Page 1 sur 1

Demande de conseil : prise de recul/lâcher prise

Posté : 17.11.21
par Eloxford
Salut à tous

CONTEXTE

Voilà maintenant presque 7 ans que je suis dans la vie active dont plus de 4 dans un job que je m'apprête à quitter pour différentes raisons

Je n'ai un métier ni grave, ni important ; je ne sauve pas des vie, je ne résous pas des conflits planétaires, je ne gère pas des portefeuilles de milliard d'euros... pour le dire vite je suis dans la vente de services. J'ai un certain nombre de responsabilités : je fais du développement commercial, de la relation client, de la négociation, du recrutement, du management d'équipe... Le métier n'est pas dur sur le fond, mais ça nécessite une organisation au poil car les tâches sont très très diversifiées. Associé à tout ça, il y a une forte pression du résultat.

Tout cela me plaît et stimule car j'apprends plein de choses, je travaille beaucoup (et j'y tiens !) et les résultats en terme de compétences, de leadership, d'argent aussi, sont le fruit d'efforts quotidiens et sur la durée, ce qui me convient très bien ! Je trouve ça valorisant.

MAIS

Récemment, j'ai craqué. J'ai craqué car je pense au boulot tout le temps.

Le soir quand je rentre chez moi, au moment de me mettre au lit, la nuit quand je me réveille pour aller pisser... impossible de ne pas penser à autre chose qu'au travail ; je me fais des nœuds au cerveau sur TOUT : que pourrais-je faire de plus, que pourrais-je faire de mieux de façon générale pour exceller dans ce que je fais ? Sur des actions plus spécifiques, je me demande toujours ce que j'aurais pu faire de différent pour mieux gérer une situation ; sur des situations auxquelles je vais être confronté le lendemain ou plus tard, je me demande comment je vais les gérer, je me fais des scénarios dans la tête à n'en plus finir...

Bref c'est devenu intenable et récemment j'ai eu un gros contrecoups qui a duré 2/3 semaines que j'arrive peu à peu à surmonter.

Je n'envisage pas d'avoir un métier plan-plan; je veux continuer à être dans un taff responsabilisant, stimulant, avec la pression du résultat ; bref un taff où il faut travailler dur pour récolter le fruit de ses efforts : qu'ils soient financiers ou autres.

Ma question est la suivante : quel que soit votre job, comment faites-vous pour arriver à déconnecter ? Comment faites-vous pour être impliqué à 200% dans votre taff à un instant T, mais à lâcher-prise une fois que vous n'y êtes plus, ou mieux, à lacher-prise sur demande ?

Ai-je atteint mon niveau d'incompétence?

J'ai essayé de faire court, si vous avez besoin de détails, n'hésitez pas!

Merci beaucoup

Re: Demande de conseil : prise de recul/lâcher prise

Posté : 17.11.21
par The_PoP
Dur à dire car même quand j'exerçais un gros job à responsabilités ou pendant mes études j'ai jamais été trop sujet au stress ou au manque de recul. Parfois pas assez d'ailleurs.

Ceci dit la majeure partie de mon cercle social et pro a ce genre de préoccupations.

Ceci dit, si je peux faire le parallèle avec un sujet où je pouvais tourner plus en rond : la séduction. Et en gros pour lâcher prise et prendre du recul, ce qui a marché pour moi c'est de prendre une meilleure conscience des enjeux :

- cette femme n'est probablement pas la femme de ma vie et si c'est pas celle là s'en sera une autre
- tout le monde se fout que tu prennes un rateau ou que tu reussisses
- tout cela n'est qu'un jeu, alors joue


Bref, transposé ça au taf' me semble cohérent :
- tu sauves pas des vies
- tu n'es qu'un des rouages/numéros de la machine : ta boite tournait avant que tu arrives, elle tournera après ton départ.
- t'es pas irremplaçable
- l'argent n'est qu'un vecteur ou un moyen. C'est une façon d'échanger ton temps contre quelque chose qui te tiens à coeur. En soit l'argent n'est qu'un facilitateur d'échanges.

Et en bonus comme en séduction où l'on va te conseiller de développer les autres aspects de ta vie, ben dans le taf c'est pareil pour pas virer zinzin je pense : amis, sorties, loisirs, famille, sexe, bouffe, amour, sport, etc...

Re: Demande de conseil : prise de recul/lâcher prise

Posté : 18.11.21
par FK
Je pense que tu as besoin, comme tous ceux qui ont un cerveau qui ne s'arrête jamais, d'activités physiques, sociales et intellectuelles hors boulot pour équilibrer et porter ton focus ailleurs sur ton temps libre.

Trouve tes passions, tes obsessions, l'équilibre se fera de lui-même

Re: Demande de conseil : prise de recul/lâcher prise

Posté : 22.11.21
par Eloxford
Merci pour vos réponses.
The_PoP a écrit :
17.11.21

Ceci dit, si je peux faire le parallèle avec un sujet où je pouvais tourner plus en rond : la séduction. Et en gros pour lâcher prise et prendre du recul, ce qui a marché pour moi c'est de prendre une meilleure conscience des enjeux :

- cette femme n'est probablement pas la femme de ma vie et si c'est pas celle là s'en sera une autre
- tout le monde se fout que tu prennes un rateau ou que tu reussisses
- tout cela n'est qu'un jeu, alors joue
Oui je ne peux que te donner raison là-dessus. Je trouve que ça rejoint un peu une réponse de ta part sur ce sujet que j'ai non seulement trouvée très pertinente, mais que j'ai aussi vécue moi-même:

viewtopic.php?f=86&t=43497&p=441228#p441228

Pour te répondre et aller dans ton sens à ce sujet, j'ai réussi à faire preuve de détachement sur les choses qui m'entourent et qui font partie de ma vie : amour, famille, amis, loisirs,... si une de ses choses-là devient bancale à un moment donné, je ne serai pas affecté car j'ai appris à ne plus l'être. Parce que je me suis pris les pieds dans le tapis, que j'étais justement trop concerné, que c'était une erreur car ça m'a mis dans des états pas possibles, mais c'était finalement une bonne chose car ça m'a servi de leçon.

Malheureusement je n'arrive pour l'instant pas à transposer ce détachement au travail... mais j'espère que cette période actuelle me servira à son tour de leçon pour la suite... comme d'autres chagrins d'amour par le passé m'ont aidé à ne plus sacraliser les relations avec les filles et à les vivre plus sereinement, comme tu le dis ! C'est un exemple

Enfin concernant les activités et pour répondre à FK; je ne suis pas en reste, j'estime avoir une vie riche (amour, amis, loisirs...); mais comme je bosse 60H par semaine et que je mets mon taff sur un piédestal, difficile d'être 100% dans ces activités sans penser au travail.. il faut sans doute s'efforcer d'être 100% présent dans l'activité qu'on fait à un instant T, mais c'est pas facile...

Merci encore pour vos retours en tous cas, ils nourrissent ma réflexion