Carbonnier, un jeune homme qui veut assumer ses émotions.

Note : 0

le 14.10.2015 par Carbonnier

7 réponses / Dernière par Carbonnier le 16.10.2015, 17h10

Nouveau sur FTS ?
0. Par où commencer
1. Lisez ça, ça va vous aider
2. Présentez vous
3. lisez ça aussi (les meilleurs articles & discussions de FTS)
Répondre
Bonjour à tous!

Je connais ce site depuis un moment, mais aujourd'hui, j'ai ressenti le besoin de devoir de m'exprimer.

Pour que vous sachiez à qui vous avez affaire, voilà un peu qui je suis.

( Pour les impatients, voilà un résumé : je suis un ancien bouc-émissaire qui a réussi à s'en sortir socialement parlant. Aujourd'hui, je me lance à la conquête du temps perdu avec les femmes, mais mes vieux démons m'empêchent de m'épanouir, si bien que je n'ai aucune expérience. )

Je suis un étudiant dans sa quatrième année de droit de 21 ans. Comment me décrire ? Et bien, quand je demande à mes amis, ils me répondent que je suis quelqu'un de passionné ,loyal et drôle. ça c'est quand ils m'envoient des fleurs, parce que sinon ils me répondront que je suis têtu, obstiné et susceptible.

Je pense qu'ils ont assez raison, même si je pense que je me considère plus comme sensible et émotif. Dans tous les sens du terme. Aussi bien émotionnellement parlant ( là, à ce moment, je sens que certains vont commencer à comprendre pourquoi je demande de l'aide 8) ), c'est-à-dire qu'un rien me provoque des émotions intenses. ça va même au delà de ça, ma sensibilité est même physique. Une odeur, un goût, ou la vue de quelque chose peut fortement me perturber ( voir me rendre malade ).

Sinon concernant mon parcours. Sans rentrer dans l'exhaustif, disons que l'enfance et l'adolescence n'ont pas été une sinécure socialement parlant. Le bouc-émissaire, la victime, toussa toussa, je suis passé par là pendant de longues années faites d'isolation, de brimades et d'humiliation. Autant dire qu'en arrivant en âge des premiers émois, ma réaction face à ce nouveau continent que représentait le sexe opposé fut la fuite et l'isolement. "Je n'avais pas d'amis, pas de réputation, je n'allais tout de même pas essayer de séduire une fille." pensai-je.

Bref, je me suis hermétiquement fermé à toutes formes de sentiments amoureux. Au lycée, j'ai atteint le pic en tant que bouc-émissaire. Étant forcé d'être à l'internat, l'enfer des cours de récré s'étendait sur toute la journée. C'était même pire, car aux brimades verbales s'ajoutaient les humiliations physiques et collectives ( passage dans les douches etc. ).

Bizarrement, ce fut à ce pic que ma situation s'améliora sur la fin. Je me suis jamais défendu, jamais vengé, ni même jamais dénoncé les méfaits que je subissais, et plus le temps passait, plus cela me rendait insensible. A la fin, mes collègues d'internat semblaient avoir une forme de respect parce que malgré tout ce que j'ai ramassé, j'étais encore là, pas détruit mentalement, essayant de mener ma vie malgré tout. Voyant que le vent tournait, j'ai pris confiance en moi, réussi à m'intégrer dans un cercle d'amis, et même à me faire respecter à l'internat.

A la fin du lycée, j'avais appris des leçons que j'ai pu retrouver sur FTS, comme le fait que les autres ne doivent pas avoir le contrôle de ce que tu es, ou que pour réussir, il faut savoir s'affirmer et avant tout se respecter.

J'arrive donc à la fac, fort de toutes ses expériences, prêt à repartir à 0. C'est à ce moment là qu'un ami, qui savait que je n'avais jamais eu de rapport de séduction, m'a conseillé ce site. Mais je ne me suis pas intéressé à la séduction, mais au développement personnel.
Grâce à cela, mes trois années de licence ont été excellentes. D'introverti fuyant les regroupements, je suis devenu un membre à part entière d'une des plus grosses et populaires bandes de ma fac. Alors que je ne sortais jamais, j'ai écumé les bars et les apparts des potes de ma ville et enchaîné les soirées. La magie expliquée sur FTS apparaissait : je devenais plus intéressant, les gens avaient envie de me parler, de se confier, de s'amuser avec moi.

J'ai même commencé à prendre des initiatives, et construire des projets. Aujourd'hui, je suis très impliqué dans le milieu associatif de mon université, alors que la simple idée d'organiser une soirée en pote il y a quelques années m'auraient terrifié.

Bon, si quelqu'un me lit encore à ce moment là, tu dois te dire : "Il est gentil à raconter tout ça, mais il veut quoi?"

J'y viens! Parce que oui, avec tout ça, toujours pas de séduction, de filles, de rendez-vous, toussa toussa! Trop occupé par mes nouveaux succès, j'ai négligé cette part là!

Jusqu'à ces derniers mois...

Parce que oui, m'ayant fermé à toute forme de possibilité d'amour ou de séduction, cela m'était resté. Jusqu'à ce que je tombe sur, si je comprends bien votre langage, sur une "one-itis". Le canon. La nana qui t'obsède, qui envahit ta tête. Cela me tombait dessus comme une pierre.

Comme vous pouvez vous en douter, cette expérience s'est très mal finie, mes tentatives se révélant inefficace, et par dessus le marché, mademoiselle ne trouve rien de mieux que de s'enticher d'une de mes relations proches ^^.

Après une bonne période qui ressemblait à une gueule de bois sur plusieurs semaines, j'ai décidé de me reprendre en main, et d'enfin pouvoir vivre ma vie affective, et de la réussir!
Encore une fois, je me suis tourné vers FTS et ses conseils, et je me suis lancé dans la grande aventure de la séduction. Malheureusement, la pratique sur le terrain se révèle assez dur pour le moment, je voudrais donc bénéficier de vos conseils pour aller plus loin!

Dans un autre post, j'expliquerai un peu mieux mes problèmes vis-à-vis de la séduction, mais là, on va s'arrêter, le pavé est déjà énorme!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bienvenue ! le 14.10.15, 22h32 par mctyson
  • [0] Bienvenue ! le 15.10.15, 00h32 par Crow
  • [0] Bienvenue ! le 15.10.15, 01h41 par FK
  • [0] Sympa :) le 15.10.15, 08h53 par Snow
  • [0] Bienvenue ! le 15.10.15, 09h50 par The_PoP
  • [0] Bienvenue ! le 15.10.15, 10h56 par Buck
  • [0] Bienvenue ! le 15.10.15, 11h57 par Sathinelilly
  • [0] Bien joué le 09.01.16, 15h25 par hushpuppy
Juste en passant, je crois qu'en fouillant le site tu trouveras pas mal de témoignages, journaux et posts de profils similaires au tien. Jette y un œil c'est assez intéressant.

Pas de doute qu'avec le chemin que tu as parcouru tu vas arriver à en tirer le meilleur...
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Salut Carbonnier, et bienvenue,

On attend la suite pour des questionnements plus précis, mais voici quelques commentaires sur ton premier post :

Au vu de ton parcours jusque là, et de ta réaction suite à cette one-itis manquée, je n'ai aucun doute que ta vie affective progressera rapidement.

Une one-itis manquée, pour ceux qui savent rebondir, ça met toujours un coup de pied au cul. Ça fait avancer au final. Et c'est ce qui semble se passer pour toi.

Et puis, ayant commencé par le développement de ta vie sociale, tu dois avoir du fond. Plus qu'à travailler la forme et les codes spécifiques à la séduction :)

Bonne chance Image
Fredbart94 a écrit :Salut Carbonnier, et bienvenue,
Au vu de ton parcours jusque là, et de ta réaction suite à cette one-itis manquée, je n'ai aucun doute que ta vie affective progressera rapidement.

Une one-itis manquée, pour ceux qui savent rebondir, ça met toujours un coup de pied au cul. Ça fait avancer au final. Et c'est ce qui semble se passer pour toi.

Bonne chance Image
Merci beaucoup. "Coup de pied au cul" est la bonne expression. A ce moment là, je me suis dit que c'était plus possible, que si je ne changeais rien, j'enchaînerai ce genre de mésaventures.

Bon, passons à la suite!

Depuis cet épisode, j'ai donc essayé de sortir de ma coquille et prendre les devants avec ces dames.

Bon, le souci, c'est que je me retrouve confronté à mes anciennes peurs de collégiens :

--> la peur du rejet : concrètement, je n'arrive pas à assumer pleinement ma drague. J'ai eu deux cibles, avec qui j'ai pu rentrer en contact, mettre en confiance, et même rapproché physiquement ( rigolez pas, mais pour moi, les première fois que j'ai pris les devants pour un câlin ou une action du style passer son doigt au bord des lèvres pour faire mine d'enlever un peu de sauce tomate, je n'en menais pas large intérieurement ). Mais concrètement, lorsqu'il faut prendre ses responsabilités, je me dérobe. Ou plutôt je bloque mentalement, un peu comme en haut d'un plongeoir quand on a peur du vide. C'est terrible, je m'en rends compte, mais les deux trois fois où j'ai eu l'impression que cela pouvait se faire, c'est comme si le cerveau disjonctait. Paralysé par la peur.

--> comportement needy : j'ai déjà lu pas mal d'articles sur FTS, et globalement je ne fais pasde grossiers comportements needy ( les sms à répétition, le surromantisme toussa toussa ), mais j'ai tout de même le sentiment de me faire griller par une attitude. Le problème, c'est que lors de mes rendez-vous, c'est quelque chose de tellement nouveau que je cogite trop ( bien parler, bien écouter, être attentif à ses réactions, être actif... ). Si bien que j'ai l'impression que par ma voix, par mon attitude, enfin par des détails, mes cibles ont pu voir que j'étais comme qui dirait un peu en galère.

--> Incompréhension de l'autre : ça par contre, c'est vraiment le point noir. Un mystère. J'ai bien saisi que ces demoiselles aiment faire dans le compliqué quand il s'agit de donner des signaux, mais à ce niveau là c'est une langue étrangère :shock: . Je n'arrive pas à savoir si la fille en face de moi est en train de me voir comme un potentiel partenaire de galipettes, un futur prince charmant ou un type sympa mais bon, on va en rester là.

Exemple concret : avec une de mes cibles, nous avons fait une soirée d'intégration. C'était un sorte de second date pas prévu. Nous étions à part, et je n'avais pas l'impression de réussir à réveiller en elle quelque chose de différent. Pourtant, après les soirées, beaucoup d'amis sont venus me voir en étant persuadé que j'avais conclu avec elle, parce que "ça semblait très bien engagé quand on t'a vu avec elle à la soirée"

Quelques jours plus tard, nous nous revoyons, et là par contre, plus le temps passait, plus je la sentais en confiance, captivée, intéressée. Et bien, non seulement après ce date les messages se font faits rares, mais en plus elle s'est remise avec son ex :D

Donc concrètement, faire des rencontres, ok, entrer en contact ok, briser la glace ok, avoir une chance de faire ses preuves, ok, mais par contre après, le cerveau qui est de plus en plus en terre inconnue commence à pédaler, et je n'arrive pas à l'éteindre. Je me sens vraiment bloqué, je sais plus ce que je fais, ce que l'autre veut me dire et c'est une vraie frustration.


Bon voilà, j'ai fait un peu le tour de ma présentation, sauf si vous voulez un peu plus de détails pour m'aider.
Pour la peur du râteau, et du rejet globalement, il me semble que j'avais fait un article complet là dessus. Si tu ne le trouves pas et que ça t'intéresse, contacte moi par mp je fouillerais. La peur, tu l'auras toujours un peu je pense, en tout cas je te le souhaite. Le but c'est pas de la faire disparaître, c'est d'apprendre à faire avec. Et ça tu y arriveras en t'y confrontant :)

Pour le côté needy, si tu as tout lu ici et bien intégré, alors c'est bon. Arrête d'avoir ça en tête. On est rarement needy quand on passe une soirée avec une demoiselle. Le risque est plus présent pendant les moments où l'on n'est pas en présence l'un de l'autre. A mon avis aujourd'hui avoir ce terme en tête est contre productif. Tu as plus de chances d'en faire pas assez que d'en faire trop :)


Pour l'incompréhension, je crois que tu dois juste garder en tête qu'une nana c'est un être humain avant tout... Et que dans l'humain y aura (heureusement) toujours une part incompréhensible.

Maintenant y a un truc simple, juge sur les actes. On te relance, ok elle est peut être intéressé. Elle te dit qu'elle passe un bon moment, ben c'est probable que ce soit le cas. La nana ne répond pas trop, t'arrives pas à caler un moment pour vous voir, alors elle n'est pas si intéressé. Et pour ce que toi tu fais ? Sois sincère, tranquille et limpide.
Dernière chose, l'avis de tes potes/amis, tu t'en fous, prend ça pour ce que c'est, une marque d'attention sociale, point barre :) C'est toi qui est aux manettes, pas eux.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
T'es pas a Assas par hasard? ;)
Vu le pseudo de juriste doyen haha

Enfin, je me fais pas trop de soucis pour toi, je suis passé par là, de 0 un peu asocial à l'inverse complet. Au vu de ta présentation je n'ai aucun doutes sur les capacités à t'en sortir.


Ah oui, et la friendzone on a tous connu ça haha, buckle up, et ça passera.
Comme les autres, je me fais pas trop de souci pour toi, faut juste te lancer.

Tout ça c'est normal, manque de cibles et manque de jeu. Les deux viendront ensemble, et si tu t'y mets bien ça viendra assez vite. Ne joue pas pour l'efficacité, mais pour le plaisir. Ose, et imprègne-toi bien de ce qui différencie une relation normale à une relation de séduction. Ne cherche pas à tout comprendre ou à tout faire parfaitement. Profite de ton réseau social qui a l'air important, aborde également des inconnues, une par jour, par exemple. Ouvre un journal si ça peut t'aider.

Chapeau pour ton mental de fer, maintenant il ne te reste qu'à jouer !
The_PoP a écrit :Pour la peur du râteau, et du rejet globalement, il me semble que j'avais fait un article complet là dessus. Si tu ne le trouves pas et que ça t'intéresse, contacte moi par mp je fouillerais. La peur, tu l'auras toujours un peu je pense, en tout cas je te le souhaite. Le but c'est pas de la faire disparaître, c'est d'apprendre à faire avec. Et ça tu y arriveras en t'y confrontant :)


Je l'ai trouvé! Dès que j'ai du temps, je le lirai!
The_PoP a écrit :
Pour l'incompréhension, je crois que tu dois juste garder en tête qu'une nana c'est un être humain avant tout... Et que dans l'humain y aura (heureusement) toujours une part incompréhensible.

Maintenant y a un truc simple, juge sur les actes. On te relance, ok elle est peut être intéressé. Elle te dit qu'elle passe un bon moment, ben c'est probable que ce soit le cas. La nana ne répond pas trop, t'arrives pas à caler un moment pour vous voir, alors elle n'est pas si intéressé. Et pour ce que toi tu fais ? Sois sincère, tranquille et limpide.


J'essaierai à l'avenir. C'est vrai que cela change pas mal de choses, si je reprends en compte les actes plus que mes déductions, j'ai peut-être raté des trucs... Cela doit être à cause du manque d'expérience, comme j'ai lu pas mal de choses sur FTS, j'y ai peut être trop pris au pied de la lettre...

Du coup, ça me fait penser qu'avec mon dernier date c'est peut être pas cramé...
LittleNeapolis a écrit :
T'es pas a Assas par hasard? ;)
Vu le pseudo de juriste doyen haha


Pas a Assas ( si seulement :D ) mais oui juriste ^^
LittleNeapolis a écrit :
Tout ça c'est normal, manque de cibles et manque de jeu. Les deux viendront ensemble, et si tu t'y mets bien ça viendra assez vite. Ne joue pas pour l'efficacité, mais pour le plaisir. Ose, et imprègne-toi bien de ce qui différencie une relation normale à une relation de séduction.
ça, c'est justement un truc que j'ai encore du mal à saisir, faire la différence entre relation normale et séduction. Parce qu'un côté, je ne veux pas forcément totalement changer de comportement parce que je veux séduire. Cela serait stupide, pas naturel, et puis ça ne m'intéresse pas de jouer à quelqu'un d'autre. Mais par contre, il faut bien se démarquer lorsqu'on séduit, sinon... ben on a une relation normale quoi. Je suppose que c'est une question de dosage.
LittleNeapolis a écrit :
Ne cherche pas à tout comprendre ou à tout faire parfaitement. Profite de ton réseau social qui a l'air important, aborde également des inconnues, une par jour, par exemple. Ouvre un journal si ça peut t'aider.


Haha pour les inconnues, je n'ai presque pas le choix, dans un BDE c'est la routine ^^.
Répondre