Les différence Homme/Femme a travers quelques petites expériences.

Note : 32

le 05.10.2015 par olivier

40 réponses / Dernière par Mr.Smooth le 26.01.2016, 20h54

Si vous voulez refaire le monde, c'est ici.
Règles du forum
Pas de politique sur FTS svp, ce n'est pas l'endroit. Pas non plus de sujets religieux ou à forte dimension idéologique / polémique (le féminisme et ses excès, la sexualité des - de 15 ans, le mariage pour tous; ...) et tout autre sujet chaud et glissant dont on sait qu'il attirera les trolls et partira forcément en sucette au bout de 2 pages. => on n'est pas là pour refaire le monde, ni pour s'embrouiller les uns les autres : laissons les saloperies à l'extérieur, et tâchons de préserver le havre de paix et de relative intelligence qu'est FTS. Voir la liste des sujets interdits pour plus d'infos et d'explications sur les raisons de ces interdits.
On n'engage pas un processus de changement un partant d'une haine ou de dégoût de soi.
Oui c'est sur, ça vient plutôt d'une envie d'être. Mais une envie d'être peut aussi venir d'une situation qui ne te convient pas.
Il faudrait relativiser le nombre de messages reçus par les femmes: beaucoup ne sont pas de vrais messages, simplement un "cc ça va?" "cc tu cherches quoi ici?" voir même "cc"
Haha, mais le pire c'est que les filles t'envoient juste la même chose. C'est rare les filles qui m'ont envoyé un message qui dépassait 2 lignes en approche. C'est arrivé, mais le plus souvent c'est la pléthore de "sa va"?
Donc c'est juste la même.

Et Blusher a juste totalement raison sur le fond de l'affaire.
Quand t'es détente, que tu débrouilles pour être attirant, bah c'est tout de suite plus simple.
Donc les considérations style "la fille pas belle baise plus que moi si elle veut", ça fait un peu pitié c'est tout.
Mais si tu renvoies la balle, une conversation au-delà de toute attente peut naître.

ça peut commencer par un "sa va?", mais si tu t'obstines tu peux être gratifiée d'un "tu suce", voire même d'un "prête à te faire défoncé?" ou au choix, d'un "tu kiffe les biens grosse?"
L'option "cc" peut ne pas exister d'ailleurs, pour directement laisser place au reste.

Tu te demandes si vraiment, des fois, y'en a qui arrivent à serrer comme ça. (En fait non, je ne suis pas sûre de vouloir savoir!)

Bref, tout ça pour dire que oui, si une nana décide de se faire sauter un soir, elle arrivera à ses fins sans trop de difficultés. Reste à savoir par qui quoi.

Paye ton privilège ;)
Evidemment si tu fais la fine bouche en plus :P
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] mdr !! le 06.10.15, 14h59 par Lulla
Personnellement, non seulement je n'en suis pas si sûr, mais j'ai de bonnes raisons de penser que les femmes 's'objectifient' entre elles à tour de bras, en particulier quand elles se perçoivent comme des concurrentes potentielles.
Si l'accès à la sexualité est si simple à priori, même pour une femme au physique peu populaire (cf première expérience), ne peut on pas formuler en fonction de la seconde expérience ici présentée l'hypothèse qu'une grande partie de la difficulté à accéder à une vie émotionelle et sexuelle épanouie... est AUSSI causée par le regard, le comportement et pour tout dire l'objectisation de femmes envers d'autres femmes concurrentes ?
On observe effectivemment des comportements de rivalité intrasexe sur la base des caractéristiques physique. J'ai notamment en mémoire une étude qui permettait d'identifier un forme de regard sélectif de la femme hétérosexuelle sur ses congénères : elles scannent à la recherche de défauts. :D

A partir de là, tu en tires quelle conclusion?
Comme le disait l'ami Blusher...
Sans façon.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] le 06.10.15, 01h19 par Onmyoji
Avant de poursuivre cette discussion, il me semble important de clarifier un point. Quelles affinités partages-tu avec la ligne éditoriale du site dont tu donnes le lien dans ton post initial?
Il y avait longtemps qu'on avait pas eu un frustré revanchard avec des points qui venait se rappeler à notre mauvais souvenir juste pour troller, ou pire, parce qu'il est convaincu d'éclairer les masses.

Encore un rescapé d'une idéologie à la con qu'on aimerait bien voir disparaître.
Mais si vous voulez dire de la merde et vous palucher entre hommes virils sur le fait que les femmes sont le mal absolu et mérite juste d'être traitées comme des merdes par les hommes en conséquence, allez y!
Regroupez vous et surtout, continuez dans cette voie.
Éventuellement, vous finirez peut-être par ne plus avoir envie de vous reproduire avec elle et vous sauverez l'humanité en disparaissant!

Les femmes sont pas parfaites et les hommes non plus.
Et les gens peuvent être des loups entre eux. Chouette. Grande nouvelle. On avait vraiment besoin de toutes les constructions mentales qui témoignent plus des névroses de leurs auteurs que de vérités pour meubler le forum?
Quand est ce qu'on décidera enfin de saquer sans pitié ce genre de propos?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] le 06.10.15, 00h53 par Poivron
  • [+3] Ca va mieux en le disant le 06.10.15, 01h04 par Blusher
  • [+2] Yesssss! le 28.10.15, 16h32 par Spring
Quand est ce qu'on décidera enfin de saquer sans pitié ce genre de propos?
On est d'accord.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Effectivement le 06.10.15, 01h19 par Onmyoji
Je pensais aussi pareil (à peu près), et j'ai tendance à me replonger quoique brièvement dans ce genre de pensée, lorsqu'une femme me quitte et que je me retrouve seul, dans mon coin paumé et froid, à ne pas savoir quoi faire et avec qui sortir. Au début, se sortir les pouces du cul, c'est dur, c'est violent, je trouve. Alors on préfère se cacher derrières ces croyances-ci. Et certaines expériences peuvent venir les confirmer, au mauvais moment : son ex qui n'a aucun mal à rencontrer de nouvelles personnes, c'est un classique. On se dit "moi j'y peux rien, c'est la nature qu'est mal faite, c'est la faute à pas de chance !"

Mais celui qui sait persévérer (même pas si longtemps que ça) trouvera très rapidement ses perceptions modifiées, jusqu'à préférer sa position d'homme, ou en tout cas de l'accepter comme telle et d'en tirer tous les plaisirs possibles.

En résumé, ce sont des croyances qui, si elles sont justifiables, ce n'est en aucun cas par la science mais par la frustration intérieure et la médiocrité quotidienne des hommes concernés.

Edit : cet Olivier, je me le rappelle bien. J'avais lu pas mal de ses posts. Ce qu'il y a d'incroyable, c'est que ça fait plus de 10 ans qu'il est inscrit sur le site, mais que sa mentalité n'a pas évolué d'un poil, au contraire même. Du haut de sa superbe, il nous livre, comme de la bouffe pour chien, une étude et puis s'en va, tellement elle dit la vérité ! Waow ! Si science sans conscience n'est que ruine de l'âme, je n'ose même pas imaginer ce qu'est pseudo-science sans conscience.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 06.10.15, 11h01 par Blusher
  • [+1] En effet le 06.10.15, 12h00 par mctyson
  • [+2] Pertinent le 06.10.15, 12h06 par Onmyoji
"Les filles, c'est pas juste, elles peuvent baiser plus facilement, et en plus, c'est jamais avec moi"
FIN


(c'est tout la faute du #maychantFeminisme, qui a donné l'idée aux femmes qu'elles pouvaient exister sans êtres dépendantes et soumises à un homme à la fois père et mari : y'en a même qui votent, figurez-vous) #salopes #ellesNousPiquentNosEmploisEtBaisentDautresTypes #etEnPlusEllesVeulentLeRespect
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] En effet le 06.10.15, 12h27 par mctyson
  • [+1] Merci ! :) le 06.10.15, 12h57 par Mr.Smooth
  • [+1] VDM le 06.10.15, 14h58 par Lulla
  • [+1] le 06.10.15, 15h39 par Alea
Lulla a écrit :
Syd_ a écrit :Je n'ai encore jamais été une femme. 8)
Atelier pratique et instructif du jour : s'inscrire sur un SDR, ou pire, un tchat à la con en tant que nana.

ça vend du rêve tu verras ;)

Je pense que l'on a du mal à se mettre dans la peau de l'autre, envisager les difficultés de l'autre sexe.
Personnellement je troue le sujet intéressant, et je suis sur qu'on pourrait le creuser.

Personne ne pourra nier qu'une fille au physique moyen pourra avoir beaucoup beaucoup de sexe (à condition d'être assez ouverte), pour un mec c'est plus compliqué. Petit exemple :D

Je ne peux m'empêcher de faire un lien avec mon sujet sur la testostérone. En effet les hommes ont un taux de testostérone en moyenne 20x supérieur à celui des femmes. Un sexologue avec qui j'avais discuté m'avais confirmé que les hommes ont bien plus d'envie que les femmes, ce qui me paraît cohérent par rapport à ce que j'observe tous les jours.

Nous les mecs, on est faible. Combien de fois j'ai vu des mecs faire n'importe quoi pour du sexe (ou encore plus souvent pour la perspective d'en avoir - bien souvent non accomplie).
J'ai quasiment jamais vu ce scénario chez les filles, où alors il s'agissait d'un cas très particulier avec un mec qui lui avait retourné la tête.

Je pense que ce déséquilibre est à la base des rapports homme-femmes. C'est l'homme qui doit faire le boulot. C'est l'homme qui paye dans un site de rencontre. Etc...
Je ne réduit pas ces relations à une simple hormone loin de là, je pense que la question est très complexe et mérite d'être traitée en profondeur.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout ça pour dire quoi ? le 23.01.16, 14h00 par Blusher
Bouba a écrit :Personnellement je trouve le sujet intéressant, et je suis sur qu'on pourrait le creuser.

Personne ne pourra nier qu'une fille au physique moyen pourra avoir beaucoup beaucoup de sexe (à condition d'être assez ouverte), pour un mec c'est plus compliqué. Petit exemple :D

Je ne peux m'empêcher de faire un lien avec mon sujet sur la testostérone. En effet les hommes ont un taux de testostérone en moyenne 20x supérieur à celui des femmes. Un sexologue avec qui j'avais discuté m'avais confirmé que les hommes ont bien plus d'envie que les femmes, ce qui me paraît cohérent par rapport à ce que j'observe tous les jours.

Nous les mecs, on est faible. Combien de fois j'ai vu des mecs faire n'importe quoi pour du sexe (ou encore plus souvent pour la perspective d'en avoir - bien souvent non accomplie).
J'ai quasiment jamais vu ce scénario chez les filles, où alors il s'agissait d'un cas très particulier avec un mec qui lui avait retourné la tête.

Je pense que ce déséquilibre est à la base des rapports homme-femmes. C'est l'homme qui doit faire le boulot. C'est l'homme qui paye dans un site de rencontre. Etc...
Je ne réduit pas ces relations à une simple hormone loin de là, je pense que la question est très complexe et mérite d'être traitée en profondeur.
Le truc qui me dérange dans ton post c'est qu'on a l'impression que les hommes sont tous des machos en rut et les femmes l'opposé.

Pour le coup je pense que la testostérone est le dernier truc à avoir avec le fait qu'un homme est plus susceptible de dire oui qu'une fille à une proposition de ce genre.

Re-regarde tes vidéos, déjà la fille qui propose du sexe est quand même bien sexy. Le mec de la deuxième vidéo est pas mal non plus mais je me mouillerai pas trop en disant que ce facteur joue plus en faveur d'une femme. J'en connais des filles lambdas, elles ont pas une vie sexuelle de folie avec un inconnu chaque soir, ou alors elles cachent bien leur jeu.

Moi tout ce que je vois, c'est que les mecs sont plutôt flattés alors que les filles sont gênées. Une fille qui va voir un mec ça sonne comme "hey tu me plais" alors que l'inverse ça sonne comme "bonjour je suis en manque, je cherche un trou". C'est un problème sociétal, plus que physiologique.

Au passage les réactions des filles à la demande du mec, les éclats de rire ou le verre dans la gueule c'est juste la compile de toutes les réactions pour lesquels un débutant n'ose pas se lancer dans la drague de rue, la drague tout court d'ailleurs.

Après je suis content que tu écrives cela :
Nous les mecs, on est faible. Combien de fois j'ai vu des mecs faire n'importe quoi pour du sexe (ou encore plus souvent pour la perspective d'en avoir - bien souvent non accomplie).
J'ai quasiment jamais vu ce scénario chez les filles, où alors il s'agissait d'un cas très particulier avec un mec qui lui avait retourné la tête.
Parce que ça me permets de répondre à ça :
Blusher a écrit :
Je veux bien échanger toutes les possibilités de rapports sexuels du monde contre la possibilité de m'exprimer (ou tout simplement d'exister) sans être prise pour une dinde.

On échange? C'est où qu'on signe?
Je comprends que c'est de l'humour mais ça résume assez bien ce qu'on appelle parfois ici le "needisme" en matière amoureuse et sexuelle: être prêt à accepter de se faire traiter comme une merde contre la possibilité de pouvoir tirer son coup. Image
Je voulais pas répondre, mais puisque on y revient...

Rassurez moi, vous ne m'aviez pas pris au premier degré, si? J'ai conscience que le second degré passe mal en format numérique mais tout de même. Vous habitez tous place Pigalle ou quoi? C'est si chaud que ça Amsterdam? Je sais pas où vous les trouvez vos mecs "needy" mais aux dernières nouvelles être frustré sexuellement n'empêche pas d'avoir une dignité. Et de laisser la possibilité aux femmes de s'exprimer, accessoirement.

En fait c'est le côté "olala je suis une femme ma vie est trop dure" qui m'avait poussé a lancé une pique (pas méchante en plus). Je ne nie pas ce que les femmes peuvent subir au quotidien dans les grandes villes comme Paris. Mais ne nous mettez pas tous dans le même sac avec des "nous les mecs", "les hommes sont" et blablabla.

Non les mecs qui ne baisent pas ne sont pas tous prêts à se faire traiter comme de la merde pour du sexe (sauf fétichisme), non ils ne regardent pas tous les femmes comme des dindes quand elles s'expriment et non ils ne sont pas tous prêts à faire n'importe quoi en échange de sexe.

J'ai l'impression qu'il y a une poignée de connards sur cette planète qui harcèlent les filles à longueur de journée et du coup elles se mettent sur la défensive et les mecs qui ont rien demandé sont obligés de montrer patte blanche pour pas passer pour des mecs en chien.

Allez pendant que j'y suis :
Lulla a écrit :
Syd_ a écrit :Je n'ai encore jamais été une femme. 8)
Atelier pratique et instructif du jour : s'inscrire sur un SDR, ou pire, un tchat à la con en tant que nana.

ça vend du rêve tu verras ;)
C'est peut-être vrai mais le trait est grossi encore une fois. J'ai testé en me faisant passer pour une fille objectivement mignonne (pas une bombasse style Claudia dans Alerte à Malibu) avec un profil rempli et crédible et parmi la dizaine de mecs à qui j'ai parlé ils ont tous été corrects avec moi. Mais j'ai peut-être été chanceux, c'était peut-être le fleuron de la gente masculine française qui passait fortuitement par là... Les chans je sais pas, j'avoue que je vois bien les débordements arriver sur ce genre de support...

Ce que je veux dire c'est que homme ou femme, des deux cotés il y a des avantages et des inconvénients et des deux côtés on s'en sort plus ou moins bien. La frustration sexuelle c'est pas une maladie liée au chromosome Y et être une femme n'empêche pas d'être une emmerdeuse.

Signé le syndicat des AFC de FTS.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Inutile le 23.01.16, 14h00 par Blusher
  • [+1] Constructif le 25.01.16, 09h50 par Mr.Smooth
  • [0] C'est pas faux le 25.01.16, 13h24 par Chymero
Bouba:
C'est pas vraiment une question de testostérone. Je connais plein de filles avec qui on parle dans l'habituel filtre de la décence supposée qui est sensé faire passer les femmes pour des vierges effarouchées et des envies et des manières imagées de les exprimer elles en ont aussi. De ce point de vue là les oestrogènes c'est aussi puissant que la testostérone (surtout que les taux sont bien plus élevés).
C'est le fait d'être éduqués dans la dynamique d'être les demandeurs qui fait des hommes des mendiants quand ils savent pas comment faire mieux.
Y en a ils ont un talent alors ils font les singes dansants et puis il y a les mecs qui savent un peu et ils tentent avec leurs armes et comme pour tout ils vendraient pas leur mère pour baiser un peu.
Si tu es étudiant et que tu sais un peu draguer c'est pas difficile de rentrer à chaque soirée avec une fille différente non plus.
Tout est une question de contexte...
Bouba a écrit :
Personne ne pourra nier qu'une fille au physique moyen pourra avoir beaucoup beaucoup de sexe (à condition d'être assez ouverte), pour un mec c'est plus compliqué. Petit exemple :D
Sur le papier oui une fille pourra facilement coucher avec le premier venu. Seulement dans cette vidéo où la fille demande à tous les mecs s'ils veulent coucher avec elle et qu'ils disent oui, est-ce qu'elle le ferait avec tous?
Personnellement il m'est arrivé d'aborder le sujet du nombre de partenaires avec les filles que j'ai fréquentées, et pour la plupart j'avais connues plus de partenaires qu'elles (alors que je suis pas le mec qui chope le plus ici).

On peut tergiverser longtemps sur le pourquoi du comment. Toujours est-il que ce "privilège" est somme toute relatif.
Je ne peux m'empêcher de faire un lien avec mon sujet sur la testostérone. En effet les hommes ont un taux de testostérone en moyenne 20x supérieur à celui des femmes.
Je sais pas ce que t'as avec la testostérone mais ça obscurcis ton jugement haha.
Un sexologue avec qui j'avais discuté m'avais confirmé que les hommes ont bien plus d'envie que les femmes, ce qui me paraît cohérent par rapport à ce que j'observe tous les jours.
Euh..Non?
Mais genre vraiment non, ta source n'est pas fiable. Déjà, ça dépends des individus, et dans mon panel (de psy de mon entourage en particulier, aussi, de la littérature, de la sociologie et de l'histoire, de ce que je vois et ai expérimenté) les filles ont autant d'envies que les mecs. C'est pareil. Ca s'exprime pas de la même façon par contre mais les envies sont les mêmes.

Je pense seulement que les hommes sont conditionnés à expliciter leur envie alors que les filles non. Cela s'explique par de l'ethnologie de base (la femme porte l'enfant donc le père n'est jamais sur, favorisation de la paix sociale ect...) mais aussi par le fait que les femmes sont un peu plus en danger quand elles couchent.

L'envie centrale, elle, est toujours aussi forte, chez l'un comme chez l'une. Et ça dépends des individus. Très peu de mecs diront "ouais le sexe ça me plait moyen", parce que t'aura des gens qui viendront leur dire qu'ils sont "gay/faibles/qu'ils ne savent pas aimer les femmes"
Même de la bouche des femmes. Combien de fois des nanas qui étaient sur moi et voulaient coucher m'ont ensuite traité de gay quand je refusais leurs avances? Et c'était pas pour rire en mode léger.


A force on voit bien que ça s'est inscrit sans que l'on réfléchisse.


Nous les mecs, on est faible. Combien de fois j'ai vu des mecs faire n'importe quoi pour du sexe (ou encore plus souvent pour la perspective d'en avoir - bien souvent non accomplie).
Ca par contre c'est plutôt vrai.
J'ai vu des mecs qui étaient prêt à vendre leur mère pour tirer un coup. Mais je pense que la libido des mecs est souvent très fantasmée et sociale: un mec doit tellement vouloir coucher dans l'imaginaire collectif que certains voir beaucoup désirent coucher juste pour cette raison. Sans trop s'en rendre compte.

Après, j'ai connu des nanas qui ont été bien insistantes avec moi pour du sexe, ou tout simplement très très directes.
Tu veux encore une fois trop schématiser.
Je pense que ce déséquilibre est à la base des rapports homme-femmes. C'est l'homme qui doit faire le boulot. C'est l'homme qui paye dans un site de rencontre. Etc...
Alors déjà les sites ou les mecs seuls payent c'est pas la totalité de base.
D'autre part l'histoire de "l'homme fait tout le travail", je peux te donner à la fois tort et raison. Tort dans la mesure de mon expérience, mais je suis peut être particulier, je n'ai vraiment pas l'impression d'avoir fait le travail pour la plupart des femmes avec qui j'ai eu des aventures. Elles me sont souvent tombées dessus, j'ai aussi en majorité parmi celles avec qui j'ai eu une histoire, des filles qui m'invitaient et ne voulait pas que je paie, des filles qui me disaient "la prochaine fois c'est chez toi". Bref.

Raison dans la mesure ou dans les grandes masses, oui. L'imaginaire collectif encore une fois qui joue néanmoins un rôle très solide et très fort.


Après, tu sais, la plupart de mes amis qui chopent beaucoup (et diable maintenant je vais me mettre dedans, même si cet automne était un peu light) n'ont vraiment pas cette notion "l'homme doit faire le travail" au contraire. Ca rejoint un peu l'article de Blusher sur le forçat et le feignant, sauf que nous, c'était plutôt au niveau de la flemme et d'une balance gain/cout.
En soit on sait qu'on plait, on a déjà vécu des trucs cools, donc on ne va pas se plier en 4 pour quiconque

De manière schématique aussi, je dirais qu'on a un "bullshit-o-meter" très bas, à savoir la la dose de connerie qu'on arrive à encaisser avant de faire
Image

..et de se barrer quand une fille dit ou fait de la merde.

Alors je pense que cette flemme globale style partisan de moindre effort, ça permet d'être plus direct parce que si tu veux coucher et que tu le sent bah tu le proposes et puis voilà, d'autre part, t'es très détaché (donc tu es plus honnête, plus confiant et posé) et enfin, je pense que cette attitude on l'obtient parce qu'on sait qu'on peut se le permettre (style de vie cool, joli corps/face, personnalité marrante/cool, talents, sens de la répartie ect..)



Tout ça pour te dire que dans les grandes masses, sur le 2 eme point, t'as peut être raison mais je suis pas du tout d'accord avec tes analyses pour y arriver.

Et enfin, les mecs qui offrent des verres et tout, bon. Je me souviens en boite, on allait trouver des filles et on leur demandais de nous donner les verres que les autres mecs leur offraient.

Un typos qui se met dans la case "si je donne je l'aurais", il va donner, la fille en profitera parce que c'est naturel.



En conclusion, je me répéterais: dans l'absolu c'est vrai que les filles peuvent potentiellement coucher plus que les mecs. Ok so what? A vous d'être parmi les mecs pour qui c'est facile si ça vous chante.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Absolument le 25.01.16, 16h28 par Pepis
  • [+1] +1 le 25.01.16, 17h24 par tibdeconne
  • [+1] Intéressant le 25.01.16, 18h08 par Rickhunter
Personne ne pourra nier qu'une fille au physique moyen pourra avoir beaucoup beaucoup de sexe (à condition d'être assez ouverte), pour un mec c'est plus compliqué. Petit exemple
Franchement dans mon experience, c'est faux. C'est un truc que je pensais quand j'étais plus jeune, et en prenant en experience, je me suis aperçu que l'envie est la meme des deux cotes, la vraie difference étant que les mecs sont généralement plus vite partants immédiatement, pour un tas de raisons qui n'ont pas grand chose a voir avec le desir lui-meme (sécurité, image de soi, image dans le groupe, education sur l'expression et l'acceptation ou non du désir sexuel). Ca a été une experience bizarre de découvrir que j'étais attirant mais que les nanas ne viendraient pas forcement elles-mêmes. En tant que mec, tu n'y penses pas spontanément quand tu es plus jeune.

Par ailleurs, beaucoup de mecs ont une très mauvaise idée de ce qui rend attirant, en particulier sur le plan physique, parce qu'ils se focalisent sur des trucs qui soit ne servent a rien (comme "être un homme de gout" *clin d'oeil a un certain site de semi-autistes*), soit ne comptent qu'a beaucoup plus long-terme: du coup, ils ne se rendent pas compte qu'ils ne sont vraiment pas attirants et lorsqu'ils voient qu'une nana peut en avoir dix comme eux, ils en déduisent qu'elle a plus de choix, alors que ces mecs sont l'equivalent d'une grosse a moustache dont chacun de ces mecs pourrait également avoir dix specimens après lui.

Une fois que tu te sapes correctement, que t'es en forme et que tu parviens a dépasser ton anxiété ou tes blocages si t'en as, c'est vraiment très facile de niquer. C'est le truc que les sites comme Chateau Heartiste, Red Pill et Roosh n'arrivent pas a comprendre: si tu ne niques pas, c'est que tu n'es pas attirant meme si t'es certain du contraire.
Je pense seulement que les hommes sont conditionnés à expliciter leur envie alors que les filles non. Cela s'explique par de l'ethnologie de base (la femme porte l'enfant donc le père n'est jamais sur, favorisation de la paix sociale ect...) mais aussi par le fait que les femmes sont un peu plus en danger quand elles couchent.

L'envie centrale, elle, est toujours aussi forte, chez l'un comme chez l'une. Et ça dépends des individus. Très peu de mecs diront "ouais le sexe ça me plait moyen", parce que t'aura des gens qui viendront leur dire qu'ils sont "gay/faibles/qu'ils ne savent pas aimer les femmes"
Même de la bouche des femmes. Combien de fois des nanas qui étaient sur moi et voulaient coucher m'ont ensuite traité de gay quand je refusais leurs avances? Et c'était pas pour rire en mode léger.

A force on voit bien que ça s'est inscrit sans que l'on réfléchisse.
Absolument, quand t'es un mec, t'es cense être prêt a niquer tout le temps, et si c'est pas le cas, c'est suspect: dans les experiences ou des meufs demandent a des mecs de coucher dans la rue, je serais vraiment curieux de voir comment ca se serait passe derriere si ca avait été reel. A mon avis, on serait loin du 100%, parce qu'a mon avis beaucoup de "oui" sont surtout lies au besoin de répondre ce qu'il "faut" dans cette situation, de la meme façon que dans le cas inverse, beaucoup de non féminins ne viennent pas d'une evaluation de la desirabilite du mec, mais de ce qu'il est considéré comme étant acceptable de répondre.
J'ai vu des mecs qui étaient prêt à vendre leur mère pour tirer un coup. Mais je pense que la libido des mecs est souvent très fantasmée et sociale: un mec doit tellement vouloir coucher dans l'imaginaire collectif que certains voir beaucoup désirent coucher juste pour cette raison. Sans trop s'en rendre compte.
C'est le revers de la médaille de l'éternelle complainte féministe "Les mecs qui alignent, c'est des Don Juan alors que les meufs qui alignent, c'est des putes, c'est trop inzuste". Le fait est que la plupart des mecs n'alignent pas du tout, et donc surcompensent en étant prêt a partir après tout ce qui bouge pour prouver qu'ils sont des etalons. L'image de ce qu'est cense être un vrai mec joue très fortement contre les hommes en termes de rencontre: t'es cense scorer vite et beaucoup, sinon t'es un puceau ou une merde. Donc t'es prêt a tout et tu dégoutes les gens d'en face.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 25.01.16, 17h18 par Fate
  • [+1] Pertinent le 25.01.16, 17h42 par Crow
  • [+1] A lire le 25.01.16, 18h07 par Rickhunter
Pepis a écrit :Par ailleurs, beaucoup de mecs ont une très mauvaise idée de ce qui rend attirant, en particulier sur le plan physique, parce qu'ils se focalisent sur des trucs qui soit ne servent a rien (comme "être un homme de gout" *clin d'oeil a un certain site de semi-autistes*), soit ne comptent qu'a beaucoup plus long-terme: du coup, ils ne se rendent pas compte qu'ils ne sont vraiment pas attirants et lorsqu'ils voient qu'une nana peut en avoir dix comme eux, ils en déduisent qu'elle a plus de choix, alors que ces mecs sont l'equivalent d'une grosse a moustache dont chacun de ces mecs pourrait également avoir dix specimens après lui.
Juste pour vérifier un truc: d'après toi, c'est quoi les critères qui attirent les meufs. Particulièrement sur le plan physique, mais pas que.

Et toujours d'après toi, d'où viens la mauvaise idée de ces mecs sur ce qui rend attirant ?
Juste pour vérifier un truc: d'après toi, c'est quoi les critères qui attirent les meufs. Particulièrement sur le plan physique, mais pas que.
Physiquement:
-Pas trop petit
-Fit, pas forcement très muscle, mais fit
-Propre, c'est a dire barbe bien taillée meme si elle est de trois jours par exemple
-Style

Mentalement:
-Cool, au sens du mec qui sait écouter et ne ressent pas le besoin de se prouver au regard des autres
-Bien dans ses pompes, bonne estime de soi
-Pas d'anxiété sociale trop visible, ce qui ne veut pas dire être forcement très sociable, mais ne pas avoir de probleme a être avec des gens
-Pas d'anxiété sexuelle ou a l'idée d'aller plus loin

Si t'as ca, t'as vraiment pas de difficultes avec les nanas.
Et toujours d'après toi, d'où viens la mauvaise idée de ces mecs sur ce qui rend attirant ?
Y a pas mal de wishful thinking a mon avis: c'est plus agreable de se dire que notre personnalité nous rend irresistible plutôt que d'admettre qu'on peut se faire juger sur un truc aussi con et injuste que notre apparence. Comme les mecs ne sont pas juges socialement sur leur apparence mais sur autre chose (reussite, statut, intelligence, personnalité), ils apprennent a se valoriser sur des critères qui n'ont pas forcement grand-chose a voir avec ce qui attire le sexe oppose, contrairement aux femmes.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] 100% d'accord le 25.01.16, 20h24 par Mr.Smooth
  • [+2] Intéressant le 30.01.16, 15h28 par Iskandar
Et encore, pour le physique, je crois qu'il y a une grande partie de psychologique.

Hormis des cas où on est VRAIMENT petit, et/ou obèse, et/ou laid (y'a toujours des individus statistiquement hors-norme), ce n'est pas le plus important...

... tant qu'on a une hygiène corporelle et de vie, un minimum d'aisance et d'intelligence sociale, sans oublier le fait de savoir un minimum s'habiller.

Bon, je vais faire du 3615 mylife, mais j'ai énormément appris comme ça.

J'ai connu des gars vraiment obèses ou "moches" qui choppaient sans trop de souci, parce qu'ils avaient une tchatche de malade. Et d'autres en revanche normaux voir pas trop mal galérer parce qu'ils flippent dès qu'ils doivent parler à une nana.

Je ne vais pas le cacher, huit ans de fac sans aucun sport derrière, ça a pour résultat un petit bide à bière.

Et s'il y a trois ans je le vivais mal parmi plein d'autres choses, j'ai fini par apprendre par moi-même que si pour certaines filles c'est d'entrée éliminatoire (et c'est leur droit le plus strict), la plupart d'entre elles sont loin d'en faire le principal critère, voir le seul critère.

Bête exemple : lundi 9 novembre au soir : un de mes tous bons potes et moi sommes diplômés de la même promo. Pour fêter ça, après avoir bu moult verres de mousseux à la cérémonie et s'être fait offert le resto par sa mère, on sort à un bal masqué.

Je vais pas le cacher, être fin peut être un avantage comparatif. Mais pour reprendre ton post, Pepis, ce que tu dis sur le mental, pour moi, prend souvent l'ascendant sur le physique. Pas qu'il ne soit pas important. Mais pour moi il est souvent moins déterminant :)

Là, je tombe sur un groupe de connaissances d'une association étudiante. Dont un gars qui est gymnase de haut niveau. Et une quiche de haut vol avec les filles. En ayant marre de l'entendre déblatérer sur ses soucis (alors que le gars ressassait depuis dix minutes une histoire qui n'existait que dans sa tête), je reconnais un morceau que je connais et lui balance "oh mec, viens on va danser !"

Lui, fais des pas minuscules, bougeant ses bras collés le long du corps. Moi, comme à mon habitude quand je danse, je ressemblais à un hémiplégique sous acide pris de convulsions, mais au moins je me lâchais plus.

Question à mille balle : qui de lui ou moi s'est fait aborder par une nana qui semblait vachement open ?

(pour la petite histoire, je me suis montré un peu trop entreprenant sur le moment, ce qui fait qu'elle est repartie de son côté avec ses copines. J'ai évacué ma frustration passagère en cockbloquant sans m'en rendre compte mon pote. Tout ça fait au final une bonne leçon et un bon souvenir en l'espace de cinq minutes :mrgreen:

Et au final, maintenant que je m'accepte physiquement (mais en prenant garde prendre un minimum soin de moi), j'ai plus d'occasions, et une image de moi que je revois à la hausse. Et dans le même mouvement, alors que j'étais très exigeant sur le physique des filles (et je crois que c'était surtout un faux prétexte pour ne pas me lancer), je suis devenu moins "regardant" : une fille n'étant pas un gros canon de beauté mais avec qui je me marre m'intéresse de manière générale bien plus qu'une nana qui peut être canon/très mignonne, mais qui n'a rien à raconter.
Hormis des cas où on est VRAIMENT petit, et/ou obèse, et/ou laid (y'a toujours des individus statistiquement hors-norme), ce n'est pas le plus important...
Bon, excusez moi mais je vais repartir sur mes anciens postulats avec des constats nouveaux.

Quand on dit "c'est pas le plus important", c'est vrai et faux à la fois.

Vrai parce que c'est dans le sens "ce n'est pas rédhibitoire", effectivement.

Faux, parce que putain qu'est-ce que ça deviens facile si on attire physiquement: pas d'effort, rien à prouver en soi, et si en plus t'as une bonne personnalité ça te tombe tout cuit dans les bras.
En ce moment je recommence a avoir un corps relâché (pas de sport pendant 5 mois maggle), mais en début d'année j'étais vraiment super corporellement, j'ai envoyé des photos torse poil à des nanas sur Adopte et j'ai très vite eu des propositions pour que les nanas viennent directement chez moi pour coucher. En 30-45 min.

Je parle même pas de mon meilleur ami qui est sincèrement un vrai beau mec, la vie lui est facile. Après, c'est pas qu'il chope plus. C'est que c'est plus facile, ça demande moins de temps, moins d'énergie, moins de prise de tête. C'est juste mieux;

C'est pour ça que j'enjoins les gens à avoir un physique attirant: une fois que tu l'as, il est disponible tout le temps, t'as rien à faire pour prouver que c'est là, il est juste là, et mieux encore, ton corps sexualise pour toi. Pas besoin d'en faire des tartines avec les mots.
Moins d'efforts, plus de confiance, plus de résultats.

Par contre le hic, c'est que tu ne peux pas te faire un beau physique pour séduire. En soi, ça demande d'adopter un certain mode de vie, d'avoir une discipline, une exigence, et je ne pense pas qu'un truc aussi indirect que "je vais séduire" motive vraiment les gens.
Ca doit être fait avant pour amour de soi même, et par le plaisir que l'on éprouve de prendre soin de soi pour soi et des activités que l'on fait (sport, cuisine, mode).

J'ai connu des gars vraiment obèses ou "moches" qui choppaient sans trop de souci, parce qu'ils avaient une tchatche de malade. Et d'autres en revanche normaux voir pas trop mal galérer parce qu'ils flippent dès qu'ils doivent parler à une nana.
Mais après, ça dépends quel type de nana tu vises aussi. Il n'y a pas de mieux ou moins bien dans l'absolu, mais t'auras des filles qui auront l'impression de mériter un standard, qui auront un nuage de mecs autours d'elles, ect....
Les types moches peuvent sortir parfois avec des belles nanas, mais ça reste de l'attirance particulière.
C'est cette fille et ce mec, et c'est très cool pour lui! Ce que je veux dire c'est que c'est pas forcément fiable.

Mais après, ce que je dis à chaque fois et qui me semble être la base: si vous voulez une nana exceptionnelle (on va prendre physique par exemple), il faut soi même être exceptionnel (d'une manière ou d'un autre, pas forcément physique).

Je connais des mecs un peu rebutants avec une personnalité extraordinaire qui séduisent beaucoup, mais en soi, vous pensez sincèrement qu'avoir une personnalité extraordinaire c'est plus facile que de se forger un beau corps?
Non.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 26.01.16, 19h33 par Syd_
Je connais des mecs un peu rebutants avec une personnalité extraordinaire qui séduisent beaucoup, mais en soi, vous pensez sincèrement qu'avoir une personnalité extraordinaire c'est plus facile que de se forger un beau corps?
Non.
Je pense que beaucoup de mec veulent croire que c'est avant tout une question de personnalité parce que ca a l'air beaucoup plus simple et immédiat a changer: il suffit d'imiter un mec qui a une super personnalité, s'amuser et se la peter plus, ce qui est toujours agréable en soi, et magiquement on serait irresistible. Ca parait plus chiant de devoir lever de la fonte tous les jours pendant six mois et ca fait moins rêver parce qu'on sait que meme bien foutu, on ne lèvera pas tout le monde.

Sauf qu'a l'arrivee, la plupart des mecs qui bossent sur leur personnalité ne développent rien du tout et se racontent juste des histoires sur leur niveau de lifestyle ou d'alphaitude, pour a l'arrivée constater qu'ils galerent toujours, d'ou a mon avis le raidissement d'un certain nombre de sites, dont celui linke par Olivier, RooshV ou un certain site mène par un "sociologue", qui laissent paraître un agacement vis-a-vis des femmes, a mon avis lie a la frustration de ne pas avoir sur elles le pouvoir qu'ils devraient avoir selon leur credo.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 29.01.16, 01h20 par tibdeconne
Répondre