Des années de retard...

Note : 2

le 21.12.2015 par GeorgesDuroy

8 réponses / Dernière par GeorgesDuroy le 29.12.2015, 09h30

Nouveau sur FTS ?
0. Par où commencer
1. Lisez ça, ça va vous aider
2. Présentez vous
3. lisez ça aussi (les meilleurs articles & discussions de FTS)
Répondre
Bonjour,

Me voici ici, pour le passage très classique mais nécessaire voire obligatoire de la section "présentation". Vous allez probablement vous dire "encore une personne de plus" et vous avez raison, je ne suis qu'une goutte d'eau dans cet océan toujours plus grand de membres. Peut-être que vous n'allez même pas lire ma présentation et vous vous contenterez de cliquer sur le bouton "marquer les messages comme lus", là encore vous avez raison car vous avez probablement mieux à faire que de m'aider à changer.

"Changer", voilà la raison de mon inscription, une inscription certainement trop tardive...

Tout d'abord, pourquoi changer ?
Parce que depuis quelques mois je le rends compte que je ne vis pas la vie que je désire et que j'ai (réellement) envie que ça change. Que ce soit sur le plan professionnel, social (interaction avec les autres => mon plus gros point faible), affectif (relation avec les filles) ou du lifestyle (passions/loisirs et mode de vie) je ne peux faire qu'un constat : je ne me sens pas épanouie. Tout cela ne va pas ou plutôt devrais-je dire que ça ne ME va pas. Dès lors, un choix se présente à moi, soit je me résigne à ma situation, soit je dois faire en sorte qu'il y ait des améliorations sur ces divers points.

Ensuite, pour mon inscription est, selon moi, "trop tardive" ?
Et bien je disais tout à l'heure que je me rends compte depuis quelques mois que ma vie actuelle ne correspond pas à celle que je voulais vivre. Sauf qu'aujourd'hui je me rends compte que je n'ai plus 15ans et que le coup du "je changerai avec le temps" doit être remis en cause. Bon sang, depuis quelques mois j'ai l'impression d'avoir pris "un coup de vieux".
Je pense que j'aurais probablement dû m'inscrire bien avant, il y a plusieurs années de cela et ainsi peut-être que ma situation serait, aujourd'hui, bien différente.
Tant pis, je ne vais pas passer le reste de mon temps à le regretter, aujourd'hui c'est le bon moment de passer à l'action pour changer, et ça commence par s'inscrire au forum de FTS.

Enfin, pourquoi s'inscrire aujourd'hui ?
Premièrement car, comme disait un candidat-élu à la présidence, "le changement c'est maintenant".
Deuxièmement parce que je connais ce site pour l'avoir fréquenté il y a quelques années sans y être inscris. A l'époque je me contentais de simplement lire des articles du site ou de lire des sujets/réponses des membres sans y participer. Même si je dois noter qu'il y a eu du mieux sur les 4 plans sus-évoqués, notamment grâce à ce que j'ai pu lire ici, je dois également affirmer que ça n'est pas encore la situation à laquelle j'aspire avoir, raison pour laquelle je me suis dis qu'il était peut-être temps d'essayer autre chose en m'inscrivant pour participer/échanger.

Quels changements ? Je vous l'ai dis, il y en a 4 :
-professionnel : bon disons que pour le moment je suis obligé d'être patient. J'ai en effet repris mes études, il y a quelques années de cela (je faisais un travail usant physiquement qui nuisait à ma santé, un travail qui ne me plaisait pas, qui était mal payé et avec une sale ambiance). Le problème c'est que je me rends compte que pour le moment je n'ai encore rien construit dans ma vie sur le plan professionnel (logique car je suis en train de le construire). Mes études m'intéressent énormément, je ne regrette absolument pas mon choix. Je travaille également à côté pour payer mes études, mon logement... Je ne dépend pas de mes parents ou de quelqu'un d'autre, je suis totalement indépendant. Malgré tout, j'ai vraiment envie de retrouver le monde professionnel. J'ai vraiment hâte (salaire, s'investir dans un projet...).

-Passions/loisirs/lifestyle : et bien à vrai dire tout ça est assez vide. Je m'intéresse pas mal de choses comme la lecture (d'où l'origine de mon pseudo) ou le sport (mais je suis blessé depuis plusieurs mois, je ressens un gros manque) mais c'est tout. Finalement, je ne fais pas grand chose, j'ai envie de voyager mais je ne voyage pas (je ne trouve personne avec qui voyager), j'ai envie de faire du théâtre mais pour le moment, mes études et mon travail m'empêchent de pratiquer cette activité. Là encore, je ne peux pas faire grand chose pour que ça change, il faut que je sois patient (guérison + fin des études pour avoir un peu plus de temps libre).

-Affectif : avant que je ne sois un spectateur de FTS (il y a donc qq années) j'étais encore puceau (j'avais 22ans quand j'ai couché avec une fille la première fois). Grâce à ce que j'ai pu lire sur ce site et forum j'ai pu rencontrer quelques filles et coucher avec quelques unes d'entre elles. Depuis, j'ai connu une seule longue relation de plusieurs années que j'ai décidé d'y mettre fin (fin 2014) car il me manquait quelque chose dans mon couple (j'ai arrêté de fréquenter FTS environ 6 mois après mon début de relation). Je sais que c'était la bonne décision à prendre et là encore si c'était à refaire, je referai la même chose à part peut-être que j'y mettrais fin plus tôt.
J'ai fait une rencontre depuis : ça a duré quelques mois mais j'ai décidé de quitter cette fille car je ne voulais pas continuer. La fille en question avait des problèmes personnelles, de plus je savais qu'avec elle je stagnerais si je poursuivais la relation. Une fois de plus, c'était la bonne décision à prendre et là encore si c'était à refaire... vous connaissez la chanson. Je ne regrette pas non plus notre relation, nous avons tentés quelque chose, ça n'a pas marché, c'est la vie.
J'ai fait quelques autres minis-rencontres (filles rencontrés dans des lieux publics, fille avec qui j'ai repris contact sur FB et avec qui j'ai été boire un verre) mais à chaque fois quelque chose n'a pas marché. C'est normal de connaître l'échec, je l'accepte, comme je disais tout à l'heure "ça n'a pas marché, c'est la vie".

-Social : mon plus gros soucis ! J'ai vraiment du mal à créer une connexion avec les gens (filles comme garçons). Pourtant j'ai bien cassé ma timidité par rapport à avant. Parfois ma timidité ressurgie (ce qui me pousse à aller engager la conversation avec les autres pour la casser, c'est une sorte de lutte permanente, les autres qui me connaissent me disent qu'ils ont dû mal à m'imaginer timide) mais c'est surtout pour aller au delà de la simple conversation. Je peux dire que je n'ai pratiquement pas d'amis.
Passer ses soirées seul, je connais ça. J'ai pourtant quelques connaissances notamment avec la fac' mais ce n'ai pas pour autant que les gens m'invitent en soirée. J'ai organisé quelques soirées, mais il n'y a pas vraiment eu de retour. Finalement, mon gros soucis est mon incapacité à pouvoir entrer/constituer un groupe d'amis.
C'est surtout que je veux construire : avoir des amis. Je veux pouvoir partir en vacances, faire la fête, ne plus passer un 31 décembre seul, aller boire un verre avec des amis, passer une après-midi à faire du karting, être invité aux anniversaires...

Je sais que tout ceci ne va pas tomber du ciel. C'est à moi de faire ce qu'il faut pour que ça change. Et ça commence immédiatement.
Merci à ceux qui liront ce message (et merci d'avance à ceux qui réagiront). Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d'année.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bravo ! le 21.12.15, 21h33 par Chips89
  • [0] Bienvenue ! le 21.12.15, 22h09 par mctyson
  • [0] Bienvenue ! le 21.12.15, 23h56 par The_PoP
  • [0] Bienvenue ! le 22.12.15, 09h19 par DTS
  • [0] Bienvenue ! le 22.12.15, 10h45 par Fredbart94
  • [0] Bonne idée ! le 22.12.15, 18h56 par Blusher
  • [0] Bienvenue ! le 23.12.15, 16h58 par Perlambre
  • [0] Tout à fait ! le 25.12.15, 20h24 par hushpuppy
  • [0] Bienvenue ! le 26.12.15, 09h39 par Hydrogene
  • [0] Bienvenue ! le 26.12.15, 20h29 par Axelos
Bonjour et bienvenue !
Merci de l'accueil ;)
Salut !

Pour l'âge... c'est cool. 28 ans, c'est jeune.

Tu prends conscience là où certains passent une vie sans y arriver.
Le chemin sera tantôt long, tantôt douloureux... laisse-toi le temps.
Le principal est de commencer quelque part.
j'ai envie de voyager mais je ne voyage pas (je ne trouve personne avec qui voyager
Voyager seul ? ;).
C'est une excellente expérience... et tu ne seras jamais seul dans une auberge de jeunesse et/ou lieux du même acabit. Tu vas y gagner énormément.

Je n'arrivais pas à me remémorer l'origine de ton pseudo.
Du coup, après une recherche, je tombe sur ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Duroy
Whaaat ? :lol: :lol:


Nombreuses similitudes entre nos profils.
Je vais te suivre avec intérêt ;).
Sujet: Des années de retard...
Balzac a écrit : Pour l'âge... c'est cool. 28 ans, c'est jeune.
Jeune-jeune... plus ça va, plus j'ai de cheveux blancs ! lol
Comme je le disais dans mon message précédent, j'ai pris un coup de vieux. Peut-être que ça vient du fait que je côtoie tous les jours des gens qui ont 20-22ans à la fac', à moins que ce ne soit le fait de savoir que des personnes de mon âge que je connais sont pour la plupart mariées et ont des enfants (le pouvoir du mimétisme n'est pas à prendre à la légère) ou c'est tout simplement moi qui arrive à un stade de mon existence que fait que j'ai envie d'autre chose (notamment retrouver le milieu professionnel)...

Enfin, peu importe la/les raison(s), car comme tu dis :
Balzac a écrit :Le principal est de commencer quelque part.
Balzac a écrit : Voyager seul ? ;).
C'est une excellente expérience... et tu ne seras jamais seul dans une auberge de jeunesse et/ou lieux du même acabit. Tu vas y gagner énormément.
Oui j'avais cru comprendre dans ton journal que tu avais osé partir seul, à Malte notamment. En fait j'avais essayé d'organiser un petit voyage Angleterre avec des amis qui étaient tous partant au début mais malheureusement tu sais ce que c'est, quand la date du départ approchait certains avaient mieux à faire, d'autres étaient moins motivés...

L'idée de partir seul ne me tente pas vraiment. Voir "Christopher super-vagabond" le faire dans Into The Wild donne envie mais comme il le disait en guise en moral à la fin du film "le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé", l'expérience d'un voyage doit être plus intense si tu le fais avec un ami, non ?
Après tu vas certainement me répondre que des rencontres tu en fais durant le voyage, ce que je veux bien croire.
Je vais essayer d'organiser un petit voyage au début de l'été. On verra si j'arrive à trouver des partenaires :)

Balzac a écrit :
Je n'arrivais pas à me remémorer l'origine de ton pseudo.
Du coup, après une recherche, je tombe sur ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Duroy
Whaaat ? :lol: :lol:
Mouhahahha je ne faisais pas du tout référence à ce réalisateur ! lol
Après ça, qui ose encore affirmer que les pornos sont réalisés par des incultes ? "Bel-Ami", "Georges Duroy", décidément, notre cher auteur français a marqué les esprits à l'étranger (quant au réalisateur, lui laisse des marques corporelles à ses acteurs Image ).

Balzac a écrit : Nombreuses similitudes entre nos profils.
Je vais te suivre avec intérêt ;).
Et bien ça sera réciproque, j'avais déjà lu la fin de ton journal et je m'étais dis la même chose.
À 28 ans, t'as de la marge.

Imagine un peu que des gens ne décident de prendre leur vie en main qu'à 50. C'est déjà plus difficile.

Il faut bien comprendre une chose: avant un certain âge on n'a pas la maturité nécessaire pour vraiment vouloir changer/s'améliorer. Car jusqu'à un certain âge, on a l'impression d'avoir l'éternité devant soi. Le moment où l'on décide de faire quelque chose, c'est généralement le moment où on prend conscience que la durée de vie est limitée. Ça arrive souvent à l'approche des 30.

Ce point mis à part, je rebondis juste sur un détail de ta présentation: là où tu parles du domaine des relations sociales.

Tu dis vouloir te faire un groupe d'amis. Mais un groupe d'amis n'est rien d'autre qu'un ensemble d'amitiés particulières. Ce sont là les briques élémentaires de la dynamique sociale.

Donc: ne cherche pas à te constituer un groupe d'amis. Cherche plutôt à nouer des amitiés particulières. Les groupes viendront tout naturellement avec.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 26.12.15, 14h42 par Blusher
GeorgesDuroy a écrit :
Balzac a écrit :
L'idée de partir seul ne me tente pas vraiment. Voir "Christopher super-vagabond" le faire dans Into The Wild donne envie mais comme il le disait en guise en moral à la fin du film "le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé", l'expérience d'un voyage doit être plus intense si tu le fais avec un ami, non ?
Après tu vas certainement me répondre que des rencontres tu en fais durant le voyage, ce que je veux bien croire.
Je vais essayer d'organiser un petit voyage au début de l'été. On verra si j'arrive à trouver des partenaires :)
Oui, enfin, si tu compares le voyage seul à cette expérience, c'est certain :lol: .
C'était un cas extrême (et si cela l'a rendu heureux... tant mieux) !

Oui et non. Le voyage avec un ami a des avantages et des désavantages. Tout comme voyager seul. Mais j'ai bien compris que tu recherchais à être avec des gens pour le moment. Dans les deux situations, ce sera le cas. L'avantage avec la seconde, c'est ta liberté totale les moments voulus.

La réalité est tout autre. Tu rencontres des tonnes de gens. Si tu vas dans une ville avec des auberges bien remplies : il y aura toujours des propositions pour faire des activités avec les voyageurs. En groupe ou seuls, eux aussi veulent rencontrer du monde. C'est le but !

T'as pas à craindre de te retrouver seul. A partir du moment où tu ne restes pas dans ton coin, ça ira. Puis, c'est mieux que de toujours repousser, par manque de partenaires avant le voyage ;).
Ce que tu écris de ta situation me parait plutôt positif.

Tu as eu des relations. Tu as des centres d'intérêt.

Tu es dans un processus de reprise d'études pour améliorer ton quotidien professionnel.

Tu te rends compte des points qui ne te conviennent plus et que tu voudrais améliorer. Avec les actions que tu comptes mettre en place, cela va évoluer, mais peut-être pas aussi vite que tu l'aurais voulu. C'est normal, lorsque quelque chose ne nous convient pas, on aimerait que ça change du jour au lendemain.

Mais il y a une certaine inertie dans le changement, en particulier dans le cas d'une reprise d'études puis d'un changement de boulot.

Et le boulot détermine le reste de notre vie :
- Par l'état d'esprit et d'humeur qu'il nous fait adopter
- Par les gens qu'il nous fait rencontrer
- Par le temps libre qu'il nous permet (ou pas)
- Par le revenu qu'on en tire

Le changement sera progressif.
kero a écrit :Il faut bien comprendre une chose : avant un certain âge on n'a pas la maturité nécessaire pour vraiment vouloir changer/s'améliorer. Car jusqu'à un certain âge, on a l'impression d'avoir l'éternité devant soi. Le moment où l'on décide de faire quelque chose, c'est généralement le moment où on prend conscience que la durée de vie est limitée. Ça arrive souvent à l'approche des 30.
Et bien ! Ton analyse est des plus pertinentes. J'avais, et j'ai encore (comme le disait -Alex, peut-être que je veux que le changement soit plus rapide mais le construction d'une personne est un chantier éternel) le sentiment de passer un peu à côté de ma vie, de n'être qu'un spectateur qui regarde sa vie passer au lieu d'être acteur de sa propre vie.
Pour vouloir changer et faire en sorte que le changement s'opère, il faut nécessairement un déclic. Ce déclic peut être une rupture pour certains, pour d'autres ça peut être un énième échec. De mon côté, je pense que c'est dû à un ensemble de choses, l'âge -ou si tu préfères la maturité- étant un de ses éléments comme tu le disais. Probablement que la maturité est un des éléments déclencheurs dont j'avais sous-estimé l'importance...

kero a écrit :Tu dis vouloir te faire un groupe d'amis. Mais un groupe d'amis n'est rien d'autre qu'un ensemble d'amitiés particulières. Ce sont là les briques élémentaires de la dynamique sociale.
Donc: ne cherche pas à te constituer un groupe d'amis. Cherche plutôt à nouer des amitiés particulières. Les groupes viendront tout naturellement avec.
Intéressant. Jusqu'à maintenant j'essayé de m'efforcer à intégrer des groupes préconstitués mais pas vraiment à constituer des groupes (j'ai constitué un groupe d'amis mais mon problème est que je ne fréquente véritablement que ce groupe d'amis). Je vais suivre ton conseil et essayer de reconstituer d'autres groupes en me rapprochant des personnes que je connais déjà et développer ces amitiés particulières pour te reprendre.

Balzac a écrit :La réalité est tout autre. Tu rencontres des tonnes de gens. Si tu vas dans une ville avec des auberges bien remplies : il y aura toujours des propositions pour faire des activités avec les voyageurs. En groupe ou seuls, eux aussi veulent rencontrer du monde. C'est le but !
T'as pas à craindre de te retrouver seul. A partir du moment où tu ne restes pas dans ton coin, ça ira. Puis, c'est mieux que de toujours repousser, par manque de partenaires avant le voyage ;).
J'ai un ami qui est parti dans un pays étranger tout seul car ses partenaires de voyage ont eu un empêchement de dernière minute (on connaît la chanson...). Il m'a dit en rentrant de voyage qu'il avait noué de formidables amitiés là où il était, qu'il avait fait plein de rencontres et il n'attendait qu'une seule chose : repartir, ce qu'il fera dans 1 mois ou deux.

-Alex a écrit :cela va évoluer, mais peut-être pas aussi vite que tu l'aurais voulu. C'est normal, lorsque quelque chose ne nous convient pas, on aimerait que ça change du jour au lendemain.
Le changement sera progressif.
Comme on dit "mettre la charrue avant les bœufs" ;)
Tu as probablement raison, je n'ai jamais été patient mais ce coup-ci il va falloir que j'apprenne à l'être.
-Alex a écrit :Mais il y a une certaine inertie dans le changement, en particulier dans le cas d'une reprise d'études puis d'un changement de boulot.

Et le boulot détermine le reste de notre vie :
- Par l'état d'esprit et d'humeur qu'il nous fait adopter
- Par les gens qu'il nous fait rencontrer
- Par le temps libre qu'il nous permet (ou pas)
- Par le revenu qu'on en tire
Disons que j'ai bien pris conscience qu'il ne suffit pas, pour vraiment être heureux dans sa vie, de se contenter d'apprendre bêtement des techniques de drague.
J'ai un ami qui est meilleur que moi en drague mais à côté de ça il n'a pas construit sa vie : un travail qui lui déplaît, un peu de sport "pour les filles" (si bien que je me demande s'il aime vraiment faire du sport), et pour le reste... il ne s'intéresse à rien.

Pour résumer, on peut dire que :
-NON le travail ne suffit pas à résumer à lui seul notre vie => cf les traders des directeurs qui bossent jusqu'à 70h/semaine et qui n'ont rien d'autre dans leur vie;
-OUI le travail influence énormément notre bien-être => cf les raisons que tu as cité + ce que j'ai vécu.
Répondre