FTS vs THE WORLD : Cet obscur mythe de la séduction

Note : 14

le 23.02.2016 par Finn

13 réponses / Dernière par Acier le 28.03.2016, 19h28

Si vous voulez refaire le monde, c'est ici.
Règles du forum
Pas de politique sur FTS svp, ce n'est pas l'endroit. Pas non plus de sujets religieux ou à forte dimension idéologique / polémique (le féminisme et ses excès, la sexualité des - de 15 ans, le mariage pour tous; ...) et tout autre sujet chaud et glissant dont on sait qu'il attirera les trolls et partira forcément en sucette au bout de 2 pages. => on n'est pas là pour refaire le monde, ni pour s'embrouiller les uns les autres : laissons les saloperies à l'extérieur, et tâchons de préserver le havre de paix et de relative intelligence qu'est FTS. Voir la liste des sujets interdits pour plus d'infos et d'explications sur les raisons de ces interdits.
Répondre
FTS vs The World (cet obscur mythe de la séduction).

Et par the World, j’englobe les mentalités générales mais également les autres « cercles » de séduction.

Ce matin en arrivant au boulot je n’avais pas envie de foutre grand-chose. J’ai un peu surfé sur le net et je suis tombé le cul en arrière, en lisant cet article de Vice paru la semaine dernière.
Il s’agit d’un énième article ordurier qui comme d’habitude, est bourré d’amalgames, sortant les choses de leur contexte. C’est tout récent, c’est ici : http://motherboard.vice.com/fr/read/le- ... ne-science
J’ai aperçu cinq topics plus bas le poste de mctyson sur un article démodé de slate datant de 2011. Et bien nous sommes en 2016 et c’est toujours les mêmes conneries.

Introduction :

Si j’ai arrêté de fréquenté ce site il y a des années c’est parce que le courant de pensée à l’époque était pro Structural game. Je ne m’y sentais pas à l’aise.
C’est normal, on héritait à cette époque du rayonnement et des méthodes de personnalités émergentes dans ce domaine comme Mystery. C’était assez nouveau et on était plus dans une démarche expérimentale. On creusait dans plusieurs directions différentes, toutes plus ou moins viables ce fut une étape nécessaire pour différencier les courants de pensées, de valeurs et ainsi y voir clair dans tout ça. Je me rappelle des fields report et des bootcamp auto testé de certains fous furieux en quête de vérité. Aujourd’hui, sur FTS, je remarque et j’admire la déontologie que la communauté parvient à maintenir.
J’ai cru comprendre en me baladant un peu ces derniers jours, que de nombreuses pointures actives sur ce site avaient été bannies car leurs valeurs (un peu trop dark) n’étaient plus en accord avec l’esprit du site. Tant mieux.
Néanmoins, ça me chiffonne qu’on place FTS et les dark patterns dans le même paragraphe d’un argumentaire. Parce que malgré son nom : anagramme de french touch SEDUCTION, FTS s’inscrit dans une optique plutôt lifestyle et possède une communauté qui veille activement au respect d’une éthique très humaine.

Ce qui m’amène à penser qu’il existe une certaine mystification péjorative, voir haineuse, autour de la séduction en général et que FTS, plus grande plateforme francophone, pâti du mythe périmé du « PUA connard/manipulateur ». Cette mystification mérite d’être décrypter, comprise et approfondie et c’est pour cette raison que je vais tenter un début d’analyse (qui n’a pas la prétention d’être complète. J’attends vos avis).

Avant d’amener mon raisonnement, je vais démarrer avec un exemple concret, de la vie de tous les jours (une pote à moi), ainsi qu’un parallèle la méditation.

Exemple : Ma pote.
J’ai une très bonne amie à moi avec qui je sors souvent draguer (je refuse de l’appeler ma Winggirl car c’est avant tout une amie). Je sors draguer avec cette fille avec parce qu’elle est, à mon sens très saine d’esprit et qu’elle prône les relations qualitatives. Elle cerne avec brio la dynamique sociale de la séduction sans jamais avoir ouvert le moindre livre. Elle prône le natural game, les résultats sont toujours impressionnants et la soirée, quoi qu’il arrive est super drôle. En clair, sans le savoir, elle adhère à 100% au manifeste du « dragueur intelligent » qu’on trouve sur la page d’accueil (le-dragueur-intelligent-vt37560.html#p383868) et pourtant, elle ne veut pas entendre parler de FTS, à cause de ce mythe obscur qui plane autour (ai-je omis de dire que cette amie, toute vertueuse qu’elle est, est également assez bornée :) ).


Parallèle : La méditation.
Je vais me risquer dans un parallèle vertigineux mais ça me fait penser à l’idée généralement fausse que les gens ont de la méditation. Quand on leur en parle, ils pensent « moines », « bouddha », « bouddhisme », « religion », « croyance » et donc : connerie.
Alors que dans le fond, la méditation -certes issue d’une doctrine religieuse, aussi pacifiste soit-il, le bouddhisme reste une doctrine- mais c’est surtout un moyen de moduler des mécaniques de pensées néfastes. De reprogrammer son cerveau à une certaine échelle. De réduire le stress, faire taire l’égo et augmenter l’empathie. En gros ça fait partie des rares trucs qui rendent l’homme et son monde meilleur, car il s’attaque directement à l’orgueil. Et l’orgueil, c’est le cancer de l’âme. Ça ne vous rappelle pas un truc qui commence par un grand S ? :)

Maintenant revenons à cette mystification a laquelle nous devons des articles comme celui de Vice.

Je distingue trois phénomènes inhérents à cette problématique de diabolisation que je vais tenter de développer plus bas.

La première (le vrai nœud du problème) est l’étymologie du mot séduction et son impact sur les mentalités.


Point 1 : Etymologie et inconscient collectif. Le mot séduction.

Pour ne citer que la définition wikipedia :
La séduction désigne, en science sociale, un procédé visant à susciter délibérément une admiration, attirance, voire l'amour d'un ou de plusieurs individus. Le mot est dérivé du latin seducere, signifiant littéralement « tirer à l'écart »1, et possède des connotations positives et négatives. Les plus grands séducteurs de l'histoire (ou de légendes) incluent Lilith, Giacomo Casanova et le personnage Don Juan2….
[…]
Le but le plus simple de la séduction consiste à obtenir un avantage de la part de la personne séduite, par exemple des rapports sexuels, des cadeaux ou de l'argent (lorsqu'elle est effectuée de mauvaise foi et pour abuser de quelqu'un, il est question de manipulation physique ou psychologique). Mais son but peut être plus complexe et détourné : reconnaissance, estime de soi, narcissisme ou simple satisfaction du désir de vaincre.
Du point de vue de la religion, la séduction est souvent considérée comme une forme de tentation, une invitation à commettre un péché ou un acte de faiblesse charnelle (étymologiquement, « détourner » du droit chemin). Elle semble toutefois constituer une étape préliminaire à toute relation amoureuse.

On est donc ici, face à une idée ancrée dans l’inconscient collectif qui connote majoritairement une interaction maligne et unilatérale de la part d’un individu A vers un autre B.
A l’heure ou séduire consciemment c’est mal et où draguer dans la rue, en plus de faire peur, c’est réservés aux sociopathes et affamés (ça tombe bien tiens !), vers quoi vont se diriger une (grande) partie des individus ?

Réponse partielle : Tinder/happn/adopt/lovoo/etc... Appelons ça les boosters relationnels. Ce qui nous amène à la seconde problématique.


La problématique numéro 2, donc, est d’avantage une conséquence perverse des avancées technologiques qui modifie nos rapports à l’humain, et vient remettre en cause la légitimité de la séduction dans notre société. Manque de bol, ça tombe à pic dans la conjoncture actuelle et c’est pour ça que ça marche si bien.

Point numéro 2 : La technologie et les boosters relationnels

Nous vivons dans un monde ou les relations mutent radicalement de décennie en décennie, au fil des avancées technologiques sur les MOYENS DE COMMUNICATION. Car oui, la séduction et l’interaction c’est avant tout permis grâce à un moyen de communication. Or, actuellement, on observe une explosion de l’utilisation des applis de rencontres, et l’on peut donc facilement supposer, compte tenu des moyens mis à disposition pour traverser la glace sans la briser (like/next), que la qualité du message et de l’échange diminuent.
Je pourrais donc dire, sans trop prendre de risques, que les booster relationnels entrainent les individus vers un amas d’échanges de plus en plus pauvres et aseptisés pour ne pas dire faciles et quantitatifs. Si parallèlement, ces nouveaux modes de communication peuvent s’avérer bénéfiques pour la libération sexuelle de la femme et contribuer à la fin du mythe de la pureté (tout de même un bon point), il n’en est pas moins qu’on tend également vers de la relation de plus en plus « consommable ». La conséquence perverse de ces « boosters » relationnels peut également s’anticiper lorsque l’on s’interroge sur l’entrave individualiste qu’ils opèrent sur les mentalités.
Autrement dit, nous vivons dans un monde ou aborder une fille sans affronter la pression sociale et la peur du rejet est de plus en plus possible grâce à la technologie. Tout est fait pour éviter la « mise en danger » et pour que nous restions (seuls) dans notre bulle de confort permanente.
Une pierre de plus à l’édifice de la solitude ambiante. On pourrait faire un raccourcis et tenter de démontrer un éventuel lien avec le troisième point mais je n’en ai ni la force, ni les compétences.




Point numéro 3 : la séduction marketing

Par ici, j’entends la recrudescence en masse de nombreux coach sortis de nulle part qui viennent se poser comme solution à un véritable problème de société : la solitude. Cette troisième problématique est imputable au milieu de la séduction lui-même. Néanmoins, on ne peut lui enlever le fait qu’elle prospère parce qu’elle répond à un besoin certain. La séduction marketing se développe de plus en plus. Cette même séduction qui a pour devoir d’être efficiente et d’obtenir un maximum de résultat en un minimum de temps, enseigne majoritairement un « Structural Game » qui fait passer efficience et rendement, avant l’éthique. Et cela malheureusement, ne fait pas honneur au mot « séduction » comme nous l’entendons ici, sur FTS.


A noter, l’effet pervers de ce triangle et la relation d’interdépendance entre ces trois nœuds.
Le point 1 encourage le point numéro 2.
Le point numéro deux encouragerait indirectement(indirectement) le point numéro 3.
Les points 2 et 3 alimentent le 1er.




J’aimerai vous interroger et spéculer un peu sur la démystification éventuelle de la séduction dans les années à venir. Nous pourrions envisager que les consciences vont s’ouvrir progressivement, comme pour la méditation, qui petit à petit rentre dans les mœurs.

Cependant, qu’en est-il pour la séduction ? Je veux dire, la séduction vertueuse, prônée sur FTS.

Elle qui part avec ces trois boulets interdépendants aux pieds.

Le premier : cette connotation ancrée dans l’inconscient. Le mot « Séduction » et son éthymologie.
Le second : cette calcification des relations hommes femmes qui modifie la qualité de l’interaction et in fine, les attentes dans les rapports. Obscurcissant le mythe entretenu dans le premier point. Multipliant la quantité des rapports au détriment de leur qualité.
Le troisième : La séduction marketing
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 23.02.16, 20h03 par voucny
  • [+3] Intéressant le 24.02.16, 10h19 par FK
  • [+2] Intéressant le 24.02.16, 11h13 par ChantePaul
  • [+1] Constructif le 28.03.16, 00h20 par Lolve
  • [+3] Intéressant le 28.03.16, 19h19 par Acier
Je salue le courage d'écrire cet article :)

Si je peux être a peu près d'accord avec l'idée du début, certains points d'analyses sont intéressants mais s'apparentent selon moi a des faux semblants.

Déjà, je ne suis en aucun cas d'accord avec cette phrase.
Nous vivons dans un monde ou les relations mutent radicalement de décennie en décennie, au fil des avancées technologiques sur les MOYENS DE COMMUNICATION
Moi je pense que c'est du pareil au même. Ca change dans les apparences mais le fond reste le même.


Sur la fin, je pense aussi que c'est une affaire de caractère. Il y a des gens qui pensent que les émotions et les attirances font partie d'une espèce de magie, qui ne peut pas ou ne doit pas chercher à être analysée.
Ils ont raison dans la mesure ou ça se passe à une telle vitesse dans nos têtes qu'analyser ne sert à rien si on ne suit pas le mouvement. Le temps perdu à penser ne rattrapera jamais le temps qu'on aura pu passer à agir et à vivre.
Pourtant, il y a des règles. Sans quoi la sociologie et la géopolitique n'existeraient pas.

Mais il est encore une fois illusoire de vouloir voir que l'un ou l'autre, c'est fait des deux. Il faut des deux.

Enfin, la principale barrière des gens face à la réflexion sur la séduction c'est qu'ils pensent qu'on a pas ou on ne peut pas "réfléchir" dessus.

La deuxième barrière et pas des moindres, c'est que les gens pensent (à raison d'ailleurs) que quelqu'un qui a "besoin" de penser à la séduction, c'est quelqu'un qui n'est soit:
-pas naturel, manipulateur
-pas attirant, socialement peut attirant (la plus grande partie)

Et à vrai dire, la dessus, c'est un peu le cas. Beaucoup de gens qui viennent chercher de l'aide en séduction sur les sites, sont souvent paumés dans leur vie. C'est vite fait pour l'avis général de penser que les gens réfléchissant sur ces sujets sont plutôt frustrés et plutôt pas doués de base. Naturel.

Je pense que ça a moins avoir avec le "siècle", qu'avec les ressentis globaux et généraux des gens sur ce sujet.


Après tes deux derniers points se tiennent je pense, mais ce n'est pas -a mon sens- les plus importants (par contre tes points sont ceux affichés dans les articles qui parlent de ce sujet)


Quand à l'article de Vice. Bon. Il faut prendre du recul. Ce genre d'articles servent à faire du buzz, des gens mangent du pain grâce à ça, voilà. Aussitôt publié aussitôt oublié.
Je veux dire, on arrive à un point sur ce site ou on a même pas à se sentir atteint de près ou de loin.
Ca va faire 4-5 ans que la notion de "Communauté" n'existe plus ici, enfin je ne vais même pas prendre la peine de détailler, il suffit de se balader 3 minutes ici pour s'en rendre compte.

Le mec qui a écrit l'article avait une idée en tête, il voulait un article qui tape, il l'as fait, il a sélectionné des trucs hors sujets en faisant croire que c'était une espèce de ligne éditoriale. Ca arrive tout les jours.
Et de toute façon, je ne pense pas que se défendre serve à quelque chose parce que ça signifierais se sentir touché ou attaqué dans un premier temps.

L'auteur n'as pas compris FTS; il n'en avait ni le temps ni l'envie, le résultat est donc normal.



Ca n'empêche pas que Vice puisse sortir des trucs très cools aussi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Post responsable le 24.02.16, 11h22 par ChantePaul
Déjà, c'est plutôt cool que t'ai pu voir que FTS prône une séduction "vertueuse". Ou plutôt les membres du forum, y a pas vraiment de ligne éditoriale officielle.

Ensuite, effectivement faut pas trop donner d'importance à un média comme Vice qui ne cherche qu'a créer de la polémique et du buzz.

Après les boulets au pied que tu décris, c'est très intéressant comme analyse et je suis plutôt d'accord, ça pollue un peu la vision de certains forumeurs notamment en ce qui concerne les dating apps.
Mais la question est de savoir si FTS a pour mission d'apporter la bonne parole de la séduction "vertueuse" au sein de la société, et la réponse est évidemment non; c'est un espace d'échange et non un lobby puissant*, ça permet aussi de relativiser un peu.

Dans mon entourage, j'ai souvent parlé de FTS et je n'ai pas vraiment constaté de fronde. Parce que malgré ce qu'on peut dire ici, la séduction est un sujet qui passionne et quand on en parle naturellement, normalement, il n'y a pas lieu de lever des boucliers.





*bien que l'idée de voir FK entouré de jolies députées n'est pas exclue...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 23.02.16, 19h11 par Mr.Smooth
  • [+1] +1 le 23.02.16, 19h15 par Olfff
  • [+1] Intéressant le 23.02.16, 21h05 par Alea
Juste,
je viens de jeter un coup d'œil à l'article en question, et à la fin il y est fait mention du journal de MOTHRA-2000, en incitant le lecteur à aller le parcourir.

Il a le droit de faire ça ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] ??? le 23.02.16, 22h06 par Olfff
Alea tu peux citer exactement le passage en question stp ?

J'ai beau parcourir l'article je ne vois ce a quoi tu fais mention.
Olfff a écrit :Alea tu peux citer exactement le passage en question stp ?

J'ai beau parcourir l'article je ne vois ce a quoi tu fais mention.
Clique ici pour la capture d'écran
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 23.02.16, 22h18 par Alea
En plus de s'agir d'un passage du journal de Owen... vraiment pour tromper le lecteur.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Du grand n'importe quoi le 23.02.16, 22h19 par Alea
Les mecs sont vraiment pas professionnels.

Paye ta désinformation.

Ce genre de truc c'est à FK de decider s'il y a quelque chose a gereravec eux mais j'en doute.

Mais vu le ridicule des mecs qui sont pas foutu de verifier leurs sources et qui essayent de balancer du sensationnel avec trois fois rien, autant les ignorer a mon avis.

Personne n'a acces aux carnets sans etre inscrit sur le site.

Et a par les journalistes de vice et les sociopathes, personne ne s'inscrit sur un forum juste pour zyeuter le carnet d'un mec que tu connais meme pas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 23.02.16, 22h38 par Alea
Olfff a écrit :Les mecs sont vraiment pas professionnels.

Paye ta désinformation.

Ce genre de truc c'est à FK de decider s'il y a quelque chose a gereravec eux mais j'en doute.

Mais vu le ridicule des mecs qui sont pas foutu de verifier leurs sources et qui essayent de balancer du sensationnel avec trois fois rien, autant les ignorer a mon avis.

Personne n'a acces aux carnets sans etre inscrit sur le site.

Et a par les journalistes de vice et les sociopathes, personne ne s'inscrit sur un forum juste pour zyeuter le carnet d'un mec que tu connais meme pas.
Carrément, aucune éthique humaine et morale.

D'ailleurs :

Le fait d'exposer une partie de la section privée d'un forum aux yeux du grand internet public, sans en avoir l'autorisation de l'auteur, est-ce légal ?

C'est quand même à prendre à sérieux si, en effet, cela touche au privé.
D'autant plus quand on voit le niveau de recherche et de volonté de l'auteur.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 28.03.16, 22h32 par Allandrightnow
Gardons tout de meme en tete que si tu mets une partie de ta vie sur internet, cad un espace publique, c'est ta responsabilité.

Ce n'est plus vraiment de la vie privée si c'est ecrit sur un forum. Meme si le forum en question est bienveillant, yaura toujours des sous hommes pour eventuellement se servir de ces informations.

A tout un chacun de garder cela en tete et de ne pas prodiguer plus 'informations que necessaire a des inconnus.

Faut pas non plus se leurer, si tu ecris sur un espace publique, dans une certaine mesure ça ne t'appartient plus vraiment.
Le contenu en lui même t'appartient mais pas la diffusion ou la non diffusion, plus précisément.
Holy fucking shit !

Je leur envoie un mail pour leur dire que ce thread vient d'un pari avec MaryeL, suite a la soirée qu'on a faite à Paris?
Non, tu ne fais rien, tu laisses couler et ça sera oublié. Comme c'est déjà le cas.
Tout ça nous rappelle de manière assez frappante qu'il faut faire attention aux informations qu'on livre sur le Net, même si le site nous donne une impression de confidentialité.
Répondre