Page 1 sur 3

10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 30.10.14
par azerty007
J'ai vu cela sur le web...

[youtube][/youtube]

Pour ma part je ne suis pas specialement choqué ( comparer a la video du meme genre d'une journaliste a bruxelles, où la c'etait plutot vulgaire)

Votre avis?

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 30.10.14
par Cellar Door

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 30.10.14
par Mr.Smooth
Les pseudos pavés dans la marre.

Je vais disséquer ce que l'on peut en tirer.

-il y a effectivement un nombre alarmant de gros cons qui font chier les femmes dans la rue. A vous d'agir quand vous assistez a une scène pareille.

-ne soyez pas un gros con

-ča ne change rien au schmilblick: soyez des mecs attirants et intelligents. Et surtout soyez respectueux et respectables.
Si vous voyez une femme qui vous attire dans la rue, allez lui parler, si elle n'y est pas disposée tans pis, ça arrive. Basique.


Le reste n'est que du buzz médiatique.

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 30.10.14
par Onmyoji
Mr.Smooth a écrit : -ča ne change rien au schmilblick: soyez des mecs attirants et intelligents. Et surtout soyez respectueux et respectables.
Si vous voyez une femme qui vous attire dans la rue, allez lui parler, si elle n'y est pas disposée tans pis, ça arrive. Basique.


Le reste n'est que du buzz médiatique.
Je suis d'accord sur le principe.
Je ne peux pourtant que penser que pour certaines, quelle que soit la manière d'aborder, on sera toujours un con irrespectueux et pas respectable.
Bien sûr, je pense aussi que les femmes qui ont ce genre d'a priori se divisent en deux groupes, comme celles qui trouvent que les dragueurs c'est mal,
celles qui sont effectivement bloquées sur l'idée, et celles qui s'expriment fortement contre et sont incapables de voir qu'on peut être cool en le faisant, et qui sont surprises avec certains mecs (avec le typique "non mais toi c'est pas pareil").

Ce que je n'aime pas dans ce genre de vidéo, c'est que ça met tout le monde dans le même panier, et qu'à force de matraquer ça, on peut amener une partie des "victimes potentielles" à penser comme le premier groupe. Je ne compte plus le nombre de mes connaissances abordées de cette manière qui après une mauvaise expérience, disent Amen à toutes les généralisations qui accompagnent ce genre de buzz.
Rien de grave dans l'absolu mais il faut être vigilant pour ne pas laisser des idées tordues prendre de l'importance.

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 30.10.14
par Venusian
Le seul truc que je vois qui peut apporter quelque chose : pour se démarquer suffirait d'un truc tout con et simple : croiser la fille, puis revenir sur nos pas avec l'intention de l'arrêter pour lui parler.

On voit très bien sur cette vidéo pourquoi ça sert à rien de suivre les filles dans la rue pour espérer avoir une once d'attention de leur part...

Sinon, personnellement je n'ai pas encore ressenti le moindre effet collatéral de généralisation de la part de filles quand je les aborde, et j'ai jamais ressenti le jugement "con irrespectueux".
Entre ce qu'elles disent quand on discute du sujet, et de comment elles agissent en vrai en fonction de la façon dont elles sont abordées il y a bien souvent un décalage.

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 31.10.14
par Olfff
Quel qu'effet que cette video ou l'apriori en general puisse avoir, rien n'est gravé dans le marbre.

La fille qui peste contre les gros cons susmentionnés, c'est la meme qui va te revoir apres que tu l'ais abordée si tu casses l'apriori.

On passe de " c'est des sales cons qui harcelent, sans respect " a "il y a toujours des sales cons mais avec lui c'etait surprenant/drole/romantique/touchant/intriguant" etc

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 31.10.14
par Terrigan
Dans la même veine, je peux vous faire part de mes expériences de ces derniers mois dans la rue:

Je me suis en effet offert quelques journées de balade en solitaire dans des grandes villes de province, et pour m'éviter l'impression de travailler à la chaîne, j'ai parlé à absolument tout le monde.

Avec toujours comme objectif de créer une micro-discussion sympa, un petit moment de "alors, la journée se passe bien pour vous?" ou de "je m'offre une journée de vraie détente dans cette belle ville. ça fait du bien!"

En dehors des jolies jeunes filles, hommes, femmes, vieux, jeunes, commerçants, je n'épargne personne.
Y compris des femmes d'une cinquantaine d'années tout ce qu'il y a d'antisexe :wink:

ça permet de prendre du recul et de s'apercevoir que les gens ont toujours le choix de leur réaction quand vous venez les voir gentiment.

On a le meilleur comme le pire, c'est la loi des statistiques et la diversité de la nature humaine.

Et rien de ce que je viens d'écrire n'est nouveau, mais y'a pas de raisons, si la sphère médiatico - internet nous rabâche des trucs anxiogène, je pense qu'on a le droit, en réaction, de rabâcher des trucs cool Image

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 31.10.14
par Terrigan
Second message, sur le fond de la vidéo.

J'avais tout d'abord répondu à la marge, mais là je viens de la regarder par curiosité, et mon radar à foutage de gueule s'est mis dans le rouge!
azerty007 a écrit :Pour ma part je ne suis pas spécialement choqué
En fait, non seulement l'attitude des mecs n'est pas choquante, mais parallèlement la conclusion de la vidéo me choque au plus haut point. Je m'explique:

L'attitude des mecs:

Ils parlent à la fille, jamais de façon agressive ni insultante. Il y a beaucoup de bonjour, de "god bless you", de paroles un peu lourdes mais qui ne franchissent pas la ligne de la simple maladresse, et vers la fin de la vidéo un mec qui stalke de façon flippante pendant 5 minutes. 5 minutes à marcher à côté de la fille silencieusement, cette-fois-ci la ligne est franchie, OK.

:arrow: La conclusion de l'association qui a fait la vidéo:

Allez, je vous recopie le truc. De rien.
Le message final de la vidéo a écrit :100+ instances of verbal street harassment took place within 10 hours, involving people of all backgrounds. This doesn't include the countless winks, whistles, etc.

If you want to help, please donate to Hollaback! A non-profit dedicated to ending street harassment.
C'est très orienté. En dehors d'un seul cas clairement borderline ça joue sur la mise en scène de la répétition d'un type de situation. ça n'a rien à voir avec du harcèlement.

A ce compte-là on peut parler de harcèlement pour pas mal de choses, notamment le télémarketing.

Et puis désolé, je veux bien me faire écorcher vif par tous les militants de la terre, mais "Hi beauty, god bless you", non ce n'est pas du harcèlement!

Ce que je veux dire, c'est qu'il y a des choses en ce bas-monde, dont la répétition est soulante. Je garde ça en tête, et je me mets à la place des filles.

Mais pointer du doigt tel phénomène répétitif plutôt qu'un autre, ça n'a rien d'innocent et ça ne va pas dans le bon sens. C'est vraiment pour nous monter les uns contre les autres...

Je ne vais pas développer plus, sinon je risque de m'énerver tout-seul.

Simplement, cette vidéo me paraît clairement faite par une association qui veut récupérer de l'argent par le biais d'une mise en scène malsaine, et dont le positionnement va bien au-delà de la lutte contre le harcèlement.

...On retombe donc sur le bon vieux buzz médiatique (et commercial) fort justement pointé par Mr.Smooth...

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 31.10.14
par Onmyoji
Les féministes avec qui j'ai pu discuter (j'ai fait l'effort) m'ont dit que la partie saoulante est dans le fait d'être abordée, quelle que soit la manière et l'intention, parce que c'est de l'attention non sollicitée quand on veut être tranquille. Ou qu'on veut pas juste l'être parce qu'on s'est fait belle pour soi, ou pour un mec en particulier.
Je peux comprendre ça.
J'ai une copine plutôt sobre au niveau vestimentaire. C'est un canon qui se cache sous ses fringues.
Dès qu'elle se maquille pour sortir, qu'elle sort une paire de bottes et une jupe, elle fait pas cent mètres sans se faire aborder ou héler. Même détacher ses cheveux ça déclenche des réactions.
Je peux comprendre sa réaction.
Elle s'en fout un peu qu'un mec la trouve jolie, elle a pas besoin de la validation d'un mec, et souvent ils lui plaisent pas donc c'est encore plus lourd d'être interrompue dans tes activités ou Ta tranquillité par des gens dont t'as rien à foutre et que tu n'aurais même pas regardés une seconde.
Ce qui lui manque, c'est à minima qu'il y ait un préliminaire visuel pour valider l'approche (d'où le fait qu'elles se plongent dans leurs bouquins ou téléphones pour ne pas inviter/inciter, parce que c'est souvent la manière dont elles pensent que ça devrait marcher). En dehors de ça elle trouve ça rude d'être jugée ou interrompue en permanence.
Et évidemment elle trouve l'idée des lieux validés par les conventions sociales (Tulpa avait écrit un truc là dessus une fois il me semble ) complètement fonctionnelle et pas du tout oppressante contrairement à nous (donc en gros on devrait se draguer qu'en boîte bar restau boulot et dans des activités, jamais dans les autres lieux publics sans qu'il y ait un vrai contact non délibéré pour la drague pour ça).

Je me fais l'avocat du diable, parce que je ne suis pas d'accord sur l'ensemble de son point de vue mais je peux comprendre ses émotions.
En général les mecs au départ ils viennent pas vers la fille en étant désagréables. Ils essaient de sourire. Pourtant bonne intention ou pas ça doit être gavant à force.
Je me rappelle d'une statistique qui disait qu'une fille au bonnet C était abordée 40 fois par heure en boite. Si elle n'est pas là pour draguer, ça fait deux tiers de son temps si le mec persiste et qu'elle est sympa, pour dire pas intéressée/non je suis sûre/je veux pas de verre etc.

Alors bien sûr, ce que nous faisons n'est pas du harcèlement dans la manière. On est pas des connards. On leur veut du bien.
Mais elles nous ont rien demandé.
Le fait d'avoir cette discussion là m'avait fait gagner en prudence dans mon activité, parce que je tiens vraiment pas à envahir l'espace des nanas juste pour me faire plaisir et me dire que j'ai pas laissé passer une fille ""que je pouvais pas laisser passer".

Peut-être que des fois "on peut pas", mais on devrait?

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 31.10.14
par COREupt
[youtube][/youtube]

Version homme.

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 31.10.14
par Olfff
Ma foi ... C'est ses aprioris et ressentis a elle.

Puis les mecs " qu'on ne regarde pas " , bizarrement, ils peuvent devenir tres attirants pour peu qu'on les ecoute 2 secondes. C'est de la reflexion a froid ça .

Dans les faits, quand tu vas l'aborder t'es pas plus chiant que le mec qui lui demande l'heure ou son chemin si tu fais bien les choses.

Puis la question c'est pas si elle a besoin de validation ou non, ce serait triste de ne faire des rencontres que dans ce but , non ?

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par Terrigan
@Outkast: c'est normal et légitime que tu te poses des questions par rapport à ton activité et ton positionnement. Mais ça me fait de la peine que par effet de mélange des sujets tu mettes ta conscience personnelle au service de cette vidéo.
Outkast a écrit :Je me fais l'avocat du diable, parce que je ne suis pas d'accord sur l'ensemble de son point de vue mais je peux comprendre ses émotions.
On peut tous comprendre les émotions d'une femme qui se fait aborder à répétition dès qu'elle s'habille un peu classe (je ne dirai même pas sexy, on n'en est plus là)

Mais tu vois c'est marrant, je trouve qu'en ce moment il y a pas mal de monde qui tire sur le levier des "émotions", et qui font du bon gros business là-dessus, et ça m'inquiète parce que je vois très bien dans quelle direction ça se dirige.

En outre, si des gens comme toi et moi ont 5 minutes à tuer pour se faire l'avocat du diable sur ce forum, ils n'ont ni le temps, ni l'énergie, et encore moins le pouvoir d'aller faire le ménage dans les médias et sur internet afin de stopper cette dynamique malsaine.

Franchement, qui d'entre nous ira sur les commentaires youtube pour en découdre ???

***

Puisqu'on en est à parler pour rien, je vais formuler autrement ma pensée : La condition masculine et la condition féminine ont chacune leurs avantage et leurs inconvénients. C'est un fait.

Par exemple, je ne crois pas que les femmes se plaignent quand elles esquivent les contraventions en papillonnant des yeux et en faisant les petites innocentes devant les agents de police. Désolé, c'est un peu gros, mais vous voyez l'idée.

Que ces avantages et inconvénients soient instrumentalisés par telle ou telle association, tel ou tel journaliste, pour telle ou telle considération hautement philanthrope, du style "dire de la merde pour exister", ça n'a rien de constructif. Et ça ne va pas dans le sens de la condition féminine.

Je souhaiterais donc que chacun ici prenne conscience qu'ériger les inconvénients de la condition féminine en injustices qui se doivent d'être combattues, c'est un jeu dangereux (mais lucratif) :

* ça génère de la connerie en stigmatisant les uns et les autres. C'est malsain, ça abaisse le niveau. Et ça va finir par nous faire des lois débiles qui puniront d'une amende le fait d'aller parler à une jeune fille dans la rue. Et les témoins de Jéovah pourront continuer en toute tranquillité à sonner chez moi à 9h du matin pour m'annoncer fièrement qu'ils ont un putain de tract à me donner...

* ça occupe la sphère médiatique avec du sensationnalisme vrillé à mort et des coups de projecteur anxiogènes.

* C'est mauvais pour les hommes car ça les fait passer pour des cons

* C'est mauvais pour les femmes car pendant ce temps les vrais enjeux du vivre ensemble et de la condition de la femme sont passés sous silence.

Parce que les 70.000 viols par an en France, les différences de rémunération, le harcèlement sexuel qui n'en peut plus d'être
indémontrable, j'en passe et des meilleures, ce sont de vrais enjeux.

Tiens, quand je dis que j'en passe:
Outkast a écrit :Je me rappelle d'une statistique qui disait qu'une fille au bonnet C était abordée 40 fois par heure en boite.
Voilà un vrai sujet! Toutes ces filles qui sont anorexiques pour avoir le ptit cul qui va bien, et toutes celles qui à l'âge de 20 ans se font refaire les seins, signant ainsi pour une vie entière à repasser sur le billard tous les dix ans afin de changer le vieux silicone moisi qui part en bouloche, tout ça pour quoi? Pour que partout où elles vont les mecs les regardent avec envie (et donc les fasse chier) voilà un vrai enjeu !

On pourrait pas aller demander des comptes aux agences de pub qui font surchauffer les ordis à force de photoshopper les mannequins pour leur faire des jambes et des fesses maigrelettes et des seins énormes? Elles sont où les associations de protection des droits des femmes???

Revenons au sujet : à la limite, pour les comportements dans la rue, il peut y avoir une réelle utilité à faire de l’éducation par la bande, à part que là il n'y a aucune tentative d'éducation dans cette vidéo, juste une dénonciation cynique et un appel à la thune. "Allez les moutons, soyez choqués par la pauvre petite jeune fille qui se fait emmerder et donnez-nous du blé"

Je trouve ça dommage. La même vidéo avec pour conclusion "Messieurs, allez-y doucement avec les sifflements et les bonjour qui viennent de nulle-part, parce qu'à la fin ça s'accumule et ça devient invivable pour les femmes", j'aurais applaudi des deux mains.

Mais le diable est dans les détails, et des vidéos pourries qui peuvent passer à l'aise dans nos cerveaux pour peu qu'on ne fasse pas attention, on n'a pas fini de s'en manger...

***

Franchement j'essaye d'y aller molo avec ce sujet car il est très délicat, et aussi parce que la charte de FTS interdit les débats sur le féminisme, pour cause de barrage en couille systématique.

Mais je ne peux qu'inviter ceux qui me lisent à ne pas se laisser attendrir par les apprentis sorciers qui essayent de dresser les uns contre les autres l'intégralité des êtres humains de cette planète, astucieusement répartis en deux camps selon leurs chromosomes XX ou XY.

Je ne vous demande pas de vous lancer dans un débat du feu de Dieu, juste de ne pas être dupe d'une radicalisation du discours et d'une hypocrisie qu'on ne peut pas éliminer, mais qu'on peut au moins repérer.

Gardons les yeux ouverts

PS: j'ai passé sous silence une éventualité: si ça se trouve l'association qui a fait la vidéo est tout à fait clean et fait un vrai travail de terrain.

N'hésitez pas à gaspiller un temps fou afin de faire un tour d'horizon sur internet, et le cas échéant envoyez-leur de la thune. Moi j'ai déjà mon budget "soutien aux femmes, ces pauvres petites choses fragiles" : j'achète du savon Dove (véridique) parce que c'est une des seules marques qui se soit réellement bougée pour les femmes (et aussi parce que ça sent bon et que ça me fait une peau de bébé)

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par Olfff
Moui enfin Dove come Axe sont detenus par Unilever...

Chacun promeut un canon de beauté en contradiction avec l'autre mais la thune finit dans la meme poche donc je suis pas certain que ce soit aussi engagé que ça...

Fin du HS.

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par ailether
Encore une assoc débile qui veut récolter de l'oseille sans se fatiguer…
C'est marrant le choix de New York. Pourquoi pas une ville en Algérie, au Yemen ou en Turquie ? Fatigant ?

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par Onmyoji
Terrigan: je ne me mets pas "au service de la vidéo", je trouve seulement que si ce genre de vidéos existent on peut se poser la question de la perception des femmes.
Bien que c'est sans doute instrumentalisé ensuite mais ça part peut-être d'une plainte réelle.
Je cite l'exemple de ma copine car j'ai vu la transformation et c'est flagrant, mais ça pourrait être n'importe qui je ressentirais le truc pareil. J'aime les femmes et j'ai de l'empathie pour les gens.
J'aime aussi beaucoup la vraie drague de rue, où on y va pour faire plaisir et de faire plaisir et avec respect et que des trucs positifs.
J'ai fait de super rencontres comme ça.
Mais, au delà de mon intérêt égoïste et de mon expérience plutôt positive de la chose (j'ai quand même pris des vents violents de filles qui étaient pas open, est ce que c'était pour moi ou en général à cause du phénomène dont je parle? -Note que je cherche pas à expliquer mes échecs,on s'en fout),
Il y a peut être toute une partie des nanas qui t'assimile aux démarcheurs à la con, aux parasites en tous genres que tout le monde veut éviter et aimerait souvent voir interdits.

Le fait que les femmes aient des avantages est hors sujet, tu ne reprocherais pas à un mec l'insulte ou l'agression ou toute autre chose négative qu'on va lui faire parce qu'il est riche et a une place de parking vip et que sa condition offre des avantages?
Il faut prendre le problème tel qu'il est, il est suffisamment vaste comme ça. Tu soulèves des points intéressants mais tu digresses à mon avis.
Pour le reste je répondrai après mais cette vidéo, en dehors de débats sur son origine, son but pour ses créateurs, soulève une vraie question.
Je reviendrai sur ma manière de moduler la chose dans mes discussions avec cette fille et d'autres qui sont entre deux avis aussi plus tard.

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par Terrigan
Outkast a écrit :Terrigan: je ne me mets pas "au service de la vidéo", je trouve seulement que si ce genre de vidéos existent on peut se poser la question de la perception des femmes.
Bien que c'est sans doute instrumentalisé ensuite mais ça part peut-être d'une plainte réelle.
De mon côté j'ai fini mon travail de démontage de cette vidéo. Désolé pour les balles perdues :wink:

Quant au sujet, on peut en parler en dehors de cette vidéo, ça c'est sûr!

Et il est absolument énorme. Pour ma part je n'en dirai plus rien ici, je ferai peut-être un article séparé un de ces jours, mais je ne pense pas qu'il ira plus loin que la réflexion à vide et le "putain fait chier les gens sont cons et les médias disent de la merde" Image

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par Syd_
Fake, tout le monde sait qu'une féministe n'est pas capable de marcher 10 heures de suite

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par Serial
Ouais bon ca en devient ridicule la,


Dans le sens où : soit on a sélectionner que les moments avec des mecs du ghetto, soit y’a que ce type de personne qui « harcèle ».
Je trouve ça malsain…
Et puis , faut bien discuter pour amener à une rencontre.
Tu enlèves tout ça, qu’est ce qui reste : une femme qui pleure et qui se demande pourquoi elle ne plaît pas.

Mais le message transmis est assez grave je trouve. Alors certes les mecs ne sont pas très fins dans leurs approches, mais quel est le but de cette vidéo?

Culpabiliser les hommes de dire: Salut comment ça va? Et d'essayer maladroitement de faire connaissance.
Nous montrer à quel point c'est horrible d'être désiré?

La même vidéo au masculin avec un homme se faisant recaler méchamment par 100 femmes simplement parce qu'il essaye d'aborder de façon pas terrible serait intéressante aussi.

Et ils appellent au don carrément pour arrêter le harcèlement de rue, je suis outré

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 01.11.14
par COREupt

Re: 10 Hours of Walking in NYC as a Woman

Posté : 02.11.14
par Syd_
A les lire, le métro parisien est un terrain de chasse où les femmes se font en permanence agresser. Je prends le métro tous les jours, j'ai jamais vu ça.

Plus je vois ce genre d'initiatives et plus le féminisme me semble être gangréné et facteur de plus de problèmes que de solutions. Tout ce que ça va engendrer, c'est de plus en plus d'hommes incapables d'être eux-mêmes de peur de gêner la morale féministe - celle à la perruque rose recouverte de paillettes.

On notera l'incohérence aussi, de ces femmes qui veulent s'affirmer aussi fortes que les hommes, mais se plaignent que, d'après elles, les hommes ne viendraient pas les aider si elles se faisaient agresser dans le métro.


Quant à confondre le genre d'un testicule dans une campagne d'affiche, no comment...