu'à faire mais il aurait été préférable d'agir en amont et peut-être que cette situation ne se serait pas présentée.

Toujours est il que je comprends aussi sa reaction et je suis d'accord avec son analyse du "à la moindre contrariété tu pars en vrille" elle n'a pas tout à fait tord ..

Selon moi elle ne reviendra pas, et si tu tiens à cette personne ce sera à toi de faire taire ton égo et de faire le premier pas. Je pense qu'il aurait fallu lui donner un peu plus de temps et laisser tes conversations au sujet de ses sentiments faire le travail. C'est vraiment dommage et je souhaite vraiment pour toi que ça s'arrange mais il faudra que tu mettes du tien aussi.

Après, ce n'est pas du tout exclu que je fourvoie totalement et qu'en fait elle ne voulait qu'un plan cul depuis le début. Mais au vu de ce que tu décris comme comportement et de ces anciens déboires amoureux j'en doute ...
Salut

Je comprends que tu aies eu besoin de clarifier la situation avec elle..

Mais je pense qu'il s'agissait surtout d'une démarche visant à te rassurer toi (tu l'as dis) et c'est à ce moment là que cette fille a du ressentir qu'il existait un décalage entre vos attentes respectives. Ce qui n'implique pas nécessairement une rupture d'une relation, mais plutôt doit mener à des ajustements (des 2 parties)

Or ici, tu n'as pas entamé une quelconque phase d'ajustement, tu as simplement mis une certaine pression sur cette fille pour que ce soit elle qui soit amenée à ajuster ses attentes aux tiennes..

Ce n'est pas un jugement ni une critique négative, juste un constat, une hypothèse..

Il y a un peu de contradiction entre tes actes et ce que tu souhaites vraiment ( feindre le détachement alors que tu te serais peut-être bien vu en couple avec elle, lui dire de voler ailleurs alors que tu souhaites qu'elle revienne, etc....)

Je te souhaite de me tromper, mais au vu de ton dernier message envoyé à cette fille, je doute qu'elle revienne si tu ne fais pas un pas vers elle. Tu as été, à mon sens, trop catégorique en disant que ton côté rationnel avait décidé cette coupure dans votre relation..

A l'avenir, que ce soit avec elle ou une autre, essaye avant tout de prendre en compte l'autre, de prendre ton temps pour essayer de faire évoluer une relation vers ce que tu souhaites qu'elle devienne (avec toujours le risque qu'elle ne le devienne pas) plutôt que de foncer et verbaliser les choses..

C'est une réaction assez classique des débuts de relation.. Tu as beau parler de tes attentes avec une fille, te dire que, théoriquement, vous avez les mêmes attentes, chacun a son propre timing.. Apprend à t'adapter à la personne que tu as en face de toi, à cerner son mode de fonctionnement, tout simplement la comprendre..

Tu auras fait un grand pas vers une évolution dans tes relations futures (ou, je te le souhaite, avec cette fille)..

Dernier "conseil", c'est à toi de revenir vers elle, laisse ton "égo" et ton "coté rationnel" dans un coin de ta tête, et explique à cette fille que tu as pris conscience d'avoir été trop vite et lui avoir mis trop de "pression".. Laisse la vivre et évoluer, tout comme tu dois laisser vivre et évoluer votre relation
Effectivement, j'ai forcé un peu... mais je sentais quelque chose de vraiment bloqué en elle, mais bref... J'ai juste envie de la secouer un peu... et quand je proposais des activités, elle était pas contre, mais elle proposait jamais vraiment; voire jamais, vers la fin... juste des soirées avec de la baise...
Je sais, j'ai surement merdé quelque part. Mais j'ai réussi a rattraper le truc, vite fait, vers la fin. D'abord, je lui ai pas dit que je l'aimais, ni que je voulais un engagement, mais seulement plus de communication, de moments ensemble, hors du lit et de l'appart. Elle était pas contre, mais elle me dit qu'elle veut plus qu'on s'embrasse, qu'on se tienne la main... j'ai vu ça comme une régression, c'était contradictoire avec son discours.

En gros, je devenais seulement un plan cul quoi.

Moi, a la fin, je lui disais clairement que je voulais juste un peu plus de communication entre nous, qu'on allait faire les choses tranquillement, voilà. Elle était pas contre, puis elle refuse de m'embrasser.

C'est vexant déjà. Et j'ai vraiment pas compris. Je voulais qu'on continue comme avant. On se voit, on baise, mais on essaie de sortir un peu plus.

Elle, elle me propose quoi ? Plus de gestes d'affection, nada.

Et maintenant, je fais quoi ? Elle reviendra pas hein... alors je tourne la page, en essayant d'être plus détendu avec la prochaine, on apprend comme ça.

Si je pouvais rattraper le truc, je ferai quoi ?

Je me suis cassé en faisant le "mec" en plus.

Puis elle m'a quand même dit qu'elle voulait pas s'engager, parce qu'elle avait le sentiment que ca marcherait pas, qu'on avait trop de points de divergence, ce genre de conneries. Pour après, se tempérer et dire que j'avais raison. Puis se rebloquer... Je lui demandé même pas de l'engagement, mais juste m'ouvrir un peu la porte de son cerveau.

Je sais que dans l'histoire, j'ai des torts, mais je sentais une sorte de stagnation, dans ses échanges virtuels surtout.

Arf, je sais pas, je suis perdu.

On aurait continué quatre mois comme ça, cinq. Toujours rien. Peut-être qu'on serait naturellement allé vers plus d'activités, mais moi, j'étais bouffé par ça, ces derniers jours. Je me sentais mal. J'avais besoin de lui en parler.

J'ai surement été impulsif et maladroit. Mais c'est aussi venu d'elle. Quand je lui ai dit : "Mais au début, tu disais que tu n'étais pas contre une relation dite sérieuse ?" Elle m'a répondu : "Oui, je ne suis pas contre, mais pas avec toi... on a trop de différences" Déja là... puis elle s'est tempérée en disant "Puis j'ai de gros problèmes relationnels, faut que je me soigne." Etc. Mon impulsivité ne vient pas de nulle part, mais ses réactions, dès le début, quand je demandais juste un peu d'ouverture, tranquillement, ont été très vives. Si j'avais pas insisté, on en serait resté au : Je ne veux pas m'engager avec toi, parce que j'ai le sentiment que ca ne marcherait pas encore nous. Comme un con, j'ai voulu creuser. Mais juste ça, bah, j'aurais du partir quoi...

Comprenez bien que je ne parlais pas d'engagement ou même de couple, je lui disais clairement : Je veux juste un peu plus de communication entre nous, mais on continue comme avant, point. Elle était pas contre. Mais elle refuse ensuite de m'embrasser, de me tenir la main en public, comme avant.

J'étais très modéré hein, pas de déclaration de merde, juste : On communique un peu plus, on fait plus de trucs ensemble, comme boire un café, rien de mal. Le tout, très détendu. Ça la gênée pas, mais au moment de se quitter, elle voulait vraiment pas m'embrasser... plus de gestes d'affection en public, comme ça... sans d'explications... a part : On est pas en couple après tout. Moi, j'ai vu ça comme une régression quoi... j'ai vraiment pas compris sur le coup...

Vous pensez... qu'elle pourrait revenir ?

Quand on parlait, elle disait énormément m'apprécier, et que je lui manquerais, si je partais.

Merci pour vos messages en tout cas !
A lire / A voir en ce moment sur FTS