Se retirer de Facebook : bon sens où suicide social ?

Note : 6

le 06.09.2015 par The Heavy

13 réponses / Dernière par plop34 le 10.10.2015, 23h02

Si vous voulez refaire le monde, c'est ici.
Règles du forum
Pas de politique sur FTS svp, ce n'est pas l'endroit. Pas non plus de sujets religieux ou à forte dimension idéologique / polémique (le féminisme et ses excès, la sexualité des - de 15 ans, le mariage pour tous; ...) et tout autre sujet chaud et glissant dont on sait qu'il attirera les trolls et partira forcément en sucette au bout de 2 pages. => on n'est pas là pour refaire le monde, ni pour s'embrouiller les uns les autres : laissons les saloperies à l'extérieur, et tâchons de préserver le havre de paix et de relative intelligence qu'est FTS. Voir la liste des sujets interdits pour plus d'infos et d'explications sur les raisons de ces interdits.
Répondre
Bonjour à tous

Je me suis recemment supprimé de Facebook. Certains de mes amis m'on féliciter, d'autres ont trouvés ça stupide. J'aimerais avoir vos avis sur la question, quel est votre rapport avec les réseaux sociaux en général ?
(Twitter, Facebook, Snapchat, Instagram, etc etc)

Je vous conseille la chanson "Carmen" de Stromaë, ça pique.

Tout dépend de tes raisons. Qu'est-ce qui t'a poussé à te retirer de Facebook?

Moi perso je ne me ferai pas car c'est un excellent moyen de rester à jour sur les activités de mes amis/famille, et c'est aussi pratique pour organiser des soirées, rencontrer des personnes, revoir d'anciens amis, etc. Après je comprends tout à fait que certaines personnes soient anti-Facebook. Certes, ça te fera un moyen de moins de socialiser mais c'est pas un suicide social non plus.

Ça va être difficile de te répondre si tu donnes pas les raisons de ton retrait. Ce n'est certainement pas un suicide social, mais ce n'est pas forcément du bon sens non plus car utilisé avec intelligence facebook reste un très bon outil.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 06.09.15, 14h23 par sebz9999

J'ai plus Facebook depuis ... pff 4 ans environ.

A mon sens, c'est pas tant "tu es sur Facebook, tu sais être sociable", "tu n'es plus sur Facebook, tu ne sais pas être sociable". Tout dépend de ce que l'on en fait, pourquoi, pour qui, ce qu'on met dedans... mais c'est pas relié à une échelle de la sociabilité.

Perso, à l'époque, je travaillais, j'étais serveuse dans un restaurant avec un gérant horrible, c'était juste la déprime d'aller bosser, et quand je rentrais chez moi, j'allais sur Facebook, je voyais la vie des autres, ça me faisait encore plus déprimer. Un jour, j'ai supprimé mon compte, sans sourciller parce que je ne mettais rien sur FB, je ne parlais avec personne, je ne participais à aucun groupe à part celui de ma promo à la fac et j'avais le numéro de plein de gens... j'ai jamais déménagé, j'ai perdu personne de vue, et globalement si les gens veulent me parler ils ont mon numéro/mail. Et FB participait en grand à ma déprime alors zou... du balai .

J'ai arrêter de psychoter sur le vie des gens que je ne connaissais pas, accessoirement j'ai un peu grandi. Globalement, ça n'a pas changé grand chose à ma vie, mes amis me parlent toujours, et je suis toujours au courant de ce qu'ils font...parce qu'ils m'appellent/on se voit/on se sms. Je ne suis pas anti-facebook, juste que dans mon cas, c'est complètement inutile.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 07.09.15, 09h24 par Thomas W
  • [+1] Intéressant le 22.09.15, 19h55 par Nidwazo

Perso j'utilise plus facebook pour les évènements qu'autre chose... tout le monde fait des invitations facebook maintenant et ça me permet d'etre au courant de choses dont je ne serais pas au courant sans... mais dans le meme temps il y en a trop et je les regarde de moins en moins.

J'y reste principalement parce que c'est un outil professionnel pour moi (je fais pas mal de comm). Mais je meurs souvent d'envie de supprimer mon compte...
Surtout que avec mes mails c'est la première chose que j'ouvre systématiquement le matin alors que je n'ai absolument rien à y faire... Un peu malsain au final je trouve... et souvent une perte de temps (j'oublie parfois pourquoi j'avais allumé mon ordi a force de naviguer de lien en lien).


Donc je pense plutot une bonne chose au final... Mais ce qui compte c'est pas trop ce que les autres en pensent, si toi ça te fait du bien tant mieux :D
Puis franchement savoir que tout ce que je poste et toutes les photos sur lesquelles je suis sont archivées, gardées et appartiennent a facebook ça me fait frémir les omoplates...

Facebook m'a permis de retrouver et de reprendre contact avec bon nombre de connaissance, tout mes plans entre pote passe par ça, même les doodles pour les gros weekend. Certes, ça a des mauvais côté, mais ça reste sacrément pratique pour sa sociabilité.

Hmm il y a autant de bonnes raisons d'y rester que de quitter fb...

Personnellement je n'y met que très rarement des photos de moi ou ma vie, j'utilise un pseudo, et j'essaye autant que possible de ne pas accepter les "amitié" de n'importe qui...

Voila un article et une vidéo assez représentative des problématiques autours des réseaux sociaux.

http://cheekmagazine.fr/societe/pourquo ... es-losers/

Etre ou ne pas être sur Facebook, telle est la question. Il n'y a pas à se prendre la tête je pense. Cela ne relève ni du bon sens ni du suicide social, c'est juste un choix.

Si tu n'aimes pas Facebook, tu n'y vas pas, tu ne seras pas la première personne ni la dernière.

Ceux qui trouvent cela stupide, ça les regarde et si tu es un minimum sociable et que tu as un téléphone voir Skype, Facebook est tout à fait dispensable sauf si tu aimes les statuts inutiles.

je me posais exactement la même question tout simplement parce que je me disais que facebook procure plus de maletre que de bien-être.

après c'est le débat de l'optimisite versus le pessimiste.

mais clairement si je fais la balance

en trucs bien je vois :
- tomber sur un article interessant
- rire aux blagues de certains de mes potes
- etre au courant de certains evenements (et encore car il suffit d'avoir des potes qui sont au courant pour avoir l'info)
- suivre tel ou tel profil qu'on trouve interessant (par exemple un mec qui fait de la bd, qui me fait marrer aucquel je suis abonné
- m'inspirer de la vie de merde des gens pour mon inspiration personnel (ça c'est pour le théatre)

par contre,

en trucs pas biens je vois :

- s'éloigner de la vraie vie
- avoir des amitiés ficitives de camarades de classe dont je n'ai que foutre (et souvent ça me rend triste de voir a quel point ils sont pathétiques)
- constater a quel point les gens se sentent obligés de survendre leur vie de merde (et ça ça me fait tres mal)
- constater a quel point les gens savent pas écrire
- voir tous ces gens qui tiennent des propos racistes, d'ultra droite, homophobe ou autre..
- voir des ex conaissances se faire remplacer à vie par une photo de bébé
- voir a quel point les gens se lancent dans des débats sordides et haineux à chaque fois qu'il y a un post olitique religieux, ou débat de socité
- passer trop de temps dessus (du temps perdu completement inutile)
- me sentir esclave du truc (à en venir à me poser la question d'y rester)
- voir l'actualité de ma meuf (voir tous les mecs qui peuvent éventuellemnt lui tourner autoir, ou pire...m'imaginer des choses qui n'ont pas lieu d'exister)
- etre poussé à faire comme tous le monde et etre pris dans un élan d'exhibisionnisme à mon tour (ouais j'ai passé des supers vancances à Miami avec mes potes c'était trop cool... sauf les 25 % du temps où on s'est fait chié comme des rats morts)

bref, j'ai beau prendre le truc dans tous les sens, j'ai du mal à me dire que c'est indispensable alors que dans les faits ba on peut presque dire que ça l'est puisque (je dis le chiffre au hasard) je dirais que 95 % des gens du forum sont sur facebook.
Après peut-être qu'il faudrait juste adapter son tuilisation, mais ça reste difficile de se discipliner à ce niveau là.

Mais franchement, j'ai pas l'impression que ça manquait quand ça existait pas, bien au contraire.. apres on pourra ajouter le smartphone dans ce débat parce que quand je rentre dans un métro et que je vois 8 personnes sur 10 recroquivillées sur leur smartphone, je me dis que Apple et Facebook ont quand meme réussi à inveter l'esclavage moderne. Et félicications à eux, tout le monde à l'air de s'en satisfaire.

du coup pour moi, la question que tu poses est intéressante.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 07.09.15, 16h42 par Baijin

En dépit de mon relatif jeune âge, je n'ai jamais eu de compte FB du tout et je suis toujours en vie. Donc je ne dirais pas que c'est du suicide. Je trouve que c'est très utile à certaines personnes, pour leur boulot, mettre en avant leur blog etc.
Personnellement, je ne me suis jamais inscrite parce que je n'ai jamais vu l'intérêt ME concernant et quand je voyais l'usage qu'en faisaient mes amis... encore moins. C'est vraiment chronophage. Mon meilleur pote, dès qu'il se levait, avant même de faire pipi, il fonçait sur l'ordi, FB. Et quand ce n'était pas lui, c'était sa soeur. Vu qu'il y avait un seul ordi à la maison, c'était le premier levé qui avait l'exclusivité. Et ça durait la journée. Je me souviens d'avoir passé une journée en vacances avec eux où on n'a pas bougé de la maison parce qu'ils avaient toujours quelque chose à faire sur FB et se relayaient toute la journée sur l'ordi (à l'époque le smartphone n'était pas démocratisé alors il fallait surfer de la maison, et même si on devait sortir et qu'ils passaient aussi leur temps à facebooker sur le portable, ce serait pareil quoi). Ils ne prenaient même pas une douche.
J'ai vu un bon nombre de mes amis devenir aussi accro. Se connecter à 4 h du matin, devenir des mythomanes congénitaux parce qu'il fallait bien raconter sa vie sur le machin. Se désinscrire puis se réinscrire. Mettre des photos de ses derniers achats de fringues ou de chaussures, avec un prix totalement imaginaire. J'en ai vu afficher des photos de leur test de dépistage hiv Image genre journal intime où je dis tout. D'autres se mettaient en faux couple pour faire du buzz ou rendre quelqu'un jaloux, du racontage excessif de vie. Les gens font aussi de plus en plus de photos, juste dans le but de les publier sur FB :"rate pas ma tof hein, je vais la mettre sur FB". Une photo qu'il n'aurait même pas faite si FB n'existait pas. ça rend en fait la vie de plus en plus artificielle.

Un membre de ma famille a appris le mariage de sa soeur... sur FB. Elle n'a pas vu l'utilité de l'informer de vive voix parce qu'il y avait FB ? Sous prétexte qu'il ya FB, les gens ne s'invitent plus de vive voix, ne se donnent plus de nouvelles dans la vraie vie, puisque "c'était sur FB".
L'année dernière, on voulait aller au ski à 3, je dis bien à 3 !!!! et l'une voulait créer une page FB pour organiser le week-end... quand j'ai dit que je n'avais pas FB, "ah mais comment tu vas faire ??" Loool. Tu as mon numéro de tél, tu habites dans mon quartier à 5 mn de chez moi, mais il faut une page FB pour faire une sortie à trois personnes??? Je les ai envoyé bouler avec leur sortie. Je ne peux pas comprendre ce mode de fonctionnement.
Et sans compter le maquerellage (machine s'est fait larguer par machin, j'ai vu ça sur FB" ) et les débats politiques où tout le monde s'envoie des noms d'oiseaux et lâche son racisme sous prétexte qu'on est sur la toile.

Bref nous sommes maintenant en 2015 et je n'ai donc toujours pas l'utilité de FB. La vie des autres ne me passionne pas au point de passer des heures à passer de page en page à regarder des photos, et je n'aime pas non plus exposer la mienne en détails, du coup voilà quoi. Si j'y étais je ne serais certainement pas très active. J'estime être déjà en contact avec les gens avec qui j'ai envie d'être en contact. 850 amis virtuels ne changeraient pas ma vie. Mais je comprends que quand on y est déjà, ça doit être plus difficile de s'en retirer que de n'y avoir jamais été du tout.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Absolument le 21.09.15, 13h10 par Yragael
  • [+1] 100% d'accord le 21.09.15, 14h24 par Buck
  • [0] Trop dogmatique le 21.09.15, 14h58 par Blusher
  • [0] Absolument le 22.09.15, 11h06 par Apheleia

Vivant à l'étranger, j'utilise surtout Facebook pour garder le contact avec ma famille en France et mes amis, en France et un peu partout dans le monde.
Ça rassure surtout ma famille pour savoir ce que je deviens. De mon côté, ça me permet aussi de me tenir au courant de l'évolution de ma famille.
C'est juste un outil de communication, comme on utilisait autrefois avec Skype, le téléphone, le télégraphe... le pigeon voyageur !

Perso, j'utilise facebook avec parcimonie.

C'est un outil à ton service, et non le contraire.
Tout comme le téléphone. il sonne, tu n'es pas obligé de répondre tt de suite.

Les mails, pareil. Utile, mais ça ne doit pas devenir une contrainte.

Fugojapon a écrit :C'est juste un outil de communication, comme on utilisait autrefois avec Skype, le téléphone, le télégraphe... le pigeon voyageur !
stephonly a écrit : C'est un outil à ton service, et non le contraire.

Facebook a ceci de différent des autres outils de communication : plus vous utilisez l'outil plus vous enrichissez la compagnie derrière. Vous rendez service à Facebook au moins autant qu'il vous rend service. :)

C'est intéressant aujourd'hui de voir que les gens se sont lassés de Facebook et que peut-être étaler des informations trop personnelles sur internet n'aura été qu'une mode, ce qui serait une bonne chose.

Bonjour,

Si je peux donner mon avis sur cette question pertinente en 2015, je peux dire que se désinscrire de Facebook (Si c'est possible d’ailleurs ^^), ne ruinera pas ta vie sociale, ou alors si c'est le cas, c'est que les soit disant ami(e)s que tu avais sur Facebook, n'en n'étaient pas vraiment... En effet cela te permettra même peut être de faire le tri entre les vrai(e)s ami(e)s et les autres ;)
Après je ne pense pas que se désinscrire de Facebook soit une solution car je la trouve un peu radicale... par contre y aller un peu moins, ne plus suivre les personnes que tu ne connais pas vraiment pourrait être une solution car Facebook, n'a pas que des points négatifs, en effet avoir des nouvelles de personnes eloignées, que tu ne peux aller voir souvent et plutôt sympa ...

En espérant t'avoir apporté quelques pistes...

;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 10.10.15, 23h09 par Blusher

Répondre