Page 1 sur 1

Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par Thedaze
Salut,
Bon mon post va sûrement faire grincer des dents mais...
Je voudrais arrêter mon activité trop dure physiquement et chronophage pour trouver un truc rentable et ou je puisse bosser de chez moi.
Pas de reprise d'études envisageable.
Faudrait que je puisse me former en autodidacte ou formation très courte avec investissement minimum.
Faut aussi que je sorte mes 1500€ net par mois en province.
Tout sauf vendre de la drogue ou me prostituer.
Des idées ?

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par Jalapeno
Bosser dans un magasin en tant que vendeur ?

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par Thedaze
Ahah
Non
Pire job déjà essayé
Je veux rester chez moi
Mais merci tout de même

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par Nonchalance
Dans le marketing, écrire des articles ou des mots clefs de référencement pour les sites de certaines entreprises. Ça s'appelle SEO en anglais, c'est assez facile à apprendre, ça coûte pas une thune... Mais c'est hyper chiant, ça m'a bouffé mon âme quand j'ai essayé d'apprendre ça. Tellement de bullshit marketeux, beurk!

Ça paie hyper bien par contre. FK avait fait un post sur mon journal il y'a un an, il a donné des liens et des outils pour apprendre.

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par Esope
Développeur informatique!

ça demande un esprit logique et un minimum d'investissement temporel pour apprendre les langages de programmation (il va te falloir 6 mois/ un an minimum) et c'est beaucoup plus facile avec de bonnes bases en anglais...

+: Tu peux trouver toutes les ressources (cours, tuto) sur internet gratos
+: tu peux bosser en télétravail (même si sans expérience c'est pas le truc le plus facile à trouver)
+: tu arriveras normalement sans problème à te faire 1500€/mois avec un peu d'expérience

-: il faudra peut-être commencer sur des petits projets où tu ne seras pas payé (pour te faire la main et faire ses preuves)
-: tu seras peut-être en freelance (il y en a qui gagne beaucoup, d'autres qui galèrent à trouver des missions)
-: développeur informatique, c'est pas un job de rêve, c'est même parfois très chiant

---------------------------------

Sinon, il y a pas mal de jobs dans le tertiaire qui sont de plus en plus ouverts au télétravail: des employés administratifs dans des assurances, des employés prestataires dans les RH, des conseillers téléphoniques, des supports informatiques... (certains ne seront pas à 100% en télétravail)

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par Onmyoji
Y a pas de mal à vouloir lever le pied, le succès dans la vie c'est de faire ce qu'on veut pas d'avoir un gros salaire, mais d'être bien à sa place sans se faire des illusions et pas par dépit. Si tu corves et que ça te coûte au niveau de ta santé c'est pas tenable. Donc tu fais bien de chercher autre chose.

Développeur en effet c'est un secteur ultra tendu en ce moment.
Il y a aussi les sciences des données (data sciences) vu que c'est ultra bien payé et que pas mal de gens en veulent à toutes les sauces dans leur entreprise (sexiest job of 21st century== des tonnes de gens qui s'y sont mis). Après tu peux monter dans le train mais pas mal de facs ont fait des diplômes ou en ont renommé pour être attractives. Et beaucoup en font à distance. C'est niveau cadre. Le niveau légèrement plus bas c'est data analyst, c'est le mec qui met les mains dans le cambouis pour voir ce que signifie les données sans pour autant en faire des modèles pour prédire des choses. Faut être bon en analyse des faits, logique, minutieux et avoir un certain sens de la communication pour valoriser les informations extraites. Ah et tu nettoies aussi pas mal de sets de données pour les data scientists.
Tu as aussi les data engineers qui font des pipelines de données. C'est un peu comme des architectes logiciels, là où les data scientists créent des modèles ils organisent la méthodologie de collecte en live pour alimenter les modèles pour les entraîner ou les utiliser en prédiction.
Et il y a pas mal de certifications diplômantes plus ou moins courtes, des "micro masters" etc.

Après y a des trucs plus artistiques comme producteur/ ingénieur du son mais c'est chronophage et ça va souvent demander des formations même si tu peut être autodidacte.

Les centres d'appels prennent pas mal de monde et pour la technique c'est assez carré. Mais c'est stressant, répétitif et si tu as peu de notions techniques tu vas être cantonné aux cas de merde avec des problèmes d'interface chaise clavier.

Tu peux faire des formations pour pas cher, avec le cpf en ce moment tu peux faire ce que tu veux pour pas cher, mais par contre te fait pas enfler avec des formations à 3000e avec 4 pdf volés ou gratuits sur le net (sans voler).

Sinon agent immobilier tu bouges mais c'est plutôt cool. C'est pas mal de communication avec les gens et un peu de discipline.

Le graphisme c'est plein d'opportunités mais le marché est merdique, faut être très bon ou finir sous-payé.

Sinon tout ce qui est community management (mais c'est un job qui par essence alimente quelque chose que le désapprouve donc je rentre pas dans les détails, j'en connais pas assez sur la formation, je suis juste que ça répond à la partie "cool/ télétravail".

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par The_PoP
Bosser de chez toi c’est un impératif ? Genre à 100% du temps de travail ?

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par Thedaze
Dev web oui ça me parle et j'ai quelques potes qui pourraient être d'une grande aide en la matière.

The pop topo:
J'ai un boulot tuant et vraiment chronophage. Genre si je compte le temps de trajet j'en suis à 60 h par semaine.

J'ai des passions qui me demande d'être de plus en plus flexible et la famille va sûrement s'agrandir sous peu.

Je vois pas d'autres solutions.

Des potes font ce genre de taf et ça baigne dans l'huile.

Là si je continue ça va coincer sévèrement quelques part.

Re: Boulot pépère

Posté : 05.05.22
par The_PoP
Bien compris.


Ils font quoi exactement tes potes comme job ?

T'as pas intérêt à déjà trouver un job tampon à 35h - (40h max avec les trajets) dans le secteur où tu es ? De mémoire de nos conversations je retiens que t'étais dans le btp. Mes gars font 35h semaine et ont rarement plus d'1/2h de route pour aller taffer.
Après basculer sur un truc de chargé d'affaire ou de bureau d'étude dans ton domaine ça évite toujours de repartir de zéro et c'est quand même souvent un peu plus tranquille que ce que tu fais non ?
T'as pas essayé de demander un mi temps là où tu taffes ? On vient de faire ça avec une de mes salariés qui voulait plus de temps pour ses passions à côté. ça s'organise pas si mal, et de toute façon en ce moment vu la pénurie de main d'oeuvre t'es plutôt en position de demander presque ce que tu veux si t'as un peu de savoir faire normalement.



Sinon désolé mais je suis pas trop calé dans ces jobs là. J'ai une pote de ma femme qui a l'air de faire un truc qui correspond, mais en gros elle tient une hotline pour une boite qui fait de la crypto, m'enfin c'est son cousin qui l'a embauchée et elle sort d'une ecole de commerce... bref.


Je sais que le secrétariat dématérialisé ça marche pas si mal, mais bon faut réseauter un peu et se mettre en indépendant, ce qui est toujours risqué. Et puis bon honnêtement ça m'a l'air chiant.

Re: Boulot pépère

Posté : 06.05.22
par FK
Thedaze a écrit :
05.05.22
Salut,
Bon mon post va sûrement faire grincer des dents mais...
Je voudrais arrêter mon activité trop dure physiquement et chronophage pour trouver un truc rentable et ou je puisse bosser de chez moi.
Pas de reprise d'études envisageable.
Faudrait que je puisse me former en autodidacte ou formation très courte avec investissement minimum.
Faut aussi que je sorte mes 1500€ net par mois en province.
Tout sauf vendre de la drogue ou me prostituer.
Des idées ?
Essaie de regarder si la gestion de campagnes pub sur les réseaux sociaux pourrait t'intéresser. C'est intimidant mais facile à apprendre, et tu dois assez vite pouvoir trouver du taf en salariat ou freelance en agence, qui te fera monter en puissance (outils et methodo). Et au bout de 2-3 ans tu peux essayer de te barrer et faire ça en freelance depuis ton hamac sur une plage au Mexique (ou pas), ça paye honorablement et c'est pas une charge de travail folle, surtout si tu es astucieux et que tu automatises et/ou délégue.

Essaie de choper des tutos sur Udemy quand ils sont bradés à 10€ pour voir si ça t'intéresse ou pas, et ensuite lance toi. C'est vraiment un bon filon : intimidant (donc pas trop de concurrence) mais en vrai très accessible, facile à apprendre (même sans background, y'a du jargon marketing mais c'est 100% du bon sens, te laisse pas impressionner) et une demande constante côté agence, et tu peux bosser en remote assez facilement.

=> les mots clés / le job c'est Social ads campaign manager (programmer / piloter / gérer des campagnes pub sur les réseaux sociaux et moteurs de recherche) : en gros tu fais en sorte que les bonnes personnes voient les pubs de tes clients, et tu affines en fonction de si ça clique (ou achète) ou pas. T'as aussi pas mal d'humain car tu échanges avec tes clients pour comprendre leur business, leurs produits, leur cible, et leur expliquer tes choix d'optimisation pour leurs campagnes "telle approche fonctionne mieux que telle autre" etc.

Dev web la courbe d'apprentissage est beaucoup + rude et la rentabilité pas vraiment immédiatement accessible (en partant de zéro t'auras du mal à trouver des trucs corrects, tu seras longtemps précaire à moins d'être pistonné et de tomber sur des gens très bienveillants).

Re: Boulot pépère

Posté : 06.05.22
par Jalapeno
Dev web la courbe d'apprentissage est beaucoup + rude et la rentabilité pas vraiment immédiatement accessible (en partant de zéro t'auras du mal à trouver des trucs corrects, tu seras longtemps précaire à moins d'être pistonné et de tomber sur des gens très bienveillants).
Je confirme que tu ne te feras jamais 1500 € / mois d'entrée de jeu en apprenant le dev. Si tu accroches bien, tu peux apprendre les bases et décrocher qques petits jobs assez vite (genre des petits sites WP)... mais il te faudra au moins un an ou deux avant d'avoir assez d'XP, d'être engagé par une boite ou d'avoir un réseau suffisant pour bosser suffisamment en tant que freelance.

Re: Boulot pépère

Posté : 07.05.22
par Oldboy
Je vais abonder dans le sens de l'informatique et préciser un truc un peu con mais que j'ai (au doigt mouillé) recommandé à un pote qui veut se lancer là-dedans dans ma région sursaturée : Développeur VBA pour des PETITES boites.
La majorité des petites sociétés (et toutes les grosses banques mais c'est un autre problème) reposent encore sur de vieux classeurs mal entretenus que des ETP remplissent laborieusement à la main. Les entreprises qui font de la veille informatique (mon pote avec prospectés vers Montpelliers) proposent de la création de site, du dépannage, un peu de réseau mais JAMAIS de développement de solution. Hors, je suppose que bien souvent, avec 3 macros à la con, tu leur change la vie. Et comme au royaume des aveugles les borgnes sont rois, tu peux facturer sévère sans forcément passer des mois à développer un truc hardcore.

Je n'avance pas ça qu'au pifomètre, j'ai un exemple concret dans mon ancien job, une banque privée donc. On a fini, dans l'équipe, par prendre un dev VBA. Un mec bien, bien calé. Non seulement il a littéralement fait gagner 3 ETP à l'équipe, mais comme j'étais pote avec il m'avouait bien volontiers que ça lui a pas demandé des efforts monstrueux. Il est partit en même temps que moi pour faire la même chose chez un petit gestionnaire d'actifs sur Genève. Il est à passer 12k par mois et il transpire toujours pas trop, aux dernières nouvelles.
Donc je suppose que depuis la maison, avec un peux d'expérience, y'a moyen de gratter 1500 balle sans trop se mouiller. En plus, le VBA à l'avantage de pas être non plus trop compliqué.

Perso, c'est la piste que j'explorerais.

Re: Boulot pépère

Posté : 07.05.22
par Jalapeno
Pour préciser ma pensée : oui dans l'absolu développeur ça peut être un boulot peinard (bien payé et sans bouger de chez soi). MAIS quand tu débutes tu vas passer des heures à bloquer sur des détails / bugs à la con / problèmes de conceptions, etc. Si tu es freelance, tu devras aussi prospecter et te construire un réseau de client.
Bref ça ne devient rentable et peinard qu'après quelques années (ou quelques mois si tu es vraiment passionné et que tu bosses comme un taré dans un premier temps).

Re: Boulot pépère

Posté : 08.05.22
par Onmyoji
Bons langages avec lesquels peu de maîtrise fait beaucoup: python, javascript (+html+css). Ils sont très actifs mais ça veut dire que beaucoup de monde est sur les rangs, par contre pour une stratégie telle que préconisée par Oldboy auprès des petites entreprises ça fonctionne bien parce que c'est souvent du bouche à oreille et les problèmes sont pas fous, et les gens se battent plutôt pour des boulots de Dev à 60k l'année.
Aussi pour aller dans les langages spécialisés (pas forcément technique mais de niche )
VBA oui (complexité 2/10 mais fastidieux, tu peux faire largement plus avec python dès que tu dois sortir des feuilles excel c'est plus pratique), cobol, fortran: langages financiers/scientifiques première génération (ça date des années 70 à 80), très utilisés encore comme libraries de calcul en backend parce que bas niveau donc très performant.
Un peu complexe au départ mais si tu as l'esprit capable de mettre les choses en Algorithme le fait que ce soit bas niveau fait que tu gagnes parfois en clarté de raisonnement par la granularité.
Et surtout c'est valorisé car très rare, et pour des applications à forts retours financiers.
Pour finir tu as l'assembleur si tu es mi génie mi fou, là en général c'est pour lancer des satellites mais je doute qu'on te donne un poste à distance et tranquille pour ce genre d'applications.