Quel autre job ?

Note : 23

le 29.04.2019 par voucny

21 réponses / Dernière par voucny le 22.09.2020, 21h43

Le taf, on y passe 8h par jour minimum, et c'est loin d'être facile tous les jours. Ce forum est là pour échanger autour de tous les sujets en lien avec votre vie professionnelle.
Un an après : même topo. Une petite somme à gagner pendant l'été, pour financer les projets qui m'occuperont pendant l'année.
Cette année le pactole à engranger est plus petit, ce qui me permettra soit de travailler moins, soit de mettre du beurre dans les épinards (ou des nouveaux disques à ma voiture).

Du coup je continue de travailler là où j'avais été prise l'an dernier. J'y mets du coeur, car la chef d'agence est hyper flex avec moi : je lui donne mes disponibilités, on convient d'un taf, je le rends bien fait et à l'heure, je facture et voilà. Selon ses dires "tu es mon joker", et c'est un rôle qui me convient.
Du coup je suis rassurée sur le fait de satisfaire les attentes et les demandes, il me semble que c'est un bon exemple de situation "gagnant-gagnant", et j'ai des bonnes relations avec l'équipe : quand j'arrive on est contents de se retrouver, ça met un peu d'animation, et puis dans cette boite il y a beaucoup de turn over donc mine de rien avec juste 1 ans je suis dans le peloton du milieu en terme d'ancienneté !!

Donc en soit le taf n'est pas intéressant, mais c'est des bonnes conditions de travail, et j'apprends sur l'humain au taf et des sujets périphériques donc ça me va. J'aurais intérêt à changer que si je voulais vraiment revenir à un boulot qui me tient à coeur.
Toujours les yeux qui tirent, c'est surement ça qui m'amènera à changer de voie, mais j'arrive à trouver des combines pour l'instant.

2mois plus tard l'ardoise est un peu plus lourde
Certes je finis mon année de travail avec un peu d'avance sur le chiffre annuel que je dois faire, ça n'était pas arrivé depuis 2018, ce n'est pas désagréable (même si ça risque de finir plus en factures imprévues qu'en petits plaisirs, je compte quand même savourer aussi longtemps que possible ce petit matelas)

Par contre sur les 5 dernières semaines ils m'ont mis non plus sur des missions courtes et techniques dont je m'acquitte vite et bien usuellement, mais sur un projet de conception qui m'a mis pour la première fois en contact direct avec le big boss. Déjà je trouve que c'est un choix assez peu éclairé dans la mesure où ils savent depuis le début que je pars en octobre, alors que le projet se poursuivra au moins 1 an, mais bon ça c'est leur (récurrent) problème. Et ensuite ce big boss aussi malin soit il, nous n'avons pas le même sens de l'éthique au travail donc ça ne pourra jamais être un plaisir de travailler avec lui, nous n'avons pas non plus les mêmes goûts, j'en apprends de toujours plus belles au sujet de la façon dont la boîte est gérée, et j'en ai fait moi même les frais puisqu'il a trouvé un moment pour me coincer pendant une pause un midi pour dévaloriser la partie de mon travail sur laquelle j'avais de la peine à trouver des idées qui lui plairait.

La chef d'agence, ayant appris par mon binôme que j'avais fait l'objet de ces remontrances indues, s'apprêtait à en toucher deux mots au big boss. Ne voulant pas que ça prenne d'amples proportions je lui ai dit que ce n'était rien, que tout était oublié, elle m'a demandé inquiète si je reviendrais encore travailler chez eux j'ai dis oui sans le penser... Même si c'est surement le cas.

Mais là cette fois j'ai le regard tourné vers l'horizon. J'ai beaucoup appris dans cette boîte, et j'apprends aussi énormément avec la formation artistique que je fais depuis un an et que je continue cette année. Mes aptitudes là dedans qui n'étaient que potentielles germent et croissent... Et dans le même temps, comme j'ai déménagé à la campagne, j'ai un appétit dingue de gens, de rencontres, et de travail en équipe.

Donc je pense que le moment est venu pour moi de profiter de cette toute petite avance financière que j'ai pour prendre le temps de rencontrer les gens avec qui on ferait vraiment une bonne équipe, et de me fabriquer le travail que j'ai vraiment envie de faire (après avoir pris juste celui qu'on me donnait). Et il n'est même pas impossible qu'au final j'y gagne plus, même si ce n'est pas l'objectif.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 22.09.20, 22h14 par Jalapeno
  • [+1] Cool le 23.09.20, 12h44 par The_PoP

Répondre